Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran, ce grand Satan... qui n’en est pas un

Iran, ce grand Satan... qui n’en est pas un

Comme dans les films de Disney, l’administration américaine nous a désigné, de son propre chef, sans nous demander notre avis ! les Etats "méchants", aussi par eux appelés "l’Axe du Mal".

Parmi ces pays - Iran, Birmanie, Zimbabwe, Corée du Nord, Cuba, Biélorussie - dont le seul point commun est l’hostilité aux Etats-Unis des pouvoirs locaux, un attire ici notre attention : l’Iran.

Pourquoi l’Iran ? Parce que l’Iran, contrairement par exemple à la Corée du Nord, évoque chez nous des peurs irrationnelles, dont celle du choc des civilisations, avec en arrière-plan l’angoisse d’un islam conquérant qui n’est pas la moindre.

Alors l’Iran est-il vraiment menaçant ? Après le péril jaune du début du XXe siècle, le "péril vert", celui d’un monde conquis par l’islam depuis l’Iran, a-t-il un sens ? Petit tour d’horizon, de la politique internationale du "Grand Satan".

Le monde vu de l’Iran

La politique internationale de l’Iran ne se lit pas depuis Washington, Paris ou Londres, elle se lit depuis l’Iran ! Et pour la comprendre, il faut voir le monde comme le voient les Iraniens.

L’Iran est bordé au sud et à l’ouest par des pays arabes (rappelons évidemment que l’Iran n’est pas un pays arabe !), la Péninsule arabique au Sud, l’Iraq à l’ouest. Inutile de dire que, traditionnellement, les relations de l’Iran avec ces pays sont détestables. L’Arabie saoudite et les Emirats du golfe sont des alliés inconditionnels des Etats-Unis, quant à l’Irak, outre qu’il est occupé aujourd’hui par les Etats-Unis, les Iraniens n’ont pas oublié sa tentative de détruire la Révolution iranienne dans les années 80 !

A l’ouest, la Turquie. La Turquie est un Etat sunnite - l’Iran est chiite - qui se prétend laïc, pro-américain, et rival historique traditionnel de l’Iran. Tout pour plaire !

Au nord-est, l’Azerbaïdjan, peut-être le pays le plus dangereux pour l’Iran, parce que les Azeris représentent le quart de la population iranienne et occupent grosso-modo, le quart du sol iranien. Autrement dit, toutes proportions gardées, les Azeris peuvent être demain aux Iraniens ce que les Ukrainiens sont aujourd’hui aux Russes : d’anciens compatriotes nombreux et rumuants. Seul facteur d’apaisement, comme l’Iran, l’Azerbaïdjan est chiite.

A l’Est, le Pakistan et l’Afghanistan, résolument hostiles à l’Iran.

Il ne reste à l’Iran que deux voisins qui ne sont pas ses ennemis. Un petit pays au nord... l’Arménie et un autre grand pays au nord également, pas tout à fait voisin, mais presque via le Turkménistan qui est encore son satellite : la Russie.

Autrement dit, et le tableau est quand même impressionnant, les deux seuls pays de la région avec lesquels l’Iran entretient de bons rapports sont des Etats... chrétiens !

Avouez que, pour un pays décrit comme "un monstre musulman" qui va tout islamiser sur son passage, constater que les seuls pays avec lesquels il a de bonnes relations sont justement des Etats chrétiens, ça devrait amener à se poser des questions !

Autre point important, l’Iran est chiite, l’immense majorité du monde musulman et tous les voisins de l’Iran à l’exception d’une partie de l’Irak et de l’Azerbaïdjan sont sunnites ! Ce qui signifie que l’Iran n’a plus de chance d’étendre dans le monde une quelconque Révolution musulmane, que le Vatican n’a de chance de propager le catholicisme intégriste au fin fond de la Russie orthodoxe !

Quelles ambitions pour l’Iran ?

Alors dans ce contexte qu’est la réalité internationale autour de l’Iran, quelle stratégie peut avoir ce pays, pour quelles ambitions ?

La stratégie de l’Iran, clairement affichée par son président, Mahmoud Ahmadinejad, est de devenir une grande puissance régionale. Pour ce faire, l’Iran "met le paquet" non seulement sur le nucléaire, mais aussi sur les technologies spatiales où elle affiche des ambitions qui ne sont pas sans rappeler celle de l’URSS des années 60 !

Elle étend sa puissance sur certaines parties du monde chiite comme au Liban par le biais de son bras armé, le Hezbollah, qui représente sa capacité à se projeter à l’extérieur de ses frontières. Les Soviétiques avaient les "Mouvements de libération", les Iraniens ont le Hezbollah où le chiisme remplace le communisme et qui est à même de tester cette puissance externe, ce qu’elle a fait avec succès au Liban.

Raisonnablement, la cible stratégique de l’Iran peut être de devenir un Etat technologiquement moderne et qui domine "sa" civilisation, le monde chiite comme la Chine domine une partie de l’Asie ou la Russie une grande partie du monde orthodoxe.

On est loin, très loin, du "Grand Satan" décrit par le Département d’Etat et qui, dans les fantasmes de certains, serait prêt à islamiser la planète en 48 heures chrono !


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (221 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • InfoGratte InfoGratte 3 septembre 2008 12:43

    Assez d’accord avec cet article...

    Mais combien de personnes sont capables de faire preuve de mesure et de retenue face à un Mahmoud Ahmadinejad complètement illuminé, chantre de l’obscurantisme aveugle, qui n’a pas encore compris que ses discours provocateurs, ses mensonges et ses divagations diverses bien que débités à usage de politique intérieure afin de resserer les rangs d’un électorat de plus en plus clairsemé, sont autant de batons que les ennemis de l’Iran se délectent à retourner contre un peuple iranien qui subit l’embargo, l’inflation et s’enfonce chaque jour un peu plus dans la misère.

    D’ailleurs qui se soucie des prochaines élections présidentielles en Iran ? et de ses enjeux ?

    Que font les médias ? Qui en parle ?
    Qui explique la superposition de deux gouvernements en Iran : Le gouvernement religieux au dessus de tout, présidé par l’Ayatolah Khamenei, en fait, une véritable dictature, et le gouvernement soit-disant ’démocratique’ qui n’est que la façade à peine présentable d’un régime voué à l’échec dont les acteurs sont des pions préselectionnés par les mollahs.

    Oui l’Iran peut redevenir une grande puisance régionale mais sans Ahmadinejad et sans les Ayatolahs...

    Donc, plutôt que de mettre la pression sur l’obtention d’un nucléaire civil tout à fait légitime (sauf pour Areva bien sur !) ou sur un nucléaire militaire (qui reste à prouver et qui de toute façon, vu le contexte gèo-politique ne pourrait être que disuasif - Non mais franchement, vous imaginez un Ayatolah appuyant sur un bouton pout expédier un, deux, même dix missiles sur Israel ? Mais l’Iran serait rayé de la carte avant même que les missiles atteignent leur cible - Alors quel intêret ?) et de voter des sanctions inutiles qui ne font que soufrir inutilement un peuple qui ne demande rien d’autre que de vivre en paix, ne serait-il pas plus opportun de mettre une énorme pression internationale avec des menaces financières sur les hauts dignitaires du pays afin d’obtenir une légitimité et une diversité des candidats aux présidentielles et d’inciter ainsi les iraniens à voter en masse ?

    Mais est-ce bien cela que veulent les occidentaux ?



    • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:09

      Que font les médias ? Qui en parle ?
      Si les medias avaient pour objectif d’informer objectivement la population, ça se saurait.
      Si les medias avaient pour objectif d’informer, ils feraient des articles de fond et pas des reportages à la con avec un réacteur nucléaire filmé on ne sait où.


    • katalizeur 3 septembre 2008 16:29

      @ infogratte

      pourriez vous me donner une raison serieuse pour qu’un mollah appui sur le "bouton" atomique, ?
       Gardez pour vous les" ils sont fous ,ils ne nous aiment pas....etc

       quand a mahmoud ahmadimejad pourrez vous là aussi develloper en quoi est il "illuminé" et en quoi est il le chantre de l’obsurantisme ?

      puisque vous semblez bien connaitre ses discours ;pourriez vous la aussi me donner quelques exemples de provocations et mensonges comme vous dites.

      en quoi es ce que la france est menacé par l’iran ; la aussi cher docteur pourriez vous me donnez les raisons geopolitique pour les quelles l’iran aurai des contensieux avec la france ?ehh si la france doit un bon millard en capital a l’iran sans compter les interets et accessoires.


    • Deneb Deneb 3 septembre 2008 16:38

      katalizeur : pourriez vous me donner une raison serieuse pour qu’un mollah appui sur le "bouton" atomique, ?

      Le respect du Koran, tout simplement,
      qui enjoint aux croyants de tuer les infidèles. Heureusement Jesus a dit qu’il n’était pas venu pour apporter la paix, mais le glaive.


    • katalizeur 3 septembre 2008 17:27

      @ le hi han nedeb avec de grannndes oreilles.

      relis le post j’ai dit pas de reponse a la hi han ,pas a la hmar quoi
      tu me repond en raciste degénéré ( il n’y a qu’a voir ta tete)

      dis moi une question : es tu un infidel ????...................


    • Vilain petit canard Vilain petit canard 3 septembre 2008 12:44

      D’accord avec Deneb, l’Iran des mollahs n’a rien du paradis où coulent le lait et le miel. Mais c’est vrai qu’ils veulent (re)devenir une grande puissance régionale. La nostalgie du temps de Cyrus le Grand ? Et c’est vrai également que quand ils hurlent qu’ils sont presque encerclés par les USA et leurs alliés... c’est vrai à l’ouest, à l’est et au sud.


      • sisyphe sisyphe 3 septembre 2008 14:50

        Oui. 
        Pour preuve, cette carte des bases US autour de l’Iran. 
        Les USA n’en ont absolument rien à foutre du régime iranien ; qu’il soit démocratique ou pas. 
        L’histoire du nucléaire soi-disant militaire n’est qu’un grossier prétexte ; avant que l’Iran arrive à fabriquer une bombe atomique (comme Israel, par exemple, mais chhhhhhut...), , tous les Bush seront six pieds sous terre. 
        Tout ça pour les pits de pétrole iranien et sa position géostratégique, pour l’approvisionnement d’Israel par la jonction de l’oléoduc  BTC à l’oléoduc Trans-Israël Eilat-Ashkelon.
        Objectif : faire d’Israël une force importante du marché global de l’énergie en s’alliant avec les intérêts pétroliers anglo-américains.
        La stratégie du blood for oil continue....


      • Deneb Deneb 3 septembre 2008 16:21

        Vilain petit, canard - merci, je suis tout à fait d’accord avec vous. Je trouve tout de même etrange que ce que je dis, vaut -7, mais vous, tout en êtant d’accord avec moi, vous avez +7. A n’y rien comprendre...


      • katalizeur 3 septembre 2008 16:38

        @ nedeb
         le differenciel est facile a comprendre le canard est un oiseau et vous nedeb vous ets un raciste, qui essaye de camoufler son racime et sa exnophobie derriere des explications qu’il croit alambiqués,mais qui transpire la haine a chaque mot.

        tu es tellement faux cul que tu vas me sortir que tu as meme des amis iraniens.


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 3 septembre 2008 17:12

        Deneb, ne cherchez pas à comprendre les notations, c’est très bizarre. Je crois qu’il existe des commandos vengeurs de "moinsseurs" qui se défoulent sur tel ou tel. Jusqu’ici j’ai été épargné, mais qui peut savoir ? Une des solutions serait de supprimer le vote "moins" et de ne garder que le vote "plus". Une discussion est en cours sur le forum des rédacteurs.


      • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 17:29

        Une des solutions serait de supprimer le vote "moins" et de ne garder que le vote "plus". Une discussion est en cours sur le forum des rédacteurs.

        Alleluiah !! Faudrait tout de même songer à laisser des filtres auto pour les posts de Jacob...
        J’décoooooonne !!


      • katalizeur 3 septembre 2008 17:56

        @ nedeb
        un texte court pour comprendre l’evolution des civilisations ; je suis sur que tu le sais alors pourquoi se combat d’arriere garde. laisse aller tu verras tout sera mieux qu’avant.


        http://www.alterinfo.net/Declin-de-l-Occident-et-montee-de-l-Orient_a23271.html

        pendant que vos illuminés dégénérés detruisent votre jeunesse ,donc votre avenir,l’orient lui aura 90% des diplomés (doctorat,ingenieurat) en 2010

        l’occident peux ameliorer son avance dans certain domaines :ex ne plus mettre de string et se promener le cul a l’air


      • Deneb Deneb 3 septembre 2008 18:08

        kata:l’occident peux ameliorer son avance dans certain domaines:ex ne plus mettre de string et se promener le cul a l’air.

        Ah oui, un réel progres ! Interdisons la plage tant qu’on y est, c’est tellement immoral.

        Tu as déjà envisagé de voir un medecin pour ton impuissance ?


      • Deneb Deneb 3 septembre 2008 18:51

        C’est bizarre. Kataliseur, insulteur et islamiste puritain, defendant les sinistes mollahs, s’élevant contre le port du string (un problème très grave, vraiment) est plebiscité. Moi, je dis juste que l’on peut difficilement faire confiance aux extrèmistes religieux, je suis moinssé à outrance. Les islamistes ont-ils envahi AV ? Ou alors, katalizeur triche en trafiquant les votes. Je vois aussi sur d’autres fils, où katalizeur est plebiscité pour ses commentaires d’une banalité affligeante. Je suis prâtiquement sûr qu’il y a tricherie. Ou alors AV a viré islamiste, mais j’ai du mal à le croire. Va savoir !


      • katalizeur 3 septembre 2008 19:02

        @ nedeb derniere reponse
         vous avez le choix de me repondre sur :
         l’orient et l’occident
         l’education de la jeunesse notre avenir commun
         
        non en dégénéré que vous etes ,vous vous inquietez pour mon crayon, je vous rassure il fonctionne bien

          ;mais vous ne m’avez pas repondu sur votre degenerescence d’occidentale malade 


      • katalizeur 3 septembre 2008 19:08

        @ nedeb
        tricher au sujet des votes pourquoi ? quel gain ?

        je ne sais qui tu es mais je suis sur maintenant ; c’est que dans un avenir proche tu seras interné.


      • Deneb Deneb 3 septembre 2008 19:12

        kataliseur, constant insulteur et warboeuf : hypocrite, faux cul, dégéneré, je reconnais bien les insultes typiques aux islamistes. C’est un honneur pour moi de me faire insulter par les gens de votre espece. Le lien proposé par kata est un pamphlet antisemite, qui cache mal sa haine de l’occident et son fanatisme islamique. Moinssez-moi tant que vous voulez, votre tricherie j’en ai que faire.


      • Warbouf 4 septembre 2008 12:05

        @deneb

        C’est fou, dés que les propos de quelqu’un vous déplaise, c’est forcement un islamiste integriste fondamentaliste terroriste extremiste radical antisémite...



        • ZEN ZEN 3 septembre 2008 13:33

          				par Thierry Israël JACOB (IP:xxx.x67.115.10) le 3 septembre 2008 à 13H03 				
          				

          								
          				
          					Iran Resist

          C’était une publicité gratuite d’une officine de la CIA
          				

        • Traroth Traroth 3 septembre 2008 14:49

          Votre sollicitude concernant le devenir de l’Iran est touchante, Jacob. Et étrange, aussi...


        • el bourrico 3 septembre 2008 14:55

          Ta gueule Jacob !


        • posteriori 3 septembre 2008 13:23

          Thierry Iran JACOB
           Israel resist


          • Sébastien Sébastien 3 septembre 2008 13:26

            Cet article est-il une blague ? Le contenu est d’une pauvrete incroyable.

            les Iraniens n’ont pas oublié sa tentative de détruire la Révolution iranienne dans les années 80 !
            donc vous etes pour le regime des mollahs ? Ca n’etait pas mieux sous le Shah ? Demandez aux iraniens qui ont fait un bond de 400 ans en arriere...

            Il ne reste à l’Iran que deux voisins qui ne sont pas ses ennemis
            Et vous en deduisez que c’est un pays pacifique ? C’est hallucinant.

            Elle étend sa puissance sur certaines parties du monde chiite comme au Liban par le biais de son bras armé, le Hezbollah, qui représente sa capacité à se projeter à l’extérieur de ses frontières.
            Cette phrase est la meilleure de toutes. L’Iran s’etend grace a la violence mais il n’est pas le grand satan... Non mais on reve. Et en plus vous approuvez que ce bras arme foute la merde dans un pays etranger.

            Non, il faut garder un niveau convenable quand meme. Agoravox glisse doucement mais surement du caniveau aux egouts..


            • pyralene 3 septembre 2008 13:56

              l’Iran,c’est surtout la deuxiéme reserve de pétrole et de gaz,pour les néo-cons,un pays de plus à piller après l’Irak,c’est ce qu’ils appellent la "démocratisation" ! mais l’Iran est peut-être plus démocratique que les us....


            • Gugu Gugu 3 septembre 2008 13:58

              "L’Iran s’etend grace a la violence mais il n’est pas le grand satan"

              bah, je crois que c’est commun dans cette partie du monde, un autre petit état de la région fait la meme chose, et ça n’a pas l’air de vous choquer le moins du monde... deux poids, deux mesures, peut etre ?


            • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:19

              L’Iran s’etend grace a la violence mais il n’est pas le grand satan...

              Les USA s’étendent grâce à la violence, va-t-on les écraser pour cela ?
              Ce forum était un peu monotone, vous m’avez bien fait rire.
              Merci.


            • Yannick Harrel Yannick Harrel 3 septembre 2008 14:27

              @pyralene,

              Bonjour,

              Je pense tout comme vous que c’est surtout l’optique énergétique qui est le fondement de la politique Américaine à l’égard de nombreux pays depuis la chute du mur.

              Car le type de régime n’a que rarement été un problème pour Washington du moment que celui-ci était un allié fiable et qu’il lui permettait d’installer des bases ou de servir de transit pour certaines « affaires ».

              Cordialement


            • Christophe Christophe 3 septembre 2008 15:02

              @Sébastien,

              donc vous etes pour le regime des mollahs ? Ca n’etait pas mieux sous le Shah ? Demandez aux iraniens qui ont fait un bond de 400 ans en arriere.

              C’est une remarque assez impetinente.

              Tout d’abord, en tant qu’occidental, peu sont favorables au régime des mollahs. Cependant, toujours d’après une vision très occidentale, l’angélisme de laisser croire que les temps du Shah furent des temps heureux revient à laisser croire que les mollahs sont des humanistes.

              Si vous posez la question aux iraniens n’ayant jamais eu à se frotter à la Savac, police politique du Shah, voire même qu’il n’en n’ont pas entendu parlé (c’était une police secrète et l’information sous le Shah était aussi propagandiste que ce que nous vivons sous les cieux de l’axe du bien, pays hautement démocratiques), et bien peut-être répondront-ils par une préférence ; mais là nous touchons les bas fonds, cela signifie que l’on préfère la peste au collérat.

              Le régime du Shah était un régime totalitaire ; sans doute même plus autoritaire que celui d’aujourd’hui.

              Lorsque vous parlez de bond en arrière, vous parlez des valeurs occidentales, de la vassalité de l’Iran envers les occidentaux, principalement les USA. Sachez que c’est l’une des raisons qui a mené à la révolution islamique ; et pour cette révolution, les protagonistes n’étaient pas que les mollahs mais une grande majorité du peuple iranien. Ils se sont libérés d’une tyranie, même si les mollahs ont instauré un nouveau régime très autoritaire. Une peuple qui fait ses choix et les mènent jusqu’au bout assume sans doute une démarche plus démocratique qu’un simple vote dans une urne ; car la démocratie ne se résume pas qu’au pluralisme des candidats mais au pluralisme des programmes et des idées. En ce sens, il existe une véritable pauvreté en la matière dans les pays soit disant libres et démocratiques.

              Que vous soyez critiques envers le régime des mollahs, je peux le comprendre, puisque je suis aussi très critique. Mais, pour un iranien, même si il garde un regard critique envers le pouvoir en place d’aujourd’hui, très peu de ceux que je connais regrettent le temps passé et le régime du Shah.

              D’autre part, les iranien ont mené leur révolution et instauré leur république islamique ; preuve si il en est de leur volonté d’autodétermination. Que le régime ne plaise pas aux occidentaux est notre problème, pas le leur. A nous de savoir si la démocratie consiste à imposer notre vision, nos préceptes en défaisant ce que le peuple iranien à fait par sa démarche d’autodétermination. Après, à savoir qui est le plus démocratique.

              Notre auteur souligne pourtant bien l’une des problématiques majeures à laquelle l’Iran doit faire face : L’Afghanistan et l’Irak, deux pays frontaliers occupés par les forces de l’occident. Si vous croyez au hasard dans cette situation, pour ma part, le hasard n’a rien à y faire. Comme quoi, la position occidentale vis-à-vis de l’Iran est encore bien plus ancienne que la diabolisation.

              Ah oui, j’oubliais ! Si le régime iranien est criticable, voire doit être diabolisé, il faudrait commencer par des régimes beaucoup plus totalitaires comme par exemple l’Arabie Saoudite ; mais il est vrai qu’une dictature favorable aux intérêts occidentaux n’en est pas vraiment une !


            • pyralene 3 septembre 2008 15:56

              le régime des multinationales ne vaut pas mieux que le régime des mollahs.....qui lui-même ne vaut pas mieux que le régime du caniche-shah....jusqu’à la dernière goutte de pétrole extirpée sur ce territoire,les Iraniens ne pourront pas vivre tranquille.....


            • Deneb Deneb 3 septembre 2008 19:19

              Sebastien, injustement moinssé par la tricherie islamiste, je vous soutiens et votre commentaire est très pertinent. Ah, ces adorateurs du prophete pedophile !


            • Nobody knows me Nobody knows me 4 septembre 2008 09:44

              Sebastien, injustement moinssé par la tricherie islamiste

              Oooh ! Mais vous avez conclu un accord de paranoïa avec Tall ou quoi ?
              Vous êtes auteur je vois. Proposez donc tous les jours de virer ces putains de vote, ça fera de la masse d’octets inutiles en moins si on la vire.
              Merci d’avance.


            • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 13:56

              Alors l’Iran est-il vraiment menaçant ? Après le péril jaune du début du XXe siècle, le "péril vert", celui d’un monde conquis par l’islam depuis l’Iran, a-t-il un sens ?

              Malheureux !!! Vous oubliez le péril rouge !!! Des décennies de guerre froide pour passer dans l’oubli !!
              Et le péril jeune également...
              Bone journée à vous.


              • ASINUS 3 septembre 2008 14:06

                bien sur la loi islamique est de rigueur en Iran , bien sur son president ELU tiens des propos detestables
                bien sur l Iran arme le hezbollah les etats unis peuvent donc legitimement lui faire la guere



                tiens et l arabie seoudite waabiste ?son roi non elu fait apliquer la loi islamique dans toute sa rigueur
                ses ecoles coraniques fournissent le monde entier en imans vouant l occident a la destruction, ses fonds
                souverains menace a termes l economie du monde , les travailleurs imigres y sont traités comme du betail
                onu oms et l unesco soupconnent des poches d esclavages , la manne petroliere est gaspillées par
                des potentats , c est le berceau ideologique financiers de ben laden et de ses affidés.
                mais bien sur ce fidele allié US ne risque rien lui


                • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:13

                  bien sur l Iran arme le hezbollah les etats unis peuvent donc legitimement lui faire la guere

                  Euh pardon, mais si on devait attaquer les USA, la Russie, la France à chaque fois qu’on arme des terroristes, on serait tous rayés de la carte depuis longtemps, USA, Russie et France les premiers.
                  Marrant comme les arguments peuvent se retourner dans tous les sens.

                   smiley


                • ASINUS 3 septembre 2008 14:22

                  bonjour nobody


                  peut etre ma demonstration n est elle pas suffisement explicite , mais il me semblait que ma description de l allié des usa rendait illegitime mon premier enoncé


                  • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:33

                    Non Asinus, c’est moi qui ai loupé des passages. Au temps pour moi. smiley

                    Je parlais justement de l’Arabie Saoudite dans l’article-saillie de docdory sur l’Afghanistan.
                    D’autant que les contrats de vente d’armements foisonnent entre USA et Arabie Saoudite. Mais bon, ne disons rien c’est très bien comme ça...


                  • ZEN ZEN 3 septembre 2008 14:36

                    Quand on fait l’hstoire récent de l’Iran , on ccompren mieux le durcissement du régime, l’animosité antiaméricaine..Rappelons-nous l’épisode Mossadegh , les ambitions pétrolières des anglo-saxons, etc...

                    "En 1953, le Premier ministre iranien Mohammad Mossadegh, qui entreprend la nationalisation du pétrole, est éloigné du pouvoir à la suite d’un complot orchestré par les services secrets britanniques et américains, l’opération Ajax[34]. Après la chute de Mossadegh, Mohammad Reza Shah Pahlavi met progressivement en place un régime autocratique et dictatorial fondé sur l’appui américain. En 1955, l’Iran appartient au pacte de Bagdad et se trouve alors dans le camp américain pendant la guerre froide[35].

                    Le Shah essaie dans les années 1960 de créer un climat politique plus actif pour accélérer la modernisation de l’Iran. Il crée pour cela un nouveau parti politique, Iran Novin, « Nouvel Iran », loyal à la couronne, s’attirant le soutien de l’élite technocratique et des masses éduquées, afin de renforcer l’administration et l’économie du pays. Ce parti remporte les élections parlementaires du 21e Majles en septembre 1963.

                    L’OPEP est créé le 14 septembre 1960, lors de la Conférence de Bagdad, principalement à l’initiative du Shah d’Iran et du Venezuela pour pallier la baisse du prix du baril (moins de 5 dollars à l’époque). À l’origine, seuls cinq pays en étaient membre : l’Arabie saoudite, l’Iran, l’Irak, le Koweït et le Venezuela. Cette action sur le marché du pétrole permet au Shah de maîtriser au mieux les revenus du pétrole pour son pays.

                    Au Majles, le gouvernement jouit d’une majorité confortable et l’opposition vote généralement dans le même sens que le gouvernement, à une exception près. C’est cette exception qui cause un fort ressentiment dans la population iranienne : la loi sur le statut des Forces, une mesure qui accordait l’immunité à tout le personnel militaire américain et à leurs familles sur le territoire et donc autorisant les Américains à être jugés par les États-Unis plutôt que par des tribunaux iraniens. Les parlementaires et le pays désavouent cette loi. Khomeini, chef de file de l’opposition religieuse, libéré de son assignation à domicile depuis avril, dénonce cette loi devant une très grande assemblée à Qom en novembre 1964. Khomeini est arrêté de nouveau peu après son sermon et exilé en Turquie puis à Najaf en 1965[36].

                    Bien que les conditions économiques s’améliorent, le pays n’a pas encore récupéré de la récession de 1959-1963, qui avait imposé des restrictions très fortes aux classes pauvres. Mansour propose des mesures d’économies, mais elles sont refusées et ce sont les entrées de devises provenant du secteur pétrolier qui permettent de faire tenir le pays.

                    Avec l’assistance étrangère, Mohammad Reza Shah a été capable de maintenir la stabilité financière malgré l’assassinat de Mansour et une tentative d’assassinat sur sa personne le 21 janvier 1965 par un membre d’un groupe radical islamique lié à Khomeini[37],[38].

                    En octobre 1967, le Shah se couronne lui-même, ainsi que la Shahbanou Farah. En 1971, l’Iran invite des dignitaires étrangers à Persépolis pour une célébration extrêmement fastueuse de 2500 ans de continuité monarchique en Iran (bien qu’il y ait tout de même eu quelques coupures)[39]. L’adulation excessive rendue à la personne du Shah provoque des sentiments adverses dans la population iranienne, sentiments qui sont exacerbés par un discours de Khomeini à ce sujet. Par la suite, en 1975, le Shah fait même voter une loi afin que le début du calendrier persan coïncide avec le début du règne de Cyrus plutôt qu’avec le début de l’ère islamique, ce qui est ressenti par certains comme une insulte aux sensibilités religieuses.

                    Sur le plan des relations internationales, le Shah utilise la baisse de la tension entre Est et Ouest pour améliorer ses relations avec l’URSS et prendre un rôle plus important dans le golfe Persique.

                    L’Iran supporte les royalistes pendant la guerre civile du Yémen (1962 - 1970). Il assiste le sultanat d’Oman en 1971 pour mater la rebellion au Dhofar[40] et arrive à un accord avec la Grande-Bretagne à propos de l’indépendance de Bahreïn, qui était iranienne jusque là. L’Iran garde tout de même la souveraineté sur les îles Tunb et Abu Moussa en les prenant de force sans que la Grande-Bretagne réagisse (toujours sujettes à désaccord)[41].

                    L’incident des îles du golfe Persique pose un problème à l’Irak, qui rompt les relations diplomatiques avec Téhéran jusqu’à l’accord d’Alger en 1975, accord qui règle les questions de navigation sur le Chatt-el Arab et de soutien de l’Iran à la rebellion kurde dans le nord de l’Irak[42].

                    Afin d’augmenter le rôle de l’Iran dans la région, Nixon autorise le Shah, à partir de 1972, à acheter n’importe quelle arme conventionnelle aux États-Unis[43] ; inversement, les Iraniens autorisent les États-Unis à installer 2 centres militaires pour surveiller les activités soviétiques[44].

                    Mohammad Reza Shah modernise l’industrie iranienne et, grâce aux revenus très importants du pétrole, l’Iran entre dans une période de prospérité fulgurante et de modernisation accélérée. La société iranienne, bouleversée dans ses racines, souffre du manque de moyens d’expression. Son règne autocratique, l’absence de liberté d’opinion et la répression violente des opposants conjugués à une occidentalisation rapide créent des mécontentements profonds, pour des raisons différentes, à la fois chez le clergé et parmi les mouvements intellectuels de gauche, et préparent le terrain à la Révolution..." (Wiki)

                     




                    • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 2008 14:55

                      Quand on fait l’hstoire récent de l’Iran , on ccompren mieux le durcissement du régime, l’animosité antiaméricaine.

                      Une petite pointe d’humour en rapport avec l’animosité antiaméricaine, dans le Daily Show, émission politico-satyrique américaine :
                      (un démocrate quelconque) - Regardez Obama lors de son voyage en Europe, on n’avait jamais vu de drapeaux américains brandis depuis Kennedy
                      (Jon Stewart) - Si, si, sauf que les drapeaux brûlaient...


                    • Serge Serge 3 septembre 2008 14:54

                      Pour exister et "souder" les différents Etats des U.S.A. les gouvernements américains ont toujours "joué" avec le "danger extérieur":d’où cette constante de désigner au fil de l’Histoire et des "intérêts supérieurs du peuple américain" UN ENNEMI POTENTIELSans remonter trop loin dans le temps il y a eu :
                      1)Dans les années 60/70 "La puissance du Mal"...La Chine.
                      2)Dans les années 80 "L’Empire du Mal"...l’URSS.
                      3)Depuis 2002 "L’Axe du Mal"...Iran,Corée du Nord,etc...

                      Toujours dans le registre "moral" en référence à la religion,LE MAL !

                      Dans le même temps les USA furent les premiers et LES SEULS à avoir fait usage de l’ARME ATOMIQUE sur le Japon !
                      Les USA ont depuis des décennies le plus gros budget militaire de la planète !
                      Depuis 1945 c’est le pays qui a fait le plus grand nombre d’interventions militaires hors de ses frontières,qui a le plus grand nombre de bases militaires hors de ses frontières,qui a le plus grand nombres de militaires engagés hors de ses frontières,etc...

                      Derrière "son moralisme de pacotille" c’est le PREMIER VENDEUR D’ARMES ET DE MUNITIONS ( 75% des ventes !!!) DE LA PLANETE.

                      Il faudrait aussi évoquer les" coup d’état " fomentés par l’intermédiaire de la CIA et les assassinats de dirigeants politiques "gênant" les intérêts US !


                      Il faut aussi rappeler ( à ceux qui ont la mémoire courte comme disait le Général De gaulle )
                      que le 22 Novembre 1942 le général M.C.Clark signait avec l’amiral Darlan ,chef du gouvernement de Vichy ( héraut de la collaboration avec l’Allemagne nazie ), à Alger, un accord faisant de la France " UN PROTECTORAT AMERICAIN".
                      Il fallut attendre le 23 Octobre 1944 pour que les américains reconnaissent le Gouvernement du Général De gaulle ce qui ne les a pas empêché d’écarter la France de la réunion de Yalta en Février 1945.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès