Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’ancien Président de la République de Corée décède des suites (...)

L’ancien Président de la République de Corée décède des suites d’une chute

L’ancien Président de la République de Corée (2003-2008) vient de décéder ce matin des suites d’une chute à quelques mètres de sa maison*, dans le petit village de Bongha à côté de Gimhae, dans le sud-est du pays.

La chute s’est produite vers 6h50 et la mort a été prononcée vers 7h05 à l’hôpital. Roh Moo-hyun était accompagné d’un aide dans cette mortelle randonnée.

Difficile de ne pas penser à un suicide : toute la famille fait l’objet d’une enquête très avancée dans une affaire de corruption, et lui même venait de subir un interrogatoire il y a quelques jours.

Sa paisible retraîte avait déjà plutôt mal commencé : Roh était parti avec les enregistrements de sa présidence, et avait dû les restituer après une embarrassante joute juridique.

Le concept même de retraîte présidentielle paisible n’existe pas dans le pays : aucun de ses prédécesseurs n’a réussi à échapper aux scandales après son mandat.

La différence, notable, est que Roh a visiblement assumé sa faute jusqu’au bout. Plus tôt, il avait déjà absous son collaborateur Chung Sang-moon en avouant que l’accusation devait porter sur sa famille et non sur lui, puisque c’est sa famille qui avait demandé et obtenu l’argent. Sa capacité à battre sa coulpe tranchait déjà du temps de sa présidence, et lui a valu la défiance de nombreux membres de son propre parti. A bien y réfléchir, à l’exception notable de son élection au poste suprême, Roh Moo-hyun avait une approche parfois suicidaire de la politique, déchiré entre des beaux principes et l’amère réalité du pouvoir.

Cet homme s’est construit sur une image de probité et de respect de la loi et s’est révélé dans une dénonciation de la corruption, mais n’a pas réussi à changer les mauvaises habitudes du pays. Même si personne n’était dupe des moyens mis en oeuvre pour parvenir à son élection (inférieurs pourtant à ceux de son adversaire Lee Hoi-chang), beaucoup espéraient qu’il apporte du changement dans le milieu. En vain : Roh a plus passé de temps à rattraper ses propres gaffes qu’à mettre en oeuvre les réformes annoncées, et a même dû céder quelques mois les rênes du pouvoir à son premier ministre Goh Gun le temps de survivre à une procédure d’impeachment.

Dans un pays récemment converti à la démocratie et où la loi interdit plus d’un mandat présidentiel, tout président devient un "lame duck" sitôt élu. Mais le pauvre Roh Moo-hyun a n’a pas eu le temps d’exposer autre chose que ses propres faiblesses.

Le virage à droite de l’an dernier était prévisible, mais essentiellement en raison de la personnalité diamétralement opposée de son successeur, le hyperconfiant LEE "Bulldozer" Myung-bak... Un style pas non plus exemple de reproches**.

Par ses origines simples, son profil décalé dans le monde politique et sa fin tragique (suicide ou non, peu importe finalement), Roh Moo-hyun peut faire penser à Pierre Bérégovoy. Mais avec un charisme et une image beaucoup plus nets. Esperons que son départ force la Corée à s’interroger sur sa façon de concevoir la politique, à engager une vaste opération de transparence pour faciliter non seulement l’émergence de talents motivés par le changement, mais aussi leur protection dans leur ascension.


* "Former S. Korean President Roh Dead : Police" (Yonhap 20090523)
** voir "Une présidence en travaux", puis "Volonté d’impuissance"

Initialement publié sur blogules.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 23 mai 2009 09:36

    l’assistant present au moment de l’« accident » confirme le suicide. Roh s’est jete du haut d’un rocher et a laisse un message a ses proches.


    • Thémis 23 mai 2009 21:46


      A Stephanemot,

      La comparaison avec l’ ancien premier ministre socialiste de Mitterand aurait pû s’avérer valable si Roh Moo-hyun avait sauté deux fois avant de réussir son suicide ...


      • stephanemot stephanemot 24 mai 2009 03:10

        c’est pour cela que j’avais ajoute cette mention : « suicide ou non, peu importe finalement ».

        dans l’entourage de FM, les suicides etaient aussi contagieux que la grippe A H1N1 (torpilleur coulé en H1, frégate touchée en N1).

        a priori Roh n’a eu qu’un essai. Son garde du corps l’a rejoint en constatant son absence, et selon lui l’ex-president l’a distrait un instant (genre « regardez ces gens, en bas ») avant de sauter dans l’autre direction.

        de ce spot, il pouvait voir en meme temps sa maison natale et sa derniere residence.

        ou plutot l’avant-derniere : ses cendres devraient etre inhumees au cimetiere national a Seoul dans le cadre d’obseques nationales.

        Ici, la colere populaire gronde contre Lee Myung-bak et son administration pour le harcelement contre son predecesseur.


      • morice morice 24 mai 2009 09:43

        bonne comparaison en effet. Il vous reste à évaluer le nombre de suicides dans l’entourage du Général Petraeus, aux états-unis pour avoir un bon étalon de comparaison...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès