Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « L’idée du rêve du Grand Israël est terminée »

« L’idée du rêve du Grand Israël est terminée »

 Dans un discours qualifié d’historique et d’adieu, le premier ministre israélien Ehud Olmert déclare :
« L’idée du rêve du Grand Israël est terminée », « Durant 40 ans nous avons été fautifs envers les palestiniens ». « Israël pourrait exprimer des [regrets] pour le sort des palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de chez eux en 1948 ». Pour Mahmoud Abbas, Président de l’autorité Palestinienne,le sort des réfugiés palestiniens à l’extérieur, un Quota raisonnablede retour doit être négocié. Ceux qui décident de rester dans le pays dans lequel ils résident actuellement devront recevoir une [compensation] ».
Cette information aura certainement des réactions importantes au Liban où plus de 400.000 palestiniens, soit l’équivalent de 10% de la population locale.


C’est la première fois dans l’histoire d’Israël qu’une haute personnalité au pouvoir fait un tel mea culpa aussi net vis-à-vis des arabes et des Israéliens.

Le premier ministre Ehud Olmert lors de sa dernière réunion de son cabinet ministériel, le dimanche 14 septembre a estomaqué et stupéfait ses ministres par ses déclarations surprises.

Nazzir Majeli, le correspondant d’ asharqalawsat à Tel Aviv (journal pro saoudien, publié à Londres), a rapporté que le premier ministre avait dit à ses ministres : « Depuis 40 ans (depuis la guerre de 1967), nous avons inventé des prétextes et des arguments afin de justifier notre politique de négligence de pas vers la paix selon le principe [deux peuples, deux états]. Notre politique n’a pas été dans l’intérêt d’Israël, car en refusant le principe de [deux peuples, deux états], nous sommes restés [un état pour deux peuples].

Devant des ministres épatés, E.Olmart a ajouté « Beaucoup de palestiniens, désespérés par les négociations, ont commencé à penser à cette solution [un état pour deux peuples] et même nos amis en Europe et aux Etats-Unis ont aussi à leur tour réfléchi à cette solution. En effet, nous avons refusé de voir la réalité, nous avons refusé de lire la feuille de route qui nous dit clairement que le temps ne tourne pas en notre faveur…. ».

Ensuite, il a fait un retour sur les négociations qui ont eu lieu à Camp David en 2000 et il a révélé combien il était personnellement fautif lorsqu’il a critiqué Ehud Barak (premier ministre Travailliste à l’époque et ministre de la défense dans son cabinet actuel), lorsque ce dernier a proposé de faire quelques concessions. Je croyais que la terre entre la méditerranée et la rivière de la Jourdan est à nous, à nous seuls, les juifs. Je croyais que nous disposions d’un droit historique….Mais en fin de compte, et après beaucoup de réflexion et d’hésitation, je suis arrivée à une conviction : nous devons partager la terre, nous ne voulons pas un [état pour deux peuples].

Le premier ministre israélien a ajouté, mais toujours devant des ministres qui s’attendaient à tout sauf à un discours pareil, « Israël est l’état le plus fort dans la région….cet état ne doit pas être à la merci d’une minorité (Là, c’est une allusion aux extrémistes israéliens), qui souhaite une guerre éternelle pour garder une colline ou pour un plateau ( un message en direction de la Syrie, le plateau du Golan), dans ce cas, nous n’aurons plus des partenaires pour faire la paix. Et à ce moment il a prononce des phrases adressées aux voisins : « Aujourd’hui, il y a réellement des partenaires sûrs qui souhaitent faire la paix avec nous, des palestiniens et des syriens ».

Après ce mea culpa, Ehud Olmert a confirmé sa volonté de signer un accord de paix avec la direction palestinienne présidée par Mahmoud Abbas (Abou Mazen) avant de quitter ses fonctions. Dans cette réunion du cabinet, Haïm Ramon a présenté un plan qui propose de dédommager à hauteur de 1.1 million de Shekels (300.000 de dollars), toute personne qui s’engagerait à quitter la Judée Samarie.

Le projet de loi prévoit aussi de donner un bonus de 25% aux personnes qui iront s’installer dans le Neguev (désert) et 15% à celles qui iront en Galilée. En fait, le gouvernement israélien souhaite promouvoir le développement de ces deux régions.

Ce projet a été accepté par les ministres Travaillistes, une partie de Kadima (amis d’ Ehud.Olmert) et refusé par les ministres du mouvement Shass et les Retraités. Quant aux candidats à la présidence du Kadima et qui prendront la place de E. Olmert, ils ont dit « Oui », mais que le moment actuel n’était pas adéquat pour un tel projet. (De toute façon, ce n’est jamais le moment ! mais c’est quand alors le bon moment ?). C’est la position du ministre des affaires étrangères Tzipi Livni et du ministre de la sûreté intérieure Avi Dichter, alors que le ministre du transport et des affaires stratégiques (anciennement ministre de la défense) Shaul Mofaz est complètement contre le projet car selon lui une telle démarche encouragera les palestiniens à réclamer d’autres concessions. (En fait, ce dernier n’a pas du tout bien assimilé ou digéré le discours de son chef de cabinet).

Un autre problème se pose et réduit la crédibilité de E. Olmert. Comment un premier ministre, dont la police a recommandé l’inculpation dans deux affaires de corruption et dont les jours sont comptés avant son départ, pourra t-il faire adopter légitimement des lois qui impliquent l’avenir du pays ? Donc, pourquoi cette obstination se demande l’analyste israélien Julien Bahloul ? Est-ce la volonté de ne pas perdre, une nouvelle fois, les acquis des négociations, ou le souhait de partir avec une image redorée ?

Trop tardif !

Le discours de Ehud Olmert est trop tardif. Ses héritiers, Tzipi Livni et Shaul Mofaz ne sont pas entièrement en phase avec son discours de choc ou avec son projet proposé afin de convaincre les colons de quitter la Judée Samarie. Cependant, il a le mérite de dire la vérité alors qu’il est encore au pouvoir pour un petit temps.

Effectivement, nous pensons par là à Shimon Pérès, le Chef d’Etat actuel, qui en l’an 2000 a signé, en tant que, ancien premier ministre une tribune importante sous le thème « Israël a besoin d’un Etat palestinien », dans Manière de Voir Le Monde Diplomatique (n°Novembre-Décembre), et qui a aussi surpris la classe politique israélienne à l’époque, par sa franchise. Shimon Pérès y a écrit à la fin : « Après cinquante ans d’existence d’Israël, il nous faut réparer la faute que nous avons commise ; nous n’avons pas pris en compte l’existence d’un autre peuple ; et, dès l’instant que nous vivons à ses côtés, nous avons tout intérêt à achever la révolution historique entamée ; voir dans le peuple voisin- un bon voisin- l’occasion de nouer des relations nouvelles et d’apporter la paix globale au Proche-Orient, pour le bien du monde entier ».

Admettons que à l’époque Shimon Pérès était une haute personnalité politique mais elle n’était pas au pouvoir, donc, Pérès ne pouvait rien faire mais il tout de même a indéniablement fait un constat historique de vérité.

Aujourd’hui, du fait que les deux hautes personnalités, le Chef de l’Etat, le premier ministre ( Olmert, jusqu’à janvier 2009, en principe) sont au pouvoir et du fait qu’elles ont reconnu la souffrance et le droit du peuple palestinien, elles peuvent encore aller plus loin afin de mettre leurs convictions et la révolution historique en pratique. C’est-à-dire la déclaration d’un Etat palestinien indépendant. De toute manière, il vaut mieux tard que jamais.

La position de Mahmoud Abbas (Abou Mazen), Président de l’Autorité Palestinienne

Officiellement d’ici janvier 2009, Mahmoud Abbas doit quitter ses fonctions. Mais il va tenter de s’accrocher et de « survivre » jusqu’au mois de mars. Interrogé par le journal israélien Haaretz, Abou Mazen a avoué que 15 ans ont malheureusement passé depuis la signature d’Oslo et que nous sommes toujours loin d’un accord. Sur les six principaux dossiers [réfugiés, Jérusalem, frontières, la sécurité, les localités israéliennes et l’eau], il y a des propositions, mais nous ne sommes pas parvenus à un terrain d’entente.

Le sort des réfugiés à l’extérieur

En ce qui concerne la question des réfugiés, Mahmoud Abbas avance désormais l’idée suivante : « Il y a aujourd’hui 5 millions de palestiniens dont les ancêtres ont été chassés de l’actuel Israël. Nous comprenons que si nous demandons le retour des cinq millions, l’Etats d’Israël serait détruit. Mais, nous devons négocier un Quota qui soit raisonnable. Le plus important, pour ceux qui ne pourront pas rentrer, est qu’Israël reconnaisse sa responsabilité dans le problème des réfugiés. Ceux qui décident de rester dans le pays dans lequel ils résident actuellement devront recevoir une [compensation] ».

Selon l’Agence de presse palestinienne WAFA, le premier ministre israélien a déclaré devant la commission des affaires étrangères et de la Défense au Knesset que « Israël pourrait exprimer des [regrets] pour le sort des palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de chez eux en 1948 ».

Cette information aura certainement des réactions importantes au Liban où plus de 400.000 palestiniens vivent dans des conditions précaires et très difficiles. Ils sont répartis sur douze camps bâtis à la hâte
formant une sorte de ghetto, et partagés entre Tripoli dans le nord, au Saïda, au Tyr dans le sud, au Ba’albek et à Beyrouth.

L’installation définitive des palestiniens au Liban (l’équivalent de 10% de la population locale) débouchera tôt ou tard par les libaniser, afin qu’ils puissent vivre dignement et surtout afin de pouvoir travailler et bâtir un espoir pour l’avenir.

Cependant, cette libanisation pourrait modifier la composition démographique du Liban avec des conséquences qui affecteront l’équilibre fragile de la répartition du pouvoir. Une telle décision, nécessitera également une réforme de la constitution afin de pouvoir absorber cette population. [Les libanais n’ont récemment pas pu modifier un seul article de la constitution afin d’accélérer l’élection
Présidentielle en Mai dernière].

Une tâche trop grande voire immense à assumer, par rapport à la taille et aux moyens que le Liban dispose. Ajoutant à cela que les libanais tentent, actuellement, de cicatriser les blessures des dernières années dans le cadre d’une conférence pour trouver un cadre d’une « entente dur-able ». Ils seraient mieux de les épargner d’un sujet qui fâche et plus fort q’eux. La question des palestiniens du diaspora doit être négociée, discutée au niveau de l’Onu et de la ligue des pays arabes, car le Liban tout seul aura beaucoup de difficultés à apporter une réponse adéquate au problème.

Aujourd’hui, les palestiniens au Liban, sont parfaitement conscients du fond du problème. Il n’ont rien demandé, et ne rêvent qu’une seule chose, c’est de retourner chez eux.

Ironie du sort/ ou preuve d’intégration  ? Chez Kadima Les voix des arabes israéliens sont déterminantes pour trancher entre Livini et Mofaz

Les votes qui vont avoir lieu aujourd’hui pour choisir un héritier à Ehud Olmert ont débuté depuis ce matin. Selon un sondage réalisé pour le compte de Haaretz et canal 10 TV lundi dernier, 47% des votes sont en faveur de Livini, ministre des affaires étrangères, 28% pour Mofaz, ministre du transport et des affaires stratégiques et 6% pour le ministre de la sûreté intérieure, Avi Dichter.
Selon des hommes politiques arabes israéliens, les voix des arabes de 48 vont jouer un rôle tranchant entre les candidats car ils forment 20% des partisans ayant la carte du Kadima (au total 73000 partisans).

D’après Ahmed Dabbaj, membre du comité centrale du Kadima et maire d’une commune dans la région de Galilée, 90% des palestiniens de 48 de sa commune, ayant la carte du parti vont participer à cette élection. Pour lui, c’est Shaul Mofaz (origine iranienne) qui aura le plus de voix car ce dernier fait partie des autorités locales et a facilité l’entrée des arabes dans les fonctions publiques. Alors que Livini, en raison, de ses fonctions, a de faibles contacts avec la population.

L’autre palestinien israélien, Majli Wehbé, membre de la Knesset et vice ministre de Livini au ministère des affaires étrangères, a un point de vue tout à fait opposé. La candidate Livini est préférée à Mofaz chez les arabes de 48 en raison de ses positions modérées pendant les négociations avec l’équipe du Président Mahmoud Abbas. Et en plus, elle a respecté ses engagements en le nommant comme adjoint et a aidé beaucoup de palestiniens de 48 à intégrer les services de l’Etat.
Quant à Kaiéd Zaher, l’un des grands responsables chez Kadima, il préfère la neutralité et il a appelé à former un groupe arabe afin de défendre les intérêts des palestiniens de 48, qui constituent 16% de la population israélienne.

Sur le plan technique, il faut obtenir 40% des voix pour passer dès le premier tour et éviter un deuxième. D’après les sondages Livini passera, à priori, dès le premier tour. En effet, c’est confirmé, les informations venant de Tel avive montrent une avance faible de T. Livini contre S. Mofaz, mais suffisant pour qu’elle soit à la tête du Kadima et former une nouvelle coalition. Elle est ainsi, la deuxième femme qui se trouve à la tête de l’Etat hébreu après Golda Meir. Les résultats de cette élection est une fois de plus ne corroborent pas avec ceux publiés par les sondeurs, qui ont donné à Livini plusieurs points d’avance par rapport à son concurrent Shaul Mofaz.

Les pourparlers syrio - israéliens sont reportés !

Le lundi dernier 14 septembre, Channel 10 et haaretz ont estimé que les négociations indirectes entre la syrie et Israël qui se déroulent sous une médiation turque seraient menacées par le départ d’Ehud Olmert. Chose faite, hier 17 septembre, le ministre des affaires étrangères syrien Walid Moualem a déclaré lors d’une conférence de presse commune avec son homologue espagnol à Damas que le cinquième round prévu pour aujourd’hui, Jeudi 18 septembre, entre les délégations des deux pays (Israël et la Syrie) est reporté pour une date ultérieure à la demande des israéliens.

Néonmoins, le ministre syrien a exprimé le souhait de son pays de constituer une base solide de discussions afin d’aller à une phase supérieure, c’est-à-dire vers des négociations directes. Il a conclu « Nous sommes prêts pour faire la paix quand les israéliens le seront ».

La même information est parvenue de Tel Avive, où le porte- parole du gouvernement a déclaré qu’il espère que les discussions indirectes entamées avec Damas continueront. Il a refusé de donner d’autres explications.

Lors d’une conférence de presse à la fin du sommet quatre partite, le 4 septembre, comprenant, la France, représentée par le président de la République, Monsieur Nicola Sarkozy, la Turquie, représentée par son premier ministre, Monsieur Rajab Tayyeb Erdogan, Le Qatar, représentée par l’Emir Sheikh Hamed bin Khalifa Al Thani, le Président Syrien Bachar El Assad a réclamé le soutient des trois pays présents pour qu’ils obtiennent de nouveau gouvernement israélien les mêmes engagements donnés par le Cabinet d’Olmert.

D’autre part, Monsieur Bachar El Assad, a confié à Monsieur Erdogan un document de six points détaillant la position du gouvernement syrien, afin de le transmettre au gouvernement de Tel Avive. « Nous attendons la réponse des israéliens via l’intermédiaire turc » a dit Assad.

Pour conclure, le Président syrien, dans une interview accordée à la télévision française, a réitéré la position de son pays à l’égard de la reconnaissance de l’Etat Hébreu : « Si un accord de paix est obtenu entre les deux pays, il est normal qu’il y ait une reconnaissance réciproque ».


Fayez Nahabieh.
Rédigé Le 17.09.2008. Et envoyé le 18.09.2008. Après une très légère modification.
Membre (Amis du Monde Diplomatique)
La Réunion France

Sous préparation : Proche-Orient (2).
Le sujet tabou, les pourparlers, Syrie, Iran.

Références
1. www.Ynetnews.com. Olmert : Notion of Greater Israel no longer exists / Roni Sofer.17.09.2008.
2. www.Ynetnews.com. Olmert : Israel’s future does not lie in West Bank PM again renounces Greater Israel vision, says government should invest in other areas. Ilana Curiel. 17.09.2008.
3. Http ://french.wafa.ps. 15.09.2008. Olmert : Israel pourrait regretter de ne pas conclure un accord avec les palestiniens.
4. http://canadianpress.google.com. Israël pourrait exprimer des “regrets” pour le sort des réfugiés palestiniens. 15.09.2008.
5. www.Haaretz.com. PM at final cabinet meeting : Greater Israel is no more. Barak Ravid. 15.09.2008.
6. www.asharqalawsat.com. Olmert : Pendant 40 ans, nous étions fautifs. Nous devons partager la terre. Saroukh.Zaki. 15.09.2008.
7. www.asharqalawsat.com Olmert declare la fin d’un rêve. Nazzir Majli. 15.09.2008.
8. www.aljazeera.net. Les élections du Kadima sont aujourd’hui et le vote arabe sera déterminant. انتخابات كاديما اليوم والصوت العربي سيكون حاسما. 17.09.2008.
9. www.aljazeera.net. Le ministre syrien confirme le report de cinquième round avec Israël. 17.09.2008.
10. www.Haaretz.com. Olmert’s departure may threaten peace talks with Syria. Haaretz Staff and Channel 10. 15.09.2008.
11. www.Haaretz.com. Syria details its stance on peace talks. Yoav Stem and Barak Ravid. 05.09.2008.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 20 septembre 2008 10:57

    Olmert decide de laisser une marque moins souillee a la posterite.

    J’en suis ravi, mais qu’a-t-il fait pendant son mandat sinon poursuivre l’oeuvre de destruction de la paix de son predecesseur :


    • ZEN ZEN 20 septembre 2008 11:12

      Bonjour Stéphane
      D’accord avec toi . Entre les déclarations et les faits , le fossé s’élargit
      Il suffit par exemple de regarder une carte de la Cisjordanie pour estimer que l’idée d’Etat palestinien est de moins réalisable...et la colonisation continue, malgré les dénégations


      • ZEN ZEN 20 septembre 2008 11:13

        Rectif : "de moins en moins réalisable"


      • stephanemot stephanemot 21 septembre 2008 02:12

        Juste. Il n’y aura pas un mais plusieurs etats palestiniens.

        Les pires faucons de Tel Aviv ont integre la donnee demographique : meme avec leurs pondeuses en serie dans les colonies, les integristes ne parviendront pas a obtenir la majorite.

        La bande de Gaza est surpeuplee et toujours sur le point d’exploser, ce qui presente deux avantages pour eux :

        - lui accorder l’autonomie resoud le deficit demographique

        - la poudriere assure la victoire des fondamentalistes sur les democrates palestiniens, et donc le maintien des radicaux au pouvoir a Tel Aviv

        La Cisjordanie evoluera comme le Pakistan oriental : plus modere, mais incapable de survenir a ses propres besoins, il deviendra autonome mais un etat en desastre permanent (ce que j’appelais le Scenario Bangladesh : "Red blogule to Ehud Olmert - the Bangladesh scenario" ).


      • sisyphe sisyphe 20 septembre 2008 12:37

        Olmert enfin touché par la grâce ?? 

        Que ne le fut-il, effectivement, plus tôt, lorsqu’il était au pouvoir et avait les moyens d’avancer vers la paix....

        A quand des dirigeants israeliens enfin lucides et responsables, pour mettre fin à ce conflit de 50 ans ? 

        Pour faire un parallelle "brelien" ; pourquoi ont-ils tué Rabbin  ? 


        • sisyphe sisyphe 20 septembre 2008 12:41

          RABIN ; pardon...


        • non666 non666 20 septembre 2008 13:04

          JUste avant que qu’il soit officialisé qu’Israel est candidate a l’Union europeenne, un grand spectacle de Mea culpa s’imposait, en effet.


          Cela va t’il signifier que les accords de 1947 vont enfin etre appliqué ?
          Cela signifie t’il le retrait israelien du Golan ?

          Ah non, c’est juste le "Geronimo" israelien. En reference au fameux film qui expliquait la realité de l’historique des etats unis :
          Celui du seul genocide "reussit" avec confiscation totale des terres.

          Les israeliens tentent la version light et oublueront bien vit d’appliquer les acords, comme ils le font depuios 40 ans.
          Mais nous, betement, comm dab, grace a Sarkozy-Kouchner , nous les laisseront quand meme entrer en Europe sous la promesses qu’ils tiendront la nouvelle "feuille de route", plus tard...beaucoup plus tard...beaucoup trop tard !

          Le groupe du "devoir d’ingerence" ?
          Curieusement, il est au abonné absent dès que les interets d’israel sont en jeu.
          Plus question d’imposer "par la force" , le "droit international" dès qu’Israel est la cible !

          On Pari que TF1 va etre la chaine de la mise en valeur de cette information dans les mois qui viennent ?
          On Pari que le Figaro va tenter de souder "LA" droite dans cette grande avancée ?
          On Pari qu’Alexandre Adler va encore nous faire un de ses articles qui nous incitera a appuyer cette "nouvelle donne" ?

          Je sais , c’est trop facile, je triche un peu dans mes pronostics, je les ais vu agir dans le passé, donc je connais l’avenir.


          • Radix Radix 20 septembre 2008 13:06

            Bonjour

            Ehud Olmert, encore un antisémite ?

            Mais que fait la Licra ?

            Radix


            • miwari miwari 20 septembre 2008 13:15

              Du vent tout cela, on envoi un faux signal tardif "de paix" au monde et pendant ce temps on continue la colonisation des territoires Palestiniens et a confiner toute une nation derrière un prison a ciel ouvert.


              • morice morice 20 septembre 2008 13:55

                 Relisez Avraham Burg, c’est lui qui a raison... 44% du pays est laïc, et il est dirigé par à peine 15% de russes immigrés proches de l’extrême droit.. le vice premier ministre est celui qui entraîne le pays vers le chaos... le pays est dirigé par des FAUCONS, pas des colombes. Avigdor Lieberman est celui qui tire Israel à sa PERTE.


                • polmeuris 20 septembre 2008 18:06

                  Léon,

                  Vazy réviser ton bréviaire du trotskiste bolchévique et accroché à son fauteuil de vieux croulant qui fait de l’huile sous lui. Tes articles sont en pile à la feuille de la poissonnerie de Montpellier où tu cuves ta vinasse d’oublié de l’éducation nationale. Bref, tu nous les gonfles avec tes jugements à l’emporte pièce d’un centime d’€ j’veux dire toutes tes économies.


                • polmeuris 20 septembre 2008 18:08

                  Où alors joue-nous l’esclave de Renève ton meilleur rôle de la glisse.


                • sisyphe sisyphe 20 septembre 2008 18:40

                  Bien pire qu’attardé mental : un être veule et frustré, entièrement voué à la haine, au mépris, à la bétise. 
                  Un attardé mental est inoffensif ; pas ce genre de nuisible..


                • ZEN ZEN 20 septembre 2008 18:42

                  Philippe
                  On dirait du Romain de P. tout craché...


                • polmeuris 20 septembre 2008 19:12

                  Wouah ! on a là les 4 derniers piliers d’Agoravox agonisant.

                  Ils feront des retraites aux flambeaux antisémites quand tout le monde les aura oubliés, c’est-à-dire "hier".

                  On dirait une partie de cartes à la Pagnol mais qui a mal tourné et en gothique qui vomit.


                • sisyphe sisyphe 20 septembre 2008 19:27

                  @ Furtif

                  Image Hotel

                  Je ne sais pas si c’est ce que tu me demandais ??
                  Si oui, ça marche bien...


                • polmeuris 20 septembre 2008 18:54

                  Tiens des antisémites de la réserve !


                  • Sahtellil Sahtellil 20 septembre 2008 21:36

                     smiley

                    J’adore le rayon images de votre biblio, Sisyphe.

                    BMD


                  • ZORBA 20 septembre 2008 19:37

                    I HAVE A DREAM !!!
                    En effet c’est par la disparition de l’etat d’Israel en tant qu’etat et la reunion de l’ensemble du territoire et des peuples qui y vivent que la paix veritable s’instalera au moyen orient.


                    • Sébastien Sébastien 20 septembre 2008 22:11

                      Excellent comme reve ca !

                      Moi je peux faire le reve inverse. C’est pas la disparition des territoires palestiniens que l’on aura la paix en Israel.

                      C’est super constructif, non ?


                    • Sébastien Sébastien 20 septembre 2008 19:50

                      Il n’y a vraiment que chez les palestiniens que l’on parle de refugies apres 60 ans. Apres que la population se soit multipliee par 10.

                      En tous cas je constate que ca ne choque personne que les palestiniens soient parques dans des camps depuis 60 ans. Moi ca me choque beaucoup qu’on ait exploite ses pauvres personnes pour les utiliser indirectement pour diaboliser Israel. 

                      Et dire que les palestiniens ont quitte leur terre a cause de leurs "freres" arabes qui leur avaient promis de jeter les juifs a la mer... Et parques comme des animaux depuis 60 ans par les memes "freres".


                      • Gilles Gilles 21 septembre 2008 08:54

                        Seb

                        "Il n’y a vraiment que chez les palestiniens que l’on parle de refugies apres 60 ans."

                        Chez les israêliens on parle de réfugiés aprés 2000 ans . Réfugiées qui ont un droit inconditionnel à revenir sur la terre de leurs ancêtres (même si ce sont des juifs convertis)


                      • Sébastien Sébastien 21 septembre 2008 10:18

                        N’importe quoi...


                      • wuwei 20 septembre 2008 19:53
                        Ci-dessous la liste (longue) des 65 résolutions de l’ONU votées contre Israël entre 1955 et 1992, n’y figurent pas les 30 autres qui ont fait l’objet d’un veto Etatsunien. Alors les larmoiements à postierori de Mister Olmert me paraissent plus que déplacés sinon indécents. Mais peut être que les revers militaires et financiers du grand protecteur y sont pour quelque chose ?

                        Je tient à préciser afin de faire gagner du temps à certaines personnes habituées d’Agoravox qui ne manqueront pas d’être très génés par ce qui précéde et suit, que derrière mon pseudo se cache un bolchevico-écolo-islamiste fourbe et arriéré et que je regrette de ne pas voir leur hauteur de vue, l’incroyable modération dont ils font preuve à chacune de leurs admirables interventions ainsi que la lucidité dont ils ne se départissent jamais. 

                        1. Resolution 106 : " ;... ’condemns ’Israel for Gaza raid" ;

                        2. Resolution 111 : "condemns’ Israel for raid on Syria that killed fifty-six people"

                        3. Resolution 127 : "recommends’ Israel suspend its ’no-man’s zone’ in Jerusalem"

                        4. Resolution 162 : "urges’ Israel to comply with UN decisions"

                        5. Resolution 171 : "determines flagrant violations’ by Israel in its attack on Syria"

                        6. Resolution 228 : "censures’ Israel for its attack on Samu in the West Bank, then under Jordanian control"

                        7. Resolution 237 : "urges’ Israel to allow return of new 1967 Palestinian refugees"

                        8. Resolution 248 : "condemns’ Israel for its massive attack on Karameh in Jordan"

                        9. Resolution 250 : "calls’ on Israel to refrain from holding military parade in Jerusalem"

                        10. Resolution 251 : "deeply deplores’ Israeli military parade in Jerusalem in defiance of Resolution 250"

                        11. Resolution 252 : "declares invalid ’ Israel’s acts to unify Jerusalem as Jewish capital"

                        12. Resolution 256 : "condemns’ Israeli raids on Jordan as ’flagrant violation"

                        13. Resolution 259 : "deplores’ Israel’s refusal to accept UN mission to probe occupation"

                        14. Resolution 262 : "condemns’ Israel for attack on Beirut air port"

                        15. Resolution 265 : "condemns’ Israel for air attacks for Salt in Jordan"

                        16. Resolution 267 : "’censures’ Israel for administrative acts to change the status of Jerusalem"

                        17. Resolution 270 : "’condemns’ Israel for air attacks on villages in southern Lebanon"

                        18. Resolution 271 : "condemns’ Israel’s failure to obey UN resolutions on Jerusalem"

                        19. Resolution 279 : "demands’ withdrawal of Israeli forces from Lebanon"

                        20. Resolution 280 : "condemns’ Israeli’s attacks against Lebanon"

                        21. Resolution 285 : "demands’ immediate Israeli withdrawal from Lebanon"

                        22. Resolution 298 : "deplores’ Israel’s changing of the status of Jerusalem"

                        23. Resolution 313 : "demands’ that Israel stop attacks against Lebanon"

                        24. Resolution 316 : "condemns’ Israel for repeated attacks on Lebanon"

                        25. Resolution 317 : "deplores’ Israel’s refusal to release Arabs abducted in Lebanon"

                        26. Resolution 332 : "condemns’ Israel’s repeated attacks against Lebanon"

                        27. Resolution 337 : "condemns’ Israel for violating Lebanon’s sovereignty"

                        28. Resolution 347 : "condemns’ Israeli attacks on Lebanon"

                        29. Resolution 425 : "calls’ on Israel to withdraw its forces from Lebanon"

                        30. Resolution 427 : "calls’ on Israel to complete its withdrawal from Lebanon"

                        31. Resolution 444 : "deplores’ Israel’s lack of cooperation with UN peacekeeping forces"

                        32. Resolution 446 : "determines’ that Israeli settlements are a ’serious obstruction’ to peace and calls on Israel to abide by the Fourth Geneva Convention"

                        33. Resolution 450 : "calls’ on Israel to stop attacking Lebanon"

                        34. Resolution 452 : "calls’ on Israel to cease building settlements in occupied territories"

                        35. Resolution 465 : "deplores’ Israel’s settlements and asks all member states not to assist Israel’s settlements program"

                        36. Resolution 467 : "’strongly deplores’ Israel’s military intervention in Lebanon"

                        37. Resolution 468 : "calls’ on Israel to rescind illegal expulsions of two Palestinian mayors and a judge and to facilitate their return"

                        38. Resolution 469 : "’strongly deplores’ Israel’s failure to observe the council’s order not to deport Palestinians"

                        39. Resolution 471 : " ’expresses deep concern’ at Israel’s failure to abide by the Fourth Geneva Convention"

                        40. Resolution 476 : "reiterates’ that Israel’s claims to Jerusalem are ’null and void"

                        41. Resolution 478 : "censures (Israel) in the strongest terms’ for its claim to Jerusalem in its ’Basic Law"

                        42. Resolution 484 : "declares it imperative’ that Israel re-admit two deported Palestinian mayors"

                        43. Resolution 487 : "strongly condemns’ Israel for its attack on Iraq’s nuclear facility"

                        44. Resolution 497 : "decides’ that Israel’s annexation of Syria’s Golan Heights is ’null and void’ and demands that Israel rescind its decision forthwith"

                        45. Resolution 498 : "calls’ on Israel to withdraw from Lebanon"

                        46. Resolution 501 : "calls’ on Israel to stop attacks against Lebanon and withdraw its troops"

                        47. Resolution 509 : "’demands’ that Israel withdraw its forces forthwith and unconditionally from Lebanon"

                        48. Resolution 515 : "’demands’ that Israel lift its siege of Beirut and allow food supplies to be brought in"

                        49. Resolution 517 : "censures’ Israel for failing to obey UN resolutions and demands that Israel withdraw its forces from Lebanon"

                        50. Resolution 518 : "demands’ that Israel cooperate fully with UN forces in Lebanon"

                        51. Resolution 520 : "condemns’ Israel’s attack into West Beirut"

                        52. Resolution 573 : "condemns’ Israel ’vigorously’ for bombing Tunisian attack on PLO headquarters

                        53. Resolution 587 : "takes note’ of previous calls on Israel to withdraw its forces from Lebanon and urges all parties to withdraw"

                        54. Resolution 592 : "strongly deplores’ the killing of Palestinian students at Bir Zeit University by Israeli troops"

                        55. Resolution 605 : "strongly deplores’ Israel’s policies and practices denying the human rights of Palestinians"

                        56. Resolution 607 : "calls’ on Israel not to deport Palestinians and strongly requests it to abide by the Fourth Geneva Convention"

                        57. Resolution 608 : "deeply regrets’ that Israel has defied the United Nations and deported Palestinian civilians"

                        58. Resolution 636 : "deeply regrets’ Israeli deportation of Palestinian civilians"

                        59. Resolution 641 : "deplores’ Israel’s continuing deportation of Palestinians"

                        60. Resolution 672 : "’condemns’ Israel for violence against Palestinians at the Haram al-Sharif/Temple Mount"

                        61. Resolution 673 : "deplores’ Israel’s refusal to cooperate with the United Nations"

                        62. Resolution 681 : "deplores’ Israel’s resumption of the deportation of Palestinians"

                        63. Resolution 694 : "deplores’ Israel’s deportation of Palestinians and calls on it to ensure their safe and immediate return""

                        64. Resolution 726 : "strongly condemns’ Israel’s deportation of Palestinians"

                        65. Resolution 799 : "strongly condemns’ Israel’s deportation of 413 Palestinians and calls for their immediate return.

                        • armand armand 20 septembre 2008 22:16

                          Vous oubliez la première résolution qui a établi l’Etat d’Israël, et qui a été refusée par les Arabes dans leur ensemble. Et c’est de ce refus (et de l’intention clairement exprimée à ce moment-là de jeter les Juifs à la mer) que découle toute la suite.

                          Alors c’est bien facile d’égréner les condamnations successives, votées par la ’majorité automatique’ bloc de l’Est-pays arabes. Tant que ces états ne reconnaissaient pas Israël, et entendaient le détruire, je ne vois pas pourquoi il fallait les ménager.


                        • armand armand 20 septembre 2008 22:20

                          Notez que je trouve très bien ce mea culpa d’Olmert. Mais j’aimerais qu’en face on ait la même capacité de ’se mettre à la place de l’autre’.

                          En tout cas, au-delà des apparentes discordes, les hommes de bonne volonté, de part et d’autre, sont nombreux, et l’enjeu est de taille - un accord solide et les effets bénéfiques rejailliraient sur la région toute entière.


                        • Gilles Gilles 21 septembre 2008 08:57

                          Il y a justement des sionistes qui, à la fin du XIXem, se demandaient si la Palestine était le bon endroit pour établir un foyer juif. Ils plaidaient pour un autre lieu.... on les a oublié.


                        • miwari miwari 21 septembre 2008 14:42

                          Normal que les pays arabes aient réagis comme ils l’on fait, je ne vois pas pourquoi ce serait a eux d’assumer l’implantation d’une nation créé de toute pièce par les vainqueurs de la 2° guerre en dédommagement pour les juifs alors qu’ils n’y sont pour rien dans la tragédie de la Shoa, qu’aurions nous dit et fait si cet état avait était créer par exemple en corse ?


                        • miwari miwari 21 septembre 2008 14:44

                          Oups smiley

                          Désolé pour les lignes qui se sont incrustées dans le texte, maudis word smiley


                        • armand armand 21 septembre 2008 18:04

                          Ah oui ? Et l’Ouganda eurait été une meilleure solution ?

                          Comme beaucoup, vous passez sous silence et le lien trimillénaire entre les Juifs et la Terre Sainte, et le simple fait qu’il y a eu une présence ininterrompue de Juifs sur place, malgré toutes les expulsions, persécutions, changements de régime etc.

                          Avec une mauvaise foi absolue, vous brandissez la légalité internationale uniquement quand il s’agit de fustiger le comportement d’Israël, mais quand elle est en sa faveur, alors c’est à rejeter.
                          Ecoeurant !

                          La partition de la Palestine n’était pas plus ’fautive’ (et même moins encore) que celle de l’Empire des Indes, à la même période. Et les prémices de base d’Israël sont assez proches des fondations du Pakistan.
                          S’acharner à dénoncer un seul des multiples cas de partition et d’échanges de population qui ont émaillé le malheureux XXe siècle, dès lors qu’il s’agit de Juifs, c’est justement faire preuve d’antijudaïsme car on n’applique à aucun autre pays la même rigueur.Aucune raison objective de pleurnicher ad aeternam sur le sort des Palestiniens tout en se désintéressant du sort des Sudètes ou des Prussiens Orientaux, sauf votre désir, encore et toujours, de trouver un prétexte pour ’casser du Juif.’
                           
                          En plus, pour beaucoup, ceux qui le font vont beaucoup plus loin que les Palestiniens eux-mêmes, dont la plupart s’accomoderaient très bien du système des deux états. Et regrettent amèrement le refus de reconnaître la Partition initiale, qui, au demeurant, laissait Israël avec bien moins de territoires que ceux de 48 !


                        • armand armand 21 septembre 2008 18:08

                          miwari,

                          N’importe quoi comme d’habitude. Il y avait déjà des milliers de Juifs en Palestine, et puisque les deux communautés ne pouvaient pas vivre dans le même état, le mieux c’était de les séparer.

                          Quant à la notion d’état ’artificiel’ ou importé, il n’y avait aucun état véritable dans la région, que des provinces de l’ex-Empire ottoman...

                          Pour Léon (plus haut) :

                          En 1948 les Juifs pouvaient raisonnablement estimer qu’il valait mieux un Etat à eux, quitte à le défendre les armes à la main en permanence, que de rester dispersés en communautés à la merci du prochain führer.
                          La leçon de la Seconde Guerre Mondiale ? On ne peut compter que sur ses propres forces. Point barre.


                        • Satantango Satantango 21 septembre 2008 19:32

                          "On ne peut compter que sur ses propres forces. Point barre."

                          Avec l’aide de la bombe atomique fournie par la France et financée par le Shah d’Iran ; les subsides européens 
                          supérieurs à ceux de toute l’Afrique réunie ; la fourniture des bombes à fragmentations gratuites par les Yankees ; les Lobbys juifs des USA qui leur versent des milliards : et bien sûr Nanard Kouchner le M’as-tu-vu-sans-frontière qui avait même tenté de persuader Ivo LIVI, alias Yves Montand (autre Feuj connu) de se présenter Président de la République  !!!

                          Décidément en lamentations, les Feujs s’y connaissent...



                        • miwari miwari 21 septembre 2008 19:50

                          Armand un peu de bonne foi serait le bienvenu.

                          Et il y avait des millions d’arabes il me semble aussi, quand aux milliers de juifs en Palestine il y avait des millions de juifs en Europe alors pourquoi ne pas avoir créé cet état de toute pièces en Europe, les vainqueurs on bien su dépecer les pays qu’ils ont vaincus dans d’autre circonstances.


                        • armand armand 21 septembre 2008 23:18

                          Satango -

                          N’importe quoi...

                          Délire antisémite.
                          Et tu peux garder pour toi ton pseudo-verlan, à la con. On n’est pas dans le 93.


                        • armand armand 21 septembre 2008 23:23

                          miwari

                          Aucun rapport. Comme d’hab on parle de millions d’arabes (une seule nation) quand ça arrange, puis on les divise en états qui n’ont rien à à voir les uns avec les autres quand ça arrange.

                          Je me répète - une province ottomane à diviser entre arabes et juifs.

                          Au fait, si on emploie votre logique, pourquoi ne pas expulser toutes les populations musulmanes venues des Balkans ou d’Asie centrale qui se sont installées en Turquie à la place des Grecs et des Arméniens ?

                          Il y a des exemples de découpage infiniment plus tragiques et injustes qu’en Palestine - alors pourquoi toujours insister là-dessus ?


                        • miwari miwari 21 septembre 2008 23:40

                          Armand, ce ne sont pas des arabes ce sont des autochtones qui se convertis a l’Islam !
                          Un peu de culture ne peux pas te nuire, je te recommande la bibliothèque du coin sinon tu as aussi google qui est ton ami.


                        • frédéric lyon 20 septembre 2008 20:02

                          Un Etat Palestinien ?

                          Pourquoi faire ?

                          Pourquoi pas un Etat Eskimo, ou un Etat Basque ?

                          Et pourquoi pas deux Etats Arabes en Palestine ?

                          Un à Gaza pour le Hamas et un autre en Cisjordanie pour l’OLP.

                          Ou bien trois ou quatre ?

                          Ce ou ces Etats n’auront qu’une existence virtuelle, il n’auront aucune ressources budgétaires, il faudra que le contribuable occidental paye les soi-disant fonctionnaires, et la population vivre demain, comme aujourd’hui et comme hier, de l’aide alimentaire des Nations-Unis.

                          De toute façon, cette affaire Palestinienne ne regarde pas Israël qui n’a pas besoin de participer à de quelconques négociations avec les Palestiniens Arabes, puisque la création d’un Etat Palestinien Arabe était expressément prévue dans la Résolution 181 de 1948.

                          Les Arabes n’ont pas voulu créer leur Etat à l’époque, ils ont préferé prendre raclée sur raclée en tentant d’exterminer les juifs d’Israël ("Tue ! Tue ! Tuez les juifs !" Entendait-on en écoutant toutes les radios Arabes). Ils n’ont pas voulu le créer parce que cela valait, du même coup, reconnaissance de l’Etat d’Israël.

                          C’est très bien. Mais si maintenant ils ont changé d’avis, pourquoi déranger tout le monde ? Qu’ils proclament donc leur Etat, comme Ben Gourion avait proclamé l’Etat d’Israël en 1948, en vertu de la Résolution 181, et on en parlera plus.

                          Ils peuvent même proclamer cet Etat Arabe sur la totalité du territoire de la Palestine, si cela leur chante ! Tout le monde rigolera et Israël publiera simplement une déclaration officielle rappelant son existence et voilà tout.

                          Si on tient malgré tout à organiser des tables rondes pour marquer le coup, alors les Israëliens iront à ces réunions les mains dans les poches, n’ayant absolument rien à négocier.

                          Et si on doit signer un bout de papier à la fin, alors Israël ne signera rien à moins que la communauté internationale ne se porte garante de toutes les obligations de la partie Arabe, qui sont parfaitement incapables de prendre tout seul le moindre engagement, et il faudra aussi que la communauté internationale s’engage à fournir aux Arabes de Palestine, le vivre et le couvert, ad vitam aeternam.

                          Parce qu’il ne faudra pas compter sur les Israëliens pour payer les factures d’eau et d’électricité, ni pour fournir le moindre emploi aux Arabes de Palestine à l’avenir. Est-ce que cela vous plairait qu’on flanque des bombes dans votre autobus ? Il y a désormais un Mur de protection qui a parfaitement fonctionné et qu’on pourra améliorer encore. 

                          Tout le reste c’est de la littérature.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès