• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’assermentation controversée de Donald Trump ! (Le capital (...)

L’assermentation controversée de Donald Trump ! (Le capital industriel contre-attaque)

Il n’y a plus rien à comprendre dans la politique américaine. Le Président le plus à « gauche » que l’Amérique ait connu est un multimilliardaire issu du sérail des oligarques. C’est aussi le Président le plus honni par la gauche qui a réussi à rassembler des milliers de petits-bourgeois, de jeunes, de LGBT, d’amants de la nature ainsi que des « lover » animaliers à Washington DC.

C’est aussi le premier candidat Républicain, depuis Abraham Lincoln, qui a ravi le soutien électoral de la classe ouvrière au Parti Démocrate et à la go-gauche réformiste.

Donald Trump fut le premier candidat à la présidence des États-Unis à réellement se préoccuper de gagner l’appui de la classe ouvrière américaine. Il a passé plus de temps que quiconque à courtiser l’électorat des États industriels et à promettre aux travailleurs de leur donner ce qu’ils demandent : l’abolition de l’Obama Care ; le ralentissement de l’entrée des travailleurs étrangers dans un pays où le chômage atteint 18% de la main-d’œuvre (oubliez les statistiques frauduleuses du Département du travail) ; et enfin, la promesse entre toutes, celle qui réjouit tout travailleur ayant du cœur au ventre, des emplois, des « jobs ». Pire, cet « imprévisible » énergumène réalise, après son assermentation, ce qu’il a promis avant son élection, il consacre tout son temps à pourchasser les destructeurs de « jobs » et à courtiser les créateurs d’emplois, du jamais vu dans les annales politiques américaines. Vous comprenez maintenant pourquoi il n’y a pas d’ouvriers dans les manifestations anti-Trump.

Donald Trump n’est pas un Président anti-establishment, s’il l’était, il n’aurait jamais été élu à ce poste prestigieux que l’establishment américain réserve à ses meilleurs fantassins. Par contre, Donald Trump est effectivement contre le capital parasitaire, une faction puissante parmi l’oligarchie étatsunienne. Donald Trump est l’ultime réponse, la plus percutante et la plus désespérée, des ploutocrates à leur dégringolade mondiale et à la décrépitude de l’économie nationale. Donald constitue un remède bancal à un mal radical – le déclin de l’empire américain.

C’est la raison pour laquelle l’intelligentsia et les médias aux ordres ont tant de mal à comprendre le phénomène Trump. Vous constatez ce désarroi chez les médias « peoples » et les médias de « formatage » – mais pas dans les médias de « management » comme le montre cet article de John Pilger (1) – qui, ne pouvant comprendre que leurs patrons aient changé de côté, taxe le Président intronisé d’imprévisibilité. Depuis quand a-t-on vu à la tête d’un grand pays développé un homme qui promet des réformes radicales et les mets en branle prestement une fois assermentée ? De fait, la chose la plus « imprévisible » qui soit avec Donald Trump c’est que ce Président semble croire ce qu’il dit et faire ce qu’il a promis, du jamais vu à la Maison-Blanche ! (2)

Une fois que l’on dissipe l’écran de fumée médiatique qui ne sait quoi dire et repasse les clichés clintoniens de la gauche réformiste et sexiste, tout devient limpide dans la nouvelle politique du grand capital étatsunien. En effet, il faut toujours se rappeler qu’un homme politique, fut-il Président des États-Unis, n’est jamais que l'affidé du capital mondialisé (3).

Devant leur déconfiture économique, de plus en plus évidente, et sachant eux, ces grands capitalistes, que la fortune boursière des 1 810 milliardaires n’est que poussière et retournera en poussière, ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de forcer le rapatriement aux États-Unis de la véritable richesse – qui n’est pas financière, bancaire ou boursière –, mais industrielle et commerciale. Celui qui contrôle la production et la mise en marché contrôle le monde entier (4). C’est la raison pour laquelle Donald Trump conspue les capitalistes chinois, ceux qui contrôlent la production, mais pas la commercialisation que les USA et l’Europe continuent de maitriser. C’est la raison pour laquelle la faction républicaine du capital étatsunien déchire les traités de libre-échange qui lui retire de la puissance de vente internationale et domestique. J’ai longtemps pensé que les grands capitalistes américains avaient oublié ces vérités. Je me suis trompé. Ils y ont toujours pensé, mais ils n’avaient jamais été placés au pied du mur de la faillite collectivisée. À problème crucial solution radicale, voici la rose Donald, à toi de danser.

On aura compris que le gauche agiotage des « imbéciles utiles » est en porte à faux par rapport aux enjeux de l’empire. Mais il faut convenir que si cette excitation manipulée – manipulatoire obtient une telle couverture médiatique c’est qu’elle est suscitée-supportée par des puissances « occultes » qui représentent une faction du grand capital parasitaire qui aimait bien la politique molle et opportuniste d’Obama et de sa fratrie. C'est 14 mille-milliards de dollars de deniers publics que son gouvernement leur a versés. Pour ma part je crois que la faction strictement spéculative du capital – entourant un dénommé Soros – est derrière ces protestations qui rallient la fine fleur de la petite bourgeoisie occidentale paupérisée. Rien à craindre de ce côté cependant. Depuis quand des manifestants du weekend en reçoivent-ils pour leur peine ?

Nous conseillons fortement à la classe ouvrière américaine de n’entretenir aucun espoir envers Donald Trump et sa clique, pas plus qu’en aucune autre clique, ils sont tous pareils fut notre slogan de campagne et il demeure d’actualité. Donald Trump ne pourra pas réindustrialiser l’Amérique, car sa désindustrialisation est la conséquence des lois de l’économie politique capitaliste. D’ici là, camarades, observez la joute au sommet de la hiérarchie des riches en espérant que votre « héros » d’un jour n’y perdra pas la vie. J’ai malheureusement l’impression que son exécution est en préparation. 

 

Notes

 

(1) http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/le-probleme-ce-nest-pas-trump-cest-nous/ et http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/trump-un-monstre-pour-lestablisment/

(2) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/america-comes-first-again-realite-ou-utopie/

(3) http://www.les7duquebec.com/7-au-front/trump-un-president-comme-les-autres-donald-sen-va-ten-guerre/ et http://www.les7duquebec.com/actualites-des-7/lageopolitique-americiane-derriere-le-show-televise/

(4) http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-2-2/huit-hommes-plus-riches-que-la-moitie-la-plus-pauvre-de-la-population/ 

  


Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 28 janvier 12:01

    Comment fonctionne le capitalisme :


    Un homme d’affaires dit à son fils :
    - Je veux que tu épouses une fille que j’ai choisie pour toi !
    - Mais enfin, je veux pouvoir choisir ma femme moi-même !!! 
    - Mais cette fille est la fille de Bill Gates.
    - Ahhh, dans ce cas...«  

    Le lendemain, le père va voir Bill Gates :
    - Bonjour, j’ai un mari pour votre fille.
    - Mais enfin, ma fille est trop jeune pour se marier !!! 
    - Mais ce jeune homme est vice-président de la Banque Mondiale... 
    - »Ahhh, dans ce cas...«  

    Le surlendemain, le père va voir le président de la Banque Mondiale. 
    - Bonjour, j’ai quelqu’un à vous recommander comme vice-président de la banque.
    - Mais enfin, j’ai déjà plus de vice-présidents qu’il ne m’en faut !!! 
    - Mais ce jeune homme est le gendre de Bill Gates.
    - »Ahhh, dans ce cas...."

    • Enabomber Enabomber 28 janvier 12:17

      @Jeussey de Sourcesûre
       smiley smiley


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 13:13
      @Jeussey de Sourcesûre

      Et l’amour dans tout cela qu’en faites-vous ??? ( smiley Elle est bonne 


    • meslier meslier 28 janvier 15:22

      @Jeussey de Sourcesûre

      Très bon

      Macron va voir les banquiers :
      - Bonjour , je n’ai pas de programme , pas de parti , pas d’argent et jamais été élu et je veux être Président
      -Mais enfin , vous n’avez rien au départ .
      -si , j’ai été Ministre de Hollande .
      -Mais c’est pire que tout .
      - Oui , mais j’ai les réseaux Attali dérrière moi !!
      - " Ahhh , dans ce cas


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 15:57
      @meslier

      En effet et une partie du grand capital français aussi

      MAIS À MON AVIS CE N’EST PAS MACRON L’ÉLU DE CEUX QUI FONT LES ÉLECTIONS en France - l’électorat n’étant que la masse mouvante que ces faiseux d’élections pour les riches ont charge de manœuvrer et de les diriger chacun dans leur enclos

      LA question  : À votre avis quel enclos contiendra le plus de moutons électeurs (50% +1) à la toute fin du parcours à obstacles que le grand capital impose à ses larbins politiques ???



    • alinea alinea 28 janvier 18:08

      @Robert Bibeau
      On se demande bien qui est l’élu des seigneurs, en France aujourd’hui ! À force de choisir des in con pétents, des cor ont pu, ça finit par se savoir !
      Tout va bien, les jeux ne sont pas faits, votez en votre âne et con science !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 18:30
      @alinea

      Désolé de vous décevoir Alinea mais les jeux sont faits - les jeux sont toujours fait avant même que la mascarade électorale ne se mette en marche.

      C"est toujours la bourgeoisie = le grand capital pour être plus précis qui sera gagnant = qui verra son poulain élu = ce sont ses poulains et pouliches 

      Je dis pouliche car je pense que les riches mettent tout en place pour l’élection de Marine 

      Ils ont placé Fillon le couillon ils vont placé Hamon le couillon ils font l’apogée de Macron le couillon et de Mélanchon de quoi bien diviser l’électorat 

      Dans une finale Fillon - Marine je pense que Fillon et sa femme sont battus

      Pire si c’est une finale Macron - Marine D’où il vient ce macron de mes deux.

      Notez Marine elle ne fera qu’afficher la décrépitude du système - le dévoiler au grand jour et démontrer l’impossibilité de le RÉFORMER 


       

    • alinea alinea 28 janvier 19:16

      @Robert Bibeau
      Avec un peu de chance, ils sont tellement incompétents et littéralement cons, que ce sera la révolution !! pas de majorité à l’assemblée !! on va rigoler !
      Au point où en sont les électeurs, de toutes façons, ce sera la merde !
      Bon, tout cela m"économisera un abonnement internet !


    • Xenozoid Xenozoid 28 janvier 19:22

      @alinea


      ne pas oublier que tous les protagonistes dans la guerre de sécesion était tous propriétaires d’esclaves, tous,ceux de leur révolution aussi

      tous tous tous

    • jjwaDal jjwaDal 28 janvier 20:43

      @alinea

      En fait si les affaires à droite et à droite s’enveniment, Marine a un boulevard pour la présidentielle mais probablement aurait une minorité parlementaire et donc devrait cohabiter avec un premier ministre de droite ou de droite (PR ou PS). Dans tous les cas on aurait la même politique aux détails (insignifiants) près. Même si l’électorat était suffisamment éclaté pour autoriser Mélenchon au second tour il n’aurait sans doute pas de majorité parlementaire et rebelote pour une cohabitation avec la droite, une paralysie de son programme, donc. Le système (déjà financier) est au bord de l’effondrement et personne ne sais si la gangrène progressive (ce qu’on a depuis un moment) ou l’arrêt cardiaque est le plus à souhaiter. Pour réveiller la masse c’est clairement l’arrêt du coeur... J’ai bien peur que les évolutions à venir ne soient pas à notre échelle de temps.


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 21:38
      @alinea

      Ce que vous oubliez c’est que ce sont là des conditions de la révolution prolétarienne 

      Le point ou la classe dominante ne peut plus gouverner - et s’entredéchire désespérée = on approche de ce terme... en France du moins les autres pays européens retardent un peu de ce point de vue

      Mais c’est l’histoire de l’Europe 

      Vous serez en première loge ne chialez pas 


       

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 21:43
      @Xenozoid

      C’est vrai y compris LINCOLN qui ne voulait pas abolir l’esclavage au début de la guerre mais seulement en restreindre quelque peu l’expansion vers l’Ouest

      C’est la Confédération sudiste avec ses massacres et ses exactions contre les états de l,Union qui la décidé à exiger l’abolition pur et simple comprenant que deux modes de production ne peuvent co-exister sur un même plancher 



    • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 21:51
      @jjwaDal

      PRÉVISION TRÈS INTELLIGENTE EN EFFET

      Le capital ne se fiant à aucun de ses larbins capable de se vendre à eux comme à n’importe qui aime bien confronter les divers sphères de pouvoir ASSEMBLÉE CONTRE EXÉCUTIF PRÉSIDENTIEL = jouant un contre l’autre = les tenants pas les couilles tous les deux 

      Oui votre hypothèse est parfaitement plausible 

      Qui vivra verra 



       

    • alinea alinea 29 janvier 03:14

      @Robert Bibeau
      Je ne chiale pas ! moi je serai cantinière ! mais j’ai comme l’impression que les gens ne sont pas prêts ! alors une révolution pas préparée, c’est la foire au plus merdeux qui voudra « gouverner » !


    • alinea alinea 29 janvier 03:17

      @jjwaDal
      Si j’ai bien compris, c’est quand même le Président, qui a l’autorité de réclamer une Constituante !! après, ça peut rouler !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 janvier 11:34

      @alinea

      l’élu des seigneurs aujourd’hui, c’est Jean-Claude Junker !

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 15:12
      @alinea

      Tu t’assagies c’est bien

      Cantinière = excellent = j’aime

      Pour ce qui est de la préparation de la révolution ???? IMPOSSIBLE - C’EST CE QUE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE - puis Bolchévique - puis chinoise nous ont démontré = IMPOSSIBLE des tas de paramètres sont hors contrôle 

      Que ce sera l’anarchie - les premières années = OUI que tous les cutéreux du monde se présenteront comme de nouveaux messIs = ASSURÉ CERTAIN et on s’en christ

      Laissez les s’avancer pour être guillotiner 

      C’est la classe prolétarienne qui mènera le bal petit à petit TIMIDEMENT AU DÉBUT - LES OUVRIERS N’ONT PAS L’HABITUDE DE S’IMPOSER MAIS COMPTER SUR MOI POUR LES POUSSES EN AVANT 

      lA CLASSE LIBÉRARA LA CLASSE ET CA C’EST LA RÉVOLUTION 

      rOBERT bIBEAU HTTP ://WWW.LES7DUQUEBEC.COM

       

    • alinea alinea 29 janvier 19:33

      @Robert Bibeau
      Une révolution ne se prépare pas,je sais bien, un coup d’état oui, des fois je me demande...un coup d’état !!
      Mais elle se fait quand les gens sont prêts, sinon ce peut être insurrection révolte, d’une partie seulement, ça cafouille...
      Vous fréquentez beaucoup de gens au Québec, qui sont mûrs pour la révolution ?
      Ici ce n’est pas mon cas ; quand je lève des lièvres pour des choses du quotidien, y’a comme un silence au village !
      Quand certains essaient de s’unir pour dire qu’il faut vite se prendre en main, se responsabiliser et virer, gentiment, toutes les entraves, une foule se précipite sous les promesses d’autres, ceux qu’ils détectent, tout radar éteint, comme des protecteurs !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 20:35
      @alinea

      1) Il faut chasser tout idée de COUP D’ÉTAT car un coup d’État est nécessairement l’action de quelques uns et non pas de la classe et demain ces faiseux de coup d’État seront les nouveaux maitres la base de la nouvelle classe dominante et tout sera à refaire COUP D’ÉTAT = FACISME 
      UN coup d’ÉTAT N’EST JAMAIS PROLÉTARIEN

      2) NON, une insurrection ne survient pas quand les gens sont prêts. UNE INSURRECTION SURVIENT spontanément quand les gens en ont assez - et personne n’a de contrôle là-dessus PERSONNE - pas même les insurrectionnels spontanés.

      EXEMPLE en Tunisie - tous les jours les jeunes étaient matraqués par la flicaille réactionnaire puis un jour un jeune s’immole et le pays s’enflamme POURQUOI ? Inexplicable. D"accord j’en conviens - l’insurrection populaire bloquée dans une impasse n’a pas NE POUVAIT PAS déboucher sur LA RÉVOLUTION PROLÉTARIENNE elle a donc été récupéré et a aboutit à rien du tout - mais même cela était inévitable et hors contrôle.

      3) Pourquoi impossibilité RÉVOLUTIONNAIRE PROLÉTARIENNE ? Tout simplement parce que le petit prolétariat tunisien n’a pas le poids mondial pour entrainer le soulèvement MONDIAL DU prolétariat international. Mëme le prolétariat ÉGYPTIEN L’ANNÉE SUIVANTE n’avait pas ce poids et la conjoncture INTERNATIONAL ne s’y prêtait pas

      4) QUAND le PROLÉTARIAT AMÉRICIAN se mettra en marche la vous saurez qu’une opportunité historique vient de s’ouvrir. Ils sont 200 millions et ils contrôlent une bonne portion de l’économie mondiale ... alors la ca va chauffer mais la victoire ne sera pas assuré pour autant.



    • jjwaDal jjwaDal 28 janvier 18:01

      Tout ça est assez bien dit. Le cauchemar était aux USA bien avant l’arrivée de Trump avec le contrôle massif de la population, les petits boulots, un taux d’incarcération sans équivalent dans les démocraties développées, d’inégalités sociales sans réelle comparaison depuis la fin des années 1920. Trump voit des déséquilibres commerciaux énormes (mexique, chine, par ex) et veux y remédier en réflexes de « business man », mais il doit connaître les règles du jeu fixées par l’OMC (enfin il faut l’espérer...). Il a au moins la lucidité de voir l’énormité des sommes engagés dans des aventures militaires désastreuses et surtout la montée en puissance du monde ni blanc ni occidental, conséquence de divisions assez stupides (avec la Russie en particulier). Ce n’est pas la Russie qui est potentiellement la plus grande menace économique et militaire (voire hégémonique), mais bien la Chine, ce que la politique antérieure des Républicains comme des Démocrates ne pouvait voir.
      Il exprime tout haut ce qu’une partie de l’oligarchie pense, à savoir que rattacher la Russie à l’Occident est une urgence si le monde « Occidental » ne veux pas se faire balayer par l’histoire (enfin trop vite, parce qu’au niveau des effectifs, la messe est dite). Acculer au partenariat la première source de main d’oeuvre et de cerveaux au monde, avec la plus grande ressource en matières premières (y compris alimentaire) équivaut à signer notre arrêt de mort.
      Il n’y a plus de conflit idéologique Est/Ouest , mais bien entre une vision multipolaire du monde (celle des Russes et Chinois en tout cas) et les rêves de l’empire qui croit encore en sa grandeur passé. Trump semble prêt à embrasser cette vision, douteux que « La machine de guerre » le laisse faire. Il est d’emblée fort conciliant avec elle d’ailleurs...
      On voit dans ses nominations (Pence par ex), cette crainte de voir le monde « blanc » balayé, y compris dans le refus plus ou moins explicite du droit des femmes à disposer de leur corps. Ce qui me fait penser qu’il va tenir 4 ans est qu’une suppression physique impliquerait l’accès au pouvoir de Pence.
      Au final, s’il fait ce qu’il a promis de faire il ne va clairement pas se faire beaucoup de copains en europe. Si, un ...


      • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 18:21
        @jjwaDal

        Je crois personnellement que TRUMP est la réponse bancal à la décadence du mode de production capitaliste - qui se voit davantage aux USA parce qu’ils sont les premiers - les plus gros et les plus puissants (plus pour longtemps) 

        Trump a été placé la par l’oligarchie (les élections sont une formalité pour  accréditer le choix des décideurs et elle permette de compromettre la population) comme geste de désespoir face à un déclin inévitable - c’est inscrit dans les lois du MPC la Chine montera puis s’effondrera 

        la question est bien allons nous tous les suivre  dans leurs aventures militaires, d’une guerre mondiale à l’autre et jusqu’ou et jusqu’à quand ???

         

      • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 18:36
        J’ai trouvé

        Fillon et Pénélope ne passeront pas je crois l’une plombant l’autre, pas de sa faute la pauvre elle fut instrumentalisé pour ramener du blé au foyer LES MAGOUILLEURS sont ailleurs - chechez celui qui les as dénoncés c’est lui qui avait organiser l’arnaque ( smiley



         

        • placide21 28 janvier 19:50

          @Robert Bibeau
          Moi je pense à ce cher Sarko .


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 28 janvier 21:47
          @placide21

          SARKO A ÉTÉ ÉLIMINÉ DÈS LE PREMIER TOUR CAR CE CRÉTIN RISQUAIT DE FAIRE ÉCHOUER LES PLANS DES FAISEURS D’ÉLECTION

          SARKO AURAIT ÉTÉ CAPABLE DE BATTRE MARINE ALORS ILS L’ONT ÉLIMINÉS DÈSLES PRIMIARES DE LA DROITE


          LEURS LARBINS ILS LES FONT ET ILS LES JETTES COMME BESOIN EST

          PAS DE SENTIMENTALISME CHEZ LE GRAND CAPITAL SAUF POUR PLEURER SUR LA BAISSE DES PROFITS

          ROBERT BIBEAU HTTP ://WWW.LES7DUQUEBEC.COM


        • baldis30 29 janvier 08:35

          @Robert Bibeau
          bonjour,

          Il faut chercher un peu partout : du plus haut au plus bas , en entendant pour le plus bas, un comptable d’un organisme à déterminer.

          Pour le plus haut les haines sont tellement vivaces car le jeu de la chaise musicale est mortel :

          Deux sources possibles à la plus haute altitude : un ancien ministre de l’intérieur, QUEL QUE SOIT SON BORD, et sa position actuelle ( ce qui donne des clés tant à droite qu’à gauche) ! Ou un ancien ministre des finances ..... Qu’on se rappelle pourquoi Clémenceau ne fut pas élu président de la République : il avait été à la fois président du Conseil, ministre de la guerre, ministre de l’intérieur.... il devait en savoir des choses sur un tas de gens .

          c’est une bonne leçon pour les veaux-tants : regardez « qui a été quoi » et tirez-en les conclusions !


        • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 15:42
          @baldis30

          Je ne crois pas que leur poste passé soit le facteur clé pour déterminer leur futur

          Le FACTEUR CLÉ est a) leur fiabilité en terme d’obéissance aux ordres qu’ils recevront de la finance et b) leur degré de sujétion (qui a financé leur campagne et qui les a fait ROI d’un instant ??

          De toute facon l’Assemblée et la bureaucratie et la justice et l’armée sont tous des contre pouvoirs bougeois qui peuvent êre utilisés pour contre balancer le pouvoir de la roitelette présidentielle 

          Ils sont au pouvoir depuis 1789 ayez confiance en leur capacité de gérer la gouvernance mais pas de sortir de la crise systémique u capitalisme 

          ET il est là leur  drame et non pas sous les jupons de Penelope 



        • Ruut Ruut 28 janvier 22:32

          Laisser au moins a ce fougueux président la bénéfice du doute.
          Au moins il déstabilise l’ordre médiatique établis et rien que ça c’est agréable.
          Jugeons le dans 4 ans sur ses résultats.
          Pour le moment c’est le premier a mettre en œuvre rapidement presque tout ce qu’il a annoncé faire.
          C’est impressionnant de voir un président en faire autant aussi vite.


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 15:45
            @Ruut

            MAIS LA QUESTION N’EST-ELLE PAS PLUTOT Qu’est-ce qu’il fait justement ??? et non pas la vitesse avec laquelle il le fait


            Qu’est-ce qu’il fait au juste (profondément donc économiquement) et non pas les annonces sur l’embargo de réfugiés libyens interdits de séjour aux USA = le chiffre de l’an dernier était de zéro = alors l’embargo porte sur zéro 

            Robert Bibeau
             

          • politzer politzer 29 janvier 03:01

            Bibeau « conseille » lol ! Les trotskystes ne manquent pas de culot ! Mais il leur manque un outil intellectuel et une méthode : la dialectique et l analyse d une situation concrète. L économie politique a ceci de particulier que la politique agit sur l économie de deux façons : ou bien elle favorise le dévelopement de l economie ou elle l entrave. En l occurrence les politiques neocons ont détruit le potentiel industriel au profit d investissements dans la sphère financière. Il n y avait aucune fatalité à cela. Les milliards de dollars gaspillés dans la course aux armements auraient pu être investis dans l activité industrielle. C est l argument (juste) des Chinois qui se défendent d avoir « volé » les emplois aux Américains. La victoire du capital financier sur le capital industriel est remise en cause manifestement car ce dernier s est allié à la classe ouvriére concernée elle aussi par une réorientation des investissements et la mise en oeuvre d un protectionisme équilibré pour protéger à la fois l emploi et les profits du capital industriel national. On ne peut se débarrasser de la question des contraditions internes au capitalisme par l évocation de « cliques » se partageant le pouvoir. D un autre côté notre trotskyste le sent bien qui voit Trump menacé dans son existence. Qu est ce que ça signifie sinon une lutte à mort entre des classes ?


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 16:37

              @politzer

              OULALA il y a de la matière ici. Allons y par étape il y a des apprentissages à faire soyons patient.

              1) Non je ne suis pas trotskyste, ni marxiste-léniniste, ni maoiste, ni rien de tout cela - je suis prolétaire révolutionnaire.

              2) La politique qui favoriserait ou entraverait LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, est une thèse anti matérialiste historique et dialectique. L’instance économique détermine l’instance politique qui en retour renforce ces tendances évolutives intrinsèques. Exemple pratique : Le pouvoir d’achat s’effondre à cause de la crise systémique du capitalisme - l’État - le politique cours à la rescousse de la classe capitaliste (ses patrons) pour renchausser le pouvoir d’achat - par la secu - les investissements publics dans les infrastructures - le revenu universel - mille et une formule ayant toutes la même fonction

              3) BON nous voici avec la propagande petite-bourgeoise - pseudo scientifique - on se croirait à une assemblée d’altermondialiste et de profs d’économie universitaire. LA POLITIQUE DES NÉOCONS que d’enfantillage. Les lois de l’économie politique capitalistes enraillant le processus de valorisation du capital (de production de plus-value pour les ignares) le capital inemployée - stockée en banque ou à la bourse a eu pour réaction NATURELLE - SPONTANÉE - MÉCANIQUE - de chercher à s’employer faute d’usines à financer = la surproduction étant déjà assez importante. Le capital stagnant et donc dévalué a servit à SPÉCULER - L’ARGENT MÊME DES GRANDS TRUSTS INDUSTRIELS y a participé et les deux sections du capital en étaient très heureuse jusqu’au jour ou

              4) Ils TRUMP et OBAMA et les autres avant et les autres après ne peuvent protéger les profits ni financiers ni industriels de qui que ce soit - la preuve = la crise s’approfondit et n’a pas fini - et les politiques n’y pourront rien pas plus que les économistes ET LES CAPITALISTES -

              5) TU as raison de mentionner qu’une clique - faction — fraction du capital monopoliste tente de sauver les meubles en ralliant la classe ouvrière à sa cause - et en la mobilisant pour que elle-même la classe ouvrière CRIE ET DEMANDE À ÊTRE EXPLOITÉE AU TRAVAIL ET RÉCLAME DES JOBS Ce que TRUMP semble avoir compris et s’agite en ce sens

              6) Ce qui ne fait pas de TRUMP un ami des ouvriers - Il va échouer car pour créer ces jobs il sur endette et dépense aujourd’hui l’argent qui ne vaudra plus rien demain.

              Assez pour aujourd’hui - on se reprend la semaine prochaine

              Robert Bibeau http://www.les7duquebec.com


            • franc 29 janvier 07:18
              oui c’est le capitalisme industriel qui contre-attaque après des décennies de domination du capitalisme financier

              j’espère que le capitalisme industrieux va l’emporter contre le capitalisme financier parasitaire qui a conduit l’Occident au déclin et à la catastrophe

              Il est à noter que le capitalisme industriel est plutôt patriote et a le soutien du monde ouvrier tandis que le capitalisme financier est plutôt mondialiste et a le soutien du monde bourgeois  spéculatif

              • Robert Bibeau Robert Bibeau 29 janvier 15:23
                @franc

                Ce n’est pas mon point de vue

                Le capitalisme est le mode de production capitaliste. IL N’y a pas le BON capitalisme industrieux - productif et le MAUVAIS capitalisme parasitaire - financier

                LES DEUX FORMES DU CAPITALISME sont imbriquées - l’un valorise le capital (industriel) l’autre administre le capital et tente de le faire fructifier.

                Les lois du MPC font en sorte que le capital industriel en vient à ne plus savoir-pouvoir VALORISER LE CAPITAL - À ne plus etre capable de faire produire suffisamment de plus-value - ALORS - POUR COMPENSER le capital financier - le gestionnaire - trouve différents palliatifs - des escamotages - des arnaques - comme de faire de l’argent avec de l’argent (SPÉCULATION BOURSIÈRE) MAIS ÉVIDEMMENT ca ne marche pas sauf à créer de la monnaie de crdit sans valeur jusqu’au jour du krash boursier 

                C’est dans cette direction que DONALD TRUMP LE GRAND se précipite à toute allure accélérant la cadence par rapport à ses prédécesseurs (jusqu’à REAGAN du moins)

                Merci de votre patience



              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 29 janvier 08:42
                Le 5 mars 2016, nous écrivions :

                " USA. Le franc-maçon Donald Trump prépare un coup d’état

                Les USA comptent, en 2015, 537 milliardaires en Dollars. Pourquoi, l’un d’eux, naguère parfaitement inconnu, est-il devenu, en quelques mois, le candidat le plus sérieux à la présidentielle ? Réponse : parce qu’il est le candidat de deux puissants pouvoirs américains : la franc-maçonnerie et la mafia. H.G.
                Un rapport des services secrets russes, étonnant et terrifiant, de près de 500 pages, avise aujourd’hui (28/02/2016) que les États-Unis peuvent maintenant être classés comme subissant un coup d’État, dans lequel sont engagées les forces maçonniques (pour la première fois en 188 ans), dirigées par le milliardaire Donald Trump, et des éléments secrets des mafias sicilienne et américaine. Ces deux forces, alliées pour la circonstance, ont entrepris une « bataille mortelle » tous azimuts contre le système mafieux et corrompu de la Réserve Fédérale américaine, qui est soutenu par  « le gouvernement de l’ombre » au pouvoir actuellement aux États-Unis. Du côté du « pouvoir de l’ombre », on trouve la CIA (et sa propre mafia) et le Saint-Siège (Vatican).« 

                http://numidia-liberum.blogspot.fr/2016/03/usa-donald-trump-prepare-un-coup-detat.html

                Depuis cette date, Trump, grnd chef des francs-maçons américains, a réussi à prendre le pouvoir. Cependant, le »deep state" de la CIA , soutenu par le Pape, n’a pas dit son dernier mot

                Voir aussi :


                Guerre ouverte du Pape contre Trump

                • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 29 janvier 08:45
                  La CIA intensifie sa guerre contre le président Trump
                  Le coup d’état du « Deep State » dirigé par la CIA contre le président franc-maçon Donald Trump s’est accéléré au point que le Bulletin des scientifiques atomistes (Bulletin of Atomic Scientists) vient de déplacer son Horloge du « Jour du Jugement dernier » à deux minutes et demie avant minuit, signifiant que notre monde est maintenant plus en péril qu’à n’importe quel moment de son histoire.

                  De même, et simultanément, l’un des journalistes les plus connus d’Amérique, Dennis Prager, nous avertit que les États-Unis sont maintenant au milieu d’une nouvelle guerre civile. Il a écrit : « Il est temps pour notre société de reconnaître une triste vérité : l’Amérique est actuellement dans sa deuxième guerre civile, en raison de la violence croissante de la Gauche Démocrate, des émeutes, de l’occupation des présidences des collèges et de l’occupation illégale des capitales d’État. La non-violence n’est pas une caractéristique permanente de la Seconde Guerre Civile ".

                  http://numidia-liberum.blogspot.fr/2017/01/la-cia-entame-une-guerre-civile-ouverte.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès