Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Just Incredible

Just Incredible

060922_BarackObama_Xtrawide.jpg

Barack Obama a été élu 44e président des Etats-Unis d’Amérique, cette nuit, remportant par ailleurs une victoire éclatante, d’autant plus légitime qu’une participation exceptionnelle a été observée (plus de 66 %, soit le meilleur taux de l’Histoire). A ce moment de l’Histoire, le changement est arrivé aux Etats-Unis, a déclaré le candidat démocrate à l’attention d’une foule gigantesque d’un million de partisans réunie au jardin public de Grant Park à Chicago.

John McCain a immédiatement reconnu sa défaite dans son fief de Phoenix, 20 minutes suivant l’annonce des grandes chaînes télévisées de la victoire de son adversaire. J’ai appelé le sénateur Obama pour le féliciter, a précisé le sénateur de l’Arizona. Je reconnais la signification particulière qu’elle a pour les Noirs américains, la fierté qui doit être la leur ce soir, a quant elle affirmé Sarah Palin à propos d’une élection historique.

En vous choisissant, c’est le choix du changement, de l’ouverture et de l’optimisme qu’a fait le peuple américain, a quant à lui estimé Nicolas Sarkozy dans un communiqué adressé à Barack Obama. Le président sortant, George W. Bush a lui adressé un message chaleureux au président nouvellement élu dans lequel il promet que la transition se passera en douceur. Vous êtes sur le point d’entreprendre l’un des plus grands voyages de votre vie.

Barack Obama est donc élu avec une marge incontestable de 364 délégués contre 155 pour John McCain, parvenant ainsi à remporter une victoire éclatante et surprenante en Floride (62 %-37 %), dans le bastion républicain depuis 1964 de Virginie (52 %-48 %), dans le Colorado (54 %-45 %) et dans le Nouveau-Mexique (55 %-44 %) ainsi qu’en Pennsylvanie (55 %-45 %), où McCain avait concentré ses dernières forces.

John McCain, lui, est parvenu à conserver son fief personnel, mais menacé à en croire les derniers sondages d’Arizona (54 %-45 %), du Texas (55 %-44 %), mais a échoué dans l’Ohio (48 %-50 %), où une victoire lui était indispensable pour espérer remporter l’élection (voir la carte électorale).

Le Nevada, le Wyoming, la Floride, le Nouveau-Mexique, l’Ohio, la Virginie et l’Iowa ont basculé dans le camp démocrate, alors qu’aucun Etat n’a basculé dans le giron républicain.

-3.PNGUne ferveur populaire exceptionnelle a été observée à New York, où des milliers de sympathisants démocrates ont célébré la victoire de leur candidat à Times Square. Barack Obama prendra officiellement ses fonctions le 20 janvier 2009, mais se lancera dans le grand bain international à la fin du mois puisqu’il participera au sommet de refonte du système financier. Inimaginable, il y a quatre ans, lors de la réélection de l’impopulaire George W. Bush, la victoire d’un Afro-Américain dans la course à la Maison-Blanche témoigne d’une mutation sociale profonde aux Etats-Unis.

Cette victoire s’est obtenue des suites d’un combat lancé en 2004, date où Barack Obama prononça à la tribune de la convention démocrate son célèbre discours The Audacity of Hope (L’audace de l’espoir), où le jeune sénateur de l’Illinois, en évoquant dramatiquement le rêve américain, se révéla aux yeux d’un peuple américain qui le hissera quatre ans plus tard à la Maison-Blanche.

Cette victoire, Barack Obama la doit à sa capacité à mobiliser les foules, notamment une certaine population qui n’avait jamais voté auparavant. Les huit dernières années dramatiques de la présidence Bush ont bien entendu pesé dans la balance, et bien qu’ayant ménagé tous ses efforts pour éviter cela, McCain n’a pu détacher sa candidature du bilan Bush/Cheney.

L’âge du candidat républicain n’a pas non plus joué en sa faveur face à la jeunesse et l’insolente forme de Barack Obama, d’autant plus que son décès aurait fait de Sarah Palin la présidente des Etats-Unis, une perspective que beaucoup d’Américains jugeaient plus qu’inquiétante.

Enfin, le statut de héros de guerre et d’icône nationale de McCain, qui avait joué dans sa désignation comme candidat républicain, ne s’est pas prolongé jusqu’au bout de la campagne, d’autant plus que la crise financière est très rapidement devenue la première préoccupation des Américains, bien devant la guerre en Irak.

En savoir plus

Vidéo du discours de Barack Obama



Carte finale des résultats par Etat

Le Monde : Barack Obama élu président des Etats-Unis
Le Figaro : Mr President !

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 5 novembre 2008 11:42

    Les pyramides d’Egypte ne tremblent pas...L’argent reste bien en place. Hosni soit le mou Barack !


    • La Taverne des Poètes 5 novembre 2008 11:44

      Je viens de voir l’âge de l’auteur... Bravo ! smiley


    • Gasty Gasty 5 novembre 2008 18:22

      Qu’est-ce qui fout là ? sa Playstation 3 est en panne ?

      M’enfin..... !

      Félicitation. smiley


    • Act 5 novembre 2008 15:05

      Alex,

      Merci pour ton beau papier plein de lucidité et de vie. Tu nous soulages du lot de pleunichards pessimistes et résignés qui s’enferment dans leurs de schémas de pensée sclérosés. Le monde bouge pourtant et il faut savoir saisir les opportunités historiques. Et là devant nous se dresse un être exceptionnel qui parle autant au coeur qu’à l’esprit pour nous aider à changer les choses. Faut-il attendre qu’elles nous tombent tout cuit dans la bouche ?


      • Annie 5 novembre 2008 18:58

        C’est vrai qu’il est agréable de trouver aur AV un article bien écrit et plein de vie et d’espoir pour l’avenir. Espoir que je partage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès