Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israel/Palestine, la formule 2 en 1 est-elle possible ?

Israel/Palestine, la formule 2 en 1 est-elle possible ?

De plus en plus d’observateurs, notamment coté palestinien militent pour la création d’un Etat binational comme en temoigne la sortie prochaine du livre de Zayad Clot : Pourquoi il n’y aura jamais d’Etat palestinien. Mais un Etat binational est-il réellement envisageable. 

 Dans le cadre du dialogue relancé par le président Obama, les négociations israëlo-palestinienne sont repris mercredi à Jérusalem. Lors de ces négociations, il sera à nouveau question de créer un Etat palestinien, pour respecter le principe, « deux peuples, deux Etats » esquissé lors des accords d’Oslo en 1993. 
Mais est-il possible de créer un Etat à partir de rien ? De plus en plus d’analystes en doutent et militent pour un Etat bi-national, une nation arc en ciel. Si l’option est séduisante sur le papier est-elle réaliste pour autant ?

La création d’un Etat palestinien est soutenue par la communauté internationale depuis les accords d’Oslo, il y a 17 ans. Mais certains observateurs, notamment coté palestinien remettent de plus en plus en question la création de cet Etat. En effet, selon eux l’Etat palestinien serait bien trop difficile à construire. Et pour cause, dans le cas d’une formation, l’Etat palestinien devrait gérer un territoire coupé en deux puisqu’il intégrerait Gaza et la Cisjordanie. Par ailleurs, la création d’un Etat palestinien supposerait selon eux le retrait d’une grande partie des 500 000 colons présents en Cisjordanie, une éventualité qui parait impossible au regard de la difficulté politique et logistique d’évacuer les 8 000 colons de la bande de Gaza en 2005. 
A supposer que cela soit possible, dans quelle situation économique et politique serait le futur Etat ? Le mouvement national palestinien, très divisé depuis toujours, serait-il en mesure de se recycler en force politique capable de gouverner ? Cet Etat ne serait-il pas trop faible pour échapper à une main mise de l’Iran ou de la Syrie ? Quel statut alors pour Jérusalem Est déja peuplée de plusieurs milliers de colons ? Ce sont toutes ces questions que soulèvent les sceptiques. 

Face à ce mur jugé infranchissable, ils proposent donc un Etat binational. Séduisant à première vue, l’état binational sonnerait ici le glas d’Israël. Cet Etat serait en effet peuplé par une moitié de juifs (6 millions) et par une autre moitié de palestinien. Or l’essor démographique palestinien rendrait les palestiniens rapidement majoritaires. Dans ce cas Israël pourrait il conserver son statut d’Etat Juif ? La réponse est bien entendu négative : Israel devrait alors devenir un Etat laïque. Or que serait Israël sans religion ? C’est l’idée même de l’état juif qui avec la laïcité s’éteindra. Le peuple juif, n’aura alors plus de terre propre, et le sionisme émancipateur n’aura été qu’une parenthèse vaine.
Face à ce dilemme, le fantasme d’un état bi-national n’apparaît plus que comme une fiction idéaliste : face à ce dilemme la solution acceptable reste la création d’un Etat palestinien qui permettrait aux palestiniens de s’émanciper dans une nation, et aux juifs de conserver une terre. N’est ce pas après tout la prérogative de tout peuple ? Refuser la création d’un Etat palestinien c’est prendre le risque certain de prolonger le conflit durant encore des décénnies, au vu des inimitiés entre les deux peuples

La création d’un Etat palestinien est certes complexe mais non pas impossible. Depuis la mort de Yasser Arafat classé 6ème fortune mondiale dans la catégorie souverain et chef d’Etat, l’aide internationale est utilisée à des fins un peu plus claires. Elle permet au très sérieux premier ministre Salam Fayyad de construire la véritable ossature d’un Etat. Depuis 2007, Fayyad construit des écoles, rationnalise les ministères, forme la police, lutte contre la corruption, etc. Ce travail titanesque est signe d’espoir, et porte déjà ses fruits, le PIB cisjordanien a cru de prés de 8% en 2009. La jeunesse de la population palestinienne (60% de moins de 15 ans a Gaza) est porteuse d’espoir pour l’avenir. Pour la première fois depuis 1993 les palestiniens se sont livrés a du statebuilding, préliminaire essentiel a la création d’un Etat.

Un Etat palestinien paraît donc la seule solution durable, et malgré le scepticisme ambiant cet Etat est plus que jamais d’actualité. La paix ce serait peut etre finalement comme l’amour c’est au moment ou on ne l’attends pas qu’elle se présente.

Article inspiré d’un debat entre Ofer Bernstein et Zayad Clot organisé par SPMA

Plus d’analyse sur www.lapetiteboite.over-blog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • non666 non666 20 septembre 2010 13:08

    En fait la creation de l’etat palestinien est deja dans les textes.

    La plupaurd des arguments des opposants ne tiennent pas.

    1) Est il possible de creer un etat a partir de rien ?
    Et Israel c’est quoi ?
    Et les etats unis, c’est quoi ?
    Et le Tigré c’est quoi ?
    Et Erytrée , c’est quoi ?
    Les deux derniers ne sont d’ailleurs que des creations ,destinées a lacher un peu de lest aux musulmans CONTRE des populations animistes ou chretiennes, pour ne pas en avoir a en lacher en Palestine....

    2) Le plan de partage existe et il ne date pas d’oslo : il date de 1947.
    Sa seule erreur est d’avoir creer des frontières absurdes (en fait 6 zones reparties en damier avec une Jerusalem restant zone internationale...)
    Les juifs ont rapidement envahi la zone nord-ouest, originelement destinée aux palestiniens et ont accompli le nettoyage ethnique des arabes en les « poussant » vers le Liban.
    Le hezbollah , c’est ça a l’origine : des palestiniens deplacés « acceuillis » malgrès eux par des communautés chiites financées partielement par l’Iran.

    3) La solution existe t’elle ?
    OUI, il suffit de retracer des frontières , sous le controle des nations unies, responsable du bordel, en donnant aux arabes, km2 par km2 , un espace pour tout ce qui leur a été confisqué.
    Comme il faut preserver la continuité territoriales des deux etats , il n’y a a mon sens QU’UNE SEULE solution :
    a) Expulser des frontières de gaza et de cisjordanie originelles, tellles que definies dans les accords de 1947 , tous les colons juifs.
    C’est deja ce qui s’est passé, en Yougoslavie pour bien des populations avec l’accord de l’onu et la complicité de l’OTAN

    b) Redonner aux arabes l’espace au sud le long des frontières egytiennes et jordaniennes en compensation des territoires du nord ouest volés par les juifs.

    c) Vider tout jerusalem de ses populations pour en faire une zone internationale (siege de l’ONU par exemple)
    Chacune des 3 grandes religions monotheistes ne pourraient avoir qu’un tiers des passeports de « resident » dans le nouvel ensemble qui aurait l’aeroport internationnal sous controle des grandes puissances.
    Une autre solution serait bien sur d’en faire une possession française puisque chacun sait que depuis saint louis, le royaume de jerusalem est sous controle franc....




    Il y a bien sur une deux autres solutions :
    La première proposée par Rockfeller en son temps : recreer un etat juif au milieu du Nevada
    La seconde mise en place par les sovietiques : creer un oblast juif dans l’URSS
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Oblast_autonome_juif


    • fonzibrain fonzibrain 20 septembre 2010 13:11

      l’état bi nationale est la seule solution.


      mais les extrémistes juifs n’en veulent pas

      mieux, le monde continue de tourner à l’envers, plutot que ce soit des juiifs qui immigrent aux usa, c’est les USA qui seraient pret à acceuillir 100 000 palestiniens !!!!!!
      C’est dingue


      • Menouar ben Yahya 20 septembre 2010 14:09

        Il est illusoire de vouloir créer un Etat palestinien, c’est comme si la France était représenté par Paris et Marseille et entre ce serait par exemple l’Italie ! Faudrait que Delanoé s’entende avec Gaudin, c’est pas gagné mais le pari est perdu d’avance lorsqu’il s’agit du Fatah et du Hamas. Même si pour la création d’un Etat palestinien, on revenait aux frontières de 1967, ça ne changerait pas la donne. Il faudrait donc deux Etats Palestiniens, pour Gaza, c’est plus simple, il y a eut décolonisation mais pour la Cisjordanie, c’est Cornélien ! La Cisjornalie est morcelée, c’est devenu un véritable gruyère, partout des colonies et les citoyens palestiniens sont sous contrôle. La décolonisation n’est pas envisageable, aucun politicien israélien ne s’y risquerait ! Revenir aux frontières de 1967, alors les colons tout puissant perdraient de leur superbe pour devenir des « immigrés », les contrôles sur la population civile seraient opérés par des policiers palestiniens et l’immigré israélien pourrait peut être s’il le désir devenir palestinien mais quel que soit son choix, il devra se soumettre aux lois de ce nouveau pays, il devra se soumettre aux contrôles de la police...une telle révolution des mentalités me semble peu réaliste et puis les Palestiniens, nouveaux maîtres du pays auront certainement l’esprit revanchard, ils voudront peut être se venger des humiliations subies...


        • moebius 20 septembre 2010 22:28

          t’a mal au cul toi ?


          • moebius 20 septembre 2010 22:36

            j’utilise personnellement un shampoing douche.J’ai ainsi deux produits pour prix d’un seul et je suis gagnant... mais vous pouvez avoir du shampoing douche démélant ça vous fait trois produits pour le prix d’un seul, c’est nettement plus avantageux..comme la crémiere et l’argent du beurre ou autres faridondaines comme la bonne affaire et la bonne a se faire qui n’ont strictement rien avoir avec cette article mais peuvent détentre un peu l’atmosphére que je trouve lourdingue voir méme con


            • OMAR 21 septembre 2010 10:33

              Omar T.

              La dernière trouvaille des israeliens est de soumettre au référendum chaque accord conclu avec les palestiniens !!!

              Dans les faits, cela se traduit par un éternel repport de l’accord définitif pour la création de la Palestine.

              Plus fourbe et diabolique que cette saloperie, ça n’existe pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lapetiteboite


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès