Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Estonie ne tolère pas la vérité et arrête le journaliste Giulietto (...)

L’Estonie ne tolère pas la vérité et arrête le journaliste Giulietto Chiesa

Dans cette nouvelle Europe dépourvue de toute politique étrangère et entièrement dominée par l’OTAN, on n’hésite plus à expulser d’un des pays membres un journaliste de renommée internationale comme Giulietto Chiesa, le premier à avoir affronté – en mondovision – les putschistes de Moscou qui tentèrent en 1991 de renverser Mikhaïl Gorbatchev, le père de la Perestroïka et Prix Nobel de la Paix.

Stupéfaction dans la presse italienne après son arrestation ce 15 décembre à Tallinn, capitale de l’Estonie où il était invité à un débat international sur le thème « La Russie ennemie de l’Europe ? » L’irritation des autorités estoniennes vis-à-vis de l’activité du journaliste, autrefois correspondant permanent à Moscou pour les plus grands médias italiens, est évidente. Giulietto a mené – et continue de mener – une vaste campagne sur PandoraTV pour dénoncer le « coup d’État » par lequel l’Occident a renversé le gouvernement ukrainien de Yanukovich et l’a remplacé par un gouvernement proaméricain dominé par l’extrême droite néonazie responsable d’atrocités contre la population ukrainienne d’origine russe, et notamment du carnage de la « maison des syndicats » à Odessa. 

Giulietto Chiesa a été arrêté par la police de Tallinn avant d’être expulsé comme « persona non grata » : « un incident extrêmement grave » selon son avocat, Francesco Paola : « Une violation des droits politiques. »

Ancien euro-parlementaire, élu en 2004 sur la liste « Di Pietro – Occhetto » avant de passer « indépendant » au sein du groupe socialiste européen, Giulietto avait de nouveau candidaté aux élections européennes en 2009 en Lettonie comme représentant de la minorité russe de ce pays balte. Homme possédant un vaste réseau de relations internationales, promoteur du « World Political Forum » présidé par Mikhail Gorbatchev [ci-dessus – NdT] en personne, Giulietto Chiesa a également enseigné aux Etats-Unis, au Woodson Wilson International Center de Washington, et fait aussi partie du Comité international du Consensus 911 pour la vérité sur le 11-Septembre. Il est notamment l’auteur du best-seller La guerra infinita (Feltrinelli, 2002) et du documentaire Zéro : Enquête sur le 11-Septembre, deux oeuvres qui contestent la version officielle des attentats tragiques contre les Tours Jumelles.

Giulietto Chiesa, un homme qui dérange, donc. Mais au point d’être expulsé sans façon d’un pays membre de l’Union européenne pour avoir exprimé ses idées ?

Il a certes dénoncé haut et fort les mystifications entourant la crise ukrainienne totalement manipulée par les médias dominants depuis son début sanglant, à savoir, le carnage de civils sur la place Maidan à Kiev. En fait, c’est Urmas Paet, un homme politique estonien et ministre des Affaires étrangères qui a vendu la mèche lors d’une conversation téléphonique avec la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères, Catherine Ashton. Paet lui a dit avoir découvert que ceux qui avaient tiré sur la foule [à Maidan] n’étaient pas des agents du régime de Yanukovich, mais des tireurs embusqués entrainés par l’Occident. L’objectif ? Massacrer des innocents pour ensuite faire porter le chapeau à la police ukrainienne et déchainer une véritable campagne de haine contre le régime de Yanukovich, lequel n’était pas hostile à Moscou. Des brutalités et un cynisme dénoncés avec la plus grande fermeté par Giulietto Chiesa, qui a immédiatement pointé du doigt l’émergence des groupes nazis et la montée extrêmement dangereuse en Europe de l’Est de l’intolérance contre tous ceux qui s’opposent à la « pensée unique » imposée par les USA.

Mais au point d’être arrêté pour avoir posé le pied sur le sol d’un pays, même si celui-ci regarde avec sympathie les « putschistes » de Kiev ?

LibreIdee
Le 15 décembre 2014

Traduction  : ilfattoquotidiano.fr

 


Pour en savoir plus :


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (64 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 17 décembre 2014 16:10

    C’est quand même mieux qu’au Vénézuéla. 

    Là bas il expulsent pas ils mettent en prison. Ils enferment depuis plusieurs semaines Rodrigo Diamanti, le président d’ “Un Mundo sin Mordaza”, une ONG qui promeut les droits de l’homme.

    • Spartacus Spartacus 18 décembre 2014 08:43

      Agpravox aujourd’hui :

      Un bandeau central d’articles résumé des penseurs d’extrême gauche.....
      Et cela comme tous les jours depuis des années.

      Bien loin des idéos affichés en gros.

      Et dessous un bandeau d’appel aux dons qui dit « espace d’information indépendante »......
      L’hypocrisie gauchiste.

      Peut être n’ont ils pas la définition d’indépendance ? 

      Pour ne pas faire d’information et publicité mensongère Carlo Reveli et son équipe de gauchistes d’Agoravox devraient indiquer.

      « espace d’information partial avec censure d’un équipe adhérente au partis gauchistes. »

      Indépendance ne veut pas dire« prosélytisme gauchiste ».

      SVP/ rédaction Agoravox de gauchistes veuillez changer vos textes de publicité mensongère d’appels aux dons.
      Libre expression n’est pas liberté d’expression. Vous en êtes la preuve.

      Vous n’êtes en aucun cas la liberté d’expression.

    • Gasty Gasty 18 décembre 2014 09:16

      Des gens comme vous ne sont pas très convainquant Spartacus, vous avez seulement l’honnêteté d’afficher vos opinions sans employer de stratagèmes tordus.
      Du coup, ce sont les gauchistes qui vous aiment, vous êtes le faire valoir d’idéaux contraire à vos idées.

      Je comprend que ce soit frustrant.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 09:32

      Spartacus,
      Au Venezuela, il s’agit aussi « de révolution orange » pour renverser un gouvernement élu et pour récupérer le pétrole nationalisé.


      La presse d’opposition existe au Venezuela.
      Elle se permet de publier des photos truquées pour faire croire que c’est le Gouvernement qui est responsable : « Coups de projecteurs sur les zones d’ombre médiatiques ».

      Mais en Libye, c’est pareil, lors de la chute de Tripoli, les images avaient été tournées ... au Qatar.

    • padreja 18 décembre 2014 09:41

      « Vous n’êtes en aucun cas la liberté d’expression. »

      Merci pour ce hors-sujet magistral, démontrant par l’absurde, le vide abyssal de vos propos.

      Essayez donc de faire ce même « trollage » sur le site du « Figaro » par exemple et revenez poster ici ce que vous aurez enfin compris ... A moins que ce ne soit eux qui vous emploie ...


    • Thucydide Thucydide 18 décembre 2014 11:21

      Non seulement hors sujet mais en supplément gratuit, totalement erroné, pour ne pas dire mensonger.
      Asselineau sera très content de découvrir qu’il « adhère aux partis gauchistes » : parce que des articles dans Agoravox, il en fait beaucoup !


    • Jeff84 18 décembre 2014 19:52

      Quoi, vous allez sérieusement soutenir que la ligne éditoriale de AV n’est pas gauchiste ?


    • Spartacus Spartacus 18 décembre 2014 20:02

      La liberté d’expression n’est pourtant pas faite pour protéger l’opinion gauchiste a ne se parler qu’entre eux. 

      Elle est là pour permettre l’existence et la diffusion des idées controversées, dérangeantes.

      Mais les gauchistes éditoriaux sont égaux d’Agoravox à eux mêmes. Totalistement Gauchistes.....
      Le reste qui ne savent pas le voir Totalistement dans le déni !


    • napopo napopo 19 décembre 2014 14:58

      Cher ami je vous conseil de voir « the revolution will not be televised » un film que vous allez trouver « gaucho » puisque contre votre avis mais qui montre très bien ce qui c’est passé au Venezuela. Attention ça ne va pas vous plaire Spartacus. De plus article absolument pas gauchiste si vous considéré qu’être de gauche c’est être social démocrate et que le reste n’est que gauchisme vous vous tromper ^^.
      Bien cordialement


    • oj 17 décembre 2014 18:08

      Oui mais la, c’est l’Europe, enfin celle que l’on croyait


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 09:35

        oj,
        Vous voulez sans doute dire : « L’Europe qu’on nous a vendue »...
        C’est de plus en plus clair, il y eu tromperie sur la marchandise...


      • Phoébée 17 décembre 2014 21:51

        Aux marches de l’Europe ’démocratique’ des pays fascoïdes .


        • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 17 décembre 2014 21:53

          EU = dictature démocratique = démocratie totalitaire =


          • Thucydide Thucydide 18 décembre 2014 11:07

            = non sens voué à l’échec


          • Ruut Ruut 18 décembre 2014 07:11

            L’Europe est comme les USA une Dictature totalitaire qui muselle la presse libre.


            • tf1Groupie 18 décembre 2014 17:08

              Une dictature totalitaire ? Allons voyons vous êtes petit-bras là.

              Une dictature totalitaire impérialiste fasciste policière et anti-démocratique.

              Les mots ont un sens et ils vous sont très reconnaissants de les utiliser avec autant de pertinence.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2014 09:46

              C’est plutôt bon signe, dans un certain sens...

              Cela veut dire qu’ils paniquent devant les « lanceurs d’alerte », et les informations si longtemps cachées aux européens.

              En France, ils se contentent de dire que « tout ce qui dépasse de la pensée unique est forcément d’extrême-droite »... 


              Les médias aux ordres : 75% des Français ne croient plus à ce qu’ils racontent.
              La presse papier est en chute libre...
              Et les lanceurs d’alerte sont de plus en plus nombreux.

              Allons, bientôt, Snowden, Assange, ou Chiesa, nous finirons bien par leur donner le Prix Nobel de la Paix !

              • Hermes Hermes 18 décembre 2014 11:19

                Bonjour,

                Pas d’optimisme exagéré : la presse papier est en chute libre, en grande partie à cause d’Internet et des journaux gratuits qui distribuent la bonne pensée dès le matin dans les gares.
                A ce que je sache TF1 ne ferme pas encore boutique.....
                Ici, on arrive (quelquefois) à discuter, et c’est précieux. Essayons de continuer à développoer cet esprit d’échange d’informations et de points de vue.

                Bonne journée.


              • lucidus lucidus 19 décembre 2014 11:19

                Oui Fifi.... Très bonne réflexion !!!


              • malitourne malitourne 18 décembre 2014 09:59

                Reporters sans frontières va s’en émouvoir ? Suspense...


                • ahtupic ahtupic 18 décembre 2014 14:06

                  Je pense que Fergus va s’en émouvoir aussi. Il va demander encore une fois un changement des règles de l’Europe. Mais son indignation est sélective.


                  • ANTI-NOVLANG ANTI-NOVLANG 18 décembre 2014 14:13

                    Pas un mot de nos fumeux journalistes sur cette affaire . C’est vrai que c’est comme pour les révélations d’un ex journaliste allemand sur les articles commandités et même rédigés par des « lobbyistes » (Cia.....ou autres, suivant l’article.).
                    Au fronton du journaliste média, on peut lire : « Dis moi qui a le pouvoir et je te dis pour qui je travaille ».


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 18 décembre 2014 16:33

                      Cette Europe est un long fleuve de dysfonctionnements, des manquements, et surtout d’un manquement de démocratie.

                      Mais qu’est qu’on attend enfin pour avouer que cette construction est un échec qui vas se terminer dans un désastre !


                      • lloreen 18 décembre 2014 17:27

                        La conférence de presse de Vladimir Poutine du 18.12.2014

                        https://www.youtube.com/watch?v=bND-tzQOTxE


                        • lloreen 18 décembre 2014 17:38

                          Les leaders nationaux s’inspirant de la « philosophie Poutine » et menant une politique d’Etat similaire à celle du président russe sont de plus en plus nombreux dans le monde, lit-on dans les pages du bimensuel The American Conservative.

                          L’auteur de l’article, Patrick Buchanan, évoque la propagation globale de la « philosophie politique de Poutine », idéologie qui s’opposera au « nouvel ordre mondial » de Bush-père, à l’« hégémonie mondiale » des néo-conservateurs, à la "croisade de la démocratie" de Bush-fils et à l’idée de l’exclusivité américaine d’Obama.

                          Selon le journaliste, cette nouvelle idéologie est née de la politique pratiquée par le dirigeant russe Vladimir Poutine. Elle a pour ses traits essentiels le strict respect des intérêts nationaux, ainsi qu’un conservatisme tout aussi pro-national. 

                          Les adeptes de cette nouvelle idéologie se trouvent aujourd’hui au pouvoir au Japon, en Chine, en Inde, en Turquie et en Egypte, fait remarquer M.Buchanan, ajoutant que des hommes politiques de tendance nationaliste s’affirment en Europe, par exemple en France et en Hongrie. Ainsi, le premier ministre hongrois a déclaré un jour que la Russie était pour lui le modèle de son propre « Etat non libéral ».

                          Tous ces dirigeants ont plusieurs traits communs. Ils sont tous de puissants leaders nationaux, adeptes du conservatisme social auquel les démocraties occidentales sont allergiques. Qui plus est, ils sont tous catégoriquement opposés à l’idée d’une « nation exclusive » et d’un « leader mondial surpuissant » que l’Amérique s’emploie à leur imposer.

                          M.Buchanan souligne que l’idéologie du patriotisme et du conservatisme social gagne en popularité en Europe centrale et orientale, ainsi que parmi les simples Américains.


                          • lloreen 18 décembre 2014 17:41

                            Les satanistes et leur NOM sataniste seront laminés. Ils ne font pas le poids et ne l’ ont d’ ailleurs jamais fait puisque leur seule « politique » a toujours consisté à pervertir pour mieux détruire.

                            Leur terrorisme sous fausse bannière ne passera plus.


                            • lloreen 19 décembre 2014 23:07

                              Les princes-présidents des entreprises gouvernementales enregistrées auprès de la SEC américaine sont à la solde de la City de Londres, elle même soumise au Vatican.
                              Ces présidents royaux sont les mêmes qu’ au temps de la féodalité.

                              Sous couvert de néologismes et acronymes, ces fiefs féodaux n’ ont encore jamais évolué.
                              La preuve, ces esclavagistes sont à présents à la tête des cartels et autres empires financiers.

                              http://www.alterinfo.net/Le-Vatican-la-City-de-Londres-et-le-District-of-Columbia_a96013.html#last_comment

                              Extrait

                              "Certains demanderont pourquoi avoir oublié Wall Street ? Réponse : Wall Street est au service de ces trois entités nommées, Wall Street est à la botte, comme tous les gouvernements… Le nœud de vipères est constitué historiquement et dans l’ordre chronologique du Vatican, de la City de Londres (état dans l’état) et du District of Columbia yankee.
                              – Résistance 71 –
                               
                              L’empire de la City

                               

                              La ville état du Vatican, le District of Columbia et la City de Londres forment un empire inter-connecté.
                              Ces trois cités-états entreprises contrôlent le monde économiquement au travers de l’entreprise financière de la City de Londres, militairement au travers de Washington District of Columbia (D.C) et spirituellement au travers du Vatican.
                              ▪ Elles ne paient aucun impôt
                              ▪ Elles ne sont sous aucune autorité nationale
                              ▪ Elles ont leur propre drapeau indépendant
                              ▪ Elles ont leur propres lois séparées
                              ▪ Elles ont leur propre force de police
                              Elles ont des identités totalement différentes du reste du monde. Les trois étoiles qui sont sur le drapeau du District of Columbia (voir la photo sur l’article original) réfèrent aux trois cités-états, une pour chaque ville de l’empire.

                              Washington DC
                              Le président des Etats-Unis Obama, et les autres avant lui, opère en tant que “roi vassal” prenant ses ordres de la “City of London” au travers du Royal Institute of International Affairs (NdT : RIIA la maison mère du CFR en grande-Bretagne…).
                              La constitution du district of Columbia fonctionne sous la loi romaine tyrannique connue sous le nom de “Lex Fori” qui ne ressemble en rien à la constitution des Etats-Unis. Lorsque le congrès a voté la loi de 1871, il créa une entreprise distincte connue sous le nom d’Etats-Unis/US (NdT : et non pas “d’Etats-Unis d’Amérique”/USA) et un gouvernement corporatiste, entrepreneurial pour le District of Columbia. Cet acte de trahison a permis au District of Columbia de fonctionner comme une entreprise en dehors de la constitution originale des Etats-Unis d’Amérique et en dehors des meilleurs intérêts des citoyens américains.

                              City of London Inc.
                              Devenue un état souverain en 1694 lorsque le roi William III d’Orange privatisa et retourna la Banque d’Angleterre à des banquiers privés. En 1812, Nathan Rothschild torpilla le marché boursier anglais et prît alors un contrôle frauduleux de la Banque d’Angleterre.
                              Aujourd’hui, la ville état de Londres (City) est le centre financier mondial et le kilomètre et demi carré le plus riche de la planète.
                              Elle abrite ;
                              ▪ La Banque d’Angleterre contrôlée par Rothschild
                              ▪ Lloyds of London
                              ▪ Le London Stock Exchange
                              ▪ Toutes les banques britanniques
                              ▪ Les succursales de 384 banques étrangères
                              ▪ 70 banques américaines
                              ▪ Journaux de Fleet Streets et Publishing Monopolies
                              ▪ Le QG mondial de la franc-maçonnerie
                              ▪  Le QG pour le cartel mondial monnétaire connu sous le nom de “la couronne” ou “the Crown”

                              Elle ne fait pas partie de la ville de Londres ou de l’Angleterre ou du Commonwealth britannique


                              Le Vatican Inc.
                              La fortune collossale du Vatican inclut d’énormes investissements avec les Rothschild en Grande-Bretagne, en France et aux Etats-Unis et avec de très grosses entreprises pétrolières et de l’armement comme la Shell, BP et General Electric.
                              Le stock de lingots et de pièces d’or du Vatican vaut des milliards, il est emmagaziné à la Banque D’Angleterre contrôlée par les Rothschild et à la Réserve Fédérale américaine.
                              L’église catholique est la plus grosse puissance financière au monde, la plus grosse accumulatrice de richesses et de propriétés en existence, possédant plus de biens et de richesses que toute banque, entreprise, fond de trust géant et gouvernement n’importe où sur la planète.
                              Le pape, qui est le dirigeant visible de cette fortune mondiale colossale, est un des hommes les plus riches de la planète.
                              Alors que les deux tiers de l’humanité vit avec moins de 2$ per jour et un cinquième (1/5) du monde est sous-alimenté ou meurt de faim, le Vatican est à la tête de la richesse mondiale, profite inlassablement de ses investissements sur le marché boursier et dans le même temps prêche le “don”.
                              Durant la seconde guerre mondiale, le Vatican fut critiqué pour son soutien à Hitler et son régime nazi. A ce jour, le Vatican est toujours sous le coup d’une enquête pour le pillage de l’or nazi des banques suisses et des comptes des victimes juives de l’holocauste nazi.
                              Ces cinq dernières décennies, plus de 1500 prêtres et évêques ont été identifiés pour avoir harcelé sexuellement des dizaines de milliers de jeunes garçons et filles au sein de leur congrégations religieuses et leurs orphelinats.
                              1- Pourquoi cette institution honteusement riche prêche t’elle des valeurs spirituelles, la pauvreté et la chasteté, alors que des cardinaux, des prêtres et des évêques couvrent leurs crimes d’abus sexuels et de viols ?

                              2. Pourquoi l’église a t’elle lutté contre et résisté aux accusations et aux demandes de compensation de ses victimes sexuellement, émotionnellement et spirituellement traumatisées ?
                               
                               
                              Organisation de la Conférence Internationale des Peuples

                               
                              url de l’article original : http://peoplesconference.org/empire_of_the_city.htm
                               
                               Traduit de l’anglais par Résistance 71 


                              • lloreen 19 décembre 2014 23:13

                                Les Etats-Unis regroupent donc toutes les entreprises gouvernementales (républiques,etc...) à la solde de la City de Londres, elle-même inféodée au Vatican.
                                Ces états sont gouvernés par ces princes-présidents (républiques) ou par les rois (royaumes) et on peut donc dire que toutes les républiques faisant partie de l’ UE sont partie intégrante de ces Etats-Unis.

                                Ces gouvernements (entreprises gouvernementales) sont enregistrés auprès de la SEC américaine.

                                Companies for SIC 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                Click on CIK to view company filings
                                Items 1 - 40

                                CIK Company State/Country 0000311669 ASIAN DEVELOPMENT BANK R6 0000866710 BANCO NACIONAL DE COMERCIO EXTERIOR SNC O5 0001026725 BANCO NACIONAL DE OBRAS Y SERVICIOS PUBLICOS SNC O5 0001045299 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DC 0000230098 CANADA DC 0000912239 CANADA MORTGAGE & HOUSING CORP DC 0001498597 CARSO INFRAESTRUCTURA Y CONSTRUCCION SAB DE CV O5 0001016472 CITY OF NAPLES DE 0001109609 DEVELOPMENT BANK OF JAPAN INC. M0 0000033745 EUROPEAN INVESTMENT BANK N4 0000276328 EXPORT DEVELOPMENT CANADA/CN DC 0000873463 EXPORT IMPORT BANK OF KOREA NY 0000205317 FEDERATIVE REPUBLIC OF BRAZIL D5 0000035946 FINLAND REPUBLIC OF DC 0001556421 FMS WERTMANAGEMENT 2M 0001179453 GOVERNMENT OF BELIZE DC 0001163395 GOVERNMENT OF JAMICA NY 0000931106 HELLENIC REPUBLIC NY 0000216105 HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF NEW ZEALAND Q2 0000889414 HUNGARY NY 0000052749 ISRAEL STATE OF NY 0000052782 ITALY REPUBLIC OF L6 0000053078 JAMAICA GOVERNMENT OF L8 0000837056 JAPAN M0 0001551322 Japan Bank for International Cooperation M0 0000053190 JAPAN DEVELOPMENT BANK M0 0001109604 Japan Finance Corp M0 0000837335 JAPAN FINANCE ORGANIZATION FOR MUNICIPALITIES M0 0000821533 KfW 2M 0000835615 KFW INTERNATIONAL FINANCE INC DE 0000869318 KOREA DEVELOPMENT BANK NY 0001483135 KOREA FINANCE Corp M5 0000878519 LANDESBANK BADEN WURTTEMBERG DE 0001306843 LANDESKREDITBANK BADEN WURTTEMBERG FORDERBANK 2M 0001144797 LANDWIRTSCHAFTLICHE RENTENBANK I8 0000356049 LONDON FINANCE & INVESTMENT GROUP PLC/ADR/ NY 0001027457 NATIONAL POWER CORP R6 0000357024 NORDIC INVESTMENT BANK H9 0000202811 OESTERREICHISCHE KONTROLLBANK AKTIENGESELLSCHAFT C4 0000074615 ONTARIO PROVINCE OF
                                L’ Estonie pas plus que n’ importe quelle principauté (république)de l’ UE tyrannique ne tolère la vérité...

                                • lloreen 19 décembre 2014 23:19

                                  Mais il faut savoir que depuis le 25.12.2012 ces entreprises gouvernementales sont forcloses.

                                  http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134

                                  Extrait

                                  "

                                  Le One People’s Public Trust ou OPPT * est constitué d’un groupe d’avocats très compétents qui, dans le cadre du système judiciaire, a décidé quelques années en arrière, de se dresser contre le système afin de corriger les injustices, dont ils étaient témoins. Pour commencer leur investigation, ils décidèrent, de dénoncer les malversations faites par les banques avec l’argent public.

                                  Cet argent est employé par les banques à des fins privées et s’avère souvent en relations directes avec la majorité de tous les crimes  : Crime contre l’humanité, contre la souveraineté du citoyen, crimes judiciaires et commerciaux, etc. et qui inclue sans limites, la violation de la paix, les outrages, la servitude involontaire, l’escroquerie, la coercition, l’utilisation de la force, le vol, le découragement, les actes et pratiques trompeuses, etc.

                                  Ces courageux avocats ont décidé de renverser le système avec ses propres règles. Ils ont mené une série d’investigations très complexes où ils ont repris le Public Trust, crée dans le cadre de la constitution des Etats Unis. Ils ont inscrit tous les habitants de la planète et ont suivi une procédure judiciaire où les défenseurs sont tous les débiteurs et l’accusation, non seulement le système bancaire mais aussi toutes les multinationales abusant de ces mêmes citoyens...Une fois les dossiers constitués, ils leurs ont demandé de contester l’accusation, ce qu’ils n’ont pas fait, bien sûr.Un groupe d’avocats contre le Système, décident de corriger les injustices.

                                  La défense a donc entamé des poursuites allant jusqu’à la saisie complète et la clôture d’ entités légales du système dans leur totalité.

                                  Parallèlement à cela, fut créée une structure de base d’un autre type de gouvernance appelé le CVAC (Centre de Valeur des Actifs du Créateur). Le CVAC est une structure légale très bien constituée.

                                  Qu’est-ce donc que l’OPPT ? C’est une organisation légale constituée par nous tous, chaque individu de la planète. Y sont inclus les capitaux de la planète, c’est à dire tout ce qui a une valeur, aujourd’hui, principalement l’or et l’argent, et qui a été consigné en propriété par le Trust. Il est important de  préciser que dans l’OPPT, c’est tout les individus de la planète qui sont concernés, personne n’est mis à l’écart, il n’y a pas de frontières, pas de gouvernements et pas de multinationales. L’OPPT est donc une organisation derrière laquelle tous les individus de la Planète se positionnent pour dénoncer les injustices commises à leur insu et dont le but principal est de récupérer les richesses volées afin qu’elles soient redistribuées de manière égale .

                                  Note : CVAC= Creator’s Value Assests Centre

                                  * Comprendre « Groupement Public du peuple Uni »

                                  One People’s Public Trust (OPPT) saisit légalement les avoirs des grandes entreprises, des Banques et des Gouvernements, pour abus d’esclavage et usage de systèmes monétaires privés.

                                  Beaucoup d’entre vous en ont entendu parler… beaucoup d’autres pas du tout. Annoncé publiquement le 25 décembre 2012, le système de «  Multinationale Gouvernementale » a été saisi. Saisi en toute légalité… via l’un de ses propres mécanismes. Les « pouvoirs en place » sont maintenant les « pouvoirs du passé ». Toute dette a été effacée et les entreprises incluant, sans limite, les Multinationales Gouvernementales, et les Banques – ont été saisies.

                                  Bien entendu, ils pourront continuer leur jeu en espérant que nous continuerons à jouer avec eux. Mais grâce à une série  d’investigations menées par One People’s Public Trust (connu sous le nom de OPPT) dans le cadre du C.C.U. (Code de Commerce Uniforme), le choix est désormais de notre côté. Un nouveau cadre légal pour une gouvernance sociale est maintenant en vigueur, un fait qui a été ratifié légalement par le cadre juridique contrôlé par son prédécesseur.Automatiquement et pour ainsi dire… NOUS SOMMES LIBRES !!!(Mettez-vous à l’aise - c’est un article long, mais c’en est un que vous ne pouvez rater !!!) One People’s Public TrustLe jugement des poursuites judiciaires menées par OPPT à la cour a entraîné beaucoup d’agitation. Et à juste titre ! Le potentiel pour le changement positif qu’il a généré est d’une IMPORTANCE CAPITALE ! Mais avant d’en arriver aux conséquences, j’aimerais vous présenter « les faits » et « comment cela s’est passé ». La multinationale Gouvernementale sous contrôle et les principaux médias sous contrôle, refusent d’annoncer leur propre disparition – pour une raison évidente. Ainsi, en tant que citoyens planétaires informés, je crois que notre rôle est de comprendre ce qui est arrivé, de comprendre comment, afin d’informer les autres … et finalement pour initier le mécanisme de changement mondial que nous attendons tous.Mais tout d’abord, un tour d’horizon de la réalité.Avant de poursuivre, permettez-moi de formuler quelques faits marquants.1) Les Gouvernements étaient des multinationales. Le phénomène de la multinationale Gouvernementale n’est pas seulement démontré par le fait que les «  Gouvernements » se comportent comme des Bénéficiaires (non comme des Administrateurs) du Gouvernement supposé en place, mais de nombreux documents, apportant la preuve, le démontrent aussi ! Les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, Le Royaume Uni, la France, l’Italie, le Japon, l’Afrique du Sud… et la liste est longue… sont tous des multinationales basées aux Etats-Unis, et enregistrées en tant que telles auprès de la Commission des Opérations de Bourse des Etats-Unis… (S.E.C) et agissent de la sorte à nos dépens. « Ce Système » est oligarchique par nature, dans la mesure où il est destiné seulement à offrir le profit « à quelques-uns », alors que nous autres travaillons pour l’alimenter. 2) Les individus étaient des entreprises privées : A la naissance, un acte de naissance est signé par vos parents, qui est utilisé ensuite par la Multinationale Gouvernementale pour alimenter un Trust en votre nom. Ce Trust permet de cautionner votre fond de garantie, et « un compte en fond de garantie » est créé et financé sous votre propre nom. Vous êtes le bénéficiaire de ce Trust… mais personne ne vous signifie qu’il existe. Si vous ne faites pas un acte testamentaire à l’âge de 7 ans, la Multinationale Gouvernementale vous considère comme décédé – selon la loi maritime – et vous êtes officiellement considéré « comme disparu en mer » par le système. Sérieusement. C’est alors que la  Multinationale Gouvernementale assure ensuite le contrôle financier de vos avoirs, en toute connaissance de cause. Elle sait que la plupart d’entre nous vivons de fait au-delà de l’âge de 7 ans, et continue à nous considérer comme des esclaves vivants. Les fonds de garanties générés par la monétisation de votre vie – vous utilisant comme cautionnement – vous sont prêtés lorsque vous avez recours aux prêts bancaires, prêts immobiliers, etc. Vous êtes alors forcé de travailler pour rembourser ces prêts en plus des intérêts – au système sur votre fond de garantie. Légalement, vous n’avez aucun droit sur ce fond, parce que vous êtes considéré comme « décédé » à l’âge de 7 ans. Vous perdez. 3) Les grands médias sont l’instrument dont se servent les Multinationales Gouvernementales pour mener la propagande directement chez vous. Ils sont utilisés pour manipuler les perceptions du public sur les actions et inactions de la Multinationale Gouvernementale, dans le but de renforcer les normes sociales, de les délimiter, de dicter des comportements sociaux et vous vendre des futilités en créant un « besoin  » et un produit qui le satisfait. Ceci n’est pas limité aux seuls grands médias. La psychologie du « vieux » paradigme est également renforcée par les institutions telles que l’éducation nationale et la religion.Les multinationales, les gouvernements et les grands groupes médiatiques racontent tous les mêmes mensonges. Ils font tous partie de la même bête. 4) En conséquence, la structure du monde économique était un mécanisme d’esclavage de masse. L’esclavage est un système dans lequel les gens sont traités comme une propriété, et forcés de travailler. Les esclaves sont détenus contre leur gré, depuis le temps de leur capture, l’achat ou la naissance, et privés de leur droit de partir, ou de refuser de travailler. Est-ce que cela vous rappelle quelque chose ? Vous êtes né dans « le système » sans que l’on vous dise comment il fonctionne. Vous avez été élevé et l’on vous a appris à contribuer au système. Vous devez travailler des heures exhaustives dans le système, et vous devez payer des taxes au système privé. Vous devez adhérer aux règles du système – qui relèvent pour la plupart de la propriété et de la possession – sinon vous serez puni par le système. L’architecture du système délivre délibérément l’abondance à une minorité « triée sur le volet », et de nombreux autres auront faim. Mais si vous n’aimez pas ça, vous ne pouvez pas quitter le système. Le système « possède » tout, tout le monde et partout. Jusqu’à maintenant, vous n’aviez qu’une option : coopérer. C’est comme vivre dans un casino sans porte de sortie, et la maison mère gagne toujours. "


                                  • lloreen 19 décembre 2014 23:20

                                    Extrait

                                    "

                                    Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ?

                                    Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle. Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”. Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup. En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient  la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle. De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques. Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes  multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux ! Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ? Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les «  Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir. La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT. N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète.(Je décrirai plus tard en détail les mécanismes mis en place par l’OPPT pour remplacer les fonctions de gouvernance). CCU : La bible du commerce Le C.C.U est la “bible” du commerce ; il décrit précisément la manière selon laquelle le commerce international est régi. En fait, l’ensemble du système commercial gravite autour du C.C.U. Si le prêt immobilier de votre logement est saisi, via une hypothèque, ou que vous êtes dépossédé de votre voiture, la banque utilise le mécanisme parallèle du C.C.U pour agir. Mais la législation du C.C.U. n’est pas enseignée dans les facultés de droit. Elle reste le domaine des grandes entreprises privées et de leurs dirigeants, qui forment leurs employés en contentieux du C.C.U. – gardant ainsi la connaissance de cet instrument « en interne ». Mais un des administrateurs d’OPPT a été amené professionnellement à utiliser la législation du C.C.U durant un certain temps, et comprend en profondeur comment les « pouvoirs du passé » manipulaient le C.C.U pour contrôler le système financier américain au plus haut niveau. Experte en C.C.U, mère et fondatrice de l’OPPT, Heather-Ann Tucci-Jarraf a utilisé la saisie de sa propre maison comme cas d’école. Elle a attaqué la procédure de saisie immobilière à travers le mécanisme C.C.U et, ce faisant, a découvert – pour employer des termes simples – que la justice américaine est toujours en faveur des multinationales. Ce qui n’est pas étonnant, vu que 99% des lois se rapportent à la propriété privée… ou au commerce. En avançant prudemment, l’OPPT arriva à la conclusion que les entreprises privées opérant sous le couvert des gouvernements souverains et des systèmes financiers se rendaient coupables de trahison envers les habitants de cette planète en l’absence de toute information connue, volonté et consentement express de leur part. Le rapport final de cette investigation se trouve ici . Et en l’espèce, … pour saisir le « système », les administrateurs du Trust OPPT ont tendu un piège en utilisant la structure légale qui leur était fournie PAR le « système » lui-même.Comment les administrateurs OPPT sont-ils arrivés à la saisie ? L’OPPT est géré par des administrateurs Caleb Skinner, Hollis Randall Hillner et Heather Ann Tucci-Jarraf. L’OPPT a été créé lorsque les administrateurs se sont associés – et ce faisant ont renoué – avec le Trust intégré dans les termes de la Constitution originale des Etats-Unis de 1776, laquelle constitution, fut abandonnée lorsque le gouvernement des Etats-Unis fut transformé en Multinationale Gouvernementale en 1933. L’OPPT a ensuite associé chaque individu de la planète à cette structure de Trust en tant que bénéficiaires de ses titres et propriétés, et l’a désigné « le Peuple Unique, Créé par le Créateur ». Ce faisant, les administrateurs créaient un Trust, dans le cadre légal qui a des droits supérieurs à quelconque partie – le Trust entre le Créateur et les « Êtres existants » de la Terre. Les « Êtres existants » sur Terre sont les bénéficiaires du Créateur en tant que garants des manifestations du Créateur sur Terre. Juridiquement parlant, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du One People’s Public Trust … exceptée celle émise par le Créateur lui-même. Les ressources de notre planète – spécifiées dans les actes du C.C.U. comme étant l’or et l’argent mondial – ne peuvent de ce fait être détenues, vendues contre rémunération, comptées sous forme de ‘salaire’ pour nous rendre esclaves, ou être épargnées afin de créer de la pauvreté ou déposséder. Sous l’OPPT, nous sommes tous actionnaires de titres. Les ressources de notre planète nous appartiennent dorénavant à chacun à parts égales. C’est notre droit de naissance. Maintenant c’est la loi.Entre 2011 et 2012, les administrateurs ont déposé une série d’investigations complexes au C.C.U. au nom de ses bénéficiaires. Les détails de ces investigations de l’OPPT au C.C.U. peuvent être consultés sur leur site : http://peoplesstrust1776.org/. Attention : c’est une lecture juridique dense destinée à un enregistrement et une divulgation légale officielle. Ce n’est pas destiné à la communication de poursuites de l’OPPT contre des tiers ou leurs conséquences sur le public. Cependant les administrateurs travaillent directement avec la collectivité de ‘médias alternatifs’ pour être sûrs que le public reçoive une information précise, claire et adéquate. Pour résumer ces documents :En l’espèce, les grandes entreprises multinationales, les gouvernements et les banques ne font qu’un, « Une Commission d’enquête et une instruction » ont été déposées à l’encontre « du débiteur », une entité juridique créée via le mécanisme C.C.U. régit par le Code d’Enregistrement des sociétés. Le dépôt de plainte stipule que le débiteur a « en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement commis des actes de trahison  » en « possédant, faisant fonctionner, aidant et encourageant des systèmes monétaires privés » et « en faisant fonctionner des systèmes d’esclavage envers … des citoyens sans les informer, contre leur volonté et leur consentement ». Les dossiers de procédures de C.C.U. sont des données publiques, et suivent les mécanismes de procédures juridiques classiques. Si une entité légale fait l’objet d’une plainte, la personne morale (dans ce cas le «  débiteur ») a le droit de la contester. Si celle-ci n’est pas en mesure d’en apporter la preuve contradictoire ou, n’est pas reçue dans un délai imparti, il en résulte un jugement par défaut, suivi par l’application du verdict. La conséquence est, la cessation immédiate d’activité de cette entité légale, dans le cas présent, au motif qu’elle a été incapable d’apporter la preuve contraire des charges de trahison démontrées par l’OPPT. Le plus important ici, est que le jugement en culpabilité selon le C.C .U. a valeur légale immédiate s’il n’est pas démontré le contraire. Et dans ce cas, les administrateurs de l’OPPT se sont assurés qu’ils créaient une situation juridique dans laquelle les individus et toute entité légale dénommée le « débiteur » n’avaient aucune capacité de démontrer le contraire. Comment ont-ils réussi ? Toutes les charges déclarées d’esclavage et de fraudes sont vraies. Bien sûr, aucune preuve tangible de leur innocence n’a été démontrée.Le « débiteur » est de ce fait coupable de trahison.En dédommagement, les grandes entreprises sont saisies de leurs avoirs usurpés et confisqués,La richesse de notre planète est réaffectée au Trust l’OPPT. Toute dette des multinationales est effacée,Le « système » est définitivement clos. Les archives publiques le prouvent,Les dépôts et déclarations enregistrés au C.C.U. font office de Loi Internationale Selon les clauses même du système, celui-ci n’existe plus. Nous sommes libres !! Cliquer ici pour lire le communiqué de presse de l’OPPT du 4 février 2013."


                                    • lloreen 19 décembre 2014 23:30

                                      L’ information cruciale est que les gouvernements sont devenus des sociétés.

                                      Ce qui explique absolument la situation catastrophique dans laquelle se trouvent plongés les territoires sur lesquels ces sociétés ont mis le grappin par l’ intermédiaire d’ individus totalement illégitimes spoliant les biens des nations et des populations.

                                      Ces personnes illégitimes concluent des contrats viciés dès le départ dans leur forme et sur le fond, ce qui rend d’ ailleurs tous ces contrats nuls et non avenus.

                                      On a vu dans l’ affaire de l’ avocat de Dieudonné la façon totalement illégale par laquelle ces escrocs et ces usurpateurs procèdent.

                                      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/maitre-francois-danglehant-contre-48074

                                      On peut donc dire que la république française ne tolère pas plus la vérité que l’ Estonie...

                                      République française, soit dit en passant, qui est une entreprise gouvernementale enregistrée...
                                      La preuve en lien.

                                       

                                      UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                                      Non-registered name or business unit
                                      LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                                      CountryFrance WCountry code241
                                      Post office box number

                                      Post office box town

                                      Telephone number

                                      Fax number

                                      Name primary executive
                                      WActivity (SIC)9199
                                      More options :

                                      • oj 21 décembre 2014 15:58

                                        La presse est muselée ?

                                        Pourtant, les millions de jeunes ne la lise guere, ils vont sur internet ;
                                        ils peuvent donc trouver toutes les sources d’infos possible.

                                        Je crois qu’ils sont plus attirés par les potins de copains et dernieres nouveautés de téléphones, tablettes et baskets ainsi que polos de marque...


                                        • ahtupic ahtupic 21 décembre 2014 19:56

                                          Sur ce fil, on ne voit guère les européistes se croyant de gauche. Seraient-ils un peu génés ? Sûr.


                                          • 65beve 21 décembre 2014 22:41

                                            Bonsoir l’auteur.

                                            Comme tous les anciens pays du pacte de Varsovie, l’Estonie déteste cordialement les Russes et leurs dirigeants. 
                                            Donc, un journaliste qui va à l’encontre de la pensée dominante estonienne doit s’attendre à de sérieux ennuis.
                                            Cdlt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès