Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Intervention rapide en R.D.C : Le peuple en a besoin

Intervention rapide en R.D.C : Le peuple en a besoin

Mahendeleyo parle de la situation du Pays et son projet

Après le départ de Mobutu en 1997, chassé du pouvoir par Mzée Kabila ; après trente deux ans de règne, la R. D. Congo est devenu un pays conflictuel. Depuis que Joseph Kabila fils a pris le pouvoir juste après la mort de son père, nous assistons au démembrement de notre pays. Présentement, nous vivons les avancements du grand projet de société dénommé cinq chantiers du Président de la République. Joseph Kabila ayant trouvé le pays déjà détruit et par manque d’entretiens, il semble difficile de faire un bon décollage. Devrions-nous condamner le pouvoir en place ou continuer à garder le langage tel que c’est la dictature de Mobutu qui a détruit le pays ? Loin de là, nous devons chercher des solutions adéquates pour relancer notre économie. Nous sommes sans ignorer que la République Démocratique du Congo regorge des ressources minières importantes, avec une faune de grande valeur, pour ne citer que ceux-là. Il existe même des richesses non exploitées. Malgré tout cela, notre pays reste parmi les pays les plus pauvres du monde.

La République démocratique du Congo fait partie des pays les moins avancés. Sa structure économique est comparable à celle des autres pays de l’Afrique centrale, mais son économie est handicapée par une guerre civile larvée et un des niveaux de corruption les plus élevés de la planète. La RDC, un des pays les plus vastes et les plus peuplés du continent africain, n’a pas le niveau de vie qui devrait correspondre à ses immenses ressources naturelles (minerais, bois précieux, produits agricoles, …).

Si notre pays possède aussi de l’or en quantité respectable, elle possède surtout les trois quarts des réserves mondiales de coltan, un composant essentiel pour les circuits des téléphones et des ordinateurs portables. Nous produisions 24000 barils de pétrole par jour dans les années 2003. D’où vient la question de savoir : s’agit-il de la mauvaise volonté du gouvernement en place ou alors nous revenons toujours, comme par le passé, à l’époque de la dictature ou tout le monde clamait qu’il nous manquait de bons gérants. Ceci ne serait peut-être pas l’avis de tout les Congolais. Malgré le travail fourni par les gouvernements, sous la gouvernance du Rais Joseph Kabila Kabange, le peuple Congolais a perdu son sourire de l’époque ou nos parents nous payaient du luxe avec le salaire de Chanimétal, Indutex, Utexleo et consort.

Qui pourra donner la réponse au peuple ? Une chose est vraie il y a du boulot qui se fait actuellement ; mais que demande le peuple ? Devrions-nous être sacrifiés ? Combien de temps durera ce sacrifice ? Tout ce que j’admire, c’est la démocratie qui commence a s’installer depuis 2006 : une constitution avait été mise en place et pour la première fois nous avons connu des élections libres et démocratiques. Même si un certain nombre de personnes n’y croient pas trop, le fait est que tous les Congolais présents en République Démocratique du Congo ont voté. Apparemment, le problème du Congo réside sur les personnalités politiques mises en place par le peuple lui-même.

Selon Digital Congo, le président Joseph Kabila a fait l’unanimité dans l’opinion du Nord Kivu. Plusieurs raisons justifient le soutien populaire et spontané des populations de Goma au chef de l’Etat. La première raison est que le Raïs s’est distingué dans une diplomatie de proximité active, ayant débouché sur la signature des accords avec le Rwanda, au point de gagner le pan de la paix dans cette partie du territoire national, souvent encline à des conflits armés. Sur ce point, nous rendons grâce à Dieu, comme le dit bien si souvent la première dame, j’ai cité Mme Olive Lembe Di Sita Kabila.

La Diaspora de Manchester en Grande Bretagne s’était réunit sous la direction de Maman Alphonsine, Présidente et Mr. Raphaël Ngoma Tsasa, Vice Président et Coordinateur de l’organisation non gouvernementale Mahendeleyo ; en leur siège de Manchester s’étaient réunis en vue de préparer un projet pour la République Démocratique du Congo visant le Nord Kivu et Kinshasa dans le but de participer à la reconstruction du pays. Le projet est fin prêt et le Comité Directeur se charge de visiter le site choisi à 30 Km de Kahuzi Biega au mois d’Août 2009 – Septembre 2009 et enfin trouver les fonds pour lancer le projet. Rien que des initiatives congolaises pour pouvoir répondre a certaines questions restées sans réponses dans la Ville de Kinshasa et la Région des Grands Lacs.

Il est grand temps de passer aux choses sérieuses : mettre les gens qu’il faut à la place qu’il faut car nous sommes tous sans ignorer que les gouvernements se succèdent mais c’est plutôt un monde des profiteurs. Raison de plus pour que le Rais pense à remanier, même si cela n’est encore que suspicion. De toutes les façons, cela prouve que rien ne va encore. Nous ne pouvons pas non plus lancer que des fleurs, après avoir suivi la R.T.N.C (Télévision Nationale Congolaise) depuis Manchester – UK, un député du Parlement Congolais dénoncants les bévues de nos dirigeants. La pratique des intouchables existe encore et revient en force. Une des raisons de la faille dans nos gouvernements. Bravo à Monsieur F.K. Pauvres malheureux nous qui sommes cloîtrés à l’étranger car nous n’aurons pas notre part de gâteau. Raison de plus pour créer de nouveaux projets avec des nouvelles idées.
Rangot Tsasa
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • jltisserand 9 juillet 2009 02:03

    Pensez vous participer efficacement au développement de votre pays depuis Manchester UK ?

    Ne croyez-vous pas que vous llaissez votre place à quelques profiteurs que vous dénoncez ?

    Il en est ainsi de l’Afrique abandonnée de ses élites et citoyens éduqués dont elle aurait tant besoin pour se développer.


    • Rangot Rangot 9 juillet 2009 09:17


      Depuis Manchester, nous concevons et descendrons sur le terrain deja avant Septembre 2009. C’est bien dis noir sur blanc dans le texte que vous avez lu. Ceci n’est qu’une sensibilisation du peuple Congolais car il est le seul responsable de sa voix lors des élections. Souvent on vote un membre de famille ou une connaissance ou alors celui qui lui offre un verre et parfois des billets de Banque. Choisissons de bons cadres et surtout ceux qui ont vraiment l’esprit du changement. Il est vrai qu’en vivant a l’étranger, nous laissons nos places aux autres mais le temps est au retour a la Zorro. Merci pour les commentaires et surtout ramenez moi des idées nouvelles. Prenez votre temps de lire mes autres articles.


      • Rangot Rangot 9 juillet 2009 11:37


        Ne jamais interpréter mon langage car ce que j’appele part de gateau n’est que ma contribution au développement du pays. J’ai voulu attirer l’attention des lecteurs le fait que tout peuple doit bénéficier de quelque chose dans notre pays. Ne le prenez pas en mal. Je vis a l’étranger mais je crois que je participe deja a la reconstruction du pays. Mes motivations ne seront jamais ce que vous pensez. Cet image est concu pour réveiller les esprits qui dorment. Parlez en a vos amis. Merci Par Calmos.


        • benoit 9 juillet 2009 14:06

          L’un des problèmes essentiel ne réside-t-il pas plus dans l’existence de milices fortement armées qui établissent un réel pouvoir local en plus d’asservir les populations ? En plus de créer une insécurité pesante, les régions des Kivu pourvant s’embraser de nouveau rapidement comme en août 2008.
          L’extrême faiblesse, joint à une forte corruption et à une faible solde, de l’armée congolaise participent à l’émancipation de ces milices.
          Quelles pistes imaginez-vous pour mettre fin à leur existence ? Pensez-vous que les Etats-tiers, notamment européens pourraient aider, tant à la formation de l’armée qu’en envoyant une nouvelle force d’intervention ?


          • Rangot Rangot 9 juillet 2009 22:10


            En dénoncant le manque des dirigeants dignes. Je suis d’accord avec Benoit car les milices armés dans certaines provinces de la R D C est un sérieux probleme. La corruption j’en parle dans un autre article et si vous avez le temps vous y trouverez. J’ai connu la corruption au pays et je peux vous en donner des exemples frappant. L’ armée doit prendre ses responsabilités en sécurisant les fromtieres pour mettre fin a ces exactions. Reformer notrre armée serait ausssi une des priorités. Le gouvernement doit mettre des moyens financiers en place car en suivant des reportages du Sud Kivu, nous voyons des militaires entrain de revendiquer 3 a 4 mois de salaires impayés. C’est trop dure a supporter.


            • Rangot Rangot 10 juillet 2009 09:10

              Parlant de la formation des cadres, je suis parfaitement d’accord mais le probleme résulte du fait que le peuple Africain a abandomnné sa propre culture. Les pays musulmans sont plus avancés parce qu’ils ont concervés la leur. Je suis d’accord avec les Présidents Africains lorsqu’ils cherchent a détruire le systeme de corruption instauré depuis les régimes précédents. La conscience et la volonté de faire en Afrique est un grand probleme. Les dirigeants qui ont fait de la RDC ce qu’il est sont toujours au pouvoir. J’aurai préféré avoir de nouveaux cadres. Il faut faire prendre coscience au peuple. Que les gens se mobilisent et non se démobiliser pour la meme cause. Nos cadres s’enrichissent trop vite et ils s’accrochent. Six moix apres leur nomination, il a de belles voitures et deja une ou deux maisons construites ou achetées. Pour etre nommé, il faut avoir un créneau. Le pouvoir se partage dans la famille ou alors avoir une concubine dans le circuit fermé. Mobilisons nous pour la bonne cause. Qu’a cela ne tienne, je ne suis qu’un réveilleur d’esprit. Eliminer les forces négatives pour construire notre pays. Nous avons besoin de la communauté internationale mais venez avec des contrats qui nous enchantent et non pour nous endetter au point que nous ne sachons pas rembourser car l’Afrique est devenu l’otage de ses dettes.


              • Rangot Rangot 10 juillet 2009 11:51

                Je reviens juste ajouter que la République Démocratique du Congo a besoin de l’apport tout le monde pour reconstruire le pays.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès