Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Kurdistan, les vieux démons refont toujours surface

Kurdistan, les vieux démons refont toujours surface

Depuis l’attentat terroriste de Suruç, qui a causé 32 morts, le 20 juillet dernier, la Turquie a déclaré prendre des mesures radicales contre Daesh. En lieu et place, le peuple kurde subit une agression sans précèdent de la part du gouvernement intégriste turc

Depuis l’attentat terroriste de Suruç, qui a causé 32 morts, le 20 juillet dernier, la Turquie a déclaré prendre des mesures radicales contre Daesh. En lieu et place, le peuple kurde subit une agression sans précèdent de la part du gouvernement intégriste turc proche des frères musulmans. Une chasse aux opposants dirigée plus particulièrement vers l’opposition de gauche socialiste, anticapitaliste et marxiste qui fait replonger le détroit du Bosphore dans un passé que l’on pensait loin derrière nous.

Malheureusement les vieux démons refont toujours surface, avec l’emprisonnement systématique des opposants de gauche alternative en lutte, pour que naisse enfin une réelle démocratie dans ce grand pays, ainsi que des opposants revendiquant le droit des kurdes à vivre libres et égaux en droit avec l’ensemble du peuple turc. Emprisonnements et assassinats d’opposants revendiquant, haut et fort, leur attachement à la laïcité ainsi qu’au droit du peuple turc à disposer de son avenir.

Depuis trente ans cette guerre civile a fait plus de 45000 morts. Le tyran Erdogan, voyant son pouvoir lui échapper (rappelons que pour la première fois, le 7 juin dernier, un parti de gauche alternative turc, soutenant le droit à l’émancipation du peuple kurde entrait au Parlement), joue le jeu de l’ultra nationalisme d’extrême droite, proche des milieux religieux …Comme toujours, l’extrême droite nationaliste et le religieux en passant de Pétain à Mussolini ou Franco trouvent cause commune contre les forces progressistes humanistes...

Cela ne peut plus durer !

Nos démocraties, si promptes à juger et intervenir inconsciemment de part le monde, soutiennent ouvertement le gouvernement intégriste du premier ministre Erdogan.

Il bénéficie, pour accomplir son forfait, du soutien implicite des Etats-Unis, de l’OTAN et des Etats européens, dont la France, en jouant le jeu de l’état Islamique (Daesh) et en l’appuyant contre les seules forces, qui le combattent depuis toujours dans la région, que sont les combattants et combattantes laïques (mais néanmoins musulmans et musulmanes, la religion n’ayant pas uniquement le droit à expression sous le visage des bourreaux et obscurantistes…) du PKK et de l’ YPG.

Qu’on en juge par le bilan des opérations turques au jour du 29 juillet : 3 frappes contre Daesh, plus de 400 contre le PKK ; 140 islamistes arrêtés contre 896 militants kurdes et turcs de gauche, 2 sites pro-Daesh interdits contre 94 sites kurdes, alternatifs ou de gauche.

Un nouveau bilan sur les frappes en Irak fait état ce week-end de 400 combattants et combattantes kurdes en Irak tués alors qu’ils tiennent la ligne de front contre DAESH…et pendant ce temps, les Etats-Unis, alliés d'Ankara au sein de l'OTAN, ont déployé dimanche un premier groupe de six avions F-16 et 300 militaires sur la base turque d'Incirlik en geste de soutien à l’action du gouvernement d’Erdogan.

« Le monde entier doit vraiment crier que cette guerre est une guerre injuste et injustifiée" a déclaré, ­Selahattin Demirtas, le chef du parti pro Kurde HDP lors de sa visite à Bruxelles. Le jeune leader est dans une position difficile. Son parti a fait une percée électorale spectaculaire en juin (13% aux législatives) en privant l'AKP, le parti au pouvoir du président Erdogan, d'une majorité parlementaire. Depuis, l'AKP n'a pas réussi à former une coalition pour gouverner. Devenu la bête noire du président, Selahattin Demirtas est visé par une enquête judiciaire pour "incitation à la violence" et "troubles à l'ordre public". Erdogan exige aussi qu'il condamne les actions du PKK. Pour Demirtas, l'homme fort du pays cherche avant tout à le couper de ses soutiens et à faire interdire son parti avant de convoquer de nouvelles élections.

Dans un silence assourdissant un peuple se meurt. Sous nos yeux une guerre civile éclate aux portes de l’Europe.

Nos « démocraties » ayant déjà eu fort à faire en Grèce (voir le déni de démocratie contre le peuple grec et le gouvernement Syriza), pour lutter contre l’idée qu’un autre avenir est possible pour nos enfants, ne sauraient tolérer que le peuple kurde se libère de l’oppresseur intégriste turc pro islamiste et mette en place un gouvernement de gauche anticapitaliste qui ne saurait faire le jeu de la politique de l’Otan dans la région.

Plus que jamais soutenons le peuple Turc qui contre l'obscurantisme religieux et se bat pour devenir un grand pays laic et libre !

Plus que jamais soutenons le peuple Kurde et ces combattants/es qui luttent pour leur droit a vivre, sur leur terre, libre et dans une société émancipatrice qui tournerait le dos à l'OTAN, a la domination du capital et son allié, l'obscurantisme religieux !

Stéphane Leroy.

(sources le JDD du 9/08/2015 ainsi que Francis Wurtz hum.dim. du 6/08/2015 et Communiqué de l'Union Démocratique Bretonne du 29 juillet 2015)

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 14 août 2015 19:43

    Erdogan est un islamiste sunnite.
    Entre Assad (alaouite) et Daesh (sunnite) devine qui il soutient ?
    Le raffinement suprême est de mettre sur la gueule des Kurdes,ennemis de longue date, au prétexte de la guerre en Syrie.
    Au vu et au su de tous mais sans l’ombre d’une réprobation.
    L’occident l’a décrété le méchant c’est Bashar les gentils alliés se sont Erdogan le Qatar et l’Arabie Saoudite.
    Qu’importe que ces derniers soutiennent Daesh !
    Ceux qui verraient là preuve que cette guerre n’a pas pour but de faire tombé Daesh mais de zigouiller Al Assad sont bien sur des victimes de la désinformation qui règne sur la toile... 


    • Stéphane Leroy 15 août 2015 10:44

      @Pere Plexe, avec je pense une pensée beaucoup plus politique de domination géostratégique. Qu’importe pour eux le pantin ou dictateur en place le seul intérêt pour nos « grandes démocraties.. » étant la domination du capital et le maintient du peuple en esclavage, fusse pour cela armé les extrémistes de tout bords...en attendant, les enfants de Syrie et d’ailleurs meurent dans la plus grande indifférence.


    • zygzornifle zygzornifle 15 août 2015 09:04

      moi j’aime mieux le Kukistan c’est mieux pour aller a selle .....


      • jacques casamarta 20 août 2015 20:51

        Un article qui donne un point de vue ouvert, avec sens et tellement réaliste. Ce qui se passe notamment avec les Kurdes n’est pas seulement inacceptable, c’est criminel. Cela se réalise avec l’influence de l’OTAN en toute indifférence et la communauté internationale, l’ONU une fois de plus est totalement absente et silencieuse . La France et l’Europe sont aux abonnés absents pour dénoncer l’inacceptable. La Turquie reste un pays ambivalent à la solde du libéralisme, il est préférable de dire du capitalisme. 


        • Stéphane Leroy 21 août 2015 10:39

          @jacques casamarta
          Inacceptable situation qui est, une nouvelle fois, l’expression de la réaction de « l’internationale capitaliste » dont nous avons vu au grand jour l’expression punitive et le comportement fasciste (par son dictat et son dénie de démocratie, caractéristique de l’extrême droite nationaliste) lors du putsch politique envers le peuple Grecque....ces situations arriveront a ce répétés car le « mal » se découvre, lorsqu’il est harcelé, préparons nous a vivre les pires moments de notre histoire avant la libération finale de l’humanité...


        • PASCALE LARENAUDIE 20 août 2015 21:04

          Bon article qui donne un éclairage et une information sur une situation qui n’est pas forcement connue du grand public. Le monde est aujourd’hui confronté à une multitude de conflits qui plongent les populations dans la détresse au profit d’Intérêts de plus en plus obscurs. On doit être solidaires des Kurdes et les bombardements sur les populations sont inacceptables ; l’amalgame entretenu avec le terrorisme est ignoble. 


          • Stéphane Leroy 21 août 2015 10:30

            @PASCALE LARENAUDIE
            c’est vrai cette multiplication des conflits est également caractéristique, aussi (si nous pouvons avec froideur nous en réjouir...) d’une multiplication des foyers de résistance, une démonstration à l’échelle internationale que « NON » le peuple s’abdique pas, le peuple reste le plus puissant , à lui d"enfin en prendre conscience...


          • Genc Osman Genc Osman 22 août 2015 00:52

            J’aime bien la bienveillance typique française envers les différents mouvements terroristes dans le monde, mais jamais chez eux ça non bouh caca ! Les guerres, les bombes, les attentats, les assassinats, les fusillades c’est bien quand ça se passe loin, de préférence dans des pays musulmans.


            • Pere Plexe Pere Plexe 22 août 2015 08:37

              @Genc Osman
              C’est vrai que la France à de la bienveillance pour les riches dictatures du Golfe,principaux soutiens du terrorisme depuis des décennies.
              Mais bon grâce à eux on a le PSG et Zlatan...c’est l’essentiel.


            • Genc Osman Genc Osman 22 août 2015 12:36

              @Pere Plexe
              Exactement et je ne cesse de le dire aux islamophobes de tout poil : si vous avez un problème avec les terroristes c’est au gouvernement français qu’il faut s’en prendre car ils soutiennent ceux qui financent et sont donc responsables du terrorisme salafiste.


              Mais business is business faut pas dire du mal des princes saoudiens

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Stéphane Leroy


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès