Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran, Chine, Russie : ces mastodontes qui vous font peur

Iran, Chine, Russie : ces mastodontes qui vous font peur

République islamique confondue avec islamistes, République communiste "libéraliste" accusée de tous les maux du monde, Fédération de Russie accusée de corruption... et notre bel Occident sans défaut ? Petite leçon de morale à l’envers.

Les JO commencent dans moins de 24 heures et jamais autant que ces derniers mois, on n’aura autant parlé de la Chine à travers les médias du monde, autant en bien qu’en mal. Qu’ils sont vilains ces petits Chinois jaunes maoïstes qui ne "comprennent" pas que le Tibet doit être libre. Ben voyons. Applaudissons-les bêtement quand ils déploient leur armée pour protéger nos athlètes contre les 80 millions de méchants Chinois musulmans certainement "islamistes" et très sûrement à la botte de Ben Laden.

C’est comme si, soudainement, on découvrait que la Chine n’est pas faite d’un bloc unique, comme si on voulait tout à coup remettre en cause les guerres sanguinaires qui ont posé les frontières de la Chine.

Je ne me souviens pas que les Chinois aient manifesté pour l’indépendance du peuple corse lorsque les jeux Olympiques avaient lieu en France... ?

Voilà que notre petite patrie de moins de 70 millions d’habitants, à la population vieillissante, à l’économie en crise, voudrait faire la leçon à un pays qui produit 90 % des biens vendus dans le monde, avec sa croissance supérieure à 10 % et son milliard d’habitants. Judicieux.

Tiens. L’Iran, quel hasard, a réaffirmé son droit inaliénable à la maîtrise complète du cycle nucléaire. Ce pays qui a prêté 1 milliard de francs à la France de Giscard pour que l’Europe puisse maîtriser le cycle nucléaire (affaire Eurodif), ce pays auquel on avait promis un partage des connaissances et qui n’en a jamais profité, qui finalement parvient au stade de maîtriser cette technologie sans l’aide de l’Europe, serait donc le grand danger de notre avenir à tous. L’Iran, ce pays dirigé par des "moines" musulmans, des mollahs, et leurs "archevêques", les ayatollahs, avec au Parlement, une proportion grandissante de civils montrant patte blanche, dont le président Ahmadinejad, qui déteste Israël, ce pays sioniste aux 200 ogives nucléaires, mais tant aimé de nos dirigeants...

L’Iran, République islamique qui là encore, comme à chaque fois que l’on parle islam, renvoie à islamisme, terme mal choisi en langue française qui confond religion, politique conforme à l’islam, islam politisé et terrorisme prétexté par l’islam.

Sauf... que ces deux cents dernières années, l’Iran n’a attaqué aucun pays, que les Iraniens ne sont pas salafistes comme Ben Laden, comme les talibans ou les Pakistanais, et que le régime de Téhéran, malgré toutes ses tares, est stable depuis vingt-sept ans et évolue peu à peu vers un nouveau modèle. Le Parlement vient même de proposer une modification du Code pénal en vue d’interdire les excès dans l’interprétation du Coran, comme par exemple les lapidations, rares en Iran, mais dont le bruit court de temps à autre, plus souvent intox des opposants au régime que réalité d’ailleurs.

La Russie, l’ours solitaire, cet ami imprévisible de l’Occident, qui soutenait Milosevic en Yougoslavie avant de finalement s’accorder avec les Occidentaux, puis de déployer son armée au Kosovo, puis de la retirer à nouveau... Cette Russie, qui détient le pouvoir du gaz, qu’elle soustrait comme bon lui semble, quand bon lui semble, comme en Ukraine, il y a quelques mois. Cet ancien bloc d’URSS, voisin frontalier de la Chine et de l’Iran, à peine remis du communisme et dont le nouveau système, encore bien imprégné des vieilles habitudes staliniennes, muselle au moins aussi bien que ses voisins le "droit d’expression" si cher à notre morale européenne.

Ces trois pays ont en commun une chose : tous trois possèdent une organisation étatique proche de la démocratie "à la française", avec un Parlement élu, des ministres, un président. Tous trois ont un passé d’empires puissants et détiennent encore aujourd’hui les clés de l’économie mondiale : gaz pour la Russie, pétrole et uranium pour l’Iran, main-d’oeuvre et métallurgie pour la Chine. Tous ont également en commun des idéologies très différentes de l’idéologie dite "humaniste chrétienne" franco-italo-anglaise qui a abouti à la mise en forme de nos démocraties européennes occidentales.

Cela signifie-t-il que ces pays se trompent ? Cela permet-il à la France, de s’adresser à ces pays comme lorsqu’elle s’adressait à ses colonies africaines ?

L’Europe occidentale et ses deux "guerres mondiales", sa participation à la création d’Israël en plein territoire palestinien et son incapacité à maîtriser les événements qui ont suivi, l’Europe des crises financières, l’Europe des scandales sexuels, des abus et des trafics en tout genre, l’Europe et ses problèmes intérieurs, a-t-elle vraiment des leçons à donner à l’Iran, à la Russie ou à la Chine ?

Non, franchement, je me demande si les diplomates français feraient autant les malins si ces pays n’étaient pas situés à 6 000 km de la France...

En tout cas, je tiens à rappeler qu’au niveau mondial la France exporte surtout du blé, du lait, des services, des médicaments... et des critiques. Pas de quoi faire frémir un seul de ces pays.

Un vieux dicton disait autrefois qu’avant de s’occuper des affaires des autres, il fallait d’abord avoir nettoyé devant sa porte. Personnellement, j’observe que notre démocratie a apporté chômage, violence, fracture sociale, perte des valeurs.

Les émeutes de 2005 ne se seraient certainement pas produites de la même façon dans un des trois pays précités.

Alors un peu d’humilité Mesdames, Messieurs, un peu d’empathie et de curiosité pour mieux appréhender l’autre, et un peu de réflexion pour comprendre pourquoi la démocratie à la Bush ne fonctionne pas et ne fonctionnera pas en Irak et pourquoi cette grande campagne de "démocratisation forcée" du monde n’a aucune chance d’aboutir.

Un article que je dédie volontiers aux amoureux de l’ours russe, du tigre chinois et du lion perse.


NDLR : suite à quelques abus, nous avons modifié l’article afin de supprimer un passage pouvant être mal interprété.


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (117 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 7 août 2008 10:21

    "Quand la Chine s’éveillera...Sarkozy tremblera". C’est fait.


    • Cug Cug 7 août 2008 10:51

      Un article des plus rafraichissant, cela nous change de la propagande fachisante ....


    • Yannick Harrel Yannick Harrel 7 août 2008 10:31

      Bonjour,

      Curieusement, votre billet renvoie au fameux discours de Harvard en 1978 prononcé par Soljénitsyne où ce dernier remettait en cause la suffisance d’un Occident imbu de lui même et de sa morale.

      La France avait très souvent dans le monde une voix qui porte, celle de sa diplomatie conciliatrice (malgré des hauts et des bas). Mais le récent alignement sur les positions Américaines la dessert très nettement dorénavant, en conséquence de quoi elle n’est guère prise au sérieux là où elle aimerait peser bien plus (au Moyen Orient par exemple).

      Encore récemment, l’épisode tragi-comique de notre cher Président concernant sa visite au dalaï-lama a ajouté à l’opacité d’une politique étrangère cohérente en dehors du suivisme atlantique.

      Pour en revenir au thème de l’article, les démocraties occidentales se préoccupent hélas plus de ce qu’il se passe en dehors de chez elles qu’en leur sein. Pourtant un nombre grandissant d’esprits éclairés ont observé depuis quelques années une transformation progressive de ces régimes allant dans un sens où l’hygiénisme le dispute à la paranoïa.

      Cordialement


      • Cug Cug 7 août 2008 10:46

        L’alignement de Sarko sur les décideurs US est en effet une catastrophe pour l’image et le respect de la France dans le monde.


      • Yannick Harrel Yannick Harrel 7 août 2008 15:14

        Bonjour Cug,

        Bien que la France ne fut pas toujours exemplaire dans sa diplomatie, son expérience dans ce domaine très sensible lui permit d’avoir un poids autrement plus conséquent que par son nombre d’ogives nucléaires. Et, sans être opposé frontalement aux Etats-Unis, elle pouvait faire office de critique bienvenu du modèle occidental. Tout en servant toutefois de relais de celui-ci dans des zones à risque par ses liens en Afrique du Nord (Maroc, Tunisie) et au Moyen-Orient (Liban).

        Malheureusement la France est devenu totalement aphone depuis un moment, et je dois malheureusement constater qu’elle dresse même contre elle certains pays comme la Chine. Situation qu’il était possible d’éviter avec une approche autrement plus intelligente que celle qui a été menée jusqu’à présent. Pour l’Iran, commencer par un message va-t-en-guerre comme le fit le brave docteur Kouchner une fois arrivé au Quai d’Orsay est tout sauf productif et laisse des séquelles pour l’avenir.

        Cordialement


      • Yvance77 7 août 2008 10:38

        Bonjour,

        Oui on peut voir cela ainsi. Pourquoi pas après tout. Des trois pays cités j’en connais deux Chine et Russie. Chine pour y avoir bosser un poil dans une province du Sud.

        Enfin eux surtout bossaient. 6 jours sur 7, entassés qu’ils étaient dans des préfabriqués conçus à la chaine spécialement pour eux. Tout est à la chaine au final, on croirait que John Ford a inventé ce concept uniquepent pour eux à force ... silence de cathédrale dans les rangs ... et puis pas question de trop l’ouvrir.

        Pour la Russie ben là je vais surtout faire confiance à ma compagne, professeur de son état et pas hardeuse dans du cinoche de bas étage comme on a tendance à trop les voir en occident. Elle n’a plus aucune illusion dans le système Russe.
        Elle a vecu les années Eltsine et la grande dépression, certes Poutine a redonné de la fierté et c’est vrai fait remonter le pays.
        Mais la population survie toujours, elle a eu peur de perdre son job a maintes reprises, mais elle regrette ques ses parents, professeur de biologie pour la mère et lui ingénieur soient toujours aussi pauvres de chez pauvres.

        Alors elle se dit c’est pas plus mal par ici. O j’en conviens le tableau n’est pas aussi éclatant que cela, le libéralisme cher à nos Reganiens, Bushistes, BerluSarkonpatibles n’est qu’un communisme privatisé dont bénéficie que les amis de ceux-ci .... mais à choisir elle veut rester du côté de ce mur ... c’est moins violent et puis elle m’aime

        Je sais pas si le pays des bisounours existe, faudrait que je demande à Dieu un de ces 4, mais c’est drole j’ai pas forcément envie d’aller voir du côté de Téhéran après cela.

        A peluche


        • Cug Cug 7 août 2008 11:00

          Cool ton commentaire ... assez juste je pense.
          Si nous laissions tranquille, la Russie, la Chine , l’Iran, l’Inde et tous les autres se dévelloper tranquillement comme ils l’entendent sans se méler de leur affaires.

          Par exemple en France, suite à la révolution française, la France du faire face à des coalitions "étrangères" qui voulaient rétablir l’ancien régime. Bref ils (la coalition) se mélèrent des affaires intérieurs françaises.
          Au bout du compte la France c’est retrouvé avec un empereur bélliqueux et qui plus est manipulé par la Grande Bretagne.
          L’on ne peut réécrire l’Histoire mais nous pouvons imagniner intelligement ce que serait devenue la France si "les autres" l’avait laissé faire sa mutation politique et sociale tranquillement, n’est ce pas.


        • Achéron 7 août 2008 12:57

          "Au bout du compte la France c’est retrouvé avec un empereur bélliqueux et qui plus est manipulé par la Grande Bretagne. "

          pardon ???

          C’est la 1ère fois que je l’entend, celle-là... j’ai du louper un épisode du "blocus continental"...


        • Cug Cug 7 août 2008 13:11

          La perfide Albion est d’une perfidie à toute épreuve ... fouilles bien les biblihotèques.

          Mais surtout regarde qui de la France ou de l’Angleterre est sorti grandi da l’aventure napoléenne.


        • Achéron 7 août 2008 18:26

          "La perfide Albion est d’une perfidie à toute épreuve [...].
          Mais surtout regarde qui de la France ou de l’Angleterre est sorti grandi da l’aventure napoléenne"

          Sur ce plan tu as entièrement raison, jamais l’Angleterre n’a si bien porté son nom qu’à cette époque, en manipulant/corrompant/achetant les alliances au sein des cours européennes avec l’argent tiré de ses colonies et de celles dont elle nous avait spolié par le contrôle total des mers. Et il est certain que c’est à elle qu’à profité le crime... Allant jusqu’à retourner ses maréchaux contre lui (cf. le cas de Bernadotte dont la dynastie est toujours au pouvoir an Suède... ou la défection de dernière minute de Murat, son beau-frère, qui préféra rester au chaud dans son fief italien plutôt que de venir commander la cavalerie de l’Empereur à Waterloo, laissant cette tâche à Ney (un fantassin) avec le résultat qu’on sait...), elle n’a toutefois à aucun moment pu manipuler Napoléon lui-même, y compris à Ste Hélène (les diverses mortifications qu’il impose à Hudson Lawe, son geôlier, restent édifiantes)...


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 7 août 2008 19:13

           @ Cug : "Laisser les autres à leurs affaires"...  Enfin le bon sens !  On reste chez nous, ils restent chez eux et les échanges commerciaux sont réduits au minimum. Je précise  que mon commentaire doit être pris au premier degré.  Je pourrais le dire en termes plus élégants, mais je n’ai pas le goût aujourd’hui.

          Pour l’Angleterre et Napoléon... Astucieux, les Aglais, n’est ce pas ?  Et ils continuent...

          Pierre JC Allard


        • ylange 8 août 2008 08:17

          oui, un loser qui a fait confiance une fois de trop au anglais !


        • Cug Cug 7 août 2008 10:43

          Ces mastodontes ne font peur qu’à l’oligarchie financière occidentale, en particulier l’anglo-saxonne !
          Car la reussite ce ceux ci se fera à son détriment.


          • Zalka Zalka 7 août 2008 10:53

            Une fois n’est pas coutume, je suis d’accord avec Lerma, cet article contient un fort relent antisémite.

            Par ailleurs, si l’auteur a raison d’affirmer que la Chine, la Russie et l’Iran possèdent des assemblées et des institutions théoriquement démocratique, penser que ces pays le sont réellement relève plus de la pathologie psychiatrique que du débat.


            • Iren-Nao 7 août 2008 12:12

              @ Zalka

              Pourquoi faudrait il etre democrate a tout prix, vous trouvez les resultats si concluants que cela ?


            • Zalka Zalka 7 août 2008 12:54

              Quand on compare avec les résultats des non-démocraties, oui, sans aucun doute possible, les résultats sont plus que concluants.

              Je paraphrase Churchill, mais je suis intimmement convaincu qu’il avait raison sur ce point.


            • Icopas 7 août 2008 15:00

              Zalka,

              Où voyez-vous de l’anti-sémitisme dans cet article ?



            • Daerel Daerel 7 août 2008 15:11

              L’article a été remanié apparemment. Sa première mouture comportait des expressions assez équivoques (pour ne pas dire évidentes).


            • Zalka Zalka 7 août 2008 16:02

              l’auteur disait de manière très explicite que nous étions gouvernés par les juifs. La phrase aurait pu sans problème figurer dans le protocole des sages de sion tellement cela puait la haine des juifs.

              Effectivement, la phrase en question a été remaniée.


            • John T. Jean TAFAZZOLI 7 août 2008 23:49

              Mon article n’a pas été modifié ou alors je ne vois pas où ?
              Cependant, je n’ai pas la version initiale, puisque rédigée directement dans Agora, mais je n’ai jamais caché mon désaccord avec l’axe New York-Paris-Tel Aviv et les penchants pro-sionistes de Messieurs Sarkozy et Kouchner.
              A ma connaissance, l’antisionisme n’a rien d’antisémite, et croire le contraire relève de l’ignorance.


            • adermex adermex 8 août 2008 05:36

              Ah, vous connaissez une démocratie sur le globe, dites-moi vite, je change demain...


            • adermex adermex 8 août 2008 05:38

              je m’adressais a Zalka...


            • Zalka Zalka 8 août 2008 10:26

              @l’auteur : soit vous n’avez pas bien relu votre tete (qui stigmatisait "nos dirigeants juifs"), soit vous êtes un menteur. Par principe, je vais garder la première solution.

              Néanmoins, la prochaine fois, c’est promis : je copierais la partie du texte incriminée.

              @Machin : si vous pensez à une démocratie parfaite, nulle part sur terre. Mais si vous mettez sur le même plan toutes les formes de gouvernements, alors je vous suggère de déménager en corée du nord histoire de comprendre le sens du mot démocratie. Peut être comprendrez vous que même si la France ou d’autres pays occidentaux sont loin d’être idylliques, notre système est éctuellement meilleur et plus juste.


            • John T. Jean TAFAZZOLI 8 août 2008 15:36

              Je ne garde jamais de notes, j’ai la "plume" facile. Je tape directement sur Agora. Il y a peut-être efectivement une phrase tronquée. Je pense en effet que j’avais écrit "certains de nos dirigeants juifs" et nos pas "nos dirigeants".
              Mais dans un contexte de rapprochement entre l’Etat Français et un état basé sur des principes religieux Juifs sionistes, à savoir Israel, il faudra m’expliquer en quoi le fait de noter que les instigateurs de ce rapprochement sont justement des personnes juives pro-Israéliennes et qui ne s’en cachent pas est un faute. Le cas échéant, pourquoi alors ne pas porter plainte contre tous les journalistes dès qu’ils parlent d’un "dirigeant musulman" ou de l’appartenance de Bush ou d’Obama à telle ou telle Eglise et des implications que cela peut avoir sur leur politique ?
              A moins que vous m’appreniez que désormais en France, il est interdit de citer la religion ou les idéologies des personnalités politiques. Dans ce cas, sommes-nous en démocratie ?


            • John T. Jean TAFAZZOLI 8 août 2008 15:39

              Mise au point : mon article porte sur l’attitude des pays Occidentaux vis-à-vis de l’Iran, de la Chine et de la Russie.
              Certains petits malins essaient de détourner la discussion au profit d’un débat sur l’antisémitisme.
              Rien d’étonnant à cela, étant donné que les 3 pays que je défends dans mon article sont les 3 ennemis d’Israel.
              FIN.


            • Valou 7 août 2008 11:43

              Arretez avec l’anti-sémistisme : qu’on dise que les musulmans n’aiment pas les juifs tout le monde est d’accord mais qu’on dise que les juifs n’aiment pas les musulmans c’est antisémite..la vérité c’est que les deux versions sont racistes puis qu’on généralise un comportement à une "race", laquelle est plutôt l’appartenance à une certaine religion en l’occurence.

              Pour en revenir à nos moutons, l’occident est-il "mieux" que les autres ?
              En fait l’occident est au même niveau, sauf qu’au lieu d’exploiter nos propres populations il exploite celles des autres pays, ainsi que leurs ressources, en échange d’une aide humanitaire bidon. Alors il fait bon vivre en occident mais il ne vaut mieux pas trop réflechir à l’origine de tout ce que nous consommons.
              En ce concerne la critique des autres pays je suis assez d’accord avec l’auteur dans le sens où nous ne respectons pas plus les droits de l’homme dans les pays que nous exploitons qu’ils ne le font chez eux.

              Pour conclure : c’est la mouise partout, et il vaut mieux être du côté des exploitants que des exploités.


              • Cug Cug 7 août 2008 12:29

                Bah ... faut laisser couler l’accusation d’antisémitisme c’est très "galvaudé" de nos jours, elle ne fait plus autant recette qu’avant.
                En partie parce que si vous écoutez bien, la planète serait peuplée d’au moins 90% d’antisémites, dont le premier et souvent seul tord est de s’opposer à l’oppression israelienne vis à vis des palestiniens.


              • Zalka Zalka 7 août 2008 12:57

                Effectivement, l’accusation d’antisémitisme est très galvaudé. Néanmoins, lorsqu’une personne stigmatise "nos dirigeants juifs", il n’y a pas de fausse accusation, c’est bien de l’antisémitisme pur et dur.


              • LE CHAT LE CHAT 7 août 2008 12:32

                un bon article ,la France est loin d’avoir les mains propres. d’ailleurs, Paul Kagame , pdt du Rwanda , a promis de mettre la merde devant le ventilateur pour éclairer notre opinion publique sur l’attitude de nos dirigenats de tous bords ......
                Quand à ce que ces pays font à leurs minorités , les politiques de répression menées du temps de la France coloniale devraient inciter les donneurs de leçons de morale à plus de retenue !
                 


                • titi 7 août 2008 19:17

                  Bémol cependant...

                  Les accusations portées contre la France l’ont été après qu’un juge francaise ne s’interesse à l’implication de P.Kagame dans l’attentat de l’avion présidentiel à l’origine des évènements.

                  Celà ressemble plus à des gesticulations qu’à une quête de vérité...

                  Ceci dit je pense que celà amuserait pas mal de monde de voir De villepin, qui est ciblé par ces accusation, accusé de crime contre l’humanité... après ses prestations lyriques "du vieux pays" donneur de leçons, celà aurait de la gueule...




                • el bourrico 7 août 2008 12:39

                  Tiens, Lerma fais sa vierge éffarouchée ?
                  Je suis plié de rire, ce type dont le degré de crédibilité est abyssal viens donner des leçons et va se plaindre.
                  La quantité de propos insultants qui émanne de toi est telle, que tu devrais te méfier avant que quelqu’un ne se mette à signaler systématiquement tes trolls, tes hors sujets, tes attaques persos, etc, etc.

                  Si je dis qu’Israël est en partie responsable du merdier dans lequel elle est et qu’elle s’y complait je suis antisémite ?


                  • adermex adermex 8 août 2008 05:50

                    desolé, mais je suis récent dans les environs, Lerma a d’autre(s) pseudo(s) ?  je ne le trouve pas dans le fil...


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 7 août 2008 12:47

                    Bonjour,

                    J’avais posé clairement et avec un fort penchant au troisième degré dans ce commentaire : 

                    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42592#commentaire1785883


                    C’était le fruit d’une réflexion qui m’était venue et je n’ai toujours pas de réponse. Pourtant, cela me semble être la clé du problème. Si l’un d’entre vous pouvait y répondre, j’en serais éclairé, merci.


                    • wesson wesson 7 août 2008 12:47

                      bonjour l’auteur,

                      allons allons, tout cela n’est que de la com. Pour que nous puissions supporter notre régime, il est indispensable  d’en cristalliser d’autres, ne serait-ce que pour montrer ceux qui sont encore plus dans la merde que nous.

                      Notre monde est régi par l’évaluation comparative.  Entendre parler des mighong chassé de Pékin après avoir trimé comme des fourmis sur les infrastructures olympiques, ça vous rends la suppression des 35H et des jours fériés presque supportable !

                      Sans Chine, sans Russie sans Iran que l’on ne cesse de nous décrire "encore bien pire", ça ferai longtemps que nous aurions pété les fusibles !

                      En tout cas, merci pour cet article rafraichissant


                      • Cug Cug 7 août 2008 13:08

                        Bien vu !


                      • Daerel Daerel 7 août 2008 12:57

                        Je suis très très rarement d’accord avec Lerma et je suis un opposant farouche aux appels au loup anti-sémite... mais là, franchement, cet article utilise des phrases et des arguments anti-sémites.

                        Et si ce n’était que ça : les chiffres fournis sont approximatifs et les conclusions sur les pays mis au firmament sont tronquées.

                        S’il y avait eu des émeutes style les nôtres en Chine... il y aurait 100 fois plus de morts. Rien que ces dix derniers jours, il y a eu deux mouvements d’émeute en Chine qui ont conduit à des arrestations de masse et à des morts par dizaine (la révolte en province d’étudiants contre la mort de leur professeur mort roués de coups à l’extérieur d’un commissariat alors qu’il venait chercher justice pour sa fille violée ou la révolte des ouvriers dans le sud de la Chine).

                        Oui, nous ne sommes pas parfaits en Occident. J’irais même plus loin que vous, la France n’est pas une démocratie et les valeurs que vous dénigrez (comme l’humanisme, relisez Erasme avant de commencer à cracher dessus) sont mrotes depuis longtemps parmi nos élites. Seul le peuple y adhère encore (mais pour combien de temps ?).

                        Enfin bref, article à jeter même si son idée de base comme quoi nous n’avons pas de leçons à donner est pertinente.


                        • Zalka Zalka 7 août 2008 13:09

                          Totalement d’accord avec vous, avec cependant un petit bémol : la France a énormément de leçon à donner. Cela ne signifie pas que nous ayons encore plus de leçon à recevoir.


                        • Icopas 7 août 2008 15:03

                          Daerel,

                          Où voyez-vous un propos anti-sémite dans cet article ?

                          Je le relis et ne trouve rien. Alors où ?


                        • Daerel Daerel 7 août 2008 15:11

                          L’article a été remanié apparemment. Sa première mouture comportait des expressions assez équivoques (pour ne pas dire évidentes).


                        • Icopas 7 août 2008 16:10

                          Dans cette affaire, il faut se garder des simplifications outrancières et ne pas exagérer l’importance des frontières qui traversent la planète. Toutefois ces frontières se dressent comme des morts-vivants des films d’horreur, des puissants interets les manipulent comme des marionettes sordides.

                          Le nous du vous avec le ils et le eux , les Occidentaux et les Chinois, à qu’eux les Russes....

                          De puissants interets industriels, financiers croisés enserrent la planète , interets dont la cohérence va bien au delà  d’autres frontières issues des visions étroites de la géopolitique.

                          Si je vous dis qu’un état, en pleine crise du pétrole, vivant à crédit sur la planète,  detenteur d’énormes réserves pétrolières (mais accessibles seulement à compter d’un certain cout du baril) menace d’écraser de ses bombes un des principaux pays pétroliers de la planète qui surtout fournit au 2e état en puissance économique du monde une grande partie de son alimentation en pétrole, si je vous dis cela, que pensez-vous du billard à 3 bandes ?

                          Qui est qui et qui vise qui ?

                          Autrement dit , qui est visé dans les menaces de bombardement de l’Iran ?

                          De puissants accords, industriels, gaziers, pétroliers, etc, lient l’Iran à un grand nombre de grands interets financiers et industriels.

                          Le cout d"une agression de l’Iran serait aussi un cout pour des sociétés comme Total, Nippon Oil, Shell, l’espagnol Repsol, Gazprom, Indian Oil Corp, le malaisien Petronas ,le chinois Sinopec, ke brésilien Petrobas, Schlumberger, le russe Lukoil, GDF, le japonais japonais INPEX, le chinois CNOOC, des sociétés irakiennes et l’état irakien lui-même (cooperation sur des livraisons Irakiennes en Iran, à l’eau !), Renault (qui y fabrique des Logans sous le nom de Tondars, c’est un gros marché pour Renault de l’ordre de dizaines de milliers de véhicules), Peugeot (des peugeots sont fabriquées en Iran), des entreprises automobiles japonaises et sud coréennes (véhicules fabriqués sous licence), des interets puissants turcs qui achètent des gros volumes de gaz (gazoducs Iran-Turquie), des accords importants existent en matière de formation de techniciens de centrales nucléaires entre Russie et Iran (Areva en rêve) , Le travail effectué pour le gazoduc Iran-Arménie (avec de puissants interets russes) rendrait délicate la position américaine au nord de l’Iran. une grande partie du pétrole acheté par le japon vient d’Iran...

                          Les émirats de la côte sud du golfe persique qui entretiennent de fait des relations croisées, complexes, et marchandes avec l’Iran seront fortement impactées en cas d’agression américaine (sans compter que si ils se mettent sur cette question du côté américain ils seront à faible portée des tirs de missiles, adieu les iles sur la mer, l’opération Dubaï, etc)...

                           

                          D’énormes pressions sont faites depuis quelques années sur des sociétés européennes (notamment espagnoles) pour qu’elles ne passent pas d’accords avec l’Iran.

                          de + d’immenses champs pétroliers irakiens du sud-ouest légerement au nord de bassorah et sur les frontières Irak -Iran font l’objet de puissantes alliances entre Total et des groupes américains (des mauvaises langues disent que ça vaut bien 1 millier de soldats français en Afghanistan), qui seraient en position délicate en cas d’agression contre l’Iran. Les intérêts des plus grandes entreprises mondiales, pétroliers gaziers et industriels sont énormes en Iran, le cout du déchainement militaire américain sur cet état serait considérable.

                          Le traumatisme financier gigantesque. De quelque façon qu’on regarde, l’agression américaine contre l’Iran serait une déclaration de guerre américaine au reste du monde et à d’énormes intérêts multinationaux capitalistes concurrents.

                          Par exemple, chaque missile contre l’Iran serait une torpille lancée sous la ligne de flottaison du Japon ( approvisionnement en pétrole ), d’énormes approvisionnements en gaz dans le monde seraient interrompus. 

                          Alors ?

                          Qui menace qui ?

                          Qui se fait manipuler et au service de quels interets et contre quels interets quand on pousse à la guerre ?

                          Le nous du ils et le eux cachent des sociétés modernes, avec leurs problèmes économiques, leurs sociétés qui se débatent avec de puissants interets industriels planétaires hyper-violents et prédateurs, courbant les états sur lesquels ils font main basse à leurs désirs. Et quand ils n’y arrivent pas ils menacent, violent, bombardent et écrasent.

                          Les pétitions de la honte de grandes entreprises mondiales adressées aux autorités chinoises pour qu’elles n’augmentent pas trop les salaires, pour qu’elles controlent leurs ouvriers, les pétitions de la honte  qui ont demandé au gouvernement vietnamien d’être en quelque sorte plus dur envers les travailleurs (en gève), montrent, si il en était besoin, que les frontières ne sont pas où nous pensons qu’elles sont.

                          L’effet d’aubaine de travailleurs sous des dictatures, avec de faibles revenus, couplés avec des politiques de développement des états en question ont permis développement de beaucoup d’états sur la planète. Ce developpement a amené désirs d’humanisations et de bien-êtres... mais ces derniers points ne sont pas dans le programme des interets des groupes industriels et financiers qui aplliquent et continuent d’appliquer les logiques de rapines qui lentement comme ailleurs finissent par se retourner contre la notion de progrès (au sens réel et humain).

                          Et quand ça ne suffit pas et que c’est possible, qu’on a réussit à plier la machine d’état d’une hyper-puissance à ces interets sans morale, on menace alors par l’exterieur de casser l’autre, si un interet quelconque peut en résulter.

                          Du point de vue de la sécurité des nations, qu’elle est la différence entre Iran, Chine, Russie (les 3 exemples proposés mais on peut faire avec d’autres) ?

                          Deux états sont des puissances nucléaires, le 3e non.  On va donc casser la gueule au 3e. Ou essayer.

                          Que croit-on qu’il se passerait si la Chine n’avait pas la bombe ? et qu’elle voulait garder son statut de puissance ?  les canonières pourraient remonter plus aisément le Yangtzé histoire de mieux signer des contrats sur les salaires chinois.

                          Et il y aurait derrière celles-ci bien des interets et même des interets chinois.  Après tout, le MEDEF a des émules également aux yeux bridés.

                          N’assiste-t-on pas, à échelle planétaire, à de terribles conflits industriels et financiers dans lesquels les frontières ne recoupent pas forcement toujours seulement des états et des sociétés ?

                          Des fois ces interets se rassemblent par claques pétitionnaires ou militaires, et dans ces derniers cas le résultat est effroyable pour les populations (par exemple l’Irak et l’attaque américaine qui a libéré les irakiens par leur mort) ?

                          La bourgeoisie chinoise, aussi habillée de rouge soit-elle, n’a t-elle pas des interets croisés dans le monde avec d’autres bourgeoisies ?

                          Quand des poumons chinois brulent de la pollution de l’air est-ce seulement de la pollution chinoise ou bien dedans il y a la quote-part des industriels du monde entier venus là pour le moins-disant environemental, le moins-disant social, le mieux-disant policier, le moins-disant fiscal ?

                          L’ère du capitalisme mondialisé cache des interets tumultueux, croisés, des fois antagoniques et guerriers....

                          Par contre il y aura toujours dans le milieu, et comme des marionettes, des poupées qui s’agitent pour créer contexte à dérives haineuses et militaires , en construisant leurs images sur les haines des autres, leurs propres peurs.

                          A côté de cela, il y a les batailles pour la paix, le bien-être, la liberté, qui, de Nouméa à Lhassa, contre les agressivités des firmes capitalistes et étatiques qui menacent le monde sans cesse par leurs appétits gargantuesques.

                          Il y a de mêmes conceptions des droits humains à défendre partout, des droits à la sécurité alimentaire comme des droits à la sécurité physique, des droits à la liberté comme des droits à l’auto-gouvernement, des droits à l’égalité contre les droits à rapine, contre les abus de positions dominantes construits sur la puissance économique, financière et militaire.

                          Sarko va aller génuflexer à Pekin, séances de génuflexion entre interets capitalistes chinois et français, au cours d’une grande messe flicardière qui vaut bien les déploiements géants des ninjas policiers qui se déploient en France de plus en plus au moindre zéphir. Ca vaut aussi la paranoia haineuse des dirigeants de l’état américain, contre sa population et contre le monde entier.

                          Les bourgeois d’état chinois rencontreront des oreilles compéhensives de bourgeois et grands commis d’état occidentaux... contre le reste du monde.

                          Il ne reste plus qu’à souhaiter que les peuples puissent continuer d’avoir les uns envers les autres des oreilles compréhensives, et pas jouer le jeu des allainces tournantes dont ils sont les seuls perdants.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

John T.

John T.

No comment.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès