Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël : la stratégie de l’escalade

Israël : la stratégie de l’escalade

Le Hamas n’est-il pas déjà assez radical ? En prenant d’assaut de façon ultra-spectaculaire la prison de Jéricho (Cisjordanie), en plein territoire palestinien, Israël n’a pas manqué de susciter la réprobation unanime du monde arabe et d’alimenter plus encore le sentiment de révolte de la population locale. Gagnants sur toute la ligne (dure), les faucons des deux camps.

Peut-on encore parler de processus de paix ? L’armée israélienne a attaqué hier la prison de Jéricho, en Cisjordanie, afin de capturer des activistes palestiniens qui y étaient détenus depuis 2002, sur la foi d’informations faisant état de la volonté du Hamas de les libérer. Des dizaines de jeeps, des blindés et bulldozers ont lancé l’assaut de façon spectaculaire, tuant deux personnes et en blessant dix-huit autres. Les journalistes de l’agence Reuters présents sur place relatent qu’un hélicoptère a même tiré un missile sur l’édifice. Le raid de Tsahal risque de laisser des traces dans l’opinion arabe : on connaît la force symbolique de l’image, et les télévisions du monde entier ont diffusé une séquence où les prisonniers, à moitié nus, étaient tenus en respect par les soldats israéliens. A quoi joue le Premier ministre par intérim Ehud Olmert ? En termes de politique intérieure, son opération est un incontestable succès : ses principaux adversaires ont salué l’initiative et le favori des législatives anticipées du 28 mars se trouve conforté dans sa position. Mais en ce qui concerne la paix avec les Palestiniens, un pyromane ne s’y serait pas pris autrement.

"Un signal fort à la future Autorité palestinienne"

On pouvait à coup sûr tabler sur une réaction violente, et une flambée de colère a effectivement embrasé les territoires : au moins neuf ressortissants étrangers ont été enlevés, des manifestants ont mis le feu au British Council de Gaza et envahi des bâtiments utilisés par l’Union européenne et une ONG américaine, tandis que le centre culturel britannique de Ramallah (Cisjordanie) était lui aussi attaqué. La plupart des otages ont heureusement été libérés au bout de quelques heures, mais deux journalistes français et un coréen étaient encore détenus hier soir. "Je pense qu’un signal fort est envoyé à la future Autorité palestinienne", a estimé le porte-parole d’Ehud Olmert. "Israël a violé l’accord. Israël a commis un crime", lui a fait écho Nabil Abou Rdainah, premier conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas. La principale cible de l’opération, Ahmed Saadate, chef du Front populaire de libération de la Palestine et présumé commanditaire de l’assassinat du ministre israélien du tourisme Rehavam Zeevi en 2001, a été capturé en compagnie d’autres dirigeants du mouvement, tous détenus à Jéricho depuis 2002. Un signal fort, effectivement : Tsahal frappe où et quand elle le veut. Mais ces événements illustrent clairement la conception que se fait l’Etat juif de la souveraineté palestinienne, en n’hésitant pas à mener une véritable opération de guerre en pleine Cisjordanie.

L’ONU exprime sa préoccupation

Le négociateur palestinien Saëb Erekat, dénonçant une "colossale provocation", a estimé que l’attaque israélienne "va affaiblir Abbas et les autres modérés". Olmert donne en effet du grain à moudre aux fanatiques et précipite dans leurs bras les populations de Cisjordanie et Gaza. Avec ce nouveau cran franchi dans la radicalisation, ce sont naturellement les faucons des deux bords qui se frottent les mains. Quant aux occidentaux, ils ressortent de cette affaire la queue basse : la prison de Jéricho était supervisée par des observateurs britanniques et américains, qui ont plié bagage avant l’intervention militaire israélienne, invoquant piteusement des impératifs de sécurité. Un autre signal fort que celui-là. Amr Moussa, le secrétaire général de la Ligue arabe, a du reste accusé Londres et Washington de s’être concertés avec l’Etat hébreu avant l’attaque. Le Conseil de sécurité des Nations-Unies, de son côté, a exprimé sa préoccupation. Et la caravane passe.


Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (80 votes)




Réagissez à l'article

180 réactions à cet article    


  • (---.---.43.89) 15 mars 2006 12:29

    Identifiez ! Deportez ! Eliminez ceux :« qui ont plié »((..)« Le Hamas n’est-il pas déjà assez radical » ![ par Olivier Bonnet 3/15/’06 ].


    • Thucydide (---.---.101.8) 15 mars 2006 13:24

      Vous dites : « un pyromane ne s’y serait pas pris autrement. »

      Certes, mais peut-être s’agit-il d’un contre-feu, dans l’attente des législatives. Tout plutôt que le retour du Likoud au pouvoir.


      • Stephane B (---.---.133.114) 17 mars 2006 14:43

        La moralité est du côté des opprimés du monde Arabe, c’est évident. Nous devrions nous inspirer de leur sens de la justice, de la paix et du respect des religions. On va bientôt devoir justifier le droit à la liberté d’expression en France si on ne suit pas l’exemple des démocraties arabes. Ah ben on vient de me dire que c’est déjà le cas !! Bon ben j’ai rien dit alors... Stéphane B


      • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 17 mars 2006 15:29

        Sous couvert d’humour - vous en possédez assurément, vos 3 commentaires en témoignent -, vous vous contentez de pointer du doigt les « démocraties arabes ». Est-ce le sujet ? Israël peut-il faire n’importe quoi parce que « les Arabes sont pires », lit-on entre les lignes de vos interventions ? J’espère mal vous avoir compris, parce que je trouve cette argumentation un peu légère. Et certainement pas digne d’un démocrate.


      • Stephane B (---.---.40.123) 19 mars 2006 17:23

        je ne fais pas d’humour et je pense que nous sommes d’accord. La pertinence de votre argumentation me comble. vous me donnez une leçon de démocratie et je vous en remercie. mais je suis tellement fatigué...


      • pourquoi (---.---.170.202) 15 mars 2006 14:58

        pourquoi toujour israel !!!! oublier vous que les soldat isralien ont ete capturer des assasins ?????

        a vous tous qui lirai ce message moi je suis juifs et j ai remarquer que le boureau a changer de tete mais la victime reste la meme !!!


        • c florian (---.---.162.39) 15 mars 2006 15:45

          où est l’interet d’aller capturer des captifs ? la france a mis 10 ans à expatrier rachid ramda, elle aurait mieux fait d’envoyer des chars leclerc par le tunnel sous la manche !


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mars 2006 10:40

          Vous avez beaucoup d’humour !


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mars 2006 11:09

          Hilarant !


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mars 2006 11:26

          Mon « hilarant » était en rapport avec : « la france a mis 10 ans à expatrier rachid ramda, elle aurait mieux fait d’envoyer des chars leclerc par le tunnel sous la manche ! »


        • Stephane B (---.---.133.114) 17 mars 2006 14:47

          je pense qu’Israel essaye de toutes ses forces de ressembler aux démocraties du monde Arabe mais ce n’est pas évident. Mais on ne peut pas leur reprocher d’essayer !!


        • jp (---.---.225.231) 15 mars 2006 15:36

          Ce qui m’agace chez les gens comme « pourquoi », c’est que le fait d’appartenir à une confession (juive dans son cas) se traduise en une véritable lobotomisation. Aucun acte n’est répréhensible à partir du simple fait qu’il est commis par « un des siens » . Je suis français, et pourtant je peux approuver ou désapprouver les actions menées au nom de la France. J’ai beaucoup de mal à accepter cet enfermement intellectuel. A part quelques fachos qui feignent d’ignorer le sort des juifs pendant la dernière guerre, tout le monde s’en émeut et condamne. Mais se protéger derrière ce crime après chaque agression israélienne, me paraît pour le moins inconvenante, déplacée. Pour ce qui est des victimes, moi qui suis bien blanc, athée, je pense malgré ce que l’on voudrait nous faire imaginer, il est plus facile d’être juif en France, qu’arabe ou noir, tout simplement parce qu’à part les signes ostentatoires que peuvent également porter les individus d’autres religions, rien ne vous distingue des autres. Non « pourquoi », l’auteur de l’article n’est pas un « bourreau qui a changé de tête », mais simplement un individu qui réfléchit et qui prend du recul, ce que tu devrais apprendre à faire.


          • shlomo (---.---.61.204) 15 mars 2006 15:42

            Je pense les terroristes doivent rester en prison jusqu’à leur jugement pour les meurtres qu’ils ont commis et que leur peine soit à la mesure de leur délit .


            • misterachel (---.---.80.77) 19 mars 2006 11:12

              Au fait Sharon est un terroriste ... On applique ta thése ?


            • danielli (---.---.56.175) 15 mars 2006 15:54

              Israël a voulu montrer, si besoin était, de la force et de la pression qu’il exerce toujours sur les pays arabes en général et sur la palestine en particulier. Je ne suis pas plus choqué d’un acte de guerre courant que de l’arrestation de deux personnes dans la bande de Gaza et dont les sacoches étaient remplies d’explosifs. Sans être pessimiste, il semble que cette guerre durera tout autant que « notre » guerre de cent ans. N’est ce pas cela l’amour des autres ?


              • Romain (---.---.50.212) 15 mars 2006 16:02

                Je pense qu’il aurait été plus juste de titrer l’article : « Proche-Orient : la stratégie de l’escalade »

                En effet, l’escalade dans la provocation et la violence n’est pas un fait à proprement parler israélien, mais celui des deux acteurs. À quoi bon vouloir jouer au petit jeu totalement improductif du « qui a commencé ? »... on pourrait remonter loin et refaire l’histoire, cela n’y changerait rien. Surtout pour les populations de part et d’autre.


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 15 mars 2006 17:40

                  Pour Romain : je suis tout à fait d’accord que le petit jeu du « qui a commencé ? » est parfaitement stérile. Ce n’était du reste pas l’objet de mon article. Simplement, ne mettons pas sur le même plan une organisation terroriste telle que celle qui envoie des kamikazes assassiner des innocents et un Etat de droit ! L’arrivée du Hamas au pouvoir change certes la donne, mais je suis de ceux qui pensent que cette responsabilité va les pousser à plus de modération, en tout cas au pragmatisme, en négociant avec l’Etat hébreu, par exemple, chose impensable tant que ce mouvement restait drapé dans son opposition aussi frontale et jusqu’au boutiste que vaine. Le Hamas prétendait éradiquer Israël ? Les voilà aux commandes de l’Autorité palestinienne, ce qui change tout. Un début de preuve : le choix d’un « modéré » (à l’échelle du Hamas s’entend...) pour former le futur gouvernement. Il s’agit de leur laisser le temps de ne pas avoir l’air de se renier trop brutalement. Or, Olmert pratique avec l’affaire de la prison de Jéricho la politique du pire. Comment le Hamas va-t-il parvenir à tenir ses troupes dans ce climat ? Le premier ministre israélien entend-il pousser les Palestiniens dans les bras de la Syrie et de l’Iran ? S’il s’agit juste pour lui d’un argument électoral, je crains qu’il ne joue à l’apprenti sorcier.


                • Alexandre (---.---.212.160) 15 mars 2006 16:04

                  Monsieur Bonnet,

                  Pourquoi passez vous sous silence le fait que ces hommes qui disposaient de bcp de libertés en contradiction avec les accords signés ds cette « prison » Ce qui a été dénoncé par les observateurs anglais et le gvt anglais.

                  Vous passez également sous silence la raison de cette intervention réussie de Tsahal.

                  « Mais après la victoire du Hamas aux législatives palestiniennes du 25 janvier, l’un des chefs du mouvement islamiste, Khaled Mechaal, avait fait savoir que le groupe comptait libérer Ahmed Saadat. Le 7 mars, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, s’était dit prêt à libérer Saadat, à condition que le FPLP accepte de prendre la responsabilité de son sort. »

                  Source dépêche de l’AP ref. ir/sb/v0/Bg http://fr.news.yahoo.com/14032006/5/l-armee-israelienne-attaque-la-prison-de-jericho-represailles-contre.html

                  Pourquoi une telle information biaisée, partiale et pour tout dire mensongère quand il s’agit d’Israel ou des juifs, attitude habituelle et majoritaire ds les médias français ?

                  Antisémitisme ? Ou alors « critique de la politique étrangère de l’état d’Israel » ? Mais alors pourquoi autant de malhonnêteté ?


                  • Alexandre (---.---.212.160) 15 mars 2006 16:07

                    Je précise que je ne suis pas juif. Je ne suis pas choqué par l’anti-israelienisme, mais j’aime pas les menteurs surtout systématiques sur un sujet précis.


                  • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 15 mars 2006 17:57

                    Il faut tenir compte du contexte de ces déclarations : le Hamas était jusque-là un mouvement extrémiste et il ne peut du jour au lendemain retourner sa veste de façon trop visible. A mon sens, la libération de Saadate était évoquée et encore loin d’être inscrite dans les faits. En intervenant de la sorte, Israël met le feu aux poudres. Et puisqu’il faut se défendre d’être antisémite - je m’y attendais -, sachez que mes enfants sont juifs.


                  • (---.---.212.160) 15 mars 2006 18:18

                    Je ne vous en veux pas personnellement monsieur Bonnet vous n’êtes qu’une des multiples voix qui résonnent à l’unisson sur Israel dans le paysage médiatique français. Je ne vous ai pas accusé d’être antisémite je pose une question. C’est quoi le but ? Donnez votre réponse. Par contre j’ai dit que votre article est malhonnête et je le maintiens. Pourquoi l’information hostile a israel est au minimum partiale et svt mensongère. Mes amitiés à vos enfants mais Staline a été séminariste ça ne l’a pas empêché de fermer des dizaines de milliers d’églises. Enver Hoxha le dictateur albanais était musulman il a fermé ttes les mosquées du pays. Pol pot bouddhiste etc... Sarah Daniel a accusé ds le journal de son père l’armée israelienne de violer des femmes arabes pourqu’elles soient tuées par leur famille sur la foi de la propagande de la TV de l’autorité palestinienne et pourtant son père est un juif algérien français (j’avais lu l’article et j’arrivais pas à le croire sur le coup, j’avais bien raison). Le rectificatif fut minuscule. Alors vous savez votre argument il est un peu facile alors que votre article il est vraiment... enfin je l’ai déjà dit.

                    Lisez les réactions qui accusent Israel de pratiquer une boucherie et des mots de ce genre. C’est sidérant.


                  • Max (---.---.61.142) 18 mars 2006 21:10

                    En quoi accuser Israel de boucherie serait-il sidérant ?


                  • Popol Vhu. (---.---.208.221) 15 mars 2006 16:13

                    Y’en a marre de ces camouflets constants.

                    Je suis juif, non israélite et encore moins sioniste.

                    Je suis écoeuré de ces barbares qui dénaturent une civilisation respectable aux profits d’un fantasme semi-historique qu’est Israel.

                    Marre de voir nos frères palestiniens servirent de camp d’aprentissage en boucherie aux gens qui se disent de mon peuple.

                    Marre de lire partout antisémitisme quand l’extrémisme communautaire joue perpétuellement la provoc.

                    Marre de paraître une bourreau quand je suis qu’un ouvrier Français et Français avant d’être Juif.

                    Marre de sentir qu’indéfiniment Israel me saute à la gueule quand je regarde un miroir.

                    Marre de sentir ces non-regards qui ne me reconnaissent pas parceque je n’ai pas un faciès.

                    Merde je suis Juif et je hais Israel .... Et Gainsbourg tourne sur la platine lui qui pensait ce que je pense....


                    • Alexandre (---.---.212.160) 15 mars 2006 17:22

                      Commentaire très interessant. Etes-vous juif, j’en suis pas sur mais je m’en fous ; Haissez vous Israel ? Vous avez l’air sincère.

                      Et malgre cela vous êtes dans l’obligation de reconnaitre que l’antisémitisme est très fort en France (je le constate aussi ds ma vie quotidienne) et touche aussi les juifs qui préfèreraient se fondre dans la masse et rejetés Israel. Herzl était arrivé à cette conclusion il y a bien plus de 100 ans et avait fondé le sionisme politique. Quod erat demonstrandum.


                    • (---.---.219.63) 15 mars 2006 18:21

                      anti-sémite ? anti-sémitisme ? Quelqu’un peut-il expliquer ce qu’est le « sémitisme » ? ce qu’est un sémite ?


                    • Daniel Bainville-Latour (---.---.219.63) 15 mars 2006 19:52

                      L’agression israëlienne, fût-elle ponctuelle poursuit manifestement deux buts. Le premier est d’ordre intérieur : montrer la fermeté, pour ne pas dire l’audace, du parti Kadima permet d’éviter une surenchère du Likoud à l’approche des élections . L’autre est, tout comme la suspension du versement aux Palestiniens des taxes qui leurs sont dues, de créer une situation chaotique dans les Territoires, pour dénoncer ensuite toute possibilité de négocier.

                      La stratégie israëlienne est pleine de risques. D’abord l’image d’Israël est très dégradée dans le monde, notamment chez les non-alignés. Ensuite, la radicalisation des Palestiniens accroît la menace sur l’Etat Hebreu.

                      Mais il faut comprendre le problème profond et stratégique qui se pose à Israël. Le pays, dès avant 1948, s’est agrandi en permanence par la force, en refoulant les Arabes et cette pratique s’est poursuivie depuis l’indépendance par différentes guerre avec les états voisins et différentes conquêtes de territoires, notamment en 1967.

                      Ce qui n’est pas sans rappeler la façon dont l’Amérique s’est constituée : refoulement et destructions des populations indiennes, ce qui peut expliquer, entre autres raisons , une connivence constante entre les USA et Israël et une pratique identique qui consiste à bombarder et canoner ceux qui sont considérés comme ennemis, où qu’ils se trouvent et au mépris, si nécessaire des règles du droit international.

                      Ou en est Israël aujourd’hui ? L’immigration qui a permis le développement est en panne, voire connait un déficit, Le monde arabo-musulman, plus fécond, accroît le déséquilibre démographique et parallèlement s’enrichit et monte en puissance - et en influence - grâce aux ressources pétrolières ( l’Iran, par exemple ). Il n’est donc plus question de réver au « Grand Israël » mais plutôt de se bunkeriser en se protégeant derrière des barrières, telles que le mur, assorties des derniers perfectionnements technologiques.

                      Un autre sujet de préoccupation est le déclin de l’unfluence, au niveau mondial, du protecteur américain et, au Moyen-Orient même, de son enlisement dans un monde musulman de plus en plus massifié et hostile.

                      Enfin, le retour de la Russie sur la scène régionale est un troisième facteur préoccupant dès lors que Moscou maintient les relations politiques,économiques et commerciales avec les anciens alliés du temps de l’URSS et avec l’Iran voisin. L’invitation du Hamas à Moscou est un signal clair et ferme à cet égard , et qui a parfaitement réussi.

                      Devant cette dégradation de sa situation régionale, Israël peut être tenté de pratiquer l’escalade, certes, de maintenir les Territoires dans l’état de protectorats vassalisés et jouant un rôle de tampon, voire de s’engager dans une spirale : attaque des installations iraniennes par exemple, pour renforcer l’imbrication avec l’Amérique.

                      Ce ne peut être qu’une dangereuse manoeuvre retardatrice, car elle ne modifie pas les fondamentaux défavorables à Israël sur le long terme.

                      D’autant que s’il est tentant d’utiliser le bellicisme actuel de l’équipe Bush, rien ne dit que les élections américaines reconduiront les faucons. Non qu’il faille s’attendre à un revirement américain, l’appui à l’Etat Hébreu étant constant, mais il pourrait diminuer en intensité.

                      L’impasse est donc totale. Sharon, auquel on tente de forger une image d’homme de paix, mais qui a toujours été un faucon en a pris conscience, parce que militaire et réfléchissant en stratège plutot qu’en politique, Ce qui explique son revirement, tout en maintenant une position de force en vue de négociations futures.

                      Son successeur, intérimaire, et qui ne jouit pas de la même aura, ne peut que montrer ses muscles pour ne pas être débordé par le Likoud. Si le parti Kadima l’emporte, il sera toujours possible de faire quelque concessions à la marge, par exemple en reversant aux Palestiniens les fonds qui leur sont dûs. Ce pourrait être un timide début de dégel.

                      Initiative que l’on voit mal le Hamas pouvoir refuser et qui placerait la balle dans son camp.

                      Et permettrait de relancer progressivement le processus de paix.

                      La diplomatie de la canonière est stérile et la situation financière engendrée par le surarmement et les impératifs de sécurité n’est pas tenable a long terme alors que le « terrorisme », combat a-symétrique du faible au fort peut durer éternellement.

                      Pour l’heure, la balle est bien du côté israëlien pour engager le processus de détente et aboutir à une sécurisation de ses frontières et à une coopération avec ses voisins.

                      A cet égard, l’histoire récente de la France peut inspirer. Notre pays est passé , en quelques années, de l’Algérie française face à un monde arabe hostile à l’indépendance algérienne, ouvrant la voie à des relations pacifiées et à une coopération féconde.


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 16 mars 2006 10:42

                      Analyse limpide et, pour tout dire, brillante.


                    • Alexandre (---.---.49.160) 16 mars 2006 14:48

                      Une coopération féconde entre France et Algérie ? N’importe quoi.

                      Monsieur Bonnet ne répond plus. Pourtant même le n°2 du FPLP reconnait comme fondé le mobile israelien.

                      http://www.cyberpresse.ca/article/20060316/CPMONDE/603161045/5675/CPMONDE >>>>>>>>>>>>> Mais la colère visait aussi l’Autorité palestinienne et son leader Mahmoud Abbas, rentré d’urgence en Cisjordanie pour dénoncer le « crime inoubliable » commis à Jéricho.

                      Il y a une semaine, ce dernier avait laissé entendre qu’il pourrait laisser sortir le plus célèbre des prisonniers de Jéricho, si on ne lui imputait pas la responsabilité de sa sécurité. La déclaration a-t-elle ouvert la porte à l’intervention israélienne ? C’est ce que pensent plusieurs observateurs palestiniens.

                      « L’Autorité palestinienne est en partie responsable de ce qui est arrivé », a laissé tomber Khalida Jarrar, numéro 2 du FPLP, lors de la manifestation d’hier. <<<<<<<<<<<<<

                      Au revoir les guignols !


                    • Stephane B (---.---.133.114) 17 mars 2006 15:32

                      Quand on est polit on dit « c’est moi qui pense comme lui ». Et en l’occurence, une chanson de Gainsbourg (le sable et le soldat, 1967). Tu as juste a changer d’avis, ou de CD !

                      "Oui, je défendrai le sable d’Israël, La terre d’Israël, les enfants d’Israël ; Quitte à mourir pour le sable d’Israël, La terre d’Israël, les enfants d’Israël ; Je défendrai contre tout ennemi, Le sable et la terre, qui m’étaient promis Je défendrai le sable d’Israël, Les villes d’Israël, le pays d’Israël ; Quitte à mourir pour le sable d’Israël, Les villes d’Israël, le pays d’Israël ; Tous les Goliaths venus des pyramides, Reculeront devant l’étoile de David. Je défendrai le sable d’Israël, La terre d’Israël, les enfants d’Israël ; Quitte à mourir pour le sable d’Israël, La terre d’Israël, les enfants d’Israël ; Quitte à mourir pour le sable d’Israël, La terre d’Israël, les enfants d’Israël"


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 17 mars 2006 15:39

                      « qui m’étaient promis » ? Par qui ? Quand ? Pourquoi ? Allons, allons, un peu de tenue argumentaire ! Bon, ce n’est pas de vous mais de Gainsbourg, dites-vous (je ne connaissais pas cette chanson). Mais vous la citez en semblant y adhérer. J’espère que vous n’introduisez pas dans le débat le concept fumeux d’une entité supérieure qui aurait élu un peuple entre tous les autres ?


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 17 mars 2006 17:29

                      Cher Alexandre, si, je suis là et réponds toujours. Mais restez courtois, je vous prie (menteurs, guignols). J’ai même publié des précisions sur le sujet, censées figurer en trackback ici, mais que je ne vois pas apparaître. En voici l’adresse : http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2006/03/17/1536241.html Je doute que cela vous satisfasse, mais j’aurais au moins essayé. Cordialement


                    • SAM (---.---.20.156) 18 mars 2006 15:43

                      je suis arabe et je hais l’islamisme mon frere


                    • Stephane B (---.---.40.123) 19 mars 2006 17:35

                      là on touche au fond du problème juif et c’est très interessant. qu’est ce qui vous permets de dire que j’y adhère ??? je la cite en réaction a la personne qui cite gainsbourg. je pense que vous ne connaissez pas la religion juive en tant que telle (ce sont les juifs qui ont choisi la torah, de se soumettre aux commandements, c’est eux qui ont « élu » d.ieu et surtout pas l’inverse). en fait c’est tout simplement la religion juive qui vous dérange...pourquoi aller chercher des arguments politiques alors que le fond et vous le savez, c’est votre mépris de la religion.dans le fond, même si les juifs pensaint être le peuple élu, en quoi ça vous dérange ??vous n’adhérez pas à cette religion, en quoi est-ce votre problème ??avez vous les mêmes jugements hatifs, un peu caricaturaux sur les autres religions ?? je suis juif, pas superieur, pas inferieur...mais j’aime pas trop les gens qui sorte l’argument du peuple élu, ça me met mal à l’aise mais au moins les choses sont claires. mais sinon j’aime bien le mot fumeux.


                    • Olivier Bonnet (---.---.162.69) 20 mars 2006 00:11

                      cher Stéphane, oui, vous avez raison, je suis anti-religieux. Contre toutes les religions. Il n’y a qu’à voir le nombre de victimes que l’on fait en leur nom. Concernant l’histoire du « peuple élu », peut-être avez-vous raison et n’ai-je pas tout compris. bien que ma belle famille soit juive. je pense que nous évitons d’un commun accord tacite les discussions sur le thème de la religion, sachant d’avance les désaccords qui vont naître, ceci explique cela. Je pensais que vous adhériez au texte que vous citez, et ma réaction était alors dictée par cela : je récuse toute argumentation religieuse, et vous savez maintenant pourquoi. Fumeux, j’aime bien aussi ! smiley Fumisterie, pas mal non plus.


                    • Stephane B (---.---.133.114) 20 mars 2006 14:59

                      Vous avez raison encore une fois. Moi je suis anti-politique, anti-sport, anti-manifs, anti-americain, anti-communiste, anti-religieux, anti-athé, anti-fumisterie...mais je crois dans l’homme ! J’aime les qualités mais je deteste les défauts. Je suis contre tout ce qui peux générer des violences entre les hommes, car au final, l’homme n’est jamais à l’origine de la violence, il est toujours la victime des causes qu’il défend. Le problème c’est que le seul point commun à la violence n’est pas l’idéologie, mais l’homme. Quand vous supposez que la religion est responsable de violence, vous infantilisez l’humanité. Vous zapez d’un revers de main ce que les religions ont pu approrter à l’homme, la spiritualité, la coutume, la différence. Je ne pense pas que vous soyez contre la littérature alors que certains ouvrages reprennent des idéologies infectes. Soyons un peu plus responsable et courageux. Les hommes sont parfois cons, parfois violents...et parfois non.


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 mars 2006 15:19

                      Cher Stéphane : c’est beau de croire en l’homme. J’avoue pour ma part que ça ne m’arrive pas tous les jours ! C’est même souvent l’inverse... La religion apporte des bienfaits, du réconfort et tout ce que vous citez ? Oui, sans doute, je dois en convenir. Mais le prix à payer, les guerres de religion, me semble tout de même exorbitant. J’aimerais que les religieux se contentent du message de paix. Las, les religions (sauf le bouddhisme, peut-être) servent de prétexte à de sanglantes dérives fanatiques. Leur récent avatar, l’islamisme, n’a pas fini de faire des victimes. On pourrait aussi parler de George Bush, qui est - on le dit peu - un illuminé qui croit être investi par Dieu d’une mission. On voit, là aussi, où ça l’entraîne... Même s’il est aussi adepte de la religion du dollar ! Enfin, pour ce qui est de la littérature, on peut la défendre tout en rejetant celle qui véhicule des idéologies infectes, ainsi que vous le signalez. Elle tombe du reste sous le coup de la loi. Cordialement


                    • Stephane B (---.---.133.114) 20 mars 2006 16:21

                      Ce que vous dites est vrai. Alors pour en revenir à mon premier mail, où je parlais des démocraties arabes, mon propos vise simplement à essayer de tirer vers le haut plutôt que de justifier vers le bas. Ce qui me gène avec votre article (car tout part de la en fait), c’est que j’y vois une réel idéologie...anti-israelienne, anti-occidentale, anti-americaine...(et je n’ai pas l’impression de m’être trompé même si mon jugement était un peu hatif). Pour moi cet idéologie prend sa source dans la culpabilité que nous avons, et qui est justifié, par rapport à la colonisation. Mais je pense que nous nous trompons de combat.Nous devons soutenir les arabes qui veulent la démocratie, donner la parole aux musulmans pacifistes, et NE PAS TAPER SUR LES ENNEMIS DES FANATIQUES. Nous portons un double coup aux musulmans pacifistes (je ne dis pas modéré car je pense que l’on peut pratiquer un Islam sincère sans dénigrer autrui ; si on parle d’islam modéré cela signifie que l’islam réel est nécessairement fanatique, ce que je ne crois pas) en procédant ainsi : d’une part en justifiant d’une certaine façon l’extrémisme ,en déculpabilisant le terrorisme par exemple, et d’autre part en tuant les arguments des réformistes qui combattent férocement le terrorisme. En justifiant les attentas du hamas, on ne fait pas du mal à Israel, sauf à son image. Par contre on expose les opposants palestiniens à un renforcement du fanatisme, que l’occident et les journalistes comme vous justifie. Je ne suis pas pro-americain, mais si le niveau zero de la démocratie était les EU, je pense que tout n’irais pas si mal.


                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 20 mars 2006 17:23

                      D’accord avec vous pour soutenir les Arabes démocrates et donner la parole aux musulmans pacifistes, mais pas pour soutenir les actions également condamnables des extrêmistes de l’autre bord (je n’ai pas dit que vous le faisiez !).


                    • (---.---.70.159) 15 mars 2006 16:27

                      Que de passion encore une fois !

                      Il y a des faits et ceux ci ne trompent pas.

                      1) Les assassins du ministre du tourisme israelien sont dans cette prison depuis 2002 sous le regard amical des policiers palestiniens et sous la surveillance des anglais et americains.

                      2) Depuis plus d’un an les americains et anglais demandent de facon insistante a ce que les palestiniens assurent mieux leur securite.

                      3) Les palestiniens, Abbas en tete, ne veut que la liberation de ces terroristes du FPLP. Recemment il a donne son approbation pour faire liberer ces assassins malgre les accords internationaux qui veulent qu’ils restent en prison.

                      4) Cette prison est une belle plaisanterie, ces assassins ont acces a ce qu’ils veulent.

                      5) Hier matin les anglais et americains ont quitte les lieux ayant peur pour leur propre securite. Les israeliens agasses savaient tres bien que cela signifiera la sortie des prisionniers.

                      6) Israel est donc intervenu pour arreter ces ordures et les mettre sous ecrou en Israel.

                      Qu’y a t-il de mal la dedans ? Rien, sauf si on est anti israelien dans l’haine, saus si on eprouve un amour profond pour les terroristes et les assassins, sauf si on eprouve une haine viscerale des qu’il s’agit des israeliens, ou des juifs d’ailleurs.

                      Acceptera t-on ici que les juifs ont aussi le droit de se proteger ? de se defendre ? Quand ils disent « Plus jamais ca », ils le pensent, et ce ne seront pas des terroristes islamiques nihilistent qui changeront quelquechose. Israel a le droit de se proteger et nul nation devrait critiquer ce que celles ci font de facon constante.

                      Israel a des raison d’etre agasse, les palestiniens mettent un groupe terroriste au pouvoir, un groupe qui veut la destruction d’Israel et une des premieres mesures prises par Abbas est de demander la liberation d’un chef terroriste. C’est avec ce genre d’individu qu’Israel est presse de faire des concessions comme des retraits de territoires qui d’ailleurs n’ont JAMAIS appartenu aux palestiniens. Les territoires n’ont jamais forme le moindre etat et avant 1967 personne ne le revandiquait comme pays. Alors arretez la haine et l’hypocrisie.


                      • Fred (---.---.155.75) 15 mars 2006 16:37

                        Israel n’a qu’a se retirer de tous les territoires occupes, construire leur mur et dire aux Palestiniens demmerdez vous mais sachez que si il y a un attentat il y aura des repercusions. Au lieu de ca, Israel s’etonne que des generations de Palestiniens qui grandissent dans des camps se fassent facilement manipules par le Hamas. Israel et Palestine sont tous les deux victimes et bourreaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès