Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Allemagne en danger ?

L’Allemagne en danger ?

L’Allemagne est le pays dont on parle constamment en France. Que l’on soit à l’UMP ou au PS, Il est l’exemple à suivre en terme de réformes, le modèle qui va nous permettre de sortir de la crise.

Et nos médias entonnent la même chanson, il y a bien quelques petites critiques faites ici ou là, mais rien de bien virulent pour empêcher la petite musique de continuer.

D’ailleurs, à force d’entendre des compliments de toute part, Angela Meckel se sent pousser des ailes au point de venir nous faire la morale.

Et bien sur, à part Mélenchon personne n’est scandalisé par une telle arrogance de la part de la Chancelière allemande. Nos médias sont bien plus virulents lorsqu’un politique français ose émettre des critiques sur ce qui se passe outre-Rhin.

Et pourtant il y a de quoi se poser des questions sur ce pays dont il faut s’inspirer coûte que coûte, un travail que font de nombreux experts internationaux, y compris des allemands.

Un exemple, l’économiste libéral anglais Philippe Legrain nous apprend qu’entre 2000 et 2013 , la croissance de l’Allemagne n’a été que de 15 % (1,1% par an) . Un chiffre qui la classe au treizième rang des dix-huit nations de la zone euro.

Il faut savoir également, qu’en matière d’investissement, l’Allemagne se situe derrière la France, l’Espagne et l’Italie.

Pour Olaf Gersemann, rédacteur en chef du service économie de Die Welt, l’inquiétude vient de la trop grande confiance allemande dans les vertus de son modèle : « Il règne dans mon pays une allégresse et un sentiment d’orgueil que rien ne justifie, et qui me paraissent dangereux parce qu’ils favorisent des décisions irrationnelles ».

Il cite comme exemple la sortie du nucléaire décidée par Angela Merkel, sans concertation ni préparation, pour passer au très polluant charbon. Il estime qu’il s’agit d’une preuve que son pays surestime sa puissance économique actuelle ainsi que son potentiel pour l’avenir.

Olaf Gersemann s’inquiète aussi des retraites qu’on ne pourra plus financer dans le futur, dans pays qui ne fait plus d’enfants. Il se pose des questions sur le fait que l’économie allemande est trop largement dépendante de son secteur automobile Si ce secteur se porte bien actuellement, quel serait l’état du pays s’il reculait fortement alors qu’il représente 19% de la production industrielle.

Autre analyse, celle d’Emmanuel Todd, souvent taxé de germanophobe chez nous. Voici ce qu’il dit :« L’une des déviances les plus spectaculaires de l’Allemagne actuelle, c’est le sous développement de l’enseignement supérieur. Dans l’ensemble des grandes nations industrialisées, à peu près 40 % des jeunes font des études supérieures. En Allemagne, c’est un peu moins de 30 %. « 

Comme on le voit, on trouve de nombreux points noirs dans le pays qu’il faut copier absolument.

Je sais, nos experts nous disent que tout cela n’est rien, que pour remédier à son faible taux de natilité l’Allemagne doit recourir à la solution de la politique d’immigration.

Ils sont extraordinaires les économistes, ils ont toujours une réponse au moindre problème, sauf que…

Sauf que dans la réalité leur remède se révèle bien souvent plus dangereux que le mal.

La preuve avec ce qui se passe en Allemagne depuis quelques semaines.

Alors que juste derrière les USA, le pays est devenu le second pays au monde en terme d’immigration avec 465 000 arrivées, ainsi qu’une explosion du nombre de demandeurs d’asile, on observe ces dernières semaines de nombreuses manifestations hostiles aux étrangers.

Organisées ou soutenues par divers mouvements d’extrême droite ou néonazis, avec comme leader le mouvement Pegida, (Européens patriotes contre l’islamisation du pays), ces manifestations dans plusieurs villes du pays se produisent principalement le lundi.

Cette journée n’a pas été choisie par hasard puisqu’elle correspond à ce qui s’était produit il y a 25 ans avec les célèbres « Manifestations du lundi », qui ont fait tomber le régime communiste dans l’ex-RDA.

Düsseldorf, Würzburg, Rostock, Bochum, Munich, Dresde, semaine après semaine les manifestants sons de plus en plus nombreux dans le pays.

Plus grave, un sondage pour le site internet de l’hebdomadaire « Die Zeit » nous apprend que (49%) montre de la sympathie pour les manifestations de Pegida. Ils sont même 30% à le soutenir totalement.

Face à cela, la Chancelière ne peut que réciter un discours convenu en déclarant : « il n’y avait pas de place en Allemagne pour l’incitation à la haine et la calomnie. »

Une fois dit cela, on fait quoi ?

Eh bien, plutôt que de regarder ce que font ses voisins, Mme Merkel devrait comprendre que s’il se passe de tels événements dans son pays, c’est surement parce que les réformes qu’elle veut nous imposer ne sont pas si efficaces qu’elle veut nous le faire croire.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Stéphane Lhomme Stéphane Lhomme 16 décembre 2014 08:55


    Il faut être sacrément IGNORANT pour écrire « la sortie du nucléaire décidée par Angela Merkel, sans concertation ni préparation » alors que :

    - cette décision a été prise sous la pression de la très grande majorité de la population qui est (à juste titre) radicalement antinucléaire. Mais peut-être faut-il « dissoudre le peuple » ?

    - la sortie du nucléaire été commencée en l’an 2000, alors le « manque de préparation »...

    - tous les pays du monde, à commencer par LA FRANCE, utilisent majoritairement du pétrole, du gaz et du charbon dans leur consommation d’énergie (bien lire énergie et pas seulement électricité). En France, cela fait 70% de la conso d’énergie ! Du coup, il est ridicule de dire que l’Allemagne est « passée au charbon ». Qui plus est, elle réduit ses émissions de co2 : http://bit.ly/12jUOMe

    Il ne faut pas seulement sortir du nucléaire mais aussi de l’ignorance !!!


    • fatizo fatizo 16 décembre 2014 18:00

      Ce n’est pas oi qui le dit mais un allemand, Mr Olaf Gersemann, rédacteur en chef du service économie de Die Welt.


    • Gnostic GNOSTIC 16 décembre 2014 11:00

       

      Bonjour fatizo

       

      Le plus étrange c’est de voir la mère MERKEL caracoler en tête des votes en Allemagne

       

      Cette femme possède un charisme de limace, un sourire bébête et un physique de schtroumpf (ne pas confondre avec schtroumpfuhrer) ???

       

      Quand on lit sa bio sur wikipédia il y a des incohérences, née en RDA son père Pasteur part en RDA ???

       

      C’est une marionnette manipulée par les américains et ?

       

       smiley


      • Fergus Fergus 16 décembre 2014 17:47

        Bonjour, Gnostic.

        « Le plus étrange c’est de voir la mère MERKEL caracoler en tête des votes en Allemagne ».

        Non, le plus étrange est de la voir si haut dans les sondages en France ! C’est pourtant sa psychorigidité qui bloque toute avancée de progrès dans le fonctionnement des institutions européennes et le rôle de la BCE.


      • fatizo fatizo 16 décembre 2014 18:05

        Bonsoir Gnostic et Fergus ;

        En ce qui concerne l’amour des français pour Merkel, c’est très compréhensible. Avec l’UMP et le PS qui ne jurent que par le modèle allemand, plus des médias français qui font une propagande colossale pour les réformes à la Schroeder , c’est très compréhensible.
        Et comme nos compatriotes ont tendance à suivre le sens du vent sans se soucier de l’orage qu’il amène ....

      • lsga lsga 16 décembre 2014 11:04

        Il devient extrêmement urgent de donner le droit de vote aux étrangers en Allemagne aux élections nationales. Espérons que cela se fera via une loi européenne, qui devra s’appliquer à tous les pays de l’UE.


        • Montdragon Montdragon 16 décembre 2014 13:37

          Wééé Isga, des députés affiliés à Erdogan au Bundestag ça en jette en matière de communisme !


        • soi même 16 décembre 2014 15:58

          De toute façon quand il a un artifice, il doit être rendue à la réalité, et toute les forces participe aussi bien les force progressives que retardataires, nous sommes actuellement dans une instabilité des valeurs, tous est troublé et ce qui pourrait paraître salutaire est troublé autan ce qui est rétrograde peut paraître enchanteur, nous sommes dans un chaos, et il faudra encore un peut de temps pour apprécier à sa juste valeurs les levains en actions aujourd’hui !


          • Pere Plexe Pere Plexe 16 décembre 2014 18:36

            Le triomphe de l"Allemagne et de sa chancelière et avant tout la défaite intellectuelle de nos élites.
            Politique ou médiatique cette caste consanguine qui distille le prêt à penser est incapable de juger un pays autrement qu’à la vue de ses résultats économiques.Et encore uniquement à la vue des résultats instantanés,sans analyse ni perspective.


            • fatizo fatizo 16 décembre 2014 20:33

              Aucune projection sur l’avenir. Le court terme, on ne connait plus que ça.


            • gruni gruni 16 décembre 2014 20:13

              Bonsoir Fatizo


              Effectivement d’après les économistes, l’Allemagne n’est pas dans une situation aussi enviable qu’il n’y paraît. Mais tu sais les économistes...
              J’aimerai en savoir plus sur ce que pensent les Allemands, on en parle assez peu je pense. 

              • fatizo fatizo 16 décembre 2014 20:35

                Bonsoir Gruni,

                A voir les grèves de ces derniers mois, plus ces manifs de plus en plus nombreuses des partis d’extrême droite, il y a de quoi se faire du souci pour l’Allemagne et l’Europe en général.

              • Gauche Normale Gauche Normale 16 décembre 2014 21:55

                La revue « Le 1 » a publié un article cette semaine qui explique pourquoi Merkel est si populaire d’après les sondages malgré la misère galopante dans son pays modèle. Si j’ai le temps je le ferai parvenir.


                 smiley

                • lloreen 16 décembre 2014 23:49

                  S’ il est bien un pays qu’ il faudrait prendre à la loupe, ces derniers temps, c ’est bien l’ Allemagne, et certainement pas pour les raisons énoncées par l’ auteur.

                  "Organisées ou soutenues par divers mouvements d’extrême droite ou néonazis, avec comme leader le mouvement Pegida, (Européens patriotes contre l’islamisation du pays), ces manifestations dans plusieurs villes du pays se produisent principalement le lundi.« 
                   »
                  C ’est de la pure désinformation ou alors une volonté de nuisance qui inspire votre discours insinuant que les manifestations du lundi sont organisées par des mouvements d’ extrême droite ou carrément nazis.
                  Je mets ce lien pour apporter apporter la preuve du contraire où vous aurez tout le loisir de voir qui sont ces jeunes et moins jeunes se retrouvant tous les lundis pour ouvrir une autre voie dans laquelle ils veulent s’ engager.

                  http://montagsdemo.eu/

                  C ’ est un rejet massif de la politique pro atlantiste de Merkel et de ses sbires et notamment la critique de l’ envoi de troupes allemandes vers l’ Ukraine.

                  Vous faites le jeu de ces médias aux ordres de la finance internationale émanant de la City de Londres (Couronne), propagande éhontée servie par les presstitué(e)s, ceux qu’ évoquait Udo Ulfkotte.

                  http://lesmoutonsenrages.fr/2014/10/08/udo-ulfkotte-les-medias-trahissent-le-public-continuellement/

                  Quant au mouvement en faveur de la paix et pour une alternative à la politique honnie de Merkel, il grandit de jour en jour.
                  Et pour s ’en persuader, il suffit d’ écouter le discours du pasteur Drewemann, ce 13 décembre devant le château de Bellevue à Berlin, résidence du président allemand.

                  https://www.youtube.com/watch?v=88xxWfegO_s

                  S’ il y a bien une chose que les allemands ne veulent plus jamais, c ’est de revivre une guerre.
                  Alors cessez votre propagande ou si ce n’ est pas intentionnel, renseignez-vous ailleurs qu’ auprès du mainstream et des médias financés par les haineux et les va-t - en guerre.

                  Le message est clair : PLUS JAMAIS de guerre sur le sol allemand.

                  Faut-il d’ ailleurs rappeler que la RFA est l’ annexe européenne de la première heure de Washington DC (District of Columbia), territoire dont Obama disait dans un discours qu’ il serait occupé jusqu’ en 2099...

                  Alors que ceux qui propagent la haine et la guerre prennent les armes et qu’ ils fassent la guerre eux mêmes dans les steppes et la toundra.


                  • lloreen 17 décembre 2014 00:30

                    Merkel est systématiquement huée par la population chaque fois qu’ elle se montre en public et pour contrer ce fait on pourrait dire que plus elle est huée, plus sa côte dans les sondages truqués monte...

                    Huée à Aschaffenburg lors d’ un discours de campagne.
                    https://www.youtube.com/watch?v=OXgXJSRELsg

                    Huée à Berlin

                    https://www.youtube.com/watch?v=By0eHMaM55A

                    Huée à Stuttgart
                    http://www.rhein-zeitung.de/nachrichten/deutschland-und-welt_artikel,-Merkel-wird-in-Stuttgart-minutenlang-ausgebuht-_arid,497325.html#.VJC-LnscR1E

                    Quelques vidéos prises lors de sa campagne montrent à quel point une majorité d’ allemands la détestent.
                    Quant aux vidéos disparues de l’ internet...n’ en parlons pas.

                    D’ ailleurs, le vrai chef en Europe n’ est ni van Rompuy, ni Barrosso ni Juncker ni même Merkel, mais le général 4* Philip Mark Breedlove, celui qui est à la tête des nombreuses troupes d’ occupation us stationnées en Europe... Il est le chef suprême de la SACEUR (supreme allied commander europes) de l’ OTAN (organisation des terroristes de l’ Atlantique Nord) depuis le 13 mai 2013.
                    C ’est lui qui, depuis son QG de Stuttgart (RFA) peut mettre toutes les troupes de l’ OTAN en mouvement (chars,avions,navires).
                    Breedlove a d’ ailleurs participé à la rencontre 2014 des Bilderberg et il y a fort à parier qu’ ils y ont planifié la guerre en Ukraine...

                    L’ Allemagne est autant en danger d’ ailleurs que la France, parce que ces esclavagistes à la solde du grand capital préparent leurs milices (corps franco-allemand basé à Strasbourg, Eurgendfor) et unissent leur effort de guerre depuis belle lurette.

                    Il est vrai que les Etats-Unis, c ’est à dire l’ ensemble de ces entreprises gouvernementales sous le contrôle de la City de Londres, dont l’ UE est partie intégrante vont bientôt être mis en pièces par la Russie et ses alliés.
                    Plus ces guignols s’ agitent et plus le noeud coulant qu’ ils ont déjà autour du cou se resserre.


                    • lloreen 17 décembre 2014 20:06

                      Il y a effectivement danger en Allemagne parce que Merkel est une taupe atlantiste tout comme l’ est Sarkozy, et ces deux agents sont démasqués de plus en plus par les citoyens respectifs pour les résultats excellents qu’ ils ont atteints pour leurs maîtres au détriment des populations.
                      Les escrocs de la FED et leurs associés véreux ne se sont jamais aussi bien portés, dépeçant les états de l’ intérieur avec la complicité de ces deux larrons.

                      La situation sociale et économique française est catastrophique et elle n’ est guère meilleure en Allemagne où la paupérisation est galopante. Il suffit de voir la descente aux enfers des chômeurs allemands en fin de droit à qui on prend tout , pour les faire travailler à 1euro/heure et pour qui on décide jusqu’ à la taille de l’ appartement auquel il peuvent prétendre , des fois qu’ il leur resterait 1cm2 en trop...
                      C ’est la chasse déclarée aux victimes, le sport favori de la caste des escrocs.
                      Comme si être malade, chômeur ou invalide était un privilège exorbitant.

                      Voici un extrait du scandale qui préoccupera de plus en plus les esprits des allemands, lorsqu’ ils prendront conscience à quel point Merkel est néfaste et dangereuse pour le pays.

                      Extrait.

                      "

                      Enorme scandale à l’occasion de la publication des souvenirs du chancelier allemand Helmut Kohl « Testament. Transcription des conversations avec H. Kohl »

                      Il est bien possible que la publication « Die Kohl-Protokolle » nuira non seulement à la carrière de Merkel, mais pourrait avoir un effet sur le chancelier Kohl lui-même. On n’est pas loin de recours en justice,- Kohl a excessivement fait confiance à son mémoiriste Heribert Schwan, dont les souvenirs ont été publiés malgré la promesse de ne publier qu’après la mort du politicien. Schwan avait juré sur tous les saints de ne jamais publier avant le décès d’Helmut Kohl. Mais il n’a pu résister …

                      Vers 2001-2002, dans la solitude des caves de sa maison de Ludwigschaffen, Kohl a enregistré sur magnétophone ses souvenirs. Le journaliste écrivain Schwan devait rédiger et agencer les manuscrits du chancelier. Helmut Kohl, lors de ses discussions avec Schwan, incluait régulièrement des commentaires peu amènes, égratignant ainsi ses ex collègues du parti (et « amis » tels que Gorbatchev que Helmut Kohl désignait comme « le loser »). A cette occasion il répétait sans cesse : « mais ceci ne devra pas être écrit », toutefois Heribert Schwan notait scrupuleusement tout ce que racontait Helmut Kohl. Finalement, celui-ci ressentit que Heribert Schwan ne lui inspirait plus confiance, et ne souhaitant aucunement nuire à son parti, il bloqua la publication ; et Schwan fut contraint de restituer les 200 cassettes reprenant 630 heures d’enregistrement. Préalablement à la restitution, Schwan fit des copies. Et voici qu’il publie.

                      L’objet essentiel de ces publications n’est pas dans le sensationnel des secrets divulgués, rien de très nouveau n’y apparait sur le plan politique. Mais il y a là autre chose –des aspects très désagréables à propos de ses ex-collègues, révélés non par quelque quidam, mais par un homme d’État qui a procédé à la réunification du pays. Provenant de sa propre bouche, et non des rumeurs que l’on peut écarter de la main, précise stringer-news.com.

                      Ces éléments de souvenirs, selon lesquels Helmut Kohl écrit que Angela Merkel était mal élevée, ne savait tenir ses couverts, tentait d’attraper la nourriture avec les doigts, ces éléments-là ont été publiés non seulement en Allemagne, mais bien au-delà. Mais le plus important, pour quelque raison, n’est presque pas révélé, lorsque Helmut Kohl affirme directement que sa « protégée » travaillait avec les services US.

                      La future chancelière allemande spéculait sur les myrtilles alors qu’elle appartenait au ‘mouvement des jeunesses allemandes libres’ et ces faits la caractérisent assez exactement. En RDA, l’ainsi nommée « amicale de négoce des fruits et légumes » achetait des baies aux particuliers pour 4 marks le kilo. Et les revendait immédiatement pour 2 marks – la vente de baies bénéficiant de subventions d’Etat, et de ce fait revendait au détail moins cher que le prix d’achat. Comprenant très tôt les lois de la vie, Angela Merkel remettait le kilo de myrtilles pour 4 marks, puis sans tarder revenait acheter ce kilo pour 2 marks… et ainsi de suite. Mais simultanément, le cœur léger, elle bassinait ses congénères aux réunions du komsomol pour ce qu’ils pratiquaient de telles méthodes.


                      • lloreen 17 décembre 2014 20:07

                        Mais pourtant, la façon dont elle construisit sa carrière est bien plus significative. En 1986, âgée de 35 ans, Angela Merkel s’inscrit dans le mouvement Est-allemand « réveil démocratique ». Et pratiquement jusqu’aux élections qui verront la victoire des chrétiens démocrates dans l’Allemagne réunie, elle les critiquera et en dira pis que pendre. Mais dès qu’apparaitra le parfum de victoire des Chrétiens-démocrates, sans tarder Angela Merkel rejoint leurs rangs et arrive à saisir un siège de député au Bundestag du pays désormais réuni.

                        On dit qu’elle fut extraite du parti « réveil démocratique », un parti dès lors sans avenir, sur une recommandation spéciale du ministre fédéral Lothar De Maizière. Ce dernier la nomme secrétaire de presse. Elle prend alors une part active aux pourparlers 2+4, qui mirent fin aux accords quadripartites sur le statut de Berlin, et son contrôle par les alliés. Mais aussi aux pourparlers sur la réunification de l’Allemagne que menait Condoleeza Rice depuis Washington. Là-dessus, Angela Merkel engage sans tarder le processus d’intégration de la RDA dans l’économie de marché, et la zone deutsch mark.

                        A ce moment, son compagnon officiel Joachim Sauer est engagé par la société américaine Biosym Technology. Il passe une année entière dans les labos de la société à San Diego, société affiliée au Pentagone. Toutefois il est impossible de vérifier quel travail il y a accompli, ni de quelle formation il a bénéficié. Après cela Sauer devient expert pour la société Accelrys, également de San Diego, également active pour le Pentagone…

                        Et tout à coup, scandale ! De Maizière est accusé de collaborer avec la Stasi, les services est-allemands. Et quid de sa protégée ? Publiquement, elle dénonce son protecteur ! Après quoi, sans tarder, elle occupe le poste de vice-présidente de la CDU. Passant des bienveillances de De Maizière à celles de Helmut Kohl, Angela Merkel occupe désormais des fonctions importantes dans le gouvernement. Dirigeant, en particulier, les instances fédérales chargées des femmes et de la jeunesse, et de l’écologie. Helmut Kohl s’extasiait de son Angela, l’appelant « mon poussin », ma « fillette ».


                        • lloreen 17 décembre 2014 20:08

                          Mais les journalistes médisants ont tout de suite qualifié la femme hyperactive de « fillette de Helmut Kohl », suggérant par là ce qu’il faut comprendre. A ce propos, les ragots quant à une liaison fusaient de toutes parts. Et il faut bien reconnaître qu’il y avait là des fondements. Soit la fillette rentrait chez elle en hélicoptère militaire, bien sûr sur le compte des biens publics, soit on la voyait passagère unique d’un ballet de voitures officielles.

                          Lorsque les journalistes furent informés de ces vols gratuits en hélico, ce fut un scandale. Helmut Kohl sauva sa « fillette » du déshonneur, prenant toute la responsabilité sur lui. Proclamant que ‘’oui, elle volait, mais j’étais au courant et approuvais. ‘’

                          En 1988, la CDU perd les élections. Quelque temps après dans le journal « Frankfurter Algemeine Zeitung » apparait un article d’Angela Merkel. Mais aucunement sur les qualités rares de politicien d’Helmut Kohl déniées par les électeurs. La « fillette » exige la démission de son protecteur du poste de leader des Chrétiens-Démocrates, parce « qu’il ne maitrise pas les changements de l’époque ».

                          Helmut Kohl démissionne donc. Et la voilà, ‘’affamée de justice’’, qui prend sa place. Ce qui s’est passé ensuite, nous le savons tous : Madame Merkel, ayant balancé tous ses protecteurs, prit la tête de l’Etat. Voilà le « poussin » désormais couvert de plumes…

                          Ensuite Merkel est soutenue par deux fortes corporations média. D’abord le groupe Springer, 180 publications dont Bilt et Die Welt. Les journalistes de la holding doivent signer un accord spécial au terme duquel ils s’engagent à travailler au renforcement des relations transatlantiques, et la défense de l’état d’Israël. Ensuite le groupe média de son amie (et maîtresse ?) Liza Mohn, directrice du mega groupe européen Bertelsmann (auquel appartiennent la holding RTL, Prisma, Random House, etc). Madame Mohn occupe également le poste de vice-présidente de la fondation Bertelsmann, le think thank de l’atlantisme de l’Europe.

                          Dans son livre Helmut Kohl critique la politique européenne d’Angela Merkel, et souligne qu’en général elle ne s’y retrouve pas du tout, et « l’on ne peut que se signer en considérant ses bêtises ». Mais est-elle réellement bête, et quels intérêts défend-elle ?

                          Le fait est que le clan Bush envoie à Merkel un certain Jeffrey Gedmin, qui travaillait pour American Enterprise Institute, AEI, sous la direction de Richard Perle et Dick Cheney. Il soutenait intensivement la création de l’Euro à la parité initiale de 1$ >1€. Dans cet AEI, il dirigeait le projet de « Nouvelle initiative atlantique », qui réunissait les généraux et politiciens les plus influents éprouvant des sympathies pour les USA. Simultanément, il s’activait dans le projet PNAC (Project for a new American Century) et rédigea tout un chapitre sur le programme européen à l’attention des Néo-conservateurs US. Dans ce travail il démontre que l’UE doit rester sous le contrôle de l’OTAN, ce pourquoi il faut écraser toute velléité d’indépendance des Européens. Et finalement il devient administrateur de la CCD, c’est à dire Council for a Community of Democracies, qui défend une ONU à deux niveaux, supervise l’institut berlinois Aspen, « centre névralgique » des industries americano-allemandes. En conséquence il refuse la proposition de son ami John Bolton, qui lui proposait la vice-présidence de la commission US à l’ONU, pour se consacrer exclusivement aux activités d’Angela Merkel.

                          On pourrait mettre ici le point final, si ce n’est qu’on ajoutera une menue information, comment et avec quels influents yankees Angela Merkel a construit ses relations. Helmut Kohl dans ses mémoires ne nomme personne, se limitant à des semi allusions.

                          En 2003, le département d’état US confie à Jeffrey Gedmin et Craig Kennedy un large programme de « diplomatie sociale », ou en d’autres termes, la propagande qui inclura l’achat de journalistes et la « continuité » dans l’opinion publique de l’Europe occidentale. Cela s’est produit lorsque le chancelier Schröder prit position contre l’action anglo-saxonne en Irak. A ce moment Merkel s’en prend violemment contre la doctrine Chirac-Schröder sur l’indépendance de l’Europe, elle exprime son allégeance aux USA, ainsi que son soutien aux troupes en Afghanistan et Irak. Cet article (d’Angela Merkel) est publié non en Allemagne, mais dans le Washington Post.

                          En mai 2004, Merkel impose l’élection au poste de président de la République Fédérale Allemande du banquier Horst Köhler, principal rédacteur des accords de Maastricht, un des créateurs de l’euro, mais qui fut aussi président de la Banque Mondiale, puis du FMI. Après quoi elle entreprend la campagne anti Islam.

                          Durant toute la campagne électorale de 2005, Angela Merkel marque de son sceau l’augmentation du chômage, et l’incapacité des sociaux-démocrates à la maitriser. Grâce à cela, la CDU obtient 21 points dans les enquêtes d’opinion. Dans ce temps, son conseiller Jeffrey Gedmin lui adresse une lettre ouverte, publiée dans Die Welt. Critiquant le modèle économique allemand, il ajoute : « Avant de promouvoir plus avant le pays, vous devez obtenir une victoire intellectuelle sur les nostalgies allemandes, toujours accrochées au passé. Si Sarkozy occupe la place de Chirac, la France pourrait bénéficier d’un essor économique. Ce serait dommage si l’Allemagne continuait à régresser. » Après cela Angela Merkel promeut un de ses conseillers, Paul Kirchhof, dans l’équipe du projet « Initiative pour une nouvelle économie sociale de marché ». Et annonce l’annulation de l’impôt proportionnel aux revenus : l’impôt sera identique pour ceux qui vivent dans le luxe et ceux qui vivent très modestement.

                          En résultat de quoi la CDU recueille 35% des voix aux élections, et les sociaux-démocrates SPD, 34%. Les Allemands ne veulent ni de Schröder, ni d’Angela Merkel. Après d’âpres négociations, ils forment une large coalition : Angela Merkel devient chancelière, mais la moitié des portefeuilles revient à ses opposants. Alors Merkel entreprend de modifier la politique extérieure de Schröder qui appelle à équilibrer les relations avec Moscou, et réduire l’influence de Londres et Washington. Ceci alors qu’Angela Merkel mise sur les régimes pro américains d’Europe centrale et des pays baltes, dont les gouvernements haïssent la Russie.

                          Toutefois la majorité des entrepreneurs sont contre cette position. De plus, Angela Merkel apparait liée aux modifications apportées par Schröder à la constitution, qui interdisent la participation de militaires allemands dans les opérations hors frontières pour le maintien de la paix. Mais Angela Merkel change la doctrine militaire, met des militaires allemands à disposition de l’OTAN, et non de l’ONU. Elle envoie des contingents d’importance en Afrique, Kosovo, Afghanistan, mais aussi au Liban pour le soutien à Israël (après quoi des milliers de militaires lui écriront qu’ils sont entrés dans la Bundeswehr pour la défense de leur pays, et non celle d’Israël)

                          Et puisque nous en sommes aux péripéties scandaleuses de la carrière de la chancelière, venons-en à parler de sa vie privée. Officiellement, Angela Merkel est mariée à Joachim Sauer. Dont la première femme a divorcé pour avoir trouvé son mari au lit avec un homme. Angela Merkel, alors qu’elle est mariée à Sauer, ne l’invite pas à son inauguration."


                          • lloreen 17 décembre 2014 20:08

                            La femme de l’ex-chancelier Schröder, Doris Schröder-Köpf, a déclaré assez ouvertement : « La vie privée d’Angela Merkel ne correspond pas au format de la majorité des femmes. » Sur la base de quoi la presse allemande entreprit de cancaner « quel beau couple que voilà, le pédé Sauer et la lesbienne Merkel ». A remarquer que cela n’a jamais fait l’objet de poursuites judiciaires.

                            Traduit par Mufasa pour Réseau International

                            Source : http://www.nakanune.ru/news/2014/10/31/22375143/


                            • ARMINIUS ARMINIUS 18 décembre 2014 08:36

                              @Lloren
                              Vous avez poussé l’analyse et fait avancer le bouchon pour une meilleure connaissance de la situation actuelle de l’Allemagne, c’est bien mais :le brûlot anti-Merkel des mémoires volées de Kohl ne contient rien de bien intéressant, c’est du domaine de la presse de caniveau sauf la confirmation de l’atlantisme de l’intéressée. Les réactions critiques et violentes récentes de Merkel vis à vis de Poutine, de Hollande mais surtout de l’alliance de Die Linke au SPD et aux Verts pour les élections en Thuringe ne visaient qu’à la conforter à la tête de la CDU ou elle fut réélue« dans un fauteuil ». C’est la crainte de la répétition de ce type d’alliances pour les prochaines élections et surtout celles de 2017 qui sont le moteur de son action. L’amour des Français pour Merkel est totalement incompréhensible et relève de l’ignorance : économiquement parlant elle est le pire ennemi de la France et le petit Nicolas s’est complètement fait rouler dans la farine ! Par contre, ce qui est inquiétant pour l’Allemagne c’est cette ambiance anti-étrangers ( essentiellement en ex RDA), dont elle ne peut pourtant pas se passer pour palier à la dénatalité, ça revient à se tirer une balle dans le pied


                            • lloreen 18 décembre 2014 19:15

                              « économiquement parlant elle est le pire ennemi de la France et le petit Nicolas s’est complètement fait rouler dans la farine ! »

                              Merkel est un agent de Washington au même titre que Sarkozy.
                              Ceux qui se font rouler dans la farine sont les populations des territoires occupés et contrôlés par la Couronne (City de Londres).

                              Quant aux « manifestations anti étranger »s elles autant ont orchestrées que le soi disant « antisémitisme » en France pour mieux faire diversion au sein des populations et les empêcher de voir quels sont les véritables ennemis : ceux qui sont à la tête des entreprises gouvernementales .

                              La RFA comme la république française sont des entreprises gouvernementales enregistrées auprès de la SEC américaine sous le contrôle de la City de Londres.

                              UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                              Non-registered name or business unit
                              LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                              CountryFrance WCountry code241
                              Post office box number

                              Post office box town

                              Telephone number

                              Fax number

                              Name primary executive
                              WActivity (SIC)9199

                              • lloreen 18 décembre 2014 19:16
                                UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandScharnhorststr. 34-37BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandDorotheenstr. 84BranchBerlin LBundesministerium für Gesundheit und soziale SicherungWilhelmstr. 49BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlexanderplatz 6BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJerusalemer Str. 24BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJägerstr. 9BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandBreite Str. 3BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandPlatz der Republik 1HeadquartersBerlin LInstitut fuer ForstgenetikSieker Landstr. 2HeadquartersGroßhansdorf LBundesrepublik DeutschlandHeinrich-von-Stephan-Str. 1BranchBonn LGriechische General-und Honorarkonsulate in der Bundesrepublik DeutschlandWittenbergplatz 3AHeadquartersBerlin LBundesrepublik DeutschlandRochusstr. 1BranchBonn LBundesrepublik DeutschlandFriedrich-Ebert-Allee 40BranchBonn

                                • lloreen 18 décembre 2014 19:21

                                  La RFA est encore toujours sous contrôle de Washington DC (District of Columbia) et le resterait jusqu’ en 2099 si l’ on en croit le discours d’ Obama à Berlin.

                                  Tous les présidents américains sont inféodés à la City de Londres et les Etats-Unis regroupent toutes les entreprises gouvernementales.

                                  Les gouvernements sont des entreprises enregistrées auprès de la SEC américaine.

                                  Companies for SIC 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                  Click on CIK to view company filings
                                  Items 1 - 40
                                  CIK Company State/Country 0000311669 ASIAN DEVELOPMENT BANK R6 0000866710 BANCO NACIONAL DE COMERCIO EXTERIOR SNC O5 0001026725 BANCO NACIONAL DE OBRAS Y SERVICIOS PUBLICOS SNC O5 0001045299 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DC 0000230098 CANADA DC 0000912239 CANADA MORTGAGE & HOUSING CORP DC 0001498597 CARSO INFRAESTRUCTURA Y CONSTRUCCION SAB DE CV O5 0001016472 CITY OF NAPLES DE 0001109609 DEVELOPMENT BANK OF JAPAN INC. M0 0000033745 EUROPEAN INVESTMENT BANK N4 0000276328 EXPORT DEVELOPMENT CANADA/CN DC 0000873463 EXPORT IMPORT BANK OF KOREA NY 0000205317 FEDERATIVE REPUBLIC OF BRAZIL D5 0000035946 FINLAND REPUBLIC OF DC 0001556421 FMS WERTMANAGEMENT 2M 0001179453 GOVERNMENT OF BELIZE DC 0001163395 GOVERNMENT OF JAMICA NY 0000931106 HELLENIC REPUBLIC NY 0000216105 HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF NEW ZEALAND Q2 0000889414 HUNGARY NY 0000052749 ISRAEL STATE OF NY 0000052782 ITALY REPUBLIC OF L6 0000053078 JAMAICA GOVERNMENT OF L8 0000837056 JAPAN M0 0001551322 Japan Bank for International Cooperation M0 0000053190 JAPAN DEVELOPMENT BANK M0 0001109604 Japan Finance Corp M0 0000837335 JAPAN FINANCE ORGANIZATION FOR MUNICIPALITIES M0 0000821533 KfW 2M 0000835615 KFW INTERNATIONAL FINANCE INC DE 0000869318 KOREA DEVELOPMENT BANK NY 0001483135 KOREA FINANCE Corp M5 0000878519 LANDESBANK BADEN WURTTEMBERG DE 0001306843 LANDESKREDITBANK BADEN WURTTEMBERG FORDERBANK 2M 0001144797 LANDWIRTSCHAFTLICHE RENTENBANK I8 0000356049 LONDON FINANCE & INVESTMENT GROUP PLC/ADR/ NY 0001027457 NATIONAL POWER CORP R6 0000357024 NORDIC INVESTMENT BANK H9 0000202811 OESTERREICHISCHE KONTROLLBANK AKTIENGESELLSCHAFT C4 0000074615 ONTARIO PROVINCE OF A6


                                  • lloreen 18 décembre 2014 19:45

                                    PEGIDA arrive très à propos comme toutes les mises en scène destinées à égarer et à diviser venant des princes de ce monde.
                                    Celui qui chapeaute ces princes est le Dieu Mamon, dont tout le monde sait qui le contrôle, au plus tard depuis la création de la FED, et dans quel but...

                                    Surtout depuis les Montagsdemos qu’ il s’ agit maintenant de diaboliser tellement elles s’ étendent à toute l’ Allemagne et terrifient tous les suppôts de la City de Londres qui ne supportent aucun discours déviant de leur doxa.

                                    Les présidents de ces démocraties d’ opérette ne tromperont plus longtemps les populations.
                                    Surtout quand ils brident systématiquement l’ opinion publique et offrent un boulevard aux haineux et aux va-t- en guerre.
                                    Ce n’ est naturellement pas un hasard dans la mesure où l’amalgame prend facilement dans la tête des populations soumises à un lavage cérébral permanent.

                                    A ce titre, il faut citer Merkel qui « permet les manifestations » mais qui fait arrêter des citoyens qui ont crée leur propre royaume.

                                    http://www.focus.de/politik/deutschland/muss-versicherungsgeschaefte-beenden-100-beamte-nehmen-selbsternannten-koenig-von-deutschland-hoch_id_4306439.html

                                    On se demande ce qui différencie cet homme qui proclame son propre royaume de ces mêmes escrocs qui se co optent et s’ autoproclament présidents de l’ UE ou d’ autres organismes enregistrés.
                                    Sauf peut- être un fait d’ importance : ces gens ont crée leur propre monnaie...Un affront que les Rothschild et leurs larbins ne peuvent évidemment pas tolérer...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès