Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Intégrisme islamiste contre national chauvinisme patriotique

Intégrisme islamiste contre national chauvinisme patriotique

Il est étrange d’observer à quel point un courant de pensée, une mouvance politique - idéologique archaïque s’agite frénétiquement au moment où sa base sociale s’étiole et s’envole, et à mesure que s’installent de nouvelles conditions économiquessociales, politiques et idéologiques. Nous en voulons pour preuve les deux boîtes de Pandore manichéennes enfantées par deux évolutions sociales contemporaines.

De la première boîte du sorcier impérialiste a surgi la réaction intégriste-islamiste dans les pays musulmans. D’aucuns la pensent surgie de la mouvance religieuse-radicale – (Frères musulmans et wahhabisme saoudien, salafiste). Or, il n’en est rien, ce n’est là que la forme et non le fond de la réaction que ce courant de pensée représente. La réaction intégriste islamiste est la forme qu’a prise la résistance nationaliste chauvine dans ces pays industriellement arriérés, emportés par la crise économique systémique de l’impérialisme dans laquelle tous ces pays sont étranglés.

La seconde boîte de Pandore ouverte par la crise économique systémique de l’impérialisme est la résurgence du nationalisme laïciste patriotique dans les pays occidentaux industrialisés.

Deux idéologies qui semblent contradictoires (l’intégrisme islamiste versus l’intégrisme nationaliste laïciste), mais qui en réalité mènent un même combat d’arrière-garde dans les conditions de la crise économique de l’impérialisme. Ces deux tendances idéologiques voudraient laisser croire que le monde pourrait tourner à l’envers et revenir en arrière, les uns pour le ramener dans un monde paysan, agraire et autosuffisant ; les autres pour retourner dans un monde capitaliste empreint d’une mystique de « libre concurrence nationale chauviniste ». Les riches milliardaires, qui savent qu’il n’y a là que chimères, sont heureux que ces compères préparent les conditions de la prochaine guerre dont la classe ouvrière fera les frais.

Un auteur fasciste nommé Samuel Huntington a systématisé ce pseudo paradoxe dans son œuvre intitulée « Le choc des civilisations ». Bienvenue dans le monde de la fiction (1).

 

L’intégrisme-islamiste-nationaliste

Notre premier modèle réfère au tsunami de propagande des médias du mainstream au service des capitalistes. Pas un jour sans qu’un politicien n’étale publiquement ses supputations à propos des intégristes islamistes agresseurs des populations désarmées, que les riches et leurs affidés s’emploieraient à protéger (sic).

Curieusement, dès que l’on gratte le vernis de ces allégories, on découvre que ce sont les gouvernements qui enrégimentent, équipent, financent ces djihadistes aujourd’hui offerts à la vindicte populaire. Il est entendu que s’il est possible de mettre sur pied de tels escadrons de mercenaires suicidaires, à partir de la Bosnie, de la Tchétchénie ou des pays arabes et musulmans de l’Orient, et même s’il est possible d’en recruter parmi les excentriques de quelques pays impérialistes, c’est qu’il doit y avoir un motif. L’intégrisme islamiste n’est qu’un alibi dans tout ceci, pour « justifier » les amalgames racistes et ethniques issus de la crise économique obligeant les pauvres à migrer vers les pays de « prospérité » utopiques.

L’intégrisme islamiste est la réponse qu’apportent les rapports sociaux de production semi-féodaux aux transformations des forces productives dans chacun de ces pays en cours de sous-développement systémique. L’intégrisme islamiste est une réaction d’ajustement d’un système social en cours de transformation radicale (du semi-féodalisme au capitalisme systémique).

 

L’exemple de la guerre « anti-djihadiste » au Mali

La guerre au Mali fut déclenchée pour ramener ce pays dans le giron des néo-colonies de la Françafrique, de laquelle il s’était échappé par un concours fortuit impliquant trois cliques de malappris. Le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) ; les milices armées chassées de Libye, où elles avaient servi l’économie terroriste de l’empire Françafrique ; l’armée Malienne, trop occupée à administrer ses trafics illicites (armes, drogues, médicaments contrefaits et esclaves) pour avoir le temps et l’envie de gouverner le nord Mali. Al Qaida au Maghreb islamique fut la dernière partition orchestrée par les services secrets de l’Élysée repris en fanfare par des médias à la solde pour rameuter l’opinion publique occidentale favorable à une autre guerre néocoloniale (1).

 

Les services secrets occidentaux créent les groupuscules djihadistes

La procédure de création de ces groupuscules « intégristes-islamistes-djihadistes » est bien rodée et éprouvée : un barbu méchant, en turban, annonçant en conférence de presse diffusée dans le monde entier la création d’une filiale d’Al Qaida, la nébuleuse tant galvaudée. Quelques meurtres d’innocents avec bain de sang et exécutions de brigands de l’autre camp. Si le public occidental en redemande, quelques mains de malfrats coupées ras – qu’on repassera en boucle pendant des mois – et quelques femmes chassées d’une université depuis longtemps fermée. Ultime sacrifice « un attentat par deux sbires en plein cœur d’une capitale occidentale » de quoi soulever la commisération des féministes et des intégristes laïcistes qui redemanderont du sang, des dents et des turbans de talibans… Pas de talibans au Maghreb islamique, ni en Syrie ni en EI ? Qu’à cela ne tienne, les Salafistes feront l’affaire. Tout ce dont ont besoin les polichinelles à la solde des riches c’est de l’exotisme, du chauvinisme et du racisme pour désigner la prochaine victime du sacrifice collectif.

Les médias à la solde prennent le relais et ébruitent tous les tourments que ces gens font subir aux mécontents. Ils fabriquent une « vedette médiatique » qui devient un « impératif islamiste » incontournable, vers lequel tous les désœuvrés affamés de la contrée paupérisée, et ils sont des milliers, convergent pour se trouver un petit boulot bien payé, exactions comprises (viols, vols, trafics en tout genre) ; sans oublier quelques fils de « bobos » occidentaux fanatisés qui croient fermement à ce scénario de père Fouettard et qui s’enrôlent dévotement –. Ils y laisseront leur peau ces bobos assurément ; mais tout cela ajoute à la crédibilité de l’équipée. La solde défrayée par le Qatar ou l’Arabie est bonne et assurée.

La suite est alléguée depuis des années. Le groupuscule est financé, armé, entrainé, commandité et parfois dirigé en sous-main par les services secrets français, britanniques ou étatsuniens. Mais pas toujours cependant, l’« émir » sait ce qu’il peut et ce qu’il ne doit pas faire. En Syrie, par exemple, il a terrorisé la population, mais l’aviation de l’OTAN n’a pas su refaire le coup de la Libye et envahir le pays (2). Au Mali, les nervis islamistes se sont fourvoyés et ils ont oublié qui dirige la partie. L’armée coloniale française s’est chargée de le leur rappeler – vite fait – puis les a dispersés dans la région, au Niger, en Mauritanie, au Tchad, au Nigéria et jusqu’en Libye, où ils sont repartis comme nous l’avions prédit, relancer l’échauffourée dans c pays contrit (3). Les intégristes islamistes reviendront au Mali quand ils auront compris qu’ils doivent partager les profits des trafics avec l’armée de métier et ne jamais se lier d’amitié avec les mouvements d’opposants locaux, à moins d’y avoir été invités. Aujourd’hui, c’est le même scénario au nord de l’Irak où sévit l’EI avec le soutien des Saoudiens. Le mandat de ces truands est de contrôler les oléoducs d’approvisionnement en carburant en direction de l’Europe et de la Chine impérialiste (4).

 

La crise économique explique ces embardées

Seule la conjoncture économique de crise approfondie qui sévit depuis une décennie explique que, dans les pays musulmans le recrutement de tueurs à gages et de mercenaires soit si important. La crise économique pousse des millions de jeunes, parfois diplômés, cantonnés en périphérie du marché du travail et sans aucun espoir de l’intégrer, à s’enrôler. Plusieurs prennent le chemin de l’exil vers le nord, où ils espèrent améliorer leur sort et meurent noyer en Méditerranée. D’autres prennent le chemin du maquis djihadiste, ils seront sacrifiés à Alep ou à Homs, comme ils l’ont été à Gao. Dans quelques mois, ce sera un autre contrat, un autre terrain de guerre, peut-être un jour à Téhéran, mal leur en prendra. C’est l’effondrement des économies néocoloniales qui explique – dans tous ces pays meurtris ou les ressources naturelles sont spoliées, la plus-value confisquée, les profits rapatriés – que les rapports de production se réajustent et prennent notamment la forme momentanée de flambées d’intégrismes-islamistes-djihadistes-nationalistes.

 

 Le national chauvinisme patriotique en Occident

Le nationalisme laïciste chauviniste patriotique est aux sociétés occidentales riches ce qu’est l’islamisme-intégriste-djihadiste-nationaliste est aux sociétés musulmanes sous-développées et pauvres. Le national chauvinisme patriotique est la réponse des rapports sociaux de production aux transformations des forces productives dans les pays occidentaux sous crise économique sévère. Le national-chauvinisme est une réaction de survie et d’ajustement d’un système social en cours de déprédation et de perdition. Selon les nationalistes chauvins français, piémontais, serbes, croates, bosniaques, hollandais, catalans, basques, bretons, lithuaniens, polonais, magyars, flamands, wallons, écossais, canadiens et québécois, l’histoire de l’humanité serait l’histoire de la citoyenneté conquise ou acquise par chaque communauté humaine nationalisée et par chaque citoyen en particulier. Ils ont beau être battu par la population à chaque vote référendaire de partition, rien à faire, les chauvins n’ont rien appris de ces multiples rebuffades populistes. L’histoire de l’humanité est l’histoire de la lutte de classes disons-nous.

 

Comment expliquer cette cécité des nationalistes chauvins patriotiques ?

C’est que leur clientèle politique de prédilection, la petite bourgeoisie bureaucratique et des services, est en cours de paupérisation et de perdition – adieu la grosse cylindrée, le loft dans la cité, le chalet en forêt et bonjour la décroissance involontaire, la pauvreté « volontaire » et les fins de mois de misère (5). Elle n’espère qu’une chose la bourgeoisie, ne pas être sacrifiée dans la procession de la récession.

Pendant ce temps, les ouvriers luttent pour conserver leurs emplois et boucler leur fin de mois, tout en se demandant comment mettre fin aux malversations généralisées entre politiciens de toutes couleurs, les constructeurs, les ingénieurs, les mafieux de la construction et des services publics privatisés. Les chômeurs combattent pour maintenir leur droit aux prestations d’assurance, alors que les assistés sociaux se battent contre les coupures de prestations.

Enfin, la grande bourgeoisie impérialiste n’a que faire de ces rêvasseries du « pays d’oripeaux » à bâtir sur les ruines de la crise imminente et immanente.

Au milieu de ce salmigondis, les anarcho-syndicalistes, les opportunistes, les sociaux-démocrates, les réformistes et les gauchistes n’osent se lever contre le chauvinisme nationaliste patriotique et se tiennent cois de peur de subir les foudres des nationalistes-laïcistes hystériques ; de subir le déni de la Convergence des divergences et tous voient le sol s’ouvrir sous leurs pas.

 

Et la classe ouvrière dans ce fatras ?

Les ouvriers quant à eux ont déjà répliqué – « Votre nationalisme étriqué et meurtrier on le rejette d’emblée ». Le temps est venu pour l’indépendance de la classe ouvrière qui doit demeurer aussi loin que possible de ces bourgeois pâmés-non sevrés. C’est dans cette direction que pointent les rapports de production impérialistes en décrépitude avancée. Le national chauviniste patriotique est aux sociétés occidentales « riches » ce qu’est l’islamisme-intégriste-djihadiste aux sociétés musulmanes « pauvres ». Les deux, également prostrés, sont à contrer par les ouvriers (6).

 

 

* Une première version de ce texte a été publiée sur LES7DUQUÉBEC en 2013. http://www.les7duquebec.com/7-au-front/integrisme-islamiste-vis-a-vis-chauvinisme-nationaliste/

 

 

(1) fr.wikipedia.org/wiki/Samuel_Huntington

(2)  http://www.lnr-dz.com/index.php?page=details&id=21955

(3) http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/oui-la-guerre-c-est-la-france-129030

(4)  http://les7duquebec.org/7-au-front/comment-commemorer-dix-ans-de-massacre-en-irak/

(5) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/la-pauvrete-volontaire-des-nouveaux-vicaires/

(6)  http://les7duquebec.org/7-au-front/les-separatistes-separes/

 

 La question nationale canadienne et québécoise (2014). Gratuit en format PDF : http://www.robertbibeau.ca/imperialisme.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 21 février 2015 09:21
    Intégrisme islamiste...Ils sont partout..chez nous des milliers qui vont se réveiller un de ces 4 et là nous n’aurons plus assez de force de l’ordre pour les arrêter...Pour les 3 derniers il à fallut 5 mille policier...alors imaginez si un millier descendaient dans les rues... !

    • fred.foyn Le p’tit Charles 21 février 2015 13:32

      @Le p’tit Charles...Vous verrez (les couillons) qui votent pour les mêmes boeufs depuis 50 ans... !


    • Dom66 Dom66 21 février 2015 18:55

      @Le p’tit Charles

      Ça sera plus facile à tirer dans le tas


    • Tillia Tillia 21 février 2015 11:28

      Les autochtones sont entrés en phase de ras le bol, de méfiance et d’agacement, les décideurs les prennent pour des jambons, battus et cocus, l’heure a sonné de dire zut, flûte, et de relever la tête, va y avoir du sport dans toute cette chienlit. 


      • COVADONGA722 COVADONGA722 21 février 2015 13:50

        Les ouvriers quant à eux ont déjà répliqué – « Votre nationalisme étriqué et meurtrier on le rejette d’emblée ». 


        foutaises d’intellectuel les prolos français subissent concomitamment l’envahissement du sol préconisé par des penseurs tel l’auteur et la terreur économique que nous livre le capital apatride !
        Jaurés le disait en son temps et c’est toujours d’actualité 
         la nation est le seul bien de ceux qui n’ont rien !

        pour le reste vous aurez droits à ça un jour 


        • Crab2 21 février 2015 14:36

          Valeurs culturelles républicaines rejetées par toutes les théocraties, et pourtant, sur les dieux : sont-ils si parfait qu’on veut bien le dire ?

          Lettre aux ennemis de la laïcité

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/au-nom-du-ciel.html

          -

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/21/au-nom-du-ciel-5563851.html


          • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 février 2015 14:57

            Article imbécile visant à mettre au même niveau des criminels aussi dangereux que débiles : les islamistes et des simples patriotes. Quand la lutte des classes, mon pauv’ vieux t’as 60 ans de retard, le Mur de Berlin est tombé, l’URSS n’existe plus pas plus que les idéologies gauuchistes stupides des années 60 !


            • christophe nicolas christophe nicolas 21 février 2015 15:06

              En noir dans le désert sous le soleil brûlant.... N’importe quoi !


              • Ben Schott 21 février 2015 15:13

                « Le nationalisme laïciste chauviniste patriotique »

                Quel salmigondis !

                " Les riches milliardaires, qui savent qu’il n’y a là que chimères, sont heureux que ces compères préparent les conditions de la prochaine guerre dont la classe ouvrière fera les frais. "

                Et qu’en pensent les pauvres milliardaires ?


                • zygzornifle zygzornifle 21 février 2015 17:57

                  Bossuet (1627 – 1704) « Islam ! Cette religion monstrueuse a pour toute raison son ignorance, pour toute persuasion sa violence et sa tyrannie, pour tout miracle ses armes, qui font trembler le monde et rétablissent par force l’empire de Satan dans tout l’univers. »

                  Chateaubriand (1768 – 1848) « Tous les germes de la destruction sociale sont dans la religion de Mahomet. »

                   Condorcet (1743 – 1794) « La religion de Mahomet, la plus simple dans ses dogmes, […] Semble condamner à un esclavage éternel, à une incurable stupidité, toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire. »

                   Arthur Schopenhauer (1788 – 1860) « Le Coran, ce méchant livre, a suffi pour fonder une grande religion, satisfaire pendant 1 200 ans le besoin métaphysique de plusieurs millions d’hommes ; il a donné un fondement à leur morale, leur a inspiré un singulier mépris de la mort et un enthousiasme capable d’affronter des guerres sanglantes, et d’entreprendre les plus vastes conquêtes. Or nous y trouvons la plus triste et la plus pauvre forme du théisme. […] Je n’ai pu y découvrir une seule idée un peu profonde. »

                   Alexis de Tocqueville (1805 – 1859) « L’islam, c’est la polygamie, la séquestration des femmes, l’absence de toute vie publique, un gouvernement tyrannique et ombrageux qui force de cacher sa vie et rejette toutes les affections du cœur du côté de l’intérieur de la famille. […] J’ai beaucoup étudié le Coran […] Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman […] je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès. »

                   Alfred de Vigny (1797 – 1863) « Si l’on préfère la vie à la mort, on doit préférer la civilisation à la barbarie. L’islamisme est le culte le plus immobile et le plus obstiné, il faut bien que les peuples qui le professent périssent sils ne changent de culte. 

                  Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger (1805 – 1866) « Celui qui prétend être le prophète d’Allah devrait avoir des lettres de créance, c’est-à-dire la prophétie, les miracles et l’intégrité de l’ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu. »

                   Joseph Ernest Renan (1823 – 1892) « L’islam est contraire à l’esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu’il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l’esprit. »

                   Winston Churchill (1874-1965) « L’influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles […] Il n’existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. […] Si la Chrétienté n’était protégée par les bras puissants de la science, la civilisation de l’Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique. »

                  Heinrich Himmler, Reichführer SS (1900 – 1945) « Je n’ai rien contre l’islam, parce que cette religion se charge elle-même d’instruire les hommes, en leur promettant le ciel s’ils combattent avec courage et se font tuer sur le champ de bataille ; bref, c’est une religion très pratique et séduisante pour un soldat. »

                   Hermann Von Keyserling (1880 – 1946) « Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l’islam, et cette impression n’a fait que se préciser et s’affermir depuis. »

                   Le grand Mufti de Jérusalem (en 1943) « Les nazis sont les meilleurs amis de l’islam. »

                  André Malraux (le 3 juin 1956 , paru dans l’hebdomadaire américain Time ) « C’est le grand phénomène de notre époque que la violence de la poussée islamique. Sous-estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l’islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine. 

                  Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles. À l’origine de la révolution marxiste, on croyait pouvoir endiguer le courant par des solutions partielles. Ni le christianisme, ni les organisations patronales ou ouvrières n’ont trouvé la réponse. De même aujourd’hui, le monde occidental ne semble guère préparé à affronter le problème de l’islam. En théorie, la solution paraît d’ailleurs extrêmement difficile. 

                  Peut-être serait-elle possible en pratique si, pour nous borner à l’aspect français de la question, celle-ci était pensée et appliquée par un véritable homme d’État. Les données actuelles du problème portent à croire que des formes variées de dictature musulmane vont s’établir successivement à travers le monde arabe. 

                  Quand je dis “musulmane” je pense moins aux structures religieuses qu’aux structures temporelles découlant de la doctrine de Mahomet. Peut-être des solutions partielles auraient-elles suffi à endiguer le courant de l’islam, si elles avaient été appliquées à temps. 

                   Actuellement, il est trop tard ! 

                  Les “misérables” ont d’ailleurs peu à perdre. Ils préféreront conserver leur misère à l’intérieur d’une communauté musulmane. Leur sort sans doute restera inchangé. Nous avons d’eux une conception trop occidentale. Aux bienfaits que nous prétendons pouvoir leur apporter, ils préféreront l’avenir de leur race. 

                  L’Afrique noire ne restera pas longtemps insensible à ce processus. Tout ce que nous pouvons faire, c’est prendre conscience de la gravité du phénomène et tenter d’en retarder l’évolution. » 

                  Cet entretien est donc paru il y a près de... 60 ans. 



                  • Donbar 21 février 2015 20:59

                    Un regard intéressant sur l’islamisme, il ne faut pas le nier.
                    Mais le « nationalisme laïciste chauviniste patriotique », par son seul style, témoigne d’un écrasement de la pensée sous les gros sabots marxistes. Dommage.
                    Sur le fond, comment situer le sionisme dans tout ça ? Est-ce un nationalisme, sans doute peu laïc ? Son patriotisme verse-t-il dans le chauvinisme ? La question ne vise pas à verser dans un hors-sujet facile. C’est une manière de mettre en cause la validité de la théorie marxiste en tant qu’explication de l’histoire. On peut penser qu’elle échoue, entre autre, sur les religions (or le judaïsme est derrière l’idée de peuple juif, même si bien des Juifs sionistes sont maintenant athées).
                    Quant à la classe ouvrière, c’est très simple : il n’y en a plus en Occident. Elle est en Chine.


                    • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 février 2015 03:07

                      @ A tous


                      Ca me rassure de voir ces commentaires - j’avais peur que vous ne compreniez pas mon propos anti-nationaliste chauvin...

                      Vous êtes prêts - vous les petits vieux qui ne risquez pas d’y rester - prêt à expédier vos gosses pour une troisième guerre mondiale. Vous mordrez donc toujours à tous les hameçons vous les français - Y a-t-il une limite à votre connerie ??? 

                      De Napoléon en passant par Juin - Pétain, De Gaulle et aujourd’hui Hollande (pas grandiose celui-là) ( smiley)



                      • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 23 février 2015 15:55

                        @Robert Bibeau

                        Bravo Robert

                         Excellent article.

                        Continuez, si les veaux continuent à vous insulter, c’est bon signe.


                      • elpepe elpepe 22 février 2015 13:55

                        @ l’Auteur
                        Un Français expatrié récemment a Montréal smiley
                        Ah non il n’y a jamais de limite a la connerie humaine, c’est sa marque de fabrique
                        Je ne suis pas sur que Boko Haram soit un Frankenstein de nos sociétés occidentales. Qui les ont finances et mis le pieds a l’étrier c’est fort possible, mais la créature de tout évidence leurs échappe.
                        Avant la guerre permettait aux vieux de massacrer les jeunes hommes, ils pouvaient ainsi piquer (p ou n) leurs femmes, et faire marcher le business du bon beurre,
                        Aujourd’hui il faudrait au contraire que le pouvoir se débarrasse des vieux, ils coutent chers et servent a rien, c’est pour cela que le modele des guerres civiles est beaucoup plus efficace,
                        En conclusion il ne faut pas s’inquiéter, pour info j’ai 52 ans


                        • Crab2 23 février 2015 10:09

                          …/ affaiblir la laïcité en sortant l’État de son rôle, de sa neutralité vis à vis des religions pour finalement favoriser la montée, l’emprise, l’implantation dans la société des communautaristes - pourquoi n’a-t-il pas interdit le port de tous les voiles lorsqu’il était au pouvoir ?

                          Suites :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/02/sapiens-sapiens-pour-toujours.html

                          ou sur

                          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/02/23/sapiens-sapiens-pour-toujours-5565027.html


                          • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 23 février 2015 16:58

                            On voit un homme, tout d’orange vêtu... égorgé par un autre tout de noir vêtu... et on garde la vidéo bien au chaud, pour ne pas vous traumatiser mais on vous passe en boucle la photo de la victime expiatoire d’un état barbare. C’est Daesh, l’égorgeur musulman qui fait encore plus peur que Jack l’éventreur ou l’étrangleur de Boston.
                            Nous disposons de tous les ingrédients pour haïr, maudire et mourir d’envie de voir mourir ces salauds.

                            Nous sommes tous thomistes comme Saint Thomas et nous ne croyons que ce que nous voyons... et qu’avons-nous vu ?
                            Une photo
                            Qu’avons nous entendu ?
                            Un édito qui nous répète inlassablement le mot tragique : l’état islamique...

                            alors qu’un novice en géo-politique sait qu’il ne s’agit que de vulgaires criminels convertis en guerriers épisodiques...
                            Des terroristes qui terrorisent comme des voleurs qui volent ou des tueurs qui tuent !
                            Ils veulent nous faire croire que l’islam nous fait la guerre pour qu’on fasse la guerre à l’islam.
                            Mais en mettant en avant l’islam, ce n’est pas le crime que les médias poursuivent mais une religion qu’ils incriminent et offrent en pâture... aux amateurs de caricatures.
                            Travail de sape... qui ne restitue pas le drame mais cherche à destituer une âme, l’âme d’une religion qui contrecarre leur intérêts et compromet leur ruée vers l’or... noir... ou le gaz du chiisme
                            L’islam dit qu’à chaque fois qu’on porte atteinte à un innocent, c’est l’humanité entière qu’on remet en question, on risque le pire des châtiments.
                            Non, l’homme en noir n’est pas musulman, mais un instrument au service d’un monument... qui fait la promotion de la haine, la guerre et la mort pour tout musulman.
                            Question mais qui est l’auteur de cette farce macabre ?
                            Réponse : c’est vous, sinon vous ne vous poseriez pas la question.

                            http://www.lejournaldepersonne.com/2014/10/letat-islamique-cest-toi/


                            • Robert Bibeau Robert Bibeau 24 février 2015 21:09

                              @ GENSERIC 


                              Je ne crois même pas que les puissances impérialistes veulent destituer l’âme de l’Islam, Qu’ils souhaitent avilir une religion - celle là ou une autre. Tout cela n’est que l’apparence -le masque qui dissimule le visage 

                              La classe bourgeoise est athée sachez-le - elle est internationale et athée et elle sait que les mythes religieux sont l’opium des peuples et que la religion LAICISTE est la variante contemporaine de la religion d’État du temps de l’esclavagisme (époque romaine et suivante) ou tout un peuple devait changer d’allégeance à Dieu en même temps que son roi. Les Cathares ont payé de leur vie ce déni de royauté. 

                              Aujourd’hui la bourgeoisie en mal de projet pour galvaniser les ouvriers pour la prospérité terminée - offre un épouvantail voilé, (hier de pauvres femmes esclaves salariées dans nos cité éventrées) aujourd’hui des pauvres enrôlés dans des armées à sacrifiées pour effarouchés les badauds d’Occident menacés - pas menacés par les musulmans - archi-faux... menacés par la crise économique endémique - systémique qui demain va tout emporté le bébé et l’eau du bain.

                              Les bourgeois voudraient bien que ce jour là on oubli que ce sont eux qui sont au commande de l’avion écrasée et que l’on se chamaille entre survivants dans la carlingue éventrée. 

                              Pas question. Le pilote porte la responsabilité du vol - pas les misérables qu’il a enfermé en fond de cale. 

                              L’arabe n’est pas mon ennemi musulman - chrétien ou athée. Le grand capital détient tous les pouvoirs et assume toutes les responsabilités.

                              Robert Bibeau
                              Marxiste  

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès