Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Initiatives et intérêts français envers Téhéran

Initiatives et intérêts français envers Téhéran

La France, en envoyant un diplomate à Téhéran la semaine dernière au sujet de la crise au Liban, s’est lancée dans une action unilatérale avec la République islamique d’Iran. Cette initiative met en lumière les contradictions de la position française au Moyen-Orient, et en Iran en particulier. Derrière le règlement de la crise au Liban, quels sont les intérêts de la France envers l’Iran ?

Les initiatives unilatérales françaises reprennent envers Téhéran, avec la visite de Jean-Claude Cousseran, un diplomate chevronné du Quai d’Orsay, le mercredi 20 juin. M. Cousseran s’est entretenu avec Manouchehr Mottaki, ministre des Affaires ètrangères de l’Iran, au sujet de la situation au Liban. A cette occasion, M. Mottaki a déclaré que « la stabilité et la sécurité du Liban sont d’une importance essentielle pour l’Iran 1 ». Le 26 juin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, Mohammad-Ali Hosseini, déclare que «  la poursuite de discussions [entre la France et l’Iran] créent un terrain approprié pour l’établissement de la stabilité régionale et la prévention des crises 2 ».

Une telle initiative unilatérale de la France avait déjà été prévue et avait suscité une polémique en janvier de cette année. Alors que Bernard Kouchner déclarait dimanche dernier à l’occasion de la visite de Condoleezza Rice : « Plus nous travaillerons ensemble, mieux ce sera », cette initiative unilatérale du Quai d’Orsay à Téhéran permet de pointer une fois de plus les incohérences françaises au Moyen-Orient. Alain Gresh, au mois de janvier 2007, soulignait déjà ces incohérences  : Paris engage un dialogue avec Téhéran et refuse le contact avec Damas  ; le Quai d’Orsay utilise le nucléaire iranien pour se rapprocher de Washington et fait ensuite cavalier seul ; enfin, la stratégie américaine en Irak, qui pousse à l’affrontement avec l’Iran, est contraire aux intérêts de la France.

Le ministère des Affaires étrangères iranien a approuvé l’initiative française concernant la crise au Liban. Derrière le règlement de la crise au Liban se profile la protection des intérêts français en Iran. En effet, les entreprises européennes, et françaises en particulier, profitant de l’absence des entreprises américaines depuis 1980, ont signé de nombreux contrats en Iran depuis les années 1990. Depuis cette époque, 20 à 25 milliards d’euros auraient été investis par des entreprises françaises en Iran3.

Les banques françaises, BNP et Société Générale en tête, représentent un quart de tous les crédits consentis au gouvernement de Téhéran jusqu’en mars 2006. Total a investi 1,65 milliards d’euros sur quatre projets d’exploration et de production en Iran. Peugeot fournit les pièces détachées des 206 et 405 produites en Iran par Iran Khodro (275 véhicules produit en 2005). Citroën livre des Xantia assemblées localement par Saipa depuis 2001. Renault est aussi présent en Iran, et vend depuis mars 2007 la Tondar-90, version locale de la Logan, produite en partenariat avec Pars Khodro, une filiale de la Saipa. Enfin, Alcatel a signé un contrat en 2004 portant sur l’installation de 100 000 connections internet à haut débit.

Les intérêts français en Iran portent sur des montants importants, et l’initiative diplomatique unilatérale du Quai d’Orsay envers Téhéran pose plusieurs questions. La préparation de la conférence à Paris est destinée à régler la crise libanaise, dans laquelle Téhéran peut peser sur son allié, le Hezbollah libanais. Mais que pourrait offrir Paris en échange d’une coopération des Iraniens au Liban ? Les options sont peu nombreuses. La France pourrait reconnaitre l’Iran en tant que puissance régionale. L’autre possibilité serait que la France reconnaisse à Téhéran le droit de poursuivre son programme nucléaire ou puisse même l’aider à le faire (comme cela avait été proposé début octobre 2006, lorsque l’Iran avait proposé à la France qu’elle contrôle l’enrichissement de l’uranium, en créant un consortium avec Eurodif et Areva pour enrichir de l’uranium sur le sol iranien. Paris avait rejeté la proposition4). Cette option semblerait être celle qui a la préférence des dirigeants iraniens, à en juger par leur insistance depuis plusieurs années à se voir reconnaitre leur droit à développer un secteur nucléaire civil.

La France, en prenant cette initiative diplomatique envers Téhéran, pourrait se retrouver dans une position bien délicate vis-à-vis de l’Iran. Comment participer à une politique de sanctions internationales alors que cette position menace l’intérêt économique français en Iran ? Cette question pourrait devenir épineuse dans la poursuite des objectifs de messieurs Sarkozy et Kouchner au Moyen-Orient.

Notes :

[1] : Manouchehr Mottaki : la stabilité du Liban constitue une sécurité importante pour l’Iran, Islamic Republic News Agency, Tehran, 21 juin 2007.
[2]  : Iran, France enjoy potential to settle regional crises, Islamic Republic News Agency, Tehran, 26 juin 2007.
[3] : « Les bonnes affaires de la france en Iran », Yves Mamou, Le Monde, 3 novembre 2006.
[4] : Téhéran propose à la France d’enrichir de l’uranium en Iran, Paris écarte l’offre, RFI Actualités, 3 octobre 2006.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • donegale 28 juin 2007 12:12

    IL faut dire aussi qu’à part l’épouventail de service, Ahmadinejad, la politique etrangère de l’Iran reste toujours très intelligente et pointue. Les négociations avec la France vont être difficile et interessante !


    • danielrh 28 juin 2007 16:36

      Oui il faut aider les iraniens sur le nucleaire, leurs connaissances sont trop faibles pour eviter les accidents. les incidents sur les chantiers de petrochimie sont tels que les memes erreurs sur le nucleaire les rendent dangereux pour tous leurs voisins amis ou ennemis. De plus la population iranienne a besoin de reconnaissance hors la politique


      • jako jako 28 juin 2007 18:34

        cé de l’humour je pense non ????


      • Mario M. Mario M. 28 juin 2007 19:10

        L’Iran a toujours eu de bonnes relations avec la France, car la France depuis la Revolution doit s’acquitter de sa dette EURODIFF nouvellement appelee AREVA, pour le nucleaire. Nos ingenieurs ont toujours travailler depuis 1974 avec les ingenieurs Iraniens, dans beaucoup de domaines. Actuellement les ingenieurs Iraniens sont des specialistes reconnus dans le monde entier pour leur travaux de recherche. Comment peut on meconnaitre a ce point l’IRAN ! Je suis toujours etonnes d’entendre des gens emmettre des opinions sur des pays dont ils ignorent tout sauf l desinformation orchestree par les medias Francais suivant les interets des politiques du moment. Les Iraniens sont un des peuple les plus intelligents de la planete, n’oublions pas que leur civilisation date de plus de -25 000 ans. Combien de Francais sont capables de parler Iranien, et bien les Iraniens lorsqu’ils arrivent en France mettent environ un a deux ans pour parler correctement notre langue, en sus ils s’expriment souvent en Anglais, en Allement et comprennent ou on en plus appris un cinquieme, voir sieme langue. Ils sont capables de faire des etudes d’ingenieurs en electronique et deux ans plus tard de faire une autre formation en medecine. Ils cumulent les diplomes. Alors pourriez vous m’expliquer cette arrogance des Francais, des Belges et des Hollandais en particulier a considerer les autres comme des cretins ! A contrario, les Francais, Hollandais et Belges ne supportent pas que on leur prouve que leur pays sont des dictatures envahis par des individus neo-nazis et neo-fascistes. Pourrtant c’est bien le cas et il vous suffira d’aller sur le blog pour avoir la preuve que l’Iran peut se targuer d’etre plus democrate sur bien des points par rapport a l’Iran.


        • faxtronic faxtronic 28 juin 2007 20:41

          waooh, extraordinaire ce commentaire, extraordinaire. C’est dune franche betise tellement que c’est enorme


        • jay 28 juin 2007 20:57

          ok pour la désinformation, ok pour la grande civilisation, mais vous poussez le bouchon là. vous dénoncer un certain extremisme mais vous avez un peu tendance à tomber dans un autre...un peu de mesure diantre !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès