Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël, la faute de trop... et pourtant...

Israël, la faute de trop... et pourtant...

Avant toute autre considération, l’honnêteté me dicte d’avouer que mon sang est d’origine juive, bien qu’étant non pratiquant et même totalement agnostique. En somme, je ne suis pas juif pour les juifs, qui me l’ont souvent fait sentir, mais je le demeure aux yeux des fanatiques antisémites de tous bords. J’ajouterai que je ne suis ni pro Palestinien, ni pro Israélien, ces qualificatifs portant en eux l’aveu fondamental du refus de l’autre et le la partialité belliciste, ce « pro », quel que soit son bord, appelant avant tout un « contre » l’autre parti. Or s’affirmer contre l’existence d’un peuple, quel qu’il soit, est un préalable qui rend rédhibitoire l’existence de tout débat. Il en est autrement de se positionner pour ou contre le gouvernement Israélien, pour ou contre le Hamas qui tient les rênes de la bande de Gaza... Et là, il y a beaucoup à dire, encore plus après l’arraisonnement meurtrier de la flottille « humanitaire » opéré lundi dans les eaux internationales entre Chypre et Israël.


Une certaine indulgence pourrait conduire à penser que les israéliens ont été une fois de plus pris au piège par les maîtres en communication du Hamas qui ont orchestré l’opération et su par avance le profit qu’ils pourraient en tirer, ayant vu l’affaire se conclure au-delà de leur plus folles espérances. Mais quand l’histoire se répète avec le même entêtement, quand l’expérience s’avère à ce point inutile, l’indulgence est forcément tarie et fait place à une insondable tristesse teintée d’amertume. A ce niveau d’obstination dans le choix de la pire solution, les dirigeants de l’État Hébreu vont finir par avaliser la thèse d’une collusion plus que tacite avec les extrémistes palestiniens.

On connaissait déjà le rôle considérable joué par les gouvernement successifs de Jérusalem dans le développement et l’affirmation des « Frères Musulmans », puis du Hamas, sous prétexte de lutter contre l’OLP*, un peu à la manière dont les américains ont soutenu les divers groupuscules islamistes qui se sont ensuite regroupés sous la bannière d’Al Qaida. On constate aujourd’hui que le gouvernement de Benyamin Netanyahou insiste dans une direction qui condamne durablement tout espoir de paix et menace la sécurité d’Israël, comme l’opération « plomb durci » de décembre 2008 l’avaient déjà fait, sans parler des conséquences très néfastes de l’injustifiable poursuite de la colonisation. On est donc en droit de se poser la question du véritable but poursuivi, sachant que les arguments pointant la volonté de protéger le territoire hébreu ne tiennent pas, puisque la conséquence de tous ces actes abouti au renforcement du Hamas et à une croissance sans limite de la haine d’Israël et par extension de tous les juifs.

Pendant ce temps, les palestiniens, à la fois victimes de la politique israélienne et, pris en otage par les islamistes à Gaza, voient leurs souffrances s’accroître, tandis que le peuple israélien s’enfonce dans la peur et la paranoïa sans imaginer le moindre recours à la situation actuelle. En parallèle, les médias du monde entier, versant dans un manichéisme mercantile et dangereux, versent de l’huile sur le feu, se laissant manipuler par les plus fins communicants de l’affaire qui, dans ce cas là, ne sont définitivement pas israéliens.

De ce point de vue, une fois de plus, on peut dresser un parallèle entre la désastreuse communication israélienne et celle des américains dans la conduite de leur diplomatie, du moins jusqu’à l’élection d’un Barack Obama dont on attend beaucoup (et peut-être trop) : indifférence vis-à-vis de l’opinion internationale, méconnaissance arrogante de la culture du camp opposé, mépris de toutes les revendications, y compris les plus fondées et volonté de s’enfermer jusqu’à l’extrême dans une logique suicidaire. En face le Hamas joue sur du velours, ayant compris, à l’inverse des Israéliens et des Américains, que la parfaite connaissance de la culture et des faiblesses émotionnelles occidentales est un préalable indispensable à chaque opération. Il a su s’attirer la faveur des extrêmes – à gauche, comme à droite – et la mansuétude de nombreux militants pacifistes de bonne foi, légitimement révulsés par l’absurdité de la politique israélienne et ignorants du vrai rôle joué par l’organisation extrémistes à Gaza, tout autant que de la réalité quotidienne et de l’état d’esprit d’un grand nombre de citoyens israéliens et de juifs à travers le monde.

On est ainsi en droit de s’interroger sur la présence d’authentiques personnels humanitaires de tous pays, dans une opération montée de toute pièce par le Hamas et ses soutiens directs turcs, dans le seul but de faire réagir négativement Netanyahou et sa clique, ses préoccupations purement humanitaires étant davantage une affaire de stratégie que d’humanisme... Oui, franchement, « Qu’allaient-ils faire dans cette galère », si ce n’est involontairement donner plus de poids à un Hamas qui ne parvient toujours pas à étendre son influence en Cisjordanie et n’a aucun intérêt à voir le tragique blocus israélien cesser. Une fois de plus on constate que l’enfer est pavé de bonnes intentions et que le diable peut avoir plusieurs visages, qu’il s’agisse de celui de Khaled Mashaal ou de Benyamin Netanyahou.

Quant au reste du monde et notamment les grandes puissance, il n’est pas vierge pour autant dans cette affaire, n’ayant jamais apporté le soutien nécessaire au palestiniens modérés ni soutenu suffisamment les projets réellement pacifistes comme « L’initiative de Genève » dans les années 90 ou le JCall** actuellement. Car enfin, il aurait été intéressant de voir la conclusion de cette opération « humanitaire » si une demande de débarquement sous contrôle international avait pu aboutir, mettant ainsi le Hamas en porte-à-faux et épargnant à Israël de commettre une fois de plus l’irréparable.

Inch’allah...

  • Voir, une fois de plus, l’excellent « Le grand aveuglement » de Charles Enderlin – Albin Michel 2009

  • ** Jcall : http://www.jcall.eu/


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

149 réactions à cet article    


  • manusan 3 juin 2010 10:55

    Patience, dans une semaine, les malheurs du monde s’arrêteront pendant un mois.


    • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 11:05

      J- 8 j’en peut plus !!!!!!!


    • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:20

      Hélas, vous avez sans doute raison (- ; Tragique trêve offerte aux sponsors et aux tenants du pire libéralisme...


    • robin 3 juin 2010 10:55

      Ca fait un moment que je me demande si les hautes instances gouvernementales à la fois du gouvernement Israélien et des lobbys ro-israélien présent dans les pays du monde ne sont pas tenues par des faux juifs mais des vrais nazis qui auraient ainsi trouvé une solution extraordinaire pour faire exploser Israël depuis l’intérieur. Une autre explication résiderait dans le fait que ses mêmes instances se croiraient chargées du plan divin de se mettre à dos l’humanité entière pour la préparation de l’Harmaguédon, dont évidemment ils croieraient devoir sortir victorieux à la fin.


      • non667 3 juin 2010 20:59

        à robin
        "Une autre explication résiderait dans le fait que ses mêmes instances se croiraient chargées du plan divin de se mettre à dos l’humanité entière pour la préparation de l’Harmaguédon, dont évidemment ils croieraient devoir sortir victorieux à la fin."

        tout à fait le plan divin est écrit au chapitre XVII de la genèse base /fondement du judaïsme, de cette religion tribalo-ethno politico racialo-racistes

        ils seront victorieux  car les seuls à pouvoir creer une arme viro- génétique capable de décimer tous les peuples et d’ épargner le leur car descendant /possédant des gènes uniques /spécifiques : ceux d’abraham (gare aux juifs askénazes aux yeux bleus !)


      • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 11:08

        IL faudrait que les juifs du monde entier, ceux qui ne comprennent plus rien à la politique Israelienne, ainsi que tous les Israeliens qui n’en peuvent plus de cette situation, aillent au bled et pète le mur à coup de marteau piquer, à la facon bosch du travail de pro, version Berlinoise....

        Après on verra bien ce qui se passera !

        On en a ras le cul de cette situation ou tout le monde souffre, et rejette la faute sur l’autre !


        • Firedog Firedog 3 juin 2010 11:41

          Salut Al Batar
          Tout à fait d’accord avec toi ! Personnellement, j’attends que ça ! (enfin, et la CDM, un peu quand même !)


        • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:22

          Oui, certes, ce mur est effectivement un préalable, tant il représente une tache infamante sur la carte de la région.


        • AniKoreh AniKoreh 3 juin 2010 12:38


          Vous êtes un juste, King !!

          (dommage que vous ayez rompu d’autres lances à défendre la corrida. A ce propos, nous ne sommes pas du tout d’accord.. Mais sans rancune.) 


        • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 13:36

          Merci pour vos remarque, effectivement, je pense que malgrè ma religion (qui est la même que celle de l’auteur), je ne peux pas admettre que mes coreligionnaires fassent n’importe quoi, et franchement je vous avoue que je n’en peux plus.

          Quand je me suis inscrt sur ce site, je l’ai fait pour une seule raison. Participez aux discussion sur ce problème. Il se trouve que j’aurai plutot tendance a porter un soutien aux Palestiniens, bien plus qu’aux Isralien, car pour moi la souffrance humaine est plus importante que mon appartenance religieuse. J’avais donc ce besoin d’informer de temoigner qu’il existe des juifs qui ne soutiennent pas israel, car cela serait au dela de leur principe moraux.

          J’avais également fait cela pour tenter de mettre en evidence la différence entre les posts qui sont des soutiens aux palestiniens, et contre la politique Israelienne et ceux qui sont clairement antisémites, car il y en a. Si marquer ma différenciation avec les sionistes est l’un de mes buts, combattre les derives antisémites, l’est tout autant.

          Et puis il y a eu cet evenement du 31/05. Et la franchement je ne savais même plus quoi dire.... a part que j’ai honte. Je n’ai pas eu le courage d’intervenir dans les posts des differnets articles (et il y en a plus de 10 en trois jours), parce que je n’arrivai meme pas a exprimer la honte que je ressent.... Alors bien sur il y a aussi eu des antisemites qui s’en sont donné de bon coeur.... Mais je n’avais plus la force d’acrire quoi que ce soit.

          Je pense que ce que je fais ne sert à rien, il faudrai agir, mais je ne sais pas quoi faire.... J’en ai vraiment ras le cul de cette situation, et je vais me mettre a voir ce qui s’organise réellement et physiquement pour en être.....

          Sinon pour ce qui est de la Corrida, que voulez vous j’y suis sensible, j’aime ca, j’ai aussi une influence culturelle qui a fait que comme ma mère a habité dans le sud Ouest lorsqu’elle a imigré en France, elle a rpis une partie de cette culture et nous l’a transmise. Du coupj’en ai bouffé depuis mon enfance.... Je suis sensible à ce spectacle, et je le défend. Mias je comprend qu’on puisse trouver cela sanglant, et le critiquer. En revanche il ne faut pas l’interdire... Mais nous avons déjà eu cette discussion.


        • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 13:48

          L’auteur n’a pas de religion, il est agnostique (- ;


        • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 13:57

          Ca va avec l’agnostisme !

          Il t’en manque un bout non ?

          Ta maman était juive ? donc tu l’es, meme si tu ne veux pas l’admettre, tu l’es et tu le sera a vie, et le pir c’est que tu le sais.

          Le nazis n’auraient fait aucune différence entre toi et moi. Sincérement j’ai depuis longtemps dépassé le stade de determiner la religion en fonction du niveau de pratique. Tu verra que comme n’importe quel juif, et n’importe quel humain baptisé de n’importe quelle religion, tu retournera vers celle ci durant tes dernières années....

          PS : le tutoiment est une forme de sympathie (à lAméricaine smiley ) plutot qu’un manque de respect !


        • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 14:04

          (- ; sans rentrer dans les détails... même pas, me manque pas de bout (- ; ma mère je m’aurait pas davantage fait rentrer dans une synagogue que dans une église ou une mosquée (ce qui ne m’a pas empêché de le faire par moi-même dans les trois) et mon père n’était pas juif et même pas agnostique, mais total athée...

          Pour ce qui est de la considération d’éventuels nazis sur ma judéïté, oui, je t’approuve et c’est bien là mon seul lien avec le judaïsme. Je serais passé dans les fours comme tout le monde !


        • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 14:05

          Si ce n’est que, n’étant donc pas baptisé, j’aurais pu m’en sortir si l’existence de ma mère n’avait pas été connue (- ;


        • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 15:24

          A l’auteur, autant pour moi, il n’y a que les nazis qui vous auraient pris pour un juif....

           smiley


        • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:29

          @ franck 2012
          Je comprends votre désarroi, mais cette analyse : "Rendes leur dignité aux palestiniens réduits en esclavage par ce peuple cruel , et vous verrez le nombre ’ des fanatiques antisémites ’ fondre comme neige au soleil.« est à la fois trop simpliste et manichéenne, le Hamas n’ayant aucun intérêt à voir la situation s’arranger et luttant pour la permanence du blocus. Mais en dépit de vos affirmations me concernant, je souhaite ardemment que l’on rende leur dignite (effectivement confisquée) aux palestiniens comme à d’autres peuples. Quand au sang juif, il existe bel et bien, puisqu’il a envoyé 17 des membres de ma famille dans les camps, alors qu’aucun d’eux n’avait la moindre croyance religieuse... Et j’aimerais qu’il n’existe pas...
          Quant au » je ne suis ni pro Palestinien, ni pro Israélien " On se demande vraiment alors , ce que vous foutez là .... Il me semble vous l’expliquer en début d’article... ne souhaitant effectivement pas trop débattre avec les gens qui considère l’impossibilité de l’existence de deux états (israélien et palestinien) comme un préalable...
          Respectueusement.


        • Radis Call 3 juin 2010 11:44

          Belle rhétorique qui nous ferait accréditer que les dirigeants israéliens seraient tombés dans le piège tendu par le Hamas...

          Sans blague ? Vos dirigeants seraient si stupides que ça , à se faire piéger par de vulgaires « fanatiques » ? Et quel piège : des commandos, surentraînés et armés jusqu’aux dents , venus du ciel et par la mer , contre des gens désarmés hommes, femmes, enfants du monde entier !

          Et puis ça va bien : vous justifiez toujours vos actes guerriers par la lutte contre les « terroristes » lesquels changent d’étiquette en permanence....

          Et quid de la colonisation , des exactions que votre état , poursuit malgré la condamnation de la plupart des peuples et d’un certain nombre de leurs représentants , quand ils ne sont pas vos inféodés porte paroles ?

          « Honnêtement » je vous le demande .

          La vérité est que vous vous fichez de notre gueule en permanence , que seuls les sionistes , juifs ou non , ne comptent à vos yeux .Et que toutes vos organisations sur le terrain sont là pour les défendre et justifier l’inacceptable, contre toute vraisemblance....


          • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:37

            Je dis exactement le contraire de ce que vous avez lu : non, les dirigeants israéliens ne sont pas tombés dans un piège. Cette excuse ne tient plus.

            Par ailleurs, ce ne sont pas MES dirigeants : vous faites le traditionnel amalgame entre personne d’origine juive, exclusivement française, et israélien. Quand je croise un de mes nombreux amis musulman français ou sénégalais (puisque j’ai des liens étroit avec ce pays d’Afrique), je ne leur cherche pas d’autres dirigeants que ceux de la France (je me passerais bien de ceux que nous avons aujourd’hui au passage) ou du sénégal (- :

            Mais vous ne me semblez pas encore mûr pour débattre de manière apaisée, cette phrase : "La vérité est que vous vous fichez de notre gueule en permanence , que seuls les sionistes , juifs ou non , ne comptent à vos yeux .Et que toutes vos organisations sur le terrain sont là pour les défendre et justifier l’inacceptable, contre toute vraisemblance...." concernant une personne que je ne connais sans doute pas... Et ce n’est sûrement pas en invalidant par systématiquement par l’anathème et l’insulte les gens d’origine juive (non religieux) qui souhaite fondamentalement la paix tant pour les palestiniens que pouyr les israéliens que la situation s’apaisera et inversement...


          • Radis Call 3 juin 2010 14:53

            Dans le doute et face à votre argumentaire virulent j’ai relu votre article...Il est extrêmement ambigu... Visiblement à partir du troisième ou quatrième paragraphe...

            Vous accréditez l’idée que de braves gens se sont fait rouler par le diable Hamas ...

            Le diable a autant de légitimité qu’un dieu protecteur , aimant et éventuellement fouettard...

            Je vous renvoie au « le diable et le bon dieu » de JP Sartre..

            Les deux sont très liés et absolument complémentaires , en miroir...Le diable peut représenter le bien et inversement....

            Autrement dit :« qui fait l’ange fait la bête... »

            Donc je vous ai assez bien compris : disons que votre commentaire complète mon propos, mais je ne retire rien .


          • Bibi la bibine 3 juin 2010 11:53

            La levée du blocus de Gaza est demandée par toute la communauté internationale.


            • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:38

              Et par moi aussi, ne vous y trompez pas...


            • pigripi pigripi 3 juin 2010 12:17

              Je n’y étais pas. Vous non plus. Il n’y avait pas de journalistes professionnels connus dans l’expédition. Pour l’instant, les seuls témoignages directs émanent de militants pro palestiniens, anti sionistes et anti israéliens qui expriment clairement leurs convictions  dans quelques interviews, encore sous le coup de l’émotion.

              La responsabilité des organisateurs de Free Gaza est immense car ils ont en tout connaissance de cause envoyé quelques centaines de personnes au casse pipe en bravant ouvertement ceux qu’ils qualifient de nazisionistes, des israéliens cruels et criminels à leurs yeux.

              Rendons à César ce qui lui appartient.

              Article refusé ar Gagavox

               

              VOIR EN LIGNE :
              Texte
              http://www.freegaza.ps/files/news_images/intro/(0)2DBF70EB6.jpg

               Voyons ce que nous raconte Free Gaza sur ses projets humanitaires en parcourant son site officiel.
               http://www.freegaza.org/fr , l’entité explique sa mission

              Nous voulons brisé le siège de Gaza. Nous voulons réveiller la conscience internationale sur la fermeture de la Bande de Gaza qui est devenue comme une prison. Nous voulons pousser la communauté internationale à revoir sa politique de sanctions et à mettre fin à son soutient à la continuelle occupation israélienne. Nous voulons soutenir le droit de la Palestine à accueillir les internationaux comme visiteurs, observateurs humanitaires, travailleurs humanitaires, journalistes ou autres.

              Nous n’avons pas demandé et ne demanderons pas la permission d’Israël. Notre intention est de vaincre ce siège brutal en utilisant la résistance civile et l’action directe non-violente et d’établir une ligne maritime permanente entre Chypre et la Bande de Gaza.

               

              Il est fort vraisemblable que la majorité des passagers de la flottille Free Gaza ait eu des intentions strictement humanitaires et soient sincères mais elles avaient adhéré à un projet qui disait clairement qu’on ne demanderait pas la permission d’Israël et que son intention était de vaincre ce siège qu’elle qualifiait elle-même de brutal.

              C’est donc en toute connaissance de cause que ces personnes bravaient un blocus brutal.

              Elles ne s’attendaient pas à être reçues avec des colliers de fleurs, elles savaient qu’elles se mettaient en danger vital face à l’ennemi israélien qu’elles disent sans pitié et qu’elles risquaient de perdre leur précieuse cargaison humanitaire au mépris des généreux donateurs puisque des chargements humanitaires traversent régulièrement la frontière pour approvisionner Gaza. Cette cargaison, c’était sans doute un bonus au détriment des donateurs.

              Il est clair que Free Gaza risquait gros dans une entreprise destinée avant tout à provoquer Israël et ses alliés. 

              Free Gaza s’est comportée à l’image des gamins qui volent des voitures, sont poursuivis pas la police, finissent dans un fossé victime de leur propre connerie mais son considérés comme martyrs par leurs copains qui accusent alors la police de crime-qui-ne-restera-pas-impuni et leur érigent des stèles de martyrs comme à Vitry sur Seine. 

              On ne peut pas dans un même temps qualifier les israéliens de nazis, les provoquer ouvertement en affirmant qu’on ne leur demandera pas la permission de rentrer dans les eaux territoriales et ensuite ameuter l’opinion internationale parce qu’on a reçu des coups prévisibles. C’est pourtant ce qu’a fait Free Gaza et tous ceux qui la soutiennent. Les leaders de l’organisation ont en connaissance de cause entrainé dans leur aventure des personnes sincères et généreuses qui pensaient faire du bien aux gazaouis, tout comme les militants de l’arche de Zoé qui pensaient sincèrement sauver de pauvres petits enfants africains.

              Malheureusement, dans toutes les organisations humanitaires, il y a du sentiment mais surtout de la politique et de la manipulation à des fins très éloignées des bons sentiments des bénévoles. 

              Maintenant, Free gaza ne parle plus sur son site que de la liberté de naviguer dans les eaux internationales, soutenue en cela par les gouvernements du monde entier. Et, en effet, il semble que ce soit la seule erreur des Israéliens. Pourquoi n’ont-ils pas attendu que la flottille soit entrée dans leurs eaux territoriales pour arraisonner les bateaux ? Bizarre. Comme ils sont loin d’être idiots la question est de savoir s’ils ont agit délibérément en connaissant les risques, si leurs boussoles se sont emballées, s’ils sont suicidaires ou s’ils avaient des raisons stratégiques qui nous échappent mais que, je l’espère, nous connaitrons bientôt. 

              Il faut avoir le courage de rendre à César ce qui lui appartient et, en l’occurrence de renvoyer les leaders de Free Gaza à leur responsabilité dans la mort de 9 personnes, les blessures des passagers et des militaires israéliens, le retard dans la livraison de biens humanitaires, l’emprisonnement des personnes qu’ils ont entrainées dans une entreprise irresponsable.

              Mais si le but était de rassembler l’Oumma et de faire l’unanimité contre Israël en déclenchant une nouvelle vague d’antisémitisionisme, alors bravo les chefs.

              Quant aux gazaouis, hormis le Hamas, je ne suis pas sûre qu’ils y aient gagné quelque chose.


              • AniKoreh AniKoreh 3 juin 2010 12:56


                Sur la fuite en avant caractérisée des factions les plus dures en Israël, et malheureusement arrivées au pouvoir avec l’assentiment d’un majorité de leurs concitoyens, Raphaël, un autre auteur d’Avox, écrit ceci dans son article d’aujourd’hui : « Je pense qu’Israël a fait volontairement preuve de sauvagerie pour dissuader quiconque de réitérer l’expérience. »

                C’est exactement de cela qu’il s’agit . L’application d’’un précepte fondamental, et constant chez les sionistes, formulé sans exception par tous les leaders, passés ou présents, en Israël. 

                Ceux qui ont contesté ce postulat, ceux qui ont ont rêvé l’empathie avec le peuple palestinien, et ont prôné le dialogue et la paix, sont ostracisés comme « juifs ayant la haine d’eux-mêmes » - c’est le cas de nombre d’intellectuels progressistes -, ou emprisonnés - comme le scientifique Mordechaï Vanunu -, ou même assassinés - comme Itzaak Rabin.

                - « Israël devrait être comme un chien enragé, trop dangereux pour qu’on le contrôle. » - Moshe Dayan. 
                 
                - « Nous devons combattre le Hamas comme les Etats-Unis ont combattu les Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale. » - Avigdor Lieberman, actuel ministre des Affaires étrangères, faisant allusion à l’usage de la bombe atomique.


              • AniKoreh AniKoreh 3 juin 2010 12:57


                La confirmation de cet axiome du sionisme, nous la lirons ici même, dans la journée, avec les commentaires des laudateurs patentés d’Israël. Dans leur interventions, il y aura l’habituelle « palette de nuances », des effets de manches...

                Mais sur le fond, ils seront tous parfaitement d’accord - les assassinats ciblés, les commandos qui défouraillent à tout va, les bombes au phosphore sur Gaza -, tout leur est miel, et justifiable au nom du précepte du « chien enragé ».

                Allez, une dernière citation pour la bonne bouche, toute récente :

                - « Israël a la capacité d’atteindre la plupart des capitales européennes avec ses armes nucléaires . (..) Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans toutes les azimuts, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air ». - Martin Van Creveld, professeur d’Histoire militaire à l’Université hébraïque de Jérusalem.

                A bon entendeur... !


              • AniKoreh AniKoreh 3 juin 2010 12:59


                - « Nos forces armées ne sont pas au trentième rang, mais au deuxième ou troisième rang mondial. Nous avons la capacité de détruire le Monde avec nous, et je peux vous assurer que cela arrivera avant qu’Israël ne disparaisse ». - Du même Van Creveld, toujours, qui préconise par ailleurs la déportation complète des Palestiniens... Sans sourciller.

                - « Les Palestiniens doivent tous être expulsés. Les gens qui luttent dans ce but (au sein du Gouvernement israélien) attendent simplement la venu de la »la bonne personne au bon moment”.«  

                Ce Docteur Folamour nous aura donc charitablement  »prévenu" (comme Tsahal dans les heures précédant l’abordage du Mavi Marmara..) : gare à quiconque prétendrait s’y opposer ! Licence to kill !!


              • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 13:06

                @ Anikoreh
                Je pense qu’en écrivant cela : "Sur la fuite en avant caractérisée des factions les plus dures en Israël, et malheureusement arrivées au pouvoir avec l’assentiment d’un majorité de leurs concitoyens, Raphaël, un autre auteur d’Avox, écrit ceci dans son article d’aujourd’hui : "Je pense qu’Israël a fait volontairement preuve de sauvagerie pour dissuader quiconque de réitérer l’expérience."

                C’est exactement de cela qu’il s’agit . L’application d’’un précepte fondamental, et constant chez les sionistes, formulé sans exception par tous les leaders, passés ou présents, en Israël. 

                Ceux qui ont contesté ce postulat, ceux qui ont ont rêvé l’empathie avec le peuple palestinien, et ont prôné le dialogue et la paix, sont ostracisés comme "juifs ayant la haine d’eux-mêmes " - c’est le cas de nombre d’intellectuels progressistes -, ou emprisonnés - comme le scientifique Mordechaï Vanunu -, ou même assassinés - comme Itzaak Rabin."....
                Vous voyez très juste...
                Le souci dans cette constante des gouvernements israéliens c’est que ça ne permet en rien la dissuasion, ne faisant que mettre de l’huile sur le feu et augmentant les souffrances de tous...


              • AniKoreh AniKoreh 3 juin 2010 18:10


                Eh bien ce ressortissant suédois, il y était, lui ! Ni Turc, ni terroriste du Hamas !

                L’auteur de romans policiers suédois Henning Mankell était à bord d’un des bateaux qui se rendaient à Gaza. Libéré par les Israéliens, il est rentré chez lui. Dans cet article, traduit par le Courrier International, Il rapporte la façon dont l’assaut a été mené par les commandos israéliens :

                L’intervention israélienne, racontée par Henning Mankell


                Henning Mankell a été l’un des premiers Suédois relâchés par les Israéliens. Le Dagens Nyheter l’a rencontré chez lui, dans le centre-ville de Göteborg. Il est installé sur le canapé de son bureau, vêtu de noir et portant les chaussettes bleues données par la compagnie aérienne. Tous ses effets personnels ont en effet disparu lorsque les soldats israéliens ont pris d’assaut le navire à bord duquel il se trouvait pour tenter de rallier Gaza.

                L’écrivain raconte qu’après avoir passé 72 heures sans fermer l’œil, il a enfin pu dormir tout son saoul et qu’il se porte bien en dépit des circonstances. En revanche, il nourrit une grande colère à l’égard des événements, du gouvernement et de l’armée israélienne. « Jamais Israël n’a été autant condamné dans le monde. L’État hébreu s’est enfermé dans une impasse. Le monde aujourd’hui n’est plus celui qu’il était la semaine dernière », assure-t-il.

                « Ce qui me travaille beaucoup, c’est la stupidité israélienne. S’ils avaient voulu nous stopper sans perdre la face, ils n’avaient qu’à détruire les hélices ou les gouvernails et remorquer les navires vers le large. Mais s’engager consciemment dans une confrontation violente et tuer des gens, cela me dépasse », ajoute-t-il.

                Puis il raconte ce qui s’est passé à bord. « J’étais de quart de minuit à trois heures. C’était calme. Je suis allé me coucher, mais je n’ai pas eu le temps de m’endormir car quelqu’un est venu me dire qu’il se passait quelque chose. Nous avons vu des hélicoptères qui larguaient des hommes et nous avons entendu des rafales. Il était alors 4h30. À 4h35, ils ont pris notre navire à l’abordage. Nous étions réunis sur la passerelle, et ils nous ont dit de descendre à l’intérieur du bateau. Il y en a peut-être quelques-uns qui ont pris un peu leur temps et ils se sont immédiatement fait tirer dessus avec des pistolets type Taser. Un autre a reçu une balle en caoutchouc », explique-t-il. « Au bout d’un moment, un soldat cagoulé est venu nous dire qu’ils avaient découvert des armes. Et ce parfait crétin est arrivé avec mon rasoir et un cutter qu’il avait trouvé dans la cuisine. Puis il a déclaré qu’il devait nous emmener avec lui, car nous étions des ’terroristes’ ».

                Lorsqu’on lui demande s’il a eu peur, Henning Mankell répond par la négative. « Je n’ai pas particulièrement peur pour ma personne. Je peux toujours m’appuyer sur l’expérience de la violence que j’ai rencontrée en Afrique. Néanmoins, il subsiste toujours la peur d’être maltraité, même si je savais qu’ils savaient qui j’étais. C’était clair », affirme-t-il. Dans l’attaque, le romancier a perdu, entre autres, son ordinateur, son téléphone portable, son portefeuille et ses cartes de crédit. Il n’hésite à traiter les militaires israéliens de voleurs.

                La veille du départ, il avait travaillé sur le manuscrit de la quatrième partie de la série télévisée sur Ingmar Bergman qu’il est en train d’écrire. Sur la suite à donner à cette affaire, l’écrivain a son idée. « Naturellement, il faut envisager sérieusement de traîner Israël devant la Cour pénale internationale, mais je crois qu’il est important de traiter une chose après l’autre », explique-t-il, et d’ajouter que : « Je vends beaucoup de livres en Israël et je vais voir si j’interdis la traduction de mes livres en hébreu. En même temps, je ne veux pas toucher les mauvaises personnes, donc il faut que j’y réfléchisse ».

              • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 18:28

                Et tous cas, qu’il n’arrête pas de publier en France, je suis un de ses lecteurs assidus....


              • Cogno2 3 juin 2010 12:25

                « je ne suis ni pro Palestinien, ni pro Israélien »

                On se demande vraiment alors , ce que vous foutez là .

                Donc ici n’ont droit de s’exprimer que les pro machin et les pro bidules ?
                Vous voulez qu’on vous laisse le champ libre pour vous étriper joyeusement ?
                Et si vous alliez plutôt le faire la bas en live hein ?
                Ce sont les pro machin et pro bidules qui n’ont rien faire ici.


                • docdory docdory 3 juin 2010 12:26

                  @ Candyman


                  Penchons nous sur votre première phrase , je vous cite : « l’honnêteté me dicte d’avouer que mon sang est d’origine juive, bien qu’étant non pratiquant et même totalement agnostique ».
                  Cette phrase n’a pas de fondement rationnel . en effet :
                  1°) L’être humain est une unité . Par conséquent le sang ne comporte aucun caractère héréditaire que ne comporterait pas le reste de l’organisme. Si votre sang est d’origine x, votre cerveau, votre peau, votre estomac et vos os ( liste non limitative ) sont également d’origine x !
                  2°) Le judaïsme , c’est une religion, et non un caractère génétique. Un juif est quelqu’un qui pratique tout ou partie de la religion juive , et qui croit partiellement ou totalement aux dogmes fondamentaux de la religion juive. Si vous êtes non pratiquant ou totalement agnostique, vous n’êtes par conséquent pas juif.
                  L’antisémitisme est une variante du racisme qui consiste à affirmer deux contre-vérités : 
                  - il existe une « race juive » ( autrement dit , la religion est un caractère héréditaire présent dans le génome ) . Ceci est simplement une contre-vérité scientifique, et ce d’autant que, du point de vue du biologiste , les races n’existent pas, par contre cette erreur scientifique n’est pas, en soi, du racisme.
                  - et d’affirmer ensuite que cette « race » est « inférieure » ( ce qui est constitutif de cette variante du racisme qu’est l’antisémitisme ) .
                  A noter que cette théorie de la race juive ( ou du « sang juif » ) avait été développée par les nazis , pour lesquels un juif converti à une autre religion restait quand même un juif, et qu’il suffisait d’avoir un grand parent juif pour « avoir du sang juif », et donc être juif .
                  Il n’y a pas plus de « sang juif » que de « sang catholique » ou de « sang bouddhiste », de « sang UMP » ou de « sang communiste » . Restons dans le monde réel !


                  • Relka CANDYMAN 3 juin 2010 12:45

                    Comme je le dis plus haut, je ne me considère pas comme juif. Le terme « sang juif »est effectivement une référence au nazisme, dans la mesure où ce n’est pas la question de la religion qui leur faisait qualifier quelqu’un de juif, mais sont origine, donc son sang... C’est ainsi que 17 membres de ma famille ont été envoyés dans les camps alors que la plupart d’entre-eux (à ce que je sais, ne les ayant pas connu par définition) n’étaient en aucun cas liés à une religion. Ma formule est sans doute mauvaise, mais ne me semble pas au coeur du débat.
                    Respectueusement.


                  • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 14:08

                    Il faudrai quand même couper la poire en deux.

                    Si l’on arrive tous a ce mettre d’accord qu’il n’existe pas de sang juif (je me vois mal avec des globules blanc qui ont la bite coupée et un grand nez, dsl c’etait pour dire une connerie !). Il existe, et même bien au dela de la religion, une mentalité juive qui est transmise par l’éducation....

                    Même si l’éducation n’est pas religieuse, il y a des points comme le questionnement perpetuel, qui sont commun à tous les juifs et qu’il choppe depuis leur enfance. C’est certainement culturel, mais pas lié à la religion) mais contre c’est une caractéristique des juifs parce que transmis dans l"education depuis des siecles.


                  • sisyphe sisyphe 3 juin 2010 20:40

                    D’accord avec docdory et Al Batar ; il n’y a, évidemment, pas de « sang juif » ; ou alors, on en a tous un peu... 

                    Sinon, une blague juive (elles sont souvent drôles) : 

                    Un goy demande à un juif : - pourquoi un juif répond toujours à une question par une question ? 

                    Réponse du juif  : - pourquoi un juif ne répondrait pas à une question par une autre question ? 


                  • docdory docdory 3 juin 2010 22:01

                    @ Candyman


                    Effectivement , votre formulation n’est pas au coeur du débat . Néanmoins, pour trouver la solution à un problème , il faut le poser correctement , en éliminant les pensées erronées parasites qui faussent les données du problème .

                  • Internaute Internaute 4 juin 2010 10:24

                    @Doctory,
                    Vous oubliez la principale caractéristique du juif, le corporatiste narcissique. Il voit le monde entier comme gravitant autour de son nombril.

                    Imaginez que les charpentiers fassent un tel corporatisme qu’un fils de charpentier se sente charpentier même s’il est incapable de scier une planche et trouve toujours dans les organisations sociales (politiques ou industrielles) un charpentier qui lui donnera la priorité sur les autres. Etre charpentier n’est pas une race, n’est plus une profession, n’est pas une religion et pourtant cela existe. On pourrait le caractériser par cette phrase « Est charpentier celui qui se sent charpentier et qui est reconnu comme tel par les autres ». L’auteur, de part sa présentation, en est la parfaite illustration.

                    Est charpentier celui qui fait chier les autres en écrivant partout qu’il est charpentier, même dans des situations où tout le monde s’en fout. Un juif qui se sent juif, c’est pareil. Il est significatif que tous les commentateurs juifs d’AgoraVox ont sans exception écrit quelque-part qu’ils l’étaient. Est-ce que les autres écrivent qu’ils sont pianistes ou auvergnats ?


                  • Seth Seth 3 juin 2010 13:01

                    Question :
                    Existe-t-il réellement un peuple juif ? Parce que bon, un juif russe ressemble à un russe, un juif berbère à un berbère, etc... Parce que depuis l’enfance je n’ai jamais compris cette notion de peuple juif...


                    • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 13:44

                      Ben pour être clair, la notion de juif se transmet par le sang, puisque c’est la mère qui donne la religion.

                      Tous les juifs sont donc des fils de juis, qui l’était eux même et ainsi de suite..... Surprenant de savoir que les Levy sont les gens de la tribu de Moise par exemple et que cela date de plusieurs millénaires....

                      Donc a partir du moment ou l’origine est la même et que quelque soit la direction que les personnes ont prises géographiquement, il existe bel et bien un peuple juif, qui n’est absolument pas ncompatible avec l’idée de nation....

                      En effet croire en D.ieu n’a jamais empecher de respecter les loies d’un pays, et d’integrer les valeurs d’un pays.

                      Par exemple, j’aime le foot, les bleus, le calendos, le bordel, essayer de carot un peu les impots, l’ANPE, le pain, Jean Jacques Rousseau, M.E Nabe, Pascal, etc... J’aime pas les touristes qui visitent Paris et qui sont hesitants dans les couloirs du metro, mon patron, le milliardaires, les reformes etc.... Bref je suis un bon francais de religion juive.


                    • rastapopulo rastapopulo 3 juin 2010 14:03

                      Si je peux permettre c’est justement la différence entre peuple et religion qui est soulevé.

                      La question n’est peut être pas fondamental (bien qu’elle est la base du sionisme rien que ça !) mais les origines ethniques ne sont pas les mêmes et donc avec une même religion il y a plusieurs peuples d’origine (comme dans toutes religions).

                      Tu en connais certainement un rayon (j’ai pas trop capté en quoi le nom Levy veut forcement dire descendant de Moise dans les faits) mais tu apprendras qu’il y a moins de constante génétique entre les juifs (de religion donc) de différentes origines (ethnie) que entre des personnes d’une même ethnie.

                      De la même manière il est intéressant de constater que le but est de légitimer la néoIsraël par référence au seul vrai peuple juif, celui originel, mais que finalement même à l’époque des différences existaient dans le culte (j’ai vu que du temps du royaume de Salomon les idoles et le polythéisme avait court, le monothéisme me semble plus un idéal poursuivi qu’autres choses) alors que sans doute ethniquement plus semblable.

                      Oh ironie !


                    • King Al Batar King Al Batar 3 juin 2010 14:58

                      Tout simplement parce que la religion n’est pas un frein pour le reste, mais crée quand même certaines caractéristiques communes qui ne sont pas forcément physiques.

                      En effet, il est surprenant de constater qu’il y a quand même des juifs qui sont tout et leur contraire. D’un côté on pourrait dire qe les juifs, par l’intermédiaire de Marx, on constitué une étape importante du communisme. de l’autre côté on pourrait dire l’inverse avec le capitalisme et le libéralisme.
                      Il n’y a pas clairement de courant de pensée juive, et je pense qu’à la différence des musulmans par exemple, tous les juifs ne vont pas dans la même direction. En effet même s’il existe des courants différents de l’Islam, on peut voir certains comportement ou modes de pensée communes et guidée par la foi.
                      A l’inverse, je pense que chez les juifs, la manière d’eduquer les enfants, fait quelque soit le rapport à la religion que vous avez, vous allez transmettre certaine valeur comme la culpabilité (notion extrèmement importante chez les juifs dans la constitution de leur personnalité) ou le questionnement, que vous ne retrouverez pas de manière si prononcée dans d’autres éducations de cultures différentes.

                      En fait je pense que la religion juive est la religion de la liberté, avec les bons et les mauvais côtés que cela implique. C’est à dire que par rapport au concept de la religion juive, aux histoire qui nous sont enseignés (par exemple celle des X commendements) on voit que la notion la plus importante est la liberté.

                      D’ailleurs si vous voulez qu’on fasse un parallele amusant avec les autres religions, l’Islam est pour moi la religion de l’égalité, car tous les musulmans (hommes) sont égaux devant D.ieu, et la religion Chretienne est vraiment la religion de la fraternité, car c’est à mon sens la seule vrai religion d’amour de son prochain. Amusant donc de constater que la triptique de notre république laique inclut en fait chacune des notion fondamentale des trois religions.....

                      Bon mais pour revenir à ce que j’essaye de vous expliquer et qui n’est pas simple à enoncer, je pense que juif n’est pas simplement une religion, d’ailleurs je ne suis pas religieux, ni croyant, c’est aussi une forme de mécanisme intellectuel qui nous est transmis par une certaine éducation. Il en resulte des raisonnements qui peuvent ensuite être utilisé pour aller dans tel ou tel courant de pensée (qui peuvent être opposé complètement d’un juif à l’autre) Rien de prétentieux je vous rassure, car cette manière de pensée présente autant de défaut que d’avantage.

                      J’espere avoir réussi à vous présenter mon point de vue, qui es très difficile a exprimer, car j’ai moi meme du mal a me le définir....


                    • rastapopulo rastapopulo 3 juin 2010 20:16

                      C’est limpide et j’avais d’ailleurs remarquer cette dissociation au point de pouvoir dire « juif laïque » ce qui est comme même assez osé !.

                      Pour moi c’est loin d’être un avantage cette permissivité et Marx est loin d’être exemple puisqu’il n’a jamais aidé qui que ce soit de son vivant en plus d’être un manichéen inutile. Quand je pense au bolchévisme parlementaire soutenu par l’Allemagne (et a fortiori au bolchévisme non parlementaire soutenu par Morgan), quand je pense à Herzl qui haïssait la religion et enfin quand je vois les rois de l’usure qui nous vende un système de dette perpétuelle en forçant les peuples à des 0 régulations, je ne vois que des avantages à la religiosité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès