Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël : qui gouvernera demain ?

Israël : qui gouvernera demain ?

Pourrait-on imaginer le scénario suivant : Ellen Johnson Sirleaf à la présidence du Liberia, Michelle Bachelet à la présidence du Chili, Angela Merkel, à la chancellerie allemande, Ségolène Royal à la présidence française, Hillary Clinton à la présidence américaine, et Tzipi Livni au poste de première ministre en Israël ? Trois sont déjà élues, deux briguent les suffrages dans leur pays respectif et une dernière est en attente. Nous allons nous intéresser à la moins connue, Tzipi Livni. Portrait d’une femme d’action.

Une carrière organisée

Tzipi Livni est née à Tel Aviv le 5 juillet 1958 et y vit toujours. Elle est mariée et mère de deux enfants. Elle est la fille d’Eitan Livni, un immigré d’origine polonaise, ancien de l’Irgoun, membre du Likoud et parlementaire. Elle a été lieutenant dans l’armée et a travaillé pour le Mossad au début des années 1980. Elle est diplômée de la faculté de droit de Bar Ilan, et a exercé en tant que juriste, spécialisée dans le droit public et commercial. Tzipi Livni a été une grande supportrice du plan de désengagement des territoires occupés d’Ariel Sharon et s’est impliquée fortement pour que ce plan soit approuvé par la Knesset, notamment en tentant une médiation avec les membres du parti opposés à cette opération. Elle est également considérée comme faisant partie des membres pacifiques du Likoud. Plus près des colombes que des faucons.

Depuis 2001, elle a accumulé une expérience ministérielle considérable, ayant occupé les portefeuilles de la Coopération régionale, de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Immigration, du Logement et de la Construction, de la Justice, puis des Affaires extérieures.

Le 5 janvier 2006, suite à l’hospitalisation du Premier ministre Ariel Sharon, elle déclare aux journalistes : "Nous prions pour Ariel Sharon, et je ferai personnellement tout mon possible pour aider le Premier ministre par intérim à assumer ses fonctions et à prendre les bonnes décisions", mettant fin en même temps aux rumeurs qui prétendaient qu’elle pourrait succéder à Sharon à la tête de la nouvelle formation Kadima.

Tzipi Livni est troisième parmi les têtes de liste du parti Kadima aux élections législatives israéliennes de 2006. Elle devient donc membre de la 17ème Knesset après la victoire du parti aux élections. Tzipi Livni est le premier membre d’un gouvernement israélien à faire la distinction entre les attaques palestiniennes visant des cibles militaires israéliennes et les attaques terroristes contre des civils. Elle déclare ainsi à la télévision américaine, le 28 mars 2006 : «  Somebody who is fighting against Israeli soldiers is an enemy and we will fight back, but I believe that this is not under the definition of terrorism, if the target is a soldier ».

Une pensée structurée

Devant les Nations-Unies, en septembre 2006, Tzipi Livni déclarait : « Chaque victime innocente dans un conflit est une tragédie. Il n’y a pas de différence entre les larmes d’une mère israélienne pleine de chagrin et celles d’une mère palestinienne pleine de douleur. Mais il y a une différence morale entre les terroristes qui cherchent à viser les civils, et les soldats qui ciblent les terroristes tout en cherchant à éviter de porter atteinte aux civils. Pour protéger son intégrité, la communauté internationale doit soutenir cette distinction morale essentielle. Le terrorisme est du terrorisme, même quand on veut l’appeler résistance. Il ne peut être justifié et il ne peut être mis sur le même plan que les actions de ceux qui cherchent à s’en défendre  ».

Le 25 janvier dernier, à Davos, en Suisse, Mahmoud Abbas a estimé que le processus de paix pouvait reprendre, Shimon Peres a déclaré que la paix se "rapprochait" et Tzipi Livni qu’un Etat palestinien était "réalisable.

La citation la plus controversée qu’on lui attribue date du 28 mars 2006 alors qu’elle a déclaré sur les ondes d’une chaîne de télévision étasunienne « Quelqu’un qui combat les soldats israéliens est un ennemi et nous riposterons. Mais je crois qu’il ne s’agit pas de terrorisme si la cible est un militaire. »

Une gestion du risque

Tzipi Livni serait en délicatesse avec son chef. Tout s’est déroulé à la fin de décembre 2006. Le quotidien Maariv a dévoilé le nouveau plan politique de Tsippi Livni, qui prévoyait le lancement de négociations sur les sujets urgents, même en temps de conflit avec les Palestiniens. Parmi ces points considérés comme urgents figurait la libération des détenus (terroristes) palestiniens et la question de Jérusalem. Après la publication, les représentants du Bureau du Premier ministre ont affirmé qu’ils ne savaient pas du tout de quoi il s’agissait et qu’Israël n’accepterait pas un dialogue sur une des étapes de la Feuille de route. Ils ont ajouté que le Premier ministre, Ehoud Olmert, n’était pas au courant du plan politique de Livni. « Nous ne connaissons aucun plan. Nous ne connaissons que l’existence de quelques idées, entendues de la bouche de Livni » ont-ils précisé. Les représentants ont cependant indiqué que la situation entre Livni et Olmert ne s’était pas dégradée comme les relations de ce dernier avec Amir Peretz, le ministre de la Défense. Quoi qu’il arrive, les représentants du Bureau d’Olmert ne se laissent guère impressionner par le plan de Livni : « Il s’agit d’une rencontre avec Salem Fiad qui est déjà hors jeu et avec Yasser Abed Rabou, qui est pour sa part un homme d’Arafat. Nous, de notre côté, nous avons rencontré Abou Mazen et c’est ce qui est important ». Et vlan !

Madame la ministre a réagi ! Elle a déclaré qu’il « était nécessaire de réagir au terrorisme, tout en continuant d’examiner les possibilités qui s’offrent à Israël - et les exploiter ». Livni a ajouté qu’elle était convaincue que « trouver des solutions pour les modérés du camp palestinien faisait partie du combat contre le terrorisme ». La ministre a ajouté : « Les titres des journaux gênent généralement le gouvernement à agir  ».

En janvier 2007, le Likoud a, lors d’une de ses réunions hebdomadaires, annoncé qu’il comptait lancer une vaste campagne contre la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni, de Kadima. Cette nouvelle initiative vient essentiellement du député Israël Katz. Ce dernier a indiqué que de profonds changements étaient à prévoir prochainement au sein du parti au pouvoir, Kadima, suite à l’animosité croissante entre le Premier ministre et Livni. Selon certaines évaluations, cette dernière envisagerait sérieusement de présenter sa candidature à la tête du parti et devenir ainsi la principale rivale d’Olmert et de ce fait, l’adversaire directe du Likoud. La première cible du Likoud, dans le cadre de cette campagne, serait bien entendu le fameux plan élaboré par la ministre dont a parlé récemment le quotidien Maariv.

En dépit des sondages peu flatteurs pour Kadima, plus d’un an après sa fondation par Ariel Sharon, la ministre des Affaires étrangères Tsippi Livni parvient à échapper aux critiques. Elle parvient en effet à poursuivre une carrière prometteuse sans être touchée apparemment par la disgrâce de son parti. Il est vrai que Livni œuvre depuis des mois à soigner sa popularité, tant à l’étranger qu’en Israël, et ne lésine sur aucun effort pour se faire apprécier par ses interlocuteurs. A l’occasion du premier anniversaire de Kadima, Livni a laissé entendre qu’elle envisageait de briguer un jour ou l’autre la direction du pays mais elle a ajouté qu’elle préférait attendre le moment opportun. Pour l’instant, a-t-elle encore précisé, elle se contente d’inciter l’électorat israélien à s’inscrire à son parti afin d’obtenir des voix le moment venu.

Agé de 61 ans, M. Ehoud Olmert, un homme au verbe acerbe qui convoitait depuis longtemps le siège de Premier ministre, n’a pas cette chance auprès des gens ordinaires ni même de ses alliés politiques. Son nouveau poste lui vaut plus de soucis que de gloire. Un an après avoir pris le pouvoir à la suite de l’hémorragie cérébrale qui a plongé Ariel Sharon dans le coma, le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a perdu les faveurs de la population choquée par une série de scandales, selon un sondage du Dahaf Research Institute pour Knesset TV rendu public au début de janvier 2007 : quelque 77% des personnes interrogées désapprouvent l’action du chef du gouvernement, pourtant vainqueur des élections législatives après avoir assuré pendant seulement trois mois l’intérim d’Ariel Sharon. La moitié des Israéliens estime que les événements de 2006 sont à l’origine de ses difficultés mais pour 31%, c’est sa personnalité. 60% s’interrogent sur son intégrité.

Questions

  1. Les femmes s’élèvent de plus en plus au niveau des chefs d’État. Est-ce le début d’un temps nouveau ?
  2. Avec une réputation de colombe dans un environnement de faucons, Tzipi Livni peut-elle accéder à des fonctions de chef d’État
  3. Comment serait perçue l’arrivée d’une femme dans un État comme Israël ?

Documents joints à cet article

Israël : qui gouvernera demain ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 12:47

    Pour le moment c’est Israël qui dicte ses lois au monde avec la complicité de l’immonde !

    Et en France, c’est le CRIF !

    Du reste, j’ai toujours à côté de moi, un sac avec ma brosse à dents, au cas où l’on m’emmenerait dans un camp !


    • LE CHAT LE CHAT 22 février 2007 15:34

      @grougroui

      Avec un président qui harcèle sexuellement ses secrétaires et un premier ministre corrompu jusqu’à la moelle ,Israel est vraiment au top pour donner des leçons de morale politique à ses voisins !


    • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 16:34

      Adama,

      « notre vieux général (Sharon) avait gagné ses galons sur les champs de bataille ce n’était pas un arriviste, mais un David des temps modernes. »

      Drôle de « David »... smiley

      Question,

      En tant que criminel notoire, « Charogne » va-t-il être enterré avec ses galons et médailles (Papon) ?


    • (---.---.138.115) 22 février 2007 17:26

      Et bien si justement. Israël montre ce qu’est une vrai et grande démocratie, où une simple citoyenne peut poursuivre en justice jusqu’aux plus haute autorité de l’état quand il se comporte mal, sans aucune collution entre le judiciaire et le legislatif.

      Des leçons ils pourraient par exemple à donner à notre propre pays où un président Chirac mouillé jusqu’au cou dans les scandales de la Mairie de Paris, d’emplois fictifs, de financement des partis, etc ne peut même pas être entendu par un juge.

      Combien d’hommes politiques français impliqués dans des affaires ? Tous les pays rencontrent ce genre de problème, ce qui en fait éventuellement des pays ou des systèmes politiques immoraux serait que ces hommes politiques ne soient pas poursuivis. Et comme chacun peut le constater, Israël est un exemple dans ce domaine.


    • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 22 février 2007 20:06

      Remarque ça ne sort pas de la famille !


    • ZEN zen 22 février 2007 12:57

      Je doute fort qu’une femme change qui que ce soit dans une politique crispée sur ses seuls intérêts, surtout quand on connait son passé (« Elle a été lieutenant dans l’armée et a travaillé pour le Mossad au début des années 1980. »)Mme Golda Meir ne faisait-elle pas partie des faucons ?


      • LE CHAT LE CHAT 22 février 2007 15:36

        les allemands de l’est servaient fidèlement la stasi aussi, comme dans tout régime basé sur l’oppression !


      • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 16:45

        Adama donne cette précision importante :

        « chaque femme dans notre beau pays est soldate(deux années et trois pour les hommes) », donc, tout israélien est soldat par la force des choses.

        Soit, ceci est connu de tout le monde, mais comme le déclare Tzipi Livni :

        « Il n’y a pas de différence entre les larmes d’une mère israélienne pleine de chagrin et celles d’une mère palestinienne pleine de douleur. Mais il y a une différence morale entre les terroristes qui cherchent à viser les civils, et les soldats qui ciblent les terroristes tout en cherchant à éviter de porter atteinte aux civils. »(Article de l’auteur)

        Ma question est la suivante :

        Par quelle morale et suivant quelle loi décrète-t-on qui est civil et qui est terroriste ?

        La morale de l’occupant et la loi du plus fort ?


      • ZEN zen 22 février 2007 17:47

        @ Adama

        Je ne vois pas vraiment la différence entre les travaillistes et le Likoud actuellement au niveau des faits. Sharon ou Perès : la peste ou le choléra ?Le ministre de la défense n’est-il pas un ancien responsable syndical ?

        Si on revenait au bon sens de Begin ou de Shlomo Ben Ami ?..


      • (---.---.138.115) 22 février 2007 18:01

        « Je ne vois pas vraiment la différence entre les travaillistes et le Likoud »

        Je crois bien que ça n’étonnera personne, Gauche, droite, centre, pas de différence pour papy zen, il vomi de la même manière sur les trois. D’ailleurs je suis sur que tu voterais volontier LAU si tu le pouvais.

        Mais c’est vrai que j’oubliais que Zen le papy geo-politicien retraité de l’éducation nationale aime le peuple Israélien, il deteste juste ses institutions, ses dirigeants (droite, gauche, c’est la même chose pour lui), ses militaires (mais que leur reste t’il pauvre guignol). C’est pour ça qu’il vomit dessus dès qu’il en a l’occasion et vient systématiquement hurler avec les islamistes qui pullules sur ce fora. C’en devient pénible à la fin ?


      • ZEN zen 22 février 2007 19:59

        @IP:xxx.x37.138.115)

        Tiens, cher anonyme , cela faisait longtemps...Cool,il ne faut pas s’énerver, relisez vous, vous en oubliez l’orthographe

        Je lis la même chose de votre part depuis des mois.Des photocopies... smiley


      • mcm (---.---.121.69) 23 février 2007 10:29

        @Sab,

        Je vous conseille de consulter un dictionnaire pour savoir quelle est la différence entre un civil et un terroriste !

        Vu votre mauvaise foi répugnante, je vous souhaite d’exploser sur une bombe des fous d’allah, çà vous apprendra peut-être à différentier un terroriste d’un civil.

        Vous êtes une pourriture hypocrite !


      • roman (---.---.253.231) 22 février 2007 15:22

        Désolé d’être hors sujet sur cet article mais pourquoi votre article d’aujourd’hui sur la gouvernance Bush et les religions (je ne me souviens plus du titre exact) a disparu ?


        • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 16:48

          C’est peut-être la nouvelle formule de la liberté d’expression ?

          Un ordre est peut être tombé d’en haut pour faire enlever cet article dont tu parles ?

          Qui sait ?

          L’auteur pourra-t-il nous éclairer ?


        • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 16:43

          C’est le cancer qui ronge l’humanité !...

          Il n’y a pas d’autre mot pour qualifier cette entité raciste, haineuse et génocidaire !


          • Marsupilami Marsupilami 22 février 2007 16:50

            Aveuglé par son antisémitisme pathologique, Daniel Milan Briseur de roubignoles raconte n’importe quoi.

            Piqûre de rappel :

            Lors de la création d’Israël en 1948, le total de la population palestinienne était estimé à 1.800.000 personnes.

            Selon un recensement de 2001, le nombre total de palestiniens était estimé à plus de 9.000.000, dont environ 3.700.000 vivant à Gaza et en Cisjordanie, ce qui signifie que la population palestinienne a été multipliée par 5 depuis 1948.

            C’est donc un grossier mensonge que de parler de « génocide palestinien ».


          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 17:04

            Adama et son homologue Marsu, nous prennent pour des imbéciles !


          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 17:06

            Je redonne le lien !


          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 17:09

            Un autre pour nos amis !...


          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 17:13

            Enfin...le lien que vous attendez comme la venue du messie ! smiley


          • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 22 février 2007 17:17

            Encore un coup du mossad !! smiley


          • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 17:26

            « C’est donc un grossier mensonge que de parler de »génocide palestinien« . »

            Il faudra réactualiser tes chiffres depuis le temps que tu nous gaves avec ce copié-collé.

            En plus de tes chiffres erronés, tu oublies le rétrécissement en peau de chagrin des terres palestiniennes spoliées, la honteuse surpopulation forcée de Gaza, le mur de la honte, la dislocation en miettes de Cisjordanie, tous les réfugiés chassés de leur terre...

            Les chiffres actualisés

            + Recensement des Palestiniens (Jerusalem Post en français)

            « Le bureau des statistiques de l’Autorité palestinienne a publié un recensement indiquant qu’il y avait 3.6 millions de Palestiniens. Ils résident en Judée-Samarie pour les deux tiers et Gaza pour le dernier tiers. Hébron est la ville la plus peuplée avec 14% de la population palestinienne. Le bureau estime qu’un million d’arabes palestiniens vivent à l’intérieur des frontières d’Israël. Le nombre total de Palestiniens dans le monde est estimé à neuf millions. »

            Un peu de sérieux, voyons !


          • (---.---.138.115) 22 février 2007 17:36

            Allez, un petit dernier pour la route pour que tous sachent bien l’ordure que tu est :

            "Procès d’un néo-nazi converti à l’islam à Nice.

            Parcours : Daniel Milan, 56 ans, agent de sécurité, est une vieille connaissance de la communauté juive niçoise. Militant du groupe néo-nazi FANE à la fin des années 70, il sera jugé par la 7e chambre correctionnelle de la Cour d’appel d’Aix-en-Provence le 10 janvier 2005. Il est poursuivi pour rébellion (envers les policiers venus l’interroger) et avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis en première instance, en décembre 2001.

            Retour sur l’affaire : en septembre 2001, Daniel Milan, resté dans l’ultra-droite, adresse par fax des lettres anonymes à diverses personnalités et associations, dont J’Accuse, dirigée par Marc Knobel, qu’il prend pour cible ainsi que Maître Richard Sebban, avocat de l’association. il profère en particulier des menaces de morts. dans ces textes, son autre obsession est la « chasse aux arabes et aux musulmans » répandue par les sionistes" suite, selon lui, aux attentats du 11 septembre 2001. très rapidement, il est identifié comme l’auteur de ces missives et est mis en examen.

            Lors de la procédure, l’intéressé s’enferre dans un délire paranoïaque complet : il injurie le procureur de Nice, Eric de Montgolfier et accuse Marc Knobel de le persécuter et même de l’avoir fait torturer par la police. Le procureur qui avait requis contre lui en première instance avait demandé un an de prison ferme. il a également fait appel.

            Ce dossier aurait pu rester anecdotique si Daniel Milan ne s’était converti à l’islam et pas sous sa forme modérée. Ni si une association de soutien à sa personne n’avait vu le jour avec son siège à Paris. Le prévenu risque en appel une aggravation de sa peine"

            et oui, ça pue, c’est Millan de briseur de roubignoles qui vient encore de l’ouvrir !


          • Marsupilami Marsupilami 22 février 2007 17:46

            @ Sab

            Eh bien merci pour ces nouveaux chiffres actualisés.

            Ce qui ne change rien : il n’y a pas de génocide palestinien de la part d’Israël, point-barre. Ce qui ne veut pas dire que les gouvernements israëliens ne se conduisent pas d’une manière injuste et souvent barbare avec les Palestiniens et que ceux-ci n’aient pas droit à un Etat viable en Cisjourdanie, mais c’est un autre problème.


          • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 17:56

            Tout à fait d’accord, Marsu !

            Seulement il n’est plus possible aux palestiniens d’avoir un état viable sur le peu de terre qui leur reste. Des propositions de transferts sont d’actualité mais on ferme les yeux...

            Et puis qui peut faire quoi que ce soit ? Hein !

            C’est ainsi et ça sera ainsi

            Wait ’nd see smiley


          • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 22 février 2007 18:32

            « Israël nous aime » (bien saignants !)


          • citadelle (---.---.175.167) 22 février 2007 19:46

            Selon l’ami marsupulahaine, il n’y a pas us de crimes

            http://www.monde-diplomatique.fr/2002/09/PEAN/16863

            Je tire mon chapeau la Belgique qui a us le courage d’essayer d’inculper Sharon pour ses crimes avant d’en etre dissuader.


          • Marsupilami Marsupilami 22 février 2007 19:54

            @ Citadelle

            Tu racontes n’importe quoi. Tsahal s’est rendue souvent coupable de crimes de guerre, oui. Mais un crime de guerre n’a rien à voir avec un génocide.

            Faut refaire ton éducation, Kasbah.

            Grâce à mes liens tu peux t’instuire.


          • citadelle (---.---.175.167) 22 février 2007 19:58

            On parle de genoside Armenien et non de crime de guerre avec la Turquie alors ne jouont pas sur les mots quand il s’agit de massacre de civils qu’on balance dans des fosses


          • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 22 février 2007 20:01

            On dit même que vu l’état de Sharon, qu’il bougerait tout seul...

            Encore un miracle de la « Kadoch Balocrout » !!!

            Vous avez vu, je m’essaie à la nouvelle langue morte !


          • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 23 février 2007 00:01

            Jean-Yves Camus est une référence !!!


          • Briseur d’idoles (---.---.168.138) 23 février 2007 00:08

            Marsu voudrait nous endormir avec ses piqûres !


          • Bruno (---.---.109.53) 23 février 2007 12:02

            @ ip 138.115

            merci pour ces precisions sur cette grosse merde je trouvais a travers ces coms que Briseur etait un peu con en fait c’est loin de la realite c’est en fait une grosse merde


          • Triodus (---.---.203.236) 23 février 2007 12:06

            Tu begaies ? t’as un bug ou les deux ?

            T’es vraiment mal mon pauvre..

            Damien


          • Yves (---.---.95.151) 22 février 2007 17:22

            A PIERRE R. , auteur de l’article ,

            Ce matin , vous avez publié en rubrique politique , un article intitulé ... « Gouverner avec ou sans Dieu » ... , exposant d’une façon très claire et très bien documentée , le fondamentalisme religieux effarant d’une « certaine Amérique » , en général , et de l’Administration BUSH , en particulier ...
            - En suite d’un commentaire que j’avais posté ( documenté au moyen d’une page de wikipédia consacrée à Pat ROBERTSON , et d’une dépêche de Yahoo actualités relative à la « Justice divine » au GUATEMALA ... ) , vous m’aviez immédiatement répondu en confirmant mes propos ...
            - Je ne retrouve plus votre article ... ???
            - L’avez vous retiré ... , ou a-t-il été censuré ... par les fondamentalistes ... ???


            • Sab (---.---.168.129) 22 février 2007 17:29

              Yves, tu es le troisième à poser cette question relative à la disparition de l’article cité.

              J’ai aussi démandé à l’auteur un éclaircissement.

               smiley


            • ZEN zen 22 février 2007 17:38

              OUI, il faut d’urgence rétablir cet article de Pierre. Espérons que ne n’est qu’un incident technique. Mais des doutes commencent à s’exprimer ouvertement ...


            • Marsupilami Marsupilami 22 février 2007 17:50

              @ Tous

              Il me semble que l’article de Pierre a disparu vers 15h00, soit juste au moment où la fonction « derniers commentaires » s’est bloquée. Il n’est donc pas impossible qu’il s’agisse d’un bug d’Agoravox, ceci d’autant plus que l’article comme les commentaires avaient un ton sage et mesuré.

              Wait and see...


            • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 22 février 2007 17:52

              Voici les explications :

              1, - J’ai fait parvenir une demande à l’équipe de rédaction pour connaître la raison du retrait de l’article. Voici l’explication :

              Votre article « Gouverner avec ou sans Dieu » que nous avons publié ce matin a été retiré en raison de non respect des droits de copyright. De larges extraits d’un texte de Dick Howard (http://pages.globetrotter.net/charro/HERMES7/howard.htm) ne sont pas crédités et apparaissent comme étant de votre propre plume ;

              Merci de nous donner des explications et de rectifier l’article.

              2. - A titre d’explications, j’ai fait parvenir un deuxième courriel :

              Je proteste avec énergie contre cette grave accusation. Si un lien est disparu je ne dois pas en être imputable. Le même article est paru au Journal Le Monde (blog du signataire) et tous les liens menant audit article sont bel et bien présents.

              Vous pourrez cliquer - sous la rubrique : L’Amérique de Georges W. Bush - sur le lien en question.

              Je mets trop de rigueur dans mon travail pour accepter une accusation comme celle-ci.

              Si vous regardez attentivement l’article qui vous a été soumis, le lien est également présent.

              3. - N’ayant reçu nouvelle réponse de l’équipe de rédaction, j’ai fait parvenir un troisième courriel :

              Madame, monsieur Voici le paragraphe qui fait référence aux deux fondamentalismes puisés dans l’article de monsieur Howard

              Deux fondamentalismes aux États-Unis représentent une double menace : ils peuvent enfanter une religion politique ou une politique religieuse, l’une aussi nocive que l’autre. Une religion politique excommunierait une partie des citoyens de la vie politique commune ; elle deviendrait rigide, dogmatique et sclérosée. Une politique religieuse ne laisserait pas de place au choix individuel ; elle le traquerait jusqu’aux recoins de sa vie privée qui s’assécherait et deviendrait conformiste et incapable de se communiquer. Cette double menace ne peut pas être conjurée par une politique qui ignorerait le religieux. Le religieux, comme dirait Durkheim, n’est que l’affirmation de la vie sociale et qui veut améliorer celle-ci se doit de la comprendre dans toutes ses expressions

              Le lien vers le site de monsieur Howard est présent et explicite.

              Article de monsieur Howard

              Concluons donc qu’il y a deux fondamentalismes aux États-Unis qui représentent une double menace : ils peuvent enfanter une religion politique ou une politique religieuse, l’une aussi nocive que l’autre. Une religion politique excommunierait une partie des citoyens de la vie politique commune ; elle deviendrait rigide, dogmatique et sclérosée. Une politique religieuse ne laisserait pas de place au choix individuel ; elle le traquerait jusqu’aux recoins de sa vie privée qui s’assécherait et deviendrait conformiste et incapable de se communiquer. Cette double menace ne peut pas être conjurée par une politique qui ignorerait le religieux. Le religieux, comme dirait Durkheim, n’est que l’affirmation de la vie sociale et qui veut améliorer celle-ci se doit de la comprendre dans toutes ses expressions. En dernière instance, cela veut dire qu’on ne conjurera le fondamentalisme en Amérique qu’en conjuguant ses deux expressions, telles que nous avons essayé de les présenter ici. C’est ainsi que, du moins aux États-Unis, une éthique de la responsabilité pourrait enfin s’allier à une éthique de la conviction afin d’éviter le cul-de- sac décisionniste qui semble être la seule manière de sortir de la « guerre des dieux » prévue par Weber. La responsabilité envers l’Église que porte l’Amérique n’est possible que pour autant qu’on épouse l’individualisme égalitaire et antinomien de l’esprit critique qui est fondé sur l’idée d’une conviction qu’aucune instance séculaire ne saurait confirmer une fois pour toutes. En fin de compte, ce qui était pour Weber une antinomie - conviction ou responsabilité - devient, dans notre perspective américaine, plutôt une complémentarité, de sorte que le cercle vicieux devient un rapport vertueux.

              4. - Le lien est présent sur le mot fondamentalismes - et il réfère à l’article cité dans le courriel de l’équipe de rédaction.

              De bonne foi, j’ai fait parvenir un nouvel article dans lequel j’ajoute la phrase suivante : Selon monsieur Dick Howard de la Stony Brook University ... etc.

              5. - Aucune réponse depuis.

              Commentaires

              Je suis d’accord avec la protection du droit d’auteur. Tous mes articles démontrent le respect que je porte aux auteurs. J’ai expliqué d’où venait, par exemple, le titre : Quand le travail donne les bleus au coeur.

              Je suis en désaccord avec cette façon de procéder. Un choix éditorial que je peux comprendre mais qui démontre en contrepartie une absence totale de respect à l’égard d’un auteur qui fait vivre ce forum sans que ce forum ne le fasse vivre. Le bénévolat n’attire pas forcément le respect des bénéficiaires.

              Je suis tout simplement consterné.

              Si j’ai commis une erreur, il aurait été sage de la part de l’équipe de rédaction de m’inviter à apporter une note à mon texte. La manière brutale de régler la situation n’invite pas à consacrer des heures entières à exposer de manière rigoureuse une analyse sur une situation donnée.

              Il est près de 18 heures à Paris, Midi à Montréal. Je n’ai reçu aucune nouvelle explication de l’équipe de rédaction. Elle pourra simplement se dire : un rédacteur de perdu... dix de retrouvés.

              L’équipe m’a informé que deux articles avaient été repris par Yahoo. Je ne sais pas l’impact de cette information mais j’imagine qu’il doit être important puisque l’équipe de rédaction nous en informe écrit en ces termes :

              Merci pour vous avoir proposé à AgoraVox l’article : « Israël : qui gouvernera demain ? »

              L’article a été publié sur AgoraVox mais a également été repris par Yahoo Actualité et vous pourrez prochainement le lire sur : http://fr.news.yahoo.com/blogs.html

              Merci pour votre fidélité et félicitations.

              Cordialement

              L’équipe de rédaction AgoraVox - Le Média Citoyen http://www.agoravox.fr

              Je suis tout simplement consterné.

              Pierre R.

              Montréal (Québec)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès