Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’extrême droite européenne

L’extrême droite européenne

 ou la tentation d’une renaissance par la question des valeurs.

Le 4 octobre 2010 s’ouvrait à Amsterdam le procès de Geert Wilders, leader néerlandais du Parti pour la liberté (PVV). Il se voit accusé d’avoir tenu des propos jugés diffamatoire et incitant à la haine raciale sur différents forums ou dans différents journaux néerlandais ainsi que dans son film Fitna sorti en 2008. Mais loin de l’enjeu judiciaire ou médiatique d’une telle affaire force est de constater que toute une nébuleuse idéologique de plus en plus agissante en Europe joue à travers le cas Wilders un peu de son avenir.
 
Car ce dernier se caractérise par nombre de spécificités qui peuvent et ont déjà inspiré d’autres groupes. En effet Wilders a pour obsession la défense de « l’occident contre l’islamisation », mais selon un biais idéologique assez retorse.
Car si l’apparenté avec l’extrême droite est avérée Wilders a cependant la particularité de se montrer plus libéral sur nombre d’acquis moraux que l’extrême droite classique. Et de cette singularité idéologique procèdera la forme de ses attaques contre l’Islam. Car Wilders ne hait pas la modernité morale ou politique de « l’occident » comme l’extrême droite classique a pu historiquement le faire.
 
Wilders se montre attaché à la démocratie, aux libertés individuelles, à la notion de choix et aux conquêtes féministes. Des rumeurs en font un homosexuel, ce qui peut expliquer qu’il ne développe en aucun cas de discours à caractère homophobe.
 
Cette modernité nouvelle de l’extrême droite pourrait nous pousser à nous réjouir, mais malheureusement là est le point d’attaque de Wilders contre l’Islam. Car selon lui si cette religion représente un danger c’est bien pour être incapable d’une telle modernité. Le danger d’une possible islamisation de l’Europe est pour lui, certes de nature identitaire et religieuse, ce que bien évidemment il refuse. Mais surtout elle est de nature régressive et attentatoire à la liberté ; puisque, selon lui, elle obligerait l’Europe à reculer sur tout ce qui fonde sa modernité récente, à commencer par l’égalité entre les sexes et la laïcité.
 
D’ailleurs c’est en cela que Wilders parle de l’Islam comme étant une idéologie fasciste, c’est à dire une idéologie de contestation de l’égalité, de régression par excès de collectivisme sociale et aussi par recul de la laïcité. D’ailleurs jouant sur l’hypocrisie de ses principes il dit ne pas avoir d’antipathie envers les musulmans, pris individuellement. Encore et toujours la notion de liberté individuelle, en l’occurrence ici celle de croyance. Ses griefs ne s’adressant qu’à l’Islam pour ce qu’idéologiquement il incarne comme incapacité à se montrer démocratique, égalitaire et laïc. Que l’instant laïc, féministe ou démocratique ne soit que récent, fragile, voire accidentel dans l’histoire de l’occident n’intrigue en rien Wilders. Ce dernier obsédé par ce qui est sensé définir depuis toujours les cultures ne se rend pas compte de ses anachronismes ou de ses raccourcis. Que l’Islam ait pu être autre et que l’occident ait pu, un jour, souffrir de son manque de modernité face à lui, voilà bien des considérations qu’il n’envisage pas.
 
L’extrême droite de Wilders est donc une posture idéologique d’affirmation des valeurs de l’occident moderne contre les soi-disant incapacités de la culture musulmane à sincèrement parvenir à une telle modernité de valeur.
 
Bref Wilders pense clairement son combat sur le mode culturaliste entre ce que chacun est à même de penser, croire ou exiger simplement à l’aune de ce qu’est sa culture. Aucune place pour le libre arbitre personnel et individuel dans sa réflexion. En un sens il met en avant l’individualisme de l’occident comme l’un des traits de sa modernité, mais il le fait en se comportant comme ceux qu’il croit combattre. Drôle de paradoxe.
 
Mais Wilders n’est pas isolé sur la scène européenne. Sa tentation de déplacer le combat sur le terrain des valeurs n’est pas isolée. Disons qu’avec le Parti pour la Liberté Wilders et les Pays-Bas sont les plus en avance institutionnellement et médiatiquement parlant en Europe. C’est en partie pour cela que le sort judiciaire de Wilders pourrait avoir des répercussions ailleurs qu’au Pays-Bas. Car toute cette extrême droite européenne « des valeurs de l’occident contre l’islamisation » est clairement intéressée par la trajectoire et les idées de Wilders.
 
Car sur un versant plus associatif ou polémique d’autres pays ont vu ce type de revendications émergées. C’est par exemple le cas de l’EDL anglaise (English Defence League) ou de la mouvance Riposte Laïque en France (celle là même qui voulait organiser des « apéros saucissons-pinard » à la Goutte d’Or).
 
Notons cependant le paradoxal souci de se dissocier du BNP (British National Party) chez les membres de l’EDL, là où quelqu’un comme Sylvie Bengala peut, sur le site de Riposte Laïque, s’interroger sur la pertinence d’un rapprochement assumé avec le front national.
 
Mais indépendamment de ces différences, on voit à chaque fois s’affirmer la même obsession de l’islamisation du monde et le même souci de modernité idéologique de l’occident opposée au prétendu conservatisme de l’Islam. Ou de l’islamisme, d’ailleurs, tant on peine à comprendre de quel type d’Islam on nous parle.
 
Ainsi s’esquisse l’effrayante souplesse idéologique dont l’extrême droite peut se parer, rendant de plus en plus complexe ses possibles identifications et refus pour qui ne veut s’y reconnaître. Car les défenseurs de Riposte Laïque peuvent avoir raison lorsqu’ils parlent des dérives de l’anti-racisme, cet argument servant à les dédouaner d’une quelconque posture d’extrême droite. De même force est de constater que l’ EDL ou Riposte Laïque ne sont pas racistes. Enfin ayant identifié pour ennemi principal l’Islam cette extrême droite se montre ouvertement Pro-sioniste et pourquoi pas philosémite. Là encore les évolutions par rapport à l’extrême droite classique sont notables. Alors où commence et où fini l’extrême droite « moderne » ? C’est aussi à cette question qu’il faut s’atteler pour correctement réussir à esquisser les contours de la bête immonde.
 
En tout cas le vieux monde où tous les camps idéologiques ne s’interpénétraient pas semblant bel et bien révolu, il y a fort à parier qu’à l’avenir les frontières vont encore plus se brouiller.

Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 26 novembre 2010 10:26

    Geert Wilders a tout a fait raison de s’opposer à l’islamisation rampante de la société néerlandaise , et en France on n’en veut pas non plus !


    • Massaliote 26 novembre 2010 11:13

      Le retour de la « bête immonde » et des « z’heures les plus sombres de notre histoire » plus les « relents nauséabonds ». A part les clichés, que pense l’auteur bobo-gauchouillard de ceci : Les prophéties d’Enoch Powell smiley


      • Cogno2 26 novembre 2010 11:42

        bobo-gauchouillard

        Ce genre de propos mets bien en évidence ton manque de maturité.
        C’est comme si je t’appelai le facho nazillon, ça veut rien dire, c’est de la raillerie gratuite, celle qu’on sort quand on à rien à dire.
        Et surtout, comme je ne le fais pas, ça prouve une chose qui te mets tant en colère : Je suis moins con que toi.


      • manusan 26 novembre 2010 19:41

        Pour mémoire, ce ne sont pas les pauvres allemands qui ont mis les nazis au pouvoir (ils votaient Communistes) mais la classe moyenne bien pensante qui a une la frousse de se retrouver au chômage, de perdre leur bien immobiliers et leurs acquis sociaux.

        Quand certains Bobo me parlent d’un climat « année 30 », ça me fait doucement rire.


      • Massaliote 26 novembre 2010 11:16

        L’hypocrisie des principes de Gert Wilders ? Et celle des collabos islamouillards ?


        • asterix asterix 26 novembre 2010 11:16

          Il y a pire bien plus près de chez vous. Que Wilders soit sulfureux, personne n’en doute. N’en revient pas moins que les Pays-Bas n’en ont pas voulu dans leur majorité, une majorité qu’il soutient de l’extérieur.
          En Belgique, les choses sont beaucoup plus claires : plus de 40 pour cent de la Flandre a voté pour Bart de Wever, l’ami de Le Pen, le négationniste avéré, le défenseur des anciens collabos, l’individu qui bloque à lui seul tout le processus institutionnel du pays, celui qui est assez pernicieux pour remplacer le mot « musulman » par celui de francophone à seule fin de ne pas subir les foudres des ligues anti ceci, anti cela, le raciste culturel.
          CELUI AVEC LEQUEL SOCIALISTES ET VERTS TENTENT A TOUT PRIX DE FORMER UN GOUVERNEMENT ! Pardon, celui devant lequel ils s’inclinent...


          • Grégory VUIBOUT 26 novembre 2010 11:24

            D’où ma question suite à ce post plein de tolérance :
            Qu’est-ce qu’une « islamisation rampante » ?
            A un moment donné faut être précis et clair dans ses phobies et ses dégouts. C’est la seule façon de les vaincre.
            Et dire qu’il s’agissait d’expliquer que les choses sont un peu plus complexes que ce que Wilders raconte. C’est visiblement raté. Au moins avec certains esprits qui courageusement disent « on » au lieu de « je ».
            Mais votre ami Geert a surement raison le pari de la simplicité est certainement le plus sur des paris politiques.


            • Massaliote 26 novembre 2010 11:38

              Exemple d’islamisation : Grande-Bretagne : La charia enseignée à des élèves En toute démocratie.


            • juluch 26 novembre 2010 12:05

              l’Islamisation est un danger pour nous aussi.


              faut y mettre un terme définitif avant que se soit trop tard.

              • jaja jaja 26 novembre 2010 13:46

                Désolé mais au NPA cette question du voile sera tranchée à son Congrès de décembre. Ce que vous publiez n’est qu’une des nombreuses contributions de militants qui sera soumise au vote. Ce n’est en rien une « mise au point » du NPA comme on peut le lire un peu partout sur le Net....


              • jaja jaja 26 novembre 2010 14:26

                Fébrilité ? Bof.... Dans une organisation telle que le NPA chaque militant ou groupe de militants peut déposer s’il le souhaite des motions ou amendements soumis ensuite au vote de tous. Pas de quoi être fébrile... c’est le principe même de la démocratie directe.

                Ceci dit ce sur quoi tout le NPA est uni c’est le refus de l’islamophobie derrière laquelle se cachent les racistes de tous poils.


              • jaja jaja 26 novembre 2010 14:34

                Quand au départ d’Ilham et de ses camarades, voici la conclusion de l’un des leurs :

                « Le jeune militant donne tout de même rendez-vous à ses ex-camarades : « Nous avons encore beaucoup de luttes à mener ensemble donc je vous dis à bientôt. » »

                Ce qui est bien l’essentiel non ?


              • jaja jaja 26 novembre 2010 15:28

                « ...et qu’est ce qu’est votre attitude face au voile sinon le rejet de la partie visible de l’Islam... »

                Je viens de vous dire que cette question fait débat au sein du NPA et qu’elle sera tranchée au Congrès de décembre. Il n’y a donc pour le moment aucune « attitude » du NPA par rapport à cette question.

                Par ailleurs le fait qu’il y ait eu une candidate voilée ne me dérange en rien. Je ne suis donc pas d’accord avec la position exprimée par les camarades dans la motion que vous avez publié. Je ne me cache donc pas derrière mon petit doigt...

                Par ailleurs le gros problème rencontré avec les cultes c’est leur financement avec de l’argent public. Ce que refuse catégoriquement le NPA et quelle que soit la religion subventionnée.

                Et là, tous ceux qui ont hurlé contre la « candidate voilée du NPA » au nom de la laïcité sont bien silencieux car sur ce terrain ils n’ont pas les cuisses bien propres. Il suffit de voir qui a voté les subventions publiques aux écoles religieuses par exemple...


              • Emile Red Emile Red 26 novembre 2010 13:50

                A l’auteur,

                Petite précision.
                L’X-droite n’est pas philosémite, elle est par liaison idéologique proche du sionisme mais ne perd en rien son antisémitisme qui est le creuset de ce qui est devenu du racialisme à outrance. De fait elle ne tape plus sur le sioniste qui est, pour l’instant, un allié de circonstance et le langage des mots est très important dans la grande mouvance néo-fasciste.

                On dit islamiste pour ne pas avoir à dire Arabe, sioniste pour garder les mains libres contre les Juifs et on oublie le mot nègre pour émettre des doutes sur la population subsaharienne... pour les asiatiques, couardise faisant, on les évite ils sont bien trop nombreux et un poil susceptibles...

                Le plus guignolesque dans le discours de ces groupes de bras cassés est leur acharnement contre l’islam qui ressemble à si méprendre à ce qu’ils disent combattre : la fatwa....

                Le plus problématique reste que derrière ces énergumènes au cerveau disjoncté, des populations trompées et complètement manipulées suivent les faux semblants de cette idéologie perverse sans percevoir le danger et la nocivité de cette engeance nauséabonde. Populations qui, méprisées par les partis traditionnels, voient une chance de s’élever socialement quand il est clair que l’extrême droite a toujours et partout adossé son fond de commerce sur une bourgeoisie possédante et un peuple asservi.
                 
                Mais comment ouvrir les yeux de ceux qui on été manœuvrés par l’intermédiaire de leurs instincts humains les plus bas, aveuglés à ne plus savoir que les haines entraînent les haines


                • jaja jaja 26 novembre 2010 15:43

                  Tout à fait d’accord avec vous...


                • Redj Redj 26 novembre 2010 16:21

                  Oui Red,


                  et le pire c’est de voir tous ces sionistes applaudir dès que l’X-droite tape sur l’islam, ne voyant pas que dans ce jeu de stigmatisation leur tour suivra encore une fois.


                • Redj Redj 26 novembre 2010 18:29

                  Je ne suis pas socialiste, ni du NPA, ni du PCF, n’appartient à aucun parti, donc je ne comprends pas pourquoi vous parlez du NPA.

                  Mais libre à vous de continuer à danser avec l’extrême droite, moi je m’en balance. ne comptez pas sur moi pour applaudire c’est toi.

                  Et puis assumer une bonne fois pour toute que vous êtes d’extrême droite au lieu d’essayer de vous lancer dans une tentative d’explication logique vaseuse.

                  Moi j’aime pas les cons, j’assume, je ne cherche pas à m’expliquer.

                • Mohamed Pascal Hilout Mohamed Pascal Hilout 26 novembre 2010 21:35

                  Monsieur VUIBOUT,

                  Comme M. Mohamed Sifaoui, vous ne comprenez pas qu’on puisse dire du Coran qu’il est comparable à Mein Kampf, critiquer l’islam sans retenue et dire en même temps qu’on n’a pas de problèmes avec les musulmans en tant qu’individus.

                  C’est comme si l’on ne pouvait pas dire que les Allemands de l’Est, pris individuellement ne nous posaient pas problèmes, mais que leur idéologie et leur système marxiste devaient être combattus, pour en libérer et leurs adeptes et le monde entier.

                  Les musulmans sont les premières victimes de l’islam transformés en vecteurs-reproducteurs. Aujourd’hui, nous savons cibler la maladie et épargner les porteurs des métastases, même si notre chimio fait mal aux patients.

                  Pascal Hilout, né Mohamed et défenseur de Geert Wilders.


                  • Chris du Fier Chris du Fier 26 novembre 2010 23:03

                    Mouloud Voui- aboud, Vous exagérez.

                    Personne n’ en veut aux musulmans.. C’est une blague que vous nous faites.

                    Pourquoi en voudrait-on aux muzz ?.. Hein, dites moi ?.. Bon, d’accord.. l’ autre président de la Turquie a bien affirmé que les mosquées étaient leurs casernes, les minarets leurs baïonnettes, les dômes leurs casques et les fidèles leurs soldats..... Juste que des paroles en l’ air.. Non ?.

                    Yasmina Aubry, si elle est élue a promis de lancer la mode du tout-hallal dans toutes les cantines de France et de Navarre.. et Vendredi journée fériée dans les écoles et les administrations du Nord et du Sud !!!

                    Elle n’ est pas belle la France ?... Hein ?.. Mauvais coucheur, va. !!!

                    Non, non.. Sortez donc de ces concepts erronés de nos philosophes. Fascisme contre communisme. Chrétiens contre papous. Libéralisme contre mondialisme, etc.. Tout ça c’est de la foutaise.

                    Il ne s’ agit uniquement que d’ un problème mineur.

                    La survie de notre espèce et la défense de notre territoire.

                    Pas de quoi fouetter un chat, n’ est ce pas ?

                     


                    • Mohamed Pascal Hilout Mohamed Pascal Hilout 26 novembre 2010 23:26

                      Monsieur Vuibout,


                      Je suis rédacteur à Riposte Laïque depuis sa création et je suis de gauche. Dès les années 60, on m’avais appris que dénoncer l’opium des peuples, l’archaïsme et l’aliénation inhérentes aux religions, surtout à l’islam, totalement rétrograde, était une constante et une caractéristique de la gauche.

                      Et voilà que vous nous expliquez que s’opposer à une religion qui 

                      1 - n’a pas de respect pour ma mère : comme toute les musulmanes de son temps, elle était voilée intégralement dans les années 60 et 70 au Maroc 

                      2 - n’a aucun respect pour la liberté d’expression : j’ai défendu Charlie Hebdo et Robert Redeker

                      3 - n’a nul respect pour les non-musulmans : la musulmane est réservée aux musulmans et aux convertis bien circoncis. Fini le melting-pot mon pote !

                      ... vous nous expliquez que c’est à l’extrême droite qui détient la marque de fabrique de cette dénonciation. Décidément vous êtes un prestidigitateur ou un chasseur de voix chez les musulmans. Aimeriez-vous tant qu’ils se substituent à la défunte classe ouvrière ?Dégoûtée, cette classe tente d’ailleurs de quitter nos banlieues et vote FN pour réveiller la France qui dort. 22 coups de pieds dans le derrière, si vous n’avez pas la mémoire courte.




                      • bright nantes bright nantes 27 novembre 2010 06:43

                        « extrême droite moderne » nous dit l’auteur... « je suis de gauche » répond Pascal Hilout... est-ce que cela a un sens de raisonner en clivage droite/gauche sur cette affaire ? Pour celles et ceux qui ont suivi les auditions de la mission parlementaire qui a conduit à l’interdiction du port du voile intégral il a été clair que Myard (UMP), Gérin (PCF) et Glavany (PS) étaient d’accord sur le fond ; on se rappellera que c’est un communiste (Gérin) qui est à l’origine de cette commission et que Sarkozy n’a fait que reprendre la balle au vol ; on se rappellera que si les socialistes n’ont pas participé au vote de l’interdiction ce n’est que pour des basses raisons de politique politicienne : sur le fond ils étaient d’accord. Si on replonge dans l’histoire le NSDAP, le parti national-socialiste des travailleurs allemands (le parti d’Hitler) est issu de la gauche, comme l’est le mouvement fasciste italien, lui aussi issu de la gauche socialiste ; l’un et l’autre étaient anticapitalistes. Pas la peine de sortir l’étendard « extrême droite » d’un côté, et « je suis de gauche » de l’autre. C’est hors sujet. Riposte « laïque » est un mouvement populiste identitaire qui usurpe l’étendard de la laïcité. Non ses initiateurs ne sont pas racistes, c’est une évidence, et défendent la modernité occidentale (à l’exception de la tolérance) c’est une évidence aussi. Cela n’empêche qu’ils sont de facto non seulement des adeptes et des acteurs du « choc des civilisations ». Ils sont clairement à combattre pour ce qu’ils sont, sans qu’il soit nécessaire pour autant de les faire rentrer de force dans des cases préexistantes (au contraire, on perd du temps à argumenter sur des questions subsidiaires). 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès