• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Algérie acquise aux islamistes

L’Algérie acquise aux islamistes

 L'Algérie n'a pratiquement jamais connu l'indépendance. Après l'occupation carthaginoise, la féconde période romaine et chrétienne (sujet tabou), l'intérim byzantin et les invasions vandales, l'Algérie est conquise par les Arabes dès le 7e siècle. Sous la férule des Ottomans en 1515, puis des Français en 1830, elle obtient l'indépendance, le 3 juillet 1962... Sous le patronage des Américains et avec les instructeurs soviétiques dans les casernes. Aujourd'hui, après 55 ans de mensonges du FLN, la rue algérienne se tourne vers les islamistes, persuadée que « eux, au moins, ne voleront pas »... 

L'Algérie est indépendante de la France depuis 1962. Le pays est riche. 18e producteur de pétrole mondial, 10e producteur de gaz naturel, 98 % de ses revenus en devise viennent du gaz et du pétrole. Mais la baisse mondiale des cours du prix du pétrole, depuis 2014, et la diminution des exportations de pétrole vers les États-Unis, qui exploitent maintenant leurs gaz de schiste, obligent aujourd'hui l'État algérien à faire des économies impopulaires en arrêtant ses multiples subventions à la consommation. Exit la paix sociale, les prix des produits de première nécessité, du gaz, de l’électricité et des carburants grimpent en flèche, la colère gronde et les barbes s'allongent dans la rue. C'est que l'armée et les politiciens du Front de Libération Nationale (FLN), au pouvoir depuis l'indépendance, sont discrédités par leurs fraudes et leur corruption depuis 55 ans. La république islamique est devenue le seul horizon politique qu'envisage le peuple algérien. Washington surveille et organise tout cela, gardant un œil sur le pétrole algérien. 

L'Algérie a été autorisée à donner des leçons pendant des années, au nom de la décolonisation, du socialisme rayonnant et du plaisir de Washington à humilier les anciennes puissances coloniales.

 Ahmed Ben Bella, à peine désigné président de l'Algérie indépendante en 1962, sur les cadavres des harkis et des pieds-noirs oranais du 5 juillet 1962, après avoir imposé le FLN comme parti unique, visite Washington, en octobre 1962. Il est fort bien reçu, remercie poliment ces gentils Américains de l'avoir aidé à se débarrasser des Français. 

 Mais sa visite à la Maison-Blanche est aussitôt suivie, au grand désarroi des Américains, d'une visite à la Havane. Alger a choisi, en effet, le camp de Moscou, sous couvert de non-alignement. Houari Boumediene s'empare du pouvoir en 1965, nationalise le gaz et le pétrole (compagnie Sonatrach), inspire Muammar Kadhafi et Saddam Hussein, qui nationalisent à leur tour et provoquent le premier choc pétrolier de 1973. C'est l'Algérie, toujours, qui prétend négocier avec le Viêtnam pour libérer les derniers otages américains en 1973, envoie des troupes en Égypte lors de la guerre du Kippour de 1973, soutient Yasser Arafat en 1965, l'impose aux Nations unies en 1974. C'est encore l'Algérie qui entend imposer la paix entre l'Iran et l'Irak, prétend régler la crise du Liban, gigote au sein de l'Union africaine, dénonce l'apartheid en Afrique du Sud, tout en livrant le pays aux imams égyptiens et pakistanais, pour mieux couper les ponts avec Paris. Les cadres du FLN ont eu des instituteurs français : ils ne font que singer les idéaux révolutionnaire de 1793, avec un zeste d'Islam en plus.

À la mort de Houari Boumediene, en 1978, Chadli Bendjedid devient président, poursuit activement la politique d'arabisation du pays, invite, en 1988, le Conseil national palestinien à proclamer l'indépendance de la Palestine, prétend convaincre le président Saddam Hussein de sortir du Koweït... 
Sur le plan intérieur, le président Bendjedid doit mettre fin à la dictature du FLN, il ouvre la porte à la démocratie. Aussitôt, fallait-il être surpris, les islamistes du Front islamique du salut (FIS) remportent les élections municipales algériennes, le 21 juin 1990, puis les élections législatives du 26 décembre 1991. L'armée sonne la fin de la récréation, suspend les élections au début de l’année 1992 et renvoie Chadli Bendjedid à l'écriture de ses mémoires. L'Algérie plonge dans la guerre civile. 200 000 personnes sont tuées. L'Algérie récolte les fruits de décennies d'arabisation. Pendant que les dirigeants du FLN parlaient de socialisme, les enfants algériens récitaient les sourates du Coran dans les madrassas.

 

On rappelle Mohamed Boudiaf, un des chefs historiques du FLN exilé pendant 28 ans. Il veut s'attaquer à la corruption qui gangrène l'appareil d'État, et finit donc assassiné, en plein discours le 29 juin 1992. En 1994, le FLN place Liamine Zeroual à la présidence. Il remporte les élections présidentielles en 1995, mais doit remettre sa démission, car son rapprochement avec le Front islamique du salut (FIS), qui a conduit à une trêve avec l'Armée islamique du salut (AIS), déplaît à certains militaires qui, dans la "Revue de politique internationale", sous la signature du "général X", déclarent que l'armée ne permet pas aux islamistes « de reprendre par les urnes ce qu'ils ont perdu par les armes ». 

Abdelaziz Bouteflika, l'actuel président (officiel), a remporté quatre élections, depuis 1999, record de longévité politique en Algérie. On dit qu'il a permis à son pays de sortir de la guerre civile en proposant l'amnistie aux combattants islamistes dès 1999. Mais, a-t-il eu seulement le choix ? Aujourd'hui, l'Algérie, vit au rythme d'un Code de la famille directement inspiré de la chariâa, le Coran est enseigné à l'école, et tout a été fait pour que le pays oublie la période coloniale française par l'arabisation systématique de la société. Le pays est mûr pour une république islamiste, ce n'est qu'une question de temps pour que le fruit tombe.

L'insurrection islamiste continue. Les groupes armés islamistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) sont actifs surtout dans la région du Sahara, où ils passent impunément les frontières du Mali et de la Libye pour destabiliser la région. 
Le journal El Watan peut bien déplorer, en 2015, la banalisation de l'extrémisme musulman. À peine, une semaine après les législatives du 4 mai, 2017, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal a appelé Abderrazak Makri, président du Mouvement pour la société de la paix (MSP, tendance Frères musulmans), pour lui demander de participer au prochain gouvernement. C'est que, devant la poussée populaire, les cadres du FLN anticipent l'avenir. Ils font de plus en plus la courbette devant les religieux. 

 L'écrivain Anouar Rahmani risque une peine d’emprisonnement de 5 ans pour blasphème, à cause d'un article du code pénal, le code 144 bis 2, datant de décembre 2006, qui stipule qu'est « puni d’un emprisonnement de trois ans à cinq ans et d’une amende de cinquante mille à cent mille dinars (de 421 à 842 euros), quiconque offense le prophète (paix et salut soient sur lui) et les envoyés de Dieu ou dénigre le dogme ou les préceptes de l’Islam, que ce soit par voie d’écrit, de dessin, de déclaration ou tout autre moyen. » Anouar Rahmani défend les communautés homosexuelles, les minorités religieuses en Algérie, le droit à l’incroyance et toutes les formes de liberté. Avec l’enquête du Parquet algérien, le gouvernement s'engage, prêt à plier devant les exigences de futures alliances politiques avec les Frères Musulmans. Les années progressistes, l'émancipation des femmes, le socialisme ne sont plus à l'ordre du jour, la rue n'en veut pas. 

La pauvreté reste élevée, le chômage endémique. La corruption du gouvernement et des militaires et de l'administration achèvent d'alimenter l'insatisfaction populaire. Certes, les caciques du FLN et de l'armée resteront au pouvoir autant qu'ils pourront après la mort d'Abdelaziz Bouteflika, qui est déjà depuis longtemps inconscient dans sa résidence de Zeralda et dont nous n'apprendrons la mort clinique que bien après qu'il ait été enterré. Les barbus attendent leur heure. Elle arrivera, brutale, sauvage, nourrie de décennies d'injustice, de promesses non tenues et de crimes d'état impunis.

De leur côté, les Américains continuent d'observer les groupes djihadistes d'Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), dans la bande sahélienne au sud du pays, depuis leur base construite et modernisée par BRC Halliburton à côté de l’oasis d’Ihérir, à 110 km nord-ouest de Djanet, et à 220 km de la frontière libyenne dans le Tassili des Adjer, depuis 2004. Les manœuvres militaires sont déjà communes entre les forces spéciales américaines, les forces spéciales algériennes et les mercenaires sud-africains émargeant auparavant chez Executive Outcomes (cf. Robert Kaplan « Hog Pilots, Blue Water grunts »), Le P3 Orion et les 6 avions Beech-1900 Hisar tournent déjà en permanence dans le ciel algérien. 
Qu'importe si les groupes salafistes préparent leur entrée sur la scène politique algérienne par la violence, s'il y a moyen de s'arranger pour le pétrole et l'uranium de l'Algérie, on trouvera bien le moyen de les accueillir à Washington, comme on avait accueilli M. Ben Bella et ses amis en 1962.

 

William Kergroach (https://williamkergroach.blogspot.fr/)

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.97/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 17 juillet 10:42

    Et ce n’est pas d’aujourd’hui , c’est une porte ouverte par nos politiques de tout bords car ce sont des « chance pour la France » .....


    • Gambetta 17 juillet 18:01

      @zygzornifle

      Tu as bien raison Zygornifle,

      et dès que Bouteflika aura décanillé, on va en avoir des millions de « chances pour la France » qui vont débarquer.


    • Batna13 17 juillet 11:12

      Article suintant la haine digne des ex de l’OAS et des nostalgiques de l’ex empire colonial qui n’ont pas toujours digéré l’indépendance et qui regrettent les fameux codes successifs relatifs à l’indigénat. Article, digne aussi des services du makhzen qui nous ont habitué à leur sempiternelle propagande mensongère mais qui feraient mieux de balayer devant leur porte cesser de financer les narco terroristes du Sahel avec leur kif.


      • adeline 17 juillet 12:03

        @Batna13
        normal, cela vient direct de washington.... allez lire le blog de l’auteur, c’est pas triste.


      • bladi.algeria 17 juillet 13:00

        @Batna13 , tout-à-fait d’accord avec vos propos ! La manipulation de l’histoire est monnaie courante et les visées expansionnistes sont réelles !

        Quant aux gens d’à côté, rien ne les arrêtera et leur haine est telle que , jamais, au grand jamais , ils ne cesseront de nous dénigrer !

      • Canastel Canastel 17 juillet 16:52

        @Batna13
        Il est vrai que depuis le divorce de la France et de l’Algérie avec garde des enfants à la première, la tentation de nostalgérie est grande Comment un pays qui fut si beau et si riche a t il pu décliner ainsi et avoir un horizon aussi bouché Quel gâchis, tout ça pour ça ! Il ne nous reste plus qu’à croire au miracle , dussions nous passer pour des candides illuminés , ce pays mérite un meilleur sort !


      • Gambetta 17 juillet 16:53

        @Batna13

        La vérité fait mal Batnan.
        Tu viens de recevoir une leçon d’histoire, mais tu es trop boujadi pour l’accepter.

        Un pays riche grâce à la la France qui a créé ce pays qui n’existait pas découvert le pétrole et le gaz, qui leur a construit une nation qui n’existait pas et qui est incapable de s’en sortir à cause d’une corruption endémique.

        Où sont les nostalgiques de l"ancien empire colonial abruti ?

        les millions de tes frères qui continuent de venir vivre dans le pays colonisateur au lieu de crever la dalle dans leur pays indépendant, comme toi surement.

        Et c’est pas fini, quand Boutflika aura tiré la patte, dans pas longtemps, alors tu verras tes frères venir encore par millions se réfugier en France, parce que les islamistes seront au pouvoir

        C’est plutôt toi qui pue la haine du FLN, qui fait de ce beau pays une poubelle.


      • Gambetta 17 juillet 16:58

        @Canastel

        Salut Canastel

        enfin un article qui dit la vérité historique sur ce pays.
        mais certains bene veulent pas reconnaitre les choses et Viennent encore nous emmerder avec leur empire colonial. ça fait plus de 50 ans qu’ils sont aux manettes et n’ont fait aucun progrès.

        Il en ont fait quoi de ce pays et de sa richesse, c’est une honte, la misère et le chômage.


      • Gambetta 17 juillet 17:58

        @bladi.algeria

        D’où tu sors toi , tu es venu juste pour cet article , pour cracher ton petit venin, bizarre

        Quant aux gens d’à côté, rien ne les arrêtera et leur haine est telle que , jamais, au grand jamais , ils ne cesseront de nous dénigrer !

        Si au moins tu t"exprimais clairement on pourrait passer outre, mais là on comprend rien à ce que que tu veux dier.

        peux tu m’expliquer le nouveau venu qui sont les gens d’à coté qui veulent te dénigrer.
        éclaire ma lanterne.


      • Oceane 17 juillet 21:57

        @Gambetta

        Les nostalgiques de l’empire colonial sont les fervents défenseurs des Harkis, mais vouent Pétain aux enfers. Leur bête noire c’est le Fln et les mouvements de résistance à leur domination, mais sont farouchement « resistants » à la domination allemande. Pour eux, il ne peut y avoir de résistance à leur domination, entendu qu’ils ont le « devoir de civiliser ». Décolonisez-vous l’esprit et laissez donc les ex colonisés suivre leur chemin. La France a beaucoup de problèmes, qu’elle s’en occupe !


      • Oceane 17 juillet 22:03

        @Gambetta

        « enfin un article qui dit la vérité historique sur ce pays ».

        Depuis quand colons et colonisés ont le même regard sur leur confrontation ? Cet article est la « vérité » du colon nostalgique de son empire perdu rien d’autre.


      • Gambetta 17 juillet 22:21

        @Oceane

        Tu te trompes , il n’y a aucune nostalgie de l’empire colonial mais,il fait comme disait aimé Césaire cesser de se servir de l’alibi de la colonisations pour cacher les erreurs actuelles.

        Décolonisez-vous l’esprit et laissez donc les ex colonisés suivre leur chemin. La France a beaucoup de problèmes, qu’elle s’en occupe !

        On veut bien laisser les décolonisés suivre leur chemin sauf que tu sembles ne pas voir que leur chemin les conduit chez leurs ex colonisateurs et que ça fout u peu le bordel.

        Qui sont les nostalgiques ?
        la réalité détruit l’idéologie.


      • Gambetta 17 juillet 22:27

        @Oceane

        Je t’ai déjà répondu

        bien sur , chacun sa vérité, mais il y a des chiffres et des actes irréfutables .

        Cette histoire a plus de 50 ans , ceux qui l’on vraiment vécu sont très vieux ou morts , il n’y a aucune nostalgie. cet article raconte un passé , il est bien expliqué et documenté.


      • Batna13 18 juillet 02:23

         @Canastel
        Un pays qui fut si beau et si riche !?! On croit rêver ! Il était beau et riche pour les pieds noirs pas pour les indigènes ! Revoyez donc les films et les images de l’époque et observer la différence entre les « indigènes » pauvres et en haillons et les pieds noirs ! Même l’école « indigène » était réservée à une minorité jusqu’au fameux certificat d’études primaires ! Ensuite on prenait un « indigène » sur 1000 pour le collège ! Alors garder votre nostalgie des temps « bénis » des colonies et des « bienfaits » de la colonisation pour vous !


      • Batna13 18 juillet 02:36

        @Gambeta
        L’abruti c’est bien toi ! Inculte, suintant de haine et vivant toujours en 1962. L’Algérie a évolué depuis et le FLN n’est plus le parti unique depuis plus des dizaines d’années ! Et la France aurait créé ce pays ? La Numidie ? On confond l’Algérie avec le Maroc qui n’existait pas avant Lyautey !


      • Vraidrapo 18 juillet 05:32

        @Batna13
        Et la France aurait créé ce pays ?
        Si vous retirez d’Alger les immeubles construits pendant l’occupation française, il reste quoi ? La Kasbah du Dey turc.
        L’État français avait fait de l’Algérie un département car, il avait l’intention de la conserver définitivement. Regardez sur la Carte de l’Afrique, les frontières évasées à l’Ouest et à l’Est de ce qui est devenu, l’Algérie. C’est considérable, le Maroc et la Tunisie réduits à des portions congrues.
        Je ne défends pas l’occupation par la France, j’essaie de dire ce qui est. Maintenant, je connais des ex-Algériens qui ont quitté le pays en famille, après l’éviction de Ben Bellah pour s’installer en France. Ils ont dû sentir les problèmes à venir...
        L’assassinat de Mohamed Boudiiaf a été un tournant tragiquement décisif à mon avis. C’était l’homme providentiel. Le FLN a dû penser qu’il allait faire comme les petits copains et partager la manne SONATRACH, quand il s’est pris pour Zorro, il a signé son arrêt de mort.
        Maintenant vous pouvez le pleurer au lieu de chercher à mordre à droite ou à gauche. J’ai eu le bonheur de connaître l’ingénieur/journaliste Saïd Mekebel, la 24ème victime du FIS. Il avait beaucoup de tolérance vis à vis de l’emportement de ses compatriotes mais, il savait appeler un chat, un chat. Un patriote courageux, réservé, modeste, affable et dévoué dans ses fonctions de Directeur du transport à la SONATRACH.
        Si l’Algérie assassine les meilleurs de ses fils 30 ans après l’indépendance....
        (la France et l’Allemagne se sont fait la guerre 3 fois en un siècle avec des dizaines de millions de morts et aujourd’hui !??? )


      • bob de lyon 18 juillet 08:01

        @Batna13

        Chiffres donnés par l’ambassade de France à Alger :
         2016 : 775 000 demandes de visas.
        (Le Matin d’Alger)


      • CN46400 CN46400 18 juillet 11:03

        @Vraidrapo
        « Si vous retirez d’Alger les immeubles construits pendant l’occupation française, il reste quoi ? »

        Ouais, ouais, mais les bras des maçons c’était qui ? des « bougouls » bien sûr, n’est-ce pas ?


      • Canastel Canastel 19 juillet 10:50

        @Batna13
        Tout est faux dans vos allégations Ni apartheid ni ségrégation en Algérie Tout le monde était logé à la même enseigne et le niveau de vie général était inférieur à celui de la métropole Les différences relevaient exclusivement du niveau social et beaucoup « d’indigènes » comptaient parmi les plus fortunés Bien sûr d’autres avaient moins de réussite mais n’est ce pas le cas aujourd’hui dans beaucoup de banlieues françaises Et les Algériens sont ils plus heureux depuis qu’ils ont un pays dont ils ont chassé les forces vives Leur afflux massif au pays de leurs « tortionnaires » prouve le contraire A tel point que beaucoup de chibanis regrettent en off le temps de la cohabitation avec les Européens


      • Batna13 19 juillet 21:48

        @Vraidrapo
        Parce que pour vous, si la France n’avait colonisé l’Algérie, et à coup de canon, de famines et d’enfumades, rien n’aurait été construit ? Comme ineptie, on peut difficilement faire mieux. Depuis 1962, rien n’aurait donc été fait ? Pas d’écoles, pas d’universités, pas de route, pas d’aéroports, pas d’hôpitaux, pas d’industries, rien quoi !Vous dites vraiment n’importe quoi !


      • Batna13 19 juillet 22:55

        @Canastelles
        Franchement vous croyez à ce que vous écrivez ? Regardez simplement les documentaires d’avant 1962 et vous verrez l’apartheid ! Les codes de l’indigénat vous connaissez ? 1 voix d’un français equivaut à 9 voix d’indigènes. Etc, etc. Sur 1000 élève de l’école indigène, un seul pouvait aller au collège supérieur. Il a fallu attendre le plan de Constantine de 1958 pour que les choses changent un peu (école pour tous, construction de logement, etc.)
        https://www.youtube.com/watch?v=lSl6rpUZ19w
        https://www.youtube.com/watch?v=IuIkaP61goU
        https://www.youtube.com/watch?v=eyTyPwgqmUY


      • antiireac 17 juillet 11:46

        Bref l’Algérie est un pays islamique qui ne dit pas son nom.

        C’est un pays qui va mal terminé.

        • brams 17 juillet 13:55

          @antiireac terminez d’abord votre phrase par un « r ». 


        • antiireac 17 juillet 14:01

          @brams
          Quand on a rien à dire on s’attache à des futilités.

          Pauvre réac.


        • OMAR 17 juillet 18:04

          Omar9

          @brams

          @antiireac est à la grammaire ce que l’âne est à la culture...
          La preuve, il rue....


        • DACH 17 juillet 18:21

          @OMAR
          Encore un qui ignore l’intelligence des anes. L’ignorance est toujours voisine des croyants enfermés dans leur école maternelle.


        • OMAR 17 juillet 18:34

          Omar9

          Paroles de @DAECH....


        • Gambetta 17 juillet 18:56

          @OMAR

          Salut vieille crapule.

          Tu viens pas pour discuter comme d’habitude, mais juste pour emmerder le monde.

          Rien sur l’article on ne sait pas si tu l’as lu, juste tu viens déposer ton petit venin.
          pourtant tu devrais en avoir ds choses à dire à quelqu’un qui te met l’Histoire à l’endroit et te parle de ton Algérie et des incapables qui la gouvernent .

          De l’état dans laquelle on l’a mise depuis l’indépendance , rien à dire ?

          mais non, tu viens juste distribuer des mauvais points.


        • OMAR 17 juillet 22:40

          Omar9

          @Gambetta

          Ton ballon n’est pas gonflé avec de l’hélium, mais avec tes pets.
          Alors, va exploser ailleurs....


        • Canastel Canastel 18 juillet 12:14

          @OMAR
          Décidément, l’explosion est une manie vont dire les médisants !


        • OMAR 18 juillet 12:41

          Omar9

          @Canastel

          @Gambetta partage les mêmes valeurs extrémistes que @francesca, ce qui est son droit le plus absolu.
          Cependant, differemment d’elle qui argumente et développe, lui ne sait qu’insulter, déflagrer, détonner, et même éclater avec des insanités (crapule, venin...) qu’Agora , évidemment laisse passer.
          J’en conclu, et son avatar me le confirme, qu’il n’est qu’un ballon de baudruche qui, en explosant libère une odeur pestilentielle dont seul lui a le secret....
          Un conseil, évitez-le ou munissez vous d’un déodorant...


        • Canastel Canastel 18 juillet 13:58

          @OMAR et Gambetta
          Sans connaître l’historique exhaustif de vos échanges mais pour en avoir lu certains, je crois que vous recueillez chemin faisant la monnaie de votre pièce et la réponse du berger à la bergère ! Certains de vos propos à son égard et à celui de notre pays, justifieraient l’usage non pas d’un déodorant nettement insuffisant pour dissiper l’odeur nauséabonde qui s’en dégage, mais d’un puissant désodorisant !


        • OMAR 18 juillet 17:35

          Omar9

          @Canastel

          Le petit chaperon rouge t’a reconnu, non pas à tes grandes oreilles, à ton Q.I de morbac ou à tes grandes dents.
          mais à ton odeur...
          Tu sens comme @gambetta dont tu te fais l’avocaillon...


        • Canastel Canastel 18 juillet 22:59

          @OMAR
          Omar m’a fatiguer ! Ta suffisance et ton égocentrisme sont à la mesure de ta nullité sublimée par l’anonymat et la distance Ramasse tes billes et va vite manger ton couscous ! Heureusement que tes coreligionnaires ne sont pas tous comme toi !


        • Batna13 19 juillet 22:07

          @antiireac
          Vous avez surement vu cela dans le marc de votre café de ce matin ?
          On a entendu la même chose pendant les années de braises de la décennie 90 lorsque la France de Mitterrand, de Chirac, de Juppé, de Balladur et de Jospin accueillait à bras ouverts les islamo terroristes au nom du sacro saint « droits de l’homme » !


        • rocla+ rocla+ 17 juillet 11:59

          Dommage  , ce beau pays  qui a tout  et qui produit presque rien.


          • brams 17 juillet 12:33

            @rocla+

            pourquoi produire puisque que vous êtes là pour le faire à notre place. Seriez pas un peu jaloux par hasard ? Quant à la France, c’est toujours un beau pays à qui il ne reste pas grand chose mais qui n’est plus rien.


          • brams 17 juillet 12:40

            @rocla+

            Pourquoi produire puisque vous le faîtes si bien à notre place. Seriez vous jaloux par hasard ? La France, quant à elle, est toujours un beau pays à qui il ne reste pas grand chose mais qui n’est plus rien.


          • antiireac 17 juillet 12:50

            @brams
            La France est quand même nettement plus dynamique que l"Algérie et surtout on ne risque pas en France de voter pour les islamistes


          • rocla+ rocla+ 17 juillet 12:51

            @brams


            Arrête de te bercer contre le mur ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès