Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Iran-USA, vers un conflit armé ?

Iran-USA, vers un conflit armé ?

Depuis que l‘Iran a commencé à enrichir son uranium, il existe une vive polémique entre Washington et Téhéran, car les États-Unis craignent que l’uranium enrichi pourrait être utilisé un jour à des fins militaires, alors que l’Iran continue à affirmer que l’uranium est destiné à des fins pacifiques.

La situation devait encore augmenter d’un cran au début de l’année, quand cinq vedettes iraniennes ont soi-disant menacé des navires américain qui naviguaient dans le détroit d’Ormuz.

L’administration Bush a toujours dit, qu’elle cherchait une solution diplomatique, et même le chef d’état-major américain, l’amiral Michael Mullen, est d‘avis que faire la « guerre contre l‘Iran serait une très mauvaise idée », et que les États-Unis devraient plutôt penser à reparler avec l‘Iran, ce que l‘administration Bush refuse de faire, aussi longtemps que l‘Iran continuera d‘enrichir l‘uranium, car il pourrait s’en servir pour produire son arsenal nucléaire, même si dans un rapport du National Intelligence Estimate, présenté en décembre 2007, indique que l‘Iran a mis fin à son programme d‘armes nucléaires en 2003.

Et maintenant à quelques mois de la fin du mandat du président Bush, la pression est de part et d’autre plus forte que jamais, puisque le puissant lobby l’American Israel Public Affairs Committee tenait son congrès à Washington qui réunissait plusieurs milliers de délégués, les 2 et 3 juin dernier, et a profité de sa présence à Washington pour rencontrer les politiciens au Capitol, afin de leur demander de durcir la position des américaine vis-à-vis l’Iran.

Le Congrès américain déposait le 22 mai 2008 la résolution 362 qui demande au président des États-Unis, de décréter un embargo maritime, terrestre et aérien contre l’Iran, au moment d’écrire ces lignes, la résolution avait déjà 231 co-sponsors, alors que le Congrès est composé de 100 sénateurs et de 435 représentants.

En supposant un vote favorable de la résolution, est-ce que le président Georges W. Bush acceptera le résultat du vote et agira en conséquence avant la tenue des élections présidentielles du 4 novembre prochain, ou opposera-t-il son veto ?

Osera-t-il imposer un embargo contre l’Iran sans une résolution préalable de l’ONU ? Ce qui, selon certains, équivaudra purement et simplement à un acte de guerre.

Après tout ça, on se demande pourquoi la communauté internationale a condamné l’Iran, qui a procédé à l’essai de divers types de missiles qui peuvent atteindre le sol israélien, même si les responsables iraniens affirment que ces missiles seront utilisés uniquement à titre défensif.

Quoi qu’on en dise, l’Iran avait d’excellents motifs d’aller de l’avant avec les tests de tirs de missiles, le pays est scrupuleusement observé par les faucons de Washington et d’Israël, et il risque d’être leur prochaine cible. De plus, en agissant ainsi, il cherche à montrer à la communauté internationale, qu’il a la volonté de se défendre en cas d’agression.

De plus, même si le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a souvent dit qu’il voulait exterminer Israël, on peut douter qu’il va le faire. Il n’est tout de même pas fou, il sait très bien que, s’il attaque Israël, ce dernier pourra exterminer l’Iran avec des armes atomiques, même si Israël n’a jamais voulu reconnaître qu‘il en possédait, et il a fallu des révélations de l’ancien technicien de la centrale nucléaire de Dimona, Mordechaï Vanunu pour savoir qu’Israël possédait plus de 200 bombes nucléaires.


Moyenne des avis sur cet article :  3.09/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Dominique Larchey-Wendling 16 juillet 2008 18:14

    Votre article commence par

    Depuis que l‘Iran a commencé à enrichir son uranium, il existe une vive polémique entre Washington et Téhéran ...

    Permettez moi de douter de cette affirmation. L’antagonisme en Washington et Téhéran date de bien avant la mise en oeuvre de l’enrichissement de l’uranium par l’Iran. En 2004 je crois, l’Iran a fait parvenir une demande de négociation d’un accord de sécurité avec les USA par l’entremise de la Suisse, demande que Dick Cheney a purement et simplement refusée. Le président de l’Iran était encore Khatami à l’époque mais l’Iran faisait déjà partie de l’"axe du mal" avant même qu’on ne lui reproche quoi que ce soit en matière nucléaire.

    L’antagonisme de Cheney et des néocons avec l’Iran a pour motivation la volonté qu’ont les USA de contrôler le pétrole du Moyen-Orient afin d’assurer leur hégémonie stratégique sur leurs vrais concurrents : la Chine, le Russie et l’Europe. Le nucléaire n’a rien à voir avec ça. C’est purement et simplement un prétexte.

    Quand au nouveau président Ahmadinejad, il n’a jamais dit qu’il voulait "exterminer Israël". L’expression "rayer de la carte" est un déformation volontaire des médias occidentaux qui s’empressent d’établir un lien à peine subliminal avec l’arme atomique. Sur la signification de ce qu’il a réellement affirmé (quelque chose comme "Israël doit disparaître de la page du temps") il me semble avoir entendu Ahmadinejad répondre à Pujadas qu’il souhaitait qu’Israël disparaisse un peu comme l’URSS a disparu, en tant que régime politique. En anglais, on parle de "Regime Change" mais ça veut dire exactement la même chose.



    • Coupdetuttut 16 juillet 2008 19:27

      A titre d’information, je ne suis pas sûr à 100%, mais je crois qu’il a dit "L’Etat sioniste disparaitra bientôt des pages du temps"



    • Martin D 17 juillet 2008 14:09

      je confirme aussi avoir lu ça aussi....c’est une manipulation mediatique des va-ten-guerre qui ont utilisé l’expression rayer israel.


    • Martin D 17 juillet 2008 14:18

      israel cherche des ennuis avec tous ses pays voisins...que soit soit l’Irak qui n’était une menace ni pour elle ni pour le monde...que ce soit le Liban, la guerre c’était juste pour casser l’économie touristique du pays qui commençait à sortir la tête hors de l’eau...que ce soit la Syrie, pour ne pas restituer le Golan...ou que ce soit l’Iran, car c’est une puissance grandissante, donc une menace pour israel qui sera obligé de parler d’égale à egale, donc de faire des compromis.

      nombreux sont les declarations du gvnmt sioniste qui dit qu’israel doit être le leader incontesté du moyen-orient même s’il faut faire de gros sacrifice...

      personnellement, israel me fait penser à bush et sa clique d’intégristes


    • pascal 18 juillet 2008 19:22

      Bonjour,

      Je ne comprends pas bien , de qui parle l’Iran en parlant d’Etat sioniste si ce n’est pas d’ Israel ?


    • socrate75 socrate75 5 août 2008 11:23

      à pascal : le président iranien a parlé du régime sioniste et jamais de l’état sioniste, un régime n’est pas un pays.


    • Talion Talion 16 juillet 2008 19:22

      Soupir...

      L’article se termine sur une connerie monumentale : Le président Iranien n’a en effet jamais prétendu vouloir "rayer Israël de la carte" comme de nombreux médias de masse l’on prétendu et répété tels des moutons de Panurge...

      Il a exprimé son voeux de voir "le régime d’occupation (Israëlien en Palestine) être effacé des pages de l’histoire".

      La différence est de taille. Et voilà comment les arguments et désinformations des "va en guerre" sont une de plus disséminés mine de rien.


      • Gül 16 juillet 2008 21:19

        Les USA acceptent aujourd’hui des discussions avec l’Iran à Genève...


        • millesime 17 juillet 2008 10:51

          on peut (et on le doit) être en désaccord total avec un Etat théocratique aux pratiques médiévales, qui ne respecte pas les libertés démocratiques et les droits de l’homme en général.
          c’est aux démocrates iraniens et internationaux de dénoncer les atteintes à la démocratie en Iran et non aux "anciens colonialistes".
          mais force est de reconnaitre que l’Etat souverain iranien n’a pas oublié les leçons de l’Histoire pour assurer la souveraineté du pays. il développe ses technologies, et n’hésite pas à défier les occidentaux cachés sous la "burka" de la "communauté internationale"...

          Qu’y a t-il derrière la menance de guerre en Iran : L’arme nucléaire ou les intérêts composés ?

          la raison officielle est que le pays planifie le développement d’armes nucléaires (alors que le Directeur de l’agence de l’ONU, l’AIEA affirme "qu’il n’a aucune preuve concrète d’un programme iranien d’armement)

          des explications relatives au pétrole à la protection du dollar circulent ...aucune semble suffisante
          qu’y a t-il de spécial en Iran ?
          ici réside une autre possibilité ; l’Iran n’est pas seulemnt une sérieuse menace à cause du pétrole ou du dollar, mais à cause d’une arme financière secrète qui mantient au pouvoir l’emprise mondiale des ...banksters....


          • Dominique Larchey-Wendling 17 juillet 2008 12:37

            L’Iran est constament menacé d’aggression militaire par les "Occidentaux" (comprendre USA et Israël). Il n’est pas très étonnant qu’il "parade" comme vous dites. On peut en dire de même d’Israël qui "parade" en organisant des exercices de bombardements ou de vrais bombardements (Syrie) ... Sans parler des USA qui amassent des bâtiments de guerres dans le Golfe ...

            L’idée que l’Iran poursuit un programme nucléaire militaire n’est pas fondée sur des éléments tangibles... comme l’a montré le rapport NIE 2007 auquel l’auteur fait d’ailleurs référence.

            Le nucléaire n’est qu’un prétexte de plus pour l’aggression que souhaitent les fous dangereux qui hantent la maison blanche autour de Cheney, des néocons et des Likoudnicks sauce Netanyahu.


          • ASINUS 17 juillet 2008 13:30

            "il sera trop tard"

            il est donc trop tard depuis 20ans et plus pour
            l inde
            le pakistan
            israel
            la grande bretagne
            la russie
            la france

            la chine
            les usa seule democratie a l avoir utilisé sciemment comme demonstration de force
            ect
            le fait d etre une democratie n est pas une garantie de non utilisation a contrario etre une théocratie
            n implique donc pas son utilisation

            la Perse " l iran " et la Turquie ne sont pas des etats neufs sous le ciel qu y a t il d illegitime de
            leur part de vouloir compter dans leur region


          • Cug Cug 17 juillet 2008 12:34

            Pour que l’Iran abandonne son programe nucléaire militaire ...
            Que Israel face 50/50 avec la Palestine au sujet de la terre ...
            Que l’US army quitte l’Irak ...
            Cela devrait les soulager un peu ...

            Je tiens aussi à dire que niveau du terrorisme d’état les USA sont les "champions du monde".
            Sinon les USA ne sont pas capable d’attaquer l’Iran sauf "folie" de la part d’une administration US acculée et perdue.


            • Viv 17 juillet 2008 13:56

              Oui, la question se pose pas : l’Iran, c’est pas l’Irak :
              - c’est un grand pays
              - c’est un pays qui a les moyens financiers et militaires de se défendre

              Et aussi et surtout, je pense que les américains en ont assez de voir leur armée s’embourber dans des conflits qui n’ont pour effet que de faire augmenter les prix du baril et dépenser leur argent pour rien à l’autre bout de la Terre.

              Sachant également que grâce à l’Afghanistan et surtout l’Irak, ils ont une réputation de merde auprès de tout ce qui n’est pas occidental !

              Enfin, toutes leurs banques sont en train de se casser la gueule, avec le système qui était mis en place autour... ils ont peut être autre chose à faire que de lacher leur thunes pour aller parader au milieu du désert iranien !

              Ils sont concients de tout ça.

              Les dirigeants américains sont certes un peu limités, mais pas totalement débiles.

              ++


              • Cug Cug 17 juillet 2008 14:14

                Notons au passage que l’économie US vit du dollar et que celui ne s’effondre pas justement parce que le pétrole qui est assez cher en ce moment se paye en ... dollar.


              • fonzibrain fonzibrain 17 juillet 2008 13:56

                les sioniste facsisant sont fou

                et ils pensent de la maniere suivante
                si l’iran a la bombe,c’est fini pour nous on devra faire la paix

                et tout le monde connait la propension sioniste à faire la paix

                donc ils vont les attaquer coute que coute
                et sont pres à sacrifier des millier d’israélien pour tuer des millions d’iranien


                comment on fait pour porter plainte avant que la faute soit comise
                un peut comme un procés preventif,comme leur guerres


                • fonzibrain fonzibrain 17 juillet 2008 13:59

                  Les dirigeants américains sont certes un peu limités, mais pas totalement débiles.


                  bey si justement ils sont totalement débile

                  l’engagement en irak 1 millions de mort et en afganistan nous démontre la profondeur insondable de leur débilité


                • sisyphe sisyphe 17 juillet 2008 14:05

                  On peut penser que les choses pourraient  s’arranger....

                  Les Etats-Unis pourraient rétablir une présence diplomatique en Iran

                  • Cug Cug 17 juillet 2008 14:22

                    L’US army ne peut pas attaquer l’Iran, l’administration US mettait la pression dans l’espoir d’assouplir la pression irainenne en Irak.

                    Le principal souci US est de maintenir ses forces armées en Irak, alors que la majorié des irakiens et des irakiennes demande actuellement le départ des forces d’occupation US.
                    L’administration US tente d’imposer au gouvernement irakien un accord ’innique" lui permettant de contrôler et de piller le pays "légalement".


                  • abersabil abersabil 18 juillet 2008 11:28

                     La propension de l’expansionnisme américain tout comme le sionisme israélien n’a pas de limite ( star war n’est pas anodin), mais ce serait prendre ses rêves ( encore un autre) pour de la réalité, car en réalité ( la vraie celle la) c’est que ces deux entités sont arrivées au top de la détestabilité, reste le temps de leurs érosions certaine, la résistance ne fait que grandir et s’aguerrir d’avantage, le peuple américain plus avisé que ces gouvernants en est conscient , il en est même averti de l’effet boomerang, aussi celui qui joue avec le feu se brûle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès