Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’effarant budget de parasite fiscal antisocial du Royaume (...)

L’effarant budget de parasite fiscal antisocial du Royaume Uni

Ce n’est pas pour rien que Fiat, en rachetant Chrysler, a décidé, contre toute logique géographique (ni site industriel, ni marque britannique), d’installer son siège social à Londres. La Grande-Bretagne est déjà pour partie un immense parasite fiscal pour le reste du continent, chose que le gouvernement conservateur a décidé d’amplifier plus encore par un budget profondément antisocial.

 
Couper dans l’éducation pour donner aux multinationales et aux riches
 
Bien sûr, George Osborne, le chancelier de l’échiquier, affirme avoir conçu un budget « pour la prochaine génération ». Mais, dans les faits, l’addition des mesures annoncées donne une autre image, ce que même la bible des élites globalisées, The Economist, admet. C’est ainsi que de 2015 à 2020, le budget consacré par élève va baisser de 8%, chose d’autant plus inquiétante que ce n’est pas comme si les années qui ont précédé avaient été des années fastes pour le budget du pays, qui a connu des coupes très importantes. Avec d’autres mesures, cela permettra de réaliser 7,6 milliards de livres d’économie supplémentaires. Et dans le même temps, le taux d’imposition sur les sociétés, déjà passé de 28% en 2010 à 20% en 2015, va tomber à 17% en 2020, l’un des plus bas des pays dits développés.
 
Et ce n’est pas tout, le taux d’imposition sur les gains en capital passera de 28 à 20%, ce qui coûtera 670 millions de livres par an. Alors que le gouvernement multiplie les baisses d’impôts pour les multinationales et les plus riches, il coupe dans les investissements publics, divisés par deux en proportion du PIB entre 2010 et 2020. Enfin, le chancelier introduit la bagatelle de 86 nouvelles mesures fiscales dans ce seul budget, ce qui ferait passer les ministres successifs de notre pays pour des exemples de simplicité administrative. Ce faisant, cela montre que les ultralibéraux sont loin d’être aussi exemplaires que cela dans la simplification de l’Etat, et qu’ils peuvent être des acteurs majeurs de sa complexité en servant les intérêts privés. Et quoi de mieux pour eux que de multiplier les niches fiscales ?
 
Le budget britannique est sans doute un exemple extrême de la logique décrite par Thomas Piketty, de ce monde où les multinationales et les plus riches poussent leurs intérêts au détriment de ceux de 99% de la population : tailler dans les dépenses de service public pour baisser toujours plus leurs impôts alors même que les inégalités et les profits sont à des plus hauts historiques.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


    • Robert GIL Robert GIL 8 avril 11:19

      @M de Sourcessure
      pour confirmation : MAFFIA D’ETAT EN GRANDE BRETAGNE


    • Parrhesia Parrhesia 8 avril 10:02

      La politique (contre) européenne de l’Angleterre était déjà tout-à-fait au point avant même 1970, année de mise en place du taux zero des droits de douane intercommunautaires !!!

      Pourrions-nous en dire autant de la politique « européenne » de Pompidou et surtout, du surdoué Giscard ???


      • colere48 colere48 8 avril 10:56

        La « racaille » n’est pas dans les « quartiers »  !!

        Elle est dans les « beau-quartiers » .....


        • Robert GIL Robert GIL 8 avril 11:04
          Dans un premier temps, un moyen simple de lutter contre l’évasion fiscale consisterait à rétablir « la souveraineté fiscale » en taxant les bénéfices là où ils sont réalisés. C’est ce que recommandait l’OCDE dans un document à destination du G20 publié en septembre. Mais c’est sans doute contraire à la religion néolibérale des Jean-Claude Juncker ou autre Pierre Gattaz et consort … Dormez braves gens, mais attention au réveil !

          .voir : L’EUROPE, PARADIS DE … L’EVASION FISCALE !


          • Parrhesia Parrhesia 8 avril 11:48

            @Robert GIL

            Je crains que la taxation sur le lieu de réalisation des bénéfices soit insuffisante.

            Celà ne résoudrait pas, en effet, le problème de la délocalisation des bénéfices eux-mêmes par le biais de ventes bidons, (voire de ventes « à perte » puisqu’il ne peut plus y avoir de contrôle), à des sociétés étrangères bidons" ou même à de simples filiales officielles...

            Le même procédé s’applique d’ailleurs à l’importation lorsqu’un produit est acheté à bas prix par une filiale délocalisée dans un pays moins disant fiscalement, puis racheté au prix fort par l’importateur français. Celui-ci réduit alors sa marge sur le territoire fiscal national, transférant ainsi le bénéfice à sa filiale étrangère fiscalement privilégiée !

            Etc. Etc. Etc.

            Conclusion : Hors du retour à un protectionnisme national sophistiqué, pas de salut ni pour la classe ouvrière française... ni pour le budget national !!!

            Mais, bonne journée.


          • Spartacus Spartacus 8 avril 12:40

            Allons c’est prévu à 17% en 2020 l’impôt sur les sociétés en grande Bretagne.

            Vu qu’en Irlande c’est à 12%
            Et la majorité des pays c’est environ 20-22%. En France , c’est dans le top 3 du matraquage à 33.33%.

            Accuser les 98% des autres pays de « concurrence déloyale » est assez amusant......

            C’est tellement plus simple que d’être dans le déni d’une France de « taxes déloyales ».

            Mais il est vrai que ceux qui écrivent ces textes vivent de la gamelle des taxes, émoluments d’état et subventions....La taxe sur les autres c’est leur gamelle

            La caste a peur que demain leurs régimes spéciaux, leurs privilèges statutaires passent à la casserole et qu’ils deviennent des gens comme les autres de droit commum.

            Normalement des gens normaux voudraient que leurs compatriotes ou les entreprises payent moins...
            Mais eux non.....Ils que vous payez tous plus. 
            Ils préfèrent les rentes d’état à la confrontation concurrentielle.
            Ils ont tellement conscience de leur vraie valeur, qu’ils savent que s’ils étaient payés pour leur vrai travail et pas par leur statut.....La gamelle en prendrait un coup.


            • Pyrathome Pyrathome 8 avril 16:42

              @Spartacrapule

              La taxe sur les autres c’est leur gamelle.
              .
              Ah oui ?
              Au moins 30 000 milliards dans les paradis fiscaux
              Sûrement les smicards et les cheminots.....
              C’est toi, la racaille, qu’il faut déchoir et confisquer stricto sensu les avoirs avant de jeter au cachot à perpéte ...


            • Nico 13 8 avril 18:11

              @Spartacus

              T’es au courant que cette baisse de l’IS, va se faire ; en partie ; en réduisant les aides pour les handicapés ?
              Ça ne te dérange pas de voir ça ?

            • Spartacus Spartacus 8 avril 18:44

              @Nico 13


              Rigolo !
              Le jour ou la sécu Française remboursera comme celle anglaise tu fera signe.

              Je pense que tu ne vas pas souvent en Angleterre.
              Je ne vois pas de pays au monde ou les handicapés sont si bien traités.

              Les vieux, les handicapés ont tous une motorized wheelchair. On en voit dans toutes rues, les supermarchés et remboursé à 100%.
              T’expliquera aux handicapés Français combien ils doivent mettre de leur poche et si c’est possible sans mutuelle.

              Avant de donner des leçons de sécu à l’Angleterre regarde celle Française....

            • Nico 13 8 avril 19:08

              @Spartacus

              Oui oui.
              Ils sont tellement bien traités qu’un gouvernement a mis en place un système d’évaluation dont le but est de minimiser et/ou de ne pas reconnaître le handicap.


              Comme ça, ils peuvent couper les allocs.

            • TSS 9 avril 01:31

              @Spartacus

               Les anglais sont aussi les inventeurs,novateurs du travail à 0 € de l’heure avec
               
               le gus planté devant son telephone 24 H/24H et obligation de repondre sinon

              plus d’allocs.

               Je vous signale,aussi, que contrairement à la propagande il y a plus de jeunes

               anglais qui s’expatrient que de jeunes français... !!


            • Spartacus Spartacus 9 avril 09:38

              @Nico 13


              En France il n’existe quasi pas de prise en charge des adultes handicapés mentaux.....Ta clique gauchiste elle s’en émeut ? 

              Faire d’un cas particulier une extrapolation, c’est bien un journaliste gauchiste du monde et la cocosphère capable de le faire.

              T’es vraiment un endoctriné.......Incapable de faire une réflexion analytique.

              Les handicapés sont au minimum 2 fois mieux indemnisés et traités en Angleterre qu’en France.
              Les abus sont très élevés, car les indemnités handicap sont plus élevées que les indemnités chômage.

              Donc en résumé, un handicapé est convoqué pour valider son handicap et c’est un scandale ?
              Un gouvernement décide de vérifier l’argent qu’il donne ?
              Y’a qu’a croire les gens sur parole pour indemniser......Evidemment dans le monde de Oui-Oui

              Evidemment l’organisme de contrôle est forcement malsain et a des pensées machiavéliques ? 
              Ca n’existe pas en France ça ? 


            • Alpo47 Alpo47 8 avril 14:19

              Baisser les charges des entreprises va évidemment diminuer les recettes, le calcul des Britanniques et autres est que les multinationales vont venir s’installer, au moins leurs sièges sociaux chez eux et d’avoir -in fine- davantage de rentrées fiscales.
              Sauf que ce calcul ne peut fonctionner que tant qu’il n’y a que quelques pays qui font cette démarche. Si tout le monde, ou presque, fait cela, il n’y aura plus rien à gagner.
              Et il en va de même de la « politique de l’offre » de Hollandouille et son gouvernement. On ne pourra jamais atteindre les couts des Bulgares, Roumains, Chinois, Bengalis ... Donc, c’est échec programmé.


              • bakerstreet bakerstreet 8 avril 22:13

                @Alpo47
                C’’est la politique du streep-tease face aux entreprises : Des pays avec une politique de maisons de passes, où l’on fait payer la passe moins cher que le voisin pour attirer le chaland, en se disant qu’on se rattrapera en faisant de l’abattage. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès