Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’humanisme est-il soluble dans la géostratégie ?

L’humanisme est-il soluble dans la géostratégie ?

Pragmatisme ou Humanisme ? Peut-on tout à la fois garder des bonnes relations et faire du commerce alors que le-dit partenaire fait vivre un cauchemar à sa population ? Tous les pays n’ont pas la même attitude envers les dictatures les plus résistantes. Le cas du Zimbabwe le montre bien.

Epineuse question que celle des OMD en vérité. Les angles d’approches de cette problématique sont multiples, car l’aide au développement sert également des intérêts économiques et stratégiques, le continent Africain, puisqu’il s’agit du principal intéressé par les OMD, reste largement sous-développé, et quand les ressources se font rares par ailleurs, tout le monde s’intéresse au continent noir… De là à dire que les OMD n’ont qu’une portée stratégique, il y a un pas (un fossé, plutôt) que je me garderais bien de franchir à la lecture de certains articles.

La différence est surtout frappante quand on compare les relations des grands ensembles régionaux face à l’Afrique. Compassion ? Humanisme ? Volonté de s’installer ou de corriger son image ? L’Europe, les Etats-Unis, la Chine et d’autres n’ont pas du tout la même approche du problème africain. Vous pouvez toujours m’opposer qu’il n’y pas de « problème africain », mais ici, nous assumons nos convictions que le continent, ses populations surtout, méritent mieux que des brèves sur le choléra au Zimbabwe ou des coups d’Etat à répétition, des déplacements de population et autres calamités, dont, encore une fois, les civils souffrent principalement.

Quid donc des approches des grands ensembles régionaux ? On se rappellera que l’Europe avait annulé en 2003 un précédent sommet Union Européenne – Union Africaine en raison de l’interdiction de Mugabe (celui qui considère le choléra qui mine son pays comme un génocide dirigé par les Britanniques. Quelqu’un a-t-il une camisole en stock ?) de pénétrer en Europe. Annuler un sommet de cette importance pour une raison comme celle-là montre bien la vocation première de l’Europe de ne pas transiger avec son humanisme traditionnel.

A l’inverse, les Chinois, de plus en plus présents sur le continent Africain car en manque de ressources minières, offrent tous les honneurs dus à un chef d’Etat « en règle » quand ils reçoivent Mugabe… Encore une fois, chacun ses intérêts et l’objet de cet article n’est pas de porter des jugements à l’emporte-pièce (même si c’est tentant), mais de montrer que les OMD souffrent directement de ce type de stratégie « vorace ». Comment faire reculer le VIH ou donner un accès à l’éducation dans l’un des pays les plus mal en point si l’on fait des ponts d’or à son dirigeant, qui n’a aucun remords à laisser mourir sa population, son Etat ? Et encore, c’est objectifs-du-millenaire.blogspot.com/2008/09/au-zimbabwe-le-gouvernement-pose-ses.html

Les OMD doivent être une priorité des relations avec l’Afrique, pour la sortir de ses dépendances, justement, de ces jeux stratégiques. Ne soyons pas dupes, les grands de ce mondes profitent de relations d’interdépendance, où chacun fait des compromis mais où chacun trouve son compte, alors que comme le rappelle la Conférence des Eglises d’Afrique (AACC), "la réciprocité entre pays pauvres et pays riches se fera systématiquement au détriment des pays pauvres."

Pas facile de se défaire des pressions de l’économie et de la stratégie. Pour rappel tout de même, l’Europe fournit 55% du total mondial de l’aide publique au développement.

L’équipe du blog de suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Iren-Nao 27 janvier 2009 10:22

    @ auteur


    sdm vous pouvez preciser ce qu’est OMD

    Merci


    • objectifsdm 31 janvier 2009 09:35

      BOnjour,

      Les OMD sont les Objectifs du Millénaire pour le Développement, un engagement pris par les Etats-membres des Nationa Unies en 2000, et qui vise, en gros, à réduire de moitié la population souffrant de la faim et de la pauvreté dans le monde d’ici 2015.
      En tout il y a huit objectifs précis (santé maternelle, accès à l’éducation primaire)
      Vous pouvez voir la page Wikipédia
      et le blog de suivi de l’actualité de ces Objectifs



    • poetiste poetiste 27 janvier 2009 10:35

      Quête d’espoir.

      Pour bien commencer dans la vie, il faut être à bonne école. Ce qui est imprimé dans la cire vierge des âmes des enfants en chaque point du monde sera déterminant pour l’évolution de l’humanité. Les enfants sont considérés dans bon nombre de pays comme des armes de guerre. Ils ne sont pas enrôlés quand on leur fait porter une kalachnikov mais dès leur naissance. Un particularisme culturel autocratique exerce toujours un conditionnement, une préparation de ses enfants à l’affrontement, à la guerre. Une évolution positive n’est pas prête de survenir quand ce particularisme culturel procède d’une religion à la légende fondatrice expansionniste interdisant le libre arbitre. Cette évolution ne sera pas non plus tant que des millions d’enfants seront exploités, n’iront pas à l’école. Pour ce qui est du respect des enfants et donc de l’homme à construire, une bonne part de l’humanité en est encore à l’âge préhistorique. Si la conscience de vivre sur une même planète et de devoir la sauver peut entrer dans toutes les âmes, c’est parce que une majorité d’hommes et de femmes de bonne volonté l’auront voulu. Mais on n’exporte pas une démocratie à coups de canons. L’exemple de l’Irak n’est pas à suivre. En ce sens Obama semble prendre un bon tournant. Il va falloir inverser la vapeur et enfin rencontrer cette conscience là. La France, d’une main vend des armes à Israël et de l’autre tend une banderole dans la rue pour soutenir la Palestine ; il va falloir revoir le problème en profondeur : cesser de vouloir se disculper quand on profite de cette politique là. Cherche à qui le crime de masquer les consciences profite. L’argent conduit le monde et si une déontologie commune ne survient pas pour sauver la planète bleue, on va droit à la plus grande catastrophe de tous les temps. Mettre l’homme et son entreprise avant la spéculation boursière, arrêter le processus qui plombe les entreprises à la merci des banques. Les pays riches ont une grande responsabilité dans la crise et c’est bien à ceux-ci de se remettre d’abord en question. Si les hommes épris de liberté l’emportent sur ceux qui pensent user de cette liberté uniquement pour eux-mêmes, le monde est sauvé. Le temps est venu de rattraper ceux qui se sauvent avec la caisse, le fruit du travail des autres. Le temps est venu de demander des comptes aux ennemis de la liberté qui font exécuter des journalistes en Russie. Je ne sais si Obama a la trempe de Martin Luther King qui disait quelques jours avant sa mort : « Je peux partir, j’ai vu l’autre rive du Jourdain », mais c’est ce genre d’hommes qui se fait trop rare. La vie sans risque n’est pas l’aventure des vrais hommes. Leur martyre est bien l’hommage que leur rend la vénalité des prédateurs. J’aimerais ressentir, avant de partir, l’espoir d’une humanité plus humaine. Aurais-je droit à ce cadeau ? Je me fais vieux ; faites vite ! Merci d’avance.
      A.C


      • alizée 28 janvier 2009 17:10

        Bonjour,
        espoir,espoir... l’espoir fait vivre comme on dit et je m’en nourrie tous les jours ! mais la réalité est bien plus sombre et ses racines sont encrées profondément dans le mensonge et l’avarice. L’humanisme dans la géostratégie pour moi ça n’existe pas : les politiciens se sont écartés de l’humanisme en décidant de s’adonner au pouvoir et décident d’avancer dans leurs stratégies sans regarder que celles ci incluent des êtres humains ; voyez toutes ces guerres (irak, palestine, israel...) elles sont dirigées par des être humains sous pretexte d’accords internationnaux, commerciaux , d’entente ou de mésentente entre les pays mais surtout entre les dirigeants eux-même ! la politique n’a jamais été aussi inhumaine et froide, je n’ai pas confiance en elle... que peut-on faire quand l’afrique souffre et saigne ? quand l’europe s’ébranle ? ou mieux encore quand notre propre pays s’émiette voire tombe ? vers qui on se tourne ? personne a part soi-même avec sa colère. révolution à madagascar (l’un des pays les plus pauvre) avec des morts, révolution demain en france, révolution en islande où le premier ministre démissionne... c’est tout ce qui nous reste ! la colère et la peur... que les politiciens ont pondu, nourri.
        Merci pour l’article intéressant et pour les débats sur agoravox !
        Cordialement,
        lili


        • objectifsdm 31 janvier 2009 09:38

          Je sens dans vos commentaires à tous un certain pessimisme qui est malheureusement bien compréhensible. Mais pour les Objectifs du Millénaire, il s’agit d’un engagement ferme, d’une parole donnée, et nous, citoyens, par le simple fait de diffuser ce type d’info, nous pouvons à terme avoir une influence sur les Etats, les associations, les entités qui entendent participer à ces Objectifs...
          ALors courage !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès