Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « L’économie russe est bien plus brillante que l’économie (...)

« L’économie russe est bien plus brillante que l’économie française ! Les vrais chiffres »

Ce papier de Charles Sannat du 22 décembre 2014 remet les pendules à l'heure et mérite ainsi une large diffusion.

S'il peut enrichir le débat sur l'Agora, et confirmer un évident mal-être de beaucoup d'entre nous ressentent face à la géopolitique délirante du bloc Occidental dont nous faisons misérablement partie, ce sera une bonne chose.

Le voici :

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Poutine est vilain, Poutine est un méchant mangeur d’enfants, Poutine ci, Poutine çà… Bon, d’accord, mais tout de même, lorsque l’on se penche sur les chiffres de l’économie russe, il y a de quoi être agréablement surpris par la gestion en bon père de famille de Vladimir Poutine, et les statistiques russes feraient pâlir d’envie n’importe quel économiste du monde libre (nous, les gentils quoi).

Je n’oserais pas dire que Poutine gère à la « De Gaulle », on pourrait me taxer de « poutinophilie » alors que vous avez bien compris qu’il faut être « poutinophobe »… Sinon vous êtes un vilain affreux collabo des forces du mal obscur, ou quelque chose comme ça.

Pourtant, Poutine fait comme de Gaulle en son temps. Pas de dette, l’accumulation de réserves d’or et évidemment une politique d’indépendance… Bon, autant dire que Poutine comme De Gaulle ont su faire suer les Américains au plus haut point, ce qui se termine généralement assez mal. En France, mai 68 n’est pas tout à fait un hasard… Et ce qu’il s’était passé à cette époque s’appellerait aujourd’hui une « révolution orange »… C’est beau une révolution orange, c’est un concept marketing financé par la CIA et c’est d’ailleurs l’un des objectifs recherchés par les États-Unis… Renverser Poutine en affamant le peuple parce que objectivement, l’attaque contre la monnaie russe ne repose sur aucun des fondamentaux économiques permettant de faire la force ou la faiblesse d’une monnaie. Le rouble ne devrait pas baisser dans ces proportions compte tenu de la typologie de l’économie russe.

Voici les chiffres essentiels à avoir en tête.

Haaaa, la dette… Alors que notre pays a un ratio dette sur PIB de 95 %, que les USA sont endettés à hauteur de plus de 105 % de leur PIB, la Russie, elle, n’a presque pas de dette… Un pauvre petit et minusculement ridicule 15,7 % de dettes sur PIB pour l’année 2014… Autant dire rien. Objectivement, la Russie est nettement plus solvable que la France…

Haaaaaaaaaaaa la balance commerciale… Alors que la France, la 2e économie de la zone euro tout de même, importe pour des centaines de milliards de chinoiseries diverses et avariées (sans oublier un grand paquet de gaz russe et de pétrole), ce qui nous fait tout de même une balance commerciale déficitaire d’environ 101 milliards d’euros, soit un paquet de sous tout de même qui quitte chaque année notre pays pour aller enrichir les autres (et accessoirement faire monter leur monnaie respective).
Le solde commercial de la Russie est, lui, de 179 milliards de dollars… Ce qui le rapproche de façon très dangereuse de l’Allemagne, grand exportateur devant l’éternel et dont pourtant personne ne cherche à contester la puissance.

Le déficit russe est de zéro… Là où nous nous débattons depuis plus de 40 ans pour obtenir un budget équilibré, sans succès évidemment, et nos déficits s’enchaînent inexorablement en nous menant vers une ruine collective.

Nous sommes 65 millions d’habitants et les Russes plus de 145 millions.

Alors que nos mamamouchis se demandent quand ils seront en mesure d’inverser de façon positive la courbe sans espoir du chômage de masse, en Russie, sous Poutine, le chômage plafonne à 5,6 %… De quoi laisser rêveur plus d’un mamamouchi français.

Le PIB russe est d’un peu plus de 2 057 milliards de dollars US, là ou le PIB de la France est de 2 902 milliards de dollars. C’est donc un avantage enfin pour nous petits Français. Nous sommes certes plus riches mais nettement moins bien gérés… Nous sommes donc, au final, nettement plus pauvres si l’on raisonne en « net de dette »…

La pression fiscale ne souffre également d’aucune comparaison… En effet, en Russie, les recettes fiscales ne sont que de 15,1 % du PIB là ou, en France, elles sont de 47 % (chiffre 2012) et les recettes publiques (au sens large de la taxation en France) de 53,5 % du PIB… Vous comprenez donc mieux pourquoi notre acteur national, le grand Gégé, est allé se faire tondre par Poutine plutôt que par Hollande….
Vous voyez également pourquoi la Russie a potentiellement la possibilité d’augmenter encore la pression fiscale pour s’en sortir, elle a de la marge avant d’atteindre une pression fiscale à la française… Et quelle marge !!

Pourquoi vous raconter tout cela ?

Juste pour vous montrer qu’en dépit de la propagande à laquelle nous sommes soumis ici sur la faiblesse de la Russie, ce pays est en réalité beaucoup plus robuste que l’image que l’on nous en donne. La Russie est pays économiquement solide, aux fondamentaux excellents. C’est un pays qui exporte plus qu’il n’importe et c’est l’un des rares dans le monde dans ce cas. C’est donc un pays dont la devise devrait structurellement s’apprécier et non pas l’inverse. C’est également une économie qui peut parfaitement introduire l’or en étalon monétaire contrairement à tous les pays déficitaires sur leur balance commerciale. Ainsi, un pays déficitaire comme la France verrait finalement ses réserves d’or partir à l’étranger en quelques mois afin de payer ses achats… ses importations ! Ce n’est pas le cas de la Russie. Et vous voyez que tous les pays commercialement déficitaires éprouveraient les plus grandes difficultés avec un étalon-or… À commencer par les Américains, grands déficitaires devant l’éternel.

Il ne faut donc pas enterrer la Russie, l’ours russe que nous venons bien imprudemment de réveiller.

La Russie est une grande nation, son peuple est courageux et capable d’endurer des efforts qui nous semblent tout simplement impossibles. L’âme russe a brisé aussi bien les armées de Napoléon que celles d’Hitler… Ce n’est pas celles d’Obama et encore moins d’Hollande qui feront mieux.

Nous ferions mieux, bien mieux, de revenir à des sentiments nettement plus constructifs à l’égard de la Russie qui fait partie de la grande Europe comme la définissait le Général de Gaulle, « l’Europe de l’Atlantique à l’Oural »… Car il ne faut pas imaginer que l’attaque économique dont la Russie vient de faire les frais restera impunie… En Russie, plus qu’ailleurs, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Il est déjà trop tard, préparez-vous.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

« L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

(Pour protester pacifiquement et avec humour, n’hésitez pas à reprendre cette formule en bas de tous vos mails, de vos articles ou de vos publications, il n’y a aucun droit d’auteur !!)


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • titi 24 décembre 2014 10:18

    « et minusculement ridicule 15,7 % de dettes sur PIB pour l’année 2014… Autant dire rien. Objectivement, la Russie est nettement plus solvable que la France… »

    Ce qui compte ce ne sont pas que les chiffres.

    La Russie a fait défaut en 1998 : les compteurs ont donc été remis à 0 à cette date.

    Le situation sur la dette n’est donc pas comparable : votre 15,7% a donc été obtenu en 16 ans. Alors que notre 95% en 202 ans.


    • jocelyne 24 décembre 2014 10:41

      Hum titi :« Alors que notre 95% en 202 ans. » la dette ne date que de 30 ans et surtout les 10 dernières années.


    • filo... 24 décembre 2014 11:17

      @titi
      Un troll qui arrive comme une mouche sur le vinaigre !
      Dégage emmerdeuse !


    • titi 24 décembre 2014 11:51

      @filo

      Ca me fait trop plaisir de voir tes réactions de pauvre type...

      Donc non je continue...
      La France a fait défaut la dernière fois en 1812 : notre situation est donc un solde qui démarre en 1812.
      La Russie a fait défaut la dernière fois en 1998 (et en 1991, et en 1918, etc...) : sa situation traduit donc un solde qui démarre en 1998.

      C’est la réalité historique.

      Tu n’y peux rien. A part insulter les gens... mais ça te fais plaisir continue : la mode chez les frustrés c’est de lancer sa bagnole dans la foule ... je préfère que tu de défoules comme tu peux... sinon essaie la veuve Poignet.


    • filo... 24 décembre 2014 12:00

      @titi

      « Ca me fait trop plaisir de voir tes réactions de pauvre type... »

      Pourquoi vous m’insultez et vous me tutoyez ?
      De quel droit ?


    • jocelyne 24 décembre 2014 12:29

      Titi et que pensez vous des textes produits par Fifi ? ( manque que loulou et riri....)


    • titi 24 décembre 2014 13:02

      @filo

      Bah relis ton message... et vérifie tes tournures de phrase.

      Du droit que tu insultes les gens et que t’es un frustré.


    • titi 24 décembre 2014 13:06

      « Titi et que pensez vous des textes produits par Fifi  »

      Ce que je pense de textes de fifi ?

      C’est très simple : voilà déjà plusieurs années que fifi nous assure de la fin imminente de l’UE, des Etats Unis, du capitalisme (rayez la mention inutile).
      Et que sur chaque sujet, qu’il traite de l’envasement de la Loire supérieure, ou des déboires des sondes spatiale, fifi nous ressort ses liens vers son parti (secte ?) avec toujours ses mêmes commentaires.
      Fifi, à n’en pas douter, souffre de tocs.

      Donc je me dis qu’un jour fifi aura raison : une horloge que ne fonctionne pas donne l’heure juste deux fois par jour.


    • filo... 24 décembre 2014 13:19

      @titi
      Je ne vous ai pas insulté.
      Du tout !

      J’ai écris : dégage emmerdeuse (la mouche bien sûr)


    • titi 24 décembre 2014 14:43

      @filo

      Et en plus tu n’assumes pas.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2014 18:07

      titi,
      Manque de bol pour vous, aucun des liens que j’ai mis dans mon commentaire n’est de l’ UPR.


      Quant à parler de secte, vous devriez vite aller porter plainte à la Miviludes...

      C’est sûr qu’avec un programme copié sur celui du Conseil National de la Résistance, l’UPR doit représenter un grave danger pour les europathes compulsifs de tous poils... , dont vous faites partie, je suppose.
      La souveraineté leur faire sortir des boutons.

    • Thucydide Thucydide 24 décembre 2014 22:20

      titi

      Vous oubliez la loi du 3 janvier 1973, où, pendant que la députaille cuvait ses réveillon, la France s’"est interdit de battre monnaie pour s’endetter auprès du secteur bancaire.

      Vos 202 ans deviennent 41 ce qui réduit considérablement la performance : 79 en 16 ans.
      Si on prend en considération son enrichissement contre notre appauvrissement, l’amélioration du niveau de vie contre notre régression, les progrès sociaux, l’intensification du développement technologique tant civil que militaire, l’espérance de vie et le renouveau démographique, il n’y a plus photo.
      La Russie n’est pas prête de nous battre !


    • toyet 25 décembre 2014 09:44

      N’oubliez pas de remercier Giscard, le fossoyeur de la France au bénéfice du patron de Micron B....
       


    • philippe913 25 décembre 2014 09:58

      faux faux et encore faux.
      Cessez de rabâcher cette désinformation à tout bout de champ, c’est pénible.


    • titi 25 décembre 2014 23:43

      @Theucyclide

      « Vous oubliez la loi du 3 janvier 1973, où, pendant que la députaille cuvait ses réveillon, la France s’ »est interdit de battre monnaie pour s’endetter auprès du secteur bancaire"

      blablbablbalba !!

      On ne dépense pas plus d’argent que l’on a. Point barre.

      Qu’on se finance par la planche à billet ou par l’emprunt c’est du pareil au même : quand on dépense l’argent que l’on a pas on le paie.

      Quand on dépense l’argent qu’on a pas pour des investissements futurs alors on peut se rattraper plus tard.
      Quand on dépense l’argent qu’on a pas pour acheter la paix sociale, alors on se rattrape jamais.

      Bienvenue dans le monde réel. 


    • titi 25 décembre 2014 23:46

      @fifi

      « Manque de bol pour vous, aucun des liens que j’ai mis dans mon commentaire n’est de l’ UPR. »

      Merde ! J’ai loupé le post de l’année où vous ne nous aviez pas refoutu vos liens à la gomme.

      Mais voyez vous, c’est le risque de copier/coller toujours les mêmes réponses sur n’importe quel sujet : au bout d’un moment on vous lit plus.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2014 10:45

      Je me régale chaque matin à lire la prose de Charles Sannat « Le Contrarien matin ».
      Vous pouvez aussi vous abonner à sa lettre matinale et rigoler un bon coup, de temps en temps, dans la grisaille de notre belle Europe de la prospérité... L’ humour se fait rare en ces temps de crise.


      Un de ses billets sur l’épargne vaut son pesant de cacahouètes. A lire, absolument si vous vous tenez à survivre à l’effondrement monétaire qui risque fort de se produire.

      Comme c’est Attali qui l’annonce, on peut lui faire confiance.
      « Il nous reste 18 mois avant une crise majeure » dit Attali. Réponse de Charles Sannat .


      Ceci dit, non seulement les spéculateurs contre le rouble ont perdu des fortunes, mais on assiste à une contre spéculation POUR le rouble, CONTRE le dollar..., étonnant, non ?

      La Russie sortira de cette crise renforcée, les élites russes, même en désaccord, savent se serrer les coudes au nom de l’intérêt supérieur de la Russie. « Le rouble garde le cap, malgré la tempête ».

      La Russie va accélérer la dé-dollarisation, résultat inverse de celui escompté par les adeptes des jeux vidéo. Echec et mat.

      • fred.foyn Le p’tit Charles 24 décembre 2014 11:01

        ++

        Merci pour cet éclairage qui change des médias français à la solde des USA.. !


        • doslu doslu 24 décembre 2014 13:57

          A lire
          lien déjà mis sur un autre fil mais pour ceux qui l’aurait raté le revoici

          http://or-argent.eu/voici-comment-la-russie-prepare-la-mise-a-mort-du-petrodollar/


          • Pascal L 24 décembre 2014 16:01

            L’économie russe est largement basée sur l’exploitation des ressources naturelles (gaz et pétrole). Sans ces ressources, l’économie russe ne survivrait sans doute pas mieux que l’économie française et les diffcultés actuelles du rouble sont largement conditionnées par la baisse du prix du pétrole.


            Le problème de cette économie de prédation est qu’elle ne profite pas du tout au peuple russe qui peut crever tranquillement. Ce ne sont pas les dépenses sociales qui vont plomber le budget de la Russie. De ce côté là nous sommes un peu mieux lotis que les russes, même si la tendance actuelle ne va pas dans le bon sens.

            On ne mesure la santé d’une économie à l’endettement que chez nous où l’endettement est une arme d’asservissement. Il suffirait de changer les règles monétaires pour avoir un paysage très différent.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2014 17:59

              Pasacal,
              Le pétrole, c’est 14% du PIB russe, mais 30% du PIB canadien, qui a dû prendre un coup dans l’aile avec la baisse du prix du brut. Mais comme le Canada est dans l’ OTAN, silence radio.


            • wesson wesson 24 décembre 2014 18:00

              Bonjour Pascal L,


              Ne comptez vous informer sur la Russie de manière fiable en lisant le flot d’imbécillité que récite la presse occidentale - ce qui est de toute évidence votre cas vu que vous écrivez ce que on a pu lire partout ailleurs, répété à l’envie.

              Ce qui a le plus augmenté dans le budget Russe, c’est précisément et justement la part des dépenses sociales, dont la proportion a plus que triplée depuis les années 2000. De nombreuses aides avaient d’ailleurs été décidées lors de la crise de 2008 notamment pour aider les filles-mères, mais une fois passé la crise, les aides sont restées.

              Cette forte croissance des dépenses sociales est d’ailleurs au sens strictement économique une des raison du sous-investissement Russe. Pour payer les retraites et la sécu, l’état doit puiser dans ses budgets d’investissement. 

              La part des hydrocarbures est certes très importante en Russie (11% du PNB, et 60% des exportations vers l’Europe), mais cette part est en baisse constante. L’idiotie la plus courante étant de considérer la Russie comme une monarchie pétrolière, qui eux n’ont effectivement absolument aucun autre revenu que pétrolier. Et bien non, la Russie a bel et bien une industrie qui se développe rapidement, bien que effectivement pénalisée par le sous-investissement.

              Quand aux autres bêtises que l’on oppose souvent à la Russie, c’est sa médiocre espérance de vie, et son déficit démographique. La encore même si le tableau est loin d’être idyllique, l’amélioration est très sensible. La chute de 10 ans d’espérance de vie qui a caractérisée l’ère de notre grand ami Ieltsine a maintenant été rattrapée. Sur le déficit démographique, le solde de population Russe est maintenant redevenu positif, par l’amélioration conjointe du taux de naissances (passé à 1.73), et un solde migratoire largement positif (la Russie est la seconde terre d’émigration du monde, derrière les USA). La population avait recommencé à croître, et cela avant les événements d’Ukraine (2 millions de Criméens qui ont pris la nationalité Russe - toute la population de l’île sauf 11.000 personnes, et 880.000 réfugiés d’Ukraine de l’Est qui ont émis le souhait de rester en Russie).

            • wesson wesson 24 décembre 2014 18:07

              bonjour fifi, 


              ces chiffres - qui viennent de Xavier Moreau - sont probablement exagérés. Tout le secteur énergétique canadien représente 8.9% du PIB, et celui des hydrocarbures 6% (je cites les chiffres de mémoire, d’un rapport PDF publié par le gouvernement canadien, qui s’intitule je crois « 40 questions sur l’énergie au Canada » - ou un truc dans le genre). La part du pétrole dans les exportations canadienne représente elle 22.8%. 

              Concernant la Russie, la part des hydrocarbures serait elle de 11% dans le PIB (pas 14%), ce qui est en fait assez normal, vu que c’est quand même le 1er producteur mondial. 

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 décembre 2014 18:11

              wesson
              J’ai parlé du pétrole, pas du gaz que vous englobez dans le terme d’hydrocarbures.


            • escoe 24 décembre 2014 19:07

              Et bien non, la Russie a bel et bien une industrie qui se développe rapidement, bien que effectivement pénalisée par le sous-investissement.

              Rappelons quelques réalités :
              Pour faire un Airbus A380 il faut 70 tonnes de pièces en titane, pièces fabriquées en Russie. Ne comptez pas sur le journal de France2 ou Libération pour vous le dire.
              Auchan a 26 supermarché en région parisienne et 27 sur l’agglomération de Moscou.


            • Pascal L 24 décembre 2014 19:38

              @fifi Brind-acier

               Pour le Canada, le pétrole c’est un quart du PIB de l’alberta, mais pour le Canada dans son ensemble,cela doit être beaucoup plus faible. De toute façon ne comptez pas sur moi pour défendre cette activité devenue sans doute déficitaire aujourd’hui. Il y a probablement autant de PIB lié aux activités dérivées, mais cette remarque est également vraie pour la Russie.

            • wesson wesson 25 décembre 2014 21:02

              bonsoir Jarnicoton,


              Tout d’abord, commençons par dire que l’espérance de vie n’est pas un indicateur très fiable, en ce sens que des situations exceptionnelles peuvent le modifier assez largement. Exemple : lors de la canicule en France d’Août 2003, les 15.000 morts supplémentaires ont fait reculer le chiffre de l’espérance de vie Française de plus de 2 ans il me semble.

              On oublie également de mentionner un autre chiffre plus pertinent : l’espérance de vie en bonne santé. Et pour cause, directement lié à l’efficience des systèmes de santé, celle ci recule dans un bon nombre de pays Européens, comme par exemple en ex Allemagne de l’Est.

              Mais de tout ceci vous vous en fichiez, car votre seul et unique propos, c’est la russophobie, n’est-ce pas.

            • wesson wesson 25 décembre 2014 22:29

              J’ai retrouvé le document duquel je tire les chiffres du Canada. C’est ici - source Institut Economique de Montréal.


              La part de l’énergie dans le PIB canadien est indiqué dans la Q5, très largement inférieure aux chiffres que vous reprenez.



            • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 24 décembre 2014 17:51

              Excellent, ce rappel des fondamentaux !

              Par rapport au PIB l’endettement de la Russie est... dix fois moindre que celui des Etats-Unis.

              Les fondamentaux sont pour la Russie, et comme disait Lénine : « les faits sont tétus »

              Russie - 1
              Sauvages - 0


              • Spartacus Spartacus 24 décembre 2014 19:35
                En fait la politique économique de Poutine par certains égards a réalisé des mesures libérales que nous n’avons jamais fait.

                En économie, la Russie se porte mieux car elle a viré les idéos ridicules communiste de l’impôt progressif. En France on y est encore.
                C’est le plus grand pays au monde avec une imposition libérale, la Flat Tax. 

                La politique libérale du processus de privatisation a permis aussi de sortir la Russie de la misère ou l’avait mis le communisme.

                Maintenant faire mieux que la France avec les Keynésiens au pouvoir à partir de 1945.....

                Pas trop dur comme comparaison.

                Par contre avec la fermeture des frontières, ce retour au communisme avec cette mesure a déjà commencé a créer la chute du rouble.....

                La création de richesse, c’est l’échange. La fermeture des frontière c’est l’autarcie, et une richesse qui n’évolue plus.

                • Thucydide Thucydide 24 décembre 2014 22:47

                  "Par contre avec la fermeture des frontières, ce retour au communisme avec cette mesure a déjà commencé a créer la chute du rouble.....« 

                  Qué »retour au communisme" ? De Poutine ? smiley)))
                  Restons sérieux : il faut être aveugle ou assommé par la propagande des media dominants occidentaux pour ne pas comprendre que les difficultés actuelles de la Russie sont intégralement dues à la politique de sanctions mises en place par les USA et stupidement appliquées par les Européens ainsi qu’aux manipulations des cours énergétiques par les mêmes USA et leurs commensaux du Golfe.

                  Ces difficultés ne tiendront pas longtemps (sauf à ruiner les gaz de schistes) et l’Occident devrait être beaucoup plus circonspect dans ses menées : il n’y a plus de républiques bananières à dompter sans risques, il ne reste plus que les gros morceaux : Russie, Chine, Inde, pour faire bref ; ça ne boxe plus du tout dans la même catégorie que Cuba, Panama, ou Grenade.

                  Déjà que les pays du Moyen-Orient se révèlent bien plus coriaces que prévu...
                  Il y a fort à craindre que les USA, poussés par l’infernale mécanique de la toute puissance et du mythe patriotique, finissent par trouver leur Syracuse. Un désastre qui, rapporté à notre degré de technologie, fera très très mal.


                • mac 25 décembre 2014 12:47

                  En fait Spartacus semble nous dire que la période Eltsine a été une bénédiction pour la Russie.

                  Pensez perdre 10 ans d’espérance de vie et le pouvoir aux mafieux ça c’est du bon libéralisme !
                  Spartacus ça semble parfois être comme don Salluste dans le film : « les riches c’est fait pour être très riche et les pauvres très pauvres... »




                • julius 1ER 26 décembre 2014 09:20

                  il faut rajouter que Spartacus analyse tout au travers du prisme de l’anti-communisme...... avec Poutine tout est formidable avec Gorby tout est de la merde .....

                  c’est sûr qu’analyser le monde avec ce genre de lunettes vous ne pouvez pas voir grand-chose...
                  les « russes » au temps du communisme ont sorti des tas d’ingénieurs de haute volée qu’il s’agisse de Tupolev, Illyouchine, Kalachnikov, Sakharov, Mikoyan etc ..... ils sont ou étaient nombreux mais ils ne pouvaient pas avoir aucune valeur puisqu’ils étaient le produit d’un régime honni qui ne pouvait transformer que le sable en .......sable !!!!!! chercher l’erreur, les anti-communistes primaires n’ont jamais su/voulu faire la part des choses entre l’économique et le politique d’ailleurs l’illustration la plus pertinente de ce phénomène est la Chine ..... des gens comme Spartacus vous diront que c’est l’enfer parcequ’il y a eu Mao, pas parcequ’ils réalisent certaines prouesses techniques comme les trains à grande vitesse ou un pont de 10 klms de long au dessus du fleuve Yang -Tse ou 7 trains peuvent passer en même temps....
                  les Russes ont envoyé des gens dans l’espace bien avant nous, pratiqué la laseroctomie alors que nous en étions à acheter des paires de lunettes mais bien sûr tout cela était tû car rien ne pouvait sortir de bien d’un tel pays, c’est malheureusement la continuité dans le mouvement, on présente encore ce pays comme un pays sous-développé et bien que personnellement je déteste Poutine je ne met pas tout le monde dans le même sac ’les oligarques qui se sont appropriés l’essentiel des richesses du pays et le peuple qui comme chez- nous fait ce qu’il peut pour s’en sortir.......... mais partout l’ultra-libéralisme présenté comme un modèle de développement indépassable produit les mêmes tares et les mêmes éffets cad un enrichissement sans limites pour ceux qui sont aux manettes et qui corrompent les échelons inférieurs pour acheter leur conscience et leur silence et les classes moyennes et populaires où l’appauvrissement est la règle, c’est la règle des 80/20 !!!!!!!!!!!
                  mais pour la Russie comme pour la France le problème c’est que l’on a aux commandes des gens qui ne valent pas le prix qu’on les paye alors chercher l’erreur !!!!!!!!!!

                • Spartacus Spartacus 26 décembre 2014 11:52

                  @tucydide

                  Les sanctions économiques sont de toute manière une bêtise.

                  Malheureusement Poutine se tire une balle dans le pied car en répondant par la fermeture de son pays aux importations, c’est tous les gens qui ne peuvent pas trouver des fruits ou légumes dans les marchés de Moscou.

                  Avec le tout pétrole-gaz, il a concentré sa dépendance aux exportations, ce qui amplifie encore la crise. 

                  Poutine ne doit sa célébrité actuelle qu’a la Flat Tax qui a sauvé de la faillite la Russie, et rien d’autre. Il devra son déclin à ses mesures protectionnistes. 

                  *****
                  @Julius
                  C’est le dictionnaire des concepteurs d’armes les plus meurtrières au monde ? 
                  Effectivement ça va avec le communisme.

                  Sakarov ? Il fait pas un peu tache dans votre série d’ingénieurs communistes concepteurs d’engins de morts ? 
                  Il a été Nobel de la paix, pas de l’industrie.

                  C’est bien ce personnage passé au libéralisme sur la fin de sa vie qui devait faire des tracts clandestins contre le communisme et contre les atteintes à la liberté de circulation des individus ? Qui n’a même pas pu aller chercher son titre.....

                  Quand à la chine je connais très bien, j’y passe régulièrement, et n’a pas vu un pays aussi capitaliste (capitalisme de connivence) que celui là qui n’a plus de communiste que le nom et le gouvernement. Un pays qui vit dans le déni de répudier son passé.

                  J’étais à Shenzen quand la taxe à 75% est passée en France. Au pied du grand écran de l’hôtel devant les images de Hollande, les chinois étaient pliés de rire et n’en revenaient pas...
                  Ils n’imaginaient pas que toutes les conneries qu’ils avaient évacué pouvaient encore ce concevoir dans un pays occidental.

                  Keynésienne, la chine vit comme la France au présent sur le compte des générations futures. Construire des immeubles de béton ou personne ne loge fait du PIB, mais creuse les dettes. Elle fera faillite comme le fera avant elle la France.....

                  Néanmoins je vous accorde votre conclusion.
                  « En France le problème c’est que l’on a aux commandes des gens qui ne valent pas le prix qu’on les paye » .

                • Joe Chip Joe Chip 24 décembre 2014 21:18

                  Charles Sannat fait partie de ces gens qui bandent un peu plus à chaque mauvaise nouvelle, et qui n’aime rien tant que voir ce pays se débattre dans la difficulté.

                  La Russie s’est désendettée grâce à sa manne pétrolière, et en laissant s’installer une corruption monstrueuse qui ferait passer notre classe politique pour une bande d’escrocs à la petite semaine. Par ailleurs, la Russie a fait défaut sur sa dette il y a 15 ans, donc la comparaison est un peu artificielle.

                  Effectivement, la Russie applique une certaine forme de libéralisme intérieur qui consiste à laisser sa population se démerder en dehors des grandes villes. Des filières mafieuses ramènent vers nos hôpitaux chaque hiver les tuberculeux et les drogués que la Sainte Russie ne veut pas prendre en charge.

                  Je ne suis pas spécialement antirusse mais la poutinolâtrie béate, ça va cinq minutes, si la Russie est le nouvel eldorado de la croissance et du développement, allez-y vivre, tout simplement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès