Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’arme migratoire

L’arme migratoire

Ou comment se pose aujourd'hui la question des migrants ?

Puisque négociation il y a eu entre l’Union européenne et la Turquie pour contingenter le flux de migrants, et que le gouvernement turc a cette capacité d’amplifier ou de réduire ces mouvements de populations, il faut en conclure que les mouvements migratoires actuels sont le fait d’une volonté politique. Ce dont en son temps le colonel Kadhafi menaçait l’Europe, le président Erdoğan le met en œuvre, ou non.

Les déplacés affluent en foule et pour la plupart contre leur gré, chassés qui par la guerre, qui par la persécution, qui par la pauvreté. Mais ce transit de masse n’est pas le fruit inopiné de circonstances malheureuses. Pour partie au moins, il est organisé et a un but.

Tout d’abord, il ne s’agit pas que de la Syrie et de l’Érythrée. Tout l’arc qui va du Pakistan au Mali contribue au flux humain ainsi drainé vers l’Europe.

Une véritable logistique conduit ce vaste mouvement, mise en œuvre par des « passeurs » à qui est laissée pleine latitude d’action à travers l’ensemble du Proche Orient. La pluralité des points de passage (Maroc, Libye, Turquie) permet une bonne adaptation des filières aux aléas de la diplomatie.

Il est temps de regarder ce phénomène avec un peu de recul, au-delà des milliers de drames humains qui le constituent. Pour les gouvernements qui provoquent ou organisent ces migrations, elles sont avant tout une nouvelle arme dans les relations internationales. Celle même que le colonel Kadhafi brandissait.

Cette arme fonctionne contre l’Europe, car l’afflux rapide de migrants la met dans une aporie dont elle ne sait pas se sortir.

  • D’une part, pétrie de christianisme, l’Europe voit dans chaque être humain une personne digne d’un infini respect. Sa vocation historique l’oblige à accueillir ces foules soudaines. Canonner les barques où ces malheureux s’entassent, ou les parquer dans des camps barbelés pour les y laisser mourir de faim et d’épidémies, ou encore les renvoyer à la misère ou à la mort qu’ils fuient, ce serait pour l’Europe se dénaturer, ce serait un suicide moral.
  • D’autre part, cette arrivée massive de populations majoritairement musulmanes peut créer un choc culturel au sein de l’Europe. Certes, quand bien même 5 millions de migrants se présenteraient d’un coup, ils ne seraient qu’1 % de la population européenne − rien, ou presque. Mais concentrés dans quelques régions où les populations d’origine étrangère sont déjà significatives et peu intégrées, ces nouveaux venus pourraient y faire basculer la dynamique sociale, à la faveur de l’islam. Et ce d’autant plus que le choix européen de respecter à tout prix la différence culturelle, de valoriser l’altérité, de n’imposer ni mœurs ni valeurs, favorise le communautarisme naturel de l’Islam. Le risque est alors de créer des Libans en Europe, de miner l’Europe de l’intérieur.

En écrivant cela, je ne vise aucunement les personnes qui viennent, et qui veulent simplement mieux vivre, voire vivre tout court. Je décris le mécanisme géopolitique qui se met en place, probablement guidé par quelques États du Proche Orient. L’alternative impossible de l’accueil et de l’identité constitue un piège pour l’Europe, qui ne sait ni arrêter ce mouvement migratoire, ni l’ingérer. Pour cette raison, il est légitime de parler d’« arme migratoire ».

Que faire ? Quelle riposte ? Une fois le fonctionnement de l’arme migratoire mis à jour, il devient possible d’y apporter une réponse adéquate. Et cette réponse sera nécessairement créative, car nous sommes piégés par nos penchants spontanés d’Européens civilisés.

Il existe une voie, qui est justement de puiser dans la force de cet afflux de populations, pour l’orienter. L’exil peut devenir le moment d’un nouveau départ : soit pour renouer avec son identité d’origine, soit pour s’en émanciper. Si ces migrants viennent pour vivre mieux, alors donnons-leur de vivre mieux ! Donnons-leur l’occasion de se sortir de la pesanteur des sociétés proche-orientales et de découvrir la richesses des possibles que permet l’Europe.

Mais pour cela, il faut que l’esprit européen redevienne désirable, au-delà de notre protubérante prospérité matérielle. Le jouir-sans-entrave, l’indifférence généralisée de l’individu libéral, le refus de prendre au sérieux les croyances collectives, et la prévalence d’un formalisme insipide dans les relations sociales, ne sont pas des horizons qui font rêver.

Il revient à l’Europe de se réinventer, non pas en s’offrant à l’Islam et en espérant qu’il en sortira autre chose qu’un califat, mais en revenant à ses sources pour y retrouver sa fierté culturelle et sa ferveur libératice.


Moyenne des avis sur cet article :  1.46/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


    • zygzornifle zygzornifle 16 avril 13:50

      Dans peu de temps l’Europe Saoudite , les faux jetons de Bruxelles avec le soutient de Merkel et son vice chancelier Hollande en tête écrivent déjà leur discours de bienvenue en Arabe et sous titré dans les anciennes langues européenne .....


      • Clocel Clocel 16 avril 13:55

        Braves immigrés qui s’en viennent prendre les baffes à la place de ceux qui les méritent...
        Le bon vieux truc des pick-pockets, on divertie le pigeon pour mieux lui faire les poches...

        Bouc émissaire classique, le métèque a encore de beaux jours devant lui...

        Si seulement nous étions attentifs à l’Histoire, pas celle des spadassins à NVB, l’autre, la vraie, la notre, celle dont nous n’avons pas à rougir...


        • Jo.Di Jo.Di 16 avril 14:33

          @Clocel
          Dominé ....
           
          « La pensée dominante est celle de la classe dominante » Marx
           
          répète ton dit du patronat .... « L’immigration est une chance »


        • Clocel Clocel 17 avril 09:48

          @Guillaume de Lacoste Lareymondie
          Mais,,, aucun,,, puisque vous n’en voyez,,, aucun !


        • leypanou 16 avril 14:02

          Certes, quand bien même 5 millions de migrants se présenteraient d’un coup, ils ne seraient qu’1 % de la population européenne − rien, ou presque. : allez dire çà aux parents de la jeune autrichienne de 13 ans violée par un réfugié afghan pendant plusieurs jours !

          D’une part, pétrie de christianisme, l’Europe voit dans chaque être humain une personne digne d’un infini respect. : c’est çà qui va la perdre.

          Pour les gouvernements qui provoquent ou organisent ces migrations : pas seulement des gouvernements, mais aussi des associations financées par des mécènes connus de tout le monde.


          • Jo.Di Jo.Di 16 avril 14:30

            UN FLUX SE COMPARE A UN FLUX .... LA EST L’ARNAQUE ...
             
            nb de naissances /an en ex-France  : 850000 (dont 37% déjà d’origine africaine-arabe)
             
            Immigration : 280000 / an à natalité double à 2,5 feront autant d’enfants que 600000 « souchiens »
             
            Dans 20 ans 50% de naissances d’origine arabo-africaine
             
            Fin du siècle, 1/4 de caucasien en UE occidentale,

            2006 déjà 25% (C dans l’air)


          • Jo.Di Jo.Di 16 avril 14:26

            L’UE est volontairement le paillasson de la traite négrière capitaliste,
             
            le sans-frontièrisme veut signifier à bobo qu’il n’a plus de pays, tout arrivé est chez lui. Les pseudo-renvois médiatisés par les putes payées par le Capital sont juste là pour faire encore vaguement illusion ....
             
            Le nouveau pays de bobo est son supermarché !

             
            halal ... pour que la vache meurt pendue par une patte égorgée à vif tournée vers le Bobostan... et non déjà morte, le crâne éclaté par le merlin pneumatique ... le « vivre ensemble » de bobo la chiure finale de son Histoire.


            • berry 16 avril 14:40

              "Si ces migrants viennent pour vivre mieux, alors donnons-leur de vivre mieux ! Donnons-leur l’occasion de se sortir de la pesanteur des sociétés proche-orientales et de découvrir la richesses des possibles que permet l’Europe."
               
              On connait déjà les résultats de cette politique d’intégration : un échec total.
              C’est le déclin assuré, l’ensauvagement garanti.
               
              Vous avez encore beaucoup d’illusions, vous oubliez un peu vite que les hommes ne sont pas identiques entre eux et interchangeables à volonté.
              On ne fait pas des chevaux de course avec des bourricots.


              • @berry
                Bourricot ? L’image est mal venue.

                Sur le fond, je dis que la seule voie est la réforme spirituelle des Européens. Sans cela, oui, toute tentative d’intégration est vouée à l’échec.

              • Al djamaal 17 avril 09:13

                @Guillaume de Lacoste Lareymondie

                Quelle reforme spirituelle et comment voulez-vous la faire en Europe pour les europeen ? Vous croyez que c’est possible ? N’est-ce qu’il valait mieux juste d’imposer tout simplement à ceux qui viennent et qui veulent y vivre la culture et la manière de vivre europeen d’avant l’arrivée massive des migrant, une sorte de mise en « culture » ou « acculturation » (selon le mot que vous voulez) forcée. Ils veulent y vivre, qu’ils se mettent au diapason de la culture locale. C’est simple non ?!


              • @Al djamaal
                Oui bien sûr, je suis d’accord avec vous. Mais ce n’est peut être pas simple en pratique. Le versant critique de la culture européenne a pris tant d’ampleur qu’il la dissout. D’où la nécessité d’un renouveau.


              • Jonas 17 avril 16:52

                @Al djamaal

                C’est dans ce sens qu’un éminent journaliste saoudien , Al-Rasheed , ancien rédacteur en chef du quotidien Al-Sharq Al-Awsat , basé à Londres s’exprime concernant les réfugiés syriens en Europe ( mais on peut le dire sans se tromper des autres) un petit extrait , que nos dirigeants doivent lire . 

                << L’Europe et notamment l’Allemagne , est certes capable d’intégrer des réfugiés sur le plan économique. Mais le véritable défi est de les intègrer au niveau culturel et social, afin de les empêcher de devenir la proie des islamistes, qui pourraient chercher à les radicaliser. 
                Il est important , non seulement de nourrir et de loger les réfugiés , mais de les enrichir sur le plan intellectuel, afin qu’ils s’intègrent a la société , mus par des valeurs de coexistence et de respect mutuel… >>


              • Phoébée 16 avril 14:53

                Ces migrants ( ces immigrés ) sont arrivés grâce aux ONG financés par Soros.

                Reprenons la côte ouest de la Turquie, et le contrôle du Bosphore.

                C’est une affaire qui peut se régler en quelques jours.

                Bien à vous.

                Le facho de service*


                • berry 16 avril 15:05

                  Les effets d’une immigration incontrôlée, pour un éminent docteur en psychologie comportementale danois :
                   
                  - baisse du niveau intellectuel
                  - chute du niveau de vie
                  - augmentation de la criminalité
                  - disparition de la démocratie et de la civilisation européenne telles que nous les connaissons
                  - menaces de guerre civile
                   
                  http://breizatao.com/2016/04/11/un-eminent-psychologue-danois-avertit-limmigration-du-moyen-orient-faible-qi-menace-la-democratie-et-menera-la-guerre-civile/


                  • sls0 sls0 16 avril 17:57

                    @berry
                    Qu’un docteur écrive c’est normal, pour que l’écrit ait une valeur par rapport au titre de docteur, il doit paraitre dans une revue scientifique. Dans un journal, ça la même valeur qu’un écrit de poissonnier ou de coiffeur.


                  • berry 16 avril 18:48

                    toute ressemblance avec des faits réels n’est pas une pure coïncidence.


                  • Ben Schott 16 avril 17:09

                     

                    Si j’ai bien compris l’auteur, pour neutraliser « l’arme migratoire » identifiée comme telle, il faut accepter l’immigration.
                     
                    Pour une « réponse créative », c’est une « réponse créative », effectivement.
                     


                    • Jonas 16 avril 17:28

                      A l’auteur 

                       Presque tous les hommes politiques de tout bord , les intellectuels, ces idiots utiles touchaient par l’islamo-fascisme ont trouvé un punching-ball l’Europe chrétienne , qui ne fait pas assez pour les migrants , qui fuient les pays arabo-musulmans. L’Europe disent-ils se barricade.

                      Mais aucun , ne pose la question : Mais que font les 57 pays arabo-musulmans pour ouvrir leurs portes à ces malheureux qui sont issus de la même religion ?

                      Pourquoi , l’Europe qui fait en gros un peu plus de 3 millions de kilomètres carrés , doit recevoir sur son territoire ces centaines de milliers de migrants , alors que l’Arabie saoudite et l’Algérie , avec plus de quatre millions de kilomètres carrés ne se proposent pas pas à accueillir , ses hommes, femmes et enfants dont ils voient la détresse sur les images de toutes les chaînes de TV. ? 

                      Pourquoi, Recep Tayyip Erdogan , en tant que musulman sunnite , cherche à monnayer la présence de ces migrants musulmans avec l’Europe et ne s’adresse-t-il pas aux pays du Golfe , sunnites dont les réserves de change s’élèvent à plus de 1800 milliards de dollars ? 

                      Pourquoi , Recep Tayyip Erdogan , encore Premier ministre en 2010 , qui avait reçu ,deux distinctions pour la défense des « musulmans dans le monde » , fait du business , aujourd’hui sur le dos de ces musulmans éprouvés , dans les conflits entre« frères » ? 

                      1) Le roi Abdallah d’Arabie saoudite décerne au premier ministre Recep Tayyip Erdogan, le prix international du roi Fayçal. L’une des décorations les plus prestigieuses du royaume. « Pour services remarquables rendus à l’islam ». Avec un chèque de 200 000 dollars et une médaille en or de 200 gr. 
                      2) Prix des droits de l’homme Muammar Kadhafi , 2010 , décernait a Recep Tayyip Erdogan , pour la défense de l’islam. Avec un chèque de 250 000 dollars.
                      Erdogan veut de plus en plus islamiser l’UE , comme il le fait dans son pays. 


                      • Ouam2 (---.---.41.186) 16 avril 17:37

                        @berry 16 avril 15:05

                        je suis d’accord avec toi, on ne déracine pas les gens comme ca, ils ont des culture millénaires.

                        Le nier est de la folie pure que seul un bobo ou un cerveau brouillé ne peut admettre.

                         

                        A ta longue liste tres sage (qui recoit mon adhésion totale) tu pourra y rajouter deux choses :

                         

                        - La non évolution possible des pays d’ou partent les déracinés (normal le grand capital ruine leurs forces vivent, réduisant à neant, par la meme un développement possible de leur pays)

                        - Pour l’imense joie du très grand capital, qui s’en sert pour faire baisser le salaire des « locaux » et faire du dumping social (style airbus etc...)


                        • sls0 sls0 16 avril 18:15

                          Pour certaines chasse on emploie des rabatteurs, leur rôle est de faire en sorte que l’endroit où est le gibier soit invivable. Pas sûr que c’est de leur plein gré qu’il viennent se mettre à portée de tir des chasseurs.
                          Toutes ressemblances avec le sujet de l’article seraient purement fortuites.

                          On parle des effets et rarement de la cause, sans cause pas d’effets.

                          C’est un peu l’histoire du bargeot qui se tape sur la main avec un marteau et qui se plaint que ça fait mal, discuter de l’antalgique à lui donner OK, lui confisquer son marteau c’est pas idiot non plus.

                          Si nos gouvernements et leurs amis ne faisaient pas en sorte que ce soit invivable, la discussion n’aurait pas lieu d’être.


                          • Ouam2 (---.---.41.186) 16 avril 19:21

                            eh oui c’est avec un amer constat que je constate que nos grands ploutocrates n’ont meme pas le savoir de « base » d’une chanson pleine de bon sens

                            Auprès de mon arbre,
                            Je vivais heureux,
                            J’aurais jamais dû m’éloigner de mon arbre...
                            Auprès de mon arbre,
                            Je vivais heureux,
                            J’aurais jamais dû le quitter des yeux...

                            En savoir plus sur http://www.paroles.net/georges-brassens/paroles-aupres-de-mon-arbre#gvzwF68i5wtc4krY.99

                            La chanson de cabrel dit la meme chose (autrement) apres etre parti chercher mieux, se rendant compte de son énorme erreur, il est rentré chez lui aupres de ses ayeux et s’est creuvé les yeux.

                            Chanson, bien plus belle que des longs discours tres pédants, certes souvent assez bien écrits, mais manquants d’une substancielle moellle d’une réfléxion appuyée de ce qu’est l’humain, ses causes, sa vie, ses coutumes, son cadre de vie, bref l’irremplacable pays de ses ancetrres.

                            Nations, peuple, pays, coutumes niées par l’oligarchie heureuse (celle à qui le train de vie se resume de porter son popotin de brunch en brunch et de pays en pays (*), boboland quoi ! 

                            que du creux à l’etat pur.

                            (*) tant qu’on est dans les chansons, jaques brel le décrivait déjà tres bien.

                            Si il devait la ré-écrire à ce jour, je penses que cela se terminerait en double CD,

                            tellement il en aurait à dire (rire)

                             

                            mais bon ou je voit quand meme un coté positif à la chose (les articles traitant du sujet par ci par la), c’est que de plus en plus de gens ouvrent les yeuxs sur cette escroquerie intellectuelle que on souhaitait nous faire avaler (le mondialisme, qu’il n’y a pas de peuples différents, pas de religions différentes, pas de coutumes ancestrales différentes, pas de pays, que tout doit devenir un blougi-boulga uniforme sauce nike mcdo et autres, etcetcet....)


                            • Algérien (---.---.136.181) 16 avril 19:35

                              L’UE et La Turquie organise de cette façon la marché du travail qui reposera sur

                              -moins de droits
                              - des salaires de subsistance
                              du chômage endémique
                              Le principe : toujours plus de profit, toujours moins de salaires et de droits

                              • Algérien (---.---.136.181) 16 avril 19:39

                                Corrections :

                                L’UE et... organisent le marché ;...
                                Ajout : Tous les travailleurs du monde sont la proie des exploiteurs.

                                • La lecture de ces commentaires laisse voir à quel point l’esprit européen, celui qui a porté notre coin du monde depuis la fin de l’empire romain jusqu’au 19e siècle, est en déclin. J’y vois la peur, la défensive, le repli.


                                  À la Renaissance, une poignée d’Européens n’avait pas peur de s’affirmer face à l’ensemble des civilisations amérindiennes - le rapport numérique n’y faisait rien, parce que l’esprit était bien vivant. Il faut aujourd’hui le réinventer, plus humain, plus ouvert - plus conforme à l’appel évangélique finalement -, c’est notre défi. Ou nous passerons.

                                  • foufouille foufouille 17 avril 00:13

                                    @Guillaume de Lacoste Lareymondie
                                    « une poignée d’Européens n’avait pas peur de s’affirmer face à l’ensemble des civilisations amérindiennes - »
                                    tu sait qu’il s’est passé pour eux ?
                                    exterminer, exterminer, dalek, dalek.


                                  • roman_garev 17 avril 09:22

                                    @Guillaume de Lacoste Lareymondie

                                    « La lecture de ces commentaires laisse voir à quel point l’esprit européen, celui qui a porté notre coin du monde depuis la fin de l’empire romain jusqu’au 19e siècle, est en déclin. J’y vois la peur, la défensive, le repli. »

                                    La lecture de ce commentaire laisse voir à quel point votre vision du monde et de son histoire est perverse. À savoir :
                                    « À la Renaissance, une poignée d’Européens n’avait pas peur de s’affirmer face à l’ensemble des civilisations amérindiennes - le rapport numérique n’y faisait rien, parce que l’esprit était bien vivant. »
                                    De nos jours, une poignée d’esclaves anciens n’a pas peur de s’affirmer face à l’ensemble des civilisations européennes - le rapport numérique n’y fait rien, parce que l’esprit de vengeance et le taux de naissance sont bien vivants.

                                    « Il faut aujourd’hui le réinventer... »
                                    Il ne faut rien réinventer, il ne reste que se résigner à subir le sort des civilisations amérindiennes.

                                  • Clocel Clocel 17 avril 09:46

                                    @Guillaume de Lacoste Lareymondie

                                    Oui...
                                    Il me semble avoir lu les exploits de ces décomplexés sous la plume de Bartolomé de las Casas et d’autres auteurs plus contemporains sont venus confirmer les doutes affreux...
                                    Mes illusions en l’humanité y ont beaucoup perdus, ma confiance envers les christicoles fut totalement anéantie...

                                    Plus j’y réfléchis, plus je vois dans la Renaissance le début de la décadence.
                                    Dieu n’est plus une crainte, un rempart, mais un tremplin pour des aventures irréversibles d’où le futur homme lumineux ne sortira pas grandi...

                                    L’age d’or de notre civilisation est à chercher au Moyen-Age...


                                  • foufouille foufouille 17 avril 10:51

                                    @roman_garev
                                    "

                                    De nos jours, une poignée d’esclaves anciens n’a pas peur de s’affirmer face à l’ensemble des civilisations européennes - le rapport numérique n’y fait rien, parce que l’esprit de vengeance et le taux de naissance sont bien vivants.« 
                                    la plupart sont des bourgeois et non esclaves, libres depuis longtemps. les élections existent comme les machettes. tous les peuples vont se venger aussi, les »gaulois" vont donc envahir l’italie.
                                    etc.



                                  • roman_garev 17 avril 13:01

                                    @foufouille
                                    N’avez pas remarqué le mot « ancien » ? Dommage, car tout votre raisonnement s’avère de ce fait infondé. 


                                  • Ouam2 (---.---.41.186) 17 avril 01:22

                                    merci foufouille j’allais le dire

                                    Ce nest pas dur d’exterminer d’autres peuples qui etaient bien tranquilles chez eux 

                                    (et en plus bien plus sages que nous, ce qui me désole doublement)

                                    des fusil contre des arcs, quelle pitoyable gloire (honte à nous)

                                    Et je compatis avec l’ami « Algérien » qui a visiblement les memes pb que nous,

                                    en le saluant au passage.


                                    • foufouille foufouille 17 avril 10:53

                                      @Ouam2
                                      ne me remercie pas, c’est comme tous les peuples. certains se battent d’autres pas. la maladie a fait plus de morts que les conquistadors.


                                    • sls0 sls0 17 avril 07:54

                                      @ l’auteur.
                                      A coté de chez moi il y a des peintures rupestres des Taïnos. Ils étaient des millions avant Colomb, maintenant les peintures c’est tout ce qui reste.
                                      L’Espagne sortait d’une guerre de religion assez sordide. Ils ont exporté toute leurs racailles qui ne savaient que tuer et voler aux Indes occidentales. Tu parles d’un esprit vivant, quelle noblesse.
                                      Coté français c’était plus cool on exportait nos putes dans le nouveau monde.
                                      Un exemple du bien être qu’on leur apportait.
                                      Comme le dit Omar le fusil n’y est pas trop étranger, l’invention du canon rayé à permis de civiliser ceux qui connaissaient la poudre à canon.


                                      • Gandalf Gandalf 17 avril 10:24

                                        Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux et de sonder les origines de ces migrations.


                                        La guerre d’Irak a été orchestrée pour préserver le statut du pétro-dollar, la guerre de Lybie a été organisée pour protéger le franc CFA, celle de Syrie pour un gazoduc qatari.
                                        Nos soldats vont même se faire péter sur les mines de ces conséquences, d’Afghanistan au Mali.

                                        La plus grosse zone de migrations du monde, l’Afrique, est la zone économique la plus spoliée (FMI, multinationales, néocolonialisme monétaire).


                                        Accepter la migration actuelle, c’est accepter la barbarie perpétrée par nos décideurs financiers et en payer la facture. Qui s’arrange fort bien de la barbarie des régimes de la péninsule arabique. CQFD.

                                        Et vous venez prêcher que la mine se trouve à notre pas de porte ?

                                        Nous n’avons que faire de migrants qui viennent sensément se mettre à l’abri d’un système financier corrompu, qui les étranglaient là-bas.

                                        Car tout ce que vous proposez, c’est de battre sa coulpe pour se faire battre, encore et encore.





                                        • Loatse Loatse 17 avril 13:32

                                          « mais en revenant à ses sources pour y retrouver sa fierté culturelle et sa ferveur libératice. »


                                          C’est quoi aujourd’hui la culture européenne sinon le consumérisme et le « chacun pour soi » ? Au niveau architectural, qu’adviendra t’il des réalisations de béton éphémères...(celles des années 70 disparaissent, tel le forum des halles jugé has been)... 

                                          Depuis Napoléon et Eiffel qui firent rayonner paris dans le monde entier, combien de visionnaires, de grands bâtisseurs ?

                                          Ne sommes nous pas devenus un pays de vestiges qui vit sur ses acquis (on illumine la vieille dame et le mont saint michel) ? Nous construisons des cubes sans âme, sans charme en des lieux excentrés ou nous logerons ces migrants entre une maison des jeunes, un supermarché, un terrain de foot...

                                          Des lieux ou ne s’aventurent pas les touristes (qu’y a t’il à voir ?) Des lieux de vie sans vie ni ville ni campagne qui ne font pas « cité » bien qu’on leur attribue ce qualificatif, sans bancs ni fontaines, ni statues ou l’on déracine les oliviers pour planter des arbustes rachitiques qui ne dispensent ni ombre, ni fraîcheur...

                                          Des pays ou sonnent les cloches... pour donner l’heure, on l’on fait disparaître les crèches, ou nos dirigeants ne souhaitent plus un joyeux noel ou de joyeuses pâques, ou l’on ne fait plus carême...Quand d’autres collectivement font ramadan...

                                          Ces autres qui accueillent indifféremment les enfants à naître qu’ils soient programmés ou pas tandis que nous faisons disparaître des générations à venir, ainsi que nos vieillards dans des mouroirs, précipitant ainsi la fin de notre civilisation..

                                          C’est la vie qui vient à nous....





                                          • Odin Odin 17 avril 15:41

                                            L’auteur est un doux rêveur.

                                            L’accélération des migrants sur notre sol aura des conséquences similaires, mais encore plus exponentielles, à celle que l’on peut déjà constater ici :

                                            http://www.lexpressmada.com/blog/ocean-indien/insecurite-delinquance-alarmante-a-mayotte-56329/

                                             

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès