Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran et nucléaire : Kouchner, la grenouille, le boeuf et les (...)

Iran et nucléaire : Kouchner, la grenouille, le boeuf et les diplomates

Dimanche, M. Bernard Kouchner déclarait que la communauté internationale devait « se préparer au pire » dans la crise du nucléaire iranien. « Le pire, c’est la guerre », a-t-il dit quand on lui demandait ce qu’il entendait précisément par ce terme. C’est l’histoire d’une grenouille (française) qui voulait être un boeuf (américain, mais sans les hormones)... ;)

Suite aux déclarations de M. Kouchner ce dimanche 16/09/2007, notre Premier ministre vient de confirmer que son ministre des Affaires étrangères "avait raison" et que la situation avec l’Iran est d’une "très grande tension".

Je pensais que la carrière de M. Kouchner l’avait forgé à un langage plus modéré, une diplomatie à toute épreuve, il semblerait que non.

Allant jusqu’à l’extrême, notre fier ministre a donc placé la France dans l’offensive vis-à-vis de l’Iran, se positionnant sur la même ligne de conduite que le gouvernement d’extrême droite hollandais... belle image pour le pays des droits de l’homme.

La réponse ne s’est pas fait attendre. D’abord l’Iran, qui juge que ces déclarations ne sont pas dignes "de la tradition historique et culturelle de la France et sa civilisation" et l’IRNA (agence de presse officielle iranienne) qui voit dans N. Sarkozy "un Européen qui s’est glissé dans la même peau que celle des Etats-Unis et dont il imite les ’sorties’ et les postures nuisibles".

Les plus fâchés sont sans doute les partisans de l’AIEA et son président M. El Baradeï qui déclare, je cite, "nous avons affaire à un dossier très lié à la paix, à la sécurité et à la stabilité régionale au Proche-Orient et c’est pourquoi je demanderai à tout le monde de ne pas se laisser emporter jusqu’à ce que nous soyons parvenus au bout de la procédure"... et "j’ai clairement signifié que je ne voyais pas en ce moment de danger évident concernant le programme nucléaire iranien".

De son côté l’Allemagne, au travers de son porte-parole, M. Martin Jäger, s’est rapidement démarqué de ces propos français en indiquant : "Il serait faux de parler de menaces de guerre : au contraire, nous prenons cela comme la preuve que nos amis français prennent la situation au sérieux et qu’ils s’efforcent activement avec nous de parer à un tel développement".

La condescendence avec laquelle M. Fillon a parlé de l’Iran aujourd’hui est choquante : "Je crois que les Iraniens doivent comprendre" - !!! les Iraniens seraient-ils donc bêtes ? - "que la tension est à son extrême et en particulier dans la région, dans la relation entre l’Iran et ses voisins, dans la relation entre l’Iran et Israël. Nous sommes dans une situation de très grande tension". Questions : Quels sont les pays frontaliers de l’Iran qui se plaignent de ce pays en ce moment ? L’Irak que l’Iran arrose de milliards de dollars ou l’Afghanistan dont on a pu observer la fraternité avec le gouvernement de Téhéran lors des visites de son président ?... Ou seulement Israël ?

Une des demandes de M. Kouchner est la limitation des investissements en Iran. Pourtant à en croire les dernières estimations, la France est le 3e partenaire financier de l’Iran et a investi en 2007 plus de 30 milliards de dollars dans ce pays (voir cet article) majoritairement dans le secteur pétrolier et industriel. Qui pourrait donc croire qu’il serait profitable à la France de perdre ses contrats actuels en Iran dans le seul but de défendre Israël contre une hypothétique bombe iranienne dont l’ONU certifie qu’il n’y a aucune preuve d’existence et à laquelle seuls une poignée de pays s’efforcent de faire croire malgré les multiples propositions que l’Iran leur a fait dans le sens de la transparence et de la coopération (voir cet article concernant la proposition iranienne de consortium atomique franco-iranien, rejetée par Paris) ?

Qui va soutenir une France qui joue hors-ONU et partirait en guerre sans preuve tangible alors même qu’elle accusait les Etats-Unis d’en faire de même à propos de l’Irak ? La Hollande ? Qui d’autre ? Et vous ?

Qu’espère notre gouvernement à ce sujet ? Une confrontation militaire frontale avec l’Iran ? C’est stratégiquement suicidaire, on le sait. Une crise boursière au moment où le baril de brent a passé la barre des 83$ ?... Une recrudescence du risque terroriste en France peut-être ?

Une question que je me pose de plus en plus : l’axe NewYork-Tel Aviv passerait-il désormais par Paris ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • forum123 19 septembre 2007 10:40

    Le grand TABOU :

    Au vu du volte-face de la politique extérieur Française, on peut légitimement s’interroger si cette rupture n’est pas le fait de la confession de Sarko/Kouchner ?

    M kouchner, M Elie Weisel(liban 2 aussi), M Enrico Macias ont utilisé leurs images d’hommes de paix pour prêché en faveur de la guerre Irak2 dans les médias Francais.

    Pourquoi faut il toujours que les sionistes légitiment toujours les guerres contre les pays musulmans ?


    • forum123 19 septembre 2007 10:44

      Les sionistes va t’en guerre sont pires que les Islamistes, ils attisent la haine entre les Chrétiens et les Musulmans !


    • forum123 19 septembre 2007 13:50

      Quand certains va-t-en-guerre nous ressortent les sempiternelles grands ayatollahs « antisionisme » et « antisémistime » pour faire taire leurs détracteurs, voyons plutôt les faits concernant Kouchner avec cette vidéo :

      Kouchner compte les noirs

      http://fr.youtube.com/watch?v=7iGfYvuC4VA


    • forum123 19 septembre 2007 10:55

      L’âme de la France n’est pas la peur mais l’humanité, n’en déplaise aux va t’en guerre !


      • NPM 19 septembre 2007 11:07

        « El Baradeï »

        Rien que le nom, déja, indique son camp...

        Pourquoi y a t il des étranger à l’ONU ?

        « Qui va soutenir une France qui joue hors-ONU et partirait en guerre sans preuve tangible alors même qu’elle accusait les USA d’en faire de même à propos de l’Irak ? La Hollande ? Qui d’autre ? Et vous ? »

        Hum... Les USA ?

        Sinon, on (enfin Chirac) n’a jamais accusé les USA de quoi que ce soi, (qui d’ailleur, au dela des sanctions prévu par les résolutions violé par Saddam du conseil des sécurité, avaient des « preuves » troublantes, tout de même -ne serait ce que la liste des ventes d’armes, gaz et autre à l’irak), il a juste dit que « La guerre est la pire des solutions », arguement bien faible, qui fait rire dans les chaumiéres. Il était déja gateux à l’époque, chirac.

        « Une question que je me pose de plus en plus : l’axe NewYork-Tel Aviv passerait-il désormais par Paris ? »

        Je ne vois pas de probléme à être allié avec Washington et Jérusalem. Ce sont des démocraties, des gens civilisés, proche de nous (évidement plus proche pour les américains qui sont presque tous des descendant d’Européens) culturellement, et qui ma fois font ce qu’ils peuvent pour lutter contre le Mal dans le monde (tandis que Chirac lui, il fait pote avec la RPDC et Poutine pour contrer les USA, hum, et aligné les chéques payé par le contribuable français pour que les dictateur d’afrique votent contre les USA à l’ONU -et comme il n’y a pas eu de vote... Ca serait pas de bonne grosse dictature avec un passé récent bien sanglant contre leur propre peuple, par hasard ?).

        Au reste, je m’étonnes que la principal question soi de savoir qu’elle est notre position par rapport aux USA ou a Israel, quand le probléme, c’est l’IRAN, et que c’est nous qui sommes visé par l’IRAN.


        • forum123 19 septembre 2007 11:15

          L’ingérence, terme pudique de l’axe USA-ISRAEL-FRANCE pour légitimer toutes les exactions à grand renfort de campagne médiatique comme lors de l’Irak2 !

          D’autres termes pudiques pour masquer l’injustice : ADM, dommage collatéral ...


        • thirqual 19 septembre 2007 11:28

          « des étrangers à l’ONU »

          Mouahahaha ! Impayable.


        • donegale 19 septembre 2007 11:21

          Kouchner est le French Fox news qui a compris pour sauver ses fesses de la prochaine remaniement gouvernementale de s’aligner sur la côté atlantiste du président.

          Pauvre Lelouche ! il n’a pas pu voir venir cela !!!


          • citadelle 19 septembre 2007 17:55

            « Laisse t’on un enfant immature jouer avec une grenade ? ? ? »

            En « israel » surment. On dit meme qu’on y fabrique des armes a feux pour les enfants juifs


          • jpeg 19 septembre 2007 22:25

            y a t’il un pays qui soit mature ?


            • Internaute Internaute 19 septembre 2007 12:30

              Ce qu’il ressort de toutes ces bavures est clairement l’inadaptation quasi-génétique de Kouchner au poste de premier diplomate de France. Il n’est pas fait pour ce boulot. Il n’est pas à sa place au Ministères des Affaires étrangères. C’est la deuxième fois en peu de temps qu’il ridiculise la France par des sorties verbales qui ne tiennent pas la route et qu’il fait marche arrière en jetant la faute aux journalistes.

              Quand on est adulte et au gouvernement on ne se réfugie pas derrière un « C’est pas ce que j’ai dit les journalistes ont mal compris ». Une fois cela lève des soupçons, deux fois cela montre son incompétence.

              La première fois en disant que le président irakien Rafik Ariri (à l’orthographe prés, j’ai pas le temps de vérifier) devait être changé et la deuxième fois en disant que l’Iran devait obéïr (à qui au fait ?) ou qu’on allait lui faire la guerre.

              Kouchner n’arrive pas à la cheville de Dominique de Villepin qui était quand-même d’un autre calibre. En étant nostalgique on peut aussi se souvenir des vrais discours de diplomate tenus par Couve de Murville.


              • NPM 19 septembre 2007 12:40

                « et la deuxième fois en disant que l’Iran devait obéïr (à qui au fait ?) ou qu’on allait lui faire la guerre. »

                Il n’a absolument pas dit cela. Apprend le français.


              • Redj Redj 19 septembre 2007 12:53

                @NPM

                Et toi achète-toi un neurone !


              • Lotfi 19 septembre 2007 14:12

                Juste une parenthèse, le premier ministre irakien est Nouri Al Maliki, Rafik Hariri étant l’ancien premier ministre libanais assassiné en 2005. Sinon, je souscris complétement à votre opinion. Je pense que Bernard Kouchner n’a pas sa place au MAE (c’est un poste trop sérieux pour lui). A la rigueur il pourra gesticuler comme il l’a toujours fait sur les plateaux de télévision, dans des émissions « people » où l’on rigole plus qu’on dit des choses réfléchies.


              • Dominique Larchey-Wendling 19 septembre 2007 15:45

                @ Nedj

                NPM n’a pas besoin de neurone, sa haine lui suffit ...


              • moebius 19 septembre 2007 13:55

                Il n’y a absolument aucun risque de guerre et prolifération nucléaire à partir de l’Iran dans la région puisque les démocraties de l’Europe de l’ouest et des USA ne pourront intervenir dans la régions pour défendre leurs intérets et ceux de la planete face aux nouvel puissances émergentes. Nous résoudrons tous les conflits en nous contentons de nier le fait que d’autres n’aient pas les memes interets que les notres. Il n’y a pas de conflit pas de tension pas de risque de guerre hors de notre esprits tout puissant. Les médias et les pouvoirs nous mentent. Notre existence n’est pas problématique, nous sommes le centre du monde, il n’y a rien à l’extérieur de ce centre


                • jameleddine 19 septembre 2007 14:36

                  Les « sorties » attribuées à M Kouchner sentent une amertume et un sentiment de culpabilité quant à l’immobilisme qui perdurait grâce à la politique de Chirac. En fait, jamais la diplomatie française ne s’était comportée avec autant d’inepties et de maladresses sur lesquelles la presse française a longtemps homorisé. M. Sarkozy hérite d’une France dépouillée de presque tous ses atouts "diplomatiques d’antan. Voyez ça : Moins d’une semaine après son éléction, c’est avec addafi que le grand élu démocrate noue des relations et passe même des marchés juteux, balayant d’une revers de main tout ce qu’il claironnait 24 haures avant le scrutin sur la démocratie et les dictatures corrompues de l’Afrique et du Moen Orient. Pour être dans le vrai, ce genre de revirements n’est pas l’apanage exclusif de la droite. M. mittérand avait fait pire. S’agissant de l’Iran, M.Kouchner sait pertinemment qu’il arrive un peu en retard, et que les jeux « Washington-Téhéran » sont peut être déjà faits. Lui reste la rhétorique qui éclabousse. C’est déjà fait, et c’est réussi. Vivement la prochaine diatribe !


                  • spartacus1 spartacus1 19 septembre 2007 15:00

                    M. Kouchner, n’est-il pas le fondateur de MSF (Militaire Sans Frontière) ?


                    • John T. Jean TAFAZZOLI 19 septembre 2007 17:00

                      @F.Jacob La « catastrophe » ??? ... Vous êtes prompt à corriger les dires de M. Kouchner, qui a, après les remontrances russes et chinoises, corrigé le tir. Mais pourquoi alors vous mettez-vous systématiquement dans la peau du pauvre petit juif qui a peur du gros méchant Iran ? M. Ahmadinejad, que vous comparez allégrement à un nazi, n’a jamais souhaité la disparition de votre peuple. Hitler avait commencé par « nettoyer » l’Allemagne des Juifs qui y habitaient. En Iran, il y a une communauté juive bien installée et qui a refusé l’offre israélienne récente de quitter l’Iran pour des colonies. Cette communauté vit en paix avec les Iraniens, moi-même j’en connais plusieurs membres et mes relations avec eux sont plus que courtoises. Comprenez que les Iraniens n’ont rien contre les Juifs, bien au contraire. Vous aurions-nous sauvé des mains de Nabuchodonosor à Babylone sinon ? Les Perses sont même le peuple qui a le plus contribué à la protection des minorités dans la région. Ce que décrie M. Ahmadinejad et ce que pensent de nombreux musulmans dans la région, pas seulement les Iraniens, c’est que la suprématie militaire d’un pays aussi petit et fragile qu’Israel dans une région qui compte des états autrement plus peuplés et industrialisés (Iran, Turquie par ex.) n’est pas acceptable, d’autant moins lorsque ce petit pays agresse continuellement ses voisins. Vous parlez d’un risque iranien ? Les Libanais, les Iraniens, les Irakiens, les Turques et d’autres parlent d’un risque israélien et ne trouvent pas normal que ce pays possède 200 têtes nucléaires et tant d’armes destructrices. Si l’Iran n’a pas attaqué un pays depuis 200 ans, que dire d’Israel ? Vous souhaitez vivement que le régime des mollahs change, et bien à vous si vous êtes convaincu que ce régime n’est pas bon pour son pays, mais que penseriez-vous si je vous disais que l’Iranien moyen pense de votre gouvernement sionniste la même chose que vous pensez des mollahs ? Ahmadinejad veut l’effacement du sionnisme. Il ne reconait pas l’Etat sionnsite. Il est en guerre idéologique avec ce régime hébreu. Mais je pense qu’il accueillerait bras ouvert un Israel pacifiste, dirigé par une « vraie démocratie » ou au moins un régime moins virulent. Ce serait en effet un allié de poids pour l’Iran, une tête de pont vers l’Occident avec qui il pourrait travailler sereinement. Un Moyen-Orient pacifié, avec un axe Tel Aviv-Téhéran-Ankara serait bénéfique à tous. On est loins du compte, et rejeter systématiqument la faute sur l’autre n’a jamais été une manière d’avancer prolifique. Cordialement,


                    • John T. Jean TAFAZZOLI 19 septembre 2007 16:38

                      Je voudrais simplement ajouter que j’ai posté cet article lundi et qu’il arrive donc en retard par rapport aux événements qui ont pu se produire depuis. En tous cas, je suis heureux de voir que le débat est vif, même si mes précédents articles ont eu davantage de succès. Ma volonté n’est pas de faire de M. Kouchner un bouc-émissaire (personne n’est parfait), mais de pointer du doigt le ridiculisme de la réaction soudaine qu’a eu la France entre le dimanche 15/09/07 et le mardi 17/09/07, provoquant presque à elle seule une crise diplomatique majeure au moment où des négociations intenses et rudes ont lieu au sein de l’ONU. Ca me rappelle un peu la position américaine quelques mois avant l’attaque de l’Irak. Se dirige-t-on vers un bis repetita avec une équipe US-France-Hollande ?


                      • fouadraiden fouadraiden 19 septembre 2007 17:22

                        la propagande ne sert-elle pas à préparer l’opinion publique ?

                        le problème ici est de comprendre en quoi convaincre 1% de la population mondiale constitue-t-il un avantage idéologique dans le chef de la diplomatie française ?

                        d’ailleurs on a vu le Kouchner devant son homologue russe...y a avait comme un déséquilibre !


                        • arturh 19 septembre 2007 18:00

                          On peut aussi lire ceci, de la part de quelqu’un qui, au moins, sait de quoi il parle, par opposition à notre zozo qui a un mal fou, avec ses « amis juifs qui sont très heureux en Iran », à cacher sa propagande anti-israélienne primaire.

                          « Parmi les décisionnaires iraniens, il en est qui sont mus par des objectifs eschatologiques où la lutte religieuse est l’impératif subordonnant tous les autres. Une lutte incluant non seulement la destruction d’Israël mais aussi celle des valeurs du monde des « croisés », autrement dit des chrétiens, comme l’illustrent des manuels d’enseignement iraniens.... »

                          http://www.liberation.fr/rebonds/279383.FR.php


                          • John T. Jean TAFAZZOLI 19 septembre 2007 20:54

                            Bien cet article que vous nous recopiez ici. Je ne suis pas d’accord sur quelques points : par exemple, l’évidente subjectivité du "Israel champion de la démocratie face à un empire expansionniste chiite. Le fait est que c’est Israel qui mène une politique expansionniste depuis 50 ans, pas l’Iran. Pour répondre à votre question plus haut : oui, un Israel sans sionnisme est possible et Ben Gourion n’a rien d’un Itsak Rabin... Je ne cherche pas à propagander contre Israel. Ceux qui pensent cela sont sans doute trop enfermés dans leur « oh non, je suis juif, le monde me veut du mal et surtout les iraniens »... j’en ai connu plus d’un, c’est une paranoïa générale entretenue par le Likoud et dont se sert sûrement M. Ahmadinejad (quant il attaque le régime sionniste, il sait pertinement ce que les citoyens hébreux auront comme traduction à la télé). C’est bon, c’est pas les Iraniens qui ont fait l’holocauste, et comme le dit si bien votre intervention, les relations sont plus que cordiales entre Téhéran et Jérusalem lorsqu’il s’agit de commerce extérieur... en secret. Moshe Katsav est né en Iran, ça veut tout dire !... smiley

                            Je défends l’Iran, ma terre natale. C’est autrement différent. Evidemment, à l’heure actuelle, je ne puis qu’observer l’offensivité anti-iranienne israélo-américano-européenne sur l’opinion publique.


                          • fafou0 19 septembre 2007 19:07

                            Ce serait bien que tout un chacun ré-écoute « Rtl Le grand Jury » pour entendre :

                            - que Kouchner a parlé du peule iranien, qu’il connaît bien, en termes très humains...
                            - Que la question posée par Apathie en conclusion était : « Et le pire » ? Ce à quoi, Kouchner a répondu « c’est la guerre ».
                            - Qu’ Apathie a toujours le chic pour poser des questions pour faire « mouche » !

                            Et oui, traduisons le « pire serait la guerre »...

                            Chacun sait ou devrait savoir qu’Ahmadjenida est plus proche du dictateur que du saint, que seul 25% du peuple iranien le soutient (Rtl le grand Jury toujours).

                            On ressent énormément de haine dans ce forum et rien d’étonnant alors qu’il y ait des guerres...


                            • armand armand 19 septembre 2007 20:50

                              Fafou,

                              Votre rappel, on ne peut plus clair, remet tout à sa place. Mais il y a des personnes ici qui, dès qu’on laisse entendre qu’une bombe atomique imminente entre les mains des mollahs de Téhéran,serait un casus belli, se mettent en ébullition. J’ai plutôt confiance, étant d’un naturel optimiste, que le peuple iranien, qui déteste dans sa grande majorité ce régime mais déteste encore plus toute menace de guerre, finira par virer l’équipe au pouvoir.

                              Kouchner n’a pas menacé l’Iran de guerre, il a simplement rappelé que la guerre était une éventualité si la situation venait à détériorer.

                              Tout homme d’état digne de ce nom se doit d’envisager le pire.


                            • John T. Jean TAFAZZOLI 19 septembre 2007 21:03

                              Fafou, vous avez raison. Mais vous vous méprenez sur un point crucial. Le fait que 25% des Iraniens seulement soutiennent le gouvernement en place n’a rien à voir avec l’idée générale de droit commun que se font 99% des Iraniens au sujet de leur accession au nucléaire, surtout civil. Que vous soyez ou non d’accord avec Sarkozy, vous défendrez toujours la France face aux agressions extérieures. C’est pareil en Iran. Les Iraniens savent bien que la vraie raison de ce remue-ménage n’est pas la bombe (d’autres pays bien plus dangereux l’ont déjà) mais le fait que l’Iran puisse devenir un concurrent de l’Europe et des Etats-Unis dans la vente d’uranium en Asie, en plus d’être le 2e exportateur de pétrole.

                              Au sujet du nucléaire, il y a un précédent très parlant dans l’histoire : De Gaulle voulait le nucléaire pour la France, les Américains voulaient une France sans nucléaire.


                            • WalterK WalterK 19 septembre 2007 22:45

                              Ce fut révélé par Attali (qui n’est pourtant pas ma tasse de thé...) : d’après les entretiens qu’il eut avec McNamara et Kissinger, JAMAIS les Américains n’auraient lancé de bombes atomiques sur Moscou en cas d’invasion de la France par les Soviétiques. Par conséquent, le général de Gaulle eut bien raison de développer la force de disuasion française, la France ne pouvant compter que sur elle.


                            • tchoo 19 septembre 2007 22:56

                              Avez-vous vraiment entendu ce qu’a dit Kouchner à vous lire, visiblement pas ! Il est facile de se jeter à pieds joints sur un morceau de phrase, sans avoir capter la totalité du propos.


                              • John T. Jean TAFAZZOLI 19 septembre 2007 23:18

                                Oh oui, j’ai bien écouté. Mais il me semble que lorsque l’on est au sommet de l’Etat, il y a des manières de parler et d’autres à éviter. Cela, M. Kouchner le sait, et M.Fillon aussi. D’ailleurs, il faudrait être naïf pour croire que cela n’était qu’un dérapage. Bien au contraire, je vous rappelle que la demande de durcissement de l’Europe envers l’Iran émane du Quai d’Orsay, pas de Washington. Il faut savoir interpréter et ce n’est pas parce que le ministre s’est depuis un peu défendu de ces propos qu’il relativise, que ces phrases n’ont pas eu de portée.


                              • moebius 19 septembre 2007 23:23

                                ... En ayant la bombe la République islamiste Iranienne veut changer la donne au moyen orient et ce au dépens des interet des pays démocratiques....


                                • moebius 19 septembre 2007 23:38

                                  le durcissement des sanctions n’est plus d’actualité a l’ONU la chine et la russie s’y oppose Le Quai d’Orsay tente de convaincre l’Europe de prendre enfin ses responsabilités dans la région. L’administration américaine elle, prépare sa sortie. Pendant que des défilés martiaux seront organisés a téhéran des manifestations pacifiques seront organisée dans les capitales européenne et américaine afin de soutenir les régimes islamistes et défendre les interets de la Chine et de la Russie.


                                • moebius 19 septembre 2007 23:43

                                  ..Il ne faut pas dire guerre, il ne faut pas en parler, pas meme y penser


                                • moebius 19 septembre 2007 23:54

                                  ...le pacifisme avait au moins une coherence entre les deux guerres il se soutenenait d’une vision, de l’international mais la il sera plus que bélant.


                                • Act 19 septembre 2007 23:58

                                  TAFAZOLLI,

                                  Merci pour cet article qui remet les idées en place en posant les véritables termes du débat et à l’endroit. Diffilice de savoir exactement ce qui se trame. Mais vu l’Irak et la situation économique en France on ne peut qu’être extrêmement vigilent. Et même que c’est la moindre des choses quand on se rend compte que 53% des Français (bien plus selon les sondages actuels) pensent que Sarkozy va sortir le pays du marasme et que Kouchner est le politicien préféré. Cet homme dont l’aura est née lors de la guerre du Biafra avec MSF.

                                  Si seulement cette opinion savait que MSF a été créée pour servir de couverture à La France dans ce conflit qui visait la partition du Nigéria pour faire main basse sur son pétrole. Ce type a commencé sa arrière « d’humanitaire » avec plus 2 millions de morts sur la conscience (s’il en a une). http://lesogres.info/article.php3?id_article=3280 Pour les personnes averties, comme Rony Braumann par exemple, la suite ne constitue aucune surprise.


                                  • WalterK WalterK 20 septembre 2007 00:00

                                    L’hypermédiatique Kouchner, le cabot de l’« humanitaire », l’habitué des caméras, marié à une journaliste, qui veut nous faire croire maintenant qu’il s’est mal expliqué, qu’il s’est fait piéger par des journalistes. Je rigole smiley ...


                                    • fafou0 20 septembre 2007 07:06

                                      @ l’auteur

                                      Je n’ai fait qu’une constation sur les propos tenus par Kouchner...

                                      Ceci dit, je me vois pas pourquoi l’Iran ne pourrait pas avoir le nucléaire civil et me demande même parfois comment les pays qui ont déjà la bombe peuvent être crédibles pour empêcher d’autres de l’avoir, même s’il est évident que ce serait une terrible escalade si l’on n’imposait pas de règles...je sais que ce que je viens de dire est assez contradictoire mais réaliste...

                                      J’ai toujours pensé que les relations (pour ne pas employer le mot guerre) dans le monde se sont faîtes et défaîtes à cause d’intérêts économiques ou relationnelles mais je me fais régulièrement remettre en place à ce sujet...

                                      Bien que je ne sois pas anti-américaine primaire, car là bas aussi il y a tout un peuple derrière, il va de soi que les USA ont toujours voulu diriger le monde ce qui devrait être de plus en plus difficile au vu des pays émergents et de l’Europe qui les gêne...


                                      • TSS 20 septembre 2007 09:56

                                        ce n’est qu’un rideau de fumée destiné à occuper l’opinion et à distraire les gens des problèmes qui se profilent chez nous !!

                                        d’autre part T.Blair etait le caniche de w.Bush,Sarkho en sera le cocker !!


                                        • John T. Jean TAFAZZOLI 21 septembre 2007 01:50

                                          Radix ou plutot devrais-je dire très cher iran-resist, quand on parle de guerres, on ne compte pas les attentats, les opérations spéciales, les attaques commandos ou les interventions des services secrets. D’ailleurs votre point de vue est très subjectif puisque jusqu’à preuve du contraire, l’actuel gouvernement irakien est plus que ravi de l’aide monétaire iranienne qui est bien supérieure à celle octroyée par les Américains. Les attentats de Paris quant à eux, ont été perpétrés par des Libanais chiites, même s’il est vrai que le soutien iranien et le lien de causalité avec la crise franco-iranienne des années 80 a été clairement établie. Je rappelle les faits : après le 1er refus de la France de rembourser les 1 milliards de $ qu’elle avait emprunté à l’Iran du temps de De Gaulle pour la mise en place des premières usines nucléaires françaises (Eurodif), après que la France ait « prêté » une vingtaine de mirages à l’Irak de Saddam (pilotes compris) pour bombarder l’Iran, une série d’attentas meurtriers ont touché Paris. Les responsables, des libanais du Hesbollah libanais, pro-iranien furent arrêtés et la preuve fut établie d’un lien avec l’Iran. Aussi, c’est en remboursant une partie de ses emprunts (à hauteur de 1 milliard de francs, au lieu des 1 milliards de $ initiaux) que J. Chirac, alors 1er ministre fit stopper cette vague de violence et libérer les otages français au Liban. Eh oui, le problème c’est qu’attaquer l’Iran sous-entend également se mettre à dos le Liban, la Syrie, et bon nombre de pays musulmans... heureusement M. Sarkozy a annoncé aujourd’hui qu’il ne voulait pas d’une telle guerre. Je l’espère aussi.


                                        • John T. Jean TAFAZZOLI 21 septembre 2007 02:06

                                          Ah bon ? C’est une nouvelle alors ? Vous tirez ça de « Israel Magazine » ? Très franchement je ne pense pas que l’Iran s’attaque à des pays arabes. Depuis son islamisation, cela n’est jamais arrivé... Quant aux rapports avec le Hesbollah, c’est une chose, mais les relations avec le Hamas me semblent exagérées dans vos propos. Si l’Iran soutient le Hamas, mouvement sunnite, c’est par opposition à l’envahisseur israélien et ses centaines de colonies. La Mecque reste le 1er lieu saint de l’Islam chiite. Une paix d’entente cordiale existe de manière historique entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Et si un jour une confrontation devait avoir lieu, de qui auriez-vous davantage à craindre ? Des salafites saoudiens, Ben Laden en tête, craints même par les musulmans eux-mêmes et armés par les dernières technologies américaines et agglutinant tous les plus grands extrêmistes de cette planète autour d’eux ... ou d’un Iran nucléarisé de manière civile ou peut-être même doté de la bombe ? Moi je pense que l’Iran a déjà connu une guerre couteuse en vies (1981-88) et que les Iraniens ne souhaitent pas une autre « guerre froide » avec l’occident. Ils s’attendent bien évidemment au jeu américain qui opposerait une armée locale (Israel ? Arabie Saoudite ?) à la leur, avec un soutien rapproché américano-européen. Ils ont déjà connu cela en Irak dans les années 80. Si certains les sous-estiment, ils pourraient être surpris je pense.

                                          Proverbe (hadith) : « Ne sois jamais trop rude avec ton ennemi. Qui sait si un jour il ne deviendra pas ton ami ? »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

John T.

John T.

No comment.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès