Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Irlande, le pays où on est heureux ?

Irlande, le pays où on est heureux ?

Selon le Programme des nations unies pour le développement (PNUD), en 2012, l’Irlande est l’un des endroits où il fait bon vivre, car la qualité de son développement humain place ce pays au 7ème rang mondial. C’est ce qu’indique le Rapport sur le développement humain 2013.

Depuis 1990, dans un souci de construire un indicateur de développement qui soit plus englobant, plus centré sur l’homme,… le PNUD calcule un indice de développement humain (IDH) « en faisant la synthèse des indicateurs d'espérance de vie, de niveau d'études et de revenu, pour aboutir à un indicateur composite du développement humain, l'IDH... L'IDH établit un minimum et un maximum pour chaque dimension, appelés balises, et indique ensuite la situation de chaque pays par rapport à ces dernières (dont la valeur varie entre 0 et 1) ».

L’interprétation de l’IDH est simple : plus le score d’un pays se rapproche de 1 (= le nirvana ?) et plus le développement humain dans ledit pays est élevé et plus il devrait y faire bon vivre. Et inversement.
 
Depuis 1990, le PNUD calcule la valeur de l'IDH pour de nombreux pays et établit un classement.

Le graphique suivant dessine l’évolution du classement de l’Irlande.
 
 
La trajectoire de l’Irlande se caractérise par le passage du 21ème rang en 1990, au 5ème rang mondial en 2005. C’est en gros la période du « miracle » irlandais qui s’est surtout concrétisé à partir du début du nouveau millénaire.

Ce qui est plus anachronique, c’est le fait qu’en dépit de la grave crise économique et sociale qui frappe le pays depuis 2008, le classement soit resté le même entre 2005 et 2010 et qu’en 2012, l’Irlande n’ait reculé que de 2 places dans le palmarès de l’IDH.
 
Soit la crise n’a eu que peu d’impact sur l’Irlande, soit ladite crise a été plus sévère dans les autres pays qui auraient connu une baisse plus importante de leur IDH (ce qui n’est pas le cas) ou bien l’indicateur du PNUD n’est pas capable d’embrasser, comme il le prétend, les dimensions essentielles du développement humain.

En 2012, selon le PNUD, il n’y a que 6 pays dans lesquels on peut se sentir plus heureux qu’en Irlande (selon le développement humain mesuré par l’IDH) : la Norvège, l’Australie, les États-Unis, les Pays-Bas, l’Allemagne et la Nouvelle-Zélande.

Pour mémoire, la France est classée 20ème, l’Espagne 23ème, l’Italie 25ème et la Grèce 29ème.
Faut-il suggérer à nos chômeurs d’émigrer vers l’Eldorado irlandais ?

Sources : RDH 1993, 1998, 2002, 2007/2008, 2010, 2013.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 21 mars 2013 09:10

    Bonjour,

    Je reviens d’Irlande il y a 6 mois et plus précisément de Dublin ou j’ai passé une semaine. Ce qui m’a frappé c’est le nombre de mendiant, de tous les ages, assis sur les trottoirs à faire la manche. Je ne sais pas ce que valent ces enquêtes, ces classements et les organismes qui les font mais il y a la réalité qui fait qu’aujourd’hui, en plus d’un nombre croissant de SFD, nombreux sont les Irlandais qui se sont endettés pour acheter leur logement et qui ne peuvent plus le rembourser. Alors, comme Eldorado on fait mieux…


    • julius 1ER 21 mars 2013 11:03

      assez d’ accord avec les internautes précédents concernant ces classements toujours arbitraires et spécieux, on fait dire n’importe quoi à ces classements mais en fait et comme par hasard ce sont toujours des modèles ultra-libéraux qui sont en tête, non pas que l’ultra-libéralisme ait façonné ces pays de façon exemplaire mais souvent on voit un ratio ressources naturelles/ nombre d’habitants très très favorable, ceci expliquant cela...................


      • Bernard Conte Bernard Conte 21 mars 2013 21:21

        Juste un bref commentaire pour signaler que mon papier était ironique. Je tenais à mettre en lumière la connivence des institutions internationales avec le néolibéralisme.

        Il faut à tout prix montrer que le néolibéralisme est la seule voie possible, qu’il apporte la croissance... l’augmentation des revenus, la réduction de la pauvreté, etc.

        Lorsque les faits sont susceptibles de révéler le contraire, on fait en sorte de modifier le fonctionnement du thermomètre... pour nous faire croire que la réalité n’est que fiction et que la fiction des indicateurs construits pas les institutions internationales est la vraie réalité.

         

         

         


        • Esclarmonde Esclarmonde 24 mars 2013 10:12

          Il y a très longtemps que je ne suis pas allée en Irlande et je ne peux pas juger « de visu » ce qui se passe là-bas mais depuis quatre ans que je suis reliée à internet, je me documente parfois sur ce pays que j’avais apprécié et le peu que je sais me fait penser que ce classement est une gigantesque farce ! 


          Je suis par exemple, tombée sur une ONG locale qui fait part d’une augmentation du taux de suicide, de l’alcoolisme et des états de détresse du à l’impossibilité de nombreux ménages de rembourser les hypothèques sur leur logement, nombreux sont ceux qui se retrouve expulsés faute de pouvoir honorer leur dette auprès des banques.

          Ajoutons à ça que j’ai rencontré il y a quatre ans des irlandais qui étaient au chômage à l’époque, ils ont depuis retrouvé du travail mais en France et en Angleterre.... Cherchez l’erreur ! Ce classement c’est vraiment énormissime !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès