Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’horreur en RDC : Près de 200 viols collectifs en quatre (...)

L’horreur en RDC : Près de 200 viols collectifs en quatre jours

Le premier article de ce blog était consacré au viol utilisé comme arme de guerre en République Démocratique du Congo, dans la région du Kivu. Le constat suivant était fait : à chaque nouvelle attaque d’un village, 75 à 90% des femmes sont violées par les soldats.

Ce cauchemar, près de 200 femmes, ainsi que des enfants, viennent de le subir dans la ville de Luvungi (Nord Kivu).

Une attaque de plus

Le 30 juillet dernier, des insurgés hutus des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et des miliciens Maï-Maï ont attaqué Luvungi et s’y sont installés jusqu’au 3 août.

Stefania Trassari, porte-parole du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) : « Pendant cette opération, les rebelles ont pillé les maisons et violé plusieurs femmes à Luvungi et dans les environs. Un groupe humanitaire, le Corps médical international (IMC), a rapporté que les hommes des FDLR avaient violé systématiquement la population pendant quatre jours. Au total, 179 cas de violences sexuelles ont été signalés  ». Des femmes se cachent encore, honteuses, effrayées des représailles.

L’IMC a ajouté dans un communiqué : « Presque tous ces viols ont été commis en réunion, parfois par six hommes armés, souvent devant les maris et les enfants des victimes ».

L’ONU impuissante ?

Ces agressions se sont déroulées à 16 km d’un camp de maintien de la paix des Nations Unies. Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies, s’est déclaré « indigné » par ces actes. Il a appelé Kinshasa à ouvrir une enquête et à poursuivre en justice les auteurs de ces crimes. Un haut responsable de l’ONU, Atul Khare, a été envoyé en RDC.

Roger Meece, le nouveau représentant spécial de l’ONU en RDC, a expliqué mercredi que les Casques bleus n’avaient eu connaissance de ces viols que deux semaines après le début des attaques. Pourtant, des patrouilles se sont rendues à Luvungi le 2 et le 9 août. « Les habitants ont-ils craint des représailles s’ils alertaient l’ONU ? C’est possible. Étaient-ils gênés ou honteux de ce qui s’est passé ? C’est possible. Les actions de nos forces pour protéger les civils sont insuffisantes et doivent être améliorées », a reconnu Roger Meece.

« Cet incident terrible met en évidence la nécessité d’une communication directe entre les forces de maintien de la paix et les populations locales », selon Ellie Kemp, porte-parole d’Oxfam en RDC. Des téléphones portables devraient être distribués dans les communautés vivant autour des bases de l’ONU et le réseau de communication radio sera étendu pour toucher les zones les plus reculées.

La Mission de l’ONU envisage des contacts quotidiens avec les villages de la région et, en l’absence de réponse, des patrouilles seront déployées.

Les Etats-Unis promettent d’agir

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a affirmé que les États-Unis feraient tout leur possible pour que les auteurs de ces actes « rendent des comptes ». « Cette horrible attaque est un nouvel exemple de la manière dont la violence sexuelle sape les efforts pour réaliser et maintenir la stabilité dans ces régions déchirées par le conflit mais qui luttent pour la paix », a-elle déclaré dans un communiqué.

Les rebelles contestent

Face à la réaction virulente de l’ONU suite à cette attaque, la rébellion s’est exprimée dans un communiqué.

Les rebelles hutu rwandais des FDLR « ne sont en rien impliqués dans les cas récents de viols collectifs commis dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) et ils s’insurgent contre des accusations dénuées de tout fondement lancées contre [eux] par le secrétaire général de l’ONU ».

La rébellion demande à l’ONU de « mettre en place sans délai une commission d’enquête internationale indépendante chargée de faire toute la lumière sur tous ces actes criminels ». Elle se dit prête à "collaborer" avec cette commission et "disposée" à rencontrer le numéro deux du département de maintien de la paix de l’ONU, Atul Khare.

"Le fléau des violences sexuelles"

Selon le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), plus de 9 000 cas de viols ont été signalés l’an dernier dans les provinces du Nord et du Sud Kivu. On estime que de nombreux cas ne sont pas signalés.

Un rapport publié en avril 2010 par Oxfam International et The Harvard Humanitarian Initiative, basé sur les témoignages de plus de 4 000 femmes violées, explique que 60 % des victimes sont attaquées par des bandes d’hommes armés. Cependant, les agressions commises par les civils sont en forte progression.

D’après Ellie Kemp : « Il y a des violences et des abus systématisés contre les populations civiles dans l’est du pays, auxquels tous les acteurs armés prennent part. La véritable solution au fléau des violences sexuelles passera par une résolution durable du conflit dans cette région. Il faut démilitariser les villages et adopter une approche en profondeur, au lieu de n’avoir recours qu’à la seule option militaire ».

Photo : Hazel Thompson, The New York Times


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • SQUELL 27 août 2010 18:52

    Je ne comprends pas ce que vient encore faire la France et ses Roms ici !
    m’enfin bon, si vous voyez une similitude...


  • T.REX T.REX 27 août 2010 16:02

    "Il faut démilitariser les villages et adopter une approche en profondeur, au lieu de n’avoir recours qu’à la seule option militaire »

    Une approche en profondeur est une expression malheureuse pour ce sujet !

    Si je comprends bien les militaires de tous camps et même les civils profitent lâchement de la situation !

    Puisque les REBELLES HUTU HUTU nient ,
    Il reste à espérer que ce ne sont pas les casques bleus qui sévissent avec vice dans cette affaire 


    • Cogno2 27 août 2010 16:46

      On te parle de viol, tu déboules avec tes palestinien ?
      Il y a de l’idée tu me dira, la façon dont tes potes les ont virés peut s’assimiler à une sorte de viol.
      Sinon je te signale que t’es hors sujet.


    • OMAR 27 août 2010 20:54

      Omar T.

      Désolé Kronfi : Ces crimes me répugnent autant que ceux commis par l’armée israélienne
       ou les dégats collatéraux commis par les américains.


    • OMAR 27 août 2010 22:21

      Omar T.

      Encore là Pierpaolo ? Vous ne deviez pas donnez un cours de vulgarisation de « Mein
       Kampf » à la Cie Le Borgne ?
      Marine s’impatiente...


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 août 2010 16:44

      Bonjour,

      «  Il y a des violences et des abus systématisés contre les populations civiles dans l’est du pays, auxquels tous les acteurs armés prennent part. " ça avance à ce que je vois. http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/rd-congo-des-crimes-de-viols-32930 je suis à la recherche d’un article qui disait que la monuc était aussi impliquée dans les viols http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/journee-internationale-des-femmes-52526 Mais l’armée israélienne aussi http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/blackwater-l-ascension-de-l-armee-60033

      En somme, Lady Di est morte pour rien, elle, la princesse aux pieds nus qui sillonnait l’Afrique en quête de justice...


      • birdy 27 août 2010 18:31

        Sur ce site, la mythomanie de certains propagandistes est hallucinante.


        Et comme par hasard tous les mythos sont du même bord : islamo-gauchistes. 

      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 août 2010 22:38

        Alors ça a été long mais j’y suis arrivé : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-mafia-de-l-onu-en-republique-47144 voilà pour le manège de l’onu en rdc. Concernant israel : http://www.dailymotion.com/video/x680h4_news C’est votre entêtement de vous prendre pour l’élite qui vous pousse à nous prendre pour des enfants de cœur.


      • Waldgänger 27 août 2010 18:21

        Article intéressant et terrible, qui n’appelle pas de commentaires particuliers.


        • COLRE COLRE 27 août 2010 18:46

          Merci à l’auteur pour ce terrible compte-rendu…

          A ceux qui ne l’auraient pas lu, je conseille le magnifique livre d’Emmanuel Dongala : « Photo de groupe au bord du fleuve », chez Actes Sud. Voir un article dans Jeune Afrique et un interview de l’auteur :

          "Elles sont quatorze. Quatorze femmes à concasser chaque jour, sous un soleil de plomb, de la pierre utilisée dans la fabrication du béton armé ou le gravillonnage des routes. Quatorze compagnes de misère mises au ban de la société congolaise parce qu’elles sont nées femmes, parce que « la vraie loi, disent-elles, celle que nous subissons tous les jours, est celle qui donne toujours l’avantage aux hommes », parce qu’il n’y a peut-être pas «  pire endroit pour une femme sur cette planète que ce continent qu’on appelle Afrique ».

          Veuves dépouillées par la « cupidité obscène » des uns, épouses abandonnées par la lâcheté des autres ou trompées par des maris volages qui reviennent au foyer avec le sida, mères à qui l’enfant a été arraché par les forces de l’ordre et dont les filles ont été violées par ces mêmes corps armés… les héroïnes du dernier roman d’Emmanuel Dongala, Photo de groupe au bord du fleuve, sont lasses. Lasses d’être sans cesse des victimes, elles décident de prendre en main leur avenir."


          • Causette Causette 27 août 2010 19:04


            merci COLRE pour le conseil de lecture

            mon libraire est revenu de vacances, je vais l’acheter


          • COLRE COLRE 27 août 2010 19:20

            Bonne décision smiley 

            Tu verras, on est pris par une histoire terrible, un contexte tragique, des personnages profonds et beaux, et une langue simple et forte. Mais la révolte de ces femmes envers leur destin écrit par d’autres est une leçon d’espérance.

          • tvargentine.com lerma 27 août 2010 19:53

            Nous voyons bien ici que les africains n’ont pas besoin des « blancs » pour s’entretuer sur des problèmes ethniques

            La politique d’immigration que la France ,n’a pas,ou n’a jamais voulu faire,nous oblige à dire maintenant que dans des cités en France des problèmes identiques existent (avec les morts en moins )

            De savoir que des assassins sont en France et se font passer pour des povres clandestins africains sans papiers et gentils ne devrait pas poser de cas de conscience à cette goche caviar

            Face à la montée du communautarisme en France,qui tente à faire croire que la France est raciste,pour mieux chercher à ne pas appliquer les lois de la République Française et imposer des mœurs et coutumes réactionnaires et honteuses,je pense que le « comité de l’ONU » ferait mieux de s’occuper de ces crimes contre l’humanité envers les femmes en Afrique

            http://www.tvargentine.com


            • Dzan 28 août 2010 10:54

              Tiens Lerma.
              De retour avec combien de tonnes de cirage, et de brosses à reluire.
              Vraiment, vous nous manquiez.

              Sans abonder au post de Calmos, je ne répèterai que la phrase de DeGaulle

              « L’ONU ? Ce zinzin ! »


            • OMAR 27 août 2010 21:04

              Omar T.

              Ce que l’article ne dit pas, ce sont les violes et maltraitances commis aussi contre les enfants.

              Le tollé soulevé contre le gouvernement soudanais et les menaces d’intervention au Darfour sont justifiés, alors pourquoi pas pour la R.D.C ?

              Et à quoi servent les casques bleus ?


              • Antoine Diederick 27 août 2010 22:16

                l’incapacité totale du gouvernement de la RDC de gérer l’étendue du territoire est démontrée....


                • Antoine Diederick 27 août 2010 22:18

                  l’intervention onusienne a été une véritable catastrophe.....en plus.


                • nilasse nilasse 27 août 2010 22:38

                  il y a meme eu des photos de soldats australiens de l’onu en train de cramer un mec comme a la broche au dessus d’un tonneau enflammé. c’est le pourquoi de ces tensions qui n’en finissent plus a mon sens le plus intéressant. cette partie est une des plus riche du monde en matière minéral. toutes les puces électroniques,de l’ordinateur au téléphone portable sont faites avec du coltan,dont cette partie de rdc a d’énormes gisements,sans parler du cuivre,des diamants et bien d’autres richesses. la stabilité de cette région aurait comme conséquence mécanique la hausse de ces matières,car les populations n’étant plus occupé par la guerre auraient inévitablement des revendications sur ce qui devrait revenir de droit aux habitants de cette zone. l’exemple d’un chavez,ou de feu Thomas sankara et surtout de lumumba planeraient dans l’inconscient collectif de la population. d’ailleurs,il n’y a qu’a se rappeler l’empressement que l’onu,la France en tête,a eu au moment de ces fameux troubles du a des organisations obscures dont personne ne sait vraiment qui les finances et les armes. le viol,comme un article du monde diplo de longue date avait déjà exposé l’arme du viol sur les femmes. toutes les guerres sont aussi faites de ça. l’armée française en algerie n’etait pas en reste,pas plus que les russes pour la prise de berlin. je pense sincèrement que ces histoires de viols ( meme si c’est dur a dire) sont très secondaire par rapport au enjeu réel de ce qui se passe vraiment .


                  • Halman Halman 28 août 2010 00:28

                    C’est possible ça de bander pour quelqu’un qu’on veut tuer ?

                    Sont bons pour l’asile surtout oui.


                    • birdy 28 août 2010 00:32

                      Chez certains malades ça améliore l’érection.


                    • OMAR 29 août 2010 17:25

                      Omar T.

                      Birdy : C’est pour cela que vous courez aprés Catherine ?


                    • birdy 29 août 2010 17:40

                      Non c’est pour ça que ton père suce des os au cimetière. 


                    • Deneb Deneb 28 août 2010 09:20

                      nilasse : "il y a meme eu des photos de soldats australiens de l’onu en train de cramer un mec comme a la broche au dessus d’un tonneau enflammé"

                      J’ai beau chercher, je ne trouve pas. Un lien ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès