Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’assassinat d’Eugène Terreblanche en Afrique du Sud ne devrait (...)

L’assassinat d’Eugène Terreblanche en Afrique du Sud ne devrait pas saboter le calme apparent du pays

Avec la mort d’Eugène Terreblanche, risque-t-on d’avoir des mouvements en Afrique du Sud. Va-t-on assister à une évolution positive qui va mettre de côté sa colère et analyser positivement le cours de l’histoire. L’Afrique du Sud est sortie de son racisme il y a une bonne dizaine d’années et la nouvelle Afrique du Sud est née. Les médias ont arrêté de nous raconter des faits divers émanant de ce grand pays qui organisera la Coupe du Monde de football.

L’Afrique du Sud est sortie de l’Apartheid depuis une bonne dizaine d’années et la nouvelle Afrique du Sud est née en 1994. Les médias ont arrêté de nous raconter des faits divers émanant de ce grand pays qui organisera la coupe du Monde de football. Nous n’avons plus une problématique de races qui prévaut sur une autre, même si un climat nauséabond de racisme ne s’efface pas aussi facilement que çà. Néanmoins ce sont les mêmes qui détiennent toujours les pouvoirs bien que certains noirs (et autres indiens) ont pu améliorer leur condition et se sont émancipés. Le samedi 3 avril 2010,veille de la Pâques chrétienne, la localité de Ventersdorp a connu un événement qui est venu semer le trouble dans la mémoire collective de l’Afrique du Sud : l’assassinat du chef extrémiste pro-apartheid, Eugene Terreblanche. Ce n’est pas que l’événement soit isolé, mais que faut-il craindre ou penser. Comment vont réagir ses sympathisants du Mouvement de résistance afrikaner après la disparition de leur meneur. Nous avons déjà eu droit à des affrontements verbaux face aux partisans de l’African National Congress. Faut-il penser que d’autres meurtres vont survenir ? L’avenir nous le dira, il est temps de penser au jugement de ces jeunes meurtriers.

Qu’en est-il de la justice ? Comment va-t-elle sanctionner ces deux jeunes hommes, dont l’un était majeur et l’autre mineur ? La sentence sera-t-elle juste ? Il est à craindre que d’autres incidents dramatiques se produisent. Lesquels entraîneront certainement des réponses entrant dans le cadre de dommages involontaires que ce tabassage qui a abouti en un assassinat non politique. La mort d’Eugène Terreblanche survient dans un climat de crispation totale du gouvernement de Jacob Zuma qui est contesté par sa gestion et son attitude volage. Il est à penser que l’histoire négative de l’Afrique du Sud ne répétera pas, c’est un pays multiracial, il est vrai que des conflits de personnes peuvent engendrer, voire occasionner de fortes tensions au sein de la société multiraciale. A écouter le chef actuel du mouvement de résistance Afrikaner (AWB), André Visagie, c’est le " type d’incident qui arrive souvent ici". Il est vrai que dans la ville de Ventersdrop, ainsi que les autres bourgs du Velt, au sud de Johannesburg, quelques fermiers blancs n’ont pas admis, encore moins accepté la fin de l’Apartheid. Le porte-parole de l’AWB Pieter Steyn, a tout fait pour éviter une vengeance inutile, il a usé des mots appelant à la modération. "Nous pleurons tous Eugène Terreblanche, mais il ne faut pas chercher à nous venger".

Les sympathisants du Mouvement de résistance (AWB) veulent en découdre, les noirs également. Pour beaucoup, il s’agit d’un crime raciste, pour d’autres, c’est la version officielle, à savoir un tabassage méthodique découlant de l’absence de paiement de salaire. Ces jeunes hommes, après avoir commis leur méfait, se sont rendus d’eux-mêmes aux policiers. Ils auraient confié à la police que la discussion avec leur employeur aurait dégénéré. Que va-t-il se passer après les obsèques de ce dernier (Eugène Terreblanche) le vendredi 9 avril 2010.

Ses sympathisants et partisans racistes vont-ils se venger après les multiples appels au calme. Il ne faut pas oublier ce que le défunt avait déjà subi dans le passé, un emprisonnement pour cinq ans, justement pour avoir tabassé un de ses employés à coup de barre de fer. Ses agissements antérieurs méritaient-ils d’entraîner sa mort ce fameux samedi 3 avril ? Nul ne peut y répondre. Les jeunes n’ont-ils pas vu ce dernier s’éteindre ? Ils n’ont pas arrêté leur funeste punition. La prison qu’ils vont connaître va-t-elle réduire la douleur des racistes assoiffés de vengeance ? Nous n’en savons rien. La coupe du Monde arrive dans quelques semaines, les politiques essaient de rassurer la population. La violence et la vengeance sont mauvaises conseillères, entend-on souvent.

Il ne faut donc pas politiser ces actions, encore moins en faire des tonnes en les relatant, il faut plutôt apaiser les esprits comme a essayé de faire le ministre de la police. D’où le comportement du jeune militant Julius Malema est critiquable car il incite à la violence, au lieu d’évoluer vers l’analyse de cet acte (odieux ou non). Julius Malema, leader de la ligue de la jeunesse du Congrès national africain (ANC) a provoqué des inquiétudes en entonnant devant des étudiants de l’Université de Johannesburg une vieille chanson de la lutte anti-apartheid qui use des termes suivants : "……………tuez les Boers, ce sont des violeurs ". Cette attitude débile peut contribuer à affecter l’opinion publique et à détériorer progressivement les relations entre les blancs et les noirs.

Dans une optique de paix et de réconciliation, le président de la République sud-africaine Jacob Zuma appelle à fédérer les forces vives du pays pour cultiver et entretenir cette réconciliation chère à la nation : " Nous devons tous faire preuve de responsabilité … dans ce pays, un pays qui travaille avec acharnement à la réconciliation". Ces propos semblent apaisants et devraient être pris en compte afin que l’Afrique du Sud puisse surmonter ses cauchemars et aller de l’avant.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • morice morice 9 avril 2010 09:49

    un complément au sujet ici : en France, l’homme a toujours ses supporters.



    • leypanou 9 avril 2010 10:22

      « Ses agissements antérieurs méritaient-ils d’entraîner sa mort ce fameux samedi 3 avril ? Nul ne peut y répondre » : comment çà nul ne peut y répondre ? Ses assassins n’y ont pas répondu ? Vous auriez marqué : « je ne peux y répondre » à la rigueur mais nul ? Vous parlez au nom de tout le monde ? L’Afrique du Sud est un pays marqué par de très grandes inégalités sociales qui n’ont pas disparu avec la fin de l’apartheid loin de là. Il faut y avoir été pour savoir ce que c’est l’insécurité, en particulier à Jo’burg. Et ce n’est pas l’émergence d’une bourgeoisie noire, infime, qui va changer la donne.


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 9 avril 2010 12:18

        Je suis d’accord avec vous que ce n’est pas parce qu’il y a une émergence de bourgeoisie noire que le racisme va s’arrêter. Je ne sais s’il faut être pessiiste, mais je pense que tout peut évoluer positivement si les gens de bonne volonté s’en donnent la peine. Celà ne fait que 16 ans. Combien d’année les USA ont mis avant de faire disparaître en gros la ségrégation (qui par ailleurs est toujours présente, même de façon infime).


      • Le chien qui danse 9 avril 2010 11:56

        Votre avis on s’en passe, vos sous-entendus suffisent.


      • Makan 9 avril 2010 12:11

        @Calmos,

        Sauf qu’au Zimbabwe personne ne pleure pour que les Blancs reviennent. Ce sont plutôt eux qui pleurnichent pour revenir mais ce ne sera pas de si tôt. Les Zim’ sont fatigués de ces gens.


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 9 avril 2010 12:23

        Je ne crois pas que le contexte en Afrique du Sud soit le même qu’au Zimbawé (Ex-Rhodésie). L’avenir nous le dira. Nous écouterons dans les média (RFI, Africa N°1 et les médias américains se qui s’est réellement produit après ses obsèques (Eugène Terreblanche) ce jour 9 avril 2010.


      • COVADONGA722 COVADONGA722 9 avril 2010 12:49

        absolument makan , il ne faut surtout pas que les blancs y retournent Mugabe se debrouille tres bien tout seul pour ramener le pays a l age de pierre.

        Au fait la fao prevoit une famine pour la campagne 2010/2011 je suis tout as fait de votre avis ilne faut surtout pas que l occident et les blancs s’en melent , les Africains vont regler le probleme tout seul.
        Ah la RSA ce merveilleux pays ou l esperance de vie d’un sud africain noir a perdu 8 ans
        en 10ans « chiffre oms » salauds de blancs au pouvoir pffff
        a propos de racisme mr Makan les blancs au pouvoirs seuls c etait du racisme j en conviens.
        mais une classe dirigeante politique et economique homogene ethniquement a 97%
        dans un pays avec 3 races et 14 ethnies cela s appelle comment ?


      • Makan 9 avril 2010 12:55

        Il y a des millions de Zimbabweens qui vivent au Zimbabwe. Ils n’ont heureusement pas besoin de vous, ni de vos fermiers blancs.
         
        D’ailleurs, ils semble que le jeune Julius Malema soit allé à l’école de vieux Bob. Il faut profiter de l’expérience zimbabweenne pour débarasser l’Afrique du Sud de ces gens avec qui, de toute façon, la cohabitation est impossible. La propagande de l’Occident n’y fera rien.


      • Makan 9 avril 2010 13:04

        @COVADONGA722

        Les Occidentaux prédisent la catastrophe en Afrique depuis tellement longtemps qu’on s’étonne qu’il y ait encore des Africains. Ce sont des conneries.

        L’espérance de vie au temps de l’apartheid était mieux peut-être ? Quand on pouvait se faire tuer par n’importe quel policier blanc, qu’on était constamment humilié dans son propre pays, oui, c’était le paradis.

        Et en Afrique du Sud, les Blancs sont représenté au sein du pouvoir politique. En plus de cela ils ont tout le pouvoir économique. Si cela ne leur suffit pas, ils peuvent toujours aller voir ailleurs.

        D’ailleurs, certains ont essayé et sont revenus. Trop habitués qu’ils sont à vivre dans la facilité au crochet des populations noires, ils n’ont pas pu vivre ailleurs.


      • Arunah Arunah 9 avril 2010 20:58

        @ Makan

        Eh bien, si ! Justement ! Les Zimbabwéens regrettent les Blancs...

        Désolée de vous contredire...

        http://www.nytimes.com/2010/04/08/opinion/08kristof.html/?src=me&ref=general


      • Makan 10 avril 2010 00:33

        Arunah,

        Propagande de Blancs. Ce article ne vaut pas un kopeck.

        Je ne dis pas qu’on ne va pas trouver quelques personnes ignorantes qui mangeaient au ratelier des fermiers blancs (voire qui vivaient mieux au temps de la Rhodésie de Ian Smith) et qui disent regretter ces temps anciens. En Afrique même, j’ai déjà rencontré ce genre d’individu qui disaient regretter la période coloniale. En France, il y a bien eu des gens qui ont regretté les Allemands après la guerre.

        Désolo, ces cas sont plus des exceptions que la règle et ne sauraient être le fondement d’une politique.


      • Makan 9 avril 2010 13:09

        Calmos,

        Je poste de chez moi en Afrique, bien sûr. Pourquoi cette question ?


      • Makan 9 avril 2010 13:38

        Si vous venez visiter, je n’en serais nullement dérangé. D’ailleurs, j’aime bien aller en Europe aussi, pour des périodes courtes, bien évidemment, et seulement en été.

        Si c’est pour venir me dire que vous êtes le grand-Blanc-indispensable-dont-l’Afrique-a-absolument-besoin-pour-s’en-sortir, vous faites effectivement bien de vous en abstenir. Cela risque de finir très mal. :->


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 9 avril 2010 13:06

        covadonga et calmos, je ne sais qui gère le mieux le pays. Je pense néanmoins que l’homme blanc quand il gère, il vole néanmoins il en laisse aux autres pour survivre, dira t’on. Le noir quand il gère, il pille et celà me choque au plus haut point.

        N’empêche que la gestion de l’homme blanc dans ces différents pays n’a jamais été dans l’optique de permettre aux autres races de s’enrichir, à part faire fructifier leurs ressources.
        Maintenant si on étudie la gestion des dirigeants africains, elle fait également « peur ». Il n’y a que leur entourage qui s’enrichit, le reste de la population crève, comme vous dites « LA DALLE ».


        • COVADONGA722 COVADONGA722 9 avril 2010 13:48

          bonjour
          il n est pas dans mes propos de dire que la terre africaine est mieux gérée par les blancs , il est juste ans mon propos de dire que l on aimerais entendre de grande voix africaines denoncer l incurie la folie et parfois le racisme de Certain dirigeants africains.


        • Makan 9 avril 2010 13:49

          Calmos

          « L’ homme politique africain intégre est une denrée trés rare...malheureusement pour l’Afrique  »

          D’autant plus rare que quand ils le sont, ils sont rapidement éliminés par l’Occident pour être remplacé par un plus docile et plus corrompu.


        • Makan 9 avril 2010 13:56

          @COVADONGA722

          Vous n’écoutez pas bien sinon vous auriez entendu beaucoup de grandes voix africaines qui dénoncent ces choses.

          Beaucoup en meurent d’ailleurs, parce que ces dirigeants corrompus sont protégés par vos armées, sous couvert de maintien de la paix. Régulièrement, des Africains de tous âges et de tous niveaux d’instructions se battent et meurent pour que l’Afrique retrouve sa dignité. Comme pendant la période de l’apartheid ou, plus récemment, comme en Février 2008, lorsque votre armée a sauvé le dictateur tchadien au prix de centaines de jeunes vies fauchées par vos balles.


        • Massaliote 9 avril 2010 16:39

          C’est sur AGORA TV de ce jour : « Illustration de la tension extrême qui règne actuellement : Julius Malema, chef de la Ligue de la jeunesse de l’ANC, parti au pouvoir en Afrique du Sud, demande à un journaliste blanc de la BBC de quitter la conférence de presse, à cause d’une question qui fâche. Le journaliste, maltraité en raison de sa couleur de peau, est traité de « bâtard » et de « sale agent  ». »
           
          L’ ANC est vraiment exemplaire en matière de tolérance.


        • Makan 9 avril 2010 16:47

          Calmos,

          Je vis en Afrique, je n’ai rien à vous prouver pour ce que je fais pour mon continent, sinon que j’y travaille, que je partage la vie des miens. au quotidien.

          Quant aux bons Blancs qui viennent creuser des puits, c’est de la connerie tout ça. Moi, les puits creusés et les champs ensemencés de chez moi le sont par les mains des Africains.

          Et quand il y a des Blancs dans des projets, c’est loin d’être désintéressé. Et il y a très généralement d’autres objectifs cachés derrière chacune de ces organisations. Le Blanc donne avec sa main droite et reprend le double avec sa main gauche, entend-on souvent chez nous. L’endettement colossal de l’Afrique en est la preuve, avec des « experts » surpayés à ne rien foutre qui retournent avec la quasi-totalité de l’argent emprunté en laissant des dettes aux générations futures.

          Non, je ne me trompe pas de cible.


        • Makan 9 avril 2010 20:58

          Calmos,

          J’aurais donc, en quelques messages, tari une source de financement pour l’Afrique ?

          Croyez-moi, la générosité des vôtres est surfaite. Vous verrez que quand vous ne donnerez plus, il ne se passera rien de plus que maintenant.

          Quand certains d’entre vous (une très infime minorité de gens vraiment généreux et désintéressés) donnent vraiment, leurs dons sont au mieux détournés, au pire instrumentalisés, par vos idéologues, pour maintenir les populations dans l’assistanat et déresponsabiliser les gouvernants. Pour ces raisons, je suis de ceux qui pensent qu’il faut bannir les organisations caritatives et autres ONG occidentales du sol africain.

          Quant à la dette, les intérêts d’usuriers que vous pratiquez (le fameux service de la dette) font qu’elles ont été remboursées au centuple. Et les annulations ne sont que des effets d’annonce. Renseignez-vous un peu avant de dire n’importe quoi.

          Pourquoi adieu ? Nous aurons l’occasion de débattre tout cela sur d’autres fils, non ?
           :->


        • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 9 avril 2010 13:13

          Je vais compléter mes propos en indiquant le fait que si l’Occident refusait les sous de ces dirigeants dans leurs banques, je pense que leur pays iraient bien mieux. Combien de dirigeants africains ont péri suite à des coups d’état ou autres renversements.
          Quand est-ce qu’un pays occidental a remboursé le pays du dictacteur ? JAMAIS, par contre, ils (les pays occidentaux : France, Suisse, USA, Liechtenstein et j’en passe) réclament systématiquement les sous fournis aux nouveaux dirigeants du pays, ou alors, ils jouent les hypocrites en effaçant une dette dont ils savent pertinemment que l’argent se trouve en Europe.

          Je me rends souvent dans le 16ème arrondissement pour voir les belles bâtisses de certains dirigeants africains, c’est impressionnant : ce luxe, qui y vit, leur famille, parfois personne (juste un gardien). Est-ce normal ?

          Ce serait un dirigeant blanc qui afficherait une telle insolence de fortune, il devrait s’expliquer devant le FISC. Là la France ferme les yeux. Bokassa, Duvallier et les autres sont tombés, l’argent détourné n’est jamais retourné au Pays.


          • Massaliote 9 avril 2010 14:43

            « Il ne faut donc pas politiser ces actions » C’est pourtant un signal immonde qu’a envoyé avant l’assassinat le dirigeant de l’ANC en entonnant en public la chanson « Tuez les blancs ». Un dirigeant politique devrait savoir ce qu’il fait. Si Terreblanche avait chanté « Tuez les noirs », je pense qu’on en parlerait encore.


            • Makan 9 avril 2010 14:58

              @Massaliote,

              Ce type a fait pire que de chanter « Tuez les noirs ». Il a réellement essayé de le faire. Il a été condamné à la prison pour avoir battu un Noir avec une barre de fer. Le pauvre est paraît-il devenu un vrai légume. Comme le disait une chaîne de télé africaine, c’est battu aussi qu’il est mort.

              Cet homme a prêché et vécu dans la haine des Noirs toute sa vie.

              Il devait suffisamment mépriser ces deux jeunes employés pour ne pas les payer et pour ne même pas s’en méfier, confiant qu’il était dans sa milice d’extrême droite qui n’aura pas eu le temps de le sauver.

              Il n’a eu que ce qu’il méritait, sa mort n’est que justice.


              • eric 9 avril 2010 16:00

                Cet article m’a beaucoup plu par sa modération, son calme, son équilibre, sa connaissance des enjeux. Dans une situation par définition compliquée, tous ce qui peut mettre de l’huile sur le feu est potentiellement nuisible à l’ensemble des communautés.

                Je n’ai pas rencontré Terreblanche en Afrique du sud, mais j’ai croisé ses copains russes. Ceux qui étaient fiers de se montrer en photo avec lui. Ils tenaient avec des allemands, des français, des américains, un congrès de « défense de la race blanche ». Des gens assez inquiétant mais assez intellectuellement limités. Leurs propos étaient d’un racisme dont je n’imaginai même pas qu’il puisse exister. Si L’imétrant étati vraiment sur la même longueur d’onde, ce n’était sans doute pas un monsieur bien recommandable .

                Bon paix à son âme.


                • morice morice 9 avril 2010 17:53

                  Des gens assez inquiétant mais assez intellectuellement limités. Leurs propos étaient d’un racisme dont je n’imaginai même pas qu’il puisse exister. Si L’imétrant étati vraiment sur la même longueur d’onde, ce n’était sans doute pas un monsieur bien recommandable .

                  En France on a Bernard Lugan pour ça...


                  • ykpaiha ykpaiha 9 avril 2010 17:58

                    Dire qu« en 50 ans les associations »anti-racistes-anti-colonialistes« ont sur le fond généré plus de miseres et de massacres que 200 de colonialisme, n’est peut etre pas politiquement correct, mais tellement proche de la vérité qu’il est est quasi-impossible (interdit) d’en faire un bilan.
                    Combien de programmes contre la faim ; la soif, la paix, la santé etc etc, qui devaient et doivent impérativement se substituer aux relations difficilement acquises au fil du temps, et ont démontré leur finalité :
                    Leur corrolaire = faire disparaitre coute que coute l’humanisme pour le remplacer par ’l’efficience... » sous entendu le profit, pour eux et la culpabilité..pour nous.
                    A lire certains posts ici, meme de..pseuudos .expatriés africains, j’ai l’impression que nous n’avons pas fini de rapatrier des bataillons d’imigrés socio-économiques, victimes collatérales de l’avide complaisance bien-pensante, .


                    • Makan 9 avril 2010 21:21

                      Ykpaiha,

                      Et bien sûr, c’était tellement mieux avant, au temps de la colonisation, quand les vôtres organisaient des génocides (Herreros), que le bon roi des Belges a fait, au bas mot, plus de 10 millions de morts au Congo pour son enrichissement personnel (avec des quotas de mains coupées exigés des soldats).

                      Une petite vidéo pour la route :

                      http://www.dailymotion.com/video/xao7nw_le-roi-blanc-le-caoutchouc-rouge-la_travel

                      C’est marrant que des peuples qui vivaient si bien, sous votre bonne gouvernance, aient cherché à se libérer et ont fini par vous chasser, au prix parfois de combats sanglants.


                    • anty 9 avril 2010 21:15

                      L’Afrique doit dépasser ses haines et ses dissensions

                      il faut juste savoir que les haines intertribales en Afrique sont nettemmment plus meurtrières

                      que l’incident cités dans l’article.

                      La guerre de Zaïre entre 5 à 6 millions de morts

                      les escarmouches inter religieuses et inter tribales au Nigéria plusieurs centaines de mortys chaque année

                      Soudan affrontements nord sud 1à 2 millions de morts

                      et j’en passe

                      les africains doivent évoluer et comprendre que les occidentaux ont évolué eux aussi

                      le temps des colonies sont terminés

                      et que dans bien de’ cas on veut tout simplement les aider

                      c’est un principe humain que je défonds

                      et je soutiens


                      • Makan 10 avril 2010 01:07

                        @anty

                        Derrière presque tous ces conflits que vous citez se trouve la main de l’impérialisme occidental qui attise, voire suscite des haines entre les peuples africains dans le but d’en tirer des profits.

                        La guerre du Zaïre est le résultat de la lutte des américains pour prendre le contrôle de la région des grands lacs, au détriment notamment de la France. C’est aussi pour cela que la France est soupçonnée d’être impliquée dans le génocide rwandais. Elle aurait tenté -je parle au conditionnel sachant que la vérité finira par sortir un de ces jours, n’en déplaise aux idéologues comme Pierre Péan - d’attiser la haine tribale entre Hutus et Tutsi (haine qui est une création des Belges au tems de la colonisation) dans l’espoir de stopper l’avancée des influences anglo-saxonnes dans la zone. Si ces soupçons sont fondés, il faut croire qu’elle a perdu parce que le Rwanda est entrain de devenir anglophone sous nos yeux.

                        Le Soudan est puni pour insoumission et alliance avec la Chine.

                        La seule exception reste peut-être les conflits ethnico-religieux du Nigeria qui ne peuvent pas vous être imputés, en tout cas pas directement, et qui sont le résultat de luttes entre l’islam et le christianisme, d’une part, et entre des bergers nomades et des sédentaires, d’autre part. Ce ne sont que des petites querelles de voisinage comparés aux massacres que vous provoquez en Afrique.

                        Les Occidentaux n’ont pas évolué et demandent aux autres de le faire. Ils ont une vision racialiste du monde mais s’étonnent que d’autres puissent avoir ce type de vision et les combattre en conséquence.

                        Dans ces conditions, la prétendue aide que vous dites vouloir apporter n’est que du vent.


                      • Le Clem 10 avril 2010 03:26

                        L’Afrique du Sud est un pays qui sombre doucement dans le chaos, la misére et la guerre civile. Personne n’en parle parce que c’est « la nation arc-en-ciel ».
                         
                        Mon cul ! C’est un enfer que les blancs fuient par milliers, et qui retombera bientot au même niveau que ces voisins.


                        • Z m.d.s 10 avril 2010 03:57

                          spolier par des noirs ou spolier par des blancs ?

                          ce qui est sûr c’est que sans les blancs que seraient ces tribus à l’heure d’internet et de l’automobile ? à l’heure du nucléaire ou des nano technologies ? de la conquête spatiale ? ect... ect... ect...

                          si l’on observe l’asie aujourd’hui et l’afrique aujourd’hui, d’où vient une différence si flagrande ?

                          toutes les diatribes des bien-pensants (qui commencent à nous coûter chères ici) comme les accusations des noirs internautes vengeurs n’y changent rien. la modernité c’est l’occident. la science moderne c’est l’occident. il y a des époques décisives et la première globalisation réelle de la planète sera vu plus tard comme le fait des blancs, occidentaux. c’est ainsi.

                          qu’auraient fait les africains de leurs richesses (considérée a posteriori) étant donné qu’ils ne savaient pas s’en servir ?

                          si les noirs étaient débarqués pour coloniser l’europe, les génocides auraient eu lieu de la même manière !

                          alors longue vie à l’afrique du sud, si les noirs souhaitent nier la construction du pays par les blancs, grand bien leur en fasse, ça ne change rien ! à présent aux blancs de savoir s’ils ont envie d’éduquer leurs enfants dans de classes multi-raciales qu’il faudrait de grande qualité pour donner une chance à ce pays. sinon qu’ils partent et laissent ce pays à son sort, entre noirs si humanistes.

                          ceci dit, un léger détail, le pays n’était pas, parait-il, entièrement peuplé à l’arrivée des blancs et je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas s’octroyer un bout de terre... dont le développement leur revient.

                          cordialement







                          • COVADONGA722 COVADONGA722 10 avril 2010 07:43

                            comme si , comme tous les peuples du monde l africain ne se comportait pas en colonisteur

                            tien tiens c est quoi ça

                            Les Bocihimans sont les plus anciens habitants de l’Afrique australe où ils vivent depuis au moins 20 000 ans.

                            Ce peuple nomade de chasseurs-cueilleurs occupait jadis toute l’Afrique australe. L’arrivée successive des Bantous, agriculteurs sédentaires, et des Hottentots vivant d’élevage et parlant une langue de la même famille, a décimé cette population et l’a repoussée vers des terres de plus en plus ingrates. L’arrivée des Hollandais (Boers) et huguenots au XVIIe siècle puis des Britanniques acheva de les réduire à la misère en les chassant de leurs terres ancestrales.


                            • frédéric lyon 10 avril 2010 08:36

                              Je connais un peu L’AFS et le Zimbabwe pour y avoir vécu.


                              Et je peux dire ceci : 

                              1) Eugene Terreblanche était un cinglé.

                              2) J’ai connu cette région au début des années 80 et je ne suis malheureusement pas surpris par ce qui s’est passé, qui était malheureusement prévisible.

                              Il faut savoir que le degré de développement qu’avait connu l’Afrique Australe anglophone était sans commune mesure avec ce qu’on peut voir dans le reste de l’Afrique. Le PNB de l’AFS est SUPERIEUR au PNB du RESTE de l’Afrique, pays producteurs de pétrole (Libye, Nigéria, Algérie) COMPRIS !

                              Car l’Afrique Australe, comme l’Afrique du Nord, était une colonie de peuplement européen et non une simple colonie de traite, comme l’Afrique centrale tropicale et équatoriale. Il y avait 5 millions d’européens en AFS, et près de 300,000 en Rhodésie (Zimbabwe). Et il y avait aussi plusieurs centaines de milliers de Portugais en Angola et au Mozambique.

                              3) L’Afrique Australe a depuis été mise au pillage. 

                              Il n’ a pas d’autres mots pour décrire ce qui s’y passe et je suis désolé si je choque les âmes sensibles en le disant. Mais si vous aviez, comme moi, eu l’occasion d’observer la situation pendant ces trente dernières années, vous seriez encore plus choqué, croyez-moi.

                              Le pillage est terminé au Zimbabwe, il aura duré trente ans. Il est encore loin d’être terminé en AFS, pour deux raisons :

                              a) l’AFS a acquit son indépendance après le Zimbabwe,

                              b) la richesse à piller est incommensurablement plus importante en AFS et la population blanche qui tient encore les rênes de l’économie est beaucoup plus importante et n’a pas encore fuit entièrement en Australie ou au Canada. 

                              Toutefois, les jeunes euopéens fuient et font leurs études puis s’installent ailleurs, donc les générations actuellement adultes ne seront pas remplacées. 

                              On peut donc prévoir un effondrement complet de l’AFS dans une vingtaine d’années.

                              4) l’Afrique Australe est une des plus belles régions du monde, et je crois que je peux le dire parce que j’ai pas mal boulingué. C’est aussi une région couverte de richesses naturelles et qui dispose d’un potentiel agricole, ou industriel énorme.

                              Il faudra sans doute attendre son écroulement, puis la ramasser par terre, elle le mérite et ses habitants, noirs, indiens, métis, chinois, européens, convenablement drivés sont des gens qui le méritent aussi.

                              L’épisode présent ne sera qu’un épisode d’une histoire déjà longue et riche en péripétie. 





                              • Internaute Internaute 10 avril 2010 10:02

                                « L’Afrique du Sud est sortie de son racisme il y a une bonne dizaine d’années et la nouvelle Afrique du Sud est née. »

                                Tout faux. Les noirs sont racistes entre eux et racistes avec les blancs. Si vous croyez qu’une simple mesure administrative change les mentalités vous vous trompez.

                                Vous me faites penser au journaliste (Delahousse) de la télé qui ose dire que l’Afrique du Sud est pacifiée depuis la fin de l’apartheid. Il a le culot de dire cela pendant un reportage sur l’assassinat d’un fermier blancs et nous cache bien entendu que les noirs ont déjà assassiné 3.000 fermiers blancs. Delahousse est un menteur propagandiste qui ne vérifie pas ses sources. Il est la n-ième démonstration que le journalisme professionnel n’a rien de professinnel du tout. C’est avant tout un service de propagande.

                                Selon les journlaistes professionnels, quand un blanc est assassiné à coups de machette c’est un fait divers. Quand un noir est licencié, c’est du racisme. Les menteurs officiels commencent à nous gonfler sérieusement.

                                La violence entre noirs a explosé depuis la fin de l’arpartheid car les noirs sont incapables de faire marcher les services publics.

                                Le drame de ce pays est que les blancs ont crû pouvoir faire faire leur travail par les noirs tout en gardant le contrôle. Cela ne peut pas marcher. Dans tout les pays c’est tôt ou tard la population majoritaire qui gouverne.

                                La seule solution pour se rattraper était de couper le pays en deux, de garder une zone blanche ou les emplois quels qu’ils soient auraient étét interdits aux non blancs.

                                Au lieu de jouer les donneurs de leçon nous ferions mieux d’apprendre la leçon de l’Afrique du Sud et traiter un peu mieux nos problèmes d’immigration. Si nous ne faisons rien, nous aurons la même fin que cousins africains.

                                C’est quoi cette façon de mettre de l’extrémiste partout ? Vous parlez de l’assassinat du chef extrémiste pro-apartheid, Eugene Terreblanche. Vous ne croyez pas que dans son genre Mandela était extrémiste lui aussi ?


                                • Makan 10 avril 2010 12:30

                                  @Internaute,

                                  Vous oubliez que la violence en Afrique du Sud est d’abord le fait des Blancs. Comme d’habitude, vous êtes amnésiques concernant vos crimes. Vous ne voyez le mal que chez les autres.

                                  « La seule solution pour se rattraper était de couper le pays en deux, de garder une zone blanche ou les emplois quels qu’ils soient auraient étét interdits aux non blancs. »

                                  En somme, vous auriez souhaité maintenir un peu d’apartheid sur le sol d’Afrique du Sud. Ca n’a pas marché la première fois et ça ne marchera jamais. Les Blancs ne vivront jamais en sécurité dans un état Blanc interdit aux Noirs sur le sol africain. Si vous voulez un tel état, faites-les rapatrier en Europe.

                                  Mandela était un extrémiste mais il a eu la sagesse de changer et de vouloir la réconciliation, ce dont les Blancs sont incapables. Qu’ils s’en aillent tous, les Africains n’ont pas besoin d’eux.



                                • ykpaiha ykpaiha 10 avril 2010 10:44

                                  @frederique
                                  J’ai un peu fait le meme constat apres 2 voyages d’étude avec 10 ans d’intervale.
                                  qui m’avaient convaincu, de la dérive marxo-populiste de l« ANC.
                                  J’avais pour mémoire défini le syndrome a la Zimbabouéenne, on créee un climat de plus en plus insécuritaire, on impose un ordre nouveau, on désigne des boucs émissaires puis a l’aide de la masse passivement corrompu (avec des richesses que l’on n’a pas créé) on élimine les récalcitrants.
                                  Le tout pour masquer les coulisses et quels coulisses !!!
                                  20 ans dites vous ? je pense que la gangrene est dans le fruit, seul un sursaut de la »minorité" préservera un semblant de bonsens, mais qui les soutiendrait ?
                                  Qaund a Makan, je ne prendrait meme pas la peine de vous répondre, a quoi bon, pur produit de nos 30 glorieuses années du puant défaitisme socialo-culturel, vos propos ne peuvent qu’entacher le profond respect que j’ai de l’Afrique, la vraie...
                                  Une piste tout de meme : le massacre sur lequel vous pointez vos petits doigts vengeurs ( et si immaculés qu’ils en sont blancs ?) dans quel contexte a t’il eu lieu ?quel est la part de véracité dans les chiffres et le mode opératoire ?
                                  2 ou 3 éléments me troublent...
                                  La découverte du massacre et le rapport...
                                  Le lieu ou le rapport a été publié...
                                  Et pour finir c’est sur la foi d’un documentaire anglais que vous vous forgez une opinion de véracité ?
                                  Curieux curieux d’autant que l’on connait l’avidité de la couronne britanique sur les richesses de cette région a cette époque (et encore aujoud’hui),
                                  Quand au contenant du reportage par lui meme....on dira que le trait est un peu grossier, jusqu’au représentant du roi qui...a l’aide de son rasoir va se trancher lui-meme la gorge....quel aveu, j’avoue avoir souri a ce passage la, c’est pas bien !!!
                                  mais j’ironise sur un massacre qui s’il a eu lieu doit vous torturer a un tel point que je suis désolé mais votre éxemple illustre parfaitement ce qui est dit en substance dans mon poste....


                                  • Makan 10 avril 2010 12:41

                                    @Ykpaiha et frederic,

                                    Vous ressassez tout le temps la prétendue prospérité de ces pays sous l’apartheid, vous ne comprenez pas que nous n’avons pas besoin de cette prospérité là.

                                    Rappelez-vous des paroles d’un de nos dirigeants : « Nous préférons la pauvreté dans la dignité à l’abondance dans l’esclavage. »

                                    Vous vous croyez indispensables, prétendez avoir tout inventé, mais depuis des siècles on n’arrête pas de vous le dire, nous n’avons pas besoin de vous sur le continent africain.

                                    Si vous ne voulez pas le comprendre par la manière douce, il faudra vous l’expliquer autrement, comme ces deux jeunes viennent de le faire à ce bon vieux Eugène TerreBlanche. smiley


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 10 avril 2010 15:24

                                    je suis de l avis de Makan 

                                    l afrique aux africains et uniquement aux africains.

                                    Il faut absolument les laisser aller de la direction qu ils ont choisis c est leur droit le plus strict et en meme temps la garantie qu il couleras de l eau sur le zambeze avant qu ils ne representent comme l asie une menace pour l occident.


                                    • Makan 10 avril 2010 15:47

                                      COVADONGA722

                                      Sauf que notre but n’est pas représenter une menace pour l’Occident mais simplement vivre sur notre continent sans être emmerdés par les conneries occidentales. A moins qu’il ne faille qu’on soit une menace pour vous pour que vous nous foutiez enfin la paix.

                                      C’est toujours risqué de prédire l’avenir. J’ai regardé un vieux documentaire, en noir et blanc, sur la Rhodésie de Ian Smith, qui disait que ce pays était une forteresse imprenable pour les Nègres. On connait la suite.

                                      Vous vous croyez hors de notre portée, vous risquez d’être surpris. Ce n’est pas le courage qui nous manque et vous le savez. Ce ne sont pas non plus vos armes nucléaires et autres armes de destruction massives qui pourront vous sauver, si nous sommes obligés d’en venir à cette extremité. Leur utilisation massive laissera une planète invivable pour les malheureux survivants. Le 11 septembre devrait vous faire comprendre que la seule vraie arme de destruction massive reste l’être humain humilié et son désir de revanche.


                                    • ykpaiha ykpaiha 10 avril 2010 23:34

                                      Finalement, Mr Makan, vous etes un grand humaniste , si,si j’insiste ! En un instant et d’une formule magique vous éclairez tout le débat finalement très franchouillard de la délinquence et des banlieux tout en donnant enfin des perspectives a tous ces déracinés et autres frustrés de notre société.
                                      On saura au moins ou les renvoyer et qu’importe qu’ils soient riches, pauves, indigents ou délinquants.Qu’importe donc puisque noirs et donc appelés a reigner sur un horizon tout aussi coloré..
                                      Merci merci a vous et tous mes voeux vous accompagnent dans votre quete de perfection, mes voeux et ma bénédiction...
                                      Ah au fait et juste en passant.....Euh Y aurait il pas déja un pays fondé sur cet agiome déja ? ....non pas l’Afrique du Sud celui la est en cours de traitement...Ah Oui c’a c’est appelé le Libéria....vous savez ...Euh je vous laisse découvrir...Mais bien sur vous me direz c’est un truc de blanc suis-je bete !!! Quoique en lisant un petit peu, mais cela vous est il possible ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès