Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Inquiétude malgache

Inquiétude malgache

Une nouvelle Révolution orange dans le monde ? La légitimité de la rue face à la légitimité constitutionnelle. Nouvelle inquiétude dans l’un des pays les plus pauvres de la planète.

Madagascar vit sa troisième période de fortes turbulences après les "révolutions" populaires de 1991 et de 2002.


De nouvelles manifestations populaires contre le pouvoir

Dans la capitale, Tananarive, depuis plusieurs jours, des événements sérieux ont lieu entre le pouvoir du Président Marc Ravalomanana (ancien maire de Tananarive et patron d’une des plus puissants groupes industriels malgaches) et l’opposition politique qui dénonce la façon autocratique du pouvoir qui piétine la Constitution malgache et la vente de "terre des ancêtres" (Tanindrazana) pour l’exploitation agricole à la Corée du Sud (à Daewoo) et au Japon.

Les opposants reprochent à Marc Ravalomanana d’être devenu aussi "dictateur" que son prédécesseur et adversaire politique Didier Ratsiraka, ancien tyran communiste revenu au pouvoir par des élections démocratiques. Ils lui reprochent notamment le népotisme et la corruption, ainsi que l’élimination de ses adversaires politiques par d’opportuns contrôles fiscaux.

Le samedi 24 janvier 2009, près de 500 000 personnes ont manifesté dans les rues de Tananarive (qui compte un peu moins de 2 millions d’habitants), ce qui est une opération de grande envergure.


Combat personnel entre deux hommes ?

L’opposition est menée par le jeune maire de Tananarive (élu en décembre 2007) Andry Rajoelina, prêt à assurer la transition du pouvoir. Comme en Ukraine et comme en Géorgie, l’orange a été choisie comme couleur fétiche à l’instar du MoDem de François Bayrou.

Le déclencheur de cette agitation a été l’interdiction, le 13 décembre 2008, par le pouvoir, de la télévision Viva émise par les partisans d’Andry Rajoelina pour avoir diffusé une interview de Didier Ratsiraka (exilé en France depuis 2002).

De retour d’un déplacement en Afrique du Sud, le Président Marc Ravalomanana avait donné l’ordre dimanche 25 janvier 2009 à son Premier Ministre, le général Charles Rabemananjara, de recourir à la force « au nom de la Constitution » et d’arrêter Andry Rajoelina, le maire de la capitale, accusé d’appel à la désobéissance civile et à la grève générale aggravée d’une tentative d’attentat.


Risques d’escalade

Des locaux de la radio-télévision nationale ont été incendiés par des opposants ce lundi 26 janvier 2009 lors d’émeutes.

La situation est très incertaine et l’ambassade de France à Tananarive recommande même de ne pas circuler au centre ville de la capitale (la France n’a plus d’ambassadeur depuis le 14 juillet 2008).

Des militaires sillonnent la Haute-Ville à Tananarive où se trouvent les émetteurs de radios et de télévision ainsi que l’habitation du maire et de sa famille. Ce dernier a appelé l’armée à se ranger derrière le peuple.


Ouverture internationale

Autre raison de cette agitation, la tenue du futur sommet de l’Union africaine en juillet 2009 à Ivato (au nord de Tananarive, près de l’aéroport international).

Le premier semestre de 2009 risque donc d’être très mobilisateur pour l’opposition avec la visibilité médiatique accrue en raison du sommet africain, à l’instar de la résistance tibétaine lors des Jeux Olympiques de Pékin en août 2008.


Appels au calme

Aujourd’hui, tout le monde craint que les autorités tirent dans la foule. Il y a déjà eu un mort dans des émeutes le 26 janvier 2009.

Heureusement, ce 27 janvier 2009, le maire Andry Rajoelina a décidé de suspendre les manifestations et le Président Marc Ravalomanana calme aussi le jeu en appelant au dialogue.

Espérons que le sang-froid soit préservé dans un pays insulaire très majoritairement pacifiste.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 janvier 2009)


NB : Éventuellement, je reviendrai par la suite plus précisément sur la situation de politique intérieure à Madagascar au cours d’autres articles, ainsi que sur les relations actuelles entre Madagascar et la France.


Pour aller plus loin :

Ravalomanana calme le jeu ce 27 janvier 2009.

Réaction de Marc Ravalomanana à la suite de l’incendie de la radio-télévision nationale.

500 000 manifestants à Tananarive.

Un 24 janvier 2009 historique.

Rajoelina prêt à assurer le pouvoir.

Description des dernières journées par l’opposition malgache.

Accord entre Madagascar et la Corée du Sud (novembre 2008).

Renvoi de l’ambassadeur de France à Madagascar.



Documents joints à cet article

Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache Inquiétude malgache

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • morice morice 27 janvier 2009 14:11

     pour l’instant, on va dire que les révolutions orange ont laissé un goût plutôt amer.... l’ingérence américaine dans ces partis orange est bien trop forte !


    • La Taverne des Poètes 27 janvier 2009 14:21

      C’est toujours moins inquiétant que le rouge, cher Morice.


    • Romain Desbois 27 janvier 2009 21:07

      @Morice
      Ingérence Etatsunienne, cher Morice ETATS-UNIENNE !

      La Canada, le Mexique et l’Amérique Latine vienne de rappeler qu’ils ne sont pas encore annexés par les USA !


    • mike57 27 janvier 2009 17:15

      Le pouvoir change les hommes !

      Marc Ravalomanana a été porté au pouvoir par le peuple en 2002. Tout le monde en a été fier dans la mesure où cet évènement mit fin au dictat de Ratsiraka.

      Le temps passe et ... les hommes changent. Je pense que ce président s’est vu entouré et conseillé par des FAUX et des MANIPULATEURS en tout genre, totalement à son insu ! Qui sont ces derniers ? C’est la grande question que l’on peut poser à tout un chacun. Ces ministres, ces conseillers spéciaux ... tous affairistes de premier plan, trop attachés à l’entité "PROFIT PERSONNEL".

      Et oui ! Marc Ravalomanana a changé, s’est détourné de son premier attachement (initial), qui était de faire progresser le pays, de mieux nourrir le peuple Malgache, de construire des routes (certes, il faut reconnaître que grâce à lui, l’infrastructure routière s’est améliorée). Il a changé car étant déjà le plus grand entrepreneur Malgache avec plus de 6000 salariés dans le Groupe Tiko, il lorgne toujours pour s’accaparer les grosses affaires en " mettant les bâtons dans les roues " à ceux qui ont le malheur de tenter de le concurrencer ! Car il est très difficile d’amener une grosse affaire à Madagascar si le Groupe Tiko n’y est pas invité ...

      Enfin, cet achat de Force ONE ! Etait-ce vraiment de première nécessité dans le contexte économique actuel ?
      60 millions de dollars pour ressembler à Bush(ou à Sarko),quand les caisses sont vides.
      J’espére que la situation évoluera dans le bon sens,ayant vécu quelque temps dans l’océan Indien,je repartirai bien y finir mes vieux jours.


      • ayfeo 27 janvier 2009 17:42

        Marc Ravolamanana , il est déjà Milliardeur avant de prendre le pouvoir, c’est normal qu’il y a un avion personnel. Pourqoui tant des jalousies envers lui et les dirigeants Africains plus riches ?, car il en train de protèger leurs patrimoines. Combien de temps les Africains sous le pouvoir des Grands ? Laissez les évoluer normalement et on verra l’histoire et les réactions des pays on dit développés face à la mondialisation. 


        • Romain Desbois 27 janvier 2009 21:14

          Merci pour cet article car je l’avoue je connais mal ce si beau pays.
          Grâce à vous j’ai appris plein de choses !

          Je n’ai jamais compris pourquoi la France n’a jamais cherché à aider les peuples qui ont une histoire commune avec elle.
          Commenter est donc pour moi , ma petite contribution en soutien au combat de ce peuple si courageux et si humble pour une véritable démocratie pacifique.

          nos regards vers eux est une garantie supplémentaire que tout devra se passer sans bain de sang.

          Je l’espère, en tout cas !

          Amicalement



          • Marsupilami Marsupilami 1er février 2009 17:00

             @ L’auteur

            Se pourrait-il que l’antagonisme entre ces deux hommes ait aussi ou surtout une origine tribale ?


            • ayfeo 1er février 2009 22:19

              >Marsupilami : C’était à l’époque de De Gaulle y avait de tribalisme, en ce moment, on dit GASI tous les peuples de Madagascar , ça veut dire Génération Amiable Solidaire Internationale. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès