Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’eau est devenu un enjeu énergétique

L’eau est devenu un enjeu énergétique

Tous les trois ans, l’UNESCO publie un état de situation des ressources en eau douce de la planète (Rapport mondial des Nations Unies sur l’évaluation des ressources en eau). Le dernier vient de sortir, en amont du 5e Forum mondial de l’eau (Istanbul, 16 au 22 mars). Ce qui frappe, c’est de constater à quel point notre soif d’énergie contribue à accroître la pénurie d’eau potable.

Un premier constat : la qualité de l’eau demeure un enjeu de santé publique pour environ un demi-milliard d’êtres humains. Dans les pays dits en développement, plus de 80% des maladies sont liées à l’eau. Trois millions de personnes meurent prématurément chaque année de ces maladies qui pourraient être évitées.

Mais de bonnes politiques et de bons programmes qui permettraient l’assainissement de l’eau ne peuvent rien contre un phénomène inquiétant : la demande en eau pour produire des biocarburants s’intensifie de manière significative depuis quelques années. Il faut de 1000 à 4000 litres d’eau pour produire un seul litre de biocarburant.

La moitié de la canne à sucre au Brésil et le quart du maïs aux États-Unis servent à produire de l’éthanol.

Nos choix alimentaires ne sont pas non plus sans conséquence sur l’eau. La demande croissante en viande et produits laitiers dans les pays émergents entraîne une forte demande en eau. Par exemple, faire pousser un kilo de blé demande entre 800 et 4000 litres d’eau, alors qu’un kilo de viande en demande de 2000 à 16000 litres.

En Chine, la consommation de viande a augmenté de 2,5 fois entre 1985 et 2009 pour passer à 50 kilos par habitant. Il n’est pas étonnant que la Chine tienne tant au Tibet et à ses immenses réserves d’eau. Imaginez si les Chinois consommaient autant de viande que les Américains : 125 kilos par habitant !

Que ce soit l’énergie pour produire, se déplacer, faire fonctionner nos appareils et autres usages, ou bien que ce soit l’énergie que nous ingérons (les calories), le lien entre les pénuries d’eau potable et nos habitudes de vie est évident.

Ajoutons à cela que le réchauffement planétaire a déjà et aura un impact de plus en plus élevé sur les quantités d’eau disponibles pour une part croissante de l’humanité. On estime qu’en 2030, dans à peine 20 ans, près de la moitié de la population mondiale vivra dans des régions déjà soumises en 2009 à un fort stress hydrique (en langage courant : en manque d’eau).

Il y a urgence d’agir pour palier au manque croissant d’eau. Le rapport de l’UNESCO appelle d’ailleurs à des investissements majeurs dans les infrastructures, tout en demandant aux pays de mieux gérer l’eau. Il faudrait que l’ONU donne d’abord l’exemple : plus de 25 agences et entités des Nations Unies composent l’ONU-Eau.

Que d’énergie éparpillée !

Rapport mondial des Nations Unies sur l’évaluation des ressources en eau
.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Romain Desbois 17 mars 2009 12:08

    Merci pour cet article.
    Hélas on commence a en parler parceque celà risque de toucher les pays industrialisés. Mais l’accès à l’eau douce voire à l’eau potable n’est pas permi d’ors et déjà par des milliards d’individus.

    Le problème va se poser aussi pour l’industrie nucléaire !

    Alors que l’on tape sur les agrocarburants, l’on feint de ne pas voir que c’est l’élevage et la consommation de cadavres qui est le pire système (déforestation,gaz à effet de serre, maladies humaines,gaspillage de l’eau, nitrates, etc...)


    • Le péripate Le péripate 17 mars 2009 22:31

       1 milliard d’humains ont des problèmes d’eau potable. 3% de l’eau est géré par le privé....

      Alors, d’où vient le problème ?


      • Michel Monette 17 mars 2009 23:54

        @ Le péripate : La mauvaise gestion de l’eau n’a pas grand chose à voir avec le fait qu’elle le soit par le public ou le privé.


      • Gaëtan Pelletier Gaëtan Pelletier 17 mars 2009 23:40

        Bonjour !
        On voit que l’énergie - sous toutes ses formes - bouffe une énorme quantité d’eau.
        Très bon articles. Succint et efficace.
        Ça donne presque la frousse...
        Dire que je viens d’en voire une bouteille sans trop la regarder.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès