Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Irak : 10 ans d’horreur, et personne ne demande pardon

Irak : 10 ans d’horreur, et personne ne demande pardon

Dix ans après, le plus frappant est que personne ne s’excuse.

paru sur Mazzetta.com, le 21 mars 2013

L’ÉCHEC – Il ne fait aucun doute que l’invasion de l’Irak a été un désastre. Il ne fait aucun doute non plus qu’elle s’est basée sur des suppositions erronées et sur une volonté qui avait bien peu à voir avec les justifications officielles de cette intervention. Mais n’allez pas imaginer que ce 10e anniversaire sera l’occasion de réfléchir sur le rôle des États-Unis, ou du moins, sur les processus décisionnels et législatifs qui permettent d’aller faire la guerre à de nombreux pays sur la base de prétextes inconsistants, quand ils ne sont pas entièrement fabriqués.

LES RESPONSABLES – Même si en théorie on peut écarter l’hypothèse de la mauvaise foi, l’intervention américaine conserve malgré tout l’image d’un énorme échec du Renseignement, empressé qu’il fut de fournir à l‘administration Bush des prétextes à une volonté pourtant tout à fait claire.

Mais c’est aussi l’échec d’institutions comme l’armée de terre, l’aviation, et la marine américaine, une communauté vaste et influente qui aurait dû stopper l’émergence de rapports du renseignement parfaitement inconsistants et invraisemblables, comme ceux attribuant à Saddam la possession d’armes de destruction massive, et même la capacité de les utiliser pour déclencher des attaques dévastatrices contre des pays aussi éloignés que les États-Unis. Au premier rang de ce tableau, on trouve les personnages tragiques de Bush, Cheney, Rumsfeld et de tout ce cirque néoconservateur, auquel il faut ajouter, au même niveau, Blair, Aznar et Berlusconi, qui leur apportèrent leur appui, et toute une palanquée de chefs d’État qui y trouvèrent aussi leur compte. On trouve aussi, en bonne place, les médias, qui firent la promotion de cette propagande invraisemblable, et qui à la longue s’abandonnèrent à un véritable terrorisme psychologique aux dépens des opinions publiques occidentales.

LES FOUTAISES – Des mensonges incroyables ; l’Irak était de fait occupé depuis 1991 : au nord, le Kurdistan irakien était en réalité un territoire off limits pour Saddam ; son espace aérien était traversé de deux no-fly-zone qui ne permettaient aux hélicoptères de Saddam que de survoler la partie centrale du pays ; il n’avait plus d’avions de chasse, les ayant expédiés en Iran avant l’opération Desert Storm, d’où ils n’étaient pas revenus, même chose pour les chars d’assaut, carbonisés dans les environs du Koweït en même temps que les rêves du dictateur et quelques centaines de milliers de soldats irakiens envoyés au massacre contre les Américains.

UN SADDAM SANS DÉFENSE – De plus, le pays était sous embargo et pour cette raison, ce fut encore plus ridicule quand on chercha à faire passer avec succès quelques tubes d’aluminium bloqués à la frontière pour des morceaux essentiels d’une usine de fabrication d’armes chimiques. Mais les Irakiens n’ont jamais fabriqué d’armes chimiques, ils les achetaient en Occident, et après 1991, ils n’en avaient plus aucune, mais surtout, ils étaient incapables d’en fabriquer. Pour remédier à l’absence d’usines chimiques à incriminer, les Américains inventèrent alors la fantastique histoire des laboratoires mobiles dans lesquels les hommes aux ordres d’ « Ali le chimique » préparaient les terribles armes de destruction massive à bord de camions qui parcouraient le pays. Une immense plaisanterie et pas seulement à cause de l’énorme danger et la grande difficulté technique que représentait la réalisation d’une telle idée.

DES DÉPENSES EFFARANTES – Le dictateur irakien n’avait guère plus que sa suffisance, l’issue de l’invasion le montra bien, et même les Américains durent le reconnaitre, qu’en effet, sorry guys, il n’y avait pas d’Armes de Destruction Massive et qu’al-Qaïda y est arrivée seulement quand, à la suite des Américains, les Saoudiens et ensuite tous les autres étaient entrés dans le pays. L’exécution ne fut pas moins saugrenue que la décision d’entrer en guerre, sans regarder à la dépense, aux cris de Shock and Awe, et après dix ans, on peut dire qu’au citoyen américain il en coutera presque 6000 milliards de dollars, la moitié ayant déjà été dépensée, tandis que l’autre le sera sous forme d’assistance aux vétérans, intérêts des emprunts, etc. pendant les trente prochaines années.

LA TRAGÉDIE – Le conflit a fait un nombre de victimes proche du million, dont presque un tiers frappées directement par la violence et les autres par la dureté de la situation de guerre qui s’est créée dans le pays. Presque un million d’Irakiens blessés et quatre millions (sur environ 33) qui ont dû quitter leurs habitations pour échapper à la violence, dont deux à l’intérieur de l’Irak et les deux autres vers l’étranger, principalement en Syrie, où ils sont presque un million et demi, la plupart ne pouvant pas revenir en Irak.

LE NOUVEL IRAK – Le nouvel Irak a aujourd’hui un gouvernement à majorité chiite certainement plus représentatif que celui de Saddam, mais qui continue d’abriter plusieurs bases américaines, même si en théorie les Américains sont partis, et qui pour le reste gère le pouvoir d’une manière décidément plus dure, bien plus que nécessaire pour répondre à la présence d’al-Qaida et aux actions de différents groupes armés sunnites possédant des racines dans et en dehors du pays. En Irak, on n’a pas apporté la démocratie, et encore aujourd’hui, dix ans après une invasion menée presque sans coup férir, ce pays qui devait renaitre grâce à l’intervention américaine est au contraire devenu un amas de ruines et un paradis de la corruption. Les Américains eux-mêmes ont été les premiers à montrer l’exemple en dilapidant les milliards de dollars de leurs contribuables pour n’obtenir en échange absolument rien, aucun nouvel hôpital, aucune infrastructure, seulement de gigantesques dépenses dans le domaine de la « sécurité », au point que l’opinion commune veut que le pays est aujourd’hui dans un état pire qu’avant l’invasion.

LE BON EXEMPLE – Le nouvel Irak nait avec un homme fort, imposé par les Américains, avant de passer à un autre homme fort choisi plus ou moins par la majorité chiite. Ce dernier s’inspire de l’exemple des tuteurs de Washington qui montrent aux Irakiens une corruption qui fait s’évaporer des sommes jamais vues auparavant, et une usine de la torture pour laquelle ne paieront que les larbins qui ont fait circuler les photos où on les voit abuser des prisonniers irakiens, et qui témoignent à la population de l’Irak occupé le plus total mépris. Une population à laquelle aucun Américain n’a jamais demandé pardon. Ce n’est pas pour rien que le journaliste irakien qui avait lancé sa chaussure vers Bush est devenu un héros national, et même ceux qui haïssaient Saddam ne parviennent pas à remercier les Américains, sauf les Kurdes et quelques personnes fortunées.

Par exemple, personne n’oublie que l’Irak, en plus d’avoir perdu quelques puits de pétrole et des terres agricoles au profit du Koweït, doit encore à l’Émirat plusieurs milliards de dollars de dommages et intérêts, et tous savent que les États-Unis quant à eux ne paieront pas pour les dégâts qu’ils ont occasionnés à leur pays. Mais surtout, personne n’oublie les trahisons, les deuils, les blessés, les invalides, les humiliations, Bagdad transformé en Beyrouth.

LA VIOLENCE CONTINUELLE – Aujourd’hui le pays exporte du pétrole comme jamais, et cherche seulement à tenir le coup dans une situation où le 10e anniversaire de l’invasion a été précédé d’une terrible série d’attentats à la bombe, qui n’ont d’ailleurs jamais cessé de martyriser le pays. Février a été un peu moins meurtrier que janvier, avec « seulement » 220 morts et 571 blessés, contre respectivement 246 et 735 en janvier, soit près de mille au total. Des chiffres impressionnants et toujours en augmentation par rapport au dernier trimestre 2012, avec ses 136, 160 et 144 victimes d’octobre à décembre.

SILENCIEUX ET MUETS – En Occident, l’anniversaire se déroulera dans la plus grande discrétion, les responsabilités et le bilan sont connus depuis longtemps et personne ne les remet en question, mais personne non plus n’a demandé pardon aux Irakiens, ni à tous les militaires et civils d’autres pays qu’on a envoyés mourir en Irak. Seul le New York Times s’est excusé auprès de ses lecteurs pour leur avoir menti, mais dans notre pays, pas un pour penser à faire la même chose. On a même assisté à la revendication de Renato Farina, journaliste à la solde des services secrets, qui s’est dit patriote pour avoir menti en étant payé.

On ne verra pas de profondes réflexions sur la guerre, sinon dans les rangs des théoriciens du militarisme anglo-saxon, ou parmi ceux préoccupés par l’apparition d’un « syndrome de l’Irak » analogue à celui du Vietnam. Le problème du côté de Washington n’est pas celui d’empêcher que ne se répète un autre Irak, mais d’éviter que l’exécrable expérience commune à l’Irak et à l’Afghanistan n’empêche Washington de s’embarquer avec la même facilité dans une autre guerre justifiée par des prétextes risibles. Une option sans laquelle le complexe militaro-industriel américain risque à l’avenir une réduction drastique de ses profits qui n’ont jamais été aussi élevés que duant la dernière décennie, réduction qui serait accompagnée d’une baisse significative du potentiel d’intimidation de la machine de guerre américaine, laquelle deviendrait moins utile si elle ne montre pas qu’elle est capable de s’activer pour défendre les intérêts des États-Unis, avec la traditionnelle et vaste exception que l’on accorde habituellement à ce terme à Washington.

 

Traduction assurée par IlFattoQuotidiano.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.93/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • massimofini.fr massimofini.fr 23 mars 2013 12:30

    Un bon résumé de l’horreur de la situation et de l’arrogance occidentale. 

    Et c’est peu dire que le 10e anniversaire s’est passé dans le plus grand silence médiatique en France. Les seuls échos que nous avons eus ont été ceux des attentats meutriers qui ont une nouvelle fois ensanglanté le pays le jour du 10e « anniversaire » (on n’a pas d’autre mot en français ? ça parait presque joyeux un « anniversaire »).



    • Don Michael Corleone Don Michael Corleone 23 mars 2013 13:31

      Je pense faire un méa culpa serait pour les dirigeants occidentaux reconnaître l’arrogance occidentale et ils en sont incapables. Donc pour le méa culpa on pourra l’attendre encore longtemps. Mais ces fous sont prêts à remettre ça notamment en Iran. Je ne sais pas dans quel monde on vit mais ça ressemble à un enfer.


    • bigglop bigglop 23 mars 2013 22:54

      Une information importante qui n’a pas fait la une de la presse :

      La nomination de Gassan Hitto comme Premier Ministre intérimaire de la Coalition nationale des forces de l’opposition et des forces révolutionnaires.
      Son CV :
      Syrien d’origine kurde, vivant aux Etats-Unis depuis 1980.
      Homme d’affaires aux Etats-Unis depuis plusieurs décennies
      Fondateur du Muslim Legal Fund of America après le 11/09/2001
      Fondateur, en 2011, de la Shaam Relief Foundation (proche des Frères Musulmans) pour venir en aide aux victimes syriennes du conflit.

      Le statut d’ONG sert très fréquemment de couverture à des activités bien moins nobles.....

      Il ne manque plus que l’adresse e-mail CIA de cet honorable citoyen américain


    • 65beve 24 mars 2013 07:40

      de Villepin ;
      la seule raison qui ne me fait pas regretter d’avoir voté Chirac en 2002 pour éviter le Pen.


    • CASS. CASS. 30 mars 2013 09:50

      Tandis que des gosses irakiens naissent difformes http://blog.mondediplo.net/2012-12-05-Irak-apres-les-feux-de-la-guerre-les-cancers etc des insurgés sunnites irakiens affiliés alqaïda madin us donc imprégnés du modèle wahhabite salafiste islamisme fasciste issu d’arabo saoudite incultes et d’english( modèle du diviser et du monter les uns contre les autres, pour mieux régner) oeuvrent depuis 2003 à perpétrer des attentats et des assassinats ciblés contre les chiites pacifiques irakiens + de 113 000 tués, ces abrutis ne se rendent pas encore compte qu’ils oeuvrent uniquement pour les intérêts du zionistan qui se frotte les mains et contre les intérêts de l’Irak, c’est désespérant. Pourtant les sunnites et les chiites étaient unis pour combattre l’invasion des usrael ; mon dieu qu’ils sont cons ses sunnites. http://www.icrc.org/fre/assets/files/other/irrc-868_luizard-fre.pdf derniére phrase en effet encore le sciemment diviser et le monter les uns contre les autres, plutôt qu’un vrai modèle démocratique

      Basé sur l’idée nous sommes tous avant tout Irakiens et notre patrie c’est l’Irak (comme en Iran ou tous les iraniens sont avant tout iraniens et leur patrie c’est l’Iran)mis à part quelques traitres (comme en Syrie de Bachar avant qu’une poignée de traitres et d’étrangers viennent l’agresser)( en lybie aussi ils étaient avant tout des lybiens, avant que la tribu des salafistes lybiens aient décidé d’êtres des traitres à leur belle et riche patrie) et en attendant ça ne sont pas les chiites irakiens qui procédent à de multiples attentats et assassinats ciblés contre les sunnites , mais l’inverse.

      Comme au barhein et etc le zionistan se frotte les mains, quand des chiites et des chrétiens orientaux sont massacrés c’est évident. Ça si je prend la France en exemple c’est un fait ça n’est pas une démocratie et plus du tout une patrie souveraine et peuple souverain , le zionistan se frotte les mains.fichtre et le pape jésuite qui conseille donc aux chrétiens syriens par ex de se laisser massacrer par les sbires utiles des usrael et de répondre par le bien, donc de se laisser faire et de tendre l’autre joue, ça informe, mais bon je le savais à quoi il baise les pieds.


    • CASS. CASS. 30 mars 2013 14:32

      En effet massimofini,bien que des gosses irakiens naissent difformes http://blog.mondediplo.net/2012-12-05-Irak-apres-les-feux-de-la-guerre-les-cancers des insurgés sunnites affiliés alqaîda donc us et au cerveau bien drogué par le modéle islamiste fasciste wahhabite salafiste, issu d’arabo saoudite et d’ english.(modéle monter les uns contre les autres pour pouvoir mieux régner) .
      Depuis 2008 ont perpetré des attentats et des assassinats ciblés qui ont tués plus de 113 000 chiites irakiens pacifiques,selon un texte, le zionistan se frotte les mains http://www.icrc.org/fre/assets/files/other/irrc-868_luizard-fre.pdf
      considérant la derniére phrase en effet c’est bien la stratégie du monter sciemment les uns contre les autres,qu’ils sont abrutis ces sunnites ils n’ont toujours pas compris qu’ils servent uniquement les intérêts du zionistan, contrairement aux iraniens qui disent nous sommes tous iraniens avant tout et notre patrie c’est l’Iran, (à part quelques traîtres).


    • CASS. CASS. 30 mars 2013 14:54

      @bigglop, en effet j’ai vu ça, nommé par qui ce syrien sioniste yenkee, je ne lui souhaite pas du bien à cette p....... en tout cas ça ne dérange pas le nouveau pape ( jésuite) que des chrétiens se fassent massacrer et se battent en Syrie contre les envahisseurs, au contraire il a dit les chrétiens doivent répondre par le bien , donc ils doivent se laisser massacrer et tendre l’autre joue. AINSI je sais ce qu’il est et de quel bord il est ce pape.


    • Ricquet Ricquet 23 mars 2013 12:56

      « LES RESPONSABLES – Même si en théorie on peut écarter l’hypothèse de la mauvaise foi... »


      Non !
      La manipulation commence au sein de l’état.
      J’en profite, pour relayer une information géniale de reopen.
      (C’est la première fois à ma connaissance qu’une entité de l’état ( ici : la justice) cautionne une posture qui va à l’encontre de schéma imposé par la propagande et les politiques.) et vous invite à vous engouffrer dans la brèche pour qu’éclate au grand jour les manipulations de tous ordres.)

      « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde. » (Gandhi)
      « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal,
      mais par ceux qui les regardent sans rien faire. » (Albert Einstein)

      • bigglop bigglop 23 mars 2013 18:33

        Dommage que @l’auteur n’ait pas mis une référence sur l’audition de Bradley Mannings devant la Commission d’enquête préparatoire (Wikileaks)

        Apparemment, tout le monde s’en fout, alors qu’il s’agit d’un sujet essentiel qui concerne l’autocensure de la presse, la liberté d’expression, d’opinion, mais aussi la responsabilité des états et des politiques dans les conflits, les crimes de guerre.

        Merci de le lire.


      • paul 23 mars 2013 19:26

        Des excuses ne sont pas à la dimension de cette tragédie qui a ravagé un pays et sa population civile .
        Une guerre déclenchée sur un énorme mensonge, reconnu plus tard, mérite largement une condamnation à la Cour Pénale Internationale :
        Bush et son complice Blair devraient poursuivis devant la CPI , comme l’a dit le prix Nobel de la Paix ( un vrai prix, pas celui qui a récompensé M.Drone) - l’archevêque sud africain Desmond Tutu .
        Ces deux voyous ne risquent rien, les E.U. n’ayant pas reconnu la CPI, leurs soldats peuvent commettre toutes les horreurs possibles .
        Ainsi va la justice en ce monde, selon que vous serez riche ou misérable ...


      • joletaxi 23 mars 2013 14:00

        Il ne fait aucun doute que l’invasion de l’Irak a été un désastre.

        Comme on regrette le bon temps du petit père du peuple, le bon Saddam,sur que s’ils avait gardé ses otages, on lui vendrait encore des jouets pour aller visiter ses voisins.

        Les villages Kurdes, n’ont jamais été « gazés » juste une concentration de pets de vahces un peu importante.


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 mars 2013 15:30

          T’as raison Trolletaxi, il faut vider nos chargeurs sur les iraniens, plomber les syriens, gazer les gazaouis, tétaniser les Talibans, nitrater les Kurdes, pulvériser les tchétchènes, ventiler les roms et disperser les touaregs, puis piétiner ces petits pions et la victoire est pour nous les champions... ! Et après fonder un comité de paix autour d’une table et fêter l’heureux anniversaire des dix ans de victoires sur la paix. Sauf que t’es tout seul et qu’il faut le soutien de toute un opinion publique pour relancer la machine de guerre, et à part contre Wall Street et la City...


        • Hijack Hijack 23 mars 2013 14:47

          Merci pour cet article ...
          .

          Personne ne demande pardon ... Mais ...pire, on a continué à faire presque autant en Libye ... et on tente de faire bien plus en Syrie ... avant de ... tenter avec l’Iran ... et dans ce dernier cas, ce sera le baisser de rideau ... de notre monde  !
          .
          .

          Une dernière lettre à l’attention de Bush et de Cheney

          .


          Thomas Young est devenu paralysé à la suite d’une attaque surprise alors qu’il se trouvait dans un camion en Iraq pendant la guerre en 2004.

          .

          Une balle d’AK-47 a sectionné sa moelle épinière, une autre a éclaté sa rotule.

          Young est devenu instantanément paralysé, et depuis, après de multiples complications, son état n’a cessé de se dégrader, au point qu’il nécessite une assistance même pour les gestes les plus élémentaires de la vie quotidienne.

          Il est tellement désespéré qu’il a programmé son suicide en avril prochain.

          10 ans jour pour jour après l’invasion américaine en Irak, Young a écrit une lettre ouverte à l’attention de l’ex-président des États-Unis George W. Bush et de son vice-président, Dick Cheney :

          .

          Je vous écris cette lettre le jour du 10ème anniversaire de la guerre en Irak au nom de mes frères d’armes de la guerre en Irak. J’écris cette lettre au nom des 4 488 soldats et Marines qui sont morts en Irak. J’écris cette lettre au nom des centaines de milliers de vétérans qui ont été blessés, et au nom de ceux dont les blessures physiques et psychologiques ont détruit leur vie. Je suis l’un de ceux qui ont été gravement blessés. J’ai été paralysé à la suite d’une embuscade d’insurgés à Sadr City en 2004. Ma vie arrive à sa fin. Je vis dans une unité de soins palliatifs. (…)

          .

          Je vous écris cette lettre au nom du million d’Irakiens morts, et au nom des innombrables Irakiens blessés. J’écris cette lettre au nom de nous tous – les détritus humains que votre guerre a laissés derrière elle, ceux qui vont passer le restant de leurs jours dans une douleur et une tristesse infinies.

          .

          Je vous écris cette lettre, ma dernière lettre, à vous M. Bush et M. Cheney, non pas parce que je pense que vous saisissez les terribles conséquences humaines et morales de vos mensonges, de vos manipulations et de votre soif de richesse et de pouvoir. J’écris cette lettre avant ma propre mort parce que je voudrais qu’il soit clair pour vous que mes centaines de milliers de frères d’armes et moi-même, comme des millions de mes concitoyens, comme des centaines d’autres millions de personnes en Irak et au Moyen-Orient, savons pleinement qui vous êtes et ce que vous avez fait. Vous pouvez peut-être échapper à la justice mais à nos yeux chacun de vous est coupable de crimes de guerre odieux, de pillage, et finalement de meurtre, y compris le meurtre de milliers de jeunes Américains – mes frères d’armes – dont vous avez volé l’avenir.

          .

          Votre autorité, vos millions de dollars de richesse personnelle, vos conseils en relations publiques, vos privilèges et votre pouvoir ne peuvent masquer la superficialité de votre personnalité. Vous nous avez envoyés au combat et à la mort alors que vous, M. Cheney, vous avez esquivé l’appel pour la guerre du Vietnam, et vous, M. Bush, vous avez déserté votre unité de la Garde Nationale. Cela fait des années que vous avez démontré votre lâcheté et votre égoïsme. Vous n’avez pas voulu risquer vos vies pour votre nation, mais vous avez envoyé des centaines de milliers de jeunes gens sacrifier la leur dans une guerre insensée sans plus de réflexion qu’il n’en faut pour sortir les poubelles.

          .

          J’ai rejoint l’armée deux jours après l’attaque du 11 septembre 2001. J’ai rejoint l’Armée parce que notre pays avait été attaqué. Je voulais nous venger de ceux qui ont tué 3 000 de mes concitoyens. Je n’ai pas rejoint l’Armée pour aller en Irak, un pays qui n’avait rien à voir avec les attaques de septembre 2001 et qui ne posait pas de menace pour ses voisins, et encore moins pour les États-Unis. Je n’ai pas rejoint l’armée pour « libérer » les Irakiens ou pour fermer des sites hébergeant des « armes de destruction massive » imaginaires, ou pour implanter ce que vous appelez cyniquement la « démocratie » à Bagdad ou au Moyen-Orient. Je n’ai pas rejoint l’armée pour reconstruire l’Irak, dont vous nous avez dit à l’époque que cela pourrait être remboursé par les recettes du pétrole irakien. Au lieu de cela, cette guerre a coûté plus de 3 000 milliards de dollars aux États-Unis. (…)

          .

          Sur tous les plans, moral, stratégique, militaire et économique, l’Irak a été un échec. C’est vous qui devriez en payer les conséquences. (…)

          .

          Comme beaucoup d’autres vétérans handicapés, j’ai fini par comprendre que nos blessures physiques et mentales ne vous intéressent guère, et qu’elles n’intéressent probablement aucun politicien. Nous avons été utilisés. Nous avons été trahis. Et vous nous avez abandonnés. Vous, M. Bush, vous brandissez constamment votre foi de chrétien. Mais est ce que mentir n’est pas un péché ? Et le meurtre, n’est ce pas un péché ? Et le vol et l’ambition égoïstes ne sont-ils pas des péchés ? Je ne suis pas chrétien. Mais je crois en l’idéal chrétien. Je crois que ce que vous faites au moindre de vos frères, vous vous le faites à vous-même, à votre propre âme.

          .

          Le jour de mon jugement dernier approche. Le vôtre viendra. J’espère que vous serez jugé. Mais surtout, j’espère, pour votre propre conscience, que vous trouverez le courage moral de faire face à ce que vous nous avez fait, à moi et à plein d’autres qui méritaient de vivre. J’espère qu’avant la fin de votre vie sur Terre, alors que la mienne se termine, que vous trouverez la force de caractère pour implorer le pardon du public américain et du monde, en en particulier du peuple irakien.

          .

          Thomas Young

          Source : https://www.truthdig.com/dig/item/the_last_letter_20130318/

          Traduction : Romane

          .

          Émouvante lettre ... mais nous en sommes certains, n’atteindra ni ne touchera les responsables de ces carnages !!! 

          .

          Ce soldat ... avait pensé se battre pour l’Amérique contre des terroristes islamistes après le 11/09 ... qu’aurait-il dit ... s’il savait ce qu’il en est réellement de ce soi disant attentat ayant fait tout d’abord 3000 victimes ... mais plus de cent fois plus par la suite !


          • Coalis 23 mars 2013 14:52

            Une approche originale qui nous donne une fois de plus un article très intéressant, merci.


            • lloyd henreid lloyd henreid 23 mars 2013 14:59

              Le pire c’est que le même propagande nous est servie aujourd’hui pour l’Iran (alerte aux armes de destruction massive), que ça a l’air de bien marcher et que, clairement, cette guerre-là serait un désastre pour nous. Pour tout le monde en fait.

              Une autre citation attribuée à Albert Einstein me vient à l’esprit :

              « Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l’univers, je n’ai pas encore acquis la certitude absolue. »

              Et une autre rigolote :

              « Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais ce dont je suis sûr, c’est que la quatrième guerre mondiale se résoudra à coups de bâtons et de silex. »

              Authentiques ou pas, elles me semblent pleines de bon sens.


              • borowic 23 mars 2013 15:19

                Cette monstruosité que fut la guerre d Irak a été conçue et accomplie pour plaire aux juifs.

                Si l on fait le compte de toutes les victimes du supremacisme juif depuis la guerre, Hitler est une petit joueur


                • lloyd henreid lloyd henreid 23 mars 2013 16:15

                  Pas « juif » : « sioniste », les deux ne sont pas synonymes. En confondant, vous faites le jeu de leur propagande. (Selon laquelle ceux qui dénoncent les basses manœuvres d’Israël seraient malades d’une certaine forme de racisme.)


                • CASS. CASS. 30 mars 2013 16:29

                  bo étant donné que jew est une invention qui date de 1776 et que peuple jew est aussi une invention, et que par ex. le judaïsme des sujets khazars convertis à partir du 7éme siécle puis que d’autres y ont été convertis ou s’ y sont convertis dont par exemple les rothschilds est en réalité du pharisaïsme, qu ’il y a plusieurs sortes ceux qui respectent la thora perse dont les iraniens naturei karta par ex qui n’appécient pas qu ’ont disent deux qu’ils sont juifs et donc forcément ceux qui respectent la tho ra sont anti sioniste et il y a ceux qui chient dessus et ne savent même plus qui ils sont en réalité ces juifs, donc sont des colonalistes impérialo sionistes , comme le furent les ricains, c’est pareil. des juifs athés et etc comme le sont des cathos des protestants etc ; en effet hitler n’était qu’un pantin petit joueur,mis en place et financé par les bons soins des rothschilds c’est un fait.


                • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 mars 2013 15:52

                  La politique atlantiste voire occidentale est désastreuse pour l’équilibre au moyen orient !

                  Actuellement les gouvernements débattent s’ils devront armer l’opposition en Syrie, parmi ses combattants on trouve beaucoup d’islamistes !

                  Le Front Al-Nosra, également dénommé Jabhat al-Nosra (en arabe : جبهة النصرة لأهل الشام Ansar al-Jebhat al-Nusra li-Ahl al-Sham, ce qui signifie : « Les partisans du Front pour la Victoire du Peuple de la Syrie ») est un groupe djihadiste de rebelles armés en Syrie, dont certains de ses combattants sont étrangers et seraient liés à Al-Qaïda en Irak.

                  — début de citation —
                  Inscrit par le Département d’Etat américain sur la liste des organisations terroristes, le Front Al-Nosra est encensé par les Syriens pour sa bravoure au combat, sa discipline et sa probité. Au point que ce groupe armé est en train de s’imposer comme le principal groupe armé en Syrie. Les origines et la composition de cette organisation très secrète restent mal connues. Certains observateurs en font une filiale de l’État islamique en Irak, lui-même affilié à Al-Qaida. Plusieurs témoignages recueillis dans le nord de la Syrie laissent penser que Jabhat Al-Nosra est un groupe très majoritairement syrien – autour de 80 % – sans lien organique avec Al-Qaida, mais proche sur le plan idéologique.
                  — fin de citation — source

                  La France et l’Angleterre sont pour l’armement de ses groupes rebelles !!!!

                  Le but de cette politique israélo-americaine et les pays alliées, comme la France, mené dans tout le moyen orient, est de dresser les divers groupes ethniques (sunnites, chiites, kurdes, ....) les uns contre les autres créent ainsi des conflits qui perdurant des dizaines d’années, affaiblissent ainsi les adversaires à la politique de la occupation israélienne de la Palestine, tout en gardent le contrôle sur les ressources pétrolières.

                  Le 10ème « anniversaire » de la terreur et de l’horreur en Irak sont la preuve que les gendarmes des mondes et leurs alliées ont atteint leur but... semer la terreur dans le monde du moyen-orient.


                  • alinea Alinea 23 mars 2013 16:52

                    Ça fait dix ans que cette histoire me reste en travers de la gorge... merci d’en avoir parlé comme vous l’avez fait ; on se sent moins seul !


                    • Denzo75018 23 mars 2013 17:13

                      Pardon à qui ?
                      Et pour qui ?
                      Oui pardon pour les milliers de Soldats occidentaux qui ont donné leur vie (non virtuelle ou abstraite) dans le rêve commun à l’ONU à instaurer une Démocratie en Iraq ...


                      • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 23 mars 2013 17:15

                        On parle toujours des victimes du communisme, mais jamais de celles du libéralisme -néo, ultra- L’Irak en est un exemple comme le Chili après Allende ou encore le Vietnam. Et si on en parle pas, c’est parce que les USA sont « intouchables », ce que eux s’octroient le droit de faire s’appelle une « intervention humanitaire », quand les autres font la même chose, ça s’appelle un « crime contre l’humanité »...

                        Je lis en ce moment un très bon livre de Domenico Losurdo « contre histoire du libéralisme », excellent au passage, et j’en apprends de bonnes avec les Anglais, les Etasunéens et les Allemands. Ces trois pays se considèrent comme des « frères » depuis bien longtemps. La race Aryenne soumettant le reste du monde sous leur joug en le réduisant en esclavage. De nos jours c’est toujours pareil... Rien n’a changé.


                        • CASS. CASS. 30 mars 2013 13:31

                          sauf qu’ils se croient de race aryenne, alors que aryen n’a rien à voir avec eux les english les étatsuniens et les allemands sionistes rothschildiens khazars ni avec leur cher hitler qui fut un parfait pantin et encore moins avec une race et qu’ils ont été piqué ça en fait à Iran = aryen.


                        • CASS. CASS. 30 mars 2013 17:14

                          Ben ont peut aussi dire que 99% des juifs occidentaux de l’europe de l’est et autour étaient communistes et que certains d’entre eux furent victimes du choix des rothschilds khazars, et leur enseigne/bouclier rouge qui devenu l’embléme de l’armée rouge et de l’urss (staline, lénine, les windsors les warburgs jacob schiff , aucun n’est sémites , ce sont tous de purs ashkénazes des khazars) bref les rothschilds pour avoir voullu faire virré au libéralisme -néo ultra ces petits et d’avoir bien lorgné le bien fondé de faire main basse sur le pétrole du proche et moyen orient et au -delà. et d’avoir financé et mis en place un certain chancelier en Allemagne pour se faire.


                        • lionel 23 mars 2013 18:13

                          Excellent article. l’idée de traduire des articles Italiens, de nous donner de nouveaux point de vue venus de chez nos voisins est bonne. 


                          Quand à nos dirigeants, ils ne demanderont pas pardon. Ils sont objectivement des psychopathes. Ce serait peut être à nous de les virer pour leur méchanceté pathologique qu’ils ne peuvent même pas comprendre. Blair est toujours sur la sellette, toujours à la limite de l’inculpation. Il a déjà été jugé. 



                          • le moine du côté obscur 23 mars 2013 18:36

                            Le silence sur l’horreur commise en Iraq est symptomatique d’une élite capable de délires psychopathes. Bref ce sont des psychopathes et qui se défendent entre eux autrement Bush et sa clique seraient en prison pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Mais faire ceci serait paralysé les futures administrations étasuniennes qui savent qu’elles auront à commettre de pareilles abominations et donc ne peuvent se lier les mains. Pour tout citoyen un tant soit peu conscient cela envoie un signal effrayant. Non seulement ces psychopathes peuvent tuer, torturer et détruire des vies mais en plus ils peuvent le faire en toute impunité. Ces « intouchables » ont donc tous les droits et la loi n’est rien pour eux. Il n’y a qu’à voir tous les cris d’orfraie suite à la mise en examen de Sarkozy à croire que celui-ci ne devrait pas être inquiété mais s’il a commis un acte qui enverrait n’importe lequel des citoyens lambda en prison. Puisque ces pays ne sont plus des états de droit, la suite est facile à anticiper... 


                            • pierrot pierrot 23 mars 2013 18:45

                              C’est effectivement un désastre dont il faut analyser les causes.

                              Les mensonges des services secrets américains existent mais n’explique pas tout.

                              Les armes de destructions massives (nucléaires, biologiques et chimiques) existaient en 1990 lors de la guerre du Golfe (reconquête du Koweït) mais les agences de l’ONU (AIEA ...) ont fait un travail remarquable en les repérant et en les détruisant en totalité et effectivement il n’y en existaient plus en 2003.

                              Le mystère est pourquoi le régime de Saddam Hussein n’a pas plus collaborer pour montrer qu’il n’avait pas d’arme nucléaire ni biologique avec l’AIEA et la le Coconu ?

                              Je pense que l’explication provient du fait que pour Saddam Hussein, le vrai ennemi était l’Iran (qu’il appelle la Perse) et qu’il devait donc maintenir une ambiguïté sur la possession d’ADM pour résister à l’Iran.
                              Par ailleurs il ne pensait pas que les USA attaqueraient (comme l’Iran le pense aujourd’hui).

                              Cette erreur de stratégie a été fatale.


                              • Louisiane 23 mars 2013 19:59

                                Vous faites erreur sur les intentions de Saddam Hussein et de ses ADM (qu’on n’a jamais retrouvées). Les experts ont toujours affirmé l’absence d’ADM en Irak à partir d’une certaine date, comme vous le dites.

                                Mais la position américaine a toujours été d’attaquer, avec ou sans l’aval de l’ONU, avec le respect ou non des résolutions votées contre l’Irak, avec ou sans le départ de Saddam du pays : en somme, de « finir le travail » comme cela a été annoncé par Bush.

                                Et ça, Saddam Hussein l’a vite compris parce que les rapports de l’AIEA ont été ignorés du gouvernement US car l’attaque avait été prévue de longue date.

                                D’ailleurs, au fur et à mesure du temps, les raisons de l’attaque ont évolué des ADM au soutien d’Al Quaeda, du risque d’attaque de New York (! !!) aux camions laboratoires d’armes chimiques itinérants. Bref, il y avait du pétrôle et tout était bon pour le prendre.

                                Croire que Saddam Hussein ne s’y attendait pas, surtout après le coup du Koweit, (dont l’autorisation d’attaque est venue du Pentagone) et qui a entraîné la première guerre du golfe, c’est faire preuve d’angélisme avec les USA.


                              • pierrot pierrot 23 mars 2013 23:14

                                Saddam a fait des projets considérables pour acquérir des matières fissibles en s’inspirant de l’expérience américaine Manhattan , c’est à dire en enrichissant l’isotope 239 du plutonium à partir de la molécule volatile PuF4 dans un calutron qui est un équipement de spectométrie de masse.

                                l’ONU/AIEA (M. Hans Blick) a saisi le plutonium 239 qui a été expédié en Fance vers 1993 et retraité dans l’usine de La Hague.

                                L’enrichissement de l’uranium n’a pas abouti. Les composés binaires des molécules chimiques ont été fabriqués en grande quantité et saisi par l’ONU après 1991.

                                Les substances biologiques ont aussi été saisies ainsi que les vecteurs et missiles qui ont été détruit en très grand nombre.

                                On peut affirmer que l’Irak n’avait plus d’ADM après 1995 environ.


                              • IlfattoQuotidiano.fr IlfattoQuotidiano.fr 23 mars 2013 23:38

                                @Pierrot,
                                Merci pour ces infos, si vous pouviez donner qques sources, ça serait top.
                                J’ajoute qu’il faut garder en mémoire le flop de l’affaire du suicide de "David Kelly", cet expert britannique mandaté en 2003 par l’ONU pour se rendre en Irak évaluer la présence d’AMD et qui était revenu convaincu que Saddam n’en détenait pas. On l’a retrouvé suicidé dans un bois du Yorkshire en juillet 2003, mais les zones d’ombre sont telles que l’histoire du suicide ne convainc plus personne.
                                Il fallait décidément, pour cette « coalition » anglo-américaine faire taire toutes les voix dissonantes, et laisser le champ libre aux canons.


                              • pierrot pierrot 24 mars 2013 10:06

                                Bonjour,
                                mes sources sont mon vécu.

                                L’Irak a fabriqué énormément d’armes « de destruction massive » sur de nombreux sites et usines, impliquent plusieurs milliers de travailleurs, tant dans le domaine nucléaire (uranium enrichi en radionucléide 235, plutonium 239, gallium ...) que chimiques (les classiques connus) que biologique.

                                L’Irak n’a pas utilisé ces armes lors de la guerre du Golfe.

                                Suite à la défaite militaire de l’Irak et aux impositions de l’ONU, plusieurs commissions avec des inspecteurs reconnus dans chacun de ces domaines ont fait un travail complet de recensement et de destruction de ces armes.

                                On peut donc affirmer que vers 1995, il n’y avait plus d’ADM en Irak mais il persistait un léger doute sur le fait que le travail de destruction était complet.
                                C’est pourquoi les actions de l’ONU se sont poursuivies jusque vers 2002 sans que de nouveaux sites ne soit trouvé.

                                Donc en 2003, il est confirmé qu’il n’y avait plus d’ADM en Irak.
                                La suite des inspections post 2003 le confirma.


                              • joletaxi 24 mars 2013 10:49

                                Rien n’était moins sur, car Saddam s’opposait à ce que certains sites soient visités,et a même fini par expulser les inspecteurs, ce qui a précipité la guerre.

                                Quant à l’absence de ADM, j’en sais rien ?

                                Souvenez-vous, lors de la première guerre du golfe ,Saddam avait retenu 2000 otages étrangers de toutes nationalités.Quand on voit ce que ne fut-ce que 10 otages implique de difficultés et de chantages, on avait vraiment des soucis.
                                Or, une délégation Irakienne a rencontré des officiels US à genève,et quelques jours plus tard, tous les otages étaient chez eux.Il y a donc bien eu accord secret sur certaines choses pas trop avouables, et pourquoi pas des fournitures de matériel sensible lors de la guerre contre l’Iran.
                                Ce qui justifie d’ailleurs que la colonne qui fonce vers bagdad fasse demi-tour, et que l’on laisse les populations du sud à la merci du bon Sadam.
                                Est-ce que la restitution de certains matériels made in USA était une des conditions, qui n’aurait pas été remplie par Sadam ?

                                Mais pour moi, il faut rechercher la cause de l’invasion à cette époque,car on ne sait toujours rien des accords pris à genève.
                                Au vu des « coutumes » dans ces pays, même en libérant un otage par semaine, Sadam serait toujours en place, et le petit garçonnet anglais dont il tapotait la joue serait pensionné en Irak.


                              • CASS. CASS. 30 mars 2013 12:50

                                Pierrot vous racontez n’importe quoi ça n’est pas l’Iran qui a agressé l’Irak , (vousavez déjà vu l’Iran agresser ses voisins vous ? et bien moi non et ça fait plus de deux cents ans qu’il en est ainsi, ça se défendre contre des agressions certe) c’est saddam avec l’aval et aussi un financement des us qui a déclenché sa guerre d’agression contre l’Iran qui venait de vivre une révolution islamique et d’abolir la monarchie !! tandis que le chah c’est cassé avec la caisse du pays. ça n’est pas à l’Iran que certains ont fourni des tonnes d’armes ,des avions et dont une pire qu’ignoble arme chimique qui pétrifiait les iraniens sur place pendant 8ans saddam a atrocement agressé l’Iran bien plus de 800 000 morts iraniens, un vrai carnage et génocide iranien programmé par usrael par le biais de saddam. sans parler des milliers de kurdes irakiens et iraniens que saddam a massacré à coups de bombardiers largants des déluges de bombes chimiques et dont une autre sorte qui les pétrifiaient sur place. le koweit se souvient aussi de saddam.


                              • CASS. CASS. 30 mars 2013 13:08

                                IL n’a pas pu montrer qu’il n’avait pas d’adm car il n’en n’avait plus, par contre l’éprouvette de pisse de l’onu ça et tout à coup l’ami d’usrael est taxé d’être hitler, c’est vrai qu’il a un peu ressemblé à ces anciens souteneurs usrael et associés le Monarque Saddam.


                              • joletaxi 23 mars 2013 18:53

                                On se croirait à une réunion Tupperxare, c’est tordant de vous voir ressasser sans arrêt vos habituelles grandes déclarations qui pour un moment vous font croire que vous êtes des « intellectuels »
                                @Lisa
                                T’as raison Trolletaxi, il faut vider nos chargeurs sur les iraniens,
                                curieux votre propension à oublier les faits qui vous dérangent ?
                                C’est pas ce bon sadam qui a envahi l’Iran, faisant un nombre jamais avoué de morts, dont le symbole du sacrifice était une fontaine de sang ?
                                Et c’est pas sur les Iraniens que ce même sadam a déversé ces ADM que vous prétendez qu’il n’avait pas ?

                                Quant à la guerre civile entre chiites et sunnites, c’est sans doute la fait des américains ?

                                Votre aveuglement doctrinaire fait toujours plaisir à voir


                                • Sat is Fay 24 mars 2013 02:47

                                  Et il a envahi l’Iran avec la bénédiction de qui ?
                                  Ce qui ferait plaisir c’est que tu fermes ton claque-merde d’où il ne sort que borborygmes insipides et insignifiant.


                                • joletaxi 24 mars 2013 10:38

                                  on retrouve toute la finesse d’analyse d’une certaine mouvance qui campe en permanence sur ce site dans votre commentaire.

                                  Merci de votre contribution, qui nous permet d’avancer sur ce sujet,et gardez votre calme, ce site finira bien par être réservé à votre clique, un vrai média citoyen quoi.


                                • Sat is Fay 24 mars 2013 11:27

                                  Parle pas de finesse, toi t’es comme le reflet dans la cuillère, tu dis toujours l’exact contraire de la vérité.


                                • joelim joelim 24 mars 2013 15:17

                                  joeletaxi, spécialiste reconnu en brevets d’intellectualisme, comme il le démontre à chacune de ses interventions. LOL


                                • joelim joelim 24 mars 2013 15:20

                                  Demander pardon serait reconnaître leur faute. 


                                  Or, la réalité qui les dérange n’existe pas, par définition. 

                                  C’est ainsi que fonctionnent ces raclures d’humanité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès