Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Indiscrétion... à la canadienne

Indiscrétion... à la canadienne

Au-delà des SMS.

La montée triomphale d’Obama vient d’être stoppée par Clinton sur l’Ohio. Pourquoi ? L’analyse des exit-polls révèle que les intentions de vote en Ohio ont basculé après qu’une information eut filtré, sur une chaîne de télévision canadienne, et eut été largement reprise aux Etats-Unis. Le virage a été suffisant pour faire perdre à Obama, en trois jours sa longueur d’avance aux sondages. Ce qu’il fallait pour lui coûter l’Ohio et le Texas. Peut-être l’investiture démocrate. Probablement la présidence.

Quelle information ? Dans l’Amérique industrielle dont l’Ohio est au cœur, le chômage fait rage et on en blâme surtout un accord de libre échange avec le Canada et le Mexique (Alena) qui aurait fait perdre aux Etats-Unis des millions d’emplois. Vrai ou non ? Qu’importe. L’Alena est la bête noire et Obama comme Clinton ont marqué des points auprès des travailleurs en en promettant la « renégociation », voile pudique pour laisser entendre qu’on le ferait disparaître.

Parler de mettre un terme à l’Alena pourrait être une source d’inquiétude des Canadiens, bien sûr, mais qu’à cela ne tienne ; les candidats leur feront savoir en sous-main que tout ça est pour rire et que l’accord est là pour rester. Normal. Un proche d’Obama voit donc le consul général du Canada à Chicago... Diplomatie élémentaire et, de toute façon, il est impensable que cet accord soit abrogé. MAIS...

Mais la discrète conversation diplomatique est détaillée à la télévision canadienne. Petite bavure, tout le monde nie. Hélas, un compte rendu de la conversation compromettante sur papier officiel apparaît trois jours plus tard... Grosse bavure. Un Gibraltar dans la mare, car on est aux Etats-Unis, le pays de la présumée totale transparence. Le pays où les candidats se désistent parce qu’ils ont regardé la femme du voisin et où Nixon est chassé du pouvoir « parce qu’il a menti au peuple américain ».

Inacceptable, au pays de la Transcendante Hypocrisie, que le candidat qui propose la poudre de perlimpinpin aux enfants réconforte les grandes personnes. Surtout si, comme Obama, il n’a finalement rien vendu d’autre que son honnêteté et sa transparence. Dès qu’il est prétendu que le Sauveur Barack a tenu un double langage, les indicateurs s’affolent. Dès qu’on prouve qu’il a nié et menti... rien ne va plus.

Rien de plus convaincant qu’un rêve... tant qu’on ne vous éveille pas. Vous pensiez Obama pur, voire naïf ? Il "ratoure" ! C’est un menteur ! Pris en flagrant délit de mensonge, Obama perd sa virginité et devient une respectueuse comme les autres. Qu’il gagne ou perde, ça n’a plus d’importance. L’Amérique est déçue. Ce qui pourrait être grave, mais c’est une autre histoire. Ne parlons ici que de comment on a éveillé la grosse bête qui dormait. Les Canadiens...ont sonné l’alarme. Evidemment, on sait aux Etats-Unis que les Canadiens sont de grands innocents. Rien de surprenant, donc, à ce qu’ils laissent échapper une confidence. Mais...

Mais le consul général du Canada à Chicago est un diplomate chevronné qui - coïncidence - a fait le plus clair de sa carrière dans les affaires publiques et les relations avec les médias. Difficile de croire qu’un journaliste ait roulé dans la farine un diplomate de haut rang et et lui ait soutiré une information aussi cruciale... à moins que celui-ci n’ait obtenu du gouvernement canadien instruction de la transmettre. Que la bavure dûment niée soit corroborée par une note écrite refilée en douce au moment où elle pouvait faire le plus de mal - après que Obama eut nié - devient assez invraisemblable.

Alors on se souvient des excellentes relations du Parti conservateur canadien avec les républicains de Bush. Les relations qui nous renvoient de temps en temps au Canada des cercueils venant de Kandahar... Imaginez qu’Obama soit tombé dans un piège et que le Premier ministre conservateur canadien Harper ait fait cette petite faveur d’une indiscrétion aux républicains qui souhaitent ouvertement une victoire de Clinton contre Obama aux primaires démocrates ?

Imaginez... Habiles, n’est-ce pas, ces Canadiens, car l’ascenseur reviendra. Mais un jeu dangereux, car si Obama n’était que blessé et devait malgré tout gagner ces élections, le Canada n’aurait pas un ami à la Maison-Blanche...


Moyenne des avis sur cet article :  4.49/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 6 mars 2008 11:00

    C’est une info que je n’avais entendu sur aucun média français. Merci de l’avoir diffusé.

    Encore ce matin sur France Culture, ils accusaient les médias américains de la victoire de Clinton, en les fustigeant de ne plus servir la soupe à Obama.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 14:21

      Wilkinson : Retard dans l’information venant d’un intérêt assse mitigé pour la mécanique de la duplicité à l’américaine. A côté des passes d’armes de la politique française, la souque à la corde et les coups de gourdins d’outre-atlantique ne titilent pas l’imaginaire. Jusqu’à maintenant. Maintenant, le "data mining" - la fouille à l’aveugle dans les données accumulées que permet l’informatique - ouvre sur une véritable poésie aléatoire dans la combinatoire de la manipulation des foules. Suivez cette affaire de près... elle va prendre une ampleur encore insoupçonnée, car elle pose la vraie question : Obama est différent... ou juste un autre acteur du système dont le rôle a été soigneusement prévu ?

       

       PJCA


    • Zalka Zalka 6 mars 2008 11:22

      Excellent article. Bravo !

      Quelque part, il est amusant de voir que ce qui pourrait couter la victoire à Obama est quelque chose de très terre à terre. Les néo cons américains ou autres qui voyaient la photo d’Obama en tenue traditionnelle lui couter la victoire (gràce à de ridicules accusations d’intégrisme islamique) auraient mieux fait de méditer le dicton : "l’habit ne fait pas le moine".

       


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 14:53

         @ Zalka : Le racisme est bien là, mais c’est une constante. L’effet subliminal du costume traditionnel est donc bien temporaire, car il n’aoporte finalement de l’eau qu’à un moulin qui fonctionne déjà à son plein régime. Pour vraiment nuire, il faut faire mieux (pire). Frapper là ou l’autre a mis sa valeur spécifique. Dire de Churchill qu’il était un ivrogne ou de Mao qu’il dormait avec des petites filles à peine nubiles n’intéressent vraiment que les bonnes âmes. Si on prétendait qu’ils ont vendu des secrets d’État, ce serait un autre procès...

        Obama a dit : "je suis DIFFÉRENT"... En jouant le jeu politico-diplomatique habituel il se discrédite gravement, même si on sait bien que quiconque n’aurait pas joué pas ce jeu ne se serait jamais rendu où il est... et serait un peu trop jocrisse pour mener un État. La question est de savoir si les Américains, qui ont les moyens d’un puritanisme ostentatoire,  vont accepter le Pere Noel en costume de ville...

        PJCA 


      • Eratosthène 6 mars 2008 11:29

        Il me semble que dans votre volonté de voir à tout prix une manoeuvre des néo conservateurs, vous oubliez quelques éléments.

        D’abord, en quoi les républicains préféreraient un affrontement avec Clinton qu’Obama ? Au contraire, on aurait pu penser qu’un Noir d’origine musulmane immigrée sans véritable expérience aurait été un cadeau fait aux Réublicains, qui auraient pu surfer sur un racisme latent, sur la peur de l’étranger et des musulmans.

        Deuxièmement, pourquoi la manoeuvre ne viendrait-elle pas de Mme Clinton ? Après tout, c’est bien elle qui en a le plus profité, non ?

        Troisièmement, ne montez-vous pas en épingle ce qui n’est somme toute qu’un incident ? On sait que Mme Clinton s’appuyait sur les syndicalistes, les ouvriers et les latinos. Elle n’a fait que retrouver sa base électorale ! Il faudrait montrer en quoi cet incident a été véritablement déterminant dans la victoire de Mme Clinton.

        Dernier point, n’exagérez-vous pas les conséquences ? Quand vous écrivez "Le virage a été suffisant pour faire perdre à Obama, en trois jours sa longueur d’avance aux sondages. Ce qu’il fallait pour lui coûter l’Ohio et le Texas. Peut-être l’investiture démocrate. Probablement la présidence.", j’ai l’impression qu’il s’agit plus de faire du sensationnel (et accessoirement de grossir les crimes des Républicains) que d’analyser froidement la situation. En effet, Obama continue à avoir plus de délégués que Clinton.

        Bref, si cet article a le mérite de rappeler un fait précis sur Obama qui a pu effectivement lui faire perdre quelques points, il n’empêche que l’analyse me paraît quelque peu superficielle et partiale.

        Dernier point : l’information principale de cet article se retrouve bien dans les medias français (le Monde, par exemple).


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 15:42

           @ Eratosthène : Les FAITS sont indéniables.

          1. Les médias américains sont unanimes a dire que les Républicains préfèrent une lutte contre Clinton. Parce que Clinton est incontestablement Démocrate partisane, identifiée à son clan et fait donc contre elle le plein des Republicains - pas évident avec McCain comme candidat - tout en n’ayant qu’un attrait mitigé pour les indépendants qui sont la clef de cette élection. Obama cueille les indépendants comme des framboises et est assez inusité pour que, fâché avec McCain, un ultraconservateur joue la politique du pire et donne par dépit son vote à Obama pour une catharsis au sein du parti républicain. 

          2. La manoeuvre pourrait venir de Clinton. Je ne le crois pas pour trois raisons : a) elle a certainement fait aussi des démarches rassurantes auprès du gouvernement canadien ; b) elle n’a rien à offrir au gouvernement canadien ; c) elle n’a pas intérêt à attirer l’attention sur l’ALENA où sa prise de position pourrait lui faire perdre le soutien des électeurs hispanophones... sa seule planche de salut contre Obama. 

          3. L’analyse des exit-polls est devenue une science exacte. Les chiffres sont sur CNNpolitics.com... et partout. En Ohio, 84% de électeurs qui ont pris une décision dans les trois jours qui ont précédé le scrutin l’ont prise en faveur de Clinton. Trois jours, c’est a dire après que le "mensonge" de Obama ait été largement commenté dans les médias. Ce n’est pas une preuve... mais c’est un indice fort. Assez fort pour que tous les commentateurs le soulignent.

          4. Pure affaire de maths de voir que cet apport de dernière minute a été déterminant au Texas. En Ohio, tout aurait été dans la balance, mais une courte victoire de Clinton n’aurait pas suffi à la remettre en selle.

          5. Pour la course à la présidence, on est dans la spéculation. Ma thèse est que sans sa virginité de "celui qui n’a jamais menti " Obama perd son atout-maître et ne peut pas vaincre McCain, lequel n’est pas un néo-con, mais est un paleo-con dans tous les sens du terme, et a donc aux USA le mérite d’être un peu plus "comme tout le monde". 

          Analyse superficielle ?... Tout est relatif. Partiale ? J’avoue tout de go que je n’aime ni Bush, ni McCain, ni les néo-cons, mais, à défaut de donner le bénéfice du doute à ma bonne foi, concédez-moi moi celui de savoir que même la mauvaise foi doit s’appuyer sur une parfaite lucidité.

           

           PJCA

           


        • freedom2000 freedom2000 6 mars 2008 17:04

          90 % des électeurs noirs auraient voté pour Obama depuis le début de ces primaires !!

          Parce qu’il est noir ? Pauvres naïfs alors,car les dirigeants noirs font rarement cadeau à leur semblables et puis Obama est aussi blanc par sa mère et cousin lointain de... Dick Cheney !

          Avec les hispanos qui composent 35 % de l’électorat texan et qui votent majoritairement Hillary Clinton, ne trouvez vous pas bizarre que sa victoire soit si faible ?

          Parce que les inscrits REPUBLICAINS, une fois assurés de la nomination de leur poulain McCain sont allés voter majoritairement pour... Obama !!

          Devinez pourquoi  ?

          Depuis des années, Clinton subit constamment les critiques des médias, à tel point qu’elle est cordialement détestée d’une partie de la population, mais on sait TOUT d’elle.

          Quid d’Obama qui surgit de nulle part et qui apparait comme Mr Propre ?

          Pour arriver là où il est, il a probablement

          1/ marché sur bien des cadavres et comptez alors sur les républicains pour les déterrer tous du placard, à partir du moment où il sera nominé.

          2/ bénéficié d’un appui sans failles d"anges gardiens", à savoir les néo-cons qui en ont fait leur cheval de troie pour torpiller Clinton, croyez le ou non.

           

          Lors d’une interview, Clinton a répondu qu’elle serait prête à le prendre comme vice-président. Si Obama est aussi intelligent qu’on le dit, il devrait profiter de cette chance unique :il est encore jeune et le poste lui servirait de tremplin pour accéder à la présidence dans 8 ans.

          Car en cas de score très serré, il ne fait aucun doute que les 795 super delegates (ils ne pas à ce point bêtes ou venals pour choisir Obama, et malgré les sondages bidonnés en faveur de ce dernier ?) sauront opter pour le bon choix : Hillary Clinton.


          • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 18:22

            Les pourcentages hispanos sont compatibles ; on a peaufiné les techniques et je ne crois pas qu’on revoie jamais des écarts de 8% entre les résultats et les exit-polls, comme en Ohio en 2004 !  Pour Obama V.P, ce serait en effet une bonne option pour lui, car McCain gagnerait sans doute contre Hillary et c’est elle qui porterait le chapeau pour la défaite, rendant Obama incontournable - et GAGNANT - en 2012. 

            Je ne crois pas qu’il le fasse,cependant. J’attend plutôt, depuis le début de cette campagne - je l’ai écrit partout - l’arrivée d’un candidat providentie de ralliementl : idéalement Gore ou Bloomberg.

             

            Pierre JC Allard

             


          • amedee 6 mars 2008 19:27

            obama président ! vous rigolez.

            M’’étonnerait que les machines à voter votent pour un guerro-sceptique.

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=33140

             

             


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 19:39

               @ Amédée : Autant je doute de l’élection de Obama cette année, autant je crois qu’il pourrait avoir sa chance en 2012. Il y a des cycles et on aura besoin de paix dans 4 ans. Il pourrait être "en réserve de la République", comme Huckabee, à sa façon, est bien à le devenir. Cela, si i le monde est encore là et si Obama n’est pas passé à la déchiqueteuse, évidemment, c’est à dire s’il n’est pas candidat cette année

              PJCA


            • Rosemarie Fanfan1204 6 mars 2008 21:55

              @ auteur : Bush ne veut pas vraiment que Mc Cain gagne, non ? il laisse le pays dans un tel désastre il préfère que la patate chaude soit envoyée dans l’autre camp non ? bon au travers des conservateurs canadiens, se pourrait-il que ce soit une manoeuvre des conservateurs US ?

               

               


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 6 mars 2008 22:14

                 @ Fanfan 1204 : Bush ne veut surtout pas que les Démocrates prennent le pouvoir. Il y a beaucoup de fric en jeu et il n’est même pas exclu qu’un pouvoir non complice regarde de plus près son comportement dans l’affaire d’Irak . Cela dit, OUI, il s’agit bien d’une manoeuvre des Rpublicains, avec la connivence des Conservateurs canadiens, mais c’est pour tenter d’aider Clinton qui est perçue comme une opposante beaucoup moins dangereuse pour McCain.

                 

                PJCA


              • Rosemarie Fanfan1204 6 mars 2008 22:19

                @ Auteur, de ma petite fenêtre française, j’ai du mal à croire que Mc Cain soit un gagneur. Vous croyez en ses chances ? il n’a aucun charisme. Il a l’air d’un toutou qui fait la sieste.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 01:25

                 McCain va sans doute gagner, parce qu’un majorité des Américains ne veulent ni d’un Noir, ni d’une femme, ni surtout du changement. J’espère me tromper, mais je crois que c’est une société moribonde et qu’une singularité comme Obama aurait été un dernier sursaut de dynamisme. J’ai bien peur que cette porte ne soit maintenant fermée.

                PJCA

                 


              • Rosemarie Fanfan1204 7 mars 2008 08:37

                Pierre, vous êtes certainement mieux au fait que moi. J’aurai pas parié 10 € sur Mc Cain. Donc les républicains ont quand même plus peur d’un noir qu d’une femme. Cela aussi m’étonne, je pensais le racisme plus fort qu’un certain machisme. De plus H. Clinton est plus aguerrie à la politique du fait de son passé que B. Obama.

                Pourtant les américains sont exaspérés par Bush, sa politique, l’Irak !

                Les républicains sont donc "obligés" de gagner toutes les élections présidentielles pour que Bush soit assuré de ne pas être traîné devant les tribunaux.

                 


              • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 7 mars 2008 08:45

                Pierre JC

                Le Nouvel Obs rapporte que deux nouveaux sondages montrent que Barack Obama est considéré par les sympathisants démocrates comme le plus à même de battre John McCain en novembre. Selon un sondage New York Times/CBS News, une majorité d’électeurs démocrates estiment désormais que le sénateur métis est le mieux placé pour battre le sénateur de l’Arizona lors de l’élection présidentielle le 4 novembre. Un autre sondage, USA Today/Gallup, réalisé auprès d’électeurs et de sympathisants démocrates, indique que les deux tiers des personnes interrogées estiment qu’Obama est le candidat démocrate ayant le plus de chances de battre McCain. (Avec AP).

                Sur une plus grande échelle, une enquête réalisée pour le Washington Post et ABC News avant les primaires de mardi montre que Barack Obama devance McCain de 12 points avec 52% contre 40%. En cas de duel entre les deux sénateurs, John McCain garde l’avantage sur les thèmes de l’expérience (19% contre 70), des affaires internationales (24% contre 64%) et de la lutte antiterroriste. Barack Obama lui est préféré dès qu’il s’agit d’économie, de santé, d’immigration et d’éthique. Selon ABC News, deux facteurs risquent de freiner le sénateur de l’Arizona. Le premier est le soutien annoncé de George Bush, qui continue à battre des records d’impopularité. Le second problème est son âge : 27% des personnes interrogées se déclarent « peu enthousiasmées » par ses 71 ans (Le Figaro).

                John McCain ne résisterait pas non plus face à Hillary Clinton, même si l’écart est moins important, avec 50% contre 44%. Il accuse un fort recul par rapport au dernier sondage, qui le donnait vainqueur par 46% contre 40 pour l’ex-First Lady (Le Figaro).

                Comme l’écrit Walter Shapiro : « McCain will be shadowboxing against a vague entity called Obama-Clinton. [...] The contest between Obama and Clinton — this battle of historic firsts — has the entire nation hanging on the edge of their seats. Who with any sense of show business would think of pulling down the curtain when the audience is shouting for more ? »

                Toutefois, pour Stephen Hess, politologue à la Brookings institution, en d’autres termes, « McCain ne sera pas invisible, il sera visible d’une autre façon ». Le scrutin présidentiel n’a lieu que dans huit mois, « il reste beaucoup de temps pour ennuyer tout le monde à mourir, et McCain aura beaucoup de temps pour développer les arguments qu’il voudra » à l’approche du 4 novembre.

                Pierre R. Chantelois

                 


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 15:31

                   @ Pierre R : Merci de me tenir au courant des dernières péripéties. Je m’amuse beaucoup du commentaire de Shapiro, lequel va dans le sens de ma sombre paranoia - ou de mon lumineux cynisme - qui me fait penser depuis le début que cette guerre simultanée à toutes les intolérances ne peut être qu’un spectacle à grand déploiement.  

                  Quand on aura fini de prouver que nous sommes bien en démocratie - puisque le Noir, la Femme ou le Vieux peuvent conduire l’Amérique - il faudra bien tout de même trouver une image plus rassurante à montrer, pendant que le même corporatisme collégial en place continuera de le faire. Gore ? Bloomberg ? Ou est-ce qu’on arrête de faire semblant... ? 

                  PJCA

                   


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 15:36

                   @ Fanfant 1204 : Si vous lisez l’anglais, suivez les liens que vous indiquent Pierre R et vous en saurez bientôt sur la question beaucoup plus que l’immense majorité des Français. Le faisant sans préjugés, vous comprendrez surtout mieux la situation que l’immense majorité des Américains eux-mêmes

                  PJCA


                  • Rosemarie Fanfan1204 7 mars 2008 17:52

                    Malheureusement mon anglais scolaire ne me le permet pas ; il pense qu’H. Clinton vagagner.


                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 mars 2008 21:48

                     @ Tous : Le gouvernement canadien confirme aujourd’hui les fuites et s’en excuse, promettant curieusement d’enquêter sur la seconde et non sur la première... Surréaliste.

                     

                    PJCA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès