Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Histoire de l’Islam, plutôt que des histoires sur (...)

L’Histoire de l’Islam, plutôt que des histoires sur l’Islam

C'est humain, nous imaginons toujours que l'Autre est semblable à nous-même. Il est difficile de concevoir qu'Il pense de manière radicalement différente. Avez-vous jamais offert à quelqu'un un cadeau qui lui plait à lui, mais pas à Vous ?

Un Chrétien ou un Athée de France aura tendance à voir le Musulman... comme lui ; à croire qu'à travers sa religion, il pense comme lui. C'est complètement faux.

Je ne suis pas un spécialiste de l'Islam, je ne prétend pas l'être, mais je connais un peu, à travers ma passion pour l'Histoire, celle de l'Islam ; et elle est riche d'enseignements. Elle nous apprend en particulier, combien la pensée musulmane diffère de la pensée chrétienne.

Si vous le voulez bien, si vous voulez de ma compagnie, je vous emmène faire une promenade, une petite balade. Le parcours de la Vérité qui va remettre quelques pendules à l'heure, en trois étapes pour aujourd'hui.

 

Ière étape : l'Etat Islamique d'aujourd'hui. Il est à peu près conforme aux préconisations du Coran.

JPEG Ce qui m'a surpris en voyant ce qu'est lez Califat d'aujourd'hui, c'est sa parenté, sa proximité avec ce que fut le tout premier Califat établi après la mort de Mahomet. Tout y est ou presque : la Direction par un Calife successseur du Prophète qui [prétend] rassemble[r] les Croyants. Le statut d'êtres inférieurs accordé aux non-Musulmans, l'application de la Loi Islamique jusque dans les finances. Tout y est... jusqu'au drapeau. Le drapeau noir brandit par les Djihadistes a bien la couleur de celui du premier Califat. Lire à cet égard, l'excellent ouvrage de Tom Holland "In the Shadow of the Sword" qui raconte les débuts de l'Islam.

Ce sont les faits. Mon analyse par rapport à celà, c'est que l'Etat Islamique n'est pas qu'une construction de fous criminels manipulés par l'OTAN. Ca l'est en partie, mais ça n'est pas que ça. L'Etat Islamique a aussi des racines dans l'Islam. Il n'est pas une absurdité par rapport au Coran. C'est un pêché d'orgueil de croire qu'il pourrait n'être que notre création à nous, Occidentaux.

 

IIème étape : L'Islam n'est pas une chance, l'Islam a eu de la chance.

Contrairement à ce qu'assènent les livres d'histoire scolaires à nos enfants, à l'origine du succès de l'Islam, il n'y a pas que la Foi des combattants, bien réelle certes, mais insuffisante pour asservir un empire aussi vaste que celui qui fut le leur. A l'origine du succès de l'Islam, au VIIeme siècle, il y a :

  • Le pillage. Ceux qui se ralliaient aux Musulmans pouvaient s'enrichir en pillant les pays conquis. Plus on conquiert, plus on pille, plus on rallie de monde, plus on est nombreux plus on conquiert etc... Cette mécanique infernale a aussi fait fonctionner l'Empire d'Attila avant celui du Califat !

  • La guerre fratricide de ses ennemis. Juste avant l'arrivée de l'Islam, Byzance et la Perse se livrèrent une guerre sans merci qui allait saigner et ruiner les deux super-puissances de l'époque. C'est sur ce monceaux de ruines, monument de la bêtise humaine que grandit l'Islam. Tiens aujourd'hui, OTAN et Russie...

  • La Peste. Vous ne le lirez dans aucun livre d'histoire politiquement correct de l'état français et de l'éducation et de la désinformation nationale, mais vous le verrez dans tous les textes sérieux traitant de cette époque, le livre de Tom Holland en premier. Juste avant l'arrivée de l'Islam, le monde civilisé de l'époque : Byzance, la Perse et l'Europe furent frappés par une terrible épidemie de peste qui allait tuer les derniers survivants de cette première guerre mondiale du VIIem siècle qui opposa Byzance à la Perse. Par un hasard de l'Histoire, cette épidémie ne toucha pas les populations bédouines. Restées intactes, elles n'eurent aucun mal à abattre les derniers survivants Perses et Byzantins. De là naquit le Grand Empire Musulman, le Grand Califat du VIIem siècle.

 

IIIème étape : un Livre Sacré, le Coran, qui ne s'interprète pas.

Le Coran n'est pas la Bible. Le Coran est encore moins la Constitution Française. Pour un vrai Croyant Musulman, le Coran est le Livre, dicté par Dieu. A partir de là, il est logique que le Coran ne soit pas interprétable. Décision prise par les plus haute autorités musulmannes depuis le Moyen Âge. Les Chrétiens qui aiment à interpréter la Bible voudraient que les Musulmans se comportent de même ! Mais il n'est est rien. La lecture du Coran ne peut pas évoluer à travers les siècles comme celle de la Bible, donc l'Islam qui découle du Coran ne peut pas évoluer. L'Islam n'est l'Islam que s'il reste semblable à ses origines.

Ce sont les faits. Mon interprétation, c'est qu'il ne peut pas exister d' "Islam de France", d' "Islam français" et encore moins d' "Islam républicain" parce que c'est contraire à la nature même de l'Islam. L'Islam est unique, c'est sa force. L'Islam proféré aujourd'hui dans l'Etat Islamique ne diffère pas de l'Islam auquel se soumettent les Musulmans d'Europe, et inversement. Ça n'implique pas que le comportement de tous ces Musulmans soit le même ! Mais ça implique qu'ils adhèrent bien tous aux mêmes valeurs et aux modèles. Les Islamistes, les Intégristes ne sont pas hors l'Islam, ils sont dans l'Islam. L'Islam n'est pas le Parti Socialiste avec ses courants modérés ou conservateurs ! Hélas, les journaleux qui peuplent TF1, France 2 et autre RTL ne le savent pas et vous abreuvent de commentaires aussi débiles qu'affligeants sur l' "interprétation du Coran", appelant Mahomet, Mohamed (sic) ou vous expliquant, ânerie suprême, qu'on peut représenter le Prophète.

Trois étapes, trois vérités, pour comprendre une religion si différente. En résumé, je dirai, l'Islam est unique, ses valeurs, pour ceux qui y croient, sont transmises directement par Dieu et précèdent et supplantent toutes les valeurs humaines et toutes les lois, y compris celle de la République Française. Ceux qui pratiquent l'Islam le plus rigoureux, le plus strict ne sont pas des déviants ou des hérétiques, ils sont, comme les autres, l'Islam.

Voilà les bases d'une réflexion sur une religion si différente de la nôtre, que nous comprenons si mal.

N'envisageons nos relations avec l'Islam qu'à partir de cette lecture, nous éviterons au moins, les sanglants malentendus.


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 janvier 2015 10:36

    À l’auteur :

    « En résumé, je dirai, l’Islam est unique, ses valeurs, pour ceux qui y croient, sont transmises directement par Dieu et précèdent et supplantent toutes les valeurs humaines et toutes les lois, y compris celle de la République Française. »

    En théorie et en principe, cette rigidité dogmatique est la même pour le judaïsme et le christianisme qui, malgré tout, au fil de l’Histoire, ont dû mettre de l’eau dans leur vin. Il en ira de même pour l’islam : de gré (pour les modérés) ou de force (pour les ultras).
    En effet, aucune de ces religions, croyant en des livres sacrés directement inspirés par un dieu, n’est en mesure de prouver l’existence dudit dieu.
    Partant, tout ce qui découle de cette croyance en un dieu à l’existence improuvée ne saurait être que spéculation, ratiocination et pur verbiage ! ! !


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 janvier 2015 10:57

      Addendum :

      « spéculation, ratiocination et pur verbiage ! ! ! » ... qui ne sauraient imposer quoi que ce soit à qui que ce soit ; surtout pas à la République et à la Démocratie ! ! !


    • Pascal L 19 janvier 2015 12:15
      « cette rigidité dogmatique est la même pour le judaïsme et le christianisme qui, malgré tout, au fil de l’Histoire, ont dû mettre de l’eau dans leur vin »
      Pas tout à fait. Personne ne transige sur sa foi et il n’y a eu aucune édulcoration avec le temps.
      Par contre, il y a des différences essentielles entre la Bible et le Coran qui explique en partie des différences de comportement.
      La Bible a été écrite pendant une période longue de plusieurs millénaires si ont tiens compte des mythes fondateurs transmis oralement. On y voit un progrès constant dans la compréhension du phénomène religieux. La résurection est apparu assez tardivement par exemple. Il devient donc naturel que notre compréhension continue à évoluer, grâce en particulier à la science qui nous apporte un éclairage intéressant sur la manière dont certains aspects pouvaient être perçus à une époque donnée.
      Le Coran a été écrit sur une période plus courte et même s’il contient quelques incohérences, il est beaucoup plus difficile d’y voir une évolution de la pensée religieuse ou une œuvre collective.

      Dans toutes les religions, beaucoup de personnes refusent de voir cette évolution parce qu’il craignent de perdre quelque chose et vont vers l’intégrisme. Toutes les religions ont leurs intégristes.
      Le livre devient la bouée de secours auquel ces intégristes s’acrochent. Ils n’arrivent pas à trouver Dieu dans leur vie, mais pensent qu’en suivant certaines lois, cela sera équivalent. Le juridisme devient l’expression de la foi, mais Dieu n’a pas besoin de lois. S’il est totalement amour, il n’a pas besoins d’être juste puisqu’il pardonne à tous. C’est nous qui nous jugeons pas aptes et nous rejetons cet amour. Finalement, seules les lois qui nous permettraient de retrouver cet amour peuvent avoir un intérêt et pendant une période transitoire. Chez les catholiques et beaucoup de chrétiens, la liberté religieuse est un préalable à toute conversion. Ce n’est pas le cas avec l’Islam qui ne reconnait aucune liberté aux individus (Abdallah se traduit par esclave de Dieu).
      Aucune loi catholique ne peut plus s’imposer à des non catholiques et pour eux, les lois de la république sont donc nécessaires pour que tous puissent vivre ensemble. Il n’en n’a pas toujours été ainsi. Tant que les lois de la république garantissent la liberté religieuse, les suivre est une nécessité, pas un compromis. Mais garantir la liberté religieuse à quelqu’un qui ne peut pas reconnaître cette liberté pose un problème.

    • etonne 19 janvier 2015 10:51

      Bonjour Le Kergoat,

      pouvez vous argumenter votre phrase :

      « vous expliquant, ânerie suprême, qu’on peut représenter le Prophète. »
      merci d’avance


      • MuslimADieu MuslimADieu 19 janvier 2015 12:45

        "Je ne suis pas un spécialiste de l’Islam, je ne prétend pas l’être, mais je connais un peu, à travers ma passion pour l’Histoire, celle de l’Islam ; et elle est riche d’enseignements. « 

        et puis

         »Pour un vrai Croyant Musulman, le Coran est le Livre, dicté par Dieu. A partir de là, il est logique que le Coran ne soit pas interprétable.« 

        On progresse vite à ce que je vois.

        Alors comme ça, pour un vrai croyant, quand Dieu balance un bouquin c’est pas pour comprendre.
        C’est exactement ce que disent les tarés dont l’auteur partage l’exégèse hors la foi.

        j’adore aussi ça :
         »L’Islam est unique, c’est sa force. L’Islam proféré aujourd’hui dans l’Etat Islamique ne diffère pas de l’Islam auquel se soumettent les Musulmans d’Europe, et inversement."

        faudrait faire un tour par ici, Monsieur le modeste qui sait tout de ce qu’il ignore.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Courants_de_l%27islam


        • colere48 colere48 19 janvier 2015 14:20

          @muslim....

          Tayyip Erdogan président de la Turquie :

          « Les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les dômes nos casques et les croyants nos soldats. L’expression »islam modéré« est laide et offensante, il n’y a pas d’islam modéré. L’Islam est l’Islam. »

          Je suppose que ce « Erdogan » est un ignorant pour vous Muslimadieu, n’est-ce-pas !! 


        • MuslimADieu MuslimADieu 19 janvier 2015 14:43

          @colere48
          tu crois les hommes politiques maintenant ?

          en ce qui me concerne, tayyip n’est pas mon prophète.
          PS : il a pas dit cette phrase en tant que président mais bien avant, lorsqu’il était dans une forme de clandestinité..

          t’a pas une citation de ben laden sur ce qu’est le vrai islam ?


        • colere48 colere48 19 janvier 2015 17:20

          @ muslim adieu

          PS : il a pas dit cette phrase en tant que président mais bien avant, lorsqu’il était dans une forme de clandestinité..

          A ben c’est pas grave alors...
          Oui j’en ai une, il a dit : « ceux qui se réclament de dieu pour leurs saloperies sont des têtes de nœud »
          Mais lui aussi était dans la clandestinité...


        • MuslimADieu MuslimADieu 19 janvier 2015 18:32

          @colere48
          ton erdogan, quand il a dit ça, l’ennemi pour lui était des musulmans.
          depuis qu’il est applaudi par l’occident, il se contrôle. Mais c’est toujours des musulmans qu’il tabasse en clandestinité.

          quand à ben laden, m’étonnerais qu’il ait dit un truc comme ça.
          c’est trop intelligent pour lui.

          sinon, pour toi, quand un type dit que l’islam dit que, tu gobes direct s’il dit aussi qu’il est un musulman ou bien tu tentes quelque chose sur le plan intellectuel ?


        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 janvier 2015 21:39

          Je vous cite :

          " »L’Islam est unique, c’est sa force. L’Islam proféré aujourd’hui dans l’Etat Islamique ne diffère pas de l’Islam auquel se soumettent les Musulmans d’Europe, et inversement." faudrait faire un tour par ici, Monsieur le modeste qui sait tout de ce qu’il ignore.
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Couran..."

          J’en pense que c’est une excellente question et une très bonne initiative que de nous renvoyer sur wikipedia qui nous expose les différents courant de l’Islam.

          C’est l’occasion de noter que l’Islam de nos banlieues qui est, très majoritairement l’Islam sunnite est bien du même courant que l’Islam de Daesh !

          Merci de m’avoir donné l’occasion d’amener cette précision.

           smiley


        • Crab2 19 janvier 2015 15:48

          [ Ni rire ni pleurer mais comprendre - Spinoza - ]

          Tout le monde peut comprendre mais rire, loin s’en faut, n’est pas la portée de tous -

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2011/12/le-rire.html

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2012/12/changelejeu-et-mahomet-reedition.html


          • Muslim 19 janvier 2015 16:22

            Ce qui m’a surpris en voyant ce qu’est lez Califat d’aujourd’hui, c’est sa parenté, sa proximité avec ce que fut le tout premier Califat établi après la mort de Mahomet. Tout y est ou presque : la Direction par un Calife successseur du Prophète qui [prétend] rassemble[r] les Croyants. Le statut d’êtres inférieurs accordé aux non-Musulmans, l’application de la Loi Islamique jusque dans les finances. Tout y est... jusqu’au drapeau. Le drapeau noir brandit par les Djihadistes a bien la couleur de celui du premier Califat.

            Quel génie ... évidemment, ils n’allaient pas reprendre la bannière des LGBT ... sauf qu’il ne suffit pas de décréter « Salut j’ai créé mon Califat, merci à tous les musulmans de me rejoindre, bisous les copains » pour qu’il en soit ainsi. La réalité c’est que personne ne sait réellement qui ils sont ...


            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 janvier 2015 09:55

              ce sont des barbares incultes ils n’arrivent meme pas lire un de leurs corans ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;; ;

              sont mécréants les autres les femmes sont classées en dessous des chevres  !!!!!!!!


            • Gollum Gollum 19 janvier 2015 16:35

              il est logique que le Coran ne soit pas interprétable.


              Ben oui mais ce n’est même pas totalement vrai puisque le shî’isme se caractérise par la possibilité de plusieurs sens possibles du Qorân.

              Autrement dit l’Islam a quand même été capable de donner naissance à un ésotérisme qui concerne maintenant l’Iran et une bonne partie de l’Irak.

              Mais j’ai discuté une fois avec un chauffeur de taxi sunnite et lui aussi ne tombait pas dans cette naïveté qu’il fallait lire le Qorân à la lettre.

              En propageant l’idée que le Qorân n’est pas interprétable vous faites le jeu des salafistes et autres tordus qui voudraient propager exactement la même idée. Curieux non ? Ils doivent littéralement jubiler à la lecture de votre article..

              • astus astus 19 janvier 2015 17:49

                Tout à fait d’accord Gollum.

                Je trouve cet article globalement intéressant mais on ne peut être d’accord avec l’auteur quand il écrit : Le Coran n’est pas la Bible. Le Coran est encore moins la Constitution Française. Pour un vrai Croyant Musulman, le Coran est le Livre, dicté par Dieu. A partir de là, il est logique que le Coran ne soit pas interprétable. Décision prise par les plus haute autorités musulmanes depuis le Moyen Âge. Ce dernier point n’est pas exact ce que l’on peut constater à la lecture du « Livre décisif » d’Averroès (12ème s.)notamment ses remarques concernant le verset 7 de la sourate 3 du Coran ou à celle d’El-Ghazâli (11ème s.) « Qui n’examine pas ne croit pas et qui ne doute pas n’examine pas » dans  «  Erreur et délivrance »
                Les autres lectures rigides sont relativement récentes et sont le fait de sectes fondamentalistes qui se battent pour obtenir un pouvoir politique.
                Cordialement  

              • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 19 janvier 2015 19:45

                Pour cerner la nature véritable de l’islam, et pour montrer les differences avec la chrétienté, cet article évoque notamment les faits historiques de l’islam des origines.

                La comparaison de la vie des prophètes fondateurs de la chrétienté et de l’Islam montre des divergences profondes : quels messages, quels enseignements pour leurs adeptes, ont laissé Jésus et Mahomet par les exemples-mêmes de leurs vies ?

                 

                Intéressons nous donc aux faits de leur vies.

                 

                Jésus prêchait la tolérance et la bonté envers tous ; il n’a jamais appelé à propager par la force la religion chrétienne. Alors que Mahomet a appelé à l’intolérance : il a personnellement propagé l’islam par la guerre, par la violence. L’enseignement de Mahomet, l’exemple qu’il a donné, contient une dose certaine d’incitations à la haine

                 

                Certains rétorqueront que la chrétienté a aussi été souvent imposée par la violence. À cela il faut répondre que ceux qui ont utilisé la violence pour propager la chrétienté sont seuls responsables de leurs actions : ils n’ont pas agi en accord avec les enseignements de Jésus, le prophète chrétien. Par contre ceux qui cherchent à imposer l’islam par la violence sont en accord avec la doctrine qu’enseignait Mahomet et même avec les actions guerrières, avec la violence, avec le vol que pratiquait personnellement, le sabre à la main, Mahomet, le prophète de l’islam.


                • dixneuf 19 janvier 2015 20:41

                  IL N’Y A QU’UN ISLAM

                  L’ISLAM MODERE N’EXISTE PAS

                  Signé : ERDOGAN Président de la Turquie

                  (Candidate à l’Europe) 


                  • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 19 janvier 2015 21:44

                    Le chiisme n’est pas une interprétation différente du Coran.

                    La différence chiite/sunnite tient juste à savoir qui commande.

                    Aucune différence dogmatique.


                    • Rétif 19 janvier 2015 22:28

                      L’auteur veut dire sans doute que le coran n’est pas susceptible de plusieurs interprétations.
                      Mais il est évidemment interprétable si jamais il veut dire quelque chose.En ce cas,il aura donc Une interprétation. Le tout est de savoir laquelle ?


                      • soi même 20 janvier 2015 10:19

                        je ne suis pas un spécialiste de l’Islam, je ne prétend pas l’être, tant mieux, car il y a pas un Islam, il y a des Islams, rien a voir la différence entre sunnite et shiits , fait déjà dire que votre texte est plus que problématique .

                        Votre texte est polémique et je pense que c’est avant tous sont buts, vous avez une façon de parlé de la conquête musulman comme les vieux historien du XIX siècle avec un mépris souverain de la réalité, la plus grande partie de la conquête musulman c’est fait sans violence et avec des conversions spontanées, l’autre fait vous le décrivez comment étant monolithique ce qui aussi faux
                        https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/ArboIslam.svg/500p x-ArboIslam.svg.png

                        Il y a pas une seul façon de lire le Coran, encore une vision péjorative d’une personne qui aurait d’ue sabtenir d’écrire un article sur le sujet ; et bien c’est faux de la bouche même Mohammed il avait cette réponse « le Coran a été ainsi révélé qu’il peut être récité de sept façons différentes » et d’ajouter « récitez-le donc de la manière qui vous semble la plus facile »
                        C’est sept types de lecture sont eux aussi en relation avec un entretient du Prophète avec l’archange Gabriel : Abdullah ben’Abbas rapporte ceci : w l’envoyé d’Allah disait : « Gabriel récitait pour moi d’une façon particulière. je lui demandai de me le réciter d’une autre façon et le priai derechef de me le réciter différemment encore jusqu’à ce qu’il me récite de sept façons différentes » » .

                        Et cela c’est très bien refléter dans les différente époque de cette civilisation, où il y a eux des alternance entre des périodes progressiste et d’autre fondamentaliste.

                        Et le dernier point, de loin de moindre ; il y autant d’Islam qu’il y a de peuple qui le pratique et votre méconnaissance et votre désintérêt de la question et non seulement des propos d’imbéciles, mais c’est aussi le meilleur moyen de bien préparer le terreau à ces fondamentalistes , donc vous semblez oubliés, que c’est d’abord les musulmans modérer, et oui, la majorité des musulmans sont des modérer qui sont avant tous les victimes.

                        Aie au moin le courage d’écouté Pr Bassam Tahhan

                        Bassam Tahhan. « Je plaide pour un islam protestant »

                        Le Djihâd selon le fondateur des frères musulmans Hassan Al Banna 

                        https://www.youtube.com/watch?v=gCYE2HWSmOk

                        • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 20 janvier 2015 22:19

                          « la plus grande partie de la conquête musulman c’est fait sans violence et avec des conversions spontanées »

                          Là, je vous donne le Prix de l’Humour du XXI em siècle.

                          Sans hésiter !


                        • soi même 21 janvier 2015 20:34

                          Ce n’est pas vous qui dites que vous ne connaissez rien et bien, il est vrai que connaisse pas grand chose, juste la fable convenue !


                        • Olaf Olaf 29 janvier 2015 10:51

                          L’histoire des premiers temps de l’islam (et de l’Islam) se révèle bien plus complexe que ce qu’esquisse Tom Holland (qui a déjà compris pas mal de choses).


                          L’islam n’est pas le résultat d’une révélation divine – ou de la prédication de Mahomet – mais celui d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans des croyances juives et chrétiennes dévoyées, et manipulé par les premiers souverains musulmans pour satisfaire leurs visées de domination politique.

                          C’est ce que montrent les résultats des recherches historiques depuis une trentaine d’années.Plus d’infos : http://legrandsecretdelislam.com/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès