Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Egypte, un peuple en colère : 1ere partie

L’Egypte, un peuple en colère : 1ere partie

Suite de ce panégyrique des révoltes Arabes : l'Egypte. Je vous propose une triple approche : un condensé socio-historique, un zoom économique et l'actualité de la région.

HISTOIRE DE L'EGYPTE (CONTEMPORAINE)
Nous connaissons chacun la longue tradition égyptienne des pharaons du Nil et de la reine Cléopâtre. L'Egypte fut ensuite dominée par les musulmans , qui en firent un empire riche et prospère durant près de quatre siècles.
Mais la découverte du cap de bonne-espérance (1498) fit perdre au pays sa position privilégié de frontière entre l'Asie et l'Europe. La conquête bonapartiste puis le départ des français (1801) laissa le pays dans un chaos proche de l'anarchie.

La prise de pouvoir par Méhémet Ali , mit fin à ce règne de la peur , lorsqu'il fut nommé vice-roi (1805-1849).
Animé par un sentiment expansionniste , il fit plusieurs guerres : en Arabie centrale contre les Wahhabite , au Soudan ,et enfin à Constantinople où il fut stoppé par les armées occidentales , craignant de voir leur influence diminuer dans la région.

Le règne de 45 ans de Méhémet Ali (dit le pacha , "le grand") permit la modernisation de l'économie du pays et le développement d'une conscience nationale.Ses successeurs poursuivirent son œuvre , notamment avec le Canal de Suez , un projet qu'il n'approuvait pourtant pas. Mais la dette extérieur de l'Egypte grimpa en flèche et elle fut tributaire des aides franco-britannique .

Les Britanniques notamment bombardèrent Alexandrie après une insurrection (1882) . Ils devinrent ainsi les seuls véritables maitres à bord. Grâce à Lord Cromer , sa majesté établit un pouvoir sans égal. En 1899 pourtant , Muhammad Abduh , fonda le Parti National Egyptien et donna aux nationalistes une forme à leur contestation. Dès cette date l'Egypte connue un renouveau culturel grâce à la fondation d'écoles de bibliothèques et de journaux.

Mustapha Khemal , quand à lui , réorganisa le parti en 1907 , et s’acquitta de ses nouvelles fonctions avec déférence. La 1ère guerre mondiale approchant , le gouvernement britannique "déposa" Abbas 1er (alors roi d'Egypte) et mis le pays sous protectorat.
A la fin de la guerre et durant trois ans , le pays connu trouble et heurt , secouant la région ayant soif de liberté et d'indépendance.
Pour y mettre fin , la Grande-Bretagne reconnue l'indépendance en 1922 et Fouad 1er en fut le premier représentant.

Cependant , l'armée de sa majesté se réserva la défense , l'entretient des troupes , les affaires étrangères et garda sur l'économie , une main bien opportune. Manœuvrant ainsi selon ses intérêts politiques lors de la seconde guerre mondiale , elle offrit son soutien au candidat qui lui garantirait un rejet des troupes de l'axe , alors aux portes d'Alexandrie (1942).

Les Frères Musulmans virent le jour au lendemain de l'armistice , en 1945. L'année suivante , l'Egypte entra à l'ONU et demeura le siège permanent de la Ligue Arabe. A la faveur de troubles ultérieurs , un jeune officier du nom de Nasser proclama la République , après l'échec d'une guerre contre Israël , où l'armée mal équipée et mal préparée ne fit pas le poids. En 1952 , Nasser prit donc le pouvoir .


L'EGYPTE DE NASSER :


Nasser , c'est d'abord l'homme de la modernité. Il engage le pays dans un vaste programme de modernisation. Idéologiquement hostile aux idées venus des USA , il refusa l'aide de ces derniers pour se concentrer sur l'économie de son pays et ses réels atouts. La nationalisation du canal de Suez déclencha l'offensive française et britannique , y voyant une perte de contrôle total de leurs influences régionales , évidement sur le flux maritime entre l'Asie et l'Europe.

Aider par les Américains , souhaitant prendre la main sur les ex-puissances coloniales et par Moscou , voulant briser son isolement géo-stratégique , la victoire fut grande et belle pour Nasser. Chantre de la rébellion contre l'Occident colonisateur , son aura s'en vit illuminé à travers les pays du golfe Arabo-persique.
Fort de cet ascendant , il décida d'unir l'Egypte et la Syrie dans un grand pays la République Arabe Unie , montra son hostilité quand à la souveraineté en Irak , soutint l'opposition au Shah d'Iran et acquiesça l'autorité de mouvements tel que le FLN en Algérie ou l'envoi de troupe pour soutenir la jeune République Yéménite.

La guerre contre Israel tournant à son désavantage , il accepta des bases Soviétiques sur son territoires afin de sursoir à d'éventuelles menaces ultérieur. Mais inquiets de cette évolution , les USA proposèrent à Nasser le plan Rogers qu'il accepta. Sa mort en 1970 en vit cependant le terme.


DE SADATE A MOUBARAK :


Première mesure du nouveau président Sadate , renoué avec les pays pétroliers Arabes. En 1972 , il expulsa les conseillers de l'Union Soviétique et déclencha , un an plus tard avec la Syrie une guerre éclair contre Israel. Les accords signés laissèrent la place à une nouvelle ère. Il stoppa ses relations avec l'Empire Soviétique (1976) et se concentra sur l'Occident , ce qui provoqua des révoltes écrasées dans le sang.

Sadate entreprit ensuite un rapprochement avec Israel , (les accords de Camp David 1979 ) ce qui lui valut l'hostilité des pays Arabes , boycottant sine-die les produits manufacturés égyptien. Il fut assassiné le 6 octobre 1981 , par un commando islamiste.

C'est ainsi qu'Hosni Moubarak entre sur la scène internationale. Sa priorité fut de renouer avec le monde Arabe , et son soutien à l'Irak lors de la guerre contre l'Iran lui valut les faveurs de ses anciens partenaires. Le pays fut réintroduit dans la Ligue Arabe en 1989 et en 1990 il redevint le siège de la Ligue Arabe. En 1995 cependant un attentat perpétré par des intégristes faillit lui coûter la vie.

Depuis , le gouvernement doit faire face à une radicalisation des extrémistes musulmans , lui reprochant un alignement sur la politique Américaine. La crise économique sévissant dans le pays n'arrangeant rien à l'affaire , tout les germes d'un conflit majeur sont en place et ce ce que nous verront dans le prochain article !

Je vous proposerais donc une analyse économique des forces et des faiblesses du pays et je terminerais par ces événements extraordinaires qui se sont récemment produit.

Portez vous bien et à la semaine prochaine !

Boris Rannou.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Rémi Manso Manso 23 avril 2011 13:48

    Comment parler de l’Egypte en faisant l’impasse sur sa démographie galopante ?

    22 millions d’habitants en 1950, 85 millions en 2010, et probablement 130 millions en 2050...

    Le tout sur un territoire à 95% désertique, ce qui lui donne un densité de peuplement équivalente à celle du Bangladesh !
    Il faut savoir aussi que l’Egypte est, d’ores et déjà, le plus gros importateur de blé au monde !
    Que la révolte des égyptiens soit justifiée ne devrait pas empêcher les commentateurs de mettre en garde le peuple, et sa jeunesse en particulier, contre ce fléau qui s’est abattu sur le pays...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Boris Rannou

Boris Rannou
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès