Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran : renaissance d’une nation ?

Iran : renaissance d’une nation ?

L’Iran se limite-t-il à l’image qu’en donnent aujourd’hui les dérapages de son président, Ahmadinedjad, la violence de la révolution islamique de 79, ou le régime répressif des dernières années du Shah d’Iran ?

Arrêt sur image : c’était en 1971, dans les ruines mythiques de Persépolis ; Mohammed Réza Palhévi organisait des célébrations somptuaires pour saluer les vingt-cinq siècles d’existence de son pays.

Vingt-cinq siècles d’une civilisation que les inévitables aléas de l’Histoire ne sont pas parvenus à anéantir.

Parmi les éléments les plus marquants : le personnage fondateur de Zarathoustra, prophète d’une religion aux multiples divinités, le mazdéisme, qu’il modifiera tant et si bien qu’elle aboutira à un quasi-monothéisme

Et puis la vocation impériale de l’Iran, maintes fois combattue, maintes fois réaffirmée : dès le VIe siècle avant Jésus-Christ et pendant treize siècles, sa domination s’étend jusqu’à la Turquie et la Libye à l’ouest, jusqu’à l’Indus à l’est.

634 : c’est le début de la conquête arabe ; certes, les Iraniens se convertiront à l’Islam, mais ils choisiront la dissidence : face aux sunnites triomphants, l’Iran est le seul Etat chiite et 90% des musulmans chiites sont iraniens !

Et si l’Iranien adopte l’alphabet arabe, la langue, elle, reste le persan.

Plusieurs siècles et quelques invasions plus tard, rien n’a pu atténuer ce fort sentiment d’orgueil national, résultat d’une politique de centralisation qui date de la période impériale et qui a su fédérer une mosaïque de populations des plus hétérogènes.

Un Etat fort qui met en œuvre, dès 1850, un programme d’éducation, construit des routes, le télégraphe, un système postal.

Un Etat doté d’une constitution en 1905, d’un Parlement en 1906. Et c’est la mobilisation populaire qui fera échouer alors le projet des Russes et des Anglais de mettre le pays sous tutelle.

En 1921, un nationaliste, Reza Khan, prend le pouvoir et s’installe sur le trône ; il poursuivra la modernisation du pays tant au niveau matériel qu’institutionnel.

Une œuvre reprise, en 1941, par son fils, Mohamed Reza Pahlévi, dernier Shah d’Iran ; mais ses dérives totalitaires et repressives et sa politique d’occidentalisation à outrance le rendent très impopulaire et ouvrent la voie, en 1979, à l’Ayatollah Khomeini qui déclenche la révolution islamique,et instaure une véritable théocratie parlementaire.

Un parcours historique que l’universitaire Henry Corbin résume ainsi : "De tous les pays devenus terre d’Islam, l’Iran apparaît comme le seul qui ait conservé présente à sa conscience l’histoire de son passé".

En d’autres termes, derrière les provocations et les menaces du président iranien, ce passé pourrait expliquer la volonté de l’Iran d’être reconnu comme une puissance régionale, leader du monde musulman.

Outre qu’elle protègerait le pays encerclé par la présence militaire des Etats-Unis, la bombe atomique serait le moyen de s’asseoir à la table des Grands ; et les menaces envers Israël, une provocation destinée à unir les musulmans dans leur diversité ; une technique qui fonctionne si l’on en croit le récent sondage effectué par la BBC et qui révèle l’image positive de l’Iran chiite dans les populations sunnites, réunies dans un élan de fierté musulmane.


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • miaou (---.---.2.151) 26 mars 2007 11:05

    Il faut tirer les conséquence de l’histoire. L’Iran devra choisir entre une identité issue de son prestigieux passé préislamique et le recul lié à l’Islam.

    N’oublions pas que s’il a existé pendant un temps un « âge d’or de l’Islam », celui n’était lié qu’à la qualité des civilisations asservies à ce moment (La Perse, l’empire byzantin...), juste avant que l’application à pleine puissance des preceptes islamiques ne vienne ruiner cette oeuvre civilisationnelle.


    • Cosmic Dancer (---.---.31.245) 26 mars 2007 16:56

      @ Miaou

      Bonjour. Entièrement d’accord avec vous. Quelle hypocrisie que de feindre de penser que le régime islamiste de Téhéran devrait être considéré comme n’importe quel autre !


    • Le_Peitit Fennec (---.---.226.206) 4 avril 2007 16:04

      Les problèmes de l’iran actuel ne sont aucunement liés à l’Islam, mais peut-être à ses dirigeants. Vous êtes en train de diffamer une religion de plus d’un milliard et demi de musulmans dans le monde. Vous devez réviser votre histoire, surtout celle relative aux sciences introduites par les musulmans en Europe. Sachez que la première universite a été ouverte à Gênes en Italie, par un grand penseur et géographe, Ibn Batuta. Sachez aussi que ses cartes sont utilisées actuellement par tous les centres de recherche cartographique dans le monde. Vous dites que l’Iran avait un prestigieux passé et que le recul actuel est lié à l’Islam. Vous vous rendez bien compte que vous êtes en train d’insulter l’Islam et les musulmans en les traitant d’attardés de par votre phrase « son prestigieux passé et son recul lié à l’Islam »(sic). Pourquoi ? Alors cette animosité envers l’Islam ? Sachez une chose que tous les penseurs contemporains ont eu des maîtres musulmans, soit en Andalousie, soit en Irak ou en Egypte et que les bases de la bonne gouvernance, qui est actuellement le cheval de bataille de tous les dirigeants européens et américains, ont été édictées par « la Mukaddima » d’IBn Khaldoun et sont le fruit de la pensée d’un grand musulman, qui a posé les premiers jalons d’une gouvernance républicaine et populaire avec toutes les assemblées populaires (chambres hautes et basses des parlements représentant les peuples. Alors, Monsieur ! De grâce ! Cessez de faire porter le chapeau à l’Islam de toutes les bévues du monde et soyez beaucoup plus clairvoyant à l’avenir avant de porter un jugement sur autrui.


    • veve (---.---.235.159) 8 avril 2007 15:24

      JE SUIS D ACCORD ET LES EUROPEENS AUSSI 8 avril 2007

      Un sondage réalisé auprès de 17 000 européens a de quoi surprendre. Les choses seraient-elles en train de changer, malgré une réelle propagande dans la presse ? Ce sondage réalisé par la société française de sondage TNS-Sofres donne les résultats suivants : A l’affirmation ‘’Nous devons empêcher des pays comme l’Iran de posséder la bombe nucléaire, même si cela implique des actions militaires’’, 52 % des européens sont d’accord, 40% sont contre et 8% sont indécis. L’option militaire obtient son plus grand support au Danemark avec 68% de réponses favorables. Vous savez, le pays des caricatures... La France répond oui à 53%, l’Angleterre à 51%, l’Italie à 49% et l’Allemagne à 45%. En queue de peloton, les slovaques avec 37% de réponses favorables. Honnêtement, je suis surpris. Si les politiques sont bien les esclaves des peuples, les choses pourraient peut être sensiblement changer dans un proche avenir. Autre question, ‘’Percevez-vous le fondamentalisme islamique comme une menace ?’’ 58% de la population européenne générale répond que oui, c’est une sérieuse menace. A l’échelle nationale, ce sont les britanniques qui se sentent les plus menacés, avec 71% de réponses positives, suivis de l’Allemagne, 66% et la France avec 64% de réponses positives. Ce sondage a eu lien courant du mois de mars, on peut imaginer que suite à la crise des otages britanniques, les chiffres aient sensiblement augmentés.

      Publié Iran, Europe, Monde musulman | 7 commentaires » L


    • (---.---.1.153) 26 mars 2007 13:21

      « avoir nul besoin de théorie du complot »... Qu’entendez-vous par là ?


      • (---.---.192.187) 26 mars 2007 18:49

        Remplace iranien par américain et tu as une phrase qui est tout autant vrai... malheureusement


      • (---.---.192.187) 26 mars 2007 22:24

        Bah l’Iran est techniquement une démocratie, son président, son parlement, ses maires etc... sont élus au suffrage universel. Seul le contrôle théocratique d’une caste de religieux terni le tableau.

        Dans la pratique c’est surement pas le sommum de la démocratie, mais institutionellement, l’Iran n’a rien à envier aux USA.

        Remarque, si on reprend tous les pb et probables magouilles aux dernières élections américaines... les deux doivent se valoir


      • (---.---.138.115) 31 mars 2007 00:52

        Sauf que la liste des présidentiables et « validée » par les mollah et les guides de la révolution (non élus bien sûr, les guides sont même désignés pour moitié par l’ayatollah). Et que le parlement ne sert strictement à rien et n’a aucun pouvoir. A part tout ça ses institutions sont démocratiques ... smiley

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Iran#.C3.89tat_et_politique


      • arturh (---.---.119.98) 31 mars 2007 11:21

        Oui, c’est quand même effrayant de lire que système politique américain ou iranien, c’est pareil...

        En plus tu as oublié de citer l’étroit contrôle du pouvoir, en particulier religieux, sur l’information...


      • arturh (---.---.119.98) 31 mars 2007 11:28

        C’est bien de rappeler la tradition impérialiste des parthes, comme on disait dans l’antiquité du temps de l’Empire Romain.

        Il serait bon d’insister sur le fait que les périodes de radicalisation et de reconquète des parthes, s’est toujours accompagné, en particulier avec les perses, d’une intolérence et d’un fanatisme religieux radical.


      • micha (---.---.144.82) 26 mars 2007 13:41

        L’Egypte aussi était, dans le temps chiite ...

        Une autre affirmation gratuite ... aussi l’Egypte et la Syrie et la Turquie revendiquent une identité bien à eux.

        Et pour terminer « Outre qu’elle protègerait le pays encerclé par la présence militaire des Etats-Unis, la bombe atomique serait le moyen de s’asseoir à la table des Grands ; et les menaces envers Israël, une provocation destinée à unir les musulmans dans leur diversité ; une technique qui fonctionne si l’on en croit le récent sondage effectué par la BBC et qui révèle l’image positive de l’Iran chiite dans les populations sunnites, réunies dans un élan de fierté musulmane »

        L’Iran n’est pas « encerclé » par les USA, au nord la Russie et la Turquie, au sud la mer, à l’est le Pakistan (QA Khan leur a vendu la bombe) à l’ouest l’Iraq (il y a des américains) au nord-est l’Afghanistan (il y a aussi des américains).

        Jusqu’à présent la bombe n’a pas permis ni à la Korée du nord ni au Pakistan et encore moins à l’Inde de « s’asseoir à la table des Grands » smiley

        « les menaces envers Israël » reprennent tout simplement le refrain du jihad à partir du mufti Housseini ... s’il s’agit d’un motif d’orgueil, et bien c’est un orgueil fort bien déplacé, on imagine si c’était Lepen qui fesait de telles déclarations (à des fins électoraux,naturellement)

        Que le monde islamique réponde positivement à l’appel au jihad et à la destruction d’Israël la dit longue sur le public en question

        Pour terminer, un vieux titre de magazine des années ’30 : « Allemagne : renaissance d’une nation ? »


        • mcm (---.---.121.120) 26 mars 2007 14:20

          Vous avez déjà vu une nation se relever de l’islam pour devenir une démocratie ?

          La pauvre nation Iranienne a pris un bail d’au moins un siècle en acceptant l’islam.


          • Katzaré (---.---.163.153) 26 mars 2007 15:21

            Les pays qui entourent l’Iran :Pakistan, Inde, Israël Russie ont la bombe nucl&aire. Les USA sont avec leur porte-avions et leurs sous-marins nucléaires dans la mer à une lancée de pierre de l’Iran, La France et La G.B sont avec leurs sous-matins chargés d’ogives nucléaires pas très loin. POURQUOI DIABLE VEUT-ON EMPECHER L’IRAN DE S’ARMER ? Ceux qui possèdent l’arme absolue ne désarment pas bien au contraire ! Ils développent cette arme (miniaturisent , developpent les vecteurs ouvrent et élargissent de nouvelles bases) INformez-VOUS ENCERCLENT L’IRAN ET VEULENT QUE CE PAYS NE SE DEFENDE PAS !


            • (---.---.192.187) 26 mars 2007 18:52

              Peut-être simplement pour ne pas avoir un prétexte pour une guerre nucléaire régionale... ça peux parraitre con hein, mais si l’Iran n’a pas la bombe, aucun de ses voisins ou « encercleurs » n’a de raison d’utiliser la sienne. Dans le cas contraire...


            • armand (---.---.105.148) 26 mars 2007 21:43

              ’sous-matin atomique’, comme dans le Matin des Magiciens ? Allons, vous délirez, on se croirait dans un roman de Dantec.


            • LE CHAT LE CHAT 26 mars 2007 16:36

              pourquoi les iraniens devraient ils plier aux injonctions de l’ONU , officine entièrement à la botte des yankees ? sur quel légitimité se baser pour leur interdire le progrès ? Bush et ses sbires ne recherchent qu’un pretexte pour se lancer dans une nouvelle croisade . pourquoi certains ont le droit d’avoir la bombe atomiques , des centrales nucléaires , des armes de destruction massives et d’autres pas ? toujours la loi du plus fort , rien de plus !


              • armand (---.---.105.148) 26 mars 2007 21:41

                Désolé, le chat (et non le chah !) mais il s’agit de responsabilité. Si l’Iran ne subissait pas un régime d’illuminés qui ont passé un pacte avec l’Imam absent et menacent de rayer un pays voisin de la carte, tout en se livrant, directement ou indirectement, à des enlèvements de militaires et de marins qui normalement seraient un casus belle, non seulement il aurait le nucléaire et même l’arme atomique, mais le monde entier lui en ferait cadeau avec force embrassades. Ce n’est pas l’Iran qui est visé, mais sa théocratie. Alors vous allez me répondre que ls USA ont Bush, mais il exisste tout de même de solides contre-pouvoirs, puisque certains sénateurs parlent ouvertement d’impeachment. Et puis les USA ont acquis l’arme atomique à l’époque ou c’était eux ou les nazis qui l’obtiendraient en premier...


              • (---.---.1.1) 26 mars 2007 17:45

                Il ne faut pas oublier que, a l’époque ou l’IRAN a adheré au TNP les americains avaient à priori proposé de les aider à developper le nucleaire civil....et que depuis les iranines attendent toujours ! Heureusement que les russes sont venu pour construire la centrale de Busher, un pays aussi peuplé que la France a quand même besoin d’un peu d’electricité, non ? Laisser libre accès à ses installations plus que prevu par ce TNP, patienter, et puis le jour ou l’on attend plus l’assistance internantionale et ou on se prend en charge, il faut aussi essayer de les comprendre, c’est un peu dur à avaler.


                • Cosmic Dancer (---.---.31.245) 26 mars 2007 18:20

                  @ IP 27

                  Le nucléaire civil, oui, à cause des accords internationaux. La bombe, non. Ça fait quand même une grande différence.


                • (---.---.192.187) 26 mars 2007 18:54

                  Les Russes sont partis il y a plusieurs semaines, laissant la fameuse centrale de Busher en friche. Officiellement parce que les iraniens n’ont pas payer leurs traites, officieusement parce que les Russes en ont raz le bol des gesticulations de leur président...


                • roumi (---.---.74.206) 26 mars 2007 21:07

                  une petite source ; meme la plus minuscule !


                • (---.---.192.187) 26 mars 2007 22:30

                  Désolé, je pensait que ceux qui parlent de ça étaient au minimum informés, c’est vrai que pour les autres, des liens auraient été les bienvenus.

                  Voilà quelques liens de dépêches (en français) :

                  http://cf.news.yahoo.com/s/capress/070320/monde/iran_russie_nucleaire_5

                  http://www.matin.qc.ca/monde.php?article=20070320134944

                  http://www.cyberpresse.ca/article/20070309/CPMONDE/70309098/6055

                  Voilà


                • Yves GILLIS Yves GILLIS 26 mars 2007 23:42

                  Sources : Encyclopaedia Universalis Dictionnaire Historique Le Petit Mourre Atlas Historique Mondial, Georges Duby Atlas Géopolitique « Le dessous des cartes », Jean Christophe Victor Les Nouveaux Mondes Rebelles Dépêches et articles de presse

                  Je souhaiterais que tous en aient autant (de sources) !


                • frederic9 (---.---.232.32) 26 mars 2007 19:21

                  Il n’y a pas de nation « iranienne ».

                  Il n’y a qu’un pays : « l’Iran », dont le nom signifie en Farsi : « le pays des Aryens », un nom qui fait référence à l’origine ethno-linguistique de la composante Perse de la population de l’Iran actuel.

                  Les Perses sont en effet des Indo-Européens, comme les Latins, les Grecs, les Germains, les Slaves, les Arméniens, la quasi totalité des Pakistanais, des Népalais, et des habitants de l’Inde du Nord.

                  Toutefois, les Perses ne représentent que 50% de la population de l’Iran, le reste de la population de ce pays appartient à des groupes ethno-linguistiques très différents : Des Arabes (Sémites), des Kurdes (qui sont également des Indo-Européens qui ne veulent pas être confondus avec les Perses), et surtout des Azéris et des Turkmènes, qui sont des Turcs.

                  Ily a autant de différences entre un Français et un Turc, qu’entre un Perse et un Azéri. Il y plus de similitudes entre un Turc et un Azéri, qu’entre un Perse et un Azéri.

                  Les Azéris sont un peuple à part entière, qui dispose d’un Etat national (l’Azerbaïdjan) qui abrite 8 millions d’Azéris. Et il y a 30 millions (au bas mot) d’Azéris en Iran !!!!

                  Pourquoi ? Parce que les Russes (anciens suzerains de l’Azerbaïdjan) ont traçé la frontière entre l’Azerbaïdjan et la Perse de telle sorte que la Turquie et l’Azerbaïdjan ne soient pas des pays limitrophes.

                  Bref, la frontière a été tracée pour empêcher la constitution d’un ensemble turcique continu sur le plan géographique qui aurait compris, d’ Ouest en Est :

                  la Turquie, l’Azerbaïdjan, le Turkmenistan, le Kazakhstan , l’Uzbekistan, la Mongolie

                  Donc, pour briser la continuité entre la Turquie, d’une part, et les anciennes colonies russes d’Asie Centrale, d’autre part.

                  Les frontières actuelles de l’Iran sont le résultat de la politique colonialiste et expansionniste de l’Empire des Tsars en Asie Centrale, au 18 ème et 19 ème siècle.

                  Après la disparition de la puissance soviétique en Asie Centrale, qui a suivi la chute du mur de Berlin, et à la suite de l’accession à l’indépendance des anciennes colonies russes d’Asie Centrale, les liens entre la Turquie et les autres pays turciques se renforcent tous les jours davantage.

                  Voilà pourquoi l’Iran, qui a perdu son allié russe, cherche aujourd’hui à acquérir l’arme nucléaire.


                  • phillipe l’arabe empereur de rome (---.---.84.152) 26 mars 2007 20:52

                    la « civilisation iranienne » sic n’est qu’une mensonge delire et fantasme la perse n’est que la copie conforme de la grande civilisation arabe assyrienne .on prefere l’originale arabe (assyro-babylonienne) a la copie perse .sans la civilisation arabe avec ses composantes babylonienne assyrienne palmyrienne phenicienne il n’y aura point de civilisation perse . au lieu de parler de la renaissance iranienne parlez plutot de l’oppression que fait subir les colons perses en ahwaz en azerbaidjan en balushistan etc


                  • toutoune (---.---.148.39) 26 mars 2007 21:26

                    @Frederic9

                    Votre diatribe on l’a lu sur chaque sujet ayant un rapport de près ou de loin avec l’Iran !

                    Arrêtez les Copier/Coller

                    et Changez de disque - ca pollue le fil


                  • (---.---.93.61) 26 mars 2007 21:58

                    Vouloir jouer la partition de l’Iran est dangereux : si on applique votre logique en France : les bretons ,les corses ou les basques ont le droit à l’indépendance , de meme que les canaques de Nouvelle-calédonie . D’autre part l’état iranien n’a jamais été fondé sur la domination d’ un seul groupe ethnique , la preuve : le plus haut dirigeant du pays , Ali Khamenei est d’origine azeri , ainsi que de nombreux autres dirigeants. Enfin la majeure partie des minorités ethniques d’Iran ne veulent clairement pas d’indépendance . Voulez-vous la leur imposer par la force ?


                  • Cosmic Dancer (---.---.31.154) 26 mars 2007 22:43

                    @ Frédéric9

                    Merci pour toutes ces précisions. Cependant, l’Iran n’a-t-il pas des priorités autres que de se fournir en armes nucléaires qui, de toute façon, seront inopérantes face aux forces américaines, israéliennes, européennes ? Les Iraniens souffrent de pauvreté et de la dictature des mollahs, tandis que leurs dirigeants tentent d’avoir plus d’influence au Moyen-Orient.

                    Je ne dis absolument pas que le gouvernement Bush n’est pas condamnable, ses vues pétrolières en Irak, peut-être à cause du Venezuela, je me pose la question, avec leur consommation folle de produits pétroliers, ses jeux entre le soutien à S. Hussein puis son abandon, ses jeux de l’Irak contre l’Iran, ses jeux de soutien du Shah puis son abandon...

                    Mais j’estime dangereux de ne pas contrôler une éventuelle fabrication de bombe nucléaire dans un pays tellement paradoxal, et que de toute façon le Pakistan n’aidera pas dans ce sens, ni la Russie, évidemment, ni la Chine qui semble plutôt lorgner du côté de l’Arabie Saoudite, ni non plus les talibans...

                    Que signifie cette folie ? Ç’en est une, qui ne doit pas advenir. Voilà ce que je pense. Mais je suis loin d’avoir résolu la question, qui est d’une complexité insoutenable. Donc je ne peux que conclure qu’il ne faut pas laisser un régime islamiste mettre son peuple en péril - parce qu’ils seraient de toute façon inopérants, apparemment - avec l’arme de guerre la plus destructrice que l’humanité ait retournée contre elle.


                  • phillipe l’arabe empereur de rome (---.---.84.35) 27 mars 2007 18:26

                    « la majorite des minorites ethniques ne veulent pas .. » ha ha comment vous savez ?il y a eu un referendum peut etre ! tapez AHWAZ tapez ARABISTAN et vous allez savoir qu’il existe un pays tres ancien de 390 000 km avec 9 millions d’habitants qui se battent depuis 1920 contre l’occupant perse.l’iran est un etat fantaisiste cree par les britanniques au siecle dernier pour faire barrage a l’union sovietique et a la revolution bolchevique ni plus ni moins.j’ai oublie l’iran « islamique » interdit la langue ARABE langue du CORAN dans l’AWAZ occupee !pour un pays qui pretends etre « islamique » c’est le comble. autre point l’iran et ses sbires shites traitres de la nation irakienne ont toujours soutenu l’occupation de l’irak par les croises americains !


                  • Cosmic Dancer (---.---.31.154) 26 mars 2007 23:29

                    @ L’auteur

                    Mais comment peut-on écrire des choses pareilles ?

                    « et les menaces envers Israël, une provocation destinée à unir les musulmans dans leur diversité ; une technique qui fonctionne si l’on en croit le récent sondage effectué par la BBC et qui révèle l’image positive de l’Iran chiite dans les populations sunnites, réunies dans un élan de fierté musulmane » ?

                    Une bombe pour la fierté musulmane ?

                    Une menace contre Israël pour l’unification de l’islam ?

                    Et se réjouir de telles allégations ???


                    • Yves GILLIS Yves GILLIS 26 mars 2007 23:47

                      Ou avez-vous vu que je me réjouis de quoi que ce soit ??? lisez ce que j’écris, et non ce que vous pensez que je pense !!!


                    • micha (---.---.144.82) 27 mars 2007 00:50

                      Je me demande ce qu’il aurait dit si ça avait été Lepen ou un autre salaud bien de chez à proner pour la destruction d’Israël ... l’aurait-il classé comme « publicité électorale pour atteindre un certain public » ?

                      J’en doute, mais quand il s’agit de Lepen exotiques, l’exotisme prévaut, n’est-ce pas ? smiley

                      Naturellement sauf si ça avait été Sharon, alors là j’imagine que le commentaire aurait été différent, ou non ?


                    • micha (---.---.144.82) 27 mars 2007 00:45

                      Arrêt sur l’image : Khomeiny au pouvoir, des milices exaltées commence la « normalisation » islamique.

                      Les femmes sont bachées d’office, et leur statut consiste à ce que la sharia version chiite impose.

                      Les feministes occidentales qui avaient soutenu la « révolution » par solidariété progressiste et anti-américanisme, critiquent le retour du moyen-âge et la perte de droits des femmes.

                      Khomeiny smiley invente alors l’« islamophobie », pendant que les restes carbonisées des « putes » sont paradés dans les avenues de Téhéran.

                      Arrêt sur l’image : des miliciens barbus portent sur une tole de voiture un petit tas carbonisé ... ce qui reste d’une « fornicatrice » - photo de l’agence Gamma


                      • frederic9 (---.---.232.32) 27 mars 2007 02:14

                        L’Iran est un pays condamné à disparaitre si le gouvernement de Téhéran ne dispose pas de l’arme atomique, qui est destinée à dissuader tous ses voisins de se ruer sur lui pour le dépecer.

                        Tous ses voisins, notamment les Turciques, les Arabes et les Kurdes.

                        Les Turciques : j’ai expliqué la situation Ubuesque de l’Iran face aux Turciques, les Russes (pas folles, les guêpes !) ayant refilé les trois-quart du peuple Azéri aux Perses, pour éviter que la Turquie ait une frontière commune avec les ex-colonies russes d’Asie Centrale (notamment l’Azerbaïdjan) qui sont aussi peuplées de Turcs.

                        En faisant celà les Russes ont aussi refilé habilement le mistigri aux Perses, qui aujourd’hui portent le chapeau face aux Turcs.

                        Les Arabes : Les Arabes (et non les Perses) sont majoritaires dans la province « iranienne » du Khouristan, qui recèle la totalité des réserves de pétrole et de gaz de l’Iran. Les Perses sont donc des propriétaires illégitimes des réserves de pétrole de « l’Iran », qui appartiennent, en fait, aux Arabes.

                        Les Kurdes : Voilà un peuple que les anciennes puissances coloniales ont spolié d’une façon scandaleuse. Les Kurdes ont été répartis dans 4 Etats différents (la Syrie, la Turquie, l’Irak et l’Iran), alors qu’ils sont ausi qualifiés pour posséder un Etat National (le Kurdistan), que n’importe quel autre peuple de cette région.

                        Toutes les frontières de cette région du Monde ont été traçées par les anciennes puissances coloniales (Russie, France et Angleterre) en fonction de leurs seuls intérêts et au détriment manifeste des peuples : des peuples qui n’avaient rien à faire ensemble ont été regroupés de force. D’autres peuples ont été, au contraire, éparpillés entre plusieurs Etats différents.

                        Résultat des courses :

                        - En Irak, la minorité sunnite a massacré les autres communautés « irakiennes » pendant soixante dix ans. On constate tous les jours à Bagdad aujourd’hui qu’elle prétend même continuer à massacrer impunément.

                        - En Iran, le gouvernement actuel est conduit à se doter de l’arme atomique pour maintenir, coûte que coûte, la perrénité de frontières qui ne tiennent pas debout.

                        Je vais sûrement décevoir du monde, si je dis que la politique de la France dans cette région revient, en gros, à soutenir le statu-quo à n’importe quel prix, même au détriment des intérêts manifestes de la démocratie et des peuples de cette région.

                        En Irak, nous avons par exemple soutenu Saddam Hussein JUSQU’AU BOUT.

                        C’est une politique proprement HONTEUSE.


                        • crévindieu (---.---.4.241) 28 mars 2007 08:27

                          Trés intéressant, juste, mais que faire ?

                          Les occidentaux sont prêts à engager le fer avec l’Iran, avec naturellement de « bons motifs » aussi sains que ceux qui ont permis à Bush son intervention en Irak.

                          C’est à dire, controle de la région , pétrole et sécurisation d’Israël.

                          Non seulement ce pays ne veut pas lacher un pouce de terrain, mais délibéremment continue sa politique de colonisation, d’agression, et détruit le peuple Palestinien.

                          Pour sa sécurité ? Mais il n’y a pas de limites...La sécurité consisterait à faire la paix, à obtenir des compromis, et à s’y tenir.

                          Dans le cadre d’un traité contre-signé par les grandes puissances, qui en garantiraient le respect par la force s’il en est besoin.

                          Mais , je ne me fais plus d’illusions. L’hypocrisie est trop flagrante. Israël ne veut pas la paix. Adviendra ce qui adviendra, probablement le pire, et personne ne sera exempt.

                          Quand l’économie mondiale est agonisante, cela s’est toujours traduit par une guerre. Le problème, c’est que ces guerres ont été de plus en plus meurtrières....

                          Qui arrétera les bras armés qui se dirigent vers les massacres ?


                        • lilly (---.---.1.73) 27 mars 2007 09:53

                          salut, en tant que corse j’aimerai bien que d’autres nations nous aident à acquérir notre indépendance vis à vis de la france. On a été assimilé à la france de gré ou de force mais franchement je me sens pas du tout française mais corse.La marseillaise et le trapeau français je m’en tape. Notre langue a pratiquement disparu ainsi que notre culture sous pretexte d’une unité nationale imaginaire. Je pense que pour l’Iran c’est la meme chose et que bientôt avec l’aide de toutes les puissances exterieures les différentes communautés de ce pays seront indépendantes et souveraines. Pas trop quand même...La gouvernance mondiale est là pour y veiller car on pourrait imaginer d’autres découpages en cas de velléités. Le monde iranien n’a cas bien se tenir Pace et salute


                          • cricristambul (---.---.37.223) 27 mars 2007 11:01

                            les sanctions infligés à l’Iran me semble injustifiées. Les pays occidentaux imposent la démocratie : Mais l’onu est-elle une organisation démocratique ? Les pays occidentaux respectent-ils les résultats sortis des urnes ? (v.palestine).La réalité est la suivante, l’occident veut conserver son leadership sur la planéte, pour cela il utilise et instrumentalise les organisations « internationales » comme l’onu, l’omc, la banque mondiale...La question que je me pose est la suivante : Sur quelle légitimité éthique s’appuie l’occident pour imposer la politique énergétique que tel où tel pays doit suivre ? L’énergie nucléaire est confisqué, comme la poudre à canon quelques siécles plutot, car les pays de l’axe du bien cultivent leur arrogance, leur primauté technologique et économique, tout cela en respect avec le droit international qu’ils ont eux-même codifiés.


                            • pace (---.---.45.202) 27 mars 2007 15:22

                              Iran : renaissance d’une nation ?

                              Je dirai plus, la « renaissance d’une jeunesse Iranienne » laique. C’est eux qui désavoueront bientôt le régime. Croyez-moi, ils sont nombreux.

                              Le régime rêve d’une attaque Americaine qui ne pourra que consolider leur pouvoir,ce qui explique leur provocation international.

                              Une attaque militaire ne pourra pas à 100% empêcher Iran de maitriser le technique d’arme nucléaire et puis, elle ne peut que renforcer toutes les souches dans une nationalisme incontrolable derrière le regime.

                              Il faut continuer de négocier avec le regime et garder un oeil sur les mouvements réformistes Iranienne.


                              • Xerxès (---.---.21.75) 27 mars 2007 16:46

                                @ l’auteur

                                Bernanos disait :

                                « Ce qu’exige tôt ou tard le plus fort, ce n’est pas qu’on soit à ses côtés mais dessous. »

                                Donc, pour nous ce n’est pas une question de renaissance mais de résistance face au plus fort. Même si on est quasiment seul face à Tous.

                                Ce qui était le cas pendant la guerre qui a durée 8 ans contre l’Iraq (soutenu par les puissances militaires US, France, Allemagne et la puissance financières des sbires de toujours : Arabie et Koweït et le soutien moral du reste du troupeau...)

                                Nous sommes prêt à affronter cette fois-ci l’Empire et ses sbires.

                                Bien à vous

                                Xerxès

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès