Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’écrivaine Calixthe Beyala, candidate à la Francophonie

L’écrivaine Calixthe Beyala, candidate à la Francophonie

L’OIF (l’Organisation Internationale de la Francophonie) a été fondée en 1970 sur la base du Traité de Niamey (Niger). Depuis sa création, il n’y a jamais eu à sa tête, un secrétaire général français. D’ailleurs, c’est la première fois qu’un candidat de l’Hexagone se déclare. Hier, Le Figaro, en sa page 36 (Confidentiel), annonçait que l’écrivaine à succès Calixthe Beyala, avait envoyé une lettre officielle aux autorités de son pays, en vue d’officialiser sa candidature au secrétariat général de la Francophonie. La Francophonie c’est 70 États et gouvernements (56 membres et 14 observateurs), dont les missions affichées, ne sont pas tenues par l’actuel secrétaire général, Abdou Diouf, 75 ans, plutôt vieillissant, et incapable de réelles perspectives ou initiatives.

Il y a de cela un mois, comme nous l’annoncions, il s’agissait plutôt d’une rumeur persistante. C’est maintenant officiel. Le moins que l’on puisse dire, il va y avoir du sport, puisque la Francophonie, mastodonte au pied d’argile, l’est surtout parce qu’elle s’est politisée et sclérosée. L’inaction est criarde. Il y aura des cris et des grincements de dents. Alors que ses missions sont :
  • Promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique ;
  • Promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l’Homme ;
  • Appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • Développer la coopération au service du développement durable.

Personne ne sait ce qui s’y passe. Avec un budget annuel de plus de 79,3 millions d’euros, dont 63,5% impartis à la mise en œuvre des programmes, ce qu’on voit sur le terrain, notamment en matière d’éducation ou de droit de l’Homme, est nullissime. Et pour cause. Puisque le secrétaire général est élu par les différents pays et Gouvernements, à coup de lobbying ridicule, il se trouve que certains observateurs complaisants, se déplacent lors d’élections présidentielles controversées qu’ils avalisent. Retour d’ascenseur oblige. Il y a urgence, il faut dépoussiérer tout ça.

Calixthe Beyala c’est the right woman in the right place comme le disent nos voisins insulaires. En effet, d’où vient la Francophonie ? C’est en 1926 que le processus est enclenché, avec la mise sur pied par des écrivains, de l’Association des écrivains de langue française (Adelf), suivie par des journalistes francophones avant que les Etats ne s’impliquent. Donc, après la tentative infructueuse de l’ambassadeur et écrivain Congolais Henri Lopes, c’est au tour de l’écrivaine Française d’origine camerounaise, Calixthe Beyala, de tenter sa chance.

L’élection aura lieu lors du sommet marquant le 40e anniversaire de l’Organisation, du 22 au 24 octobre, à Montreux, en Suisse. Ce qui est sûr, sur les 56 membres que compte l’organisation, la plupart, face aux élucubrations de l’actuel secrétaire général qui veut rester 12 ans en place -une folie-, partagent une autre conception de ce mastodonte aux pieds d’argile, trop politisé, et qu’ils veulent dépoussiérer. Elle a donc des chances et c’est tout le mal qu’on lui souhaite…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir


A l’image de l’Unesco qui a vu élire une femme à sa tête, il serait aussi temps que l’Organisation Internationale de la Francophonie soit représentée par une femme de valeur, Calixthe Beyala, Française qui plus est. Sa double culture, franco-camerounaise donc européenne et africaine est un double atout. In fine, avec son oeuvre immense, saluée par la critique et traduite dans tous les pays du monde, au-delà de l’attraction charme, il y a derrière, un fort caractère, une valeur sûre. Pour rappel, l’écrivaine a gagné, entre autres, en 1994, le prix littéraire le plus prestigieux français, à savoir, le Grand prix de l’Académie française*.

Le secrétaire général sortant, Abdou Diouf, malgré son échec à la tête de l’organisation, ne veut pas passer la main et a même l’outrecuidance de solliciter un...3e mandat. Est-il seul au monde ? Pour finir, puisque la Francophonie c’est aussi la diversité, petit hommage camerounais avec le chanteur de Bikut-Si*, Ange Ebogo Emerant avec son tube Sogolo Mon, titre féministe dans lequel la star camerounaise dénonce ceux qui font trop d’enfants et ne les élèvent pas correctement...

>>>Allain Jules

 

*Asséze l’Africaine, Paris, Albin Michel, 1994, 352 p. Prix François-Mauriac de l’Académie française ; prix Tropique.

*Bikut-Si, rythme du centre du Cameroun dont est issue l’écrivaine.


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Allain Jules Allain Jules 12 mai 2010 18:46

    @Curieux,


    Si ce n’était que ça, des gens comme Alain Minc, Marc Levy seraient déjà morts médiatiquement puisqu’ils ont été condamnés comme Calixthe Beyala. Et pourtant, vous êtes sur son dos depuis des lustres et épargnez les autres....Raciste ?

    La différence avec les autres, c’est qu’elle était encore très jeune écrivaine. Or les autres.....

    Sur Kadhafi, vous n’avez rien compris. On n’invite pas une personne et puis, on l’insulte. S’il fallait blâmer quelqu’un, c’’est celui qui l’a invité. Vous avez un sens très particulier de l’hospitalité. Ce n’est pas de votre faute.

    Détendez-vous en photo, Rachida Dati a enfin dévoilée le visage de sa fille Zahra.





  • morice morice 13 mai 2010 11:12

    « Raciste ? »


    Evitez, svp, Jules : vous êtes en train de tomber dans le panneau de ceux qui évoquent le mot antisémite dès qu’on parle d’israël : ce n’est pas comme ça que vous allez défendre votre champion négationniste Dieudonné...

    on peut dire à quelqu’un de noir qu’il est con sans être raciste, où alors, vous donnez une couleur à la connerie...

    N’essayez pas de recommencer à vous défendre avec cet argument fallacieux, Jules. 

  • morice morice 12 mai 2010 15:24

    cette fêlée notoire ??? celle qui clame avoir couché avec Drucker ??? vous rigolez, j’espère !!!





    la francophonie est une photocpieuse ??? depuis quand ???

    En 1996, elle est condamnée pour « contrefaçon partielle ». Pour écrire Le Petit Prince de Belleville, elle aurait emprunté une quarantaine de passages au roman de Howard Buten,Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué, quelques éléments dansLa Vie devant soi de Romain Gary et dans Fantasia chez les ploucs, de Charles Williams. Elle aurait récidivé avec deux autres récits ressemblant étrangement à la plume de Ben Okri et de Paule Constant.

    CELLE QUI A ECRIT ÇA ??? vous n’en ratez plus une, Julles !!! 

    « Le colonel Kadhafi est un homme hautement respecté dans son pays et en Afrique. Ce respect n’est pas lié, comme aiment à le clamer les langues chagrines, aux pétrodollars, dont, dit-on, la Libye regorge, mais à ses actions. Il a été de tous les combats de libération des peuples opprimés. Les combattants de l’ANC en Afrique du Sud ont été heureux de le compter parmi leurs plus grands soutiens, et les Noirs maltraités de l’ancienne Rhodésie lui doivent un morceau de leur accession à l’indépendance.
     »Oui, Kadhafi en est un des symboles forts, il en est ainsi, et pour moi qui ai visité à maintes reprises la Libye, je n’y ai point vu de peuple opprimé tel que décrit dans la presse, je n’ai point rencontré d’homme affamé, mourant sur les trottoirs.« 

    Tout au contraire, j’ai été dans des hôpitaux gratuits, ultramodernes, où chaque ci toyen avait accès aux soins ; j’ai rencontré des hommes heureux de me dire qu’à vingt-cinq ans, chacun d’entre eux avait automatiquement droit à un appartement climatisé avec eau et électricité ; j’ai rencontré des jeunes femmes rieuses, voilées certes, mais souriantes, car, grâce à Kadhafi, elles fréquentent de plus en plus les universités, elles sont avocates, femmes d’affaires, médecins, mal­gré le courroux des chefs religieux, qui voient leur pouvoir s’effriter face à cet homme qui a donné une place importante aux femmes dans un pays musulman ; ce n’est pas moi qui le dis, mais les statis tiques des Nations unies soulignent qu’au pays du Guide, un fonctionnaire sur cinq est une femme.

    J’y ai vu de magnifiques avenues, des enfants scolarisés, je n’y ai pas vu de Libyens faisant la queue devant les ambassades étrangères pour y quémander un visa, afin de fuir leur terre. Bien sûr qu’il traîne comme tout un chacun des scories, mais cela mé rite-t-il un tel déchaînement de haine, d’anathèmes ? Pour ma part, je n’ai malheureusement pas vu, à la courte échelle de ma vie, un pays parfaitement démocrate, égalitaire ou du moins pratiquant une équité sans faille. »

    et bien moi, je vous dis qu’elle n’a rien à y foutre. Voilà, c’est dit.




    • Allain Jules Allain Jules 12 mai 2010 18:49

      @Morice,


      Tout ce qu’elle a écrit-là sur Kadhafi est vrai. Prouvez le contraire.

      Le problème avec tous les petits agitateurs avoraxiens-je ne m’adresse pas à vous-, c’est qu’ils restent dans un bocal à s’agiter alors que d’autres agissent.

      C’est le cas de cette dame. Le chien aboie la caravane passe !





    • morice morice 13 mai 2010 11:21

      «  S’il fallait blâmer quelqu’un, c’’est celui qui l’a invité.  »


      la complète là : c’est celui qui invite le tortionnaire qui est davantage responsable que le tortionnaire ?? C’est GROTESQUE comme argument ! 

      il faudra que vous appreniez quelques noms à votre nouvelle égérie...

      je vous en propose deux :

      Ali Mohamed Abdelaziz Al Fakheri

      et 


      un nom de torturé à mort et une prison, que n’a pas visité votre écrivain qui confond visiblement la Libye et Disneyland.



      vous pouvez aussi lu parler d"une journaliste... Memona Hinterman...


      ça vous rafraîchira peut-être la mémoire, Jules, car vous venez d’encenser Kadhafi, là, et ça on ne peut pas laisser passer en démocratie...

    • morice morice 12 mai 2010 15:26

      http://www.lefigaro.fr/debats/2007/12/12/01005-20071212ARTFIG00089-kadhafi-un-symbole-pour-lafrique.php


      c’est dans le Figaro : et vous voudriez de ça à la Fracophonie ? Et puis encore quoi là ?

      • Allain Jules Allain Jules 12 mai 2010 18:52

        Quel beau texte !


        Merci pour le lien. plus que jamais, cette femme doit hériter de ce fauteuil mal géré.

        « Si tu rencontres un étranger, avant de le repousser, méfie-toi, tu es peut-être de vant ton frère ou devant ton miroir », dit un proverbe africain.



      • Rough 12 mai 2010 16:41

        Oui elle sera parfaitement à sa place à la tête de ce machin inutile et budgétivore....Plagiaire notoire et avérée , mythomane, groupie du bédouin illuminé, et pour couronner le tout une élocution digne des pires vendeuses de poissons de Boulbinet ou Dantokpa.....


        • Allain Jules Allain Jules 12 mai 2010 18:55

          @Rough,


          Il vous arrive de donner votre avis sans insulter ? Ce serait déjà le premier des respects envers vous-même.




        • Yohan Yohan 12 mai 2010 17:40

          Tiens ! il serait temps de faire des économies en supprimant cette danseuse...


          • Rough 12 mai 2010 19:47

            julot achètes-toi un dico !...Aucun des mots que j’ai utilisés ne mérite le qualificatif d’insulte....Je maintiens que c’est une plagiaire, qu’elle idolâtre le colonel bédouin, j’ajoute qu’elle est aussi mythomane...cf...comment j’ai séduit Drucker.....et que ses diatribes vindicatives et complètement allumées feraient passer les vendeuses de poissons de Boulbinet pour des agrégées de grammaire....Cette mégère est une honte pour le Cameroun, si elle est nommé à ce poste je ne doute pas un instant que Mongo Beti sortira de sa tombe pour venir lui botter le cul !


            • Shaytan666 Shaytan666 13 mai 2010 11:19

              Jules est adepte d’un certain « black power » !
              Je me suis laissé dire qu’il était d’origine camerounaise, est-ce vrais ? Je n’en sais absolument rien mais cela ne m’étonnerais pas.
              Allain-Jules casse du sucre sur le dos de Rama Yade qui elle est d’origine sénégalaise, tandis que sa « chérie » est elle d’origine camerounaise. Tout qui a séjourné un tant soit peu en Afrique de l’Ouest sait que les Gabonais et les Camerounais ne savent pas « piffer » les Sénégalais, je parle d’expérience, bien que je ne sois ni l’un, ni l’autre.


            • amilcar amilcar 12 mai 2010 20:49

              ahahahahahhahahahaha.

              est-ce que ça fait partie de la charte si je dis que je chie sur la francophonie ? avec ou sans madame la plagiaire.

              le francophonie c’est ce qui reste de la colonisation et c’est à supprimer d’urgence. à moins qu’on ne veuille y faire son nid.

              bon et puis, mon cher allain jules, si un jour je joue au tiercé je ne te demanderais pas de tuyaux.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 13 mai 2010 09:10

                bonjour Amilcar , je ne suis guere loin de votre vision de la« francophonie »cet « instrument »
                qui a mon sens ne sert plus qu’a « acheter » la conscience des intellectuels ’s exprimant dans cette langue.Je connais « modestement » quelques d’afrique coins et je sais que ma langue
                comme d autre d europe sert de langage commun« federateur ? »à des peuples divers culturellement et ethniquement, dont des decoupages géographiques ont voulut faire des nations.L’echec de ces nations est aussi l’echec peut etre de cette langue commune comme vecteur , a ces peuples de choisir de la garder ou de s’en debarasser, je leur souhaites
                juste de na pas avoir à passer au chinois trop rapidement.


                Quand au panthéon feminin de l auteur il ny manque plus que C Rice .




                • amilcar amilcar 13 mai 2010 11:41

                  bonjour à vous également, comprenez moi bien, je pense que le français est la seule chose de prix que la france a laissé dans ses ex colonies et si les gens devaient et doivent se révolter contre la france ils doivent aussi accepter cet unique cadeau et le prendre pour eux, s’en servir, se l’approprier et en faire une richesse, on ne se révolte pas contre une langue étrangère, sauf si cette langue est transformé en instrument de pouvoir et d’oppression par un machin comme la francophonie, c’est la rue qui gouverne les langues, elles lui appartiennent et les machins servent à récupérer ce rare pouvoir pour le mettre au service des puissants et des forces économiques. je suis pour que les peuples maitrisent la langue française et démolissent les machins qui voudraient leur garder la tête sous leur botte. et comme l’a dit quelqu’un plus haut, lisez Mongo beti, tout le reste est sans intérêt tant ses intérêts sont criants et criards


                • Elsass Elsass 13 mai 2010 13:21

                  Bonjour.

                  C’est un article purement promotionnel encore une fois, n’est ce pas ?
                  Ou est-ce une farce ?

                  @ Sheytan
                  Je ne vois pas d’ où vous avez appris que les camerounais et gabonais ne pouvaient piffer les sénégalais...alors les anglais mangent tous de la sauce à la menthe...

                  @ Amilcar
                  Voyez vous encore des raisons de se révolter contre la France en Afrique ? A moins que par France vous n’ entendiez « grands groupes privés » , là c’ est sûr que c’ est différent, mais alors il faudra commençer par se révolter par un certains nombre de gouvernements...


                  • miel de fiel miel de fiel 14 mai 2010 13:44

                     

                    Extrait du message du 12 mai 18:49  « Le problème avec tous les petits agitateurs avoraxiens, c’est qu’ils restent dans un bocal à s’agiter alors que d’autres agissent. C’est le cas de cette dame.  Le chien aboie la caravane passe ! »

                    Les souchiens grondent, .... la caravane se casse la gueule dans le précipice, oups ! ! !

                    En cette longue marche qui commence tristement, après avoir enterré la vache à lait, dans la lumière grise de l’austérité, nous devrons serrer les dents avec courage et nous épauler pour affronter les vents mauvais du désert blanc..... (non, non, ce n’est pas pompé què’queu part, c’est vraiment de moi !)

                    Donc, fi de la francophonhaïe africaine, je souhaite, en attendant des jours meilleurs, que cette organisation tire-fric soit supprimée pour financer des allocations à nos étudiants méritants. Le prestige de la France dans le monde, ouaff ! ça nourrit pas son homme. Donc, blousée la belle vorace mégalo névrosée, enfin belle..... on prend son coup de vieux tous les 10 ans comme les copines ! C’est râpé aussi pour le ramasse miettes obstiné que tu es. Prends vite ton virage à 180° pour cavaler après la chinophonie, .... hi hi hi ! !

                    N.B. J’attends toujours ma réponse sur ton ethnie d’origine ....... ( je trouve les posts d’Amilcar très intéressants) 
                    <


                    • miel de fiel miel de fiel 14 mai 2010 18:03

                      Et s’ il en fallait quand même un  : je vote pour HA R R Y, le suave Harry, si élégant, si tout, tout et tout qu’il me casse la voix.... ! 

                      En plus il est marié avec une noirantille, pas une rouquine rosbeef comme Cissé, LA CLASSE QUOI  ! ! ! ! 
                       ^_° 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès