• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’impasse politique en République Démocratique du Congo

L’impasse politique en République Démocratique du Congo

L’impasse politique en République Démocratique du Congo

L’accord de la cenco[1] a du mal à s’appliquer en République Démocratique du Congo, en dépit des efforts menés par les évêques. Certes, la majorité présidentielle et le rassemblement de l’opposition ne sont toujours pas d’accord sur la désignation du premier ministre ; Ce qui est à la base du blocage politique. Pourquoi cette impasse ? Mais pourquoi est-elle difficile d’en sortir ?

-Blocage politique

L’impasse politique en RDC[2] est une réalité que personne ne peut nier. Le président Joseph Kabila[3] veut s’accrocher à son siège, bien que l’accord du 31 décembre2016 n’autorise pas à briguer le mandat, et « il se prépare à un énième rapport de force avec l’opposition ». Le rassemblement de l’opposition réclame la mise en application de l’accord de la cenco , alors que la majorité présidentielle tergiverse encore pour appliquer cet accord. De ce fait, la mise en œuvre de l’accord de saint Sylvestre est la seule solution pour garantir une transition politique de 12 mois en vue d’organiser les élections libre et démocratique. « Le président de la République reste en fonction jusqu’à l’élection de son successeur qui doit intervenir avant la fin 2017 »[4]. En réalité, il ya blocage politique tout simplement parce qu’il ya un problème d’alternance et une confiscation du pouvoir par un clan.

-Difficile de sortir de l’impasse

Pour sortir de l’impasse politique en République Démocratique du Congo :

-Le président Joseph Kabila doit accorder la primature à l’union pour la démocratie et le progrès social en sigle « UDPS »(Rassemblement)[5] pour ramener la paix et l'unité nationale ;

-La communauté internationale doit prendre des mesures du drame du peuple congolais, et exerce les pressions nécessaires sur le pouvoir en place en vue du respect « des droits humains », et de la libération sans conditions « des prisonniers politiques » ;

-Le chef de l’Etat doit garantir les droits de l’opposition dans le pays.

De ce point de vue, « il va falloir un consensus soit rapidement trouvé dans les discussions sur l’application de l’accord de la cenco, pour la gestion du pays pendant la période de transition jusqu’à l’organisation des prochaines élections prévues avant la fin de cette année »[6].

Ferdinand LUFETE

Notes :

 [1] : L’accord de la cenco : signature d’un accord sur l’élection présidentielle sous l’égide des évêques catholiques

[2] : RDC : République Démocratique du Congo

[3] : Le président Joseph Kabila : Le président de la République démocratique du Congo

[4] http://www.radiookapi.net/2017/02/12/actualite/politique/rdc-le-canada-appelle-lapplication-de-

[5] Rassemblement : plate forme de l’opposition politique.

[6] http://www.radiookapi.net/2017/02/23/actualite/politique/rdc-des-syndicats-reclament-lapplication-de-laccord-politique-du-31


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (1 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lufete Ferdinand

Lufete Ferdinand
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès