Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Afrique hérite, encore une fois, d’un chien de (...)

L’Afrique hérite, encore une fois, d’un chien de garde

Pendant que les armes continuent d’entrer à flots dans les pays africains meurtris par des conflits qui semblent insolubles, Tony l’Africain, Saint Bob, Bill le généreux et leur confrérie de bonnes âmes vont avoir à l’oeil le G8. Si seulement la richesse de l’Afrique pouvait se comparer à celle de ceux qui surveillent les pays riches censés l’aider.

Le premier ministre Tony Blair annonce donc, à King’s College, la création d’un Comité de suivi pour l’Afrique (Africa Progress Panel), sur lequel ne siègent nuls autres que Bob Geldof, Bill Gates, Peter Eigen de Transparency International et le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan.

In his first statement to the Panel, Secretary-General Kofi Annan stressed his commitment to use the full capacities of the UN system to promote African development, and urged the Panel to continue to provide a focus for the UN’s work in this area.

High-level panel views Africa’s progress.

Fort bien. Sauf que cet engagement du secrétaire général a été pris... en 1997. Et ce n’est pas l’ONU que le Comité de suivi va avoir à l’oeil, mais plutôt les nations les plus riches du monde (le fameux G8 qui représente à lui seul les deux tiers de l’économie mondiale ; non, vous n’avez pas mal lu : les deux tiers).

Les vrais décideurs

De toute façon, pour ce qu’il reste de crédibilité à l’ONU lorsqu’il est question de développement, aussi bien s’en remettre à ceux qui décident vraiment du sort économique du monde.

Justement, parlant de ces nouveaux surveillants des nouvelles promesses envers l’Afrique, vont-ils s’introduire à la réunion de la soixantaine de ministres réunis à Genève pour débloquer les négociations à l’OMC ?

Le G8 qui mène la danse à Genève, vous croyez, naïfs que vous êtes, qu’il s’en préoccupe, de l’Afrique ? Allez donc lire ceci, puis revenez pour la suite.

Tony l’Africain

Vous comprenez maintenant pourquoi le premier ministre de la Grande-Bretagne a créé son petit groupe d’observateurs. Blair doit se sentir bien seul lors des réunions du G8, lorsqu’il aborde la question de l’Afrique.

À moins qu’au fond, le premier ministre britannique n’ait la parole plus facile que le geste :

...en dépit de déclarations d’intention, l’engagement britannique dans les affaires africaines est resté sélectif et parfois égoïste, reposant sur des principes similaires à ceux des précédents gouvernements conservateurs et souvent justifié par des menaces pesant sur la sécurité plutôt que par des impératifs de solidarité et de développement.

Paul Williams. La Grande-Bretagne de Tony Blair et l’Afrique. The European Research Institute, université de Birmingham

Fort intéressant, cet article sur une Grande-Bretagne travailliste qui aide d’abord ses alliés traditionnels en Afrique, et qui prône le libéralisme et la réduction de la dette comme solution à la pauvreté africaine endémique.

Au moins une chose de bonne, dans la politique africaine de Blair : l’orientation récente de l’aide vers les États plutôt que vers les ONG.

Comme le disait fort à propos Clare Short, ministre du Développement international avant de démissionner pour protester contre l’intervention britannique en Irak : « Arrêtons de verser de l’aide pour des projets même bien intentionnés, et utilisons-la pour mettre en place des États compétents. » (La Grande-Bretagne de Tony Blair et l’Afrique, page 119).

Malheureusement, la compétence s’évalue encore à l’aune de l’amitié, dans la Grande-Bretagne de Blair.

Qui parie sur les chances du White Band de faire mieux ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Limmonde raciste (---.---.6.84) 4 juillet 2006 14:22

    «  Arrêtons de verser de l’aide pour des projets même bien intentionnés, et utilisons-la pour mettre en place des États compétents. »

    Il est vraiment dommage que cette dame Short ne prenne pas la peine de nous dire où elle pense trouver les gens compétents qui formeront les gouvernements compétents de ces Etats compétents.

    C’est ce qui fait que ce qu’elle dit ne se hausse pas au-dessus du niveau de la plus ligneuse des langues de bois.

    Il est peut-être raciste de mettre en cause la faible qualité des ressources humaines de l’Afrique, mais il faut bien constater l’incapacité endémique de ce continent, tous pays confondus à produire des élites, tant gouvernementales qu’administratives, alliant dévouement à la collectivité nationale et désintéressement.

    P.S. - Il est inutile de citer tel ou tel homme politique français comme exemple d’absence de dévouement et de désintéressement, pour réfuter ce que je dis.

    Il s’agit d’un jugement global, portant sur des générations de gens souvent obscurs qui faisaient, et qui font encore, tourner la boutique, sans songer à leur portefeuille, à leur compte bancaire ou à la gloriole façon Royal-Sarkozy.


    • Michel Monette 4 juillet 2006 16:57

      Ce que vous écrivez est tellement bête qu’on se demande comment vous êtes parvenus à formuler autant de sottises. Ce qu’il faut, ce sont des conditions salariales qui vont donner le goût aux Africains ayant les compétences voulues de demeurer sur place et de contribuer à bâtir leurs administrations publiques. Évidemment, cela est aussi impossible sans rehausser la santé et le niveau d’éducation global, et surtout, sans la démocratie.


    • (---.---.100.34) 4 juillet 2006 17:58

      Les élites Africaines quittent leurs pays pour venir travailler en Europe ou aux Etats-Unis...

      Il ne faut pas chercher plus loin...


    • Maelstroem (---.---.6.84) 4 juillet 2006 18:24

      « Les élites Africaines quittent leurs pays pour venir travailler en Europe ou aux Etats-Unis... »

      Et alors, cette fuite ne confirme-t-elle pas « l’incapacité endémique de ce continent, tous pays confondus à produire des élites, tant gouvernementales qu’administratives, alliant dévouement à la collectivité nationale et désintéressement ».


    • space cowboy (---.---.209.191) 5 juillet 2006 09:41

      depuis maintenant les débuts de la colonisation, nous avons empêcher l’Afrique et bien d’autres pays à se développer correctement en essayant d’imposer un modèle culturel, social, économique à ces pays...

      nous faisons du copier/coller et ça ne marche pas... nous avons essayer d’imposer un modèle et c’est jamais vraiment très bon...

      l’occident avec ses bons sentiments, beurk !!! regardez les états-unis en irak, l’imposition d’un modèle catastrophique... et après on dit « ah nous les blancs, on sait koi faire, c’est vraiment des couillons les nègres, ils s’adaptent pas ! »... racisme ordinaire !


    • Internaute (---.---.86.93) 5 juillet 2006 10:01

      Autremment dit la solution c’est la lutte contre l’immigration légale et illégale.


    • Limmonde raciste (---.---.6.84) 4 juillet 2006 17:18

      Ahahahahaha !

      Comme vous avez répondu sans réfléchir, je ne vous ridiculiserai pas avec un complément de commentaire... smiley)


      • Michel Monette 4 juillet 2006 19:18

        En fait, c’est la thèse de l’infériorité des Africains qui est ridicule.


      • space cowboy (---.---.59.127) 5 juillet 2006 09:46

        En fait, ce sont ceux qui pensent que kkun leur est inférieur qui justement est inféreiur puisque c’est un retour en arrière vers sa condition animal...

        l’intelligence ne se mesure pas dans un niveau d’instuction... ni dans sa capacité à taper sur un clavier n’importe quelle connerie débilisante...

        la meilleure amie de ma femme est sénégalaise et a obtenu un « très bien » à son bac S et un bac +5 en chimie... alors les petits nazillons, allez déverser votre bile haineuse sur le site du front, vous y serez les bienvenus !


      • Hécate (---.---.251.250) 5 juillet 2006 04:14

        La thèse sans doute. Le constat un peu moins.


        • Plus robert que Redford (---.---.214.128) 5 juillet 2006 11:27

          L’Europe, c’est déjà pas simple, alors pensez si l’Afrique c’est compliqué !

          Ce que je ressens de la question, n’ayant jamais mis les pieds en Afrique que pour des motifs touristiques, c’est que les différences culturelles sont immenses. Les africains se ressentent plus comme des individualités ethniques et linguistiques (wolof, bambara) que nationales, nations qui, bien sûr ont été créées à la convenance des colonisateurs.

          Comment plaquer sur ces spécificités notre vision occidentale en disant : voilà ce qui est bien pour vous !

          Comment donner la leçon à des peuples où, par exemple, les vieux sont l’âme et la richesse de la société, où il faut faire beaucoup d’enfants (ne serait-ce que parce que les circonstances de l’existence vous en enlèvent un certain nombre) allors que chez nous, les vieux sont fourrés au rancart des mouroirs, et la dénatalité s’accélère !!!

          L’Afrique doit s’inventer un mode de fonctionnement adapté à ses cultures, mais notre responsabilité consiste à cesser de la piller sans vergogne.


          • parkway (---.---.18.161) 5 juillet 2006 13:48

            plus robert que

            voilà une bonne réflexion, un point de départ évolutif.

            J’avais déjà remarqué votre humanité. Certains bien évidemment vous traiteront de démagogue.

            si tous les démagogues du monde sont comme vous, on va avoir une société qui avance sur ses deux pieds et non plus sur sa tête !


          • (---.---.152.140) 5 juillet 2006 14:39

            Les gouvernements occidentaux n’ont jamais souhaité que les Africains puissent vivre de leur travail. NOUS refusons d’acheter leurs produits à un prix rémunérateur qui leur donne la possibilité d’avoir le choix de rester chez eux. Nous préférons distribuer de l’aide déstructurante quand il est trop tard et que les plus faibles sont déjà morts, ou presque. Nous préférons apporter une aide tardive avec nos stocks d’invendus transportés à grands frais, plutôt que de créer un environnement qui permette aux Africains de développer leurs propres productions et leurs propres stocks.

            Nous déstabilisons leurs marchés avec les faux-prix du pseudo marché mondial, que nous bricolons à notre guise (par des subventions ou du dumping).

            Et nous annonçons à tous cette nouvelle soit-disant vérité : COMMERCE LIBÉRAL = DÉVELOPPEMENT ! Cette recette ne fait qu’enrichir les riches et appauvrir les pauvres...

            Le développement : trop souvent réduit à des aides budgétaires ou à des prêts ponctuels favorisent des régimes corrompus à la tête d’Etats où règnent le NON-DROIT, la corruption et le racket permanent des plus faibles. Peu de chances alors de voir les plus jeunes se motiver dans un tel environnement.

            La grande distribution : en écrasant les prix, ne permet pas de salarier normalement ceux qui produisent et récoltent,

            - dans le bâtiment, parce que les contrats de sous-traitance de NOS grands groupes BTP, s’ils favorisent la création d’importants bénéfices, ne permettent pas non plus de rémunérer normalement la main-d’oeuvre de ce secteur.

            Quand la communauté européenne prendra-t-elle conscience que le monde a besoin de toutes les agricultures du monde ?

            Quand la communauté européenne décidera-t-elle qu’il est juste et bon que l’Afrique protège ses filières de productions naissantes (agricoles et autres) pour parvenir à la souveraineté alimentaire ?

            Quand la communauté européenne ouvrira-t-elle vraiment ses marchés aux productions de l’Afrique sub-saharienne pour qu’elle devienne enfin solvable,

            Quand la communauté européenne renoncera-t-elle à imposer ses Accords de Partenariat Economique (APE, qui sont en fait des accords de libre-échange) qui vont ruiner ce qu’il reste encore de production locale et appauvrir un peu plus les Etats africains ?

            Quand la communauté européenne cessera-t-elle de soutenir les dictatures africaines ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès