Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Invasions Turques

Invasions Turques

Selon la presse française, les choses sont simples :

Les Turcs sont dans le camp du bien et n'ont abattu le bombardier russe que pour se défendre. Les Russes se sont vengés en calomniant bassement Erdogan et en l'accusant de trafiquer du pétrole de l'ISIS. Les Kurdes se battent bravement contre l'Etat Islamique et sont donc justement soutenus par BHL.

Mais à la lecture de la presse étrangère, la situation semble plus compliquée...

Début décembre, nos alliés turcs ont envoyé des militaires en Irak, pour créer une base près de Mossoul. Les turcs ont déjà établi plusieurs bases en Irak, pour un total de 3000 soldats. Officiellement, les turcs sont en Irak pour entrainer les kurdes, les turkmènes et les sunnites à combattre l'EI et sont là à l'invitation des kurdes irakiens. Le gouvernement irakien proteste contre cette violation de son territoire et menace de saisir l'ONU. Le chef spirituel des chiites irakiens, l'ayatollah Al-Sistani a appelé le gouvernement irakien à chasser l'envahisseur.

Mais les Turcs sont en Irak aussi pour d'autres raisons : Certains Kurdes vendent le pétrole de l'EI à la Turquie ; Vous avez bien lu : Le pétrole de l'EI transite à travers le Kurdistan Irakien pour être vendu à la Turquie. Une des bases turques est précisément établi dans la région de transit de ce pétrole. Erdogan protégerait il ses petites affaires ? En tout cas le monsieur veut une part du gâteau. Il veut être là et peser quand les kurdes et les sunnites libéreront Mossoul.

Il faut dire que les relations turco-kurdes en Irak sont plutot au beau fixe. Même si les conditions économique s'y sont dégradées, principalement en raison de disputes avec Bagdad, le Kurdistan irakien reste une région très dynamique économiquement, près de 100000 turcs y travaillent. Les structures gouvernementales kurdes irakiennes sont en banqueroute. Qui leur a prêté 500 millions de dollars ? Erdogan bien sur.

Les Kurdes contrôlent depuis juin 2014 la région pétrolière de Kirkouk, avec des réserves estimées à 10 milliards de barils.Pour exploiter le pétrole kurde, Erdogan a créé la TEC (Turkish Energy Co), une compagnie publique qui fait commerce du pétrole du Kurdistan irakien. Il voulait la privatiser et la vendre à des compagnies privées qui lui sont liées. Patatras, un bête scandale de corruption l'en empêche. Erdogan a suspendu les policiers en lien avec l'enquête mais la TEC est restée publique.

Pour mettre la main sur Kirkouk, en juin 2014, les Kurdes se seraient entendus avec l'EI.  Le marché : Mossoul pour l'EI, son or et ses réserves d'armes offensives et Kirkuk pour les Kurdes de Barzani (et la capacité financière de devenir indépendant). Voyez la passivité des Kurdes en juin 2014, refusant de combattre à Mossoul contre l'EI, privilégiant la défense de leur région. Al-Maliki, le premier ministre de l'Irak, s'en était étranglé de rage. C'est quand l'EI va prendre Sinjar que les Kurdes vont vraiment combattre les islamistes. En mettant la main sur Kirkouk, les kurdes ont assuré des ressources qui devraient leur permettre de devenir indépendants, leur volonté depuis des décennies. Pour cette indépendance, ils ont besoin du pipeline turc pour exporter leur pétrole via le port turc de Ceyhan vers Israël. L'indépendance kurde signerait la fin de l'état irakien. Et les américains y sont opposés car un Irak sans kurdistan se jetterait dans les bras de l'Iran, le pays frère chiite.

Les États-Unis veulent engager les kurdes comme troupe au sol contre Daesh. Les kurdes sont peu pressés d'attaquer Mossoul, une région arabe et ne veulent pas combattre dans les autres zones arabes de l'Irak. Je serais Kurde irakien, je me méfierais des promesses que les Américains me font en ce moment...


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • acetrip 12 décembre 2015 09:37

    quel imbroglio !


    • Spartacus Spartacus 12 décembre 2015 09:43

      Assez mal comprise la situation là bas.......Confusion entre Kurdes et Trucmènes.

      Confusion entre alliance de circonstance et projet réel.

      Les kurdes ont des prétentions a créer un état à cheval sur 4 pays, Iran, Irak dont 1/3 de la Turquie.

      Les Turcmènes sont des habitants qui vivent hors de Turquie, (syrie, Irak) mais qui se sentent Turcs.

      Erdogan a pour ambition de recréer le grand empire ottoman qui inclus Turquie, Syrie Irak son religion musulmane Sunnite.

      La politique de la Turquie est de créer le chaos en Syrie pour récupérer à long terme le territoire. 
      La destruction de El Assad, le massacre par EI des Chiites et s’allier aux Turcmènes, et détruire les Kurdes qui sont une menace à long terme....

      • sirocco sirocco 12 décembre 2015 21:44

        @Spartacus

        Ne pas confondre les Kurdes du Kurdistan irakien et les Kurdes qui combattent dans le nord de la Syrie.

        Les premiers sont choyés et soutenus par le trio Turquie- Israël-USA (et donc par les membres de l’OTAN). Gros intérêts pétroliers + combat de l’axe chiite en jeu.

        Les seconds étaient, il n’y a pas encore si longtemps, bombardés par Erdogan avec la bénédiction de Fabius et Netanyahu. Ils ont la vie dure, luttent effectivement contre Daesh en Syrie, sont soutenus par la Russie et par leurs frères du PKK en Turquie. Ils accueillent dans leurs rangs les (rares) recrues étrangères qui veulent se battre contre l’EI.


      • Spartacus Spartacus 13 décembre 2015 11:32

        @sirocco

        Les Turcs ne soutiennent pas les Kurdes. En aucun cas. 
        Il refusent de prendre part aux opérations de la coalition contre EI.

        Les russes soutiennent la société russe Lukoil. Principale entreprise gazière devant Gazprom qui est en exclusivité d’extraction sur la Syrie première réserve au monde de gaz.
        Ils n’ont rien a foutre des Kurdes sauf une alliance de circonstance.

        Et Lukoil a besoin de EL Assad pour reconquérir les puits et empêcher que le pipe line Europe/Quatar de se construire. et préfèrent le pipe line Iran/Europe auquel ils peuvent se relier......

        En 2010 la Syrie a signé un contrat de 10 milliards d’USD pour créer le pipe line Europe/Iran. Elément déclencheur de la guerre.

        Le Quatar avec son argent a organisé le déclenchement de la guerre en finançant les milices Sunnites de Alep. Lieu de passage des projets de pipe line.

      • filo... 12 décembre 2015 10:38

        « Invasions turques » ?
        C’est plutôt invasions américains par entremise de la Turquie guerroyante ; cette chaire à canon principale occidentale.


        • fred.foyn Le p’tit Charles 12 décembre 2015 10:53

          Les « Loukoums » casqués...soutenus par les USA pour contrer les Russes dans cette partie du monde...


          • thomas abarnou 14 décembre 2015 01:34

            @Le p’tit Charles C’est d’ailleurs pour ça que les USA soutiennent les Kurdes, qui détestent les Turcs et que les Turcs détestent. Ce n’est pas si simple que vous le dites. Il n’y a pas de grand qui tire les ficelles. Ce conflit est paradoxale, fou, et sans véritable sens. Les Turcs sont bien dans l’OTAN mais les Américains se rapprochent aussi des Russes. Les Turcs détestent l’Iran mais l’Iran se rapproche des USA. La France soutient l’Arabie mais combat son rejeton Daech. Daech se retourne aussi contre l’Arabie. Sortez de l’ornière des grandes puissances et du conflit de bloc, ce n’est pas du tout ça qui se passe. Je viens de le prouver. On est dans un conflit multiscalaire, avec intérêts divergents et convergents à la fois, avec un jeu d’alliance qui change selon les circonstances et plus encore, c’est le chaos. 


          • thomas abarnou 12 décembre 2015 11:42

            Daech et Assad ont déjà aussi négocié des choses. La guerre change constamment d’échelles et d’intérêts. On ne compte plus les acteurs engagés dans le conflit et leurs intérêts convergents ou divergents selon les besoins. 


            • njama njama 12 décembre 2015 14:35

              @thomas abarnou
              Daech et Assad ont déjà aussi négocié des choses.

              ah bon !
              d’où tenez-vous cette info surprenante  ? l’armée syrienne aidée de l’armée russe combat daech, et tous les groupes terroristes, vous appelez ça des négociations ?


            • thomas abarnou 14 décembre 2015 01:36

              @njama A Rakka, l’électricité est toujours là, pourtant la centrale est dans le territoire de Assad. Daech a pourtant l’électricité. Il y a eu négociation. 


            • leypanou 12 décembre 2015 12:58

              « Je serais Kurde irakien, je me méfierais des promesses que les Américains me font en ce moment... » : je serais n’importe qui, je me méfierais des promesses que les Américains me font tout le temps.

              Règle de base de l’empire : nous n’avons ni amis ni ennemis éternels, seuls nos intérêts sont éternels.


              • Excellent article. Un bon résumé. Clair. Exactement l’opposé de Cuny, l’enfumeur.  smiley


                • Shanan Khairi Shanan Khairi 12 décembre 2015 17:59

                  Belle collation de faits, d’hypothèses et de rumeurs soigneusement choisis parmi les articles de divers médias. Ce qui ne rend évidemment nullement compte d’une réalité complexe au sujet de laquelle tant les analystes les mieux informés que les services gouverrnementaux s’écharpent.


                  • bruno bruno 12 décembre 2015 18:11

                    @Shanan Khairi
                    Pourriez vous me citer quelles sont les rumeurs dans cet article ? Pourriez vous élaborer sur la réalité complexe qui est simplifiée ?


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 12 décembre 2015 21:48

                    @bruno
                    Je pense que vous n’avez pas compris une évidence à la portée d’un élève du Bac : lorsque vous affirmez quelque chose, c’est à vous de le démontrer. Vous ne démontrez rien. Vous vous contentez de vous référencer à des articles de presses, pour la plupart contredis dans les mêmes journaux. Il vous reviens de donner des références sérieuses. Dans le cas contraire, il ne s’agit que de pures supputations jusqu’à preuve du contraire.


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 12 décembre 2015 21:51

                    @Shanan Khairi
                    Et qu’il soit clair que se référer à un article de presse qui lui même ne se réfère à rien ne saurait en aucun cas passer pour une référence sérieuse. Ca c’est à la portée de la compréhension d’un étudiant universitaire de première année.


                  • roman_garev 13 décembre 2015 08:52

                    @Shanan Khairi


                    Belle collation de faits, d’hypothèses et de rumeurs soigneusement choisis parmi les articles de divers médias.
                    ...
                    Je pense que vous n’avez pas compris une évidence à la portée d’un élève du Bac.
                    ...
                    Ca c’est à la portée de la compréhension d’un étudiant universitaire de première année.

                    Quant à cette soi-disant critique, vous démontrez ici une « belle collation » d’invectives personnelles, de lieux communs et de méchanceté viscérale.

                    Il vous reviens de donner des références sérieuses.

                    Qu’entendez-vous par là ? Donnez-nous un seul exemple de « référence sérieuse », et on vous prouvera facilement qu’elle est à 100% menteuse. 

                  • roman_garev 13 décembre 2015 09:09

                    @Shanan Khairi


                    « ...lorsque vous affirmez quelque chose, c’est à vous de le démontrer. »

                    Ah bon ? Merci de montrer une seule affirmation de l’auteur.

                    Il paraît que ce sont vos commentaires à vous qui consistent essentiellement d’affirmations péremptoires.



                  • elpepe elpepe 12 décembre 2015 18:47

                    Il faut dire que les relations turco-kurdes en Irak sont plutot au beau fixe

                    Oui un principe simple, le prince, Machiavel, les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
                    Maintenant les Turques n ont jamais ete invite en Irak par le gouvernement officiel donc dehors ...
                    C est comme s les Bretons, se maquer avec le british pour gagner leur independance,

                    Ils ont des chapeaux ronds, vive les bretons ...


                    • elpepe elpepe 12 décembre 2015 18:49

                      maquaient conditionel, elpepe retournez a l ecole de suite


                      • Parrhesia Parrhesia 12 décembre 2015 19:20

                        L’expression >>> Selon la presse française <<< est une vue excessivement optimiste de la chose...

                        Et a fortiori, que dire de la « télévision française » !

                        Vous avez tellement raison de lire la presse étrangère !!!

                        Très bon article et Bonne journée à vous, bruno.


                        • bruno bruno 12 décembre 2015 19:22

                          @Parrhesia
                          Merci beaucoup et bonne soirée à vous aussi, Parrhesia


                        • Thucydide Thucydide 12 décembre 2015 19:57

                          Aujourd’hui l’Irak a déposé plainte au Conseil de sécurité. Les Etats-Unis vont être dans une impossible alternative :
                          - soutenir la Turquie et jeter l’Irak dans les bras de l’alliance Russie-Iran-Syrie-Chine avec laquelle il collabore déjà
                          - ou désavouer la Turquie qui reviendrait à un aveu de faiblesse et de démission vis-à-vis de ses alliés de l’OTAN.

                          Tout ça parce que Washington est bêtement entré dans le jeu vicieux d’Erdogan en tentant de minimiser des fautes impardonnables tout en niant des vérités criantes.


                          • bruno bruno 12 décembre 2015 20:06

                            @Thucydide
                            Pire même, le premier ministre Irakien a refusé les troupes supplémentaires américaines prévues pour combattre l’EI :
                            http://www.aljazeera.com/news/2015/12/usa-special-forces-iraq-151201160932529.html
                            Une grande réussite américaine, l’Irak


                          • Mugiwara 13 décembre 2015 17:38

                            la turquie semble faire un choix très opportuniste, en achetant du pétrole à très bon prix. il serait dommage de ne pas tirer profit de cette situation. la russie manifeste sa colère, parce que les turcs ont décidé d’y aller aider les rebelles syriens qui pourraient être mieux employés notamment dans le renseignement plutot que dans le combat en raison du fait que les rebelles syriens sont moins nombreux. de ce fait, puisque la turquie a toujours manifesté son envie de rejoindre l’UE, il serait normal de lasoutenir dans tous les domaines contre la russie. avec la tchétchénie qui empeche le président russe de dormir, espérons qu’ils auront moins de veilléités de dominer l’europe alors que la russie n’est plus un pays communiste mais un pays monarchique et de ce fait, je ne soutiens plus leurs actions en Ukraine et nulle part ailleurs. 


                            • Doume65 13 décembre 2015 18:09

                              @Mugiwara
                              « espérons qu’ils auront moins de veilléités de dominer l’europe »
                              Les russes cherchent à dominer l’Europe ? C’est méchant ça ! Heureusement que l’UE nous protège et qu’en aucun cas une force étrangère, genre USA ne saurait nous vassaliser !


                            • roman_garev 13 décembre 2015 19:20

                              @Mugiwara

                              « il serait normal de lasoutenir dans tous les domaines contre la russie »


                              Attendons votre opinion lorsque votre chère Turquie déchaînera la WW3, elle en est déjà proche. Combien de minutes la France survivra en la soutenant ?

                            • mortelune mortelune 14 décembre 2015 16:20

                              A l’évidence il y en a quelques uns ici qui ont oublié les 130 morts à Paris. L’EI est soutenu (entre autres) par la Turquie donc la Turquie a une part de responsabilité. La Turquie est naturellement l’ennemi du peuple français qui meurent sans trop savoir pourquoi. 
                              Les enjeux sur le gaz et le pétrole pouvaient être clairs sur le papier au début mais ils ne le sont plus car ils ne prennent pas en compte l’essentiel > La volonté de certains à profiter du (des) conflits à des fins personnelles et nationalistes. Tout ne se décide plus à Moscou, Paris ou Washington.

                              Au double jeu (d’avant les attentats) de la France et des USA nous devons considérer le quadruple jeu de la Turquie (projet de l’empire Ottoman etc...), du Qatar et de l’Arabie Saoudite. 
                              Les gouvernements de l’UE devraient commencer à sérieusement s’inquiéter.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès