Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > J’ai 100 ans et j’suis pas content (que le grand Kirk me (...)

J’ai 100 ans et j’suis pas content (que le grand Kirk me croque !)

C’est un Américain fils d’émigrés russes. Il aura 100 ans le 9 décembre, et il avait expliqué pourquoi Donald Trump est un type extrêmement dangereux. Hélas, les « jeunots » ne l’ont pas écouté.

Est-ce que vous connaissez Issour Danielovitch Demsky ? Eh bien oui, car ce n’est autre que Kirk Douglas, l’acteur à la fossette légendaire au menton, qui a joué dans plusieurs westerns et qui a, entre autres, tenu le rôle de Einar dans Les Vikings, ou le rôle de Spartacus dans… Spartacus. Douglas est un fils d’émigrés juifs biélorusses qui fuyaient les pogroms. Autrement dit, il n’est pas né avec une cuillère en argent dans la bouche.

À l’époque de la chasse aux sorcières qui sévissait jusqu’à Hollywood, il a su imposer des gens qui sentaient le soufre. Et il a tourné des films qui ne sont pas anodins. Par exemple, il a incarné le colonel Dax dans Les sentiers de la gloire, un film qui fut longtemps interdit en France parce qu’il traitait des « fusillés pour l’exemple » dans l’armée française pendant la guerre de 14.

Kirk Douglas ne supporte pas les dictateurs et, selon lui, Trump balance des idées infâmes et dangereuses qu’il faut combattre frontalement. Et c’est justement parce qu’il est très vieux qu’il a le droit de parler et même de comparer Trump à un sinistre moustachu : « J’avais 16 ans quand [Hitler] a pris le pouvoir, en 1933. Pendant la décennie qui a précédé, on se moquait de lui – il n’était pas pris au sérieux. Il était considéré comme un bouffon qui ne pourrait jamais tromper une population civilisée et éduquée avec sa rhétorique haineuse et nationaliste. Les “experts” le considéraient comme un comique. Ils avaient tort. »

Reductio ad Hitlerum

Pour établir cette analogie, le vieux Kirk se réfère aux propos de Trump sur l’immigration : « tous ceux qui veulent rejoindre notre pays ne pourront pas être pleinement assimilés ». Ça, ça fait bondir Kirk Douglas : « Il y a quelques semaines, poursuit-il, nous avons entendu des mots en Arizona. Ils ont glacé le sang de ma femme Anne, qui a grandi en Allemagne. Ils auraient pu être prononcés en 1933. »

La comparaison avec Hitler, ça clôt toute discussion. C’est ce qu’on appelle le « point Godwin », ou la reductio ad Hitlerum  : une fois que vous assimilez quelqu’un à Hitler, il est satanisé. Mais du haut de ses 100 ans, Kirk Douglas ne débloque pas du tout, et cette reductio est hélas assez justifiée. Quand on entend les insanités que profère Trump sur Alicia Machado, une Miss Univers qui a le double tort d’être femme et latino, quand on constate que ce milliardaire (qui, en réalité, n’a fait que mal gérer la fortune héritée de son père) s’est arrangé pour ne pas payer d’impôts pendant 18 ans, quand on voit comment il considère les minorités alors que, en période Obama, les noirs se font déjà sommairement descendre par la police, il y a effectivement de quoi s’inquiéter.

Mea culpa

Hier, dans un précédent article, j’ai répondu ceci à une lectrice :

On peut tout à fait comprendre ce que vous dites [sur le mépris qu’il ne faut pas avoir sur les blancs déclassés par la crise] : c’est une réalité avec laquelle il faut compter, y compris chez nous. Et il n’y a pas de mépris à avoir de ce point de vue là seulement.
Mais aux USA, concernant les noirs qui sont là quasiment depuis les origines, et contre leur gré, votre argument ne tient pas. Certes, je ne crois pas que Trump ait dit quelque chose contre les noirs explicitement. Mais eux qui, déjà, sous un président noir, se font tirer comme des lapins par la police dans une impunité quasi totale, vous imaginez ce qu’ils deviendraient sous Trump qui, c’est le moins qu’on puisse dire, n’est pas un humaniste. Donc, il n’y a probablement aucun vote noir, latino, musulman, homo, ni minoritaire en général pour Trump ; probablement peu de femmes, indifférentes aux « balls » qu’il se vante vulgairement d’avoir et qu’il semble ne pas réserver qu’à Melania... Il ne lui reste plus que des blancs mâles qui croient son couplet sur la corruption dont il est un des premiers coupables.
On verra, mais il se pourrait que mamie Clinton remporte ces élections haut la main.

 

Pale Rider n’a donc pas brillé par son prophétisme. L’impensable s’est produit : la démocratie américaine s’est torpillée. Les États-Unis s’enfoncent dans une sorte de nuit qu’ils n’ont jamais connue dans leurs deux siècles d’histoire. Ils ont réussi à se donner pire que « W » Bush. « Deal with It », titrait Time  : « Il va falloir se le farcir » ou "Faut faire avec"…

Et nous, les Français-plus-malins-que-tout-le-monde, oserons-nous porter au pouvoir pire que Sarko ? Un commentateur politique, Thomas Legrand, disait sur France Inter qu’on ne peut plus, désormais, être surpris par les surprises. C’est le danger récurrent des périodes troublées : quand ça va mal, les masses sont prêtes à se prostituer au pire bateleur qui leur promettra des lendemains qui chantent. Mais ce sont des larmes qui attendent les neveux d’Uncle Sam, probablement des émeutes, peut-être la guerre civile. Quoi qu’il en soit, l’Amérique est fracturée en deux camps irréconciliables. Et nous ne sommes pas loin d’en arriver au même point chez nous.


Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • soi même 9 novembre 12:07

    Au vue des affaires judicaux-politiques qui empoisonnent la France avant même les élections, il est vrai l’on peut s’attendre à tous surtout que tout est fait pour faire passé à la trappe médiatique tous hommes politiques ont le sens du devoir Républicain.


    • alinea alinea 9 novembre 12:26

      On ne peut pas regretter Clinton, Pale Rider !
      Mais, malheureusement, on sait bien que les révolutions, les changements de régime n’apportent jamais d’un coup la justice ; je crains cette propagation de l’extrême-droite en occident, mais vous n’êtes pas de gauche, Pale Rider, aussi ne pouvez-vous comprendre cette double peine : contents de voir se fissurer l’extrême droite arrogante et décomplexée, hypocrite qui se cache sous le joli mot de démocratie sociale, et voir grossir celle, décomplexée aussi, mais qui ne se cache plus !


      • Pale Rider Pale Rider 9 novembre 12:41

        @alinea
        Pas de gauche ? On voit que vous ne m’avez pas vraiment lu. Je suis tellement de gauche qu’il y a fort peu de chances que je vote « socialiste ». Mais au-delà des étiquettes, ce qui compte, c’est l’intégrité. Les USA avaient mis deux malhonnêtes comme candidats, et c’est le pire des 2 qui est sorti.


      • roman_garev 9 novembre 12:46

        @Pale Rider
        Le pire ? Vous préférez donc l’incendie nucléaire ? Heureusement la plupart du peuple étasunien n’a pas partagé votre aspiration suicidaire.


      • francesca2 francesca2 9 novembre 12:53

        @roman_garev


        Aux yeux de gauche de Pale Rider la moins pire est la Clinton, celle qui prend le peuple pour débile profond, celle qui se déclare hostile au marché du libre échange en public mais qui avoue y être favorable en privé...

      • alinea alinea 9 novembre 14:16

        @Pale Rider
        Pardon ! sans doute ne vous ai-je pas assez lu ; je n’avais retenu que votre côté chrétien, mais, c’est vrai, chrétien et de gauche est tout sauf antinomique !!
        On verra, d’ici, s’il y a un changement favorable- ou défavorable- venant d’US. Il est évidemment trop tôt pour le dire.


      • Pere Plexe Pere Plexe 9 novembre 16:57

        @Pale Rider
        «  et c’est le pire des 2 qui est sorti »

        Pour tout dire il est encore tôt pour en juger...

        Clinton était très dangereuse (belliciste, pro sioniste, pro Saoud...) mais c’est connu.
        Pour son adversaire c’est la grande inconnue (du point de vue relations internationales).
        Reste ses déclarations suprémacistes et son programme économique « pro riche » qui font froid dans le dos.


      • non667 9 novembre 18:07

        @Pale Rider
        Douglas est un fils d’émigrés juifs biélorusses

        tout est dit ! une métastase d’abraham


      • hunter hunter 9 novembre 19:52

        @francesca2

        Et qui glorifie les LGBT, le mariage pour tous, les supermarchés à bébés, bref une humaniste, une moderniste quoi !

        Us citizens, you throw her away ! Deep respect guys, I salute you  ! 

        Adishatz

        H/


      • francesca2 francesca2 9 novembre 20:22

        @hunter


        Le fric, le fric, c’est tout ce qu’ils veulent. Nous avons les mêmes ici. 

      • Dom66 Dom66 9 novembre 20:59

        @roman_garev
        Idem pour moi smiley


      • epicure 10 novembre 02:09

        @non667

        « 
        tout est dit ! une métastase d’abraham
         »

        tout est dit, une métastase d’adolph

        par contre natanyou a félicité chaudement trump.


      • velosolex velosolex 10 novembre 08:48

        @Pale Rider

        Bravo pour votre article qui est à contre courant de la trumpitude générale. « There is a killer on the road ». .Méfiez vous surtout des clowns déguisés ! J’ai pensé donner mon préavis d’agora, tant je me demandais je venais faire ici. Laisser les adorateurs de Donald, se régaler de la débandade de « la ploutocratie libéro médiathique », et autres perles sémantiques, sentant le pas de l’oie me fiche le bourdon. 

        Je ne suis pour aucun camp, mais il y a des moments dans l’existence, où c’est votre odorat simplement qui vous guide. Plus on se rapproche de la cuvette des Wc, et plus j’ai envie de prendre mon vélo, de m’écarter du monde, bien que je sache que la rumeur de celui ci me rattrapera. On ne peut fuir nulle part, il est bien fini le temps des ermitages. 
        Michael Moore l’avait prédit, et les Simpson aussi. Au fond il suffit de prolonger les lignes du désastre, celles de la médiocrité....Et tous ceux qui ont un jour surpris leur voisin donner un coup de pied à leur chien pour se défouler, ou à leur femme, ou qui l’ont fait. Il y a simplement une graduation d’échelle. Crise systémique, ou sismographique. La faille de San Andrea a fait parler d’elle. Beaucoup sont contents pour la simple raison que ce type là a chié sur le palais du congrès, et promis que chacun pourra balancer sa merde sur sa chacune, les immigrés, les femmes. Les boucs émissaires vont être le pilier de l’Amérique. Avec Trump, ça va être la nuit de cristal coca whisky on the rocks. Je ne crois pas me trumper. Trumpettes de la renommée vous êtes bien mal embouchées...


      • Pale Rider Pale Rider 10 novembre 09:36

        @velosolex
        Merci pour votre commentaire. Je n’ai pas voulu croire ce que Michael Moore annonçait. Mais l’impensable (sauf par lui) s’est produit. Une Américaine a dit qu’elle ressentait la même chose que le 11-Septembre. Moi aussi.


      • trobador 10 novembre 10:59

        @roman_garev

        Le nettoyage ethnique des chrétiens du moyen orient qui faisait partie du package DNC ne semble guerre troubler la bien-pensance...


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 9 novembre 12:27

        bonjour Pale Rider


        bravo pour cet article à contre-courant de ce qui semble être l’ambiance générale ici ce matin

        on dirait que la baffe méritée reçue par Killary fait oublier ce qui s’annonce !

        les ennemis de mes ennemis n’étant pas forcément mes amis, je pense depuis un moment que le clown rigolo n’est pas plus sympathique que le clown triste, surtout quand il se démaquille et que l’on découvre son vrai visage.

        • leypanou 9 novembre 12:43

          @Jeussey de Sourcesûre
          que le clown rigolo n’est pas plus sympathique que le clown triste : peut-être, mais en tant que non états-unien, je préfère mille fois le clown rigolo que le clown triste qui avait dit : « we came, we saw, he died » en rigolant.


        • Pere Plexe Pere Plexe 9 novembre 20:12

          @Jeussey de Sourcesûre
          Il y a des présences dans son premier cercle qui n’annoncent rien de bon.

          Celle de James Woolsey par exemple !


        • juluch juluch 9 novembre 12:30

          attendons de voir....


          on a dit pareil de Reagan à l’époque et il a été élus deux fois,il était loin d’être le cowboy que l’on présentait.

          • devphil devphil 9 novembre 12:30

            https://www.amazon.fr/Street-lascension-Hitler-Antony-Sutton/dp/2355120439


            En mettant au jour un cloaque de mensonges, de tromperies et de duplicités, Antony Sutton révèle l’un des faits le plus marquant, et pourtant jamais rapporté, de la Seconde Guerre mondiale : que des banques de Wall Street et des grandes entreprises nord-américaines ont soutenu l’ascension de Hitler vers le pouvoir, en finançant l’Allemagne nazie et en faisant des affaires avec elle. En suivant minutieusement la piste de ce secret bien gardé, grâce à des documents et des témoignages incontestables, Sutton parvient à la conclusion que la catastrophe de 1939-1945 bénéficia surtout à un groupe privilégié d’initiés financiers. Il donne le compte-rendu détaillé, preuves à l’appui, du rôle abject que jouèrent les Morgan, les Rockefeller, les frères Warburg ou les Ford, directement ou à travers leurs entreprises, et tous ceux qui financèrent les préparatifs de la guerre la plus sanglante et la plus destructrice de l’Histoire. « Wall Street et l’ascension de Hitler » est le troisième volume d’une trilogie consacrée à l’implication directe des financiers new-yorkais dans la révolution lénino-trotskiste en Russie, l’élection de Franklin D. Roosevelt aux États-Unis et la montée du nazisme en Allemagne. « La contribution du capitalisme nord-américain aux préparatifs de guerre allemands a été phénoménale et, sans elle, l’Allemagne n’aurait jamais eu la capacité militaire qui conduisit au massacre de millions de personnes innocentes ... » « Non seulement ces banquiers et hommes d’affaires nord-américains avaient conscience de la nature du nazisme, mais il assistèrent le nazisme à chaque fois qu’ils y avaient intérêt en sachant parfaitement que la conséquence probable serait une guerre impliquant l’Europe et les États-Unis. »

            • Zolko Zolko 9 novembre 13:31

              @devphil : c’est connu. Les capitalistes avaient beaucoup plus peur des communistes Russes, et voyaient en Hitler la seule force capable de s’opposer à eux. Ils ont donc soutenu l’ascension de Hitler. Même les Juifs (les Rotschild et co. étaient déjà riches et puissants)
               
              Ce qui est moins certain est qu’ils aient anticipé jusqu’où il irait. Mais même ça, selon certaines théories, était souhaité par les sionistes, qui voyaient dans le pogrom anti-juifs en Europe une justification pour un état Juif en Palestine.


            • soi même 9 novembre 14:59

              @devphil, à mon avis en citant Antony Sutton sur le lien qui lie l’Amérique et l’Allemagne qui est un document essentiel sur la turpitude de la haute finance, vous oublies de signalé ce qui a fit le lit de 14-18 et qui a largement préparer en39- 45 et les suivants dans les différente guerre lié à la guerre froide, c’est la monté du Nationalisme a travers le Monde qui est la source de toute sauvagerie humaine.

              C’est devenue a tel point morbide, aujourd’hui j’ai bien de la peine a cité un pays qui échappe à ce tourbillon dévastateur.

              Comme si les événements d’aujourd’hui ont fait un bon de plus d’un siècle en arrière, quand le Monde Occidental était au fait de sa gloire coloniale.

              J’ai lue il y a pas si l’on temps que derrière Tump, il y a le soutien de gens qui sont vraiment méchants, et je ne pense pas que le Monde va se porté mieux aujourd’hui.
              A moins que ... !

               


            • non667 9 novembre 20:22

              @soi même
              c’est la monté du Nationalisme a travers le Monde qui est la source de toute sauvagerie humaine.

              miterrand disait ce postulat : le nationalisme c’est la guerre faisant ainsi le jeu des judéo-américano- mondialistes dont le but est de détruire les nations afin de prendre le pouvoir sur ces nation par la guerre si besoin ou en installant des dictatures en pilotant des « révolutions » sanglantes intra-nationales


            • soi même 9 novembre 23:46

              @non667, visiblement tu as encore rien compris à la guerre de 14-18 et le calamiteux traité de Versailles.


            • velosolex velosolex 10 novembre 09:04

              @soi même

              Nous v’la bien équipé pour affronter les vrais enjeux, avec le climat qui ne rigole pas, qui ne se laissera pas convaincre comme ça de descendre ses degrés...Même en lui disant yeux dans les yeux qu’on ne le croit pas, qu’il va nous la faire, que c’est qu’un hystérique, avec le carbone qui leur sort par tous les trous...Effet trump garantit. Ou vous serez remboursé. 
              C’est toujours assez facile le jour quand on a lu la dernière page du roman de dire « je le savais »...Les guerres et leur événement sont toujours liés à des intérêts d’argent, et de pouvoir. Le sentiment ne compte pas, seul le résultat. Lisez les mémoires d’Héraclite et déjà dans l’antiquité le meurtre tranquille et planifié était la règle. Moins les conséquences.
               L’homme est un individu myope qui ne voit guère plus loin que le prochain carrefour. Après moi la fin du monde, disait louis quinze....Avec cela plus vous montez dans l’échelle, et plus vous devenez autiste. Le fait que vous soyez un fils de...N’arrange pas la donne. Elle fait de vous un bouddha ou un monstre : C’est exactement le cas de Trump. Que ce type là soit défendu par la plèbe ne manque pas de sel. Mais les tribuns sont ainsi : Ils sont estimés en rapport avec leur folie et leur démesure, leur assurance débile, dans les périodes troubles....Hitler et Mussolini étaient aussi de la même trump, je veux dire trempe, ou teinte..Marron foncé ..On mélangeant les couleurs du drapeau américain on obtient aussi cette couleur biste..


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 novembre 11:11

              @soi même

              J’ai peur que ce soit vous qui n’ayez rien compris.
              On accuse le nationalisme comme on accuse les religions, sans voir que ce ne sont que les prétextes mis en avant par les puissances (financières, médiatiques, etc.) de ce monde pour faire s’opposer les peuples, les faire s’entredétruire au seul bénéfice des élites.
              Voyez comment fonctionnait la BRI à Lausanne du temps de Hitler. Tous les banquiers centraux s’y rencontraient amicalement comme dans un club privé pendant que le monde s’étripait.
              Nous vivons dans ce monde.
              Trump est juste un accident de parcours. Il a tous les défauts qu’on veut, mais il est libre alors peut-être qu’il nous évitera la guerre et ça sera déjà pas mal.
              Rien que pour ça je suis reconnaissant à Obama en qui je ne croyais pourtant pas du tout depuis le début (il était favorable aux attaques de drônes sur le Pakistant).


            • soi même 10 novembre 14:12

              @Luc-Laurent Salvador, relisez les quatorze points de Woodrow Wilson et vous avez tous le concentré des conflits avenir. 


            • leypanou 9 novembre 12:33

              D Trump peut avoir tous les défauts que l’on veut, mais au moins, pour nous ici en France, on a une chance qu’au niveau mondial, ce n’est pas un va-t-en-guerre comme H Clinton, du moins, d’après ce qu’il avait dit.

              Si une majorité d’états-uniens ont voté pour lui malgré ses propos sur les femmes, les musulmans, les latins, ..., c’est leur problème, non le notre.


              • Pale Rider Pale Rider 9 novembre 12:44

                @leypanou
                La comparaison avec Hitler est tout à fait pertinente : pacte germano-soviétique, promesses réitérées de ne pas envahir ses voisins. On a vu la suite.
                Quant aux problèmes des Américains, ils sont hélas largement les nôtres : la facture, on la payera aussi...


              • roman_garev 9 novembre 12:52

                @Pale Rider
                Vous parlez de promesses ? Quand on a vu déjà des actions nazies de la folle, rien qu’en Libye. D’ailleurs, côté promesses homicides Killary est encore plus effarante...


              • rogal 9 novembre 13:51

                @roman_garev
                Des promesses sans avoir fait ses preuves ?


              • rogal 9 novembre 13:55

                @Pale Rider
                Comparaison valant raison ? Ma chi lo sà ?


              • Albert123 9 novembre 14:12

                @Pale Rider


                « La comparaison avec Hitler est tout à fait pertinente »

                non du tout, 

                on ne confond pas un sociopathe psycho rigide avec un truculent.

                mais bon vous êtes protestant, non ?... ce sont des choses qui vous échappe du coup.



              • Pere Plexe Pere Plexe 9 novembre 19:42

                @leypanou
                « ce n’est pas un va-t-en-guerre »

                J’aimerai avoir votre certitude.
                Sa position vis à vis de la Russie est effectivement plus rassurant que l’attitude de sa concurrente.Reste que sa remise en cause de l’accord sur le nucléaire Iraniens pourrait bien mettre le feu à la planète.
                Le blanc-seing donné à Israël risque également d’embrasser un peu plus cette région du monde.
                Le désengagement annoncés vis à vis du Japon ou de la Corée sont, eux aussi, des appels aux hostilités en mer de Chine !

              • velosolex velosolex 10 novembre 09:20

                @Pale Rider
                Oui, tout le monde donnait du « monsieur Hitler » dans les années trente. On peut effectivement mettre en parallèle les deux accessions au pouvoir : Perte de prestige de la grande allemagne après la guerre de 14, crise économique, et promesses de retour de la croissance par une politique de réindustrialisation, à crédit, en relançant le lobby militaro industriel, en se faisant le chantre d’une Allemagne forte, non viciée par les immigrés. « Mein Kampf » ne tient que par la musique, c’est un programme politique odieux, ne cachant rien de ce qui allait se passer. On a cru que ce type n’était qu’un démagogue, qu’une fois au pouvoir il allait s’assagir. Mais c’était oublier que les investissements militaires devaient servir, et que les remboursements des capitaux rendaient la guerre nécessaire, La défaite de la France fut le ballon d’oxygène, car la France fut pendant quatre ans le grenier de l’Allemagne : 1 milliard de francs par jour à l’époque si je me souviens bien...Tout cela fait écho.....Fait nouveau, l’état du monde, la dégradation de notre planète...Peut on raisonnablement continuer comme au moyen age alors que la fin du monde est à nos portes. Je ne parle pas de la guerre, mais de la facture laissée par toutes les inconséquences passées. Mais Trump c’est vrai dit que c’est un mensonge, une hystérie de plus..... 


              • Montdragon Montdragon 9 novembre 12:33

                Change de pseudo et d’avatar, mec.
                Voici la Fin de la Fin de l’Histoire, et c’est tant mieux.


                • Pale Rider Pale Rider 9 novembre 12:45

                  @Montdragon
                  Mon pseudo est Pale Rider, pas Clint Eastwood. Donc, je le garde. Mais je comprends votre réaction. Amitiés,


                • Zolko Zolko 9 novembre 13:33

                  @Montdragon : « Change de pseudo et d’avatar »
                   
                  surtout d’avatar.


                • hunter hunter 9 novembre 20:17

                  @Pale Rider

                  Clint Eastwood, a été l’un des très très rares membres du show business, à avoir dit qu’il soutenant Trump, quand un abruti comme De Niro faisait une vidéo truffée d’insultes sur youtube il y a quelques semaines !

                  Dommage Bob......

                  Adishatz

                  H/


                • Montdragon Montdragon 9 novembre 12:36

                  Et en plus il cite Thomas Legrand !
                  Rako sors de ce corps !

                   smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès