Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Irak année zéro

Irak année zéro

Tout le monde se souvient des opérations d’agression menées par les EU et sa coalition en 1991 et en 2003.

L’opinion publique aura été sensibilisée aux prétendus motifs du conflit : le sanguinaire dictateur Saddam Hussain menaçant la paix du Monde en fomentant l’élaboration d’armes de destruction massive au régime duquel il fallait mettre un terme.

Aujourd’hui, nous savons tous qu’il s’agissait du mensonge du siècle et que l’objectif des agresseurs étatsuniens était tout autre : s’emparer des richesses pétrolières de l’Irak et redessiner la carte du proche-orient au profit d’Israël.

Mais une face cachée de cette guerre nous a été dissimulée.

Pillé économiquement mais aussi, dans la foulée, pillé culturellement l’Irak.

Le sac culturel de l’Irak a commencé bien avant l’invasion de mars 2003.
 
L’agression de l’administration BUSH père en 1991 a considérablement endommagé les sites archéologiques de ce pays. Durant l’embargo cent tablettes cunéiformes sortaient chaque jour du pays. L’âge d’or des archéologues apparut.
 
Deux mois avant le déclenchement des hostilités de 2003, Elisabeth Neuffer, une journaliste particulièrement avisée, dresse un bilan plutôt sombre des mesures de rétorsions prises contre l’Irak : 4000 oeuvres volées dont 2000 trésors.
 
Malgré la mise en garde lancée par la communauté mondiale - chercheurs, archéologues, conservateurs - un silence de plomb s’abat sur l’imminence de ce qu’il convient d’appeler une catastrophe.
 
En avril 2003, les musées sont pillés à Bagdad ou à Moussoul sous la surveillance bienveillante de la soldatesque étatsuniène qui entraînent la perte de milliers de livres d’argile dont la bibliothèque de Sippar et celle d’Assourbanipal découverte en 1986.
 
La chute du régime a donné lieu en moins d’un mois à la destruction de 10 mille sites archéologiques du pays en self service.
 
Des tablettes assyriennes aux manuscrits ottomans ont disparu en moins de cinq jours.
 
Menaces et mises en gardes n’auront pas empêché que disparaissent de Bagdad et de Moussoul, les éléments physiques des textes et des mémoires d’une civilisation.
 
Alaric aux portes de Rome ! Les EU aux portes de Bagdad ! Le rapprochement n’est pas exagéré.
 
Les EU n’ont rien à envier aux nationaux-socialistes de Hitler qui s’accaparaient les biens des pays conquis.
 
L’association des bibliothèques américaines a créé un rubrique au jour le jour du bûcher planétaire.
 
L’Irak n’y apparaîtrait toujours pas.
 
Valéry avait peut-être raison quand il écrivait que l’humanité sera dirigée par des hommes heureux, des hommes sans histoire, j’ajoute, comme les Etats-Unis.

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • abdelkader17 1er janvier 2010 12:07

    Comment détruit on une nation ? en effaçant toute trace de son patrimoine historique.
    On ose appeler les états unis la meilleure des démocraties au monde,plus d’un million d’Irakiens sous morts des « effets collatéraux » sic de cette agression,plus de 500 000 enfants de l’embargo meurtrier de dix ans,on a utilisé des armes à uranuim appauvri dont les conséquences sur les populations locales sont sans commune mesure avec tout autre saloperie guerrière imaginable ,on a pratiqué la torture avec un cynisme et un sadisme sans borne et pour finir systématiquement détruit et piller le patrimoine de la l’ancienne Mésopotamie berceau de l’écriture et des civilisations,c’est le prix de l’or noir et du soutien occidental au sionisme criminel.
    Qui sont les barbares et les terroristes ?


    • abdelkader17 1er janvier 2010 13:40

      erratum : sont morts


    • furio furio 1er janvier 2010 15:06

      Qui sont les barbares et les terroristes ?

      Mais les journalistes et intellectuels « officels »qui ont réussi à faire croire au pauvre peuple du Monde que les bombardements immondes sur une population désarmée ne faisaient que qqs dizaines de morts par jouer ( une grippe en somme) et que les cibles étianet nuits après nuits des palais présidentiels !! A dégueuler cette macabre mise en scène. En fait ce sont des CENTAINES DE MILLIERS DE MORTS que ces bombardements par Air, par Mer et du Sol ont provoqué pendant 3 semaines durant jours et nuits. 
      Les israéliens ont bénéficié de ce même silence honteux des médias pour commettre le le massacre de GAZA avec plusiers DIZAINES DE MILLIERS DE MORTS.

      Sans la complicité de ces journalistes le monde se serait révolté et aurait emp^ché ces GENOCIDES.


      • millesime 1er janvier 2010 20:00

        il ne faut pas oublier que nous vivons dans le monde occidental, et qu’il n’y a plus de presse d’investigation hélas. 
        d’autre part les journalistes pour ne pas se retrouver au chômage , ne délivrent que les infos que leurs patrons veulent entendre.
        (cela ne vous rappelle rien ?)

        http://millesime.over-blog.com


      • ELCHETORIX 1er janvier 2010 16:01

        bonjour , votre article nous rappelle les pillages des armées US , en IRAK , mais pas seulement des USA , une grande partie de l’Occident est complice de tous ses crimes , disons que ce sont les dirigeants sous l’emprise des sionistes qui approuvent ces crimes en toute impunité , pour le moment .
        Les médias sont « aux mains » des sociétés qui cautionnent ces actes odieux qui tôt ou tard seront sanctionnés !
        Cordialement et meilleurs voeux pour les « humanistes » et les gens de paix et solidarité .
        RA .


        • Monica Monica 2 janvier 2010 09:49

          Merci de cet article qui rappelle, à ceux qui l’auraient oublié, les effets odieux des guerres en Irak.

          Morts, handicaps, problèmes de santé, appauvrissement,

          Destruction des habitats, dommages géographiques,

          mais également

          Mise à sac ou vol des trésors archéologiques, culturels.

          Et, quand on voit quels motifs politiques, économiques ont « justifié » ces guerres (cf les livres d’Eric Laurent ou d’Emmanuel Todd), ces horreurs apparaissent sans nom.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès