Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Europe est-elle schizophrène ?

L’Europe est-elle schizophrène ?

Récemment l’Europe s’est choisi 28 commissaires européens, et, le lundi 13 octobre sur l’antenne de France Culture, dans l’émission « les matins » Sven Giegold, député vert allemand et européen, posait, par animateur interposé, à l’ex commissaire européen Michel Barnier, la question qui fâche.

Avec une certaine ironie il déclarait : « drôle de commission européenne que l’on nous présente là : le commissaire européen à l’énergie, l’espagnol Miguel Arias Canete, a des intérêts dans le monde pétrolier, celui aux finances, Pierre Moscovici n’a pas mis de l’ordre dans les comptes de son pays quand il était ministre de l’économie, celui chargé du numérique, Günther Oettinger, a déclaré qu’il demanderait à son fils ce qu’est internet, celui à l’immigration, le grec Dimitris Avramopoulos vient d’un pays ou le bilan en la matière est peu flatteur, et le commissaire chargé des problèmes financiers, le britannique Jonathan Hill est un ancien lobbyiste des banques qui a dit haut et fort ne pas croire en l’Europe ». lien

Inutile de s’attarder sur la réponse de Michel Barnier, qui fut exemplaire en matière de langue de bois, mais n’est-il pas en effet du domaine de la schizophrénie de nommer à des postes si importants, des élus qui n’ont pas tous, jusque là, fais preuve de compétences dans les domaines qui leur ont été confiés ?

En tout cas, ces désignations ont ému quelques politiques, dont la députée libérale Sylvie Goulard, qui demandait, au sujet de Moscovici, des « éclaircissements sur sa crédibilité pour la mise en œuvre du pacte de stabilité  »…

Pour certains, ces nominations ont été l’objet d’un chantage sur l’air de « si vous acceptez Canete, ce sera ok pour Moscovici ».

Canete, interrogé par la commission, sur le risque de conflit d’intérêt possible, à éludé habilement la question, et finalement, on le sait, a était nommé au poste du climat et de l’énergie, alors qu’il fut élu président du conseil d’administration d’entreprises pétrolières.

Moscovici, à qui la député libérale néerlandaise Sophie In’t Veld lançait : « comment être certains que vous serez le braconnier devenu garde chasse ? » l’intéressé à répondu, droit dans ses bottes : « je suis là pour faire respecter les règles, pas pour les modifier…pas pour défendre je ne sais quelle dérogation » (lien) et il a eu la place convoitée…lien

Mais peut-on prolonger la réflexion acide de Sven Giegold en ce qui concerne les autres commissaires européens ?

Le président est finalement le luxembourgeois Jean-Claude Juncker alors qu’il avait été largement contesté par la Grande Bretagne, la Hongrie, la Suède, le Danemark, les Pays Bas, et la chancelière allemande. lien

Passons rapidement sur les 5 commissaires déjà épinglés par Sven Giegold, et par d’autres, pour nous intéresser aux 23 autres.

Le Lituanien Vytenis Andriukaitis, médecin de formation, est chargé de la santé et de la sécurité alimentaire et si le lien est évident entre la médecine et la santé, quid de ses capacités à traiter la sécurité alimentaire ?

L’Estonien Andrus Ansip, chargé du marché unique numérique, devra s’attacher a faire respecter les normes européennes aux géants de l’informatique, comme Google, par exemple, mais quand on sait qu’il a fait des études de chimie organique, puis plus tard d’agronomie, on est en droit de poser la question de ses compétences au poste où il a été nommé. lien

La Polonaise Elzbieta Benkowska, vice premier ministre dans son pays, hérite du marché intérieur, de l’industrie, de l’entreprenariat et des PME ainsi que des infrastructures dont on sait que nombreuses sont classées GPI (grands projets inutiles) dont le projet ferroviaire Lyon Turin fait partie, et si les lobbyistes de celui-ci ont tenté de l’inclure dans un tracé qui irait un jour de Lisbonne à Kiev, on peut lucidement s’interroger sur les capacités de l’élue à ce poste.

Elle est impliquée dans le scandale des écoutes qui avait ébranlé le gouvernement Tusk, en raison de ses conversations avec l’un des responsables des services secrets polonais. lien

La Slovène Alenka Bratusek, premier ministre dans son pays, mais aussi ministre de la santé, s’occupera de l’énergie et on essaye en vain de voir quels liens subtils existent entre la santé et l’énergie…nucléaire et cancer, par exemple ?

La Roumaine Corina Cretu, fut journaliste et est chargée de la politique régionale, et eut des liens connus dans le passé avec le KGB…et à la particularité d’avoir étalé, par email interposés, son amour pour un certain Colin Powell, l’ex-secrétaire d’Etat américain de G.W Bush, lequel confirme l’avoir rencontré, sans toutefois admettre une possible liaison. lien

Le Letton Valdis Dombrovskis hérite de la gestion de l’Euro et du dialogue social, après avoir du démissionner de son poste de premier ministre après l’effondrement d’un super marché à Riga qui a provoqué la mort de plus 54 personnes et dont il avait assumé la responsabilité. lien

La Bulgare et économiste Kristalina Georgieva, après avoir été commissaire à l’aide humanitaire, s’occupera du Budget et des ressources humaines. lien

L’Autrichien Johannes Hahn, muni d’un doctorat de philosophie, hérite de la politique européenne de voisinage et des négociations d’élargissement, et devra particulièrement s’occuper de la crise ukrainienne.

C’est l’un des rares défenseurs d’une croissance économique soutenue et durable, mais aura-t-il les moyens de ses ambitions ? lien

L’Irlandais Phil Hogan est chargé de l’agriculture et du développement rural, mais dans son pays, les taxes sur l’eau et la propriété immobilière ne l’ont pas rendu très populaire, et il est possible que cet homme qui a empêché le relogement d’une famille de Rom dans sa circonscription n'améliore pas beaucoup son image de marque. lien

Il doit aussi travailler sur l’épineux dossier TAFTA, et veiller à la contribution de l’agriculture à la lutte contre le changement climatique.

La juriste Tchèque Vera Jourova, est chargée de la justice, des consommateurs, et de l’égalité des genres, et devra débloquer les négociations sur la directive anti-discrimination. lien

Le Finlandais Jyrki Katainen s’occupera de l’emploi, de la croissance, des investissements, et de la compétitivité, et sera chargé de gérer les 300 milliards d’euros que l’Europe compte investir pour permettre la relance économique, mais le gâchis financier que représente dans son pays, l’EPR d’AREVA, qui a déjà couté 3 fois plus que prévu, atteignant les 9 milliards d’euros, ne semble pas avoir affaibli sa soif d’investissements ? lien

La Suédoise Cecilia Malmström hérite du commerce, et s’occupera entre autres du très controversé TAFTA qu’elle soutient obstinément. lien

Le Croate Neven Mimica, ancien communiste,  s’attaquera à la coopération internationale et au développement.

Le Portugais Carlos Moedas, est chargé de la recherche, de la science et de l’innovation, et même s’il était aussi ingénieur issu de l’école des Ponts et Chaussée française, il est surtout connu pour ses compétences en économie.

L’Italienne Federica Mogherini devient la haute représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, alors que son attachement à la politique menée par Poutine n’est un secret pour personne.

Le Hongrois Tibor Navracsocs hérite de l’éducation, de la culture, et de la citoyenneté, alors qu’il a été très critiqué pour avoir réformé la justice hongroise, réduisant aussi les compétences de la Cour Constitutionnelle.

Le Slovaque Maros Sefcovic est chargé des transports et de l’espace alors que ses compétences, si l’on veut bien considérer ses diplômes, sont le droit et l’économie.

Le Chypriote Christos Stylianides s’occupera de l’aide humanitaire et de la gestion des crises, et l’ex chirurgien dentiste qu’il était pourrait bien s’y casser les dents.

La Belge Marianne Thyssen s’attaquera à l’emploi, aux affaires sociales, à la compétence et à la mobilité du travail, alors qu’elle est plutôt spécialisée dans la fiscalité et la protection des consommateurs…

Le Néerlandais et ex diplomate Frans Timmermans, numéro 2 de ce groupe, veillera à une meilleure règlementation, aux relations inter-institutionnelles, à l’état de droit, et à la charte des droits fondamentaux,

Le Maltais Karmenu Vella hérite de l’environnement, des affaires maritimes et de la pêche, mais l’actionnaire de nombreuses sociétés, notamment dans le domaine du voyage, et du jeu, qu’il est, semble assez éloigné des questions sensibles de l’environnement.

Fermant la marche, la Danoise Margrethe Vestager hérite du domaine de la concurrence, et en bonne libérale qu’elle est, cette ex ministre des affaires économiques et de l’intérieur au Danemark, après avoir été ministre de l’éducation, devra entre autre traquer l’évasion fiscale…surprenant parcours…

Etrange assemblée donc, où l’on voit la carpe fréquenter le lapin, et les loups entrer peut-être dans la bergerie, ce qui ne sera pas de nature à rassurer les français, et quelques autres, qui, on s’en souvient, avaient largement rejeté le traité européen de Lisbonne. lien

Comme dit mon vieil ami africain, emboitant le pas de Jodorowsky : « un oiseau né en cage pense que voler est une maladie ».

L’image illustrant l’article vient de « observatoiredeleurope.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

La jolie vie des parlementeurs

Européennes, le syndrome de Lisbonne

Les cocus de la démocratie

Le caillou dans la chaussure

Cette Europe de tous nos malheurs

Le diable s’habille en Tafta


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 14 octobre 2014 10:15

    «  ...des postes si importants, des élus qui n’ont pas tous, jusque là, fais preuve de compétences dans les domaines qui leur ont été confiés  ? »


    La France en mettant Taubira à la justice, et Vallaud-Belkacem à l’Education nationale, a montré qu’en ces matières tout est possible.

    • francesca2 francesca2 14 octobre 2014 11:15

      C’est à dire que...ce qu’on pouvait mettre au profit de Taubira avant sa nomination au poste de, excusez du peu, Garde des Sceaux, c’est une loi moisie...une loi mémorielle mais à demi amnésique, n’est-ce pas, ah, et le fait d’avoir fait perdre l’élection présidentielle au seul socialiste capable après Mitterand...quand à Najat Vallaud Belkacem, bien, on attend encore.


    • César Castique César Castique 14 octobre 2014 11:19

      « Bien vu caustique, pour savoir qui est compétent de qui ne l’est pas du premier coup d’œil... »



      « ..il suffit de considérer le CV* et les références des intéressé(e)s. 


      C’est ce que font le Giegold, député vert allemand, que cite Cabanel, et Cabanel lui-même, pour les néo-commissaires européens. Pour ne part, je ne tire aucune conclusion du fait qu’ils soient tous de race blanche.


       »Cela dit, il en manque une, une marocaine à la ville."


      Oui, mais une secrétaire d’Etat, pas une ministresse. Et à la ville, on ne peut pas faire autant de dégâts que dans les ministères précités.


      * Curriculum vitae.

    • César Castique César Castique 14 octobre 2014 11:50

      « .. il confirme sans hésiter une fraction de seconde qu’elle est tout autant incompétente que les deux premières... »


      Amusant smiley


      J’avais vérifié* et constaté qu’elle avait fait son stage de fin d’études, auprès de Bartolone, à la délégation interministérielle à la ville, avant d’être adjointe au maire de Paris chargée de la protection de l’enfance et de la prévention spécialisée, puis chargée de la sécurité et de la prévention.


      * Il y a du marin prudent chez Castique : il ne s’embarque jamais sans biscuits. 

    • francesca2 francesca2 14 octobre 2014 12:24

      Excusez-moi, on dirait que j’ai été élevée par des loups....Bonjour Constant.


    • francesca2 francesca2 14 octobre 2014 14:37

      Joli ! +1 !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 octobre 2014 02:06

       Il est évident que l’on ne tente meme plus de faire croire que cette equipe de petits magouilleurs puisse avoir droit de parole. Ils vont toucher des salaires, anonner ce qu’on leur dira et continuer de servir de masques a des décideurs anonymes qui poursuivent les objectifs du pouvoir financier. Vous remarquerez qu’on ne parle meme plus de démocratie.... Ce n’est meme plus necessaire... et ca fait un mensonge de moins....


      Le Systeme est inexpugnable. La revolution ne peut commencer qu’en vous.



      Pierre JC Allard

    • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2014 06:58

      Pierre JC

      merci de ta lucidité.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 octobre 2014 11:02

      C’est pas grave tout ça !

      L’important, c’est que les milliers de lobbies qui grenouillent à Bruxelles (2e concentration de lobbies au monde après Washington) soient là pour leurs filer les textes à faire adopter.
       « Répertoire partiel des lobbies à Bruxelles » Eux savent ce qui est bon pour les peuples, pardon, bon pour eux.


      L’important, c’est aussi que les Commissaires, véritable pouvoir de l’ UE, ne soient élus par personne. Normal. C’est ce que l’un de créateurs de ce machin européen, ( Padoa Schiosa, copain de Delors) , définissait comme « du despotisme éclairé ».
      C’est bien, non ? le despotisme éclairé par Monsanto et Goldman Sachs ?!

      L’important aussi, c’est que ces décideurs qui parlent au nom de la France, qui ne peut plus défendre ses intérêts, par exemple dans les négociations TAFTA, ou à l’ OMC, finissent de ravager l’agriculture et l’industrie française. Un agriculteur se suicide tous les 2 jours, et l’industrie française sera bientôt dans les musées, mais quelle importance !

      L’important enfin, c’est que les européistes, de Gauche et de Droite, eux aussi de plus en plus schizophrènes, continuent à critiquer l’ UE sans jamais vouloir en sortir.

      A moins que ce château de cartes ne s’effondre par la sortie de l’euro par l’ Allemagne ?
      « L’Allemagne pourrait sortir de l’euro » ... Souvent bien informé, Jacques Attali parle aussi de la sortie possible de l’Allemagne de la zone euro.

      Les européistes n’auront plus qu’à aller, comme Nadine Morano, ce puits de sciences et de culture, porter des fleurs sur la tombe de Robert Schuman...

      • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 13:12

        fifi

        nous devrions commencer par changer de république, ce qui écarterait un certain nombre de prétendants à l’élection.
        avec une constitution qui ne permettrait pas à un mis en examen de prétendre à un poste
        avec la fin des privilèges
        avec des salaires symboliques qui écarteront les carriéristes de la politique, 
        et des tas d’autres mesures, aptes à faire vivre une réelle démocratie, et non pas la pantalonnade à laquelle nous assistons


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 octobre 2014 21:23

        olivier,
        Si vous voulez en finir avec la politique à vie, l’UPR a des propositions à vous faire.
        Mais une fois sortis de l’ UE.


        Dans une construction européenne :
        * colonie de l’ Empire américain
        * faite sur mesure pour la finance et les multinationales
        * où l’avis des citoyens compte pour peanuts
        * où les gouvernements ne sont là que pour appliquer des politiques européennes libérales
        * où ils ont interdiction de faire des politiques intérieures nationales
        * où le budget est sous tutelle
        * la monnaie hors de contrôle
        * 80% des lois d’origine européenne
        * les frontières ouvertes aux capitaux et aux marchandises
        * avec des non élus incompétents qui prennent des décisions sous la pression des lobbies...
        Que faire ?

        Il n’y a plus d’ Etat français, c’était le but de l’ UE : transférer les compétences régaliennes à Bruxelles.
        Que voulez vous faire dans le sens de l’intérêt général quand vous n’avez plus la main ?

        Une Constitution règle les relations entre l’ Etat et les citoyens, mais quand il n’y a plus d’Etat, ça sert à quoi, une nouvelle Constitution ou une nouvelle République ? A gérer une coquille vide ? 
        A surveiller les photocopieurs ?

        Quelle marge de manoeuvre reste-t-il aux gouvernements sur les questions majeures ?
        Aucune, sinon sur les questions sociétales.
        C’est avec ça que vous allez remettre en route l’économie ?
        Quand on n’a plus les leviers que donnent les droits régaliens, on ne fait plus rien, on subit.

        Si vous voulez faire une politique en faveur de la France et des Français, avoir un programme de politique intérieure nationale, une politique écologique, démocratique, il faut sortir d’abord de ce bousin européen, et retrouver les leviers et les pouvoirs de décisions.
        Cela s’appelle un pays souverain.

      • olivier cabanel olivier cabanel 15 octobre 2014 08:17

        Fifi

        je connais le programme de votre poulain, et s’il faut avouer qu’il y a des avancées, ce ne sont pour moi que des emplâtres sur une jambe de bois.
        c’est la démocratie qu’il faut faire vivre, et notre constitution ne le permet pas,
        elle permet aux citoyens d’avoir l’illusion d’avoir choisi le meilleur candidat, mais comme chacun sait, une fois celui ci élu, rien ne l’empêche de n’en faire qu’a sa tête, sarközi puis hollande ont parfaitement illustré cette triste réalité.
        cette nouvelle constitution devrait donc avoir quelques points essentiels et incontournables :
        d’abord, l’élu n’est là que pour appliquer le programme qui l’a fait choisir, et s’il ne le fait pas, il est remplacé par un autre, se disant capable de le faire.
        les privilèges de tous ces élus, et grands administrateurs du pays doivent être supprimés, ou revus drastiquement à la baisse : 
        salaires symboliques (ce qui évitera de nous retrouvés gouvernés par des professionnels de la politique), 
        frais remboursés sur présentation de justificatifs, suppression des frais de représentations, et autres enveloppes données aux députés, conseillers généraux, sénateurs.
        conseil de sage jugeant les capacités des candidats à diriger un pays, une région, un département... 
        débats publics opposants les candidats déclarés, gérés par une personnalité indépendante, assistée d’experts, validant ou pas, les affirmations des candidats.
        etc etc
        il s’agit donc de mettre en place une nouvelle république, 6eme du nom, qui mettrait aux postes de dirigeants des hommes désintéressés, des sages, et non pas des hommes puissants, des nantis, des énarques.
        voila...
         smiley

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 octobre 2014 02:13

        @ Olivier


        Toute la structure politique democratique a fait la preuve de son ineptie. Qui controle la fric et lles medias controle les simagrées électorales. Je ne pense plus que notre civilisation puisse etre sauvée.

        Pierre JC



      • Passante Passante 14 octobre 2014 13:29

        intéressante petite coupe anatomique de la mafia Olivier,

        car la schizo se joue bien en amont  des personnes, notez bien :
        l’Euro avec  le dialogue social, déjà là c’est déchirant,
        mais y’a presque pire : consommateurs et  égalité des genres, là c’est grand...

        • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 17:30

          Passante

          oui, ces nominations sont un bouquet de contradictions...
          pas étonnant des lors que nous allions dans le mur, que ce soit avec la France, dont nous avons confiés les rennes a des énarques instruits, mais idiots...ou avec l’Europe, dont on voit clairement les incohérences...
          merci de ton commentaire

        • Doume65 14 octobre 2014 13:42

          « avec une constitution qui ne permettrait pas à un mis en examen de prétendre à un poste »

          C’est le meilleur moyen d’écarter les meilleures personnes : Tous les compétents se verraient vite mis en examen sur dénonciation calomnieuse, et bien que blanchis, il s n’auraient pas droit à la vie politique...

          Déclarer les mis en examen coupables, ça a quelque chose de... comment dire... dicatatorial, non ?


          • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 17:33

            doume

            oui, j’ai effectivement dérapé !
            j’aurais du dire « condamnés par la justice », (et non pas mis en examen) et la, ça fait quand même du monde, 
            comme disait balkany, si on empêchait les repris de justices de se faire élire, il n’y aurait plus grand monde au pouvoir dans ce pays...(je n’ai pas la phrase exacte, mais le sens est bien celui-la)
             smiley

          • Béthune Béthune 14 octobre 2014 14:08

            Les riches ne sont inoffensifs que là où ils sont exposés au dédain d’une aristocratie.


            • Béthune Béthune 14 octobre 2014 14:24

              Une autre pensée de l’inimitable NicolásGómez Dávila :
              Nous ne blâmons pas le capitalisme parce qu’il fomente l’inégalité, mais pour favoriser l’ascension de types humains inférieurs.
              La traduction française est de Philippe Billé, je crois.
              http://nicolasgomezdavila.over-blog.com/article-15154739.html


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 16 octobre 2014 02:21

                @ Bethune


                Tant qu’il restera des gens pour citer NGD ca vaudra la peine de venir faire un tour sur ce site. Mais je me demande combien ils seront à cliquer sur ce lien....

                PJCA



              • olivier cabanel olivier cabanel 16 octobre 2014 06:56

                Bethune

                merci de m’avoir fait découvrir ce Davila...
                je propose aux lecteurs l’une de ses pensées : « Ne pas sentir la putréfaction du monde moderne est un indice de contamination ».

              • JL JL 16 octobre 2014 07:55

                Bonjour Béthune,

                 ? Est-ce que cette traduction ne serait ps meilleure : ’’Nous ne blâmons pas le capitalisme parce qu’il fomente l’inégalité, mais pour ce qu’il favorise l’ascension de types humains inférieurs.’’

                De fait, tout comme la mauvaise monnaie chasse la bonne, dans un monde où la valeur suprême est l’argent le vice est roi.


              • JL JL 16 octobre 2014 08:14

                Je suis allé consulter la page de NGD citée en lien et j’ai trouvé ça :

                ’’La féodalité a été fondée sur des sentiments nobles : loyauté, protection, service. Les autres systèmes politiques se fondent sur des sentiments méprisables : égoïsme, convoitise, jalousie, lâcheté.’’

                Il se dit beaucoup que l’ultralibéralisme nous ramène au Moyen-âge et aux féodalités. Cette néo-féodalité sera-t-elle fondée par des types humains inférieurs ?


              • JL JL 24 novembre 2014 08:07

                Je pense qu’il faudrait dire : Nous ne blâmons pas le capitalisme parce qu’il fomente l’inégalité, mais pour favoriser l’ascension des individus les plus exécrables.

                Ceci dit, à l’époque, les inégalités n’étaient pas encore la calamité qu’elles sont devenues.


              • christophe nicolas christophe nicolas 14 octobre 2014 14:32

                Oui l’Europe était un machin pour être plus fort pour défendre ses intérêts, notamment énergétique. A mon avis tout cela est caduque. 

                Si vous avez lu le rapport scientifique sur le fonctionnement de l’E-cat d’Andréa Rossi, vous savez qu’il conclut à un COP de 3,5 et des réactions nucléaires basse énergie. C’est une révolution scientifique et technologique qui devrait mettre au placard le nucléaire chaud.

                Je dois ajouter des précisions sur cette machine de 450 g qui fournit 2 kW et ne reçoit que 450 W. En gros, la facture de chauffage est diminuée par 4,5. Les chaufferies de HLM devrait apprécier une telle technologie et Andréa Rossi méritera le Nobel de l’ingéniosité, de la pugnacité et sans doute de la paix.

                Comme l’appareil fonctionne à 1200°C, le Nickel a perdu son ferromagnétisme, il est devenu paramagnétique. Alors comment les fusions peuvent-elles se produire ? 

                A une telle température, les atomes de la matière se comportent comme des dipôles. En gros, le noyau oscille par rapport au nuage électronique créant un champ électrostatique, champ qui a été observé lors des essais de compatibilité électromagnétique. Le dipôle se comporte comme une petite antenne ( cf diapo 7 et 22

                La résistance en solénoïde de l’E-cat crée toujours un champ magnétique certainement renforcé par un gaz ionisé donc le dipôle a tendance à s’orienter, oscillations perpendiculaires au champ magnétique. Un solénoïde crée également un champ électrostatique mais il s’annule car en opposition de phase d’un coté du solénoïde par rapport à l’autre. En chauffant avec des longueurs d’onde petites par rapport aux dimensions du solénoïde, dans la gamme des infrarouges, on arrive cependant à avoir des endroits en phase. A ces endroits, les atomes sont parfaitement ordonnés à la fois par le champ magnétique et le champ électrostatique, des fusions sont alors possibles dans la direction qui a le moins d’interaction, c’est à dire l’axe des moments magnétiques. Comme le milieu est très agité, toute la matière passe à un moment donné à un endroit où les champs sont en phase et où la fusion se produit. Peut-être y a t-il un effet d’ordonnancement plus général...

                Il n’y a plus le phénomène de réfrigération magnétique par cycle mais il n’est plus nécessaire car la chaleur est directement évacuée par rayonnement ce qui évite les problèmes d’inertie thermique de la convection. On a là un fonctionnement légèrement différent des E-cat précédents.

                Bien entendu, Andréa Rossi garde des secrets industriels, chargement de l’éprouvette en hydrogène par diffusion, catalyseur permettant une ionisation de l’atmosphère gazeuse. De toute façon, je pense qu’il n’a pas de souci à se faire pour la retraite, cela va avoir du succès dans les pays froids.

                C’est une invention impossible, il a quand même fait 4 ans de tôle... il a la foi. Il faut dire que ça met a mal la fameuse nucléosynthèse primordiale de l’univers, rien que ça, ceci dit je ne crois plus au Big-bang... je préfère le homard. Je suis taquin...

                Vous voyez que l’Europe qui finance ITER a un train de retard. Toutes ces constructions énormes flattent l’orgueil et la vérité vient des humbles... Il faudrait convertir le boss du CEA, Bernard Bigot... j’ai peur qu’il soit choqué pourtant, il a le bon cursus, c’est un spécialiste de la catalyse.


                • howahkan howahkan Hotah 14 octobre 2014 15:24

                  A propos de big bang...........je n’ai jamais su, mais depuis un moment je n’achète plus ce moment et l’expansion non plus...ce fut des flashs répétés sur le sujet..

                  cela dit la vision de la vie dite extérieure humaine crée des inventions, rien que de très logique pour un programme qui marche sur la mémoire et l’accumulation de techniques etc etc .mais .quels en sont les vrais buts, je veux dire au delà de se faire du pognon et d’avoir du pouvoir..Le confort ???
                  un sens de bien être ??

                  est ce aussi terre a terre ? bien que + ou - important...

                  est ce tout ? et puis bingo : machine, énergie ,confort et la mort !

                  pour moi meme je sais que non par expérience donc pas par croyance,........mais bon............

                  salutations...


                • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 17:37

                  christophe nicolas

                  information intéressante, dont j’avais vaguement entendu parler, si vous avez plus d’infos ?
                  merci d’avance

                • sls0 sls0 14 octobre 2014 18:32

                  Commentaire très intéressant mais ne serait’il pas un peu hors sujet, j’ai difficile à faire le lien avec les différentes affectations de postes européens.

                  Un COP de 3,5 c’est pas mal, pas loin de certaines clims qui sont à 5. Elles ont un petit avantage c’est d’être réversibles.

                  Il faudrait parler en rendement, le nucléaire c’est 33% en moyenne, Siemens à sorti une turbine à gaz à 60% et centrales hydrauliques 82% c’est des exemples de rendements.
                  Pour faire de la chaleur avec de l’électricité on parle de COP, pour l’inverse Carnot intervient le rendement c’est : 1-(T° froide/T°chaude), avec une source froide qui n’atteindra jamais le 0°kelvin les 100% on ne les atteindra jamais. C’est du coté quantique que l’on risque de trouver.

                  La seule énergie facile à faire sans perte c’est la chaleur, elle n’est pas inintéressante. Pour les autres énergies c’est autre chose, on essaie d’approcher les 100%, il y a toujours un peu d’inversibilité qui fait chier, ça fait de la chaleur c’est pas perdu.

                  Avant qu’Andréa Rossi ait son prix Nobel, il faudrait que ça dépasse le COP d’une bonne clim et qu’il dépose ses brevets, le secret industriel n’a qu’un temps. Pour le chauffage OK quoi qu’il faille toujours une production d’électricité en amont, mais comme énergie du futur j’aimerai un peu plus de détails.

                  Si on arrive à avoir plus d’un kw d’énergie autre que calorifique avec moins de un kw énergies confondues, j’applaudis des deux mains.

                  Je ne pensais pas voir la preuve de l’existence du boson de Higgs de mon vivant et voilà que le CERN le prouve c’est bien la preuve qu’il ne faut jamais désespérer.
                   
                  Coté mécanique quantique je comprend c’est déjà pas mal, mais les différentes théories sur le pré bing-bang je décroche par paresse, l’investissement pour une curiosité personnelle est trop important, on peut avoir d’autres priorités.
                  Le big-bang me va assez bien quand même, pour comprendre et conceptualiser le bing-bang j’ai dû m’investir il faudrait de sérieux éléments pour remettre en cause comme je l’ai indiqué plus haut je suis assez paresseux.

                  Nota : sur d’autres sources j’ai un COP = 816/322 = 2,6 ± 0,5


                • Cassiopée R 14 octobre 2014 16:14

                  L’Union Européenne est soumis au diktat des lobbys et le restera, ce sont des idées de plus en plus ultra-libérals qui sont mise en avant, comment se fait-il que le commissaire au climat soit lié à des intérêts pétroliers, parce que les lobbys sont si présents qu’ils peuvent choisir qui sera à la place du commissaire au climat.

                  Alors que la planète a vu des records de Co2 en 2013, la seule logique pétrolière pourrait à elle seule résoudre ses problèmes, ce qu’ils ne veulent pas, ils veulent faire plus d’argent pour avoir plus de pouvoir. Ils s’en contrefichent des problèmes climatiques, tout comme l’Union Européenne et les Etats-Unis se fichent des problèmes climatiques, ce qui compte ce sont les bénéfices et les profits qu’ils pourront se partager ou s’accaparer.


                  • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 17:40

                    Cassiopée

                    bien vu...je partage globalement
                    il est certain que tourner la page du charbon, du pétrole ou du nucléaire n’est pas une préoccupation majeure de ces européens...
                    ils attendent probablement une nouvelle catastrophe nucléaire...
                     smiley

                  • Cassiopée R 14 octobre 2014 22:44

                    Ils sont en train de créer une catastrophe climatique.

                    Pour le nucléaire je suis d’accord, lorsque la Terre va trembler, le nucléaire va se libérer dans notre espace de vie et les dégâts seront irréparables.


                  • Jean 14 octobre 2014 19:15

                    bonsoir Olivier, il faudrait inventer de nouvelles maladies , skyzo ne suffit plus, je suis mdr de mdr en écoutant les dialogues et reportages etc de toutes sortes, chacun essaie d’expliquer comment faire entrer une pièce ronde dans un trou carré, vraiment du pure shadock , les shadock vous vous souvenez ????


                    • olivier cabanel olivier cabanel 14 octobre 2014 19:41

                      Jean

                      les shadock, bien sur... et ils pompaient, et ils pompaient !!!
                       smiley
                      sauf que pour le coup, tous ces élus incompétents nous pompent grave, et ça commence à bien faire, non ?
                       smiley

                      • BA 14 octobre 2014 21:38
                        Mardi 14 octobre 2014 :

                        La pièce de Bernard-Henri Lévy s’arrête brutalement.

                        Initialement prévue à l’affiche jusqu’au début du mois de janvier, « Hôtel Europe », la pièce de Bernard-Henri Lévy s’arrêtera plus tôt que prévu, faute de public. 

                        La pièce de Bernard-Henri Lévy ne passera pas l’hiver. Nicolas Sarkozy, François Hollande et Manuel Valls s’étaient pressés pour assister à sa représentation mais cela n’a pas suffit. 

                        Bernard-Henri Lévy avait multiplié les apparitions télévisées, mais ce battage médiatique n’a pas permis de remplir le Théâtre de l’Atelier et ses 563 places.

                        Contacté par les Inrocks, le Théâtre nous informe que la représentation de la pièce s’arrêtera brutalement le 16 novembre au lieu du 3 janvier, comme c’était initialement prévu.

                        « La pièce s’arrêtera plus tôt que prévu, confie-t-on à l’accueil du théâtre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est très calme au niveau des réservations ».


                        • olivier cabanel olivier cabanel 15 octobre 2014 07:36

                          BA

                          enfin une bonne nouvelle...
                          merci
                           smiley

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 octobre 2014 05:24

                          Une petite vidéo qui intéressera sans doute Olivier :
                          « L’euro est dans le pré » ou comment les directives européennes ( articles 38 & 39 du TFUE) imposant l’agriculture intensive, sont en train de ruiner nos agriculteurs et de les mener au suicide.


                          Un agriculteur français se suicide tous les 2 jours.
                          La MSA, dans la rubrique « un cataplasme sur une jambe de bois » , met en place un N° d’écoute.
                          On peut noter comment BFMTv se garde bien d’expliquer les causes des suicides..., c’est la solitude, disent-ils.

                          • olivier cabanel olivier cabanel 15 octobre 2014 07:39

                            merci Fifi pour cette vidéo

                            bon, l’animation est approximative, mais la pédagogie est là, et c’est essentiel.
                             smiley

                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 15 octobre 2014 06:15

                            finalement c’est le système Vidocq généralisé ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès