Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’impuissance de l’Europe sur la scène internationale

L’impuissance de l’Europe sur la scène internationale

La dernière crise du Moyen-Orient montre à l’évidence le niveau de dépendance de l’Europe vis-à-vis des USA et son incapacité à jouer un rôle, au cours des prochaines décennies, dans le réglement des conflits qui deviendront de plus en plus nombreux.

La dernière crise du Moyen-Orient montre à l’évidence le niveau de dépendance de l’Europe vis-à-vis des USA et son incapacité à garder un rôle dans le règlement des conflits futurs, toujours plus nombreux.

Politique étrangère de l’Europe et de la France :« L’impuissance »ou « l’inexistence »

Nous assistons médusés une nouvelle fois à l’impuissance de l’Europe dans le règlement des conflits internationaux.

L’agression du Liban par l’armée israélienne est contraire à toutes les lois du droit international.

L’ONU est impuissante, les pays bavards s’expriment, et comme toujours clament dans le désert, là où personne ne souhaite les entendre.

La Société des nations avait disparu à l’issue de la seconde guerre mondiale pour cause de son impuissance à éviter les conflits de la Deuxième Guerre mondiale. La raison majeure invoquée était l’absence d’une force autonome capable de faire appliquer ses décisions.

Le droit qui ne s’appuie pas sur la force reste et restera toujours identique aux suppliques des vieilles femmes.

La terrible épreuve qu’endure le peuple libanais depuis quelques jours montre l’incapacité actuelle de l’Europe, et particulièrement de la France, à peser sur le destin du monde.

Comment en sommes-nous arrivés là ?

Depuis la fin du second conflit mondial, l’Europe tout entière est passée sous contrôle stratégique des USA.

« Un peuple qui ne veut plus porter ses armes pour se défendre est alors prêt à porter celles de ses adversaires, ou pire encore à vivre sous la dépendance de son suzerain.  » Cette phrase de Platon reste d’actualité et traduit ce que nous vivons depuis plus de soixante ans. Les efforts des USA au cours de ces années ont toujours représenté près de 7 à 8% de leur PNB, alors que les pays européens, qui avant la guerre de 1914 géraient toutes les affaires du monde, ont été incapables de maintenir ces dépenses à 3% de leur propre PNB.

Certains efforts sont cependant consentis par les deux seuls pays européens membres du conseil de sécurité de l’ONU (la Grande-Bretagne et la France), mais à des niveaux inférieurs à la moitié en pourcentage et relativement ridicules en coûts réels.

C’est ce choix stratégique qui conditionne aujourd’hui notre place et surtout les limites de notre rôle dans la gestion des affaires du monde. Nous n’avons plus le droit à la parole, donc nous devons nous taire !

Les véritables enjeux de l’attaque du Liban

Comme depuis près de soixante ans, à la suite de la création de l’Etat d’Israël et de l’exode de toutes les populations palestiniennes accepté en particulier par les USA, deux peuples se retrouvent sur une même terre.

Comme ces deux peuples considèrent, à juste titre, comme un droit l’occupation du territoire, seules les armes sont de nature, encore aujourd’hui, à donner la raison du plus fort à l’un d’eux.

L’histoire nous a toujours montré que ce rapport de forces n’est que conjoncturel et qu’il évolue en faveur de celui qui subit l’injustice.

La volonté de puissance des USA au Moyen-Orient depuis 1945 et son soutien inconditionnel à la monarchie « pétrolière » de l’Arabie saoudite sont remis en cause depuis le 11 septembre 2001, en raison de l’implication des Saoudiens eux-mêmes dans ces attentats. Le contrôle nécessaire des capacités d’extraction de l’Irak a conduit cette hyperpuissance, pour des motifs économiques impérieux, à engager cette guerre désastreuse, mais acceptable au niveau géopolitique.

L’économie américaine sera étroitement dépendante du pétrole au cours des vingt-cinq prochaines années, ce délai étant nécessaire au remplacement de cette source d’énergie qui est d’un intérêt vital pour l’économie américaine et par conséquent pour l’économie mondiale.

En effet la montée en puissance de la Chine (avec au passage une croissance de plus de 11,3% depuis le début de l’année) inquiète les USA pour des raisons évidentes de contrôle des sources d’approvisionnement en énergies fossiles. Cette remarque vaut également pour l’Inde, le Brésil et tous les pays émergents,,, qui ne disposent pas - ou de peu - de ressources d’énergies pétrolières et qui, de ce fait, deviennent des concurrents dangereux dans l’approvisionnement en hydrocarbures.

Le contrôle de tous les approvisionnements en pétrole du monde est donc, pour les vingt-cinq ans à venir, une priorité pour les USA.

L’attitude de l’Iran, qui dispose d’énormes ressources pétrolières et qui surtout contrôle la Mer Rouge par le détroit d’Oman (32% de l’approvisionnement du monde occidental), pèsera dans le règlement du conflit en cours.

La gesticulation géopolitique de ce pays à l’histoire millénaire lui permettra d’accéder à un rôle majeur grâce à la pression qu’il pourra exercer sur le Hezbollah libanais, qu’il a lui-même créé. La contrepartie diplomatique, qui sera sans doute négociée par les USA, sera l’acceptation de la mise en place de centrales nucléaires à vocation civile (dans un premier temps...) Pire encore, c’est l’Europe, devenue vache à lait au niveau mondial sous l’influence de la superpuissance américaine, qui devra financer cette opération.

Une fois encore, l’épreuve douloureuse que vit un pays libre, membre de l’ONU, montre à quel niveau de dépendance est arrivée l’Europe.

L’absence de moyens militaires qui conditionnent et crédibilisent la puissance marque la fin de son rôle dans la gestion des affaires du monde.

L’Europe est et deviendra de plus en plus l’enjeu des futures grandes puissances sachant avoir recours à la force pour régler leurs différends.

Nous deviendrons progressivement l’objet de convoitises, et notre propre paix ne sera garantie que tant que nous représenterons un intérêt commercial pour les USA, ou qu’ils seront en mesure d’assurer notre sécurité.

L’histoire de l’humanité nous l’a toujours enseigné : « Malheur aux faibles ».

Faibles, c’est ce que nous sommes devenus, par la volonté de nos dirigeants plus bourgeois et commerçants que politiques.


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • (---.---.71.67) 21 juillet 2006 10:20

    La justice, l’injustice ? C’est très relatif tout ça et d’un point de vue historique encore plus. Qui oserait faire le tri entre les guerres « justes » et les guerres « injsutes » menées par les pharaons ??? Le rapport des forces est conjoncturel. Voire ! Parfois, le rapport des forces est tel qu’il détruit physiquement l’adversaire ( tout au long de l’hitoire quantité de peuples ont physiquement disparus), ou détruit sa culture ( les habitants d’Afrique du Nord, ont « disparus » assimilés par dix siècles de colonisation musulmanne, idem pour des tribus d’indiens, et même quantité de peuples européens)..Quant à dire que celui qui a été victime de l’injustice finit toujours par triompher, c’est pour le moins du wishfull thinking...


    • Marsupilami (---.---.253.158) 21 juillet 2006 11:07

      Ouaf ! Tout à fait d’accord. Je relève d’ailleurs une amusante et fondamentale contradiction dans cet article :

      « 1) L’histoire nous a toujours montré que ce rapport de force n’est que conjoncturel et qu’il évolue toujours en faveur de celui qui subit l’injustice ».

      Il est bien connu que les tribus indiennes d’Amérique du Nord ont vu la notoire défaite de l’injuste agresseur-envahisseur venu d’Europe grâce aux faveurs de l’Histoire. D’ailleurs, un petit voyage aux USA permet immédiatement de se rendre compte que les blancs vivent dans des réserves et que la Maison Blanche est occupée par un grand chef sioux.

      « 2) L’histoire de l’humanité nous a toujours enseigné : « Malheur aux faibles » »

      Arggll. J’ai rien compris. L’Histoire dirait-elle à la fois une chose et son contraire ?

      Pour le reste, tant qu’il n’y aura pas d’armée européenne, il n’y a rien à dire. L’Europe restera impuissante pour combattre le terrorisme islamiste de très grande ampleur qui nous attend dans les années à venir.


    • (---.---.63.32) 21 juillet 2006 11:10

      Tout à fait d’accord, l’Iran représemte une menace de plus en plus grande pur l’humanité. Un Iran doté de l’arme nucléaire est inacceptable. Au lieu d’attendre qu’il soit trop tard il faudrait que les USA et l’Europe envahissent ce pays pour se débarrasser des fascistes islamistes au pouvoir et réinstaller les descendants légitimes du Shah. La paix future de l’humanité et la survie de nos démocraties est à ce prix.


      • Daniel Milan 21 juillet 2006 11:16

        La seule menace pour TOUS que je vois, est cet Etat raciste et terroriste d’Israël qui commet au quotidien des crimes de guerre !


      • (---.---.63.32) 21 juillet 2006 11:35

        « L’agression du Liban par l’armée israélienne... » ou comment réécrire l’histoire.

        Encore un journaliste en herbe qui fait de la désinformation.

        Que je sache ce sont les tirs de fusées en provenance du Liban sur l’état d’Israel qui ont déclenché ce conflit au Liban. Donc l’agresseur n’est pas Israel.

        Les arabes ne comprennent que la force. Tout compromis d’Israel est interpreté comme de la faiblesse. Il n’y a qu’a voir le retrait de Gaza. Que les chiens aboient peu importe, Israel a raison de se défendre contre ses agresseurs. Si les Libanais veulent vivre en paix qu’ils commencent par se débarrasser de leurs terroristes islamistes.

        Israel comme toujours montre un grand courage. Que les opinions publiques européennes ignorantes, sentimemtales et hypocrites continuent de manifester contre Israel entre leur shopping et leur départ en vacances cela n’empechera pas le gouvernement israelien de faire son devoir en défendant son peuple contre toute agression extérieure.

        Que les islamistes de tout poil, les anti sionistes et antisémites honteux ou pas se mettent bien ça dans la tête, l’état d’srael est et restera.


      • dombadil (---.---.33.10) 23 juillet 2006 02:07

        la disparition de familles comme les vôtres !

        ...

        C’est une agression contre l’humanité et tout principe de civilisation qui est faite à l’heure au Liban.

        Inqualifiable est le mot approprié pour cette barbarie.

        Quel défi grotesque Israel lance aux nations ! Quelles leçons cruelles d’humilité attendent ce pays !


      • Stef (---.---.20.126) 21 juillet 2006 11:12

        Les Institutions européennes ne sont pas politique mais uniquement economique. Ce n’est pas nouveau cela existe depuis les toutes premieres institutions. Dire que l’Europe est impuissante politiquement face au problème politique du monde a autant de sens que de dire que l’OMC est impuissant face aux mêmes problèmes. L’ONU est par contre une institution politique et non economique. Mais l’ONU n’est pas impuissant seul ces membres le s’ont car se sont ces membres qui décident ou pas d’actions . Critiquer l’ONU en tant qu’organistion est tout simplement hypocrite, ce sont ces membres et plus particulièrement les 5 pays permanent de l’UNSC qu’il faut blamer ou féliciter quand il s’agit de problème de sécurité.

        Et quand on voit dans la proposition du TCE, l’intégration de l’OTAN comme outils politique de défense commune, on voit mal une Europe indépendante. Les Européens veulent ils vraiment une Institution Politique commune, puissante qui joue les gendarmes du monde ? Si non est ce vraiment regretable ? A force de vouloir jouer aux gendarmes ne devient-on pas voyou pour nos propres interets ( voir l’exemple des USA actuellements, ou le passé coloniales européen) ?


        • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 juillet 2006 11:49

          Tout à fait d’accord avec vous, votre article recadre bien la problème. J’ajoute un autre élément à prendre en compte : l’impuissance du Liban à gérer le Hezbollah, qui est également un parti présent au gouvernement libanais, qui a sa propre armée (et ses approvisionnements en armes) et qui fait tout pour provoquer Israel. Sans parler de ses liens vraisemblables avec la Syrie, et évidemment l’Iran. Le gouvernement libanais se retrouve donc avec :

          - un agresseur extérieur (Israel, mais Israel attaque-t-il le Liban nommément, ou une fraction armée dirigeant le Sud du Liban indépendamment du pouvoir central ?
          - une partie de son gouvernement et de ses territoires hors contrôle, qui déclenche des agressions plus ou moins ouvertes

          Je ne suis pas toujours d’accord avec la politique israélienne, loin s’en faut, mais honnêtement, il est difficile de leur demander de rester tranquilles sous les roquettes.

          En gros, la manipulation a parfaitement réussi : la guerre s’amplifie chaque jour, Israel passe pour le méchant, et le gouvernement libanais est dans les choux.

          Il est intéressant (et pas si trivial) de comparer cette histoire lamentable et meurtrière avec l’affaire qui secoue nos medias à propos de notre Zizou national et de son coup de boule, où il paraît que les provocateurs doivent être punis... Qui a provoqué qui ?

          Je ne répondrai à aucun troll.

          VPC.


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 juillet 2006 11:54

            PS : quant à l’Europe, elle n’a surtout aucune politique étrangère commune, alors vous pensez, une armée ! C’est triste, mais depuis 20 ans, c’est comme ça, et personne ne veut y changer quoi que ce soit dans les instances. Il faut se résoudre à voir l’Europe comme un club qui gère avant tout ses affaires internes et son business, et qui enfonce bien profond sa petite tête dans son petit bac à sable.


          • dombadil (---.---.33.10) 23 juillet 2006 02:11

            vous-même êtes l’Europe... ce que chacun en décrit n’est que le reflet de lui-même.


          • Malcolm (---.---.41.217) 21 juillet 2006 12:02

            Si l’Europe est impuissante sur la scène internationale, ça tient au fait qu’il n’existe pas un sujet politique appelé « Europe » reconnu comme tel, par tous, à commencer par les Européens eux-mêmes.

            Or, ils n’existent pas d’Européens. Juste quelques énergumènes qui se prétendent citoyens européens comme d’autres hurluberlus se croient citoyens du monde.

            Ils ne savent pas, ces loufoques, que l’on est vraiment citoyen qu’avec ses tripes. Quand c’est par la raison, il en résulte un attachement aussi artificiel que superficiel.

            Et voilà pourquoi l’Europe n’existe pas en tant que sujet politique.

            Sans légitimité populaire, elle ne peut pas se doter des forces armées d’une puissance respectée et les « Européens » ne comprendraient plus qu’on prenne dans leurs poches les fonds nécessaires à une puissance militaire sans laquelle il n’y a pas de puissance politique.


            • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 juillet 2006 12:12

              GILLES

              VOUS AVEZ TOUT A FAIT RAISON SUR LE FOND

              Je reprend un de mes propos : Tout peuple a une armée chez lui : La sienne ou celle de son voisin .

              Pendant la guerre froide nous avons compté essentiellement sur les Américains et nous avons eu raison .

              Sans eux il est quasiment certain que l’Oncle Jo serait venu se tremper les pieds dans la rade de Brest .

              Maintenant aprés des progrés remarquables l’Europe s’est engluée et nous ne parviendrons à avoir une politique étrangère commune qu’en revenant au TCE .

              Nos efforts militaires , non seulement sont insuffisants mais ils ne sont que rarement coordonnés au plan européen .

              Un point positif cependant dans la fabrication de matériel de guerre en particulier avec les Anglais et les Allemands . Et la brigade franco Allemande au sein du corps Européen . Beau et bon projet qui a été lancé il ya plus de vingt ans mais qui stagne terriblement .

              L’Otan a bien fonctionné dans la période où nous avions une trouille en commun : L’Armée rouge .

              Nos dirigeants et nos population ont vu avec la chute de l’empire soviètique la fin des guerres et la fin des menaces .Fabius a dit alors ( Ce super démago) qu’il fallait profiter des dividendes de la paix pour réduire notre budjet défense .

              Il n’a fallu que quelques années pour que la menace islamique manifeste sa présence . j’ai bien dit islamique et pas islamiste parce que les peuples arabo musulmans lorsqu’ils ne participent pas activement au Djihad le soutiennent dans leur coeur ,majoritairement .

              La troisième guerre mondiale est commencée depuis longtemps et personne ne le sait en dehors de Daniel Milan qui lui fait partie de l’Armée adverse .

              Ludovic Charpentier , hier , demandait encore des économies sur le budjet de la défense au profit de l’Educ nat .

              Notre effort militaire est déja limite et si la gauche revient au pouvoir cela n’ira pas en s’améliorant .

              Pour revenir au fond du problême qui est l’impuissance de l’Europe faute de réelle puissance militaire , c’est un fait .

              Ce fait est tétu et il n’y aura changement que devant une menace réellement perçue par les classes dirigeantes et par les populations . Ce n’est pas demain la veille .

              Ne venez pas me dire que face à la menace terroriste les armées conventionnelles sont inutiles et qu’il vaut mieux avoir de bons services de renseignement et des forces spéciales . Il faut les deux mon général .

              Vive la République quand même .


              • Marsupilami (---.---.255.188) 21 juillet 2006 15:03

                @ Cambronne

                « Notre effort militaire est déja limite et si la gauche revient au pouvoir cela n’ira pas en s’améliorant ».

                Rien n’est moins sûr. Dans un article paru dans le Canard Enchaîné il y a un mois ou deux, des généraux de l’état-major de l’armée Française avaient laissé fuiter des informations pour exprimer leurs inquiétudes devant le total désintérêt de Sarkozy pour la chose militaire, son atlantisme forcené et son désir de faire fortement baisser le budget de la Défense. L’article était intitulé Les généraux ne votent pas Sarkozy ou quelque chose comme ça.

                Par contre, Ségolène semble avoir gardé de ses ascendances militaires un certain respect pour l’armée qui ne laissait pas du tout indifférents les mêmes généraux...


              • joker (---.---.102.159) 21 juillet 2006 13:53

                Pourquoi le silence de la communauté ? L’ONU n’est qu’un succursale qui sert d’alibi au USA et Israël aujourdh’ui, pour courir leur crime et même les financer...L’ONU a même aidé par son embargo pendant 10 ans à réduire l’armée irakienne à néant pour aider les USA a envahir sans dégats (la mort des 500 000 enfants irakien ne vaut rien face au pétrole pour les occidentaux !) . L’ONU a laissé envahir l’Irak, elle laisse envahir le LIban aujourdh’ui...Elle refuse d’imposé une quelconque sanction contre Guatanamo...Mr Hanan a peur d’être jugé à Nuremberg si il ose prendre position contre Israël soutenu par les USA. Hors tous les services secrêts du monde savaient depuis longtemps que Israel allati envahir le Liban...Ils ont laissé faire car il espère en tiré profit pour le reconstruction déjà, et l’arabophobie depuis le 11/09 autorise tous les excès tant qu’on tape sur des arabes...le néocolonialisme est en route Simplement parcequ’aujourdh’ui l’Etat Hebreu (soutenu par la majorité de son peuple aveuglé il faut le dire par les média sur place), lance une attaque préparée depuis très longtemps et planifié au mm. Olmert a été prendre conseil auprès de Bush il y a peu aux USA. Bush lui a bien expliqué comment il avait fait pour l’Irack (pour un info des officier américain reconnaisent aujourdh’ui s’être entrainé dans le désert saoudien pour envahir l’irak 2 ans avant la guerre, avant même le 11 septembre !)...une fausse excuse et hop on y va ! Donc Olmert fait pareil, des soldats enlevés (en Israël ou au Liban selon les médias !) et on lance l’offenssive..La raison est simple, depuis quelques années l’Etat hébreu était isolé dans les négociations de paix et le dessin des frontières, il sentait bien qu’il aurait a rendre des terres voler en 1967. Avec cette pseudo agression et l’entrée en guerre, tous le monde se tait, les occidentaux complices du massacre en lève leur ressortissant...et Israël hypocrite appelle, tout en bombardant la base de la FINUL de l’ONU au Liban Sud, d’appliquer les réslutions de l’ONU pour la Paix ! Enorme.. Mais ce n’est qu’un barout d’honneur, car par tout dans le monde malgré les lobby juifs puissants dans certains pays USA et Europe, et même en utlisant honteusement la Shoa pour se justifier encore et encore, l’ensemble des habitants et gouvernements par force des choses, commencent à en avoir assez des agissements d’Israël qui volontairement casse les efforts de paix au moments de leur applications. Le monde veut la paix avec un état Palestinien reconnu, et Israël dans des frontières normales ! Seule la guerre permet de différer de quelques années seulement la naissance de la Palestine et le retour des Juifs sur LEURS terres ! Enfin, jouer sur l’esprit de victime d’une agression, et du besoin de se dfendre par les armes...cela n’est pas fait pour justifier sa guerre devant le monde, l’Etat hébreu s’en fout...le but est de sensibiliser les Juifs du monde pour les inciter à continuer à soutenir intellectuellement et surtout financièrement l’Eta hébreu...car beaucoup de juifs en ont assez que leur argent, que tou bon juif doit envoyer pour construire Israël, finissent à partir en fumée avec des bombes sur des innocents...car les juifs du monde rêvent d’un Etat en paix pour y retourner y vivre, et en plus commence à sentir l’antisémitisme rennaitre non pas à cause de la situation des juifs dans leur pays comme en 33, mais à cause des images de guerres et lié aux rapports douteux entre USA et Israël.. Donc il serait tant que l’Etat hébreu arrête d’utiliser la foi des juifs pour justifer son imprialisme, comme Bush se sert de la foi chrétienne pour envahir des pays, et les Islamistes pour poser des bombes...Car les peuples en ont assez de ce religions à l’origine de 90 % des conflits sur terre, et qui enrichissent une minorité..relisez vos bibles, corans, et thora...et oeuvrez vraiment selon les paroles de vos dieux...pour l’amour des hommes et femmes...Je suis fier d’être athée et laïque, car quand je vois le sang qui coule dau nom de vos soit disant livres Saint...Moi on ne m’a pas éduquer sous aucune religions et donc je ne vais pas hair un autre homme parcequ’il est arabes, juifs, chrétiens...2000 ans de guerres, d’enfants massacrés...voilà le bilan ! Pensez y en vous mettant à genoux pour votre prochaine prière..et posez vous la question, quand vous évrivez votre haine ici, ou dans vos paroles, ou vos agissement ou non-gissements, accomplissez vous vous vraiment l’oeuvre de DIeu ? J’ai peur que la réponse soit NON, mais il peut vous accorder la Miséricorde si vous changer dès demain... Athés, Juifs, Arabes, CHrétiens, Boudistes...Aimez vous car vous êtes les enfants de la nature ou d’un Dieu...et vos guerres vous conduise en Enfer pour tous !


                • Internaute Internaute 21 juillet 2006 14:59

                  « Le droit qui ne s’appuie pas sur la force reste et restera toujours identique aux suppliques des vieilles femmes. »

                  L’Europe du type de Bruxelles ne sera jamais une force politique car elle n’a pas d’armée et même si elle en avait une elle n’aurait pas la force morale d’intervenir. L’Europe ne sera jamais un pays et ne restera qu’un conseil quelconque où chacun essaye de tirer la couverture à soi. Avant que se dégage une unité de commandement suffisante pour être crédible sur la scène internationale de l’eau aura coulé sous les ponts. Par contre, il est tout à fait possible de mener des opérations conjointes à deux ou trois pays. Si l’Angleterre s’est embarquée avec les US en Irak on peut trés bien imaginer une coalition momentanée France-Allemagne-Italie pour intervenir quelque part. J’insiste sur le momentanée. Cela ne se fait pas car nous n’avons plus que des fallots comme politiques. Entre un Chirac qui veut plaire à tout le monde, une Anglea Merkel qui n’a rien dans le ventre et un Prodi qui ne tient qu’à un fil, comment voulez-vous monter quoi que ce soit ?

                  « Comme ces deux peuples se considèrent à juste titre dans leur droit, seules les armes sont de nature encore aujourd’hui à donner raison au plus fort. L’histoire nous a toujours montré que ce rapport de force n’est que conjoncturel, et qu’il évolue toujours en faveur de celui qui subit l’injustice. » Même critique que les autres (voir où en sont les sioux).

                  « Le nécessaire contrôle des capacités d’extraction de l’Irak a conduit cette hyperpuissance, pour des motifs impérieux sur le plan de son économie, à engager cette guerre en Irak, désastreuse, mais acceptable sur le plan de la géopolitique. » Raison complètement idiote. S’il s’agissait de contrôler le pétrole irakien le commerce avec l’Irak aurait été bien plus efficace, plus économique et sans risque. C’est ce qu’ont fait les USA avec l’Arabaie Saousite et cela leur réussit trés bien. L’Irak s’est perdu le jour où Saddam Hussein s’est déclaré l’héritier de Nabuchodonosor et de Saladin. Les lobbies juifs n’ont eu de cesse de faire détruire ce pays par leur légion étrangère et ils y sont arrivé.


                  • gilles (---.---.102.40) 21 juillet 2006 15:10

                    L’objet de cet article n’était pas de prendre ou non parti pour l’etat d’ISRAEL ou le HEZBOLLAH, mais de poser le problème des causes de l’impuissance réelle de l’Europe dans le réglement des affaires du monde. Hypoctitement nous nous somme persuadés que seuls les soldats de la PAIX auraient un rôle à jouer dans la maîtrise des futurs conflits.Nous sommes depuis passés maître dans le concept élaboré par des « intellectuels » français du droit d’ingérence humanitaire. face à la force npus nous retrouvons désarmés comme l’ont toujours été les casques bleus de l’ONU. l’Europe qui a connu comme d’autres continents les horreurs de la guerre, doit porter un message de paix, mais paradoxalement il ne peut être entendu que si nous avons les moyens de le faire entendre et pour cela il faut être forts ce que nous ne sommes plus.


                    • gilles (---.---.102.40) 21 juillet 2006 15:16

                      LA POLITIQUE DE DEFENSE

                      Nous avons assisté le 14 juillet au défilé traditionnel de nos Armées sur les Champs Elysées.

                      La Ministre de la défense comme d’ailleurs le CEMA se félicitent de l’impact et de la considération de nos forces au sein de la population Française.

                      Le lien Armée nation si cher à nos politiques serait des plus solides.La méthode COUE a du bon tant qu’elle présente ces souhaits comme des faits réels et partagés par tous.

                      La réalité est cependant tout autre et contrairement à Mme ALLIOT MARIE les futures échéances présidentielles remettront sur la table de la négociation cette idée des dividendes de la Paix si chère aux socialistes et tout particulièrement à notre ancien premier Ministre Laurent FABIUS. (Auteur de la formule)

                      Le concept même de notre politique de défense si cher aux Gaullistes est aujourd’hui dépassé.

                      Ce constat n’impose cependant pas une remise en cause de notre concept de dissuasion Nucléaire

                      L’un des meilleurs ministre de la défense de la Cinquième république, lui-même socialiste Jean-Pierre CHEVENEMENT en est un des plus fidèle défenseur au grand regret d’un François HOLLANDE qui contrairement à François MITTERAND n’a pas encore d’approche des réalités internationales et du rôle indispensable de l’outil militaire à l’existence d’une véritable politique étrangère de la France.

                      Tous les Européens sincères souhaitent à juste titre l’émergence d’une politique étrangère commune des pays membres de l’Union.

                      Ce souhait n’est malheureusement qu’un « Juste » projet, qui à ce jour ne repose sur aucune crédibilité et qui nécessitera plusieurs décennies pour devenir une réalité.

                      La FRANCE comme la GRANDE BRETAGNE qui sont membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU ont à ce titre des responsabilités que ces deux Pays sont seuls à assumer au sein de l’Europe.

                      Seules leurs capacités de défense, de projection dans le cadre d’action multilatérales leurs confèrent leurs rôles majeurs dans le maintien de la PAIX de par le monde comme la CHINE La RUSSIE ou les ETATS-UNIS.

                      La DEFENSE n’est que l’outil qui crédibilise notre politique étrangère, diminuer son budget c’est irrémédiablement restreindre l’action de la France sur la scène internationale alors que l’EUROPE y est inexistante si ce n’est à travers la GRANDE BRETAGNE et la FRANCE..

                      Diminuer le budget de la Défense ne peut s’opérer sur les effectifs qui sont déjà insuffisants eu égard aux missions qui sont déjà confiées aux forces.

                      Notre Armée de terre ne compte que moins de 120 000 hommes capables d’être engagés en opérations extérieurs ce qui limite notre présence à moins de 40 000 hommes simultanés. (1/3 en opérations, 1/3 de retour et 1/3 en attente de départ.

                      Notre Armée de terre représente moins des deux tiers de la seule Armée SUISSE.

                      Est il crédible de poursuivre les déflations successives qu’ont connu nos forces depuis 1981 ?

                      Chacun peut comprendre que le seuil est non seulement atteint mais largement dépassé. Toute diminution porterait impérativement sur le titreV, c’est-à-dire l’équipement des forces. Ici encore la cohérence du discours doit être expliqué aux Français futurs électeurs qui auront à se prononcer demain pour choisir leur candidat à la charge Suprême du Pays.

                      S’il est vrai que la part des équipements représente près de 40% du budget, les Français doivent savoir que le Gouvernement de Lionel JOSPIN avait diminué sur 5 ans ce budget de plusieurs centaines de milliards de francs de l’époque, entraînant ainsi par un manque de maintenance des équipements un vieillissement prématuré des matériels qui remettait en cause l’utilité même de notre outil de Défense et par là sa crédibilité sur la scène internationale, nous devons nous souvenir de son accueil chaleureux en ISRAEL.

                      Si la maintenance des équipements doit être préservée il ne reste que le financement des programmes futurs.

                      Les FRANÇAIS doivent être informés que 50% des dépenses des programmes de ces budgets représentent des crédits de recherche et développement.

                      Est on crédible de vouloir augmenter d’un ou deux milliards d’euros les crédits de recherche et simultanément de diminuer de de 5 à 10 milliards d’euros des crédits déjà programmés qui conditionnent d’ici 20 ans notre outil de défense et plus encore nos emplois dans les nouvelles technologies qui dériveront de ces recherches.

                      Les menaces qui pèsent sur notre vieux continent et dans le monde n’ont jamais été aussi réelles. Allons nous comme en 1936, désarmer le pays pour se rendre compte quelques années plus tard que nos dirigeants avaient faut fausse route.

                      La France a suffisamment souffert pendant plus de quatre ans du manque de perception des réalités du monde de ses élites Politiques. Nos futurs dirigeants doivent impérativement donner leurs positions respectives sur ces sujets stratégiques. Avant d’en modifier l’outil qu’ils précisent le rôle que doit tenir la France dans l’attente de la construction d’une véritable DEFENSE EUROPEENNE fondement d’une véritable politique étrangère commune à l’EUROPE qui n’est aujourd’hui qu’un vœu PIEUX !


                    • Adolphos (---.---.59.170) 21 juillet 2006 16:07

                      « « Malheur aux faibles ». Faibles, c’est ce que nous sommes devenus, par la volonté de nos dirigeants, plus bourgeois et commerçants que politiques. »

                      Mouais, le programme du PS est de réduire encore le budget de l’armée. C’est populiste/démago bien sur (plus de redistribution, on raze gratis, « Plutôt une école qu’un porte avion » -Langue)). Mais bourgeois, je ne voit pas trop..

                      Déja aprés la chute du socialisme en 92, les socialo français alors au pouvoir nous parlaient des « dividendes de la pais » et ont massacré l’armée. C’est complétement con, car ce qui coute cher, c’est la recherche. Qu’on commande aprés 1000 ou 500 chars leclers, ca n’a qu’une influence marginal sur les couts total. Réduire le budget était donc une illusion d’économie, et c’est la recherche qui à dérouillé. Donc le Rafale, avions prévu pour les année 80 commence à être livré aujourd’hui ! Il est déja dépassé, bien sur..

                      En réalité les européens sont trés satisfaits de la défense US. Sans elles, adieu leur systéme sociaux...

                      « L’Europe est, et deviendra de plus en plus l’enjeu des futures grandes puissances qui acceptent toujours la mise en oeuvre de la force pour peser sur le règlement de leurs différends. »

                      Nan, l’Europe en déclin n’est plus « le centre du monde ». Controler l’Europe a beaucoup moins d’interet qu’il y a 40 ans par exemple.


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 21 juillet 2006 19:03

                        MERCI A GILLES pour sa mise au point sur le budjet des armées .

                        Exposé complet , il faut savoir ce que nous voulons et y mettre le prix .

                        Pour Marsu : L’intox tu connais . Les généraux sont comme tout le monde ,foi de Cambronne , certains sentent le vent tourner et ils se préparent . J’ai assisté en 1981 à des retournement de veste à te laisser sur le cul .

                        Nous avons hérité , oui je dis nous car j’en étais , je crois que ce n’est un secret pour personne , d’un ministre , Charles Hernu , fils de gendarme qui adorait l’armée et les militaires .

                        Cependant si mes souvenirs sont bons Le sieur Fabius était aux finances et le budget est parti à la baisse avec un grand B .

                        Ségolène est de vieille souche militaire mais elle ne pourrait pas aller contre la pensée majoritaire de son parti qui a toujours été de considérer le budjet des armées comme une variable d’ajustement .

                        La manip des généraux vise peut être à réveiller l’homme sur ces questions .Si manip il y a .

                        Salut et fraternité .


                        • MM (---.---.1.12) 21 juillet 2006 19:31

                          L’auteur répéte les mensonges des merdias.

                          Voici des faits réels qui expliquent les pertes civiles au Liban et que « nos » médias nous cachent :

                          Des villages chrétiens servent de boucliers humains au Hezbollah


                          • Marsupilami (---.---.160.175) 21 juillet 2006 19:53

                            @ Cambronne

                            « Pour Marsu : L’intox tu connais. Les généraux sont comme tout le monde, foi de Cambronne, certains sentent le vent tourner et ils se préparent. J’ai assisté en 1981 à des retournement de veste à te laisser sur le cul ».

                            Il est sûr que le Canard Enchaîné sert souvent à faire de la suggestion à la limite de l’intox. Mais dans ce cas je ne crois pas, étant donné sue ce qui alarmait le plus ces généraux, c’était l’atlantisme obsessionnel de Sarkoky, qui serait bien capable de se ranger sous le parapluie militaire étasunien pour pouvoir faire des coupes claires dans le budget de la défense. Pour un ultracapitaliste ultralibéral comme lui, à la limite, les militaires sont des fonctionnaires, donc des inutiles...

                            « Nous avons hérité, oui je dis nous car j’en étais, je crois que ce n’est un secret pour personne, d’un ministre, Charles Hernu, fils de gendarme qui adorait l’armée et les militaires ».

                            C’était pas la peine de préciser que tu étais militaire, c’est d’une totale évidence... enfin, pour moi du moins, qui suis fils de militaire et qui ai presque sans interruption vécu en milieu militaire jusqu’à mes 17 ans : tu sens l’uniforme, même par clavier interposé.

                            « Cependant si mes souvenirs sont bons Le sieur Fabius était aux finances et le budget est parti à la baisse avec un grand B ».

                            Eh oui, les “dividendes de la paix« , comme disait le traître du TCE et promoteur d’un autre B, en plan celui-là. A l’ENA on a pas du lui apprendre que  »Si vis pacem, para bellum".

                            « Ségolène est de vieille souche militaire mais elle ne pourrait pas aller contre la pensée majoritaire de son parti qui a toujours été de considérer le budjet des armées comme une variable d’ajustement ».

                            Elle a déjà été sacrément pris des libertés vis-à-vis la pensée et du (parfaitement affligeant) programme du PS depuis qu’elle est en campagne. Elle en a déjà appelé à l’armée pour traiter la délinquance, ce qui n’est pas très malin, mais montre qu’elle ne sous-estime pas le rôle de l’armée.

                            Et tu oublies l’andouille de l’Elysée qui a stupidement supprimé le service militaire alors qu’il aurait mieux valu le réformer en profondeur pour mieux tenir compte des évolutions sociétales et sociologiques. C’est quand même pas la gauche qui a fait cette connerie...

                            L’idéal serait une vraie armée européenne. C’est pas pour demain vu la résurgence des nationalismes et les orgueils nationaux mal placés... et même déplacés vus les nouveaux dangers qui menacent (islamisme).


                            • gilles (---.---.102.41) 21 juillet 2006 20:03

                              la guerre actuelle du liban n’est pas l’objet de cet article, elle n’est que le révélateur de notre impuissance à peser aujourd’hui sur le destin du monde.L’ONU comme toujours est financé par les plus grandes puissances et de ce fait est aux ordres de ceux qui payent.Ce n’est pas un constat mais la simple vérité que le Général de gaulle nommait cet organisme créé par les USA le « grand machin » dont l’inefficacité à résoudre avec impartialité les équilibres du monde était déjà une constante à son époque. l’Europe doit se donner les moyens pour peser avec toute son histoire et sa culture égalitaire héritée de la révolution française sur le devenir des équilibres mondiaux. le monde deviendra de plus en plus incertain dans les prochaines décennies et nos politiques par absence de vision à long terme ont rendu notre continent incapable de faire entendre et surtout d’imposer ses vues dans les réglements pacifiques des conflits actuels et à venir.


                              • gilles (---.---.102.41) 21 juillet 2006 22:14

                                Civilisations nous sommes mortelles pouvait écrire Paul VALERY à la fin du « carnage » de la première guerre mondiale.

                                Le monde qui s’adaptait lentement depuis toujours semble s’être emballé depuis la fin de cette époque qui marquait la suprématie incontestée et incontestable de notre vieux continent. Notre culture commune acquise depuis le haut moyen âge, souvent dans la douleur, que nos descendants du jeune continent ont partagé même s’ils l’ont adaptée, ne semble plus faire l’objectif des continents qui réapparaissent aujourd’hui. La PAX Romana, s’est constituée sous la férule conquérante des légions romaines et ce pendant des siècles. Le maintien des « hordes dites barbares » par les Romains eux-mêmes a été rendu possible tant que les limes ont pu être contenues. La « MARE NOSTRUM » centre du monde s’est alors déplacé vers l’Atlantique pour se retrouver aujourd’hui dans le Pacifique. Notre conception de l’humanisme fondée depuis les grands philosophes grecs et nos religions judéo chrétiennes ainsi que musulmanes ne correspond plus à la représentation des peuples de l’Asie ou de l’Inde où l’individu n’a jamais primé le groupe dont il dépend et à travers lequel il peut donner un sens à sa vie. C’est dans ce contexte particulièrement inquiétant pour la portée de nos valeurs communes du monde méditerranéen dans son ensemble, y compris tous les peuples de ses rivages, que nous devrons demain trouver notre place au sein d’un monde en plein bouleversement qui de loin ne partage pas nos valeurs et notre système de pensée si ce n’est la nécessaire maîtrise de la technologie qui fait encore notre suprématie mais pour combien de temps ?

                                L’histoire nous enseigne que l’existence même des empires depuis la plus haute antiquité n’ont survécu qu’en s’appuyant sur la force, non seulement dans la défense de leurs intérêts mais aussi dans une conquête systématique de leurs environnements. Nous avons appris nous Européens à haïr ce mal terrible qu’engendre la GUERRE pour l’avoir toujours subi jusqu’en 1945.

                                Placés depuis sous la protection des Etats-Unis nous ne mesurons plus l’évolution du monde qui a au cours des 60 dernières années a eu lui à subir plus de 200 conflits des plus meurtriers pour ses populations civiles, assurés (sans doute à tort) que plus jamais nous n’aurons à affronter de telles catastrophes.

                                Nous avions pourtant déjà remplacé la Société des Nations qui avait vu le jour à l’issue de cette terrible épreuve que nous qualifions alors de « der des der »Remplacement rendu nécessaire car ne disposant pas de force n’avait pu endiguer la montée des menaces du continent qui se sont traduites par le nouveau cataclysme de la seconde guerre mondiale. L’ONU créé à l’issue de ce second conflit mondial dispose théoriquement d’une force armée chargée de faire appliquer les décisions prises pour le maintien de la PAIX, mais chacun connaît les limites encore actuelles de ses décisions.

                                Le DROIT INTERNATIONAL qui est une traduction de nos philosophies se maintiendra tant que notre suprématie sur le monde restera une réalité. Les efforts d’armement entrepris par les nouveaux pays asiatiques dont la Chine devraient nous interroger. Le problème posé en ce moment par l’IRAN, Pays qui repose lui aussi sur une grande culture et une histoire millénaire ne doit pas masquer des problèmes encore plus inquiétants qui se profilent dans les 20 ou 30 prochaines années.

                                C’est dans ce contexte global que se dessinera la place de l’EUROPE ainsi que celle de la France demain.

                                Persuadés à juste titre que nous avons un message de portée universelle pour le monde, nous devons nous en donner les moyens pour peser sur le destin de l’humanité en conciliant demain de nouvelles valeurs aux nôtres.

                                La défense de nos intérêts passe par une compréhension globale de ces problématiques que nous vivons déjà sans toujours en prendre conscience. La volonté d’exister de nos vielles civilisations n’aura d’écoute que si nos partenaires nous respecteront.

                                Ils ne le feront que si nous sommes regroupés et que nos positions sont cohérentes. Notre poids relatif lié à nos populations sera notre seule chance demain pour partager avec les nouveaux empires notre vision humaniste qui avec leurs propres perceptions du monde devra maintenir l’humanité dans la PAIX.


                                • Adolphos (---.---.59.170) 22 juillet 2006 09:46

                                  « Persuadés à juste titre que nous avons un message de portée universelle pour le monde, nous devons nous en donner les moyens pour peser sur le destin de l’humanité en conciliant demain de nouvelles valeurs aux nôtres. »

                                  Védrine à dit qu’il fallait arreter d’emerder les autres avec cette idée, que ca les énervé pour rien, que 500 millions de gens ne vont pas imposer leur valeurs à 5,5 milliards d’autres.


                                • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 juillet 2006 09:14

                                  VOILA UN FIL QU’Il EST BON

                                  Je continue donc à y participer, cela repose de beaucoup d’autres qui sont polués par les islamistes . Il est curieux d’ailleurs de voir qu’ils ne s’intéressent pas aux sujets de ce genre .

                                  Encore merci à Gilles qui nous a fait non seulement un bon article de base mais qui par ses commentaires a permi d’approfondir le sujet .

                                  POUR MARSU : Je sentirais l’uniforme à plein nez ...

                                  Attention , celui que j’ai porté n’était pas une tenue de sortie bien propre ( sauf exeption) mais une tenue de campagne Cam qui puait bien fort . Mes hommes avaient pendant une partie importante de ma « carrière » des accents bizares et portaient un couvre chef écolo .

                                  Sur ce Marsu tu veux toujours me faire croire que Ségolène est notre chance ? Why not ?

                                  Je te conseille de lire ce livre dont j’ai déja parlé : L’ etrange défaite de Marc BLOCH . Sidérant .

                                  Youkaidi youkaida et vive la République quand même .


                                  • Antoine Diederick (---.---.17.104) 22 juillet 2006 09:45

                                    Vous nous proposez donc de mourir pour le Liban, un peu comme mourir pour Dantzig....pas fou, non !

                                    Ceci dit, je suis solidaire des futures victimes de ce « FOUTOIR » ds lequel, encore un fois des innocents, des civils, des femmes et des enfants vont payer le prix fort !


                                    • Antoine Diederick (---.---.17.104) 22 juillet 2006 09:49

                                      Laissons aux agités leurs gesticulations pour l’instant, vivons en paix mais ne soyons pas dupes et renforçons nous pour l’avenir et nos enfants.

                                      Vivent les Lorrains !


                                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 juillet 2006 11:16

                                      @ Antoine

                                      Vivent les Alsaciens , les Suisses et les Lorrains ...

                                      Pour les Belges y en a plus ..(bis)

                                      Ce sont des tireurs au cul , tireurs au cul.

                                      Salut et fraternité .


                                    • armand armand 22 juillet 2006 11:34

                                      Quelques remarques : Des « soldats de la paix » sont avant tout des soldats : on n’envoie pas au casse-pipe sans leur donner le droit de se défendre, on ne les expose pas aux coups sans qu’ils aient la certitude qu’on les vengera (voir Drakkar), on ne leur fait pas gagner une guerre pour leur dire ensuite d’abandonner le terrain comme si de rien n’était - et de préférence en abandonnant leurs alliés. Or la politique de la France depuis des années n’est pas rassurante.L’« Europe », c’est un alibi à l’impuissance, il faut donner un tout autre idéal aux jeunes Européens que l’harmonisation fiscale ou la standardisation des fromages. Cet idéal doit faire appel à un passé commun, or, comme sur les billets de banque, on évite tout sujet qui puisse se prêter à controverse (l’Europe, dans le passé, c’est Rome, Charlemagne, Napoléon...) Alors qu’aux Etats-Unis, les engagés volontaires qu’on a interrogés ont avancé les motifs suivants (en majorité) : pour les Noirs, les bourses qui leur permettent d’aller à la fac, pour les Blancs, l’esprit d’aventure, pour les Latinos (souvent même pas citoyens U.S., le patriotisme) !!! On se rend compte alors qu’il n’y a aucune comparaison possible avec l’Europe.

                                      Honneur et fidélité...


                                      • gilles (---.---.102.41) 22 juillet 2006 13:49

                                        juste une remarque dans le refrain du Boudin des légionnaires, les belges sont en fait des Français car comme chacun sait la légion ne recrute que des étrangers


                                        • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 juillet 2006 17:29

                                          @Gilles

                                          Les paroles du « Boudin » ne sont pas aussi simples que ça à décripter .

                                          A l’heure actuelle Les Légionnaires de nationalité française sont appelés Gaulois et dans les premières années de leur engagement ils sont de nationalité Suisse , canadienne , monégasque , belge ou luxembourgeoise . Aprés trois ans ils peuvent demander leur rectification d’état civil et reprendre leur identité réelle avec leur nationalité réelle .

                                          Le coup des Belges dans le boudin c’est autre chose . Le roi Léopold 1er avait interdit aux belges de s’engager dans la légion et c’est par moquerie que ces paroles ont été écrites . ( C’est une version)

                                          Le boudin en fait était la couverture passée au dessus des épaules et que l’on remplissait de grenaille pour punir les mauvaises têtes . Enfin , détrompez vous il y a toujours eu beaucoup de vrais belges à la Légion étrangère .

                                          Amicalement .


                                        • gilles (---.---.102.41) 22 juillet 2006 14:13

                                          Les casques bleus de l’ONU sont certes des soldats de la paix, mais dans la charte de l’ONU ces derniers ne peuvent être déployés qu’une fois la paix établie. leur rôle se limite non à rétablir la paix mais à la maintenir. C’est la raison pour la quelle ils ne sont pas armés ou si peu. les armes lourdes leur sont interdites et face à n’importe quelle force ils ne disposent d’aucun moyen crédible. le droit est une valeur morale que l’occident a créé dans sa longue histoire. l’autorité du droit qui est le pouvoir d’imposer les règles communes à tous n’a de sens que s’il est sous tendu par une force qui oblige chacun à se conformer aux règles indispensables à l’harmonie de tous. les casques bleus actuels ne disposent pas de cette autorité car n’étant pas armés et surtout dépendant des hautes autorités de l’ONU pour la plus petite prise de décision. Comme toute réaction armée entraînera des réactions politiques au niveau international, ces derniers sont limités à une présence qui s’avère très souvent inefficace. Les casques bleus permettent à de nombreux pays de se donner bonne conscience, la guerre et surtout ses effets sur les populations civiles est la pire des calamités, chacun peut le comprendre encore plus ceux qui l’ont vécue. l’ordre mondial, qui devrait théoriquement être assuré par l’ONU dont la mission essentielle depuis 1945 est d’empêcher tout type de conflit n’est envisageable qu’avec une autorité reconnue, c’est à dire la mise en oeuvre d’une force crédible et puissante pour faire appliquer les décisions prises en commun dans l’intérêt de toute l’humanité. avons nous ce courage ? Là réside le fond du problème. Il faut cependant constater qu’à chaque fois que les casques bleus ont été remplacés par de véritables forces armées au service du droit international comme en Bosnie fin 1995, les combats ont céssé très rapidement ; alors que ces forces étaient composées de caques bleus qui retrouvaient leur matériel et leur autonomie d’action. C’est donc l’utilisation de la force elle même au service du droit qui doit être affirmée pour rendre crédible l’action de l’ONU. En avons nous la volonté et surtout le courage ?


                                          • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 juillet 2006 17:14

                                            GILLES

                                            Nous sommes bien d’accord , il ne s’agit pas d’envoyer des casques bleus armés d’une escopette avec l’ordre de ne pas bouger , mais une force bien équipée comme au Kosovo ou en Bosnie aprés 1995 , qui aura des ordres clairs et se fera respecter .

                                            J’ai bien lu ce que dit Armand et je comprend bien tout ce qu’il dit mais il ne faut pas rester amer .

                                            Je reprend à mon compte : Honneur et fidélité .


                                            • gilles gilles 22 juillet 2006 17:30

                                              je viens de publier un nouvel article sur la nécessité d’envoyer une force « capable » et efficace comme les USA l’avaient imposée en 1995 avec l’IFOR en Bosnie. la mise en place de cette force avait nécessité plus d’un an de planification et de mise en place logistique. Attendons ce que décidera le conseil de sécurité, ce sera encore comme pour le RWANDA, on citiquera les parapluies et non ceux qui les portent ou décident de les utiliser.


                                              • gilles gilles 22 juillet 2006 17:36

                                                pour cambronne, ma version peut être vérifiée auprès du président de l’amicale des anciens légionnaires.(je peux vous communiquer son tel à l’amicale, par ailleurs c’est la version que donne le comLe à AUBAGNE depuis plus de 60 ans. je connais bien cette institution créée pour l’expédition du mexique.


                                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 juillet 2006 18:11

                                                @Gilles

                                                Ne sodomisons pas les diptères , nous avons assez à faire avec les gens mal intentionnés qui hantent les fils en ce moment . J’ai déja l’adresse en question et je connais trés bien l’institution , je ne vous en dirai pas plus .

                                                Amicalement .


                                                • brussels (---.---.167.65) 23 juillet 2006 12:30

                                                  Terrorisme islamiste, vous n’avez que cela en bouche. Et le terrorisme us, vous connaisez ?


                                                  • gilles (---.---.102.41) 23 juillet 2006 13:21

                                                    qui vous parle de terrorisme islamiste, là n’est pas le sujet.


                                                  • gilles gilles 23 juillet 2006 19:05

                                                    L’AVENIR DU MOYEN ORIENT

                                                    Ou la présence américaine dans cette région

                                                    Cette région du monde, outre le fait qu’elle soit le berceau des plus grandes civilisations s’est retrouvée plongée dans l’oubli durant des siècles.

                                                    La découverte du pétrole aux USA au milieu du XIX° siècle et l’irruption d’une nouvelle société exclusivement fondée sur l’utilisation de l’énergie fossile ont rendu toutes les économies du monde directement dépendantes des réserves pétrolières de cette région.

                                                    Nous savons cependant depuis déjà de longues années que ces réserves si importante soient elles, sont limitées et qu’il conviendra dans un laps de temps assez court de trouver d’autres sources d’énergies que le pétrole.

                                                    Cette prise de conscience débutée lors du premier choc pétrolier en 1973 qui fut la conséquence de la guerre du KIPPOUR, mais aussi de celle de 1967 aura pour effet dans certains pays comme la France d’imaginer des solutions de substitution ;

                                                    C’est ainsi que l’énergie nucléaire dérivée de nos travaux sur le nucléaire militaire permit à notre pays de s’équiper et de fournir aujourd’hui plus de 80% de notre consommation électrique. (A noter au passage que la filière française de nucléaire civil est unique dans sa technologie que nous sommes les seuls à utiliser.)

                                                    L’ensemble de l’économie US repose depuis près d’un siècle sur l’utilisation de cette énergie fossile alors même que les réserves du territoire des états unis sont pratiquement asséchées depuis plus de 50 ans.

                                                    Les ressources résiduelles qui représentent cependant plus de 5 à 10 ans de consommation du pays sont stockées en réserves stratégiques depuis dans les Appalaches.

                                                    L’adaptation de l’économie mondiale à d’autres sources d’énergie est d’un intérêt vital aussi bien pour les pays occidentaux que pour toutes les grandes puissances émergentes comme la CHINE L’INDE ou le BRESIL. Dont le développement dépend directement aujourd’hui de l’utilisation de cette source d’énergie.

                                                    En ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique, cette prise de conscience qui remonte à plus de 15 ans, impose encore aujourd’hui un délais incompressible de 25 ans pour permettre à l’économie de ce pays de se dégager TOTALEMENT de la contrainte de l’utilisation du pétrole.

                                                    La MAÎTRISE DE SES SOURCES D’APPROVISIONNEMENT en CARBURANT est donc une nécessité VITALE et un CASUS BELLI s’il était remis en cause par quelque nation qui soit.

                                                    Ceci éclaire sans doute l’attitude des USA dans son action qui vise à contrôler encore les moyens d’extraction de l’IRAK. Il n’aura échapper à personne que cette guerre n’a jamais détruit volontairement de la part des forces de la coalition la moindre installation pétrolière. La stratégie américaine est encore plus perceptible dans d’autres parties du monde comme en AFRIQUE ou au sein même des anciens états pétrolier de l’ex URSS.

                                                    La concurrence effrénée des pays émergents oblige donc cette grande puissance à contrôler pour encore 25 ans la quasi-totalité des sources d’approvisionnement du monde.

                                                    Quelle sera l’attitude des USA dès lors que son économie ne sera plus tributaire de cette source d’énergie qui sans doute sera en passe d’épuisement face à la demande mondiale ?

                                                    Cette partie du monde perdra logiquement de son intérêt et risque en conséquence de retomber dans l’oubli comme ce fut le cas jusqu’au début du XX° siècle.

                                                    Le centre du monde se confirmera également en ASIE et tout particulièrement autour de la CHINE et de l’INDE où réside plus de la moitié de la population de la planète. La nécessaire et IMPERATIVE présence US au moyen orient s’estompera définitivement laissant ainsi le champ libre aux populations locales pour régler SEULES leurs différends.

                                                    Il ne reste donc que peu de temps au régard de l’histoire pour enfin trouver un compromis acceptable par tous. Sans la perfusion Américaine, qui représente plus de 50% du budget militaire de ce pays sans tenir compte des coûts de formation de ses pilotes ou la maintenance de ses avions, combien de temps ce petit pays pourra t il faire face seul aux populations locales ? Les Francs n’y étaient restés qu’un peu moins de deux siècles.


                                                    • Philgri (---.---.139.215) 25 juillet 2006 20:20

                                                      C’est toujours dans le malheur que l’on constate sa Faiblesse.

                                                      Trop tard.

                                                      Phigri.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès