Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Je hais tous les Iraniens »

« Je hais tous les Iraniens »

Je n’ai même pas envie de faire un commentaire. Au moins, cette femme a le mérite de montrer la véritable nature de ceux que l’on va devoir combattre pour éviter le cataclysme.

"Je hais tous les Iraniens"

traduction d’un article de Gary Leupp, original ici.

En d’autres temps, c’était synonyme de suicide politique. Un officiel de l’administration Bush (plus spécifiquement, l’assistant du ministre de la Défense pour les affaires de la coalition) a prononcé les mots suivants devant un groupe de six parlementaires britanniques, "quoi qu’il en soit, je hais tous les Iraniens". Trois parlementaires qui étaient présents à cette réunion ont confirmé ces propos au tabloïd britannique le Daily Mail.

L’officiel en question, Debra Cagan, apparaît en photo dans le Daily Mail, dans une veste de cuir rouge accompagné de ce qui semble être un collier de cotte de mailles autour du cou doublé d’un pendentif en forme de croix martiale, bien qu’à ma connaissance cette femme soit juive. Ses cheveux sont gominés vers l’arrière comme chez un membre d’une de ces bandes de jeunes des années 50. Cela lui donne le look d’une "gouine dominatrice sado-maso" [Ndt : "butch dominatrix" expression argotique difficile à traduire]. J’espère qu’elle ne sera pas offensée par cette description parce qu’elle est fidèle et que je suspecte qu’il est dans son intention de projeter une telle image. (On pourrait la comparer à celle de la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice quand elle débarqua à l’aéroport militaire de Wiesbaden en février 2005, portant une jupe noire laissant à peine entrevoir ses jambes, un grand manteau noir à boutons dorés descendant à mi-mollets, et une paire de bottes à talons hauts montantes jusqu’au genou. Quelle volonté d’affirmation vestimentaire anime ces puissantes femmes politiques ?)

Habillée de cette manière, elle affirme dans un aparté détendu avec de respectables Britanniques, comme s’ils étaient susceptibles de comprendre et pouvaient avoir une autre réaction que celle d’être consternés : "je hais tous les Iraniens". A-t-elle pris la précaution de préciser "juste entre nous les impérialistes" ? S’attendait-elle juste à ce qu’ils acquiescent sympathiquement et gardent cette information pour eux ? Le Daily Mail rapporte qu’ils ont en fait été "interloqués", ce qui nous rassure sur leur état mental.

Donc le mot est maintenant lâché, mais de manière prévisible, il a fait l’objet d’un démenti. Un officiel anonyme du département de la défense a assuré le Daily Mail "qu’elle ne s’exprime pas de cette manière". Au début du XXIe siècle, il n’est pas à la mode de haïr des peuples entiers, et dans les pays civilisés, il existe en fait des lois qui punissent les discours de haine. Un officiel du département de la défense ne peut pas dire à des parlementaires britanniques, "quoi qu’il en soit, je hais tous les juifs", par exemple. Cela était possible dans les années 1930, mais ça serait un suicide politique aujourd’hui. Mais peut-être est-il possible de dire la même chose que ce qu’a dit Cagan sans conséquence pour son emploi.

Lorsque la totalité des sénateurs appellent les Etats-Unis à "se confronter" à l’Iran, lorsque la totalité des parlementaires décident, sous l’injonction de l’AIPAC [Ndt : American Isaeli Public Affairs Committee], de refuser de demander que Bush consulte le congrès avant une attaque de l’Iran, lorsque l’empire Perse de Xerxès est dépeint de manière ridicule comme un ennemi de la "liberté" dans un film populaire [Ndt : le film 300], lorsque le président d’une grande université américaine utilise l’opportunité d’une invitation du président iranien pour l’insulter en long et en large avant de lui laisser la parole... Eh bien, vous comprenez que les normes de la civilité ne s’appliquent plus. La logique et la raison font pâle figure à côté de la puissance des mythes et des arrière-pensées de ceux qui cherchent à créer leur propre réalité, nouvelle, sauvage, et spectaculairement démente. Les nazis appelaient cela "le triomphe de la volonté" - la volonté qui anéantit ceux que l’on haît, les faibles, les insignifiants et qui permet aux "Übermenschen", les surhommes, de réaliser leur destin.

D’une certaine manière, il semble approprié qu’un officiel du département de la défense parle de manière aussi directe alors même que trois porte-avions américains croisent au large des côtes iraniennes, que la campagne de désinformation anti-iranienne richement dotée bât son plein, et que des idéologues néoconservateurs qui ont un large accès à la Maison-Blanche demandent explicitement le bombardement de l’Iran [Ndt : Norman Podhoretz]. Il s’agit-là du paroxysme naturel de la vague de diabolisation. Si vous les haïssez "tous" (alors même que vous êtes grotesque dans votre ignorance de leur très grande contribution à la civilisation humaine,) pourquoi ne pas les atomiser, eux, leurs monuments et leurs trésors, en détruisant 3000 ans d’Histoire, et en "les rayant de la carte" ? Pourquoi ne pas préparer l’opinion publique pour ce scénario bouleversant, tout en écrasant de ses bottes la conscience de tous les sympathisants de ceux que vous appelez "nègres des sables", alors que vous cherchez à propager l’évangile de haine de Bush ?

Gary Leupp est professeur d’histoire à l’université de Tufts, et professeur adjoint de l’étude des religions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

201 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 5 octobre 2007 11:54

    Ce n’est qu’une étape supplémentaire, visant à manipuler l’opinion, avant de passer à l’action ... A ce niveau de pouvoir, rien n’arrive par hasard, ni la déclaration, ni le fait qu’elle ait été reprise par les médias.

    Pour certains (suivez mon regard), au pouvoir, il importe peu que des millions d’hommes meurent, qu’une région entière, sinon le monde, s’enfonce dans une tragédie sanglante.

    Seule, la survie de leur groupuscule fanatique importe.


    • Alpo47 Alpo47 5 octobre 2007 14:34

      Tiens, un lien pour démonter un des arguments des « va t-en guerre » :

      http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1306

      Reste donc plus que les ADM et là, l’expérience du passé peut aider, non ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 28 octobre 2007 06:33

      Je ne suis pas d’accord !

      Réduisons à néant tous les perturbateurs de l’ordre mondial qui empèchent les dieux vivants de mener à son terme la première paix humaine.

      Pour ce faire, l’Amérique latine doit devenir le grenier d"agro-carburants, la Patagonie, la résidence secondaire de puissants de ce monde, la Chine le vivier de main-d’oeuvre gratuite corvéable à souhait, l’Afrique le bac à sable de tous les primitifs et accessoirement le terrain de cross de tous les 4x4, le Moyen orient le terrain de manoeuvres de la guerre finale, celle où les dieux vivants pourront utiliser leurs gigantesques stocks d’armes devenues obsolètes depuis l’avènement du dernier cri des armes les plus sophistiquées...Un TAZER géant.

      Et réjouissons nous, la femme ne sera pas l’avenir de l’homme, mais la machine... !


    • LE CHAT LE CHAT 5 octobre 2007 12:13

      Est ce qu’il a une tête à nucléariser n’importe qui ? http://www.lepersan.com/ smiley

      quoi qu’il en soit , est ce que cette crypto marxiste est vraiment représentative de la société iranienne ? pas plus que l’ex FLNC en corse ...... smiley


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 20:49

        Vous ne semblez pas avoir compris que Debra Cagan est une officielle américaine. Pas une iranienne. Et c’est des gens comme elle qu’il va falloir combattre pour éviter qu’ils ne déclenchent ce qu’ils souhaitent en réalité, la troisième guerre mondiale.


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 20:58

        Je reviens sur ce que j’ai dit plus haut : Agoravox a changé mon titre qui était le suivant : « Elle me laisse sans voix, mais très en colère ».

        Il semble que d’avoir simplement repris le titre de l’article traduit « Je hais tous les iraniens » a conduit certains lecteurs à une mauvaise interprétation de ma pensée, voir certains même à croire que c’est moi qui affirmait cette horreur que je dénonce. Il semble même que le titre a été sans les guillemets à un moment donné ...

        Je suis stupéfait de la légèreté d’Agoravox dans cette affaire. Affirmer « je hais tous les iraniens », c’est de l’appel à la haine et on peut condamner les gens pour de tels propos. M’avoir mis malgré moi dans une situation ambigüe sur un tel sujet en changeant le titre, c’est très limite.


      • Avatar 5 octobre 2007 21:08

        A se demander si Agoravox ne fait pas parfois qq experiences douteuses avec les lecteurs...

        L’avenir de l’information en médiacratie c’est ptet ça.

        On balance le truc si des sites d’information d’abord et puis après on voit si on peut balancer le tout au JT de TF1, voir sur l’international.

        - « Ok Paulo, sur le web y sont gobés que tous les iraniens sont nuisibles, tu peux envoyer le reportage qui les aidera à mieux comprendre pourquoi on va leur taper sur la gueule !!! »

        Mêeeeeeeeeeeeeeee,

        Y’a pas de mais !!!

         smiley


      • Avatar 5 octobre 2007 22:37

        Non, la fuite je la laisse a des spécialistes comme vous...

         smiley


      • libremax libremax 6 octobre 2007 17:41

        Bof ! Politiquement combien de temps lui reste t-il à vivre ?


      • hgo04 hgo04 7 octobre 2007 08:34

        Eh oui, c’est vous qui écrivez, c’est nous qui décidons....


      • Zalka Zalka 5 octobre 2007 12:59

        Cette croix peut effectivement faire penser à une croix de guerre allemande. En tous cas aucun rapport avec la croix gammée ni avec le nazisme.

        L’article ne m’a pas convaincu non plus. Si les paroles transmises sont inquiétantes, la mentalité de l’auteur ne l’est pas moins.


      • Zalka Zalka 5 octobre 2007 13:56

        Nous sommes d’accord !


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 20:02

        « Je me demande quand l’auteur passera ici pour reconnaitre qu’il a traduit et publié un article qui racontait n’importe quoi sur l’apparence de celle à qui il s’en prend. »

        Mais je suis là ... simplement, j’étais aller écouter Hubert Védrine à Saint Dié.

        La croix (une récompense) est un élément dont j’étais conscient au moment de la traduction, mais peut-être pas l’auteur au moment où il a écrit le texte ; ça je n’en sais rien. Il est exact que l’auteur fournit une analyse sur la tenue de Cagan, croix y compris.

        Ceci dit, la croix (type martial) n’est pas le seul élément pris en compte. Il y a le look général, veste rouge, cheveux gominés ... et surtout ce que dit cette dame et le fait, non rapporté dans le texte original mais présent dans l’article du Daily Mail, que cette dame intimidait ses interlocuteurs ... évidement, ce sont des impressions personnelles d’officiels britanniques.

        Mais un désaccord sur l’interprétation de la façon dont s’habille cette dame doit-il nous faire oublier ce qu’elle dit, sachant la position de pouvoir qu’elle occupe et le contexte dans lequel elle le dit, contexte que nul n’ignore ici ?

        Je n’ai pas l’impression que cela soit votre position non plus.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2007 20:22

        A Florentin Piffard & à tous : cet article est la traduction littérale et sans commentaires significatifs d’un texte de "Gary Leupp, Professor of History at Tufts University. On peut reprocher à celle qui nous le présente sur AV et aux modérateurs un mauvais choix, mais il semble abusif de vouloir leur attribuer les inexactitudes du texte original.

        PJCA


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 20:34

        Je m’appelle Dominique mais je suis un homme, pas une femme et j’assume parfaitement mon choix de texte. Je ne peux pas laisser passer une chose pareille ... ça m’exaspère que des gens qui se prétendent « civilisés » puissent dire des monstruosités pareilles.


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 21:20

        Je ne suis absolument pas d’accord quand vous parlez d’erreur et encore plus d’erreur grossière. Voilà ce que l’auteur écrit :

        « L’officiel en question, Debra Cagan, apparaît en photo dans le Daily Mail, dans une veste de cuir rouge accompagné de ce qui semble être un collier de cotte de mailles autour du cou doublé d’un pendentif en forme de croix martiale, bien qu’à ma connaissance cette femme soit juive. »

        L’auteur ne dit pas comment elle s’est retrouvée dans cette accoutrement. Il ne met pas en avant la croix plus qu’autre chose. Ce qu’il écrit n’est pas faux. Nul part l’auteur n’écrit que Debra Cagan ait cherché à ressembler à un dignitaire Nazi.

        Alors d’accord il manque l’info. que la croix est une décoration dans le texte de l’auteur. Mais je ne vois pas ce que ça change. La veste rouge, les cheveux gominés et le discours ... ce sont les choix de Debra Cagan. Franchement, cette information sur la croix m’a parue secondaire et ça ne me dérange pas de le dire.

        Vous déviez le fond du discours « je hais les iraniens » sur un aspect vestimentaire secondaire qui ne change rien au fond de ce qui est dit ...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2007 22:16

        @ DLW : Désolé du quiproquo. Je ne vous reproche pas non plus votre choix ; nous sommes vraiment du même côté de cette barricade. Je disais seulement à vos détracteurs, vous croyant absent, que SI on voulait vous reprocher quoi que ce soit, ce ne pouvait être que votre choix et non pas les détails de l’article que vous ne pouviez honnêtement citer que ne varietur.

        PJCA


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 22:16

        Ma traduction est la plus fidèle possible au texte original car justement c’est une traduction. Sur l’impression laissée aux parlementaires britanniques, je vous invite à lire l’article du Daily Mail dont le lien est dans l’article.

        Enfin, sur la croix, j’avais lu quelque part qu’elle était une récompense ou une médaille mais vous avez l’air d’insinuer que la photo n’a pas été prise à l’occasion de la rencontre avec les britanniques ... ça je l’ignore.

        Mais (j’y reviens) le fond de l’article, c’est la déclaration de cette officielle, pas sa tenue et je ne vais pas en parler 107 ans.

        Je me fous de la manière dont elle s’habille mais ce qu’elle dit, encore plus dans le contexte actuel, me révulse et m’inquiète énormément.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2007 22:44

        @ Florentin Piffard : Une américaine en position d’autorité nous dit qu’elle déteste tous les Iraniens. C’est inacceptable. Elle devrait être révoquée. Le reste, pour citer un auteur trop peu connu, me fait songer à un petit garçon bien content de lui qui donnait à manger aux ours. smiley

        Or les ours sont des grizzlies. Je ne les déteste pas tous, seulement la majorité de ceux que je connais... Mais ils me font tous peur.

        http://nouvellesociete/5168.html

        PJCA


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 22:49

        Je ne suis pas d’accord, l’auteur ne dit pas que cette dame est une gouine ... son analyse consiste me semble-t-il à montrer qu’elle (comme d’ailleurs sous un autre accoutrement Condi Rice) cherche volontairement à projeter une image intimidante, ce qui est corroboré par ce que dit le Daily Mail de l’impression des parlementaires britanniques.

        Ensuite, vous focalisez sur ce paragraphe comme si le reste n’existait pas. Vous semblez trouver l’image plus choquante que les mots. Ce n’est pas mon cas.


      • armand armand 5 octobre 2007 23:15

        Curieux comme vous êtes le dernier à fustiger les élucubration haineuses des ayatollahs, mais là c’est du pain bénit : américaine, juive, en cuir rouge, gominée, et l’excès haineux à la bouche.


      • Dominique Larchey-Wendling 5 octobre 2007 23:32

        Tiens justement, les propos haineux qu’on prête au président iranien, spécifiquement : « il faut rayer Israël de la carte », sont une manipulation mais elle continue d’être répétée à tord et à travers dans nos médias. Ce qu’il a dit est qu’il souhaite « une chute du régime sioniste », ce qui, en terminologie US s’appelle « changement de régime ».

        Alors ce n’est pas très agréable pour le gouvernement Israélien, d’accord. Mais ce n’est pas pire que la rhétorique américaine d’axe du mal et de « changement de régime ». Pourtant, personne ne semble révulsé de cette position officielle américaine, surtout quand on connait son implantation sur le terrain comme par exemple en Irak.

        J’aurais tendance à renvoyer dos à dos les deux discours.

        Mais les mots de Cagan dépassent de loin le « changement de régime, » c’est une justification de la guerre raciste.


      • Dominique Larchey-Wendling 6 octobre 2007 11:53

        Je parlais spécifiquement des termes « rayer Israël de la carte » qui sont répétés en long et en large dans nos médias. Pourtant, ce n’est pas ce que le président Iranien a dit. D’autant plus que souvent l’amalgame est fait avec la volonté supposée (ou devrais-je dire imputée) de l’Iran d’acquérir l’arme nucléaire ce qui conduit beaucoup de gens à interpréter cette phrase comme : « Ahmadinejad veut atomiser Israël ». Ceci est une grossière manipulation en plus d’être absurde, mais ça renforce la haine des gens.

        Le président Iranien exprime nettement des sentiments anti-sionistes et anti-Israélien. Je n’ai pas entendu parler de persécution des juifs ni même de volonté de s’attaquer à ce peuple. Là aussi il y a un amalgame qui arrange bien ceux qui veulent diaboliser l’Iran pour lui faire la guerre. Les motivations sont bien-sûr à chercher du côté du pétrole, mais chut ....

        Enfin, sur la question de l’Holocauste, j’ai déjà donné ma perception du problème dans un autre fil. Pour résumer, je crois qu’il ne faut pas confondre la perception européenne du génocide juif, dans lesquels nous sommes responsables et la perception de cet évènement au MO, où les gens sont étrangers à Ce crime. Ce qui ne veut pas dire qu’ici ou là dans l’histoire du MO ou du monde arabe les juifs n’ont pas été persécutés, ce n’est pas ce que je dis.

        Ce que moi j’ai entendu en écoutant le président Iranien à plusieurs reprises, c’est qu’il pose la question de la responsabilité des palestiniens dans le génocide juif et demande pourquoi eux devraient payer pour ce crime. Je ne vois rien d’illégitime à cette question là.

        L’Holocauste est tabou en Occident pas seulement sur la question de la vérité historique, qui a été amplement prouvée la question n’est pas là, mais aussi sur la question des responsabilités et surtout de qui doit les assumer. Evidemment, les européens n’ont pas envie de regarder cette phase abjecte de leur Histoire, et donc nous continuerons à payer le prix de notre lâcheté.

        Mais prenons maintenant le cas du génocide arménien. Pas plus tard qu’hier, Bush vient de poser son véto à une loi passée au congrès US qui reconnait le génocide arménien. Doit-on pour autant considérer que Bush nie ce génocide ? Est-ce un négationniste ? Qu’en pensez-vous ? Pourquoi ce mot n’apparait-il pas une seule fois dans l’article du Monde ?


      • John T. Jean TAFAZZOLI 6 octobre 2007 17:37

        Ce n’est pas la même chose. Cette comparaison à Hitler me fait toujours sourciller et il y a de quoi. je vous rappelle qu’il existe une communauté juive en Iran et qu’Ahmadinejad n’a jamais pris position ni contre eux ni contre le peuple juif. On est loin du portrait machiavélique que dépeignent les médias israéliens et US du président iranien. Ahamadinejad a effectivement dit « ta regime e sionisti az beyn beravad ». Traduction exacte et littérale : « jusqu’à ce que le régime sioniste disparaisse ». Le reste n’est que rajouts et interprétations de notre cher lobby juif sionniste occidental. Je vous invite à lire la lettre qu’Ahmadinejad a adressé à Bush en 2006 sur www.iranresist.org pour vous rendre compte de la personnalité réelle de cet homme populiste,idéaliste et sans doute naïf, mais loin d’être la bête méchante dont on parle souvent. Cet article est excellent, Dominique, parce qu’il a le mérite de souligner un fait inacceptable, cette machinerie grotesque et sans honte que les juifs du monde entier ont mis en route contre l’Iran. Vous vous étonniez des propos de Kouchner ? Pas moi. Kouchner est juif, ses grand-parents furent pris à Auschwitz. (cf : http://www.israelvalley.com/news/2007/09/12/12765/isrannl-france-bernard-kouchner-mon-grand-pnnre-et-ma-grand-mnnre-sont-morts-no-auschwitz-je-suis-no-moitinn-juif ) Voilà, maintenant, il faut que le Français moyen décide de sa vraie liberté d’expression. Allons-nous réitérer Vichy en collaborant cette fois avec une union juive dont l’axe New-York/Paris/Tel Aviv veut imposer sa vision au monde en diabolisant un à un les pays qu’il veut asseoir ou allons-nous nous révolter, comme avant la guerre en Irak ?

        Moi j’ai choisi mon camp, non du fait de mes origines seulement, car je pourrais préférer une attaque sur l’Iran si j’étais certain que les conséquences en seraient bénéfiques, mais parce que je vois bien ce que cela signifierait pour le monde et également pour cette région.

        Encore bravo pour votre esprit critique et votre clairvoyance, à vous et aux autres auteurs d’Agoravox, Voltairenet, Révoltes et tous ces sites qui maintiennent une liberté d’expression qui fait la force de la France, vraiment.


      • Dominique Larchey-Wendling 7 octobre 2007 20:06

        « Bush dit que la vérité historique n’a pas à être établie par un parlement mais par des historiens. »

        Je suis aussi de cette opinion mais vous semblez ne pas avoir conscience qu’en ce qui concerne l’Holocauste, la vérité historique n’appartient plus aux historiens, en Europe en tous cas. Ce cas est une exception par rapport aux autres massacres et génocide de l’Histoire. Comme je m’en suis déjà expliqué, je comprends ce point de vue européen en raison de notre responsabilité et de l’antisémitisme chrétien en particulier, bien antérieur au génocide juif, et facteur d’au moins notre passivité dans ce drame.

        Mais il ne faut pas projeter cette culpabilité sur les perses (car ils sont étrangers à ce crime) et par conséquent, pourquoi n’auraient-ils pas eux le droit de considérer le génocide juif comme Bush considère lui le génocide arménien, comme une question de nature historique à approfondir ? Voilà la question que je pose en réalité. Je suis étonné que vous ne constatiez pas la symétrie de la situation. La contestez-vous ?

        « Le fou de Téhéran quant à lui organise une conférence prétendument scientifique pour nier l’ampleur du crime nazi. »

        Qu’il ait organisé une conférence sur l’Holocauste, ok. Qu’il en soit arrivé à la conclusion que ça n’a jamais existé, je ne l’ai pas entendu dire une chose pareille. Vous extrapolez ici. Ce que je l’ai entendu dire, à plusieurs reprises, c’est qu’il ne comprend pas pourquoi les palestiniens doivent payer de leurs terres pour laver les crimes des européens.


      • Nobody knows me Nobody knows me 8 octobre 2007 11:08

        Dans les régimes fascistes, il y a la propagande. Dans les démocraties, on appelle cela la « communication ».

        Comme disait Coluche :« Si on vous montre des conneries à la télé toute la journée, vous finissez par les acheter... Vous n’êtes pas raisonnables non plus ! »

        Ici nous avons affaire aux maîtres de cet art, aux modèles qui inspirent tous les « spin doctors » du monde entier.

        Cette technique est plutôt vicelarde (y en a-t-il seulement une qui ne l’est pas ?). On grille qqn en public, on dément mais le message est passé pour la majorité de l’opinion.

        Avant la guerre en Irak, la majorité de l’opinion publique américaine croyait que l’Irak détenait des ADM, abritait Al Qaida, ... La seule vérité : Saddam était un dictateur mégalo (y en a-t-il un qui ne l’est pas ?) et cela devait changer. Là aussi, un gros travail de fond a été fait pour enfoncer le clou.


      • Arnaud 5 octobre 2007 12:42

        Ce qu’a dit cette dame est un truc de fou ! Cependant attention que de l’anti bush primaire ne fasse pas oublier que l’Iran est un pays pas trop democratique.


        • Michel Maugis Michel Maugis 5 octobre 2007 14:43

          Michel Maugis @ Arnaud.

          Cependant attention que de l’anti bush primaire ne fasse pas oublier que l’Iran est un pays pas trop democratique.

          Bush est un criminel, et ceux qui le supportent avec ce genre d’« argumentation » aussi.

          Ahmadinejad a été élu bien mieux que votre criminel de Bush qui a volé par deux fois son élection.

          Visiblement vous avez une piètre idée de ce qu’est la démocratie.

          ET qu’est ce que ça peut vous foutre que l’Iran ne soit pas une démocratie selon vos concepts bourgeois à la con ?

          ÇA LE REGARDE !!

          l’IRAN n’envahit aucun pays pour imposer SA démocratie.

          ÇA NOUS REGARDE.

          BUSH est une ordure que vous défendez avec des propos d’une hypocrisie monstre.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 octobre 2007 20:36

          @ Arnaud et autres aficionados de la « primarité » : Que dois-je faire pour que mon antiaméricaniste - dont je suis fier et que je considère un prérequis, aujourd’hui, à la plus rudimentaire analyse politique - cesse d’être « primaire » et soit accepté comme une opinion respectable ? Ma question est sérieuse : dites-moi et j’essayerai de satisfaire à vos critères. Ainsi, nous seront politiquement corrects et parlerons du Président Bush avec le même respect qu’on doit à tous les présidents, maréchaux et chanceliers de l’Histoire.

          PJCA


        • armand armand 5 octobre 2007 23:19

          ’concepts bourgeois à la con" ! facile à dire... si c’est comme ça que vous appelez toute critique d’un régime théocratique sanguinaire qui considère la moitié de ses habitants, les femmes, comme des sous-humains, alors c’est vous le c...rd. Et je vous le dis en face.


        • John T. Jean TAFAZZOLI 6 octobre 2007 17:47

          Armand, de deux choses l’une. Soit vous êtes vous-même impliqué dans cette propagande anti-iranienne, soit vous êtes réellement ignorant de ce qui se passe en Iran et je vous pardonne. Sachez, mon cher Armand, que, quoi qu’en disent les films de certains réalisateurs iraniens (que ne feraient-ils pas pour gagner un oscar), qu’en Iran, 65% des étudiants sont des étudiantes,que la loi de parité française a été instaurée après qu’on ait su en 1998 qu’il y avait plus de femmes au parlement iranien qu’à l’assemblée nationale française, qu’il y a davantage de femmes qui travaillent à Téhéran qu’à Paris, et que la femme iranienne est citoyenne et vote depuis -535 av JC.

          Quant au voile et règles vestimentaires, si c’est cela dont vous parlez, sachez que ces mêmes règles s’appliquent aux hommes (chemise ras-le-coup et manches longues, shorts bannis). Nous sommes d’accord sur ce point, la liberté de pensée religieuse est « orientée » et « imposée » en Iran et tout est fait pour que l’ordre religieux islamique soit respecté. Mais cela n’a rien à voir avec toutes le tares que l’on prête à l’Iran. Renseignez-vous, vous verrez que l’Iran est le seul pays musulman où 99% des femmes sont lettrées, et nombre de grands quotidiens persans sont d’ailleurs dirigés par des femmes.

          Cordialement, smiley


        • armand armand 6 octobre 2007 18:16

          Cher Jean,

          Je ne nie pas les chiffres que vous avancez - mais ils témoignent plutôt de l’extraordinaire vitalité et intelligence du peuple iranien sous une dictature. Le principe même de velayat-i-faqih est une montruosité, de soumettre le pouvoir civil à un gouvernement des religieux. Vous ne pouvez pas nier qu’aux yeux de la loi, un femme ’vaut’ la moitié de l’homme. La sexualité ’illicite’ est punissable de graves peines, voire la mort dans certains cas. Les pasdarans représentent un ’état dans l’état’ et mouillent l’Iran dans le soutien à des entreprises terroristes. Finalement, même si les hommes sont soumis à des normes vestimentaires, celles-ci sont infiniment moins contraignantes que celles qui pèsent sur les femmes. Et, de toute façon, un état n’a pas à dicter à sa population comment s’habiller. Et je ne parle pas des prémices millénaristes complètement illuminées qu’incarne la ligne Ahmedinejad et qui peuvent faire craindre une politique du pire (c’est à dire tendant vers l’embrasement général).

          Les mauvaises langues pourraient dire : mais lui et Bush devraient alors s’entendre entre excités. Seulement critiquer la politique criminelle de Bush et son entourage (qui, je l’espère, auront un jour à affronter un ’impeachment’ en bonne et due forme) ne devrait pas servir à minorer la noirceur du régime de Téheran.

          Et pour finir, de toute façon, celui-ci est issu du renversement sanglant du gouvernement légitime de l’Iran, celui qui justement remonte 2500 ans en arrière. C’est précisément parce que j’aime l’Iran et sa civilisation (y compris son adaptation de l’Islam)que j’exècre l’image projetée par le régime actuel.

          Et c’est aussi pourquoi j’estime que toute opération militaire contre l’Iran serait non seulement un crime, mais, comme l’aurait dit Talleyrand, une faute, car je fais confiance aux Iraniens eux-mêmes pour faire le travail.

          La personne dont il est question dans cet article, si bel et bien elle a prononcé les paroles qu’on lui prête, est simplement une conne, dont l’ignorance et la grossièreté sont en phase avec celle d’une grande partie des collaborateurs de Bush. Mais ce n’est pas Bush lui-même, ni Rice, ni même Rumsefeld qui ont prononcé ces paroles. Alors que les propos d’Ahmedinejad sur Israël et la Shoah sont ceux d’un président en exercice.

          Cordialement


        • Stephan Hoebeeck Stephanesh 7 octobre 2007 05:41

          Cher Armand

          Je me permets de douter que les iraniens renversent eux-même leur régime. Vous pouvez vous référer aux événements récents de Birmanie. Ces deux pays ont des similitudes, une population flaiblement armée, plutôt pacifiste, un régime qui n’hésitera pas à réprimer implacablement tout véléité de demande de réformes.

          Je pense donc que la guerre est malheureusement la meilleur option.

          On racontait une blague sur la tcheechoslovaquie. Il existe deux moyens pour que notre pays soit délivré des russes : Un moyen naturel et un moyen surnaturel. Le moyen naturel c’est que dieu envoie ses anges les chasser d’ici, et le moyen surnaturel c’est qu’ils s’en aillent d’eux-mêmes.

          Je pense que si les moyens policiers de l’iran sont anéantis il y a de fortes chances que le régime s’effondre.


        • armand armand 7 octobre 2007 10:28

          Pas vraiment comparable, cher stephanesh : il existe tout de même des élections en Iran, plusieurs centres de pouvoir. Indéniablement les pasdarans feraient de la résistance, mais l’armée régulière peut aussi se retourner du côté de la population. Le régime acctuel n’a pas réussi à résoudre quoi que ce soit, et les sanctions font mal. En revanche, j’insiste, toute intervention extérieure aurait un effet diamétralement inverse.

          En foutant la m...de en Irak, les Américains ont retourné une population qui leur était bcp plus favorable - intéressant de voir comment les régimes violemment anti-américains ont souvent des populations pro-américaines et, bien sûr... vice-versa.


        • Stephan Hoebeeck Stephanesh 7 octobre 2007 12:16

          De toutes manières les infos ma paraissent de plus en plus aller dans le sens de la guerre

          http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20071007/twl-irak-iran-petraeus-38cfb6d_1.html

          Vous avez raison les sanctions font mal.

          Cela rend d’autant plus crédible une attaque US. Pourquoi, plus les sanctions affaiblissent le régime plus il se trouve confronté à sa fin, plus il risque d’attaquer, perso je ne laisserai pas à l’Iran l’avantage d’une attaque surtout d’un régime qui n’a plus rien à perdre (frappes chimiques sur Israel, etc.) Il est toujours possible qu’ils ne fassent rien, mais on ne peut exclure une réaction (syndrome pearl harbor). De plus, les USA en continuant à laisser des forces trop importantes dans le golf ils affaiblissent l’ensemble de leur dispositif stratégique (et on se doute que taiwan risque d’être confronté à d’énormes problèmes dans les mois qui suivent et ils risquent de devoir intervenir.


        • John T. Jean TAFAZZOLI 7 octobre 2007 16:39

          Pour une fois, Armand, nous sommes d’accord. Sauf... sur la valeur de la femme qui vaudrait moitié de l’homme. Trop de ce genre de phrases ont noirci les pensées occidentales. Cette affirmation repose sur le fait qu’en Islam, pour prouver l’adultère, le Coran énonce que la parole d’un homme témoin extérieur au couple suffit, tandis que dans ce cas, c’est la parole de deux femmes qu’il faut valider. Et le Coran a même expliqué pourquoi : la jalousie entre femmes, qui existe depuis la nuit des temps.

          Pour tout le reste, les citoyennes iraniennes ont les mêmes droits. Mais cet argument, comme d’autres, a trouvé un tel écho dans la pensée occidentale que le filon a été surexploité, jusqu’à raconter n’importe quoi.

          Cependant, votre commentaire reste globalement en accord avec ce que je pense, aussi je considère que nous sommes sur la même longueur d’onde.


        • TSS 5 octobre 2007 13:33

          de tous les cotés on prepare les gens à un conflit majeur avec l’Iran qui bientôt s’etendra à tout le moyen orient avec attentats tout azimuth à la clé !!


          • Michel Maugis Michel Maugis 5 octobre 2007 22:09

            Michel Maugis @ Thierry Jacob

            En quoi est elle dangereuse ?

            C’est votre malhonnêteté qui est dangereuse.

            Vous êtes raciste et dangereux avec ce genre de propos calomnieux.

            La politique des sionistes commencent à bien faire.


          • armand armand 5 octobre 2007 23:21

            Et les propos débiles que vous répandez là, ça commence à bien faire aussi. Allez « mugir » ailleurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès