Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Incident diplomatique : La Chine ne reconnaît pas la Flandre

Incident diplomatique : La Chine ne reconnaît pas la Flandre

Geert Bourgeois, ministre régional flamand de la Fonction publique, de la Simplification administrative, des Relations extérieures et du Tourisme, et ministre communautaire néerlandophone des Media se sent déjà promu au niveau international.

Normal pour ce Président fondateur de la NV-A et ancien VolksUnie car pour lui, l’État c’est la Flandre, « Vlanderen, waar de beste zijn thuis ».

Dans une lettre adressée à l’Ambassadeur de Chine, il a fait savoir que le drapeau flamand ne constituait en aucune manière un élément de propagande politique. Il s’agit du drapeau du gouvernement flamand, du parlement flamand et de la Communauté flamande, compétente en matière sportive et reconnue comme telle conformément par la Constitution belge.

Et de s’indigner. Les autorités chinoises n’autorisent à l’occasion des Jeux olympiques, que les drapeaux des États qui participent aux compétitions. L’on ne pourra donc pas voir l’oriflamme flamande flotter dans les gradins des stades, comme lors des courses de vélo en France ou en Belgique.

L’on croyait encore que le drapeau national représentait encore quelque chose dans une Belgique flamande, l’on sait maintenant qu’il n’en est déjà plus rien.

Il s’agit donc là d’un incident diplomatique grave et Il faut demander immédiatement à Karel De Gucht, ministre des Affaires étrangères de Belgique (tiens encore un flamand) de rappeler immédiatement notre Ambassadeur. Et puis, pourquoi pas, demander à Pieter De Crem, ministre de la Défense nationale belge (tiens revoilà un flamand), d’envoyer un corps expéditionnaire là-bas pour hisser le merveilleux lion noir sur la Muraille de Chine.

Une idée, à ce propos, pourquoi ne pas ériger une grande muraille de Flandre, les contours sont déjà définis. Elle constituerait une bonne défense contre les hordes barbares francophones et une excellente attraction touristique.

Quand je vous disais que la Belgique est un pays surréaliste ! Ceci ressemble (encore) à un royaume, mais n’est pas un royaume, aurait pu dire René Magritte.

Bah, l’on a les représentations que l’on mérite !


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Ridenow 9 août 2008 13:19

    je ne vois pas ce que ca a de choquant perso... d’une part en interdisant ces drapeaux la chine fait de l’ingérence, ca ne le regarde pas, et ensuite c’est une négation de la démocratie, on nie les peuples sans état, Tiber, Flandres, etc.
    bref Bourgeois a raison.


    • René G. Thirion René G. Thirion 9 août 2008 13:56

      Mais vous avez complètement raison. Comme il doit il y avoir des dizaines de milliers de drapeaux régionaux et pourquoi pas communaux, cel augmenterait la beauté du spectacle !
      Moi-même, je pense bientôt me faire fabriquer un étendard pour pouvoir signaler ma présence lors de mes déplacements internationaux !


    • Ridenow 9 août 2008 14:27

      Interdisons le drapeau du luxembourg alors ! quand on voit la taille du pays, ca ne justifie pas de prendre autant de place. Celui de la flandres est, de ce point de vue, plus légitime.

      Tout ca pour dire que ce n’est pas la taille qui comtpe, c’est de savoir si oui ou non la communauté se reconnait dans l’emblème. pour la Flandres, c’est le cas, et en niant ce droit (d’être réprésenté par l’emblème qui fait sens pour la communauté), vous niez la démocratie.
      Bonne journée à vous.


    • K K 9 août 2008 13:37

      honte aux chinois, il n’y a pas de drapeau normand non plus alors que figurent les colonies de la Normandie (Angleterre etc)


      • Cug Cug 9 août 2008 13:42

        En passant ... que les Wallons rejoignent la France et les flamands la Hollande avec Bruxelle, capitale de l’Europe au milieu.
        Les deux pays qui ont dit "non" s’aggrandiraient naturellement, c’est pas souvent, et la France et la Hollande partegeraient une frontière ...


        • vieuxconCGT vieuxconCGT 10 août 2008 23:48

          En tant qu forntalier je peux vous dire que ce n’est hélas pas si simple car les flammands n’aiment ni les wallons ni les français parce qu’ils sont fracophones mais ils n’aiment pas plus les hollandais qui ne partagent pas leur religion. Les vlams n’aiment pas non plus les arabes, les turcs, etc... En clair les vlams n’aiment qu’eux. Vous verriez comment les Français sont reçus dans les fandres flammandes, c’est un véritable "poème" du genre lache ton oseille et tire toi vite. La seule proposition envisageable est de faire de la zone wallone un protectorat français et de laisser les bourrins néerlandophones vivre en otarcie jusqu’à ce qu’ils crèvent de consanguinité car chez les vlams monsieur on ne se mélange pas !


        • vieuxconCGT vieuxconCGT 11 août 2008 00:03

          En tant que frontalier je peux vous dire que les flammingants n’aiment ni les wallons ni les français parce qu’ils sont francophones mais ils n’aiment pas plus les hollandais dont ils ne partagent pas la religion. Les vlams n’aiment pas non plus les arabes, les turcs, etc... En clair les vlams n’aiment qu’eux. Vous verriez comment les Français sont reçus dans les fandres flammandes, c’est un véritable "poème" du genre lache ton oseille et tire toi vite. La seule proposition envisageable est de faire de la zone wallone un protectorat français et de laisser les bourrins néerlandophones vivre en otarcie jusqu’à ce qu’ils crèvent de consanguinité car chez les vlams purs et durs monsieur on ne se mélange plus !

          Pour être plus honnête, cette attitude revencharde est aussi due au "retour de balancier" économique car nos voisins wallons n’ont pas toujours été tendres avec les ruraux flammands du temps de leur splendeur industrielle. La roue a tourné et désormais les wallons mangent leur pain noir tandis que les flammands leur appuient sur la tête...


        • cathy30 cathy30 9 août 2008 16:11

          La chine étant composée de centaines d’ethnies différentes, je comprends bien là leur position politique. S’il accepte une telle revendication de la part des flamands, comment justifier par la suite une demande d’indépendance de la part d’une ethnie de la chine. N’oublions pas la chine est avant tout un etat totalitaire.

          ce qui est drole dans l’histoire c’est quand deux idéologies totalitaires se rencontrent, cela ne laisse aucune place au dialogue.


          • René G. Thirion René G. Thirion 9 août 2008 18:16

            Que vous dire ? Sinon que vous avez raison et que le totalitarisme est inacceptable. De même que le fanatisme d’une ethnie voulant s’imposer sur les autres. Mais il faut avouer que certaines exigences de nationalistes deviennent tellement ridicules qu’elles prêtent à rire sinon à pleurer.

            Je préfère nettement ceux qui se battent pour la reconnaissance du peuple thibétain que ceux qui hurlent pour obtenir le droit de hisser un drapeau sur des jeux où ils ne seront même pas filmés s’i d’aventure, ils étaient autorisés.

            Je ne suis pas contre les flamands qui veulent être maîtres de leur destin mais je les trouve ridicules dans ce genre de protestation. Ils veulent défiler avec leur Lion des Flandres à Pékin soit, mais alors qu’ils proclament leur indépendance et cessent de diriger un pays dont ils ne veulent plus !


          • Antoine Diederick 10 août 2008 01:23

            M’sieur Thirion, faut pas croire ce que racontent la presse, les hommes politiques.....quand les forces économiques belges auront fait leurs comptes tout va rentrer dans l’ordre....plus personne ne parlera de séparatisme lorsqu’il faudra faire les comptes...il y aura quelques petits arrangement pour satisfaire l’un ou l’autre et quelques opinions, ensuite, faudra se remettre au travail, parce que la précarité menace etc....


          • Antoine Diederick 10 août 2008 01:24

            57 ethnies en Chine, pas une centaine, parait-il....


          • Pierre 9 août 2008 19:52

            Encore une histoire belge, ou plutôt flamande qui fait rire le monde, sauf le belge.
            Mais pouquoi pas un drapeau aux deux couleurs, le lion d’un côté et le coq de l’autre...oui mais lequel qui sera le plus au vent...ou au dessus de l’autre mais lequel...ouf pas une bonne idée ,ca va etre une autre histoire.


            • K K 9 août 2008 21:40

              détrompez-vous, les belges savent en rire. L’auteur de cet article par exemple se moque doucement... sans être agressif non plus. C’est pour cela que j’avais prolongé le gag avec le Drapeau normand...


            • cathy30 cathy30 9 août 2008 23:16

              c’est vrai K
              c’est une histoire belge très marrante. Les flamands ont beaucoup d’humour, trop de promiscuité avec les wallons peut être, l’humour c’est contagieux, à user sans modération.


              • Antoine Diederick 10 août 2008 01:14

                Bonsoir Monsieur Thirion,

                Oui, un parfait cloche merle international...avec la Flandre qui est la Belgique, entre autre...

                Je ne résiste pas suite à votre article de "pousser " ici trois infos tardives trouvées sur le Net ce soir :

                Les forces russes bombardent

                samedi 09.08.2008, 23:10

                La Russie a effectué de nouveaux bombardements aérien dans les gorges de Kodori, seule partie de la république séparatiste d’Abkhazie contrôlée par les Géorgiens, a rapporté la télévision publique géorgienne. Plus tôt dans la journée de samedi, le gouvernement géorgien avait fait état d’une opération militaire dans les gorges de Kodori et a accusé des « avions de combat russes » d’avoir « attaqué ». Mais, selon les autorités abkhazes, cette attaque aérienne ainsi que des tirs d’artillerie ont été effectués par l’armée abkhaze et non par les forces russes.

                 

                Plusieurs explosions dans le nord de la Chine

                samedi 09.08.2008, 23:44

                Plusieurs explosions ont eu lieu dans la province chinoise du Xinjiang, ont rapporté les médias officiels sans autres précisions. Ces explosions ont eu lieu entre 03h20 et 04h00 locales dans la ville de Kuga. Selon des témoins, la police a immédiatement bouclé la zone.

                Le Conseil de Sécurité de l’ONU échoue

                samedi 09.08.2008, 23:46

                Le Conseil de Sécurité de l’ONU a terminé samedi après-midi à New York une nouvelle réunion informelle sans être parvenu à adopter un document sur le conflit en Ossétie du Sud entre la Géorgie et la Russie. « Il est clair que le conflit s’étend à présent à d’autres régions de Géorgie, en particulier à l’Abkhazie », région séparatiste située à l’ouest de la Géorgie en bordure de la Mer Noire, a déclaré à la presse le président en exercice du Conseil de Sécurité, le Belge Jan Grauls. « Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il était très difficile, voire impossible, de trouver un terrain commun pour une déclaration », a-t-il admis.

                Pourquoi, tout simplement parce que nous avons la guerre sur la frontière européennes, guerre qui vient d’éclater sur des questions de régionalisme , questions très à la mode ces jours ci avec le Kosovo, les Belges (mes compatriotes, qu’ils soient flamands ou wallons), la Chine encore plus à la mode aussi, qui sera tôt ou tard rattrapée par les ethnies et les régions traditionnelles.

                Donc, ces jours -ci la Russie éternelle vient de dire :" Cela suffit en Georgie !" N’ayant pu le faire avec la Serbie, cette fois-ci elle sort de sa réserve.

                Voici donc la fin de la "Balkanisation" de l’hypothétique europe et dans le conflit qui va couter en vies humaines .

                Et donc, voici ce qu’il est possible de faire en quelques decénnies de stupides politiques européennes et us, alors que nous les européens nous ne prenons pas notre destin en main tant d’autres voudraient le faire pour nous.

                Un jour un homme politique plus grand de taille que la moyenne, emporté par le romantisme que son âge lui permettait avait lancé :" Vive le Québec libre"......Vive les européens libres et vive Goethe et Schiller .

                Et vivent Voltaire, les Lumières et ce trou du cul de Dali (euh....oui...).

                Prochaine rubrique les belges parlent aux belges et les européens aux européens.

                Message aux américains :"Il est encore temps d’envahir la Russie, mais fô se dépêcher"......ok , I am just kidding.



                • René G. Thirion René G. Thirion 10 août 2008 08:37

                  Bonsieur M. diderickx,
                  Décidément, vous êtes un missionnaire du "mélange des genres" et vous discours sont en retrait par rapport à Gary Davis, premier citoyen auto-proclamé du monde, il y a de années.

                  Voyez-vous, le discours quand les peuples du monde seront unis, le bonheur étenel arrivera. Mainenant, le leurre, c’est l’Europe qui va donner la cohésion nécessaire comme l’espérento (tiens encore un espoir de mondialisation déçu).

                  La réalité, la seule, la vraie, celle à laquelle vous ne voulez, ne savez pas croire, c’est que les hommes sont ont de racines profondes ancrées dans leur âme qui fait qu’ils ont besoin d’un terroir pour grandir, exactement comme la vigne. J’ai dit un terroir, pas un territoire. Et le terroir, c’est un ensemble unique de composants qui sont alliés en un endroit précis et qui donne à ceux qui en profitent un caractère particulier.

                  Il y a en Belgique, trois terroirs différents, le germanophone, le francophone et le néerlandophone. La langue pratiquée, l’enseignement, l’éducation sentimentale, les conditions économiques et sociales, l’histoire même y sont totalement différents.

                  Par chance, le terroir wallon pourrait rejoindre un domaine (classé 6ème au monde) où les terroirs, s’ils ne sont pas semblables, sont néanmoins très proches et permettent une association pacifique et bénéfique.

                  Je sais que vous êtes liégeois comme moi etje pense que vos réflexions sont empreintes de renoncement par peur du chaos. C’est compréhensible mais c’est cela la vie !

                  Je n’aime pas votre manière de penser mais je respecte la liberté d’opinion. Ayez donc un peu de courage et devenez rédacteur d’Agoravox . Cela sera plus positid et plus de lecteurs pourront suivre vos développements universalistes d’avenir humain !


                • Antoine Diederick 10 août 2008 13:57

                  Bonjour Monsieur Thirion,

                  Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage
                  Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
                  Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
                  Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
                  Vivre entre ses parents le reste de son âge !

                  Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
                  Fumer la cheminée, et en quelle saison
                  Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
                  Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

                  Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
                  Que des palais Romains le front audacieux,
                  Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine :

                  Plus mon Loir gaulois, que le Tibre latin,
                  Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
                  Et plus que l’air marin la doulceur angevine.

                  Voici ce texte pour illustrer votre propos que vous m’adressez ici.... En effet, il est bon de se sentir de quelque part. Je suis d’accord avec vous.

                  Il faut bien que je l’avoue, je fais parfois bien le provocateur et le diablotin afin de provoquer du débat. Et je dois ajouter que je le fis le diablotin suite à votre article précédent et de quelque manière à la suite de celui-ci.

                  Plus bas dans ce fil de discussion, ZEN, a déposé une intervention qui vont dans le sens de mes petites extravagances et je le remercie de venir à ma rescousse et de montrer ainsi qu’il a saisi la manière de mon agitation.

                  Liégeois, je ne le suis pas, même si ma famille paternelle est d’origine mosane et de l’ancienne province de Liège.

                  Je ne puis bien comprendre la rage ubuesque de mes compatriotes à détricoter la pays Belgique, cette attitude de morcelement d’un pays formé de terroirs comme vous l’avez si bien signalé donne soudain l’image étrange que tout un chacun est prince dans son village.

                  Soudainement, alors qu’en moins de 12 ans la situation géopolitique mondiale à profondément changé et que la mondialisation (ou encore, mondialisme, dépeçage géographique, re-composition territoriale ou encore découpage économique et zones d’influences déterminées par des impératifs purement de politiques favorables au marché économique ), la Belgique se paye une enième crise qui annonce , à mon sens, la mort certaine de la Culture européenne et de sa richesse. Car, la Belgique a le triste privilège d’être le laboratoire des expériences européennes depuis bien longtemps même avant qu’elle ne porta le nom de Belgique.

                  Lorsque vous écrivez que les français sont comme pour nous des frères (je ne crois pas me tromper), vous employez le même langage que les nationalistes flamands dans les années 20 -30 du siècle passé. Je crains donc que l’amour immodéré de ce qui font nos racines conduisent à l’aveuglement alors que le morcelment annoncé des pays européens ne servent pas uniquement le désir légitime de liberté des régions mais bien d’autres funestes entreprises.

                  Lorsque je m’en prends à nos amis français qui ici regardent avec un gentil sourire les extravagances belges, je m’agace ....Croire que la situation belge est amusante, c’est faux et ce n’est pas une enième blague belge....car c’est qui attend les français, les espagnols enfin presque toute l’europe lorsque un fédéralisme européen aura pris place au détriment de ce que l’histoire a douloureusement construit et que ce morcelment sera tout aussi douloureux que le fut la création des états-nations appuyés par le capitalisme naissant ensuite.

                  La crainte du chaos, écrivez-vous. Oui, nous pouvons craindre ce chaos s’il n’est pas nécessaire. Et ce d’autant plus qu’il y a un manque réel de "lisibilité" des vrais enjeux, une disparition du sens que nous pouvons donner à nos sociétés, une disparition du projet de nos sociétés et surtout l’oubli que ce sont les partages , la solidarité et les destins communs face aux dangers qui font la grandeur des Hommes.

                  Vous êtes, Monsieur Thirion plus âgé que moi, votre génération connu la guerre, la génération de vos parents aussi . Alors qu’enfin, en europe depuis 60 ans nous émergions du chaos organisé par les élites, que nous pouvions repenser l’avenir européen , reprendre racine en nos lieux et quoique livré aux facéties de nos sauveurs les EU d’Amérique, nous voilà retombés dans les querelles de clocher, là où le Prince découvre que son père est nu (si j’ose cette expression presque psychanalytique).


                  Nous devrions tous en Europe nous demander :" Où allons-nous, où veut-on nous mener, que voulons nous ?" Si toutefois , il soit possible que nous nous interrogions et si toutefois nous pouvions être entendus ?

                  Le défi est partout, au terroir aussi mais plus encore dans les tentatives d’homogénéisation, de standardisations et d’intégration qui sont vous le savez les contraires des différences.

                  Je crains donc que l’exploitation du souci légitime des populations et des nations à propos de leur valeurs, identités servent d’autres buts.

                  Je vous devais cette réponse après vous avoir quelque peu chahuté.

                  Je vous souhaite un bon dimanche et espère que vos articles seront l’occasion de débats concernant notre avenir de belges ,de liégeois et de flamands mais aussi d’européens et s’il fallait parler de fraternité dans le sens le plus plénier, il s’agirait alors de la fraternité tous ceux et celles qui aimeraient que l’Europe retrouve sa place en paix avec les autres peuples tout en se disant que nous la trouverons d’abord avec nous-mêmes et nos voisins.


                • Antoine Diederick 10 août 2008 14:02

                  correction "morcellement" ....quand les correcteurs orhographiques automatiques recomposent l’orthographe, c’est aussi fort que la crise belge smiley


                • Antoine Diederick 10 août 2008 01:39

                  je ne comprends pas pourquoi, il faut s’offusquer de cette histoire, la Belgique est un état fédéral et la états régionaux ont en charge la politique sportive, par contre les wallons pourraient s’associer à cette protestation si tant elle pourrait être nécessaire...

                  Ceci dit c’est le statut actuel de la Belgiue même si moi-même je le déplore.

                  Il y a aussi quelques intervenants sur ce fil parmi nos amis français qui sont un peu "cons" par manque d’information :" Faut faire un effort les gars, ou fermer sa gueule, l’ouvrir parfois est ridicule quand on est à la périphérie des choses".


                  • Thierry LEITZ 10 août 2008 04:27

                    Vive les Belges : avec eux, pas de guerre. Une mousse et on se marre.

                    Enfin, espéront qu’ils resteront fidèles à cette image...

                    Le régionalisme des plus forts genre Legua nord en Italie ou néerlandais en Belgique n’apporte rien de bon. Ce refus deshumanisant de la solidarité face aux retournements de l’histoire n’est pas drôle. Du tout.


                    • ZEN ZEN 10 août 2008 09:49

                      Oui, Thierry, pas drôle du tout...et même potentiellement dangereuse.
                      .Ce processus de balkanisation ,à la fois voulu et subi par une minorité, me semble à la fois un effet de l’affaiblissement des Etats souhaités par la doctrine ultralibérale européenne et une raison de plus de ne pas voir cette Europe aboutir à ses objectifs initiaux, plus démocratiques
                      Qu’en pense Antoine ?


                      Belgique : "L’intégration européenne a un effet désintégrateur sur les Etats"  :
                      "Pour Philippe Moreau-Defarges, spécialiste des questions européennes à l’Institut français des relations internationales (IFRI), la crise identitaire que traverse la Belgique illustre l’affaiblissement des Etats dans un environnement démocratique prônant le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Selon lui, l’intégration européenne accélère naturellement cette désintégration des Etats...."


                      Belgique : la mondialisation à l’assaut de l’Etat nation


                    • Antoine Diederick 10 août 2008 14:20

                      a Thierry,

                      Oui, pas drôle du tout....


                    • Antoine Diederick 10 août 2008 14:21

                      A Zen,

                      Bonjour Zen, ai partiellement répondu plus haut , tout en répondant aussi à Monsieur Thirion.


                    • François Collette François Collette 10 août 2008 17:02

                      A moins que votre titre soit pure dérision, permettez-moi de dire qu’il ne s’agit pas du tout d’un incident diplomatique car la Chine ne reconnaît pas la Flandre en tant qu’Etat (ce qu’elle n’est d’ailleurs pas). Je qualifierais plutôt cette histoire de pathétique et grotesque.

                      http://francoisquinqua.blog.lemonde.fr/2008/08/09/jo-une-pathetique-histoire-de-drapeau/


                      • René G. Thirion René G. Thirion 10 août 2008 17:39

                        Cher Monsieur,
                        Ce bon Monsieur de la Fontaine, parlait de la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le boeuf.
                        J’ai donc pris les désirs de ceministre flamand en lui attribuant la reconnaissance qu’il désire, quitte à faire rire le monde entier. Vous avez raison, c’est de la dérision pour une attitude outrancière !


                      • René G. Thirion René G. Thirion 28 août 2008 10:30

                        Il est incroyable dans ce XXIe siècle, où l’on parle tant des droits de l’homme, certains défendent bec et ongles le nationalisme d’état qui met en esclavage mental ses citoyens leur imposant une culture qui n’est pas la leur et dont ils ne veulent pas. Staline n’a rien fait de mieux, ni Hitler non plus d’ailleurs. L’Europe deviendrait-elle pour eux synonyme de dictature éclairée où, pour le bien du peuple, il faudra les obliger à courber l’échine et se prosterner devant ses diktats ? Les Wallons sont colonisés et brimés en Belgique par les Flamands en pleine expansion économique et sociale. Doivent-ils accepter de renier leur passé et leur culture sous prétexte de conserver intacte l’Europe technocratique que l’on leur impose ? Une Europe des patries charnelles ne serait-elle pas plus humaine et pacificatrice. J’ai une forte tendance à croire que oui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès