Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Journée européenne de la donnée privée, que s’est-il passé (...)

Journée européenne de la donnée privée, que s’est-il passé ?

Comme tous les 28 janviers le Data Privacy Day et la journée européenne de la protection des données à caractère personnel a eu lieu hier. Ces initiatives se déroulant en Europe, aux Etats-Unis et au Canada, ont le même objectif : sensibiliser les citoyens à leurs droits pour promouvoir la protection de leurs données personnelles et le respect de leurs libertés et droits fondamentaux, dont la vie privée.

L’événement compte plusieurs partenaires, dont Microsoft et Google qui en a profité pour clarifier sa politique.

Ce partenariat peut sembler étrange vu les accusations récurrente envers ces entreprises de ne pas respecter la vie privée des utilisateurs. En effet de nombreux observateurs de cette problématique voient en Google et Microsoft les principales menaces. Mais il faut bien comprendre que cette opération peut être bénéfique, elle permet de mettre en avant les efforts réalisés dans le domaine de la vie privée.

Ainsi Google sur son blog a écrit un billet expliquant comment les données restent confidentielles (dans les chats sur Gmail du moins), la manière dont vous pouvez y accéder pour les modifier, les possibilités de protections de contenus (comme les vidéos YouTube), mais aussi de partage de ses informations privées avec Google. De plus la conservation des données leur permet d’améliorer la pertinence des recherches.

Alors que la durée de conservation des données personnelles est généralement conservée durant dix-huit mois (comme c’est le cas chez Google), Microsoft a fait un pas en avant avec Bing en ramenant à six mois.

Mais des solutions comme Yauba, par exemple, permettent de rechercher sur Internet sans conserver vos données personnelles. Le méta-moteur le plus privé du monde, Ixquick (propriété de la marque Startpage.com) a annoncé un nouveau service de proxy permettant de naviguer sur le Web en bénéficiant d’une confidentialité totale. Vous pourrez donc parcourir des sites Web de manière sûre et anonyme, sans transmettre d’informations privées et personnellement identifiables aux sites Web. En effet les sites que vous consultez connaissent de nombreuses données sur vous :

  • Votre adresse ip (qui correspond à l’adresse unique de votre ordinateur),

  • Quel système d’exploitation et navigateur vous utilisez,

  • Quels sites vous consultiez avant, etc.

De plus il faut faire attention aux données que nous laissons sur les réseaux sociaux. Au Canada, les plaintes contre Facebook se multiplient tellement qu’une enquête a été ouverte. Les utilisateurs sont mécontents des changements apportés à leurs paramètres de confidentialité. En effet les paramètres activés par défaut mènent à une plus grande accessibilité de leurs données personnelles sur le Web qu’avant.

En août 2009, Facebook avait accepté de se plier aux exigences du Canada en matière de protection des données personnelles. Ce qui avait provoqué les changements dans les paramètres de confidentialité des comptes des usagers de Facebook en décembre dernier. Les utilisateurs du monde entier se sont rendu compte que par défaut, les données étaient rendues publiques. Les modifications ne renforçant donc pas la confidentialité des données des utilisateurs, le Canada a maintenant décidé de mener une seconde enquête. Mark Zuckenberg, le fondateur de Facebook s’est également fait prendre à son propre jeu quand ses photos ont été rendues publiques par défaut. Nous pouvions donc le voir avec ses amis en soirée, en vacances, etc. Tentez une recherche sur le Web et vous aurez de nombreuses anecdotes de patron découvrant des photos de leurs employés fortement alcoolisés ou autres.

Profitez donc de la fin de semaine pour changer vos habitudes et maîtriser le plus possible vos données personnelles.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Laury 30 janvier 2010 15:29

    Bonjour a tous ,nous avons bien changer de siècle et de mentalité ,je connais des personnes qui
    semble vouloir tout cacher a leurs voisins et en même temps étaler leurs vie sur Facebook ????
    Et ce sont souvent ses personnes qui ne communique que virtuellement


    • Techme Techme 30 janvier 2010 15:48

      En effet, autant autrefois nous pouvons prétendre que ces personnes en parlaient sous couvert de l’anonymat mais Facebook connait tout de notre ie et les méthodes de filtrage sont faibles.


      Cependant certains considèrent que cela ne va pas assez loin dans la vie privée d’où la création de Formsping qui permet de poser des questions anonymement et l’interlocuteur se doit de répondre sincèrement sans passer outre. Ce concept peut être intéressant dans le cadre d’une campagne de pub (par exemple une discussion avec le scénariste d’une série, le producteur d’un film, etc.) mais ceci entraine déjà des dérives (question sexe, privé etc.)

    • Deneb Deneb 31 janvier 2010 08:17

      Il faut surtout arreter de se prendre trop au sérieux ; ne publier que les informations dont on est sûr que l’on ne regrettera pas ensuite. Ca s’apelle croire en soi-même, la confiance en soi. Quand ses opinions dérivent au gré des vents, il vaut mieux éviter de fréquenter les réseaux sociaux. En fin de compte on n’est responsable que devant soi-même.

      Par contre lorsque l’on adopte les valeurs intemporels, celles de l’humanisme, lorsque l’on apprécie l’humour et et que l’on connait le sens du mot « autodérision », lorsque l’on sait apprécier le fait de vivre sur cette planète, il est très rare que l’on regrette ensuite ce que l’on a jeté sur la Toile. Comme personne n’est parfait (bien heureusement) on regrette toujours quelque chose. Mais les valeurs personnels immuables, ça aide.

      Pour se consoler, on peut toujours se dire que la transparence nuit surtout aux puissants, bien plus qu’à l’humain ordinaire. Peut-être parce que certains (!) puissants ne sont pas tout à fait à leur place... Quand on a le pouvoir, on est forcément exposé. Comme disent si bien les italiens : l’hai voluto la bicicletta, adesso pedali ! - Tu l’a voulu, le vélo ; pédale maintenant !


      • Techme Techme 31 janvier 2010 08:35

        Très bon commentaire, bravo.

        En effet il faut assumer ce que nous partageons sur le net mais cela donne également une idée plus poussée de qui est l’autre. Ce que nous partageons montre diverses facettes de notre personnalité (viadeo ou linkedin sont plus axé professionnel, facebook plus généraliste et sur les amis, etc.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Techme

Techme
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès