Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > IRAN : la pression montante ou l’intérêt peu probable des (...)

IRAN : la pression montante ou l’intérêt peu probable des négociations

Où en sont les discussions autour de l’Iran ? Petit tour d’horizon mondial.

Le diplomate en chef de l’Union européenne Javier Solana et les négociateurs iraniens sur le dossier nucléaire de l’Iran ont eu selon eux des discussions "constructives" mardi soir à Rome au cours d’une conférence de presse à la fin de leur rencontre. "Nos discussions ont été constructives, dans la transparence et la clarté", a déclaré Ali Larijani, l’ex-négociateur iranien approuvé à la fois par son successeur Saïd Jalili et M. Solana.

M. Solana a également fait état d’une rencontre "constructive" et a indiqué que les trois négociateurs se retrouveraient "pour une autre session de discussions" avant la fin novembre.

"J’espère continuer à travailler avec M. Larijani", a affirmé M. Solana. M Larijani, qui a démissionné de ses fonctions de chef négociateur, continuera à suivre la question du dossier nucléaire iranien en tant que représentant de l’ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême de la République islamique.

Le nouveau chef négociateur Saïd Jalili, un conservateur « parachuté » à ce poste, a confirmé qu’il entendait continuer dans la voie suivie par M. Larijani. M. Jalili est diplômé de la faculté des Sciences politiques de Mashad (2e plus grande ville d’Iran).

"Notre principe de base reste la négociation, la coopération et le dialogue", a-t-il déclaré "et nous pensons qu’il y a de véritables opportunités pour développer des coopérations" avec l’UE sur ces questions.

"L’Iran a une position de principe (sur le dossier nucléaire), mais tout en maintenant nos principes on peut toujours négocier et parvenir à des conclusions acceptables pour les deux parties", a déclaré M. Jalili.

Mardi soir aux Etats-Unis, GW Bush affirmait « l’urgence » d’un bouclier antimissile pour l’Europe, malgré l’opposition de la Russie, en invoquant la menace d’un Iran doté d’ici 2015 d’un missile lui permettant de frapper toute l’Europe et les États-Unis.

« La nécessité d’une défense antimissile en Europe est réelle et je crois qu’elle est urgente », a déclaré M. Bush dans un discours à Washington. Il a répété que le projet des États-Unis d’installer dix missiles intercepteurs en Pologne et un radar en République tchèque n’était pas dirigé contre la Russie, mais contre des États « voyous » comme l’Iran.

« Nous ne considérons pas la Russie comme l’un de ces pays, la guerre froide est terminée, la Russie n’est pas notre ennemi », a dit M. Bush face à la rhétorique russe qui a pu prendre des accents menaçants de guerre froide.

Il a renouvelé son offre à la Russie de se joindre à la défense antimissile de l’Europe et s’est dit de nouveau prêt à incorporer certaines installations de l’ex-Union soviétique dans un système de détection plus large.

Devant la même université de défense nationale où il avait annoncé en 2001 le retrait américain du traité ABM limitant les systèmes de missiles antibalistiques, M. Bush a insisté sur la menace iranienne pour défendre le bouclier.

« La communauté du renseignement américain estime qu’avec une assistance étrangère continue, l’Iran pourrait développer avant 2015 un missile balistique intercontinental capable d’atteindre les États-Unis et toute l’Europe », a-t-il dit. « S’il choisit de le faire et si la communauté internationale ne prend pas des mesures pour l’en empêcher, il est possible que l’Iran ait cette capacité et nous devons prendre cela au sérieux dès à présent », a-t-il ajouté.

Selon lui, avec les progrès et les projets annoncés par les dirigeants iraniens eux-mêmes, Israël et la Turquie sont déjà sous la menace iranienne, et plusieurs pays d’Europe de l’Est risquent de l’être bientôt.

Le gouvernement russe est beaucoup plus circonspect. Le président Vladimir Poutine avait lui-même semblé tourner en dérision la menace invoquée par M. Bush en déclarant lors d’une visite en octobre à Moscou des deux principaux ministres du président américain qu’un système antimissile serait peut-être un jour installé « sur la Lune ».

M. Poutine sort d’une visite historique à Téhéran où il a clairement affiché sa position pro-iranienne en signant un pacte de non-agression entre les cinq pays riverains de la Caspienne et incluant une clause spéciale qui interdit à chacun des Etats de servir de base pour des agressions envers un autre membre.

La Chine, gros partenaire de l’Iran, suit la même position que la Russie et est en complet désaccord avec une attaque de ce pays. A cet effet, Condolezza Rice, secrétaire américain à la Défense, est à Pékin, pour « discuter de la question iranienne ».

En Grande-Bretagne, le Premier ministre Gordon Brown a fait savoir mardi que son gouvernement allait militer pour de nouvelles sanctions contre l’Iran via les Nations unies et l’Union européenne pour décourager les ambitions nucléaires de Téhéran.

"Nous sommes prêts et ferons pression pour de nouvelles sanctions contre l’Iran", a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue israélien Ehoud Olmert, en visite à Londres, dans le cadre d’une tournée européenne.

"Nous travaillerons par l’intermédiaire des Nations unies pour atteindre cet objectif. Nous sommes également prêts à approuver des sanctions européennes plus fermes. Nous voulons être clairs : nous ne soutenons pas les ambitions nucléaires de ce pays", a-t-il dit.

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a déclaré que le président français Nicolas Sarkozy est un "ami sincère et véritable de l’Etat d’Israël et du peuple juif", lundi soir à Paris, devant 300 à 400 représentants de la communauté juive, réunis à l’initiative du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

"J’ai rencontré aujourd’hui une personne qui est un ami sincère et véritable de l’Etat d’Israël et du peuple juif", a dit M. Olmert.

"Nous avons été tellement souvent déçus que lorsque tout à coup nous rencontrons ce qui devrait aller de soi, une parole claire et unique, cela renforce notre sentiment de sécurité", a poursuivi M. Olmert.

Selon lui, "quelque chose dans l’atmosphère a changé entre la France et Israël". "Elle est peut-être plus amicale aujourd’hui, plus aimante même, avec une fermeté qui est bien nette et claire sur ce qui est de l’amitié envers Israël et sur les besoins imprescriptibles de sécurité de l’Etat d’Israël", a-t-il expliqué, ajoutant que "c’est quelque chose de fort agréable à voir".

Nicolas Sarkozy a reçu lundi à l’Elysée Ehud Olmert pour "faire un point de la situation au Proche-Orient". Ils ont spécifiquement évoqué la question du nucléaire iranien.

En visite à Rabat, Nicolas Sarkozy a invité Téhéran à s’inspirer de l’exemple du Maroc qui a conclu un accord de coopération nucléaire avec la France.

"L’énergie du futur n’a pas vocation à être la possession exclusive des pays les plus développés, dès lors que les conventions internationales sont partout respectées", a déclaré le président français devant le Parlement marocain.

"Dire ceci sur le nucléaire civil, ici au Maroc, c’est aussi pour moi une façon de dire à l’Iran qu’une coopération est possible et que nous ne sommes pas condamnés à la confrontation", a-t-il poursuivi.

Une façon de dire les choses qui met sur le même plan le Maroc, ancienne colonie française de 30 millions d’âmes (dont 33 % sous le seuil de pauvreté), encore largement dépendante de la France (IDH=0,64) et l’Iran, 3e exportateur de pétrole mondial, ses 73 millions d’habitants, ancien empire jamais colonisé, et la croissance de son PIB d’environ 5,65 % sur 2007 (IDH=0,784).

De quoi énerver les Iraniens déjà très agacés par les discours tendencieux et répétitifs du couple Sarkozy-Kouchner sur la position pro-israélienne de la France et le dédain affiché du président français à l’encontre de l’Iran.

Enfin, il faudrait, pour être complet, parler de la conférence qui se tient en ce moment au Maryland sur la situation israélo-palestienne et les tensions entre l’Irak et la Turquie, suite à l’entrée de l’armée turque au nord de l’Irak, prétextant un énième épidosde du conflit avec les Kurdes du PKK qui dure depuis toujours.

Le lecteur malin n’aura pas manqué de remarquer la disposition du peuple Kurde, à cheval entre la Turquie, l’Irak et l’Iran. Un conflit qui « tombe à pic » le long de la frontière Ouest de l’Iran... !


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Dominique Larchey-Wendling 24 octobre 2007 14:58

    M. Jacob, cessez de pratiquer le terrorisme intellectuel en désignant des camps et en forçant les gens à prendre position suivant vos lignes de démarcation. Vous êtes encore plus caricatural que Bush avec sa guerre du bien contre le mal.


  • Fares 24 octobre 2007 20:19

    @Thierry Jacob, quelques questions :

    La position de Chirac à propos de l’Iran était proche de celle qu’on la Russie et la Chine aujourd’hui. D’ailleurs ces pays ne tiennent pas un discours différent de celui que tenait la France à propos de l’Irak il y a 5 ans. La France est-elle devenue une démocratie depuis que Sarkozy a pris la place de Chirac ? C’etait donc une dictature avant ?

    Et puisqu’on parle de démocratie : les peuples américains, anglais et français ont-ils été consultés à propos de la potentielle future guerre d’Iran ?

    Si votre définition de « démocratie » est : « un régime dans lequel les gens votent », en quoi la Russie n’est-elle pas une démocratie ?


  • radix 24 octobre 2007 18:13

    Bravo Jean !!!- J’espère qu’Agoravox t’a fait des remontrances ...

    Ton texte à été corrigé et nos commentaires ont été effacés d’un coup de baguette magique ... ils devraient même arrêter de publier tes articles.

    Cordialement


    • korkma sonmez torrsten frings 27 octobre 2007 20:30

      La libérté exsiste seulement si l’on va dans votre sens apparament,

      CI CELA VOUS AMUSE...l’ennui c’est que je ne voit pas cette liberté k’agoravox brandi tant !!!!


    • Adama Adama 24 octobre 2007 20:14

      Oui incroyable cette phrase de ce raciste...

      Je rappelle pour ceux qui auraient raté : « le couple juif Sarkozy kouchner » !!!!

      Dixit l’auteur smiley

      Merci aux modérateurs d’avoir supprimer ce passage du texte de cet auteur antisémite.


      • Fares 24 octobre 2007 20:22

        Raciste ?

        Et lorsque c’est Georges Frêche qui s’en félicite, est-ce que vous considérez toujours cela comme étant du racisme ?


      • Fares 24 octobre 2007 20:22

        Raciste ?

        Et lorsque c’est Georges Frêche qui s’en félicite, est-ce que vous considérez toujours cela comme étant du racisme ?

        voir : http://souk.zeblog.com/226511-la-derniere-blague-de-freche-a-propos-d-39-israel/


      • jako jako 25 octobre 2007 08:32

        Bonjour Mr Adama, moi je n’aime pas trop que tout cela soit gommé. Il faut laisser les dérapages de certains visible sinon on croit vivre dans Alice au pays des merveilles....


      • John T. Jean TAFAZZOLI 25 octobre 2007 10:01

        Je m’y attendais presque... revoilà nos sionnistes de service, Radix, Adama, Jacob... il en manque encore 2-3 qui ne sauraient tarder. Maintenant, dire que Sarkozy et Kouchner sont juifs et pro-israéliens serait du « racisme »... évidemment... par contre, quand c’est le CRIF et Ehud Olmert qui s’en félicitent, cela n’a rien de « raciste ». Pour votre gouverne, Adama, le terme « raciste » désigne une personne prétendant qu’une ethnie (ou race) est supérieure à une autre. A peu près ce que pensent les gens comme vous des Iraniens... Souligner que la diplomatie française est chapeautée par 2 Français d’origine juive n’a rien de raciste, c’est la réalité et nous sommes en France, pays de la liberté d’expression. Je dénonce donc ardemment cette censure d’Agoravox.

        PS : Radix, le jour de l’arrêt de mes publications est encore loin. Bel essai de propagande vos commentaires.


      • John T. Jean TAFAZZOLI 25 octobre 2007 10:04

        Intéressant aussi. Si j’avais parlé d’un musulman, je peux jurer que je n’aurais pas été censuré. Agoravox prendrait-il parti ou est-il sous pression ?


      • mcm 26 octobre 2007 09:53

        Je vois que notre propagandiste de Hesbollah-Vox, nous refait le coup de islamophobe=raciste, mais ne daigne pas nous expliquer en quoi l’islam est une race !

        Toujours les mêmes ruses de demeuré qui prend ses interlocuteurs pour des idiots, et veux tout simplement interdire toute critique de l’islam en l’assimilant à du racisme.

        Toujours les bobbards d’une secte dont les fondements même sont racistes, et dont la haine des juifs est inscrite dans le livre saint.

        En fait monsieur Tafazzoli ne cesse de traiter de raciste quiconque lui interdit de haïr les juifs.


      • korkma sonmez torrsten frings 27 octobre 2007 20:35

        Vous voulez dire raciste...

        Pourquoi ce mot « anticemite » ,pour caractérisé ce sentiment à des juifs alors que l’on dis rasiste au reste du monde...s’ont-il si différent...


      • John T. Jean TAFAZZOLI 2 novembre 2007 06:40

        Ah non ! Il faudrait pas inverser les rôles coco !!!

        Moi je ne hais aucun Juif, par contre j’ai horreur des misérables qui se font passer pour des victimes et utilisent cela pour déningrer d’autres peuples. En fait, à écouter la propagande sioniste : les Allemands sont des nazis, les Italiens sont des fascos, les Français sont des collabos, les Espagnols sont racistes et tous les Musulmans sont des exterminateurs de Juifs. Bravo MCM, belle vision du monde !

        Quand on n’est même pas capable de comprendre mes propos... on évite de me répondre.


      • John T. Jean TAFAZZOLI 2 novembre 2007 06:43

        ... et j’oubliais ... la haine anti-juive n’est inscrite dans aucun livre, ni le sionisme d’ailleurs. Détourner ma vision de la politique sioniste et colonialiste d’Israel pour me faire passer pour un raciste primaire, ça tient du ridicule. Je vous avais oublié dans la liste MCM...


      • Fares 26 octobre 2007 00:48

        > «  »« CHIRAC était tellement anti-américain qu’il en était ridicule... »«  »

        C’est votre avis, que je ne partage pas. Pouvez-vous m’expliquer ce que vous entendez par « anti-Américain » ? Considérez-vous que les américains qui manifestent pour que soit lancée une procédure de destitution contre le tandem infernal Bush/Cheney sont « anti-américains » ?

        Pour ma part, je considère plutot que Sarkozy est tallement pro-néoconservateurs qu’il en est ridicule.

        http://souk.zeblog.com/260851-nicolas-sarkozy-et-la-politique-etrangere-de-la-rupture/

        Mais ce n’est pas étonnant, Guy Millière le prévoyait déjà en 2005 : http://souk.zeblog.com/258642-guy-milliere-le-futur-selon-george-w-bush-2005-apologie-du-neo-conservatisme/

        > «  »« Les citoyens ont votés SARKOZY... »«  »

        Les citoyens n’ont pas voté pour une guerre contre l’Iran aussi illégale et illégitime que ne l’était la guerre contre l’Irak.

        Pour reprendre votre terme, les citoyens francais n’ont pas voté pour 5 ans « d’autocratie » aveugle.


      • el bourrico 25 octobre 2007 12:31

        T’en a pas marre de détourner les posts pour nous vendre ta vision bineuronale du monde ? La répétition n’engendre pas la vérité, alors ta vision monochrome d’enfant de 5 ans, tu auras beau la répéter 100 fois, ça n’en fera pas une vérité.


      • Fares 26 octobre 2007 00:51

        Ouais « les vieux boucs », ils fréquentent les mêmes barbiers que les ultra-orthodoxes :)


      • John T. Jean TAFAZZOLI 2 novembre 2007 06:46

        L’excision n’a rien de musulman que je sache, c’est une pratique africaine. C’est beau le détournement d’infos et les amalgames.


      • John T. Jean TAFAZZOLI 2 novembre 2007 06:48

        Tiens Jacob, rien que pour tes yeux :

        http://fr.youtube.com/watch?v=-_UPaDYPiWI

        Peut-être changerais-tu d’avis sur les Iranien(nes).


      • radix 2 novembre 2007 09:56

        Vraiment cucul ta vidéo Jean. Tu veux nous montrer quoi exactement ? Que les iraniennes sont plus jolies sans leur voile de merde ? (On le savait déjà)


      • radix 25 octobre 2007 16:24

        « Une façon de dire les choses qui met sur le même plan le Maroc, ancienne colonie française de 30 millions d’âmes (dont 33 % sous le seuil de pauvreté), encore largement dépendante de la France (IDH=0,64) et l’Iran, 3e exportateur de pétrole mondial, ses 73 millions d’habitants, ancien empire jamais colonisé, et la croissance de son PIB d’environ 5,65 % sur 2007 (IDH=0,784). »

        Et en Iran, ils sont combien sous le seuil de pauvreté ??

        Le PIB par habitant de l’Iran n’a cependant pas retrouvé son niveau des années 1970 .... Mais c’est vrai sa progression est positive encore pour cette année. Rafsandjani doit déjà fêter ça dans sa belle résidence de Dubaï. Pourvu qu’il s’etouffe avec son champagne ... (Au fait, c’est hallal le champagne ?) smiley


        • radix 25 octobre 2007 17:09

          Petit rappel sur ce qu’est l’IDH : http://fr.wikipedia.org/wiki/IDH

          Ce qui sauve l’IDH de l’Iran c’est son espérance de vie à la naissance et son taux d’alphabétisation qui contrebalancent le niveau de vie d’un iranien moyen. Il faut tout de même rappeler que l’IRAN à un PIB par habitant en dessous de la moyenne mondiale (pour un pays avec autant de ressources, cela reste ahurissant). D’après les chiffres qui sont avancés par le CIA World Factbook, 40 % de la population vivait en 2002, sous le seuil de pauvreté. Avec l’inflation de ces drenières années ce chiffre n’a certainement pas dû s’améliorer.


        • John T. Jean TAFAZZOLI 26 octobre 2007 00:21

          Dommage Radix, mais selon UNPC, seulement 15% des Iraniens sou s le seuil de pauvreté en 2006... ce qui la rapproche un peu des USA. Mais je vois que la propagande est toujours aussi active de votre côté, on va même jusqu’à utiliser de vieux chiffres retapés... bien essayé.


        • radix 26 octobre 2007 10:17

          Mais de quel seuil de pauvreté parlez vous ? le relatif, l’absolu , celui des $1/jour, celui des $2/jour ? - Le seuil de pauvreté est definissable à souhait ... Je fais dire aux chiffres ce que je veux tout comme... alors arretez de crier à la propagande à chaque fois.


        • radix 26 octobre 2007 15:49

          Si vous parlez du chiffre repporté par l’UNDP (et pas l’UNPC) il s’agit de l’indice HPI-1 taillé spécifiquement pour les pays en voie de développement dont fait partie l’Iran. Pour votre gouverne cher Jean, les pays développés tels que les USA n’ont pas d’indice HPI-1. Vous comparez des choux avec des carottes... Pour un scientifique, vous faîtes preuve d’une logique très surprenante....


        • Pierrot Pierrot 25 octobre 2007 22:13

          La seul négociation qui vaille est celle entre l’AIEA et les Iraniens. Elle devrait s’achever vers la mi novembre ou un peu plus tard.

          Les autres speudo négociateurs et experts auto proclamés sont souvent ignorants de la culture nucléaire.

          Actuelement, l’AIEA déclare qu’elle n’a pas identifié de preuve de la présence d’un programme nucléaire militaire iranien. D’autres ignorants ( Bush, Cheney ...) affirment que cela existe sans présenter aucune esquisse d’un élément de preuve.

          L’enrichissement de l’uranium en isotope 235 est une opération licite jusqu’à 5 % environ, sous condition que ces matières soient sous controle de l’agence AIEA.

          Bonsoir.


          • LOU 26 octobre 2007 01:13

            « USA, Angleterre, France (démocraties) Russie, Chine (régimes autoritaires) membres permanents du conseil de sécurité des nations unies. »

            USA, Angleterre, France, Russie, Chine : membres permanents du conseil de sécurité des nations unies

            et....... pays fabriquants d’armes ...

            Est-ce bien raisonnable ?

            Quel pays a attaqué l’Iran depuis 10 ans, 50 ans 100 ans ? et quels pays ont attaqué ces 5 membres du conseil de sécurité ?


            • korkma sonmez torrsten frings 27 octobre 2007 20:58

              Vous voulez dire raciste...

              Pourquoi ce mot « anticemite », pour caractérisé ce sentiment à des juifs alors que l’on dis rasiste au population du monde...s’ont-il si différent...

              pourquoi ce « privilège » ortographique ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

John T.

John T.

No comment.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès