Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’anniversaire du Dalaï-lama sous le signe de changements timides au (...)

L’anniversaire du Dalaï-lama sous le signe de changements timides au Tibet

Alors que le Dalaï-lama va avoir 78 ans le 6 juillet 2013, les autorités chinoises semblent remettre en question leur politique à l’égard de la personnalité la plus vénérée des Tibétains, au Tibet comme en exil. Le Dalaï-lama appelle toujours la Chine à un dialogue pour mettre en place une autonomie réelle du Tibet, mais le gouvernement chinois l’accuse de visées indépendantistes. Si les photos du Dalaï-lama sont toujours interdites en Chine et au Tibet, on note de timides autorisations. La Chine sera-t-elle saisir la chance de dialoguer avec le Dalaï-lama avant qu’il ne disparaisse ?

L’association Free-Tibet Campaign a récemment rapporté que le gouvernement chinois a levé l'interdiction, en vigueur depuis 1996, pour les moines du monastère de Ganden à Lhassa d'afficher des photos du Dalaï-lama. La presse a spéculé que cette décision pourrait présager d'un assouplissement de la politique de Pékin au Tibet, trois mois après l'accession de Xi Jinping à la présidence chinoise. La Chine a rapidement démenti un assouplissement de sa position envers le Dalaï-lama, dont le culte et les portraits restent interdits.

Le tibétologue Robert Barnett remarque que pendant près de 20 ans, et suite à la nomination de Hu Jintao à la tête du Parti communiste au Tibet en 1989, la politique de la Chine au Tibet n’a quasiment pas changée. Certains bureaucrates de deux ou trois localités tibétaines, semblent tester récemment l’autorisation d’afficher des photos du Dalaï-lama, et la fin des critiques le concernant. Si il est prématuré de spéculer sur l’extension de ces changements de politique dans d’autres domaines, Barnett note que cela coïncide avec la critique de la politique menée au Tibet sous l’ère de Hu Jintao exprimée par des chercheurs de Pékin.

On note cependant que Pékin a autorisé la visite au Tibet fin juin de l’ambassadeur des États-Unis en Chine, Gary Locke, une première depuis septembre 2010.

Ces timides avancées dans un contexte de tension au Tibet, où près de 120 Tibétains se sont immolés depuis 2011, sont peut-être le signe que la politique de répression de la Chine peut s’infléchir. 

Lors des manifestations de 2008 au Tibet, au moins 200 Tibétains furent tués par les policiers et militaires chinois, et près de 5000 Tibétains furent emprisonnés. Certains furent condamnés à mort et exécutés, tandis que d’autres furent condamnés à de lourdes peines de prison. Depuis, les Tibétains vivent dans un climat de terreurs et de surveillance, ce qui a pu être observé récemment à Lhassa mais aussi dans les monastères par le grand reporter Cyril Payen. Des manifestations ont été violemment réprimées par la police et l’armé chinoise qui n’hésitent pas à tirer sur les manifestants, entraînant des blessés et des morts, comme en janvier 2012. C’est dans ce contexte que certains Tibétains ont choisis de s’immoler par le feu, en appelant au retour du Dalaï-lama au Tibet, et à la fin de la répression chinoise au Tibet. 

Il est possible que les autorités chinoises souhaitent, en autorisant parfois les photos du Dalaï-lama, mettre fin à ce mouvement d’immolation. La Chine se préoccupe peut-être aussi de ce qui adviendra après la mort du Dalaï-lama qui a atteint un âge qu’aucun de ces prédécesseurs n’avait jamais atteint. Jusqu’à présent, il est très écouté des Tibétains, et son influence se note d’une part dans la non-violence qui marque la lutte des Tibétains, mais aussi dans sa volonté de dialogue avec la Chine pour aboutir à un accord dans l’intérêt mutuel de chacune des parties, et au delà. Cette volonté politique de conciliation est poursuivie par le gouvernement tibétain en exil, alors même que le Dalaï-lama a démissionné de son rôle politique en 2011, laissant place à un premier ministre laïc élu démocratiquement par les Tibétains en exil, le docteur Lobsang Sangay. Mais, si le Dalaï-lama venait à disparaître sans que la Chine n’ait répondu à cette ouverture, alors un constat d’échec serait avéré. Avec la frustration de l’échec et la perte d’une personnalité aussi forte que celle du Dalaï-lama, la Chine pourrait voir la montée d’une alternative indépendantiste chez les Tibétains.

Pour l’instant, partout dans le monde, sauf au Tibet, les Tibétains fêteront l’anniversaire du Dalaï-lama le 6 juillet. A Paris, la Communauté tibétaine fêtera le 78ème anniversaire du Dalaï-lama à la Pagode du Bois de Vincennes, métro Porte-Dorée, les 6 et 7 juillet.

Nous souhaitons une très longue vie au Dalaï-lama, avec, encore et encore, sa sagesse et sa préoccupation de l’humanité.


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • SEPH 5 juillet 2013 10:25

    Le Dalaï-lama le larbin de la CIA.


    • amipb amipb 5 juillet 2013 13:15

      Lisez bien cela : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tenzin_Gyatso#Soutien_et_aide_de_la_CIA_au_cours_de_la_Guerre_froide_.28ann.C3.A9es_ 1960_et_1970.29

      Le soutien de la CIA a fait long feu, il serait temps de changer votre fusil d’épaule ou de trouver des arguments plus convaincants.


    • Gabriel Gabriel 5 juillet 2013 11:16

      Bonjour Tibet Libre, je vois que le délire a déjà commencé (voir le commentaire du Sieur Seph), risible mais il a oublié certaines chose aussi permettez moi de compléter : « Le Daïla lama est aussi un agent du MI6, un dangereux sioniste, le 11 septembre c’est lui, il est responsable de la guerre en Irak, il est copain avec la Corée du nord et fourni le plutonium etc etc… Ah, j’allais oublier le plus important, c’est aussi lui avec une troupe de Tibétains sanguinaires qui a envahi la Chine. » Je crois que tout dialogue avec certains s’avère impossible tant ils sont conditionnés et se vautrent dans leur mauvaise foi. J’ai rencontré le Daïla lama en assistant à deux de ses conférences, j’ai lu plusieurs de ses livres et pas une seule fois il a appelé à la haine, la vengeance, la violence. Si certains voulaient bien se donner la peine de lire ses ouvrages et écouter ses paroles ils n’y trouveraient que des messages de paix, de dialogues et de fraternités. Que des trucs qui ne sont malheureusement plus à la mode, c’est peut-être ça que leurs pauvres cerveaux ont du mal à capter…


      • Al West 5 juillet 2013 11:26

        C’est loin d’être du délire, le Dalaï-Lama est bel et bien main dans la main avec la CIA. Véritable agent ou alliance stratégique, allez savoir. Les détails de l’entraînement de guerriers Tibétains par la CIA dans des camps de l’armée des États-Unis, et autres opérations affiliées, sont donnés avec dates et lieux dans le livre The CIA and the Cult of Intelligence de Victor Marchetti, ancien assistant délégué au directeur adjoint de la CIA, premier livre que le gouvernement des États-Unis a essayé de censurer avant sa publication.


      • Al West 5 juillet 2013 11:36

        Il y a d’ailleurs, dans ce même livre, quelques détails croustillants sur Taïwan, les opérations de propagande par lâchers de ballons et allant se perdre dans les campagnes chinoises qui y furent réalisées, les radios que possédaient la CIA pour y répandre sa propagande anti-chinoise, etc.


      • amipb amipb 5 juillet 2013 13:09

        C’est bien sûr un agent de la CIA, et c’est sûrement pour cela que le Tibet est massacré, que son peuple se suicide par le feu, que l’on interdit l’enseignement du tibétain dans les écoles, que l’on interdit aux tibétains de posséder une parabole ou une image du Dalaï Lama sur son smartphone, que l’on détruit les sites protégés par l’UNESCO que sont le Barkhor ou le Jokhang.

        Un agent de la CIA, donc, qui prêche la paix à travers le monde, qui donne des enseignement extrêmement complexes sur le Kalachakra et qui n’a le sang d’aucune vie sur ses mains.

        A côté de cela, les dirigeants chinois, qui eux font partie de l’APL, ont bien du pain sur la planche pour arriver à son niveau...


      • etrange etrange 5 juillet 2013 11:51

        Oui, dire que le Dalai Lama n’est pas vendu aux US en général et à la CIA en particulier est le fruit, soit de l’ignorance, soit de la désinformation et de la manipulation. Ce « grand homme » qui aurait du etre à la tete d’un pays féodal qui ne connaissant que deux castes, celle des inférieurs qui devait trimer jours et nuits afin que la caste des supérieurs puisse « prier » à loisir et sans contrainte. Laissons, plutot, le Dalai lama, cette quasi-divinité si compassionnelle se trahir lui meme : en pleine attaque impérialiste, inique et ultra-meutrière contre l’Irak, ce « chef spirituel » faisant fi des victimes innocentes, dont nombre d’enfants, tombant par centaines, voire par milliers sous les bombes américaines, en visite chez G.W Bush, en est ressorti rayonnant et en affirmant que les Bush était « sa famille » (sic). Depuis, je sais à qui j’ai affaire. D’ailleurs, le rinpoché qui l’a éduqué avait déclaré que cet enfant le rendait très soucieux,car.... il ne voyait chez lui pas une once de spiritualité !


        • amipb amipb 5 juillet 2013 13:13

          Ce grand homme qui, à la place, a démocratisé dès les années 60 le système politique tibétain et a démissioné de son rôle politique il y a 2 ans, est effectivement le fruit d’un système féodal.

          A la lecture de cela, on se demande pourquoi personne n’a encore envahit d’autres pays féodaux, et surtout pourquoi on n’envahit pas la Chine, étant donné le grand nombre de massacres et d’atteintes aux droits de l’homme.

          Quant à la spiritualité, on aimerait avoir vos sources vu que votre « rinpoché » paraît bien vague et que votre attaque contre la « féodalité » pourtant toujours voulu par la majorité du peuple tibétain semble vous hérisser comme tout régime religieux hérisse un communiste ou un anti-clérical.


        • etrange etrange 5 juillet 2013 13:31

          Ah, ah, ah....Comme vous etes drole ! Tant que vous etes là, racontez- nous plutot de quelle manière s’est créé, à l’origine, le Tibet que vous semblez tant regretter ? J’attends....J’adore entendre parler d’amour, de tolérance, de bonté et compassion ! smiley


        • etrange etrange 5 juillet 2013 13:36

          ....Et de non violence !


        • Spielbrick 5 juillet 2013 19:56

          C’est peut être un agent de la CIA, en fait j’avoue que je me suis jamais penché sur la question, et que je n’ai pas autant de culture que vous ’bloggeurs’ (sans ironie)
          Par contre étaler sa ’culture’ pour démonter le Dalaï Lama en montrant du doigt ses relations politiques, pour dénoncer ce qu’il n’a pas osé dire, et enfin pour mettre en doute sa spiritualité (qui reste un concept abstrait) avec des demi-sources, c’est peu digne.

          La théorie du complot à tout va ça commence à bien faire :)
          Certes il y a surement des mouvement mondiaux prémédités, peut être que l’influence du Dalaï Lama peut servir à d’autres nations, mais bon quel homme d’influence n’est pas un pion d’une certaine manière ?

          Je pense que beaucoup de lecteurs comme moi s’accorderont à dire que cet homme a bel et bien apporté un message de paix (et continue à le faire), et tellement peu d’hommes peuvent être qualifiés de la sorte. S’il te plait, la prochaine fois dénonces aussi assidument des gens qui le méritent vraiment car là, tu me fais un peu honte j’avoue.


        • tendrel 6 juillet 2013 09:09

          à amipb

          bonjour,

          ce que tu dis est vérifiable sans beaucoup rechercher sur le net, mais pour ma part il me semble qu’il est inutile de polémiquer avec des êtres de mauvaise foi évidente. Donner des argumets s’avère utile, mais entre dans un dialogue de ce type est inutile. Le rsique est de devenir à son tour le sujet d’émotions négatives et par là même devenir à son tour l’objet de l’ignorance.

          bien amicalement


        • etrange etrange 6 juillet 2013 09:50

          Tu n’as pas besoin de le conseiller, mon bon ami, comme je m’y attendais amipb a préféré prendre la poudre d’escampette plutot que de prendre le risque de me répondre, une réponse qu’il connait pourtant à la perfection, mais qui est si éloignée de l’image d’Epinal, drainée par les médias et par la secte à laquelle il appartient .... ! smiley


        • antyreac 5 juillet 2013 15:50

          Le gouvernement chinois à toujours peur des tibétains

          Il y a deux ans, il a décidé en catimini des déplacer des millions des tibétains vers les endroits où il peut mieux les surveiller
          A ce jour il a déplacé plus de 2 millions des tibétains

          • soi même 5 juillet 2013 17:43

            Il y a une vidéo intéressante à la 3.53 minutes sur le Dalaï Lama.

            https://www.youtube.com/watch?v=DTY8NAJqOIg


            • soi même 5 juillet 2013 18:26

              Les informations de ce Monsieur Asselineau sont étayer, j’attends que l’on ne démontre le contraire preuve à l’appui ! Au lieux de simplement voté contre !

               


            • Al West 5 juillet 2013 19:42

              Faut pas chercher, on vote aussi contre mes commentaires sur ce qui se trouve dans l’un des livres écrits par un ancien haut placé de la CIA que le gouvernement des États-Unis a tout fait pour censurer.

              Pas l’ombre d’un début de contre-argumentation.

              C’est de la religion à ce niveau-là.


            • zomboid zomboid 5 juillet 2013 21:28

              Atteindre le nirvana même pour un Balai rama aidé par la CIA ça n"a pas l’air du tout évident.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès