Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’autodestruction de l’Occident commence en Mars (...)

L’autodestruction de l’Occident commence en Mars 2009

Aucun analyste n’a encore tenté l’exercice d’imaginer dans quel état de délabrement finira la fuite en avant dans laquelle les Etats-Unis entraînent le reste de l’occident, et l’occident avec lui le reste de la planète. L’exercice semble en effet infaisable sur le plan économique. La crise, soupçonnée d’être selon Naomi Klein un montage de la Fed,  ressemble au petit glouton jaune de Pac-Man, dont aucune mesure ne semble pouvoir assouvir l’abyssale voracité, et dont le spectre semble vouloir se poser sur le fondement même de l’économie, un fondement dans lequel aucun débat ni projet ne semble vouloir descendre.

Visualiser le projet américain intra-muros
 
Pendant que discours et gesticulations politiques tentent toujours de défendre un système financier obsolète et révolu, dont les bénéficiaires s’acharnent encore à presser les dernières gouttes, les lézardes apparaissent sur le mur de soutien occidental, à la façon des poutres qui se désagrègent sous l’action insidieuse des termites : Inflation possible de 200%, montée possible de l’or à 2000 ou 3000$, situation pire qu’en 1929, et pour finir un plan bancaire aggravant, qui pourrait mener au non-paiement de la dette ou à l’hyperinflation. Difficile, donc, dans cette situation chaotique, inédite au niveau planétaire, dépendante de décisions futures, de visualiser une image fiable de la situation économique dans le futur, même proche.
 
Il n’en est pas de même pour la politique étrangère des Etats-Unis, que l’on entend venir de loin avec ses gros sabots. N’avez-vous jamais essayé de tricher dans la résolution des problèmes de labyrinthes dans les pages jeux des magazines, en tentant de trouver le chemin en remontant par la sortie ? Ce jeu, appliqué à la politique étrangère des Etats-Unis, est très instructif. Mais appliqué aux projets de politique intérieure, il est totalement révélateur.
 
Les Etats-Unis viennent de perdre 1,8 millions d’emplois en 3 mois. Le BIT, quant à lui, a déjà prévu un effondrement du marché mondial de l’emploi, et avertit : « l’agitation sociale est déjà là ». Les indices de la mise en place de la loi martiale se multiplient (exercices récurrents, autorisation du congrès d’installer des centres d’urgences sous autorité militaire, assignation d’une force de sécurité sur territoire américain, composée de marines spécialisés en décontamination). La crainte de mise en place de camps de concentration se propage. Certains se sont déjà amusés à imaginer de quelle manière pourraient advenir loi martiale et camps de concentration, dans cette fiction anonyme (partie 1, 2 et 3). Avec un taux de chômage annoncé à 7%, mais qui est en réalité le double, prévu pour s’effondrer, avec un cataclysme économique annoncé, qu’ont en tête les Etats-Unis ?
 
 Le croquemitaine de circonstance
 
Tant que l’attention n’est pas focalisée sur le Pakistan et l’Afghanistan, Al Quaïda restera secondaire. Les attentats conventionnels, c’est bon pour les archives, il faut vivre avec son temps, et le temps est au nucléaire. Quelle terreur inspire Téhéran ? En juillet 2007, Dennis Ross disait : « 18 mois pour éviter la guerre avec l’Iran », arguant du fait que ce délai ne tenait pas tant de la menace nucléaire que de son système de défense aérien, fourni par la Russie. L’échéance est passée, et l’Iran possède à ce jour une grande maîtrise dans la technologie des missiles, au point qu’il est capable de les produire à lui seul, certains ayant une portée de 2000 km, ce qui a plongé Israël dans l’effroi. Ne parlons pas de l’espace, chaque conquête technologique iranienne devient coupable, le pays étant invité à rester au moyen-âge.
 
Le 6 mars 2009 sera un jour comme les autres, où il ne se passera rien de particulier. Disons presque rien. Ce sera toutefois le jour où l’AIEA présentera son rapport, relatif au programme nucléaire de Téhéran, à la communauté internationale, qui sera sans surprise le bâton avec lequel elle pourra fustiger l’Iran … En dépit du fait que, selon El baradei, et d’autres experts, le pays ne peut pas techniquement posséder l’arme nucléaire avant 2 à 5 ans, en dépit des anciennes salades des néo-cons sur le sujet, et en dépit du fait que l’on cherche toujours les armes de destructions massives en Irak.
 
C’est à compter du 6 mars 2009 que, sur la base d’un dossier vide, la communauté internationale commencera à se positionner officiellement contre l’Iran et tâchera d’expédier à grande vitesse les formalités diplomatiques et autres avertissements, réitérant la même chanson que les années précédentes. Quelles seront les modalités ? Sarkozy a déjà fait la danse du ventre devant Moscou, alors que la Russie et l’Iran « ont semblé adressé un message presque commun à l’administration Obama » privilégiant le dialogue et non la confrontation. Merkel se positionnait d’ores et déjà pour des sanctions plus sévères à l’encontre de l’Iran, avant même que l’AIEA ne se prononce. De son côté, Benyamin Netanyahou a assuré que l’Iran « n’aura pas l’arme nucléaire ».
 
Par ailleurs, la stratégie des néo-cons à l’égard de l’Iran, la « révolution de velours », n’a été en dernier ressort qu’un pétard mouillé. La tentative de renversement de régime s’est soldée par une farce. Il semble que les Etats-Unis viennent de tirer leur dernière cartouche, relativement à la déstabilisation du régime. Les élections iraniennes du 12 juin ne changeront rien non plus, puisque le président est sous les ordres du Rahbar, le guide suprême, qu’on voit mal freiner le progrès technologique du pays, alors qu’il l’a déjà largement cautionné.
 
Comme si toutes les options diplomatiques avaient déjà été épuisées, une lourde infrastructure se met en place actuellement au Moyen-orient, laissant entrevoir une guerre de grande ampleur. Israël va se doter de navires de guerre, pour lesquels, “If acquired by the navy, the LCS would enhance Israel’s long-arm capabilities and could be potentially used in a conflict with Iran ... John Bolton confirmed the assumption about the possibility of a new war, saying the Israeli offensive on Gaza could lead to a US attack on Iran”. Selon Chossudovsky, c’est 3000 tonnes de munitions qui seraient en cours de livraison vers Israël, pour une attaque depuis longtemps préméditée. Les Etats-Unis n’ont pas caché leur souhait de lancer des attaques contre l’Iran à partir de bases militaires géorgiennes.
 
OTSC - OTAN : l’escalade militaire monte d’un cran
 
Suite du calendrier des préparatifs : 3 et 4 avril 2009. C’est le sommet de l’OTAN, où la France devrait faire une annonce essentielle. Après avoir joué cavalier seul pendant plus de 40 ans, elle s’apprête à revenir au sein de l’Otan, retour bradé à la va-vite pour lequel « Nicolas Sarkozy a abaissé ses exigences ». Ce retour marque officiellement la vassalisation de la France auprès du commandement américain, puisque l’un des deux postes accordés « concerne la tête de l’ACT, l’Allied Command Transformation, basé en Virginie aux Etats-Unis, un organisme chargé de piloter les transformations de l’Alliance. C’est l’un des deux commandements dits stratégiques de l’OTAN, traditionnellement occupé par des officiers américains »
 
D’ores et déjà, Mdevedev a montré les dents, déclarant « La Force collective de déploiement rapide de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) sera aussi efficace que les troupes de l’OTAN ». Les tensions en Asie centrale s’aggravent en effet entre l’Otan et Moscou, qui voit dans l’invasion américaine de l’Afghanistan le projet d’un nouveau « rideau de fer ». Le Kremlin a vivement réagi en faisant jouer sa chasse gardée, procédant à un accord avec le président Kourmanbek Bakïev visant à la fermeture d’une base américaine au Kirghizistan, alors que la Tadjikistan offrait sa coopération à Washington. La Russie, qui fait les yeux doux à Karzaï se ré-intéresse subitement à l’Afghanistan, et envisage d’inviter ce pays à la prochaine conférence de l’OCS, en déclarant : « La sécurité des pays membres de l’OCS est prioritaire pour l’OCS ». Selon le Telegraph, cette guerre pourrait être perdue pour la fin de cette été.
 
Outre sa flotte de la mer noire stationnée actuellement en Ukraine à Sébastopol, Moscou construit des bases militaires en Abkhazie-Ossétie du Sud, dont une base navale. L’UE, par le biais de sa présidence, a vivement réagi , accusant la Russie de déstabiliser la région. Moscou projette également la construction d’autres bases, en Syrie, au Yémen, en Libye et au Vietnam.
 
Déjà en décembre 2008, les relations entre la Russie et les Etats-Unis avaient du plomb dans l’aile, suite à l’affaire des livraisons de missiles à l’Iran. Des S-300 à Téhéran, dont l’immense avantage est le système de lancement mobile, un cauchemar pour Israël, car, selon une étude australienne, « la DCA russe a atteint dans son développement un niveau qui ne laisse aucune chance à l’aviation américaine en cas de conflit militaire ». Il semble maintenant que la Russie ait transféré son savoir technologique, puisque l’Iran fabrique désormais seul les missiles S-300. On comprend mieux le casse-tête que poserait une éventuelle attaque sur l’Iran, des raids aériens conventionnels seraient simplement suicidaires : « La dernière version du missile sol-air S-300 est capable d’abattre les missiles balistiques et de croisière, des armes de haute précision, des avions, des hélicoptères et d’autres cibles aériennes et maritimes à une distance de 150 km et à une altitude de 27 km ».
 
La pièce centrale manquante
 
Les sanctions économiques contre l’Iran, fussent-elles prises, ne devraient aboutir à rien, aussi est-il fort probable que cette étape soit court-circuitée. La Chine est en effet un partenaire privilégié de l’Iran, importe de ce pays 20% de sa consommation en pétrole, les deux pays signaient en 2004 « un premier « contrat du siècle » pour la livraison de 250 millions de m³ de gaz et 150.000 barils de pétrole par jour durant 25 ans  » et, échange de bon procédé oblige, fournit Téhéran en technologie militaire – missiles en particulier -, petites affaires entre amis qui assure à l’Iran le Veto Chinois « comme bouclier contre l’imposition de dures sanctions économiques et d’autres sanctions ». L’Iran est par ailleurs intégré au groupe de Shanghai en tant qu’observateur, et bénéficie à ce titre de la déontologie de l’OCS (pour laquelle « d’aucuns soupçonnent que l’objectif secret de Pékin et de Moscou est de protéger leurs intérêts en Asie centrale ») , ainsi que l’avait rappelé vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Borodavkine : « La sécurité des pays membres de l’OCS est prioritaire pour l’OCS ».
 
Une guerre délaissée en Afghanistan pour l’été, cela signifierait-il une autre en projection, pour l’été ou l’automne ? Si l’Iran était attaquée, il ne fait de doute pour personne que, comme l’avait prévu en 2004 les experts américains, et raison pour laquelle Israël et/ou les Etats-Unis ont si longtemps menacé sans oser, « Aucun scénario n’est parvenu à éviter une escalade du conflit ».

Aucune sanction économique n’étant envisageable, ni aucune attaque sans démarrer l’effet domino, une pièce essentielle manque encore au tableau : un prétexte digne de ce nom, qui ferait passer aux yeux de la communauté internationale, la très diabolisée Téhéran au rang de gangrène planétaire. Même si cette pirouette ne bernera pas la Russie – consciente de la fourberie américaine -, Russie qui a déjà remis en cause le 11 septembre, et laissera de marbre la Chine, qui protègera ses intérêts énergétiques, elle aura probablement le mérite de rallier à elle la très crédule population occidentale, et d’autant plus avec la propagande médiatique que l’on connaît.
 
Deux hypothèses :
  • Un attentat false-flag, qui impliquerait, après une enquête propriétaire et bâclée, le VEVAK. Certains analystes commencent à montrer du doigt ce service secret, infiltrant des milieux islamistes sympathisants, en créant des réseaux dormants : ”A Western intelligence report says there are 40,000 Wahhabis in Bosnia, many Al-Qaeda sympathizers and a significant number of Iranian agents that are part of Teheran’s intelligence service VEVAK … At this moment, EU and US are full with these ’sleepers’ who are awaiting a signal to sacrifice their lives for Jihad”. L’hypothèse d’un attentat de grande ampleur, de la taille du 911, nucléaire ou biologique, est annoncé par les milieux autorisés depuis quelques temps (Albright, Cheney, CIA, CIA à nouveau), ce qu’on comprend d’autant mieux quand on sait à quel point ils ont besoin d’un ennemi pour mener à bien leurs desseins.
  •  Un dérapage organisé au Moyen-Orient, qui, focalisé sur le Hamas ou le Hezbollah, ferait tache d’huile. Cette hypothèse, reprise sur une analyse de la Radio Jérusalem Plus, est très probable, comme l’a évoqué la journaliste australienne Sarah Cummings qui a publié un « off » de l’ambassadeur israélien Yuval Rotem, dans lequel il indiquait cette éventualité en 2009. Dans ce cadre, « l’ Opération menée récemment à Gaza était en lien direct avec une attaque possible contre l’Iran, une sorte de manière pour l’armée israélienne de "se mettre en condition" et surtout pour les dirigeants politiques israéliens de tester la réaction de la communauté internationale face à la brutalité des opérations militaires menées contre la population civile palestinienne, le nombre de civils tués et blessés, et l’ampleur des dégâts causés. La faiblesse de la réaction de la communauté internationale ne peut que conforter Israël dans son projet d’attaquer l’Iran »
 
Opéra d’indiscrétions

Le hasard du calendrier fait qu’à compter de la mi-mars, un « déluge de calamités financières » devrait commencer à poindre, au moment même où le ton devrait monter contre l’Iran après la publication du rapport de l’AIEA. Des mauvaises langues pourraient noter que la déconfiture financière et la pression à l’encontre de l’Iran suivent un étrange synchronisme. L’Iran serait-il l’unique porte de sortie pour que les Etats-Unis n’aient pas à assumer le cataclysme financier annoncé ?
Il semble qu’Obama ait récupéré un dossier insoluble. Selon le journaliste Roger Cohen, l’attaque de l’Iran par les Etats-Unis est impensable. Mais ”There’s no changing that Israeli lens, however distorting it may be in a changed world. That could mean an Israeli attack on Iran within a year. If the U.S. military option is unthinkable, equally unthinkable is the United States abandoning Israel”.

Résumons-nous : une attaque israélienne contre l’Iran cette année, que les Etats-Unis devraient cautionner et suivre « malgré-eux », une aubaine qui effacerait le carnage financier pour ouvrir le carnage militaire, à la différence que ce dernier serait le prix pour « sauver la liberté du monde », ainsi que l’on peut imaginer par avance le discours américain, à l’instar de celui qu’avait fait Sarkozy en Afghanistan.
 
De part et d’autres, l’option nucléaire est clairement évoquée. D’un côté la Russie : "Over 6,000 servicemen are on 24/7 combat duty, and at least 96% of all missile systems are ready for deployment within several dozen seconds. It is the highest readiness level among the components of the Russian nuclear triad" , mais aussi Israël : « Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans tous les azimuts, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air … Nos forces armées ne sont pas au trentième rang, mais aux deuxième ou troisième rang mondial. Nous avons la capacité de détruire le Monde avec nous. Et je peux vous assurer que cela arrivera avant qu’Israël ne disparaisse ».

Dans le cadre de négociations entre l’Otan et l’ICI turc, démarrées en 2004, et destinées à installer un système de défense aérien au Moyen-Orient, et notamment un bouclier anti-missile, une indiscrétion majeure a filtré, dévoilant en finalité la préparation de la 3° guerre mondiale : ”After a meeting of Kuwaiti Deputy Premier, Foreign Minister and Acting Oil Minister Sheikh Dr. Mohammad Sabah Al-Salem Al-Sabah with NATO’s Deputy Secretary General Claudio Bisogniero on January 27, the former said that he had been "briefed on Nato’s role, which was to form a defense mechanism and ’prepare for the Third World War, which was the ’mindset’ from which the alliance expanded" and on "Nato’s training of Iraqi security forces, as well as exercises with armed forces in Kuwait, Bahrain, Qatar and the UAE, noting Nato’s relations with all countries of the region." (Kuwait News Agency, January 27, 2009)”

Compte tenu de ces éléments, le terme WW3, 3° guerre mondiale, semble inapproprié. Il faudrait plutôt employer le sigle NWW1. Entendre N pour Nuclear. Autant voir les choses en face.

Moyenne des avis sur cet article :  4.01/5   (133 votes)




Réagissez à l'article

201 réactions à cet article    


  • Zalka Zalka 13 février 2009 11:31

    Tiens encore un pseudo article du type qui nous affirme que les comploteurs arméricain du 11 spetembre préparent un holocauste ne laissant que 500millions de survivants sur Terre...

    Branlette intellectuelle.
    A quand l’article sur la Tour Eiffel qui n’existe pas ?


    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 11:34

      Zalka, la grenouille qui trouve que 70°C dans le bocal chauffé à feu doux, c’est une température normale.


    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 12:56

      "Je crois que ce scénario en est un parmis d’autres, qui compte tenu des événements actuels gagne en probabilité. Aprés on peut se battre sur le chiffre, moi je dirai 5%"

      Et quand la loi martiale passera aux US, ce sera 6% ?


    • snowballing snowballing 13 février 2009 13:02

      En utilisant une méthode similaire à la votre (tri sélectif des infos et des analyses), il serait très facile d’aboutir un article tout aussi délirant, mais d’optimisme cette fois. 


    • Zalka Zalka 13 février 2009 13:09

      Sauf que les 70° ne sortent que de votre imagination à la con, de votre paranoïa délirante.

      Au cas où vous n’auriez pas vu ma réponse d’hier, comptez sur moi pour vous ressortir vos affirmations de merde lorsque rien ne ce sera passé. Car rien de ce que vous affirmez ne va arriver.

      Aurez vous le courage de reconnaitre vos erreurs ? J’en doute : comme tous les prophètes paranos de cinquième catégorie, vous hurlez à la fin des temps, et lorsque celle ci n’arrive pas, vous repoussez l’échéance.

      Un peu comme les débiles listés ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9dictions_de_fin_du_monde

      Si la grenouille dit que la température va, c’est qu’il ne fait pas 70° dans le bocal.


    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 13:23

      @Snowballing

      "mais d’optimisme cette fois"

      Mais je ne demande qu’à voir, montrez-moi donc une bonne petite euphorie par les temps qui courrent, Si vous trouvez l’article rose bonbon que votre théorie prédit, on fera ensuite un rapport avec le nombre d’articles antagonistes. Nier la propension accablante comme vous le faîtes, ça n’est rien d’autre que faire l’autruche, la tête dans le sable

      @Zalka

      Pour une fois que vous essayez de mettre de l’argumentation dans vos interventions, vous ne démontrez que votre incompétence dans les références que vous évoquez. "Apocalypse", théologique parlant, ne veut absolument pas dire "fin du monde", mais a une signification de "révélations". Dans votre commentaire, ça n’a aucun rapport avec le sujet.


    • Zalka Zalka 13 février 2009 13:43

      J’argumente lorsque la personne en face est prête au dialogue, c’est à dire à écouter, analyser, comprendre.

      Hors vous, votre discours est emprunt de religiosité, de foi envers la conspiration globale. Et vous analysez tous les évènements, même les plus infimes et sans significations, au travers du prisme de cette foi que vous faites vos "déductions". Et au final, vous arrivez à une conclusion unique, celle qui était fixée à l’origine par votre foi.

      C’est en cela que vous ressemblez à ces prophètes à la manque.

      Argumenter, ce n’est pas piocher des éléments qui vont dans le sens de la conclusion que vous avez décidez dès le début. Bref, vous n’avez de leçons à donner à personne en matière d’argumentation.


    • Zalka Zalka 13 février 2009 13:46

      D’ailleurs une preuve de votre foi :

      Lorsqu’une personne ne va pas dans votre sens, votre argumentation ce limite à des affirmations péremptoires du style "vous niez la réalité". Les gens n’ont même pas le droit d’être en désaccord avec vous. Il faut qu’ils suivent vos déductions comme des moutons. Bref, il ne faut pas qu’ils soient des moutons qui suivent la théorie "officielle", mais qui suivent VOTRE théorie.

      Et après vous allez affirmer que vous êtes prêt à discuter ?! Mon cul...


    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 14:24

      @Zalka

      "Lorsqu’une personne ne va pas dans votre sens, votre argumentation ce limite à des affirmations péremptoires"


      Mais c’est vous qui procédez ainsi. Mon article est parfaitement argumenté, vos commentaires ne le sont pas, vous n’avez même pas repris le moindre détail de l’article. La situation est similaire à Weimar, en pire, puisque le risque est un Weimar planétaire. On sait où la nomination d’un certain chancelier a mené à l’époque. Aujourd’hui l’équivalent est déjà en place, ils s’appellent Rahm Emanuel (dit Rahmbo), Robert Gates, Dennis Ross etc ... Par répétition de l’histoire (les conditions actuelles étant encore plus favorables), la possibilité d’une guerre est extrêmement sérieuse. Vous pouvez ne pas être d’accord, mais ne réagissez pas comme un enfant, comme si cette hypothèse était une abération.


    • Zalka Zalka 13 février 2009 14:46

      Comme le fait remarquer Actias, vous n’évoquez qu’une possibilité, un scénario. Seulement, vous en faites une certitude.

      Quand à votre manière d’étayer, désolé, mais c’est de la merde en branche. Sur la crise vous prenez un morceau à l’extrème gauche pour le côté apocalyptique de la crise, et un morceau chez les libertariens pour dire que les plans de relance vont aggraver le problèmes (et pas juste être inefficace), et pour ! Vous en déduisez une conne conspiration.

      Quand vous ne citez pas un obscur groupuscule altermachin à la crédibilité plus que douteuse (mais pour vous il suffit de ne pas dire la même chose pour être crédible), vous citez la presse officielle que vous conchiez tant. Mais ce n’est pas en multipliant les références sur les points de détails que vous obtenez gain de cause. Vous ne faites que vous donner une aura de sérieux auprès de ceux qui ne vérifieront rien : "Houla ! Tant de lien, ce type doit savoir ce qu’il dit !".

      La vérité, c’est que ce qui merde, c’est la manière dont vous liez des éléments isolés pour en faire un raisonnement. Rien ne soutient ce raisonnement, puisqu’il n’est issu d’aucune référence, mais uniquement de votre foi intégriste de complotiste paranoïaque.


    • Zalka Zalka 13 février 2009 14:48

      Dalamix, mon avatar est un piège à con dans lequel tu viens de te jeter.

      Pas étonnant de la part d’un type que j’ai flaggué pour incitation à la haine raciale.

      Donc je te fais une petite révélation, je suis à moitié maghrébin. Pour t’exciter, tu auras autre chose que mon avatar.


    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 15:03

      4 paragraphes vides ... Faites moi signe Zalka quand vous aurez un argument.


    • pm39 13 février 2009 15:25

      "En utilisant une méthode similaire à la votre (tri sélectif des infos et des analyses), il serait très facile d’aboutir un article tout aussi délirant, mais d’optimisme cette fois".

      Ouais, je me l’étais déjà dit pas mal de fois, mais n’y suis jamais parvenu ... A paresse, quand tu nous tiens !
      Il faut dire que trouver une alternative positive nécessite de pouvoir s’extraire, au moins un court instant, de ses croyances et schémas de représentations habituelles, ce qui n’est pas forcement très facile, et, d’autres part, de vouloir prouver l’inverse de ce qu’on ne veut pas entendre, ce qui reviens à donner du crédit à la thèse première !


    • COLRE COLRE 13 février 2009 15:42

      Comme trop souvent, de l’idéologie, déguisée en analyse, déguisée en théorie argumentée…

      (Au fait, j’ai du mal à croire qu’un article à la momo de ce genre fasse 82% de favorable, et que l’auteur, comme par hasard, soit en tête de gondole, et que Zalka, dont les interventions me semblent assez intéressantes fassent –33 !!! smiley

      Vous avez rameuté vos copains de bureau (ou d’officine) ? smiley )


    • JL JL 13 février 2009 15:53

      @ John Loyd : d’une part, bravo pour cet article.

      La question posée par l’intervention ordurière de Zalka me semble pertinente : en quoi votre analyse le gêne-t-elle à ce point ? En filigrane, qui est-il pour que cette hypothèse que vous évoquez suscite chez lui une réaction aussi haineuse ?


    • Mouche-zélée 13 février 2009 16:16

      COLRE 

      Pas besoin, on commence à tous se connaitre içi .
      Vous publiez un article quand au juste, que nous puissions admirer vos talents d’objectivité .

      L’auteur a bien parlé d’hypothèses, donné deux sénarios possibles, les éléments et les liens qui appuient ces hypothèses.
      Il n’a jamais dit que c’était un scénario totalement figé, mais des possibilités ....


    • COLRE COLRE 13 février 2009 16:25

      Salut Coco,

      Moi je publie des articles dans des domaines que je connais pour un public intéressé par la connaissance et le débat respectueux et argumenté…

      Alors tu vois, c’est pas vraiment le lieu… smiley
      Salut la droso


    • JL JL 13 février 2009 16:27

      Allez, je mets les pieds dans le plat, cela fera peut-être avancer le schmilblick : curieusement, il me semble que les moinsseurs de cet article sont aussi ceux qui soutenaient l’intervention d’Israël sur gaza. Je me trompe ?


    • snowballing snowballing 13 février 2009 16:39

      Le moinssage massif sur ce genre de discussion n’a rien de très surprenant. Le discours d’Alex Jones est à l’évidence extrèmement séduisant, et je comprends très bien qu’on puisse avoir envie d’y croire. Ce qui fait son attrait, c’est sans doute cette façon d’apporter une interprétation d’une très grande simplicité à une situation qui effraie par sa complexité. Il a de plus l’immense avantage d’exclure toute forme de responsabilité individuelle pour 99% de la population mondiale, ce qui est bien sûr très confortable sur un plan moral.

      Mais je ne demande qu’à voir, montrez-moi donc une bonne petite euphorie par les temps qui courrent, Si vous trouvez l’article rose bonbon que votre théorie prédit, on fera ensuite un rapport avec le nombre d’articles antagonistes. Nier la propension accablante comme vous le faîtes, ça n’est rien d’autre que faire l’autruche, la tête dans le sable

      Désolé de vous décevoir, John, mais je ne suis pas l’optimiste que vous croyez, loin de là. Et je ne compte certainement pas perdre du temps à chercher des arguments qui aillent dans une direction à laquelle je ne crois pas. S’il fallait le faire, il faudrait sans doute aller voir du côté des déclarations de certains de nos chers ministres qui voudraient nous faire croire à une possible croissance positive (sic) dès 2010 grace au formidable plan de relance... Ou peut-être de Daily Kos où certains ont l’air de penser qu’Obama est à même de changer la nature humaine, et qui voient dans l’annonce de la trêve de 18 mois entre Palestiniens et Israéliens et la reprise du dialogue avec l’Iran un signe d’appaisement à l’échelle de la planète...


    • ronchonaire 13 février 2009 16:49

      JL,

      Peut-être que les "moinsseurs" n’apprécient simplement pas un article écrit par un illuminé nous annonçant rien de moins que "l’autodestruction de l’Occident" pour le mois prochain. Personnellement, ce genre d’article me rappelle ces magazines à la noix que l’on peut acheter dans les supermarchés américains, remplis de "reportages" sur des mecs avec 3 pénis et des "témoignages exclusifs" du style "J’ai été violé par un extra-terrestre et j’ai aimé ça" (photos à l’appui bien évidemment).

      Où est la crédibilité du média en publiant des conneries pareilles ? C’est d’autant plus dommage qu’AgoraVox continue à publier de tels torchons qu’aujourd’hui il y avait un vrai bon article en une (celui de Forest, avec qui je ne suis pourtant pas d’accord mais qui a le mérite de publier des contributions de qualité).

      Petite question en passant : dans l’hypothèse où l’Occident est toujours en place dans un mois et demi, l’auteur s’engage-t-il à revenir sur AgoraVox, dès le 1er avril, pour affirmer publiquement que son article n’avait rien d’informatif mais n’était que le délire paranoïaque d’un esprit malade ? Ou compte-t-il simplement achever de ruiner complètement la réputation d’AgoraVox (qui n’a déjà pas besoin de ça) en montrant que n’importe quel abruti peut publier n’importe quoi ici ?


    • Zalka Zalka 13 février 2009 17:11

      @JL : j’ai pour habitude de préférer un langage franc à un vide crétin et policé. Cela permet notamment de voir ceux qui se limite à la forme et pas au fond, comme vous JL.


      Au cas où vous n’auriez pas remarqué, ce qui me dérange, ce n’est absolument pas le fait d’échaffauder une théorie, mais c’est le fait de la présenter comme une certitude à venir.
      Voyez comment Johnny répond à Actias : 5% de probabilité, ce n’est pas assez. Il veut que l’on croit son scénario 100% probable.


      L’autre point qui me dérange, c’est l’analyse qui se fait purement à posteriori. Johnny s’est fait son opinion depuis bien longtemps, il s’y tient et analyse tout les éléments de manière à abonder dans son sens. Aucune remise en question ! N’est ce pas là le propre des moutons de la version officielle qu’il prétend dénoncer ? Par exemple, comment se fait ce que personne ne se soit interressé à ces premiers liens ?

      Il commence par donner un lien d’altergaucho, qui gonfle les chiffres des sommes perdues, puis dit envoie un lien de libertairebidule qui nous dit que l’intervention de l’état aggrave le problème. C’est contradictoire ! Pour gauchomachin, l’intervention des états, bien qu’insuffisante est une bonne chose. Pour libertairebidule, l’intervention aggrave le problème, mais la crise n’est que le toussottement d’un système qu’on ne peut améliorer qu’en poussant puis loin la logique ultralibérale. On occulte l’origine des données, on mélange deux analyses faites par des groupements idéologique que tout oppose et on recrache sa propre théorie, forcément conspirationniste !


      Au final, ce qui me fait rire, c’est l’accusation d’être un mouton aveugle, une grenouille attardée ! Qui sont les moutons ? Moi, qui ne goute guère à vos théories ? Où mes moinsseurs, visiblement écoeuré qu’on puisse aller contre une théorie du complot !


      Comme je le disais plus haut, dans un an, lorsqu’il n’y aura pas eu la loi martiale aux USA, je mettrais le nez de johnny dans son caca (vous savez comme lorsque l’on éduque un chiot). Aura-t-il le courage de dire "je me suis trompé, Zalka avait raison" ? Et dans ce cas, sera-t-il moinssé comme je le suis ? (-37, c’est un record !)

      Moinssez ! Bêêêêê !


    • Zalka Zalka 13 février 2009 17:19

      "Allez, je mets les pieds dans le plat, cela fera peut-être avancer le schmilblick : curieusement, il me semble que les moinsseurs de cet article sont aussi ceux qui soutenaient l’intervention d’Israël sur gaza. Je me trompe ? "

      Et bien, non JL. C’est une connerie. Une très grosse. Et franchement, par souci de ne point vous choquer, je ne vais pas ressortir levocable ordurier que mérite votre commentaire. Je suis contre l’intervention d’Israël. Je considère que c’est une erreur stratégique de plus de la part du Tsahal, accompagné d’un cynisme inadmissible.

      Par contre, vous, JL, êtes bien plus proche de Bush que moi. D’un côté, les gentils, de l’autre les méchants. Les gentils plusseurs condamnaient le méchant israël. Et les méchants moinsseurs applaudissaient.

      Il est possible toutefois que vous me confondiez avec les pro israël, puisque je me refusais à applaudir le hamas et à accepter les dérives antisémites. Que voulez vous ! En bon mouton, j’ai tendance à considérer que hamas et israël beitennou, c’est le même genre d’enculé.


    • Mouche-zélée 13 février 2009 17:55

      Zalka

      Vous crier dessus quand vous y allez fort c’est automatique, mais quand vous dites des choses aussi censées il est nécessaire de vous dire BRAVO .
      Il ne suffit pas de faire des clans (droite=sionistes / gauche=djihadistes) .
      Si tout était si simple ce serai déjà terminé depuis longtemps ....

      En revanche, au sujet de l’auteur je ne partage pas votre avis à 100%, il nous fais une projection de 2 scénarios "possibles" et nous documente de façon très précise .
      Que vous n’aimiez pas Naomy, d’accord, mais tout le reste de l’article s’appuie sur des éléments réels, des faits, des discours connus et un poli d’anticipation dont il prévient "ce ne sont que des scénarios possibles" .

      Au moins, reconnaissez lui un très beau travail de documentation ...


    • Allain Jules Allain Jules 13 février 2009 18:02

      @John Lloyds,

      Bonjour.

      Quelle plongée dans l’iréel ? le réel ? Bref, je suis sur le cul, épaté, estomaqué.

      Bien à vous !





    • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 18:17

      @Roncho & Zalka
      Vos méthodes consistant déformer des propos en les étirant à des proportions grotesques - l’un qui a dû lire dans les volutes de son join que l’occident allait chuter dans un mois, l’autre qui voit dans des hypothèses disjointes et exclusives, clairement explicitées, un processus figé et immuable - montrent une malhonnêteté pathologique, ou une incapacité à lire un texte.

      Mais je me trompe peut-être sur votre compte. Peut-être n’avez-vous pas simplement la capacité de prendre des points précis et de les developper, ce qui est la base de tout débat, que vous fuyez en rasant les murs comme des voleurs, vous contentant de vociférer.


    • Zalka Zalka 13 février 2009 18:32

      T’en fais pas pour mes capacités, mon canard. Quand je vois tes délires conspirationnistes, je me demande effectivement ce que tu prend.

      D’ici un an, je te mettrais le nez dans ta merde.

      Je me fais plus d’inquiétude pour tes capacités, étant donné le fait que j’ai donné des exemples précis d’erreur de raisonnement.

      Dis moi, comment fais tu pour concilier un point de vue trotsko et un point de vue libertarien ?

      quand au sérieux de tes références, la personne que tu cites comme ayant prévu le 11/09 est un illuminé religieux qui voit la main de satan dans les évènements, et pire qui voit l’Europe comme son ennemi ! Quel sérieux !


    • ronchonaire 13 février 2009 18:36

      Vous avez raison, John (ou morice ou Raël, je ne sais plus trop comment il faut vous appeler) : je n’ai pas suffisamment d’imagination pour pouvoir entrer dans vos délires. Et puis ce foutu esprit critique qui m’empêche de suivre aveuglément le premier bonimenteur venu et de lui donner mon numéro de carte bancaire pour que j’adhère à sa secte, je comprends que ça puisse être franchement pénible pour un charlatan tel que vous. Je devrais peut-être suivre votre conseil et me mettre à la fumette...


    • Zalka Zalka 13 février 2009 18:40

      @Mouche zélée : merci de faire la part des choses !
      Le fait qu’un contradicteur ne se contente pas de tout jeter en bloc, me permet de reconnaître la chose suivante : mon premier commentaire n’est qu’une provoc. Il est juste amusant de voir que je tous mes propos, même construit sont globalement traité de la même manière !

      Il prétend faire un projection, mais regardez sa réponse à Actias. Il est quasiment dans la certitude !

      De plus, si les faits sont réels, les connections et les interprétations sont de lui et pour beaucoup, fantasmées !

      Quand à sa documentation, elle a beau être abondante, son origine est parfois douteuse ! Peut on vraiment croire "Liberté Chérie", lorsque l’on parle du plan de relance ? Peut-on croire le NPA qui donne ses propres chiffres ? Et quand l’info est douteuse, les projections le sont encore plus.


    • Philou017 Philou017 13 février 2009 19:22

      Si je suis globalement d’accord avec la partie économique, la partie guerre à l’Iran me parait relever du fantasme.

      Ca fait 4 ans que des catastrophistes nous rebattent les oreilles avec cette guerre. Elle n’a pas eu lieu.Combien de fausses alertes sur des regroupements de troupes à la frontiere, des manoeuvres navales, des déclarations menacantes d’un dirigeant Israélien ?
      Aucun indice sérieux, sinon ceux qu’on veut bien interpréter dans ce sens ne montre de tendance de ce genre. S’il était évident que les néo-cons voulaient la déclencher en 2004-2007, ils n’ont pas été en mesure de le faire.

      Aujourd’hui, il n’y a aucune raison de se focaliser là-dessus.
      Ce catastrophisme est pénible et dangereux. On dirait qu’elle manque à certains, dont John lloyd, cette guerre. Des puissances dans le monde peuvent être tentées de jouer sur les peurs des populations. Ne leur donnons pas ce genre de prise.
      Ce qui n’empêche nullement la lucidité.


    • ALTER NAIF ALTER NAIF 13 février 2009 20:37

      Cela s’appelle veille, principe de précaution, il y a 30 ans les écolos qui dénoncaient les problèmes d’environnement étaient traités de doux dingue, après il y a eu Kyoto, les poles fondent, l’australie brule etc... Quand à moi je préfère éteindre le barbeuk quand il y a du vent , plutot que d’appeler le 18 quand la maison à bruler, d’autant qu’on a pas trouvé la sortie de planète
      comme dit Gandalf en voyant le Balrog : fuyez pauvres fous....Mais où. On n’a pas inventé de pompiers pour éteindre la terre que je sache. Et le trou d’ozone c’est un complot pour vous ?


    • ALTER NAIF ALTER NAIF 13 février 2009 20:44

      @pm39
      Cela s’appelle veille, principe de précaution, il y a 30 ans les écolos qui dénoncaient les problèmes d’environnement étaient traités de doux dingue, après il y a eu Kyoto, les poles fondent, l’australie brule etc... Quand à moi je préfère éteindre le barbeuk quand il y a du vent , plutot que d’appeler le 18 quand la maison à bruler, d’autant qu’on a pas trouvé la sortie de planète
      comme dit Gandalf en voyant le Balrog : fuyez pauvres fous....Mais où. On n’a pas inventé de pompiers pour éteindre la terre que je sache. Et le trou d’ozone c’est un complot pour vous ?

      Tous les scientifiques disent la même chose
      avez vous étudié les effets du relachement du methane par le pergelisol
      vous connaissez comment a disparu la population de l’ile de Paques
      Alors non a l’obscurantisme aveugle
      moi je je pourrai dire que ce sont des fables pour me donner bonne conscience
      vu que je je n’en ai pas pour aussi longtemps
      mais je me sens responsable et solidaire


    • JL JL 14 février 2009 08:31

      @ ALTER NAIF, puisque vous évoquez le principe de précaution : saviez-vous que les assurances avaient cessé d’assurer contre les risques liés à l’amiante dès 1904 ? info entendue ce matin dans l’émission "Terre à terre" diffusée comme tous les samedis, de 7 à 8 H.

      Il faut nous exiger, au nom du pricipe de précaution, que soient interdits la mise en oeuvre ou l’usage de pratiques ou produits non assurés.


    • Alpo47 Alpo47 13 février 2009 11:36

      Le pire n’est jamais certain et il n’y a pas vraiment besoin de guerre pour faire tourner à fond les usines d’armement US. Il suffit d’en brandir la menace...
      De toutes façons, et si j’en crois l’économiste "visionnaire" N. Roubini, dans quelques mois, l’économie US se sera effondrée, le chaos sera partout aux USA, ce qui devrait faire que aventures militaires deviendront hors de prix pour "l’empire américain".
      Il est cependant vrai que la tentation peut être grande de déclencher une aventure militaire, afin de booster l’activité économique et réunir le pays derrière un "ennemi commun". Vieille recette.
      Alors ???


      • Marsupilami Marsupilami 13 février 2009 11:38

         @ John Lloyds

        Excellent scénario de film d’épouvante, complotiste à souhait. Est-ce qu’à la fin mars l’humanité sera réduite à 500 millions de personnes, où est-ce que ce sera un peu plus tard ? Merci de m’en informer rapidement !


        • LE CHAT LE CHAT 13 février 2009 11:43

          heureusement que j’ai 9 vies , ton article est pas rassurant pour l’avenir ! smiley tu fais un concours avec momo pour le nombre de liens ? smiley sinon , belle mise en garde , WW3 arrive innexorablement !


          • TSS 13 février 2009 11:49

            absolument rien d’etonnant ! les politiques reagissent aux mêmes causes de la même façon.

            recession,chomage,manifs,revoltes !la seule solution qu’ils envisagent,comme à chaque fois,c’est un conflit

            generalisé qui :

            1)elimenera le trop plein d’humains sur terre(avec le nucléaire ça va durer un bout de temps)

            2)relancera l’industrie pendant et apres le conflit

            cette eventualité est en route depuis une vingtaine d’années ,les petits conflits regionalisés ne sont ,en fait,

            que des tests en vue d’un conflit mondial programmé par les grandes nations... !!


            • LE CHAT LE CHAT 13 février 2009 11:51

              à propos , que ceux qui ont en stocks des anciennes monnaies de 5 , 10 et 50f en argent les gardent précieusement , les cours vont aussi s’envoler ! les mines seront épuisées d’ici 17 ans et le cours de l’argent est passé de 10 à 13,5 $ l’once depuis deux mois !


              • abdelkader17 13 février 2009 11:54

                le couple diabolique americano sioniste et ses valets occidentaux risquent de précipiter la chute finale de l’occident et quelques "dommages collatéraux" sur le reste du monde.
                L’énorme machine de propagande couplée à quelques opérations spéciales de la cia fournira sans doute l’occasion d’un incident majeur à la préparation d’une attaque massive sur L’Iran, encore une fois le zéle guerrier du sous traitant Israelien, état terroriste de par nature mettra en action sa machine de guerre et de déstruction massive.
                L’ignorance voir la crédulité des opinions publics occidentales sous l’effet conjugué de la désinformation et d’un manque de culture historique patent, favorisent l’amnésie générale quand à la litanie d’horreurs, de manipulations, et de coups tordus qui jalonnent l’histoire de l’entité americano sioniste.
                Tant que les opinions publics en occident ne comprendront pas que ce qu’on leur présente comme des guerres de lutte antiterroriste, visant à sauvegarder les "valeurs du monde libre"
                face à un ennemi qualifié de peril islamique, alors que bien au contraire il s’agit de guerres à buts profanes pour le contrôle des ressources du monde et l’hégémonie et la domination quasi continue du monde occidental sur le reste de l’humanité( hégémonie culturelle, économique, militaire intellectuelle..).
                C’est un préalable à la compréhension du fonctionnement de ces véritables engins de prédation.




                • John Lloyds John Lloyds 13 février 2009 13:02

                  J’ai pas vu le chiffre, mais 89%, ça ne m’étonne pas, même ceux qui ont voté Sarko savent ce que ça veut dire, et doivent maintenant se les bouffer.


                • dapeacemaker911 13 février 2009 12:54

                  "connaitre le passé pour deviner l avenir"

                  evidement qu une guerre arrive. c est juste logique.

                  Crise financiero sociale -> guerre.
                  a grosse crise grosse guerre.

                  en 29 y a eu une crise en 33 y a eu hitler.

                  Pas besoin de parler de complot pour comprendre que les marchés les plus juteux se nourissent de nos souffrances.

                  Marché des armes, se nourrit des morts
                  marché des soins se nourrit des malades
                  marché du BTP se nourrit de la destruction
                  marché de la procreation medicalement assistée se nourrit de notre infertilité
                  marché de l humanitaire se nourrit ... des famines des guerres de maladies et de tout ce qui precede.

                  et pour chapoter cela, la politique se nourrit de nos peurs.

                  On a transformer les solutions en createurs de nos problemes, ca n ira pas loin.

                  Dam

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès