Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël/Palestine : si vis pacem, fais-la !

Israël/Palestine : si vis pacem, fais-la !

Il est toujours difficile d’aborder la question du conflit israélo-palestinien : accusés de soutenir soit des terroristes soit des colonisateurs, les commentateurs même les plus compétents semblent toujours embarrassés lorsqu’ils décrivent cette situation inextricable.

Car en définitive il est avéré que chaque camp se trouve à la fois responsable et coupable de la situation actuelle, à tel point qu’il est devenu aujourd’hui impossible de déterminer les torts de chacune des partie sans se perdre dans des considérations historiques qui n’ont même plus lieu d’être : depuis plus de soixante ans les choses ont bien changé dans la région, et il apparaît qu’un jugement des responsabilités, comme un retour aux frontières de telle ou telle date sont une aberration pratique. Aujourd’hui nul n’est plus en mesure de revendiquer un territoire clairement défini ; la solution à deux Etats semble plus qu’impossible à réaliser. Tandis que faire les comptes ne ramènera pas les milliers de morts inutilement sacrifiés.

J’ai toujours été frappé par l’absence de solution contenue dans un conflit armé : des troupes sont envoyées se battre contre d’autres troupes pour « sauver » chacun sa patrie, sans que jamais l’un des deux combattants n’extermine définitivement la population ennemie. Ceux qui disent vouloir la fin d’Israël veulent-ils la fin de tous les Israéliens ? Et ceux qui veulent se débarrasser des terroristes palestiniens veulent-ils exterminer tous les Palestiniens ? Car quittes à vouloir la guerre, pourquoi ne pas aller au bout de la logique ? Israël rayé de la carte, ou les Palestiniens définitivement massacrés, est-ce bien cette solution que veulent voir se réaliser les acteurs de ce drame qui dure depuis tant d’années ?

J’ai du mal à croire en cette volonté ; et quand bien même cela serait l’objectif affiché, il faut admettre que si d’un point de vue « pratique » Israël a les moyens pour détruire toute vie palestinienne, les terroristes Palestiniens ne font par leurs actions qu’empirer le sort de leur propre population. Mais qu’est-ce qui empêche donc les Israéliens de supprimer définitivement le « problème palestinien » si ce n’est « la morale » internationale, ou la peur de représailles extérieures ? Et qu’est-ce qui pousse les palestiniens à continuer leurs attaques si ce n’est justement la volonté de pousser Israël à se lancer dans une réaction qui ne serait que l’étincelle permettant des représailles espérées ?

Car si nous pouvons oser ici un peu de « tactique » politique, les Israéliens au pouvoir ont en réalité tout intérêt à ce que des roquettes tombent régulièrement sur leur pays, car ils continuent ainsi de susciter la pitié (et les subventions) d’autres pays comme les non-négligeables Etats-Unis, tandis que les Palestiniens ont eux tout intérêt à voir Israël envahir leur territoire pour susciter la réaction de leurs voisins déjà échaudés.

Mais que les hommes (les peuples, pas leurs dirigeants corrompus) réfléchissent une minute à la réalité objective de leurs comportements : les Israéliens désirent-ils VRAIMENT la mort de tous les Palestiniens, et sont-ils prêts à pratiquer un génocide ouvert sur cette population qu’ils considèrent comme dangereuse, et considèrent-ils que leurs vies valent moins que les leurs propres ?
Les palestiniens désirent-ils VRAIMENT que le conflit dégénère jusqu’à provoquer un chaos dont les victimes se compteront par milliers ?

Seulement si ce n’est pas le cas, alors il apparaît qu’en l’absence d’une telle volonté la guerre est tout simplement inutile ! Et si ce n’est que la peur des représailles qui les en empêche, alors ils n’iront jamais jusqu’au bout non plus. Car en définitive personne n’a plus aucun intérêt à continuer ce conflit ; seuls les dirigeants qui nous poussent à le croire ont un intérêt à cette perpétuation, qui ne fait qu’éloigner les peuples de leur humanité, et qui constitue peut-être pour les hommes de pouvoir le seul recours pour continuer à les exploiter, et pour le monde capitaliste le moyen de purger son système de la crise.

En réalité le seul moyen de trouver une solution qui satisfasse tout le monde n’est pas de préparer la guerre mais de faire la paix, avec un seul et même Etat ouvert dans lequel Israéliens et Palestiniens se mélangeraient jusqu’à oublier qui est qui. Et cette solution, les peuples ne doivent pas attendre qu’elle leur soit proposée par les dirigeants, il faut qu’ils la mettent en place eux-mêmes, maintenant.

Les peuples doivent se réveiller et dire non à leurs dirigeants. Non aux dirigeants palestiniens, non aux dirigeants israéliens. Ce qu’il faudrait leur montrer, ce qu’ils doivent montrer au monde, c’est combien de Palestiniens et d’Israéliens seraient capables de se retrouver, chacun de son côté du mur, pour défiler ensemble pour la paix, et exiger la destruction de ce mur, le faire tomber comme d’autres peuples ont fait tomber le leur avant eux. Car ce n’est qu’ainsi que la paix pourra se faire. En refusant une guerre qui n’est profitable qu’à leurs dirigeants meurtriers, et en faisant la paix par eux-mêmes et pour eux-mêmes.

La seule question qui resterait alors serait de savoir si une telle manifestation serait acceptée et autorisée par ces gouvernants, et si cette manifestation serait relayée par les médias. Pour le reste, il suffirait de faire confiance aux hommes, seuls capables de faire une paix qui ne soit pas une illusion.

 

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  2.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

84 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 23 novembre 2012 08:42

    ce n’est pas pret de changer et tant que la communauté internationale et l’union europeenne continueront de cirer les pompes d’israel, on peut dire que : TOUT VA BIEN ! dans le meilleur des mondes possibles !!!


    • Andreï 23 novembre 2012 08:58

      L’histoire israélo Palestinienne est très longue, on parlerai même de territoire occupé par les sionistes.

      Des migrants colons sont venu en masse dans cette terre appelé Palestine, s’installant dans des kibboutz puis ensuite revêtant une identité : « tu vis ici parce que tes ancêtres sont né ici, tu es juif, tu fais ce qu’on te demande, tu travailleras pour nous, tu vivras ici, et en reconnaissance, fais ce que je te dis et défends cette terre comme si elle t’avais toujours appartenu ».

      Je ne vois en ces gestes sionistes aucune forme de démocratisation, au contraire, on dirai une doctrine : « tu prends ces terres, elles sont à toi, tu les défendras et nul ne pourra s’y opposer ».

      Et pendant ce temps là, les groupes armés israéliens à l’aide des USA et de la France ainsi que de la GB prenant possession des territoires Palestiniens, englouti l’état de la Palestine à sa perte.

      Secundo, l’ONU, fallait bien pardonner les juifs de la shoah en leur offrant une terre (surtout qu’il n’en restaient pratiquement pas beaucoup) alors à qui a profité cet exode. Comme par hasard, juifs américain, ou personne se considérant du sionisme, c’est à dire d’Eretz israel venant de pays comme le bloc soviétique, d’Iran, du Yémen, Irak, du Maghreb (durant les années 60) sont venus s’installer illégalement sur ces territoires.

      La Question ne se pose plus :

      israel a volé la Palestine, elle a volé l’identité Palestinienne !

      Maintenant, on est en 2012, il est impossible qu’israel ne détruise la Palestine, les palestiniens, les soutiens des deux côtés sont fort, le lobby sioniste a toujours un énorme rapport de force, mais tant qu’il y aura des anti-sionistes (Surtout Juif, Chrétien, Musulmans et Athées.), des haredim, ou autre organisation pro-Palestinien, la Palestine continuera à vivre.

      Le combat continue.


      • volt volt 23 novembre 2012 09:09

        la paix est bien l’affaire de cinq minutes, 

        sur une table autour d’un café.
        simple question d’intentions.
        et le fric est là pour, en plus.

        mais cela semble impossible 
        parce que ceux que vous désignez comme dirigeants 
        ne sont plus que dirigés, 
        au service de leurs idéologies respectives mais pas si respectables, 
        et que de spectres en ce spectacle...

        il fut presque étrange, il y a près d’un an, 
        d’observer de jeunes israéliens défilant décidés sous une pancarte où l’on pouvait lire :
        « walk like an egyptian » - 
        attention : c’est loin d’être rien un juif qui se met en marche...
        où sont-ils passés ?

        comme si toutes révolutions arabes ne pouvaient trouver leur seul vrai couronnement 
        que parmi les allumés de tel-aviv, 
        mais passons... 
        passons vite.

        là où je ne peux une minute être d’accord avec vous, 
        c’est sur votre « solution mêlée » des deux peuples etc.
        cela supposerait un juif qui oublierait sa judaïté 
        ou qui en formulerait pour le moins le programme - 
        chose qui ne s’est jamais vue sur des millénaires, 
        une vraie catastrophe, 
        une claire formulation de fin du monde, 
        cent fois pire qu’aushwitz, 
        tout sauf ça.

        • jaja jaja 23 novembre 2012 09:50

          Bon soyons positif ! Je partage avec l’auteur sa conclusion et je suis pour l’État unique où juifs et arabes vivront en paix et jouiront des mêmes droits....

          Pour le reste le texte de l’auteur évacue complètement la situation de colonisé faite au peuple palestinien dont la terre fut confisquée par la force, la terreur et le massacre...
          D’ailleurs l’auteur parle de « terroristes palestiniens » pour parler des combattants sans qui la question palestinienne ne serait plus à l’ordre du jour.... et il oublie de qualifier de terrorisme d’État les massacres régulièrement pratiqués par l’armée suréquipée des colons....

          En fait l’auteur nous dit qu’il est impossible de déterminer qui a tort et qui a raison. Il place sur le même plan le colon venu d’ailleurs et en armes, avec le soutien des impérialistes et de la Russie de Staline, et le colonisé expulsé de sa terre et dont la plupart des descendants sont encore aujourd’hui des réfugiés....

          Bref je pense qu’il connait mal le sujet ou qu’il cherche délibérément à masquer la vérité. Je ne me prononcerai pas sur ce point...

          De toutes façons jamais le colonisateur ne cèdera et acceptera la solution de l’État unique sans y être contraint... La lutte du peuple palestinien (y compris la lutte armée) passe par un changement du rapport de force en sa faveur... Les Révolutions dans le monde arabe qui se débarrassent de dictateurs, faussement anti-impérialistes, et qui ont aussi beaucoup de sang palestinien sur les mains, peuvent être une formidable avancée à condition que les processus révolutionnaires aillent jusqu’au bout et ne puissent pas être détournés par les impérialistes à la manoeuvre....


          • Andreï 23 novembre 2012 10:00

            l’Etat s’appellera Palestine !


          • jaja jaja 23 novembre 2012 12:01

            C’est bien ce que j’ai écrit dans mon com plus haut : « De toutes façons jamais le colonisateur ne cèdera et acceptera la solution de l’État unique sans y être contraint... »

            Donc, contrairement à l’auteur, je ne pense pas qu’un mode de règlement « bisounours » du conflit soit possible.... Seule la lutte du peuple palestinien lui amènera la victoire tôt ou tard....


          • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 23 novembre 2012 15:43

            la Palestine n’a jamais existé, Gaza—>Egypte Cisjordanie ---------> Jordanie


          • Yves Dornet 23 novembre 2012 10:09

            tout à fait matsada...au delà d’ Israël il y a des territoires à conquérir et des peuples à soumettre.


          • Cocasse Cocasse 23 novembre 2012 10:33

            Tout juste.

            Ceux qui manifestent pour la palestine en France et qui traitent Israel d’état colonialiste, sont eux-même des colonisateurs de notre pays la France. Cette contradiction n’a pas l’air de leur venir à l’esprit. Ils se foutent vraiment de la gueule du monde.
            A cela s’ajoutent quelques inconscients bien français mais gauchistes et déracinés.

          • Yvance77 23 novembre 2012 10:53

            « Européens, ce que vis Israël aujourd’hui, vous le vivrez demain ! »

            Faux, cela n’a rien à voir ou si peu.

            La vérité est qu’Israel se comporte aujourd’hui ; comme le firent naguère les Allemands lorsqu’ils envahirent la Pologne et dépouillèrent la population juivo-polonaise de tous leurs droits de citoyens libres. Et que cela vous fassent mal au cul, c’est bien le moindre des maux ! que vous détourniez les yeux pour ne pas accepter cette évident, fait de vous de simples lâches doublés de complices de crime contre l’humanité. Ce qu’ hélas vous avez subit, vous le faites désormais subir... vous ne valez pas mieux... et les salauds savent très bien se tenir la main.

            Vous ne voulez pas d’un état arobo-juif pour une raison très simple aussi, c’est que les naissances arabes étant supérieur aux votreô fait qu’à terme vous serez très vite minoritaire. Et, cela aussi faudrait avoir le courage de le dire.


          • Romain Desbois 23 novembre 2012 11:00

            Cassoce

            non monsieur je suis français , je serai à la manif de samedi et je te merde.


          • Andreï 23 novembre 2012 11:06

            Irak, Lybie, c’était au nom de l’Islam ou du Tamuld ?

            Et c’est qui qui bombarde incessament le Soudan alors que ces derniers n’attaquent JAMAIS l’entité sioniste terroriste du monde ?

            Cocasse, je suis franco-russe et je t’emmerde aussi pour manifester, par contre, tu me rappel ces hasbara qui font croire qu’il sont français mais en fait s’inventent une vie dérisoire.


          • Andreï 23 novembre 2012 11:12

            Mastada, au lieu de raconter des conneries, les Syriens par exemplent vivent très bien entre communautés (Chrétienne et Musulmanes)
            Les Palestiniens aussi, et surtout eux, les Egyptiens aussi, et tout autre peuplade du moyen-orient, jusqu’ à l’extrème orient

            Y’a qu’en israel où le racisme est le furoncle de ce système, vous prenez les musulmans et les chrétiens comme des dhimmi (tiens vous piquez ça au musulmans ?) et vous vous considérez comme une élite.

            C’est à cause de VOUS qu’on ne verra jamais un Obama Français.

            Ce ne sont pas les musulmans qui ont jeté Joseph dans un puit.
            Ce ne sont pas les musulmans qui ont mis le fils de Dieu dans une croix afin de le tuer.
            Ce ne sont pas les musulmans ni les Chrétiens qui ont commis des pêchés sur la « terre d’israel ».

            La paix se construira lorsqu’il n’y aura plus aucun homme sur terre.


          • Yvance77 23 novembre 2012 11:29

            « Personne mieux que les Juifs ne peut mieux ressentir l’atmosphère particulière et inquiétante des périodes pré-totalitaires et chaotiques. Nul peuple ne possède mieux que le peuple juif cette sorte de perspicacité et de prescience des dangers collectifs imminents. »

            Allez en parler aux noirs, eux qui ont aussi vécus des atmosphère et des crimes particuliers. Vous vous pensez perspicace et doté de prescience... comment se fait-il alors que vous ne remarquiez pas que vous êtes simplement un CON !


          • Cocasse Cocasse 23 novembre 2012 11:31

            Vous avez tords de vous fâcher, je n’ai rien contre les FRANCAIS qui estiment devoir manifester. Mais me concernant, je ne prend pas parti dans cette histoire.

            Et je ne saisi pas l’obsession de tout ces grands humanistes en perpétuelle indignation sur la question israel-palestine, alors que dans le monde, il y a bien pire en matière de conflits et de barbarie, de quoi nourrir bien davantage cette obsession. 

          • pilhaouer 23 novembre 2012 11:38

            Nous avons une longue histoire de persécutions et de pogromes

            Oui mais ça ne justifie pas les crimes des sionistes !
            Pas très clairs d’ailleurs, n’est-ce pas ?

            Ben Gourion (1938) : "Si je savais qu’il était possible de sauver tous les enfants Juifs d’Allemagne par leur transfert en l’Angleterre et seulement la moitié d’entre eux en les transférant vers Eretz-Israël, je choisirais celui-ci, parce que nous sommes confrontés non seulement à la comptabilisation de ces enfants mais aussi avec la comptabilité historique du peuple juif. »

            Jugé sévèrement par Simon Wiesenthal qui déclare (1946) :Cela ne nous aurait pas fait de mal d’organiser notre propre procès de Nuremberg contre tous ceux(les dirigeants sionistes) qui n’avaient pas accompli leur devoir envers nous, nos familles et le peuple juif"

            Et, comme on est bien disposé, on ne parlera pas des contacts du Lehi (Ytzhak Shamir) avec les nazis .


          • Shawford Shawford34 23 novembre 2012 12:02

            Ah Yves Dornet alias Thierry Jacob (ou l’inverse ?), a priori le record toutes catégories en matière d’utilisation de pseudos sur AV depuis l’origine.

            Je pense qu’à lui seul, il a coûté autant de budget de la Hasbara que l’équivalent nécessaire pour envahir l’Iran (surtout avec tous les apéros qu’il offre à ses « amis » smiley ).

            Et donc pour justifier ses appointements, il lui faut bien étendre le domaine de la lutte :p smiley smiley


          • Cocasse Cocasse 23 novembre 2012 13:51

            Note bien qu’il aurait quand même pu avoir des soupçons avant, juste en regardant sa bite !

             smiley

          • Andreï 23 novembre 2012 15:07

            L’antisémitisme ne serai pas né sans la haine que vous avez proféré lors de la longue guerre froide entre les deux blocs, vous avez considéré le bloc soviétique comme ennemi, maintenant faut assumer, ceci confère notre engagement lors de la guerre du kippour. :)

            Je reste anti-sioniste et rejette votre victimisation de l’antisémitisme car vous n’êtes pas juifs « à mon propre regard ».

            A contrario, vous êtes comme ces racailles de cité qui jure sur le coran ou sur la vie de ma mère avec une canette de 86 à la main.

            C’est pas comme ça qu’on restera la gueule fermé.


          • Mr. Agora 25 novembre 2012 00:14

            Qu’est-ce qu’on peut rigoler avec vos interventions Andrei .
            Donc enfaite , toutes les religions vivrait dans le meilleur des monde dans les pays Arabes ?
            Mais bien sur . Les coptes vous connaissez ? Et puis bizarre que ces états si « démocratiques » et avenant envers les autre peuplades ( autres que musulmanes) ne soit même pas en mesure d’offrir de l’aide a leur sois disant frères palestiniens .

            Sinon votre petit discours anti-juif de bas-étage gardez le pour vous .
            Le discours « les juifs ont tué le Christ » n’est clairement plus à la mode .
            Maintenant c’est « les juifs détiennent le monde et la finance »
            Même dans vos propos vous avez un train de retard .


          • frugeky 23 novembre 2012 10:22

            La seule question qui reste et la réponse est dans la question.

            La seule solution serait que la communauté internationale s’y mette vraiment, à la majorité de l’ONU, sans possibilité de veto. On n’en est peut-être plus très loin.

            • Romain Desbois 23 novembre 2012 11:08

              Oui que l’ONU applique ses propres résolutions, d’autant qu’elle est à l’origine du bordel tout de même !!!!!

              Et qu’elle commence par envoyer des casques bleus , sur la frontière de 67, sans demander l’avis des belligérants (ou des môchogérants) . Qu’enfin ce ne soit pas l’Israël qui gère les affaires commerciales de la Palestine (c’est un comble quand même).

              Et puisque nous avons la chance de ne pas être directement touché pour la plupart, il faut soutenir tous ceux qui demandent et cherchent la paix des deux côtés.

              Il est toujours plus facile de se haïr que de s’aimer.

              Shalom/Salam/Paco

              Deux peuples, une terre,

              VIVE L’ISRALESTINE !!!!


            • Andreï 23 novembre 2012 15:10

              Bah l’assemblé générale consiste à un vote par pays, donc tout les pays voteront SANS véto.
              C’est le conseil de sécurité de l’ONU qui émet les vétos.
              La Palestine aura fastoche ses 130 pays, mais on verra niveau puissance européenne et surtout l’avis de la FRANCE.


            • Andreï 23 novembre 2012 11:03

              Et voila que ça recommence :
              Tout ceux qui ne sont pas d’accord avec israel sont JE CITE : des racistes musulmans antisémité ou des gens de gauches avare de liberté et d’autres anarchiques fumant de la beeuuu, adepte du solarisme ou du Dieudionné en faction naziste...conquérant de la France de souche.

              Francedesouches, defrancisation, riposte laïc, bivouac id sont des sites pro-sionistes car à chaque article il y a intérêt à défendre israel et la France judéo-chrétienne. J’appelle ça du même pareil. Alors jouer les intérêt d’une partie des cons pour les prendre pour des veaux, vous faites fort, et le plus fort, c’est lorsque ces dernier comme Arno Karsfield passent leur service militaire en israel, se déclarant aimant israel et deviennent ministre de l’intégrations...

              Elle sont où nos valeurs françaises dans toutes ces approches. Vous voulez coloniser nos pensées en admettant les rapproches entre la France et israel ? Rentrer dans un mur l’opinion publique ne sera JAMAIS avec celle des nazionistes.


              • Alpo47 Alpo47 23 novembre 2012 11:05

                En général, lorsqu’on a un furoncle sur une fesse, on se fait inciser pour s’en débarrasser. Les israeliens n’ont vraiment pas conscience du raz le bol général, si ce n’est rejet total, que leur attitude criminelle sans cesse renouvelée, suscite auprès des 7 milliards d’autres humains. Ils sont peut être trompés par le soutien des dirigeants occidentaux, mais ce soutien n’existe pas, ou plus, auprès des populations. Israel est reconnu très majoritairement comme un état terroriste et qui met en danger la paix dans le monde.
                Combien de temps cette illusion durera t-elle ?

                Les israeliens, pourtant largement très éduqués n’ont pas été capables de créer un Etat qui puisse vivre en bonne entente avec les autres habitants du même territoire. La création et l’évolution de l’lEtat d’Israel, avec des objectifs de plus en plus xénophobes, restera une des plus grandes tragédies de l’histoire, car on constate que les enfants des survivants de diverses persécutions peuvent se comporter comme les bourreaux de leurs pères. Les persécutés sont devenus persécuteurs.

                L’histoire et la vie ne servirait donc à rien ?


                • Jean-Pierre Jean-Pierre 23 novembre 2012 11:25

                  Pas facile.

                  La paix américaine n’a pu se faire que par l’extermination des Indiens d’Amérique. Les colons progressaient sous la bannière du christianisme. Ils avaient eu droit à un beau scénario de terre promise, d’œuvre civilisatrice.

                  Peut-être qu’Israël aussi est un état factice, basé sur des mensonges, qui se cache derrière la religion, derrière les plaies de la dernière guerre mondiale.

                  Je ne vois pas où est l’intérêt des populations. Pa chez les personnes de religion juive avec lesquelles nous vivons entre humains.

                  Que cherchent-ils tous ces gens ? Qui sont-ils ? À qui profite le crime ?

                  À chaque fois qu’il y aura des élections en Israël il y aura des massacres de Palestiniens. C’est symbolique. C’est tactique. Souhaitons qu’il soit aujourd’hui impossible de perpétrer les mêmes massacres que dans les siècles passés. Ce n’est qu’un souhait.

                  J’ai bien peur que ceux qui poussent les pions ne soient d’aucune religion, d’aucun pays, et qu’ils sont prêts à exterminer beaucoup d’humains.




                  • leypanou 23 novembre 2012 12:00

                    @caleb irri :

                    L’article est, excusez-moi, à coté de la plaque si je peux m’exprimer ainsi, car dire : 

                    "Mais qu’est-ce qui empêche donc les Israéliens de supprimer définitivement le « problème palestinien » si ce n’est « la morale » internationale, ou la peur de représailles extérieures«  : quelles représailles ? A part des réprobations au mieux verbales, quelles représailles ?

                    Après, vous rajoutez ceci : »Et qu’est-ce qui pousse les palestiniens à continuer leurs attaques si ce n’est justement la volonté de pousser Israël à se lancer dans une réaction qui ne serait que l’étincelle permettant des représailles espérées ?«  : savez-vous ce que c’est vivre dans une prison à ciel ouvert pour 1,5 MILLIONS DE PERSONNES où tout ce qui entre et qui sort est contrôlé par l’état hébreu ? Et c’est vraiment la volonté de pousser l’autre qui les anime ? (Lisez par exemple Jimmy Carter, ancien président des Etats-Unis, qui n’est pas un gauchiste)

                    Et le comble est atteint avec ceci : »les Palestiniens ont eux tout intérêt à voir Israël envahir leur territoire pour susciter la réaction de leurs voisins déjà échaudés" . Vous parlez de quel voisin là ? L’Iran, il n’a pas assez à faire là ? La Syrie : pareil. La Ligue Arabe : c’est vrai, on peut compter sur elle ...pour ne rien faire. Je peux vous citer tous les pays qui ont peut-être une raison quelconque d’intervenir, mais jusqu’à maintenant, à supposer qu’ils soient intervenus, pour quelle efficacité ? (qu’est-ce qu’il a obtenu Tony Blair, l’ancien Premier Ministre britannique, nommé par les 4 entités : les colonisations sont gelées ? )

                    Citez-moi un seul peuple sur la terre pour qui tout ce qu’il achète ou tout ce qu’il vend est contrôlé par un autre ou seulement via des moyens souterrains tolérés par l’Egypte ?


                    • Alliance Rebelle Alliance Rebelle 23 novembre 2012 12:30

                      caleb irri’’ En réalité le seul moyen de trouver une solution qui satisfasse tout le monde n’est pas de préparer la guerre mais de faire la paix, avec un seul et même Etat ouvert dans lequel Israéliens et Palestiniens se mélangeraient’’


                      la conclusion est la seul chose que je partage dans cette article car le conflit n’est pas entre 2 etats , un etat palestien contre un etat israelien ou l’inverse 
                      le conflit est entre un etat , israel , soutenu & financer & armé par les puissances occidental , contre un peuple autochtone , les palestiniens
                      on ne peut soutenir un etat , israel , qui occupe des terres et pratique l’apartheid et une politique colonial meurtriere
                      le regime qui occupe la palestine est condamné a disparaitre , et bientot en verité car c’est juste une question de temps
                      par la suite les palestiniens recupereront leurs terres usurpé et les etrangers de confession juive rentreront chacun chez eux 
                      les palestiniens ne finiront pas comme les indiens d’amerique !

                      • abelard 23 novembre 2012 14:28

                        Voila un argument qui aurait ravi Goebbels,

                        Entre l’Allemagne, civilisation la plus moderne d’Europe ayant donné au monde nombre de philosophes, d’écrivains et de musiciens et « les juifs » décrits par Théodore Hertzl comme des hordes de gueux sales et répugnants, tu aurais choisi l’Allemagne... Antisémite, va !


                      • Cocasse Cocasse 23 novembre 2012 16:44

                        Tu veux du Goebbels bien gras et bien lourd ?

                        Va voir là :

                        Ils en sont au stade où ils revendiquent notre pays !

                      • pilhaouer 23 novembre 2012 13:40

                        @Caleb Irri

                        Il ne vous est pas interdit de vous informer avant d’écrire.

                        Vous écrivez : « ... les commentateurs même les plus compétents semblent toujours embarrassés ... »

                        C’est faux ! Sauf pour ceux qui, envers et contre toute évidence, souhaitent ménager la chèvre et le chou ... .

                        « ... il est devenu aujourd’hui impossible de déterminer les torts de chacune des parties ... »

                        Vraiment ?
                         Lorsqu’une armée bombarde des civils, avec les circonstances aggravantes que ceux-ci sont dans une enclave densément peuplée dont ils ne peuvent sortir, cela s’appelle au regard de la CPI un crime de guerre !

                        " ... j’ ai toujours été frappé par l’absence de solution contenue dans un conflit armé : des troupes sont envoyées se battre contre d’autres troupes ...« 

                        Il y aurait deux armées en présence ?

                         »... les terroristes Palestiniens ne font par leurs actions qu’empirer le sort de leur propre population... « 

                        Pourquoi employer le mot terroriste à l’usage exclusif des palestiniens qui résistent à une occupation ?

                         »Car si nous pouvons oser ici un peu de « tactique » politique, les Israéliens au pouvoir ont en réalité tout intérêt à ce que des roquettes tombent régulièrement sur leur pays, car ils continuent ainsi de susciter la pitié (et les subventions) d’autres pays comme les non-négligeables Etats-Unis, tandis que les Palestiniens ont eux tout intérêt à voir Israël envahir leur territoire pour susciter la réaction de leurs voisins déjà échaudés.« 

                        Cette phrase me donne la nausée, car si les dirigeants peuvent en effet avoir ce type de considérations, je vous rappelle que »l’horrible score" est de 1 à 100 et que renvoyer dans ce cas dos à dos palestiniens et israéliens, c’est un peu accepter ce score comme le rapport de la valeur respective des vies !

                        Je vous invite à lire ceci :

                        Tout va bien ! Aux défenseurs du Grand Israël de Rudi BARNET.


                        • pilhaouer 23 novembre 2012 14:01

                          Oui ? Et il y a actuellement plus de 5000 prisonniers palestiniens en Israël.

                           Rapporté à la population, ce chiffre équivaudrait à près de 70 000 prisonniers politiques en France.

                          Entre 700 000 et 750 000 : Le nombre de Palestiniens qui sont passés par les prisons israéliennes depuis juin 1967, soit près de 20 % de la population des territoires occupés.
                          Entre 45 et 50 % : La proportion, chez les hommes palestiniens de plus de 18 ans résidant dans les territoires occupés, de ceux qui ont séjourné au moins une fois en prison.
                          Entre 2500 et 3000  : Le nombre de prisonniers participant au mouvement de grève de la faim (14 mai).
                          78 : Le nombre de jours de grève de la faim de Bilal Diab et Thaer Halahleh.
                          7 minutes : La durée de visite accordée à la famille de Bilal Diab lors du 76e jour de grève de la faim.
                          27 : Le nombre de députés palestiniens actuellement emprisonnés, soit près de 20 % des parlementaires.
                          218 : Le nombre de détenus mineurs (mai 2012), parmi lesquels 33 âgés de moins de 16 ans.
                          527 : Le nombre de prisonniers condamnés à la perpétuité.
                          449 : Le nombre de prisonniers condamnés à des peines supérieures à 20 ans (hors perpétuité).

                          308  : Le nombre de prisonniers en détention administrative (sans charge et sans procès, renouvelable à l’infini tous les six mois).
                          6 ans : Le temps (record) passé en détention administrative par Salim Ayesh, entre 2001 et 2007.
                          3 ans et 2 mois : Le temps passé à l’isolement par Ahmed Saadat, secrétaire général du FPLP (toujours en cours le 15 mai).
                          477 : Le nombre de prisonniers libérés lors de la première étape de l’échange avec Gilad Shalit. Un échantillon représentatif de la population carcérale  :
                          - détenus depuis en moyenne quatorze ans  ;
                          - 20 % d’entre eux détenus depuis plus de 20 ans  ;
                          - 172 d’entre eux avaient été arrêtés avant les Accords d’Oslo (1994), 54 durant les «  années Oslo  » (1994-2000), 251 depuis septembre 2000.
                          470 : Le nombre de Palestiniens arrêtés dans les deux mois qui ont suivi la libération des 477 (18 octobre-18 décembre 2011).
                          9 542 : Le nombre de Palestiniens de Cisjordanie déférés devant les «  tribunaux militaires  » israéliens pour la seule année 2010.
                          99, 74 % : Le taux de condamnation de ces «  tribunaux militaires  » en 2010.

                          Julien Salingue


                        • Flo-rian Flo-rian 23 novembre 2012 14:03

                          Un bon aimant à Trolls extremistes sionistes ce mot « israel ». Il suffit de le mettre en titre d’un article pour voir aparaitre leur défections écrites. Allez donc vous pallucher devant un poster de BHL mastada dornet et autres, vous nous fatiguez avec vos idées arriérées.


                          • teddy-bear teddy-bear 23 novembre 2012 14:40

                            A l’auteur*

                            Le fait d’ écrire que chaque camp se trouve à la fois responsable et coupable de la situation actuelle, efface des années d’Histoire. Si l’on peu dire que les derniers évènements sont imputables aux deux parties ; on ne peux dire de même de la Genèse du conflit, lequel ne date pas d’il ya 60 ans, mais dès l’application des idées sionistes et l’autorisation de la Grande Bretagne mandataires de constituer en Palestine un foyer juif, qui finira par devenir un Etat. Quant aux frontières elles n’ont jamais été défini par l’Etat hébreu lui-même. Dans le cas qui nous préoccupe, il n’est pas question de Patries, mais de territoires, en attendant la constitution d’une Nation dans chaque camps.Par contre votre interrogation sur la propension des hommes à se battre pour quelquefois des pauvres raisons. Ce qui n’est pas le cas ici puisqu’il y a indiscutablement un agresseur et un agressé.

                            Je doute fortement que les Israéliens veuillent l’extermination des Palestiniens, sauf les enragés israélites. Et que les Palestiniens qui veulent vivre aussi en paix veuillent l’effacement de la carte de l’Etat d’Israël. Jusqu’à présent Tel Aviv n’a été gêné par la peur de représailles, ni des condamnations morales, ni pas les Résolutions de l’ONU.

                            Si Israël a les moyens pour détruire toute vie palestinienne, les terroristes Palestiniens ne l’ont pas et ne leur reste que le terrorisme qui n’a rien à envier aux méthodes de Tsahal pour éviter que la situation empire subrepticement dans les Territoires de Jordanie qui offrira dans le futur proche le même problème de frontières d’Israël d’aujourd’hui.

                            Vous décrivez le modèle révolutionnaire : attaques, représailles, attaques....et soulignez avec justesse l’obligation pour Tel Aviv d’entretenir un climat de guerre, pour des raisons politiques, stratégiques et religieuses., mais selon moi certainement pas dans l’espoir de subsides américains, lesquels ne manqueront jamais par la pression de la diaspora juive. Pour le Hamas c’est à peu près pour les mêmes raisons de vouloir attiser le conflit.

                            Quand à la solution avancée ici et là qui consisterai à la création d’ Etat confédéral ou unique, elle est impossible pour l’Etat juif, car ce serait le désaveu de son autoproclamation de 1948. De plus cela exigerait des concessions déjà accordées par l’Autorité palestinienne que l’ Etat hébreu ne pourrait faire.

                            La fin de votre intervention est bien poétique ou idéaliste, mais restons sur terre, cette solution est irréalisable sans vaincus et sans l’affrontement de deux religions que tout oppose. C’est pourquoi la création d’un Etat palestinien laïc, une autre utopie je le conçois serait la solution et un exemple pour la région entière. En attendant que tous les croyants jettent leurs idées vieillottes par dessus les moulins et qu’une osmose parfaite réunissent les hommes ce que les cultes n’ont jamais réussi à faire.

                            A bon utopiste salut.


                            • Loatse Loatse 23 novembre 2012 14:59

                              Bonjour,

                              Tant que chacun se dispute la terre, le conflit risque de perdurer.... certains partisans d’israel estiment que les frontières ont été établies lors de la conférence de san remo, que l’onu en 1967 a enteriné ce fait, que la ligne d’armistice délimitée en 67 ne peut être reconnue comme frontières...

                              Les partisans de la palestine estiment eux que ces accords de san remo sont caduques...

                              Les uns rappelent les massacres et attentats de l’irgoun et du groupe stern le 1er mars 1947 (notamment)
                              ce à quoi les autres répliquent que le 22 février de cette même année, les hommes d’ Adj Amin al Husseini aidés en cela de déserteur anglais organisèrent un attentat à la voiture piégée en visant les bureaux du palestine post, le marché de la rue ben yehuda, et une agence juive...f aisant des morts et des centaines de blessés...

                              Que furent massacrés des juifs et ce pendant le mandat anglais par les arabes palestiniens, à hebron, safid, jerusalem, et que 900 000 réfugiés juifs ont été spoliés de leurs biens dans les pays arabes, y compris persécutions et pogroms...

                              A ce point là, en arriver à savoir qui a commencé ou combien de morts dans chaque camp ne fait qu’alimenter la polémique sur les forums et ce de manière stérile puisque cette comptabilité morbide (qui n’occulte cependant pas les souffrances vécues par les deux peuples) ne fait aucunement avancer les choses de manière constructive.. à savoir la résolution de ce conflit... que ce conflit s’auto alimente par le désir de vengeance et l’inimitié renforcée à chaque attentat, chaque roquette tirée et ce, des deux cotés...

                              Dont pour ma part je ne vois qu’une issue et celle ci ne passe pas par la reconnaissance de deux nations (ce qui ferait perdurer encore indéfiniment la lutte pour les terres et la constestation des dites frontières) mais bien la création d’un seul état gouverné conjointement par les israeliens et les palestiniens...avec une armée commune...

                              Une dernière chose : s’il n’y avait pas des hommes pour accomplir les prophéties, celles ci ne se réaliseraient pas...


                              • teddy-bear teddy-bear 23 novembre 2012 16:18

                                Les attentats ne sont pas de même nature et pourtant horribles .Les prmiers sont des actes de terrorisme d’Etat certains ont été commis après la création de l’Etat juif :. Dawima les 29 et 30 octobre 1948

                                Les autres, des actes de terrorismes par rejets des envahisseurs, estimé comme tel par les arabes activistes. Ne cherchons plus les premiers incidents qui débouchèrent sur ces tous ces actes, par exemple le massacres d’hébron du15 août 1929 dont vous parlez . Plusieurs centaines de membres d’un comité sioniste militant se rendent devant le Mur occidental, revendiquent leur droit de propriété sur les lieux, brandissent le drapeau national juif et chantent l’Hatikva Provocation qui enflamme les fous de Dieu. Pour la millième fois (lol) je répète qu’il y a eu un agresseur et un agressé, ce que le plus nanar des nanars ne saurait nier. Et qui pourtant explique la suite.

                                Je vous rejoins sur le comptage des victimes, mais la différence de taux des morts et blessée, (les maisons étant trop souvent exclus de ce champ d’investigations) est explicite d’une certaine disproportion des moyens.


                              • Loatse Loatse 23 novembre 2012 16:58

                                @Teddy bear

                                « la différence de taux des morts et blessée, (les maisons étant trop souvent exclus de ce champ d’investigations) est explicite d’une certaine disproportion des moyens. »

                                Certes, mais si la seule solution passe par une « juste proportion des moyens », cela équivaut bien que solution en apparence équitable à plus de morts des deux cotés.. rajoutez la bombe atomique, vous vous retrouvez avec un grand cratère en lieu et place de cette région...

                                Défensive, préventive, ou offensive une guerre reste une guerre...

                                cela dit, il est intolérable que des gens soient expusés de leurs terres, de leurs maisons et que la communauté internationale ne prenne pas les mesures nécessaires pour faire respecter le droit à la propriété des palestiniens..


                              • Constant danslayreur 23 novembre 2012 15:26

                                Con comme un tract mais bon, ça tombe sous le sens aussi, pas supposé être un traité de philo non plus...

                                Sinon c’est marrant (enfin marrant), mais votre citation évoque pour moi l’appel contraire adressé cette fois au peuple élu d’entre tous, par le supposé électeur...

                                "Puisque vous êtes si sûrs que vous êtes les élus bienaimés à l’exclusion de tous les autres, le paradis, sa félicité ad vitam aeternum atchoum, la fin des soucis d’une vie d’homme tout ça quoi, devraient vous être garantis non ?

                                Sachant ça, pourquoi n’appelez-vous pas de vos vœux, la mort et dit autrement pourquoi est-ce que vous avez une telle peur de mourir ? Vous qui plus que tous les peuples de la terre savez que la vraie vie ne commence qu’à ce moment là...

                                A méditer Matsada, enfin si c’est permis par le règlement intérieur évidemment smiley


                              • BlackDjai BlackDjai 23 novembre 2012 15:29

                                Maintenant, vous savez !!!!! 

                                Allez, rentrez dans GAZA si vous êtes aussi forts et courageux que cela, faites nous ce plaisir, SVP, et vous comprendez dès lors le sens de cette phrase !!!!

                                Il est clair que quelqu’un qui vit depuis des années dans une prison à ciel ouvert sous le seul pretexte d’être palestinien, n’a qu’une envie, vous rentrez dedans. Car plutot que de vivre comme un chien toute sa vie, il préfère mourir comme un homme .... voici exactement le sens de leur phrase. Mais, vous, vous n’êtes que des hommes que lorsque l’oncle Sam vous assiste, sans eux, vous n’êtes RIEN et je ne parle même pas du courage de votre armée de pédales.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès