Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’impérialisme est l’ennemi des peuples : le cas de la (...)

L’impérialisme est l’ennemi des peuples : le cas de la Libye

Profitant de la révolte du peuple libyen contre le régime de Kadhafi devenu despotique et anachronique, l'impérialisme américain et son caniche européen tentent par tous les moyens d'intervenir en Libye pour installer un régime qui servira leurs intérêts. Leur volonté de pomper, à l'instar d'un vampire, le pétrole Libyen est sans limite. Le peuple libyen serait alors privé de sa révolution, de sa richesse et connaîtrait une situation aussi tragique que celle que subit actuellement le peuple irakien ou afghan par exemple. Les crimes et les ravages de l'impérialisme en Irak, pour ne citer que ce pays, donnent la mesure de la cruauté et de la barbarie dont le capitalisme est capable. Une intervention américaine en Libye risque de briser également cet immense espoir soulevé par la révolution tunisienne et égyptienne dans les masses arabes opprimées pour une société meilleure débarrassée de la domination impérialiste et de ses serviteurs locaux. L'histoire nous a toujours enseigné que l'impérialisme est l'ennemi des peuples.

La Libye est un pays riche en pétrole et en gaz naturel. Selon l'Agence américaine d'information

sur l'énergie(EIA), le pays produit 1,79 million de barils par jour d'or noir et de gaz naturel et exporte 1 million de barils/jour. La Libye possède des réserves de brut parmi les plus importantes du monde (44 milliards de barils). La Libye produit un pétrole d'une rare qualité (brut léger à faible teneur en soufre)dont le rendement au raffinage est très élevé donc recherché sur le marché.

Cette précieuse énergie est encore indispensable au fonctionnement de la civilisation capitaliste et contribue à l'accumulation du capital au niveau planétaire. L'impérialisme américain se prépare très sérieusement à intervenir dans un pays aussi stratégique que la Libye qui est au cœur de la méditerranée et coincé entre la Tunisie en pleine révolution et l'Égypte dont l'issue de la révolution reste imprévisible. En s'installant en Libye, les États-Unis pourront plus facilement détourner les objectifs d'émancipation de la tutelle impérialiste de la révolution tunisienne et égyptienne.

Hillary Clinton a déclaré publiquement que les États-Unis ont des contacts directs avec les insurgés libyens et que toutes les options pour éliminer Kadhafi du pouvoir restent ouvertes. Mais l'administration d'Obama ne se contente pas seulement de produire des déclarations menaçantes, elle a envoyé au large des côtes libyennes des forces navales et aériennes. Washington examine également la possibilité d'établir ce que les militaires appellent « no-fly zones » (zone d'exclusion aérienne) dans le ciel libyen. Le prétexte humanitaire est lui aussi invoqué, une fois de plus, pour préparer une éventuelle intervention militaire. « L’humanitaire et la guerre sont deux moyens contradictoires mais complémentaires . Il est difficile de distinguer clairement l’humanitaire du militaire tellement les deux instruments sont imbriqués l’un dans l’autre. On fait la guerre au nom de l’humanitaire et on invoque l’humanitaire pour justifier la guerre. Mais l’humanitaire reste souvent subordonné au militaire »(1). Le 28 février 2011, Hillary Clinton déclarait « Nous croyons qu'il y aura des besoins pour aider à des interventions humanitaires, nous savons également qu'il va y avoir probablement malheureusement des besoins pour des missions de sauvetage ».

L'histoire du peuple libyen est riche en luttes glorieuses contre l'invasion étrangère. Omar Al Mokhtar (1862/1931) ce « lion du désert », pendu par les italiens, incarnait cet esprit de résistance à l'occupant étranger. Le peuple libyen qui mène aujourd'hui un combat contre un régime qui l'a longtemps effacé, même s'il a accompli de réels progrès dans le passé, doit s'inspirer de cette grande figure de la résistance et s'opposer de toutes ses forces à l'impérialisme. C'est au peuple libyen et à lui seul,qui a déjà donné généreusement des martyrs par centaines, que revient l'immense tâche de faire triompher la révolution libyenne, partie intégrante de la révolution arabe en marche.

Révolutionnaires, progressistes et démocrates, il est de notre devoir de soutenir les masses arabes en lutte et de dénoncer partout l'impérialisme, ennemi de tous les peuples.

Mohamed Belaali

--------------------------------------

(1) http://www.legrandsoir.info/L-humanitaire-au-service-du-capital.html

Documents joints à cet article

 L'impérialisme est l'ennemi des peuples : le cas de la Libye

Moyenne des avis sur cet article :  3.48/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • JL JL 4 mars 2011 10:07

    Quel avenir pour les peuples opprimés, qui n’ont même pas la liberté de choisir entre des tyrans inféodés à l’empire et prospères, et des tyrans opposés et vaincus ?


    • Adelr2010 Adelr2010 4 mars 2011 10:08

       Le peuple libyen aura sa libertéinchalah bientôt, sans pour autant avoir recours à l’aide de l’occident impérialiste et gourmant. En Tunisie, comme en Egypte j’estime, on est conscient de ce que cherche les USA et l’Europe à proximité. On fera tout pour nous opposer à leurs tentatives, mais il faut que les forces « révolutionnaires, progressistes et démocrates » dans le monde soient radicalement avec nous pour défaire ces plans de colonisation modèrne. Car l’évolution de la situation surtout sociale dans les pays arabes contribuera directement dans stabilité sociale des peuples européens et occidentaux...


      • ZenZoe ZenZoe 4 mars 2011 11:45

        Votre analyse est très juste.
        Je voudrais la compléter

        L’impérialisme américain est dangereux parce qu’il asservit d’autres peuples. Il est surtout dangereux parce qu’il est utilisé par des dictateurs sanguinaires partout dans le monde pour asservir leurs propres peuples. Sans le moteur de l’anti-impérialisme, Kadhafi ne serait peut-être pas là où il est, ni les dirigeants du Hamas, Ben Laden n’aurait pas l’influence qu’il a etc.

        On voit bien que l’arrogance illimitée des USA*, couplée à leur égoïsme et à leur cupidité, est à l’origine de bien des ravages dans le monde. Dommage, ils étaient il n’y a pas si longtemps (quelques décennies) le modèle à suivre pour bien des peuples. Ils ont tout gâché.

        * je parle de leurs gouvernements, pas du peuple. 


        • Julius Julius 4 mars 2011 12:08

          Cher auteur, votre tirade anti-impérialiste est jolie. Vous avez seulement oublié, que c’est un anti-impérialiste Quadafi, qui tue son propre peuple. Et il est soutenu par d’autres anti-impérialistes - Chavez. Ortega et Castro.


          • Julius Julius 4 mars 2011 12:23

            L’aspiration de la nouvelle société socialiste est de créer une société qui est heureux car elle est libre. Ceci peut être réalisé que par la satisfaction des besoins matériels et spirituels des hommes, qui se réalise à travers la libération de ces besoins à partir du contrôle des autres. La satisfaction de ces besoins doit être atteint sans l’exploiter ou asservir les autres, sinon, les aspirations de la nouvelle société socialiste sont contredites.

             Mouammar Kadhafi
             
             


            • jaja jaja 4 mars 2011 14:08

              « Cher auteur, votre tirade anti-impérialiste est jolie. »

              N’est-ce pas ? Encore un bon papier de Mohammed qui ne se laisse pas abuser par les postures comme vous mais analyse ici les enjeux réels...
              Éspérons que Kadhafi saute rapidement avant que les USA n’aient la possibilité de mettre un pied sur le sol libyen...


            • Kristian 4 mars 2011 15:14

              Cher auteur, votre tirade anti-impérialiste est jolie. Vous avez seulement oublié, que c’est un anti-impérialiste Quadafi, qui tue son propre peuple. Et il est soutenu par d’autres anti-impérialistes - Chavez. Ortega et Castro.

              sans oublier Jean Ziegler mais contrairement à Chavez il a retourné sa veste. Au fond Chavez est plus courageux, il ne lâche pas les amis...


              • Kristian 4 mars 2011 15:15

                « Cher auteur, votre tirade anti-impérialiste est jolie. Vous avez seulement oublié, que c’est un anti-impérialiste Quadafi, qui tue son propre peuple. Et il est soutenu par d’autres anti-impérialistes - Chavez. Ortega et Castro. »

                sans oublier Jean Ziegler mais contrairement à Chavez il a retourné sa veste. Au fond Chavez est plus courageux, il ne lâche pas les amis...

                Ajouter une réaction

              • dawei dawei 4 mars 2011 18:48

                Chavez veut fair ele mediateur pour calmer le jeu. LEs ricains veulent faire ... les ricains : tout peter et tout raffler !


              • Julius Julius 4 mars 2011 19:54

                Oui, Mussolini veut arbitrer le conflit entre Hitler et les Juifs.


              • dawei dawei 4 mars 2011 20:22

                and the godwin point winner is.....


              • dawei dawei 4 mars 2011 20:23

                JULIUS !!!!!!!!!!!!


              • Julius Julius 4 mars 2011 20:53

                Comparaison de Kadhafi avec Hitler n’est pas le point Godwin. Ils sont tous les deux le même genre de fanatiques. Si Hitler avait la télévision dans son bunker, il ferait un discours semblable à Kadhafi.


              • dawei dawei 4 mars 2011 18:47

                Les anglosaxons ont toujours été et sont toujours plus que jamais nos pires ennemis. Qu’ils restent chez eux une bonne fois pour toute, ils ont fait assez de dégars comme ça.


                • @@julius......... ! toujours entrain de pointer les autres du doigt de responsable de ce que vous

                   avez fait et faitent jusqu´aujourd´hui...... !

                  entre Kadhafi et le criminel de hitler il ya pas comparaisons mon dieu ........... !

                  quel grossieretee....... !

                  qu´en dit tu des noirs qui ont construit vos metropoles...... ?

                  plus de 500 ans d´exclavage......... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès